CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 Un autre chemin, mais un chemin tout de même.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Nemo-envy

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 19/11/2011
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Un autre chemin, mais un chemin tout de même.   Sam 26 Nov 2011 - 13:49

A la demande de yves katz, je vais vous parler des raisons qui m'ont amené à me réformer, moi et mon cheval. Du chemin de l'équitation dites "classique". Pour vous expliquer ces raisons, je dois vous parler un peu de moi.
Depuis l'âge de 3 ans, je suis fasciné par les chevaux. Je réclamais à mes parents un poney avant même de monter à cheval... à 5 ans me voilà à dos de shetland. 6 mois de pratique, et écœuré à cause d'un très mauvais enseignant. Mais la passion est plus forte que la peur et à mes 8 ans je reprend dans un club qui venait d'ouvrir. Je fais connaissance avec mon "maitre", un très très grand homme de cheval. Adepte de l'équitation baroque. Qui m'a appris à aimer, comprendre mon cheval. Et à utiliser mon assiette avant mes mains. Grâce à une autre monitrice, je dépassais mes phobies et progressait peu à peu. Toujours dans le soucis de respecter les chevaux que je montais. J'en ai aimé des chevaux... un gros poney tout rond bien mou, une selle française complètement folle sauf avec moi, un poney pie farceur. Et mon (futur) cheval. Mon Nemo, un poney D avec un oeil aveugle. Arrivé complètement angoissé, rejeté par les autres chevaux, et les autres cavalier. Vous devez tous avoir ça dans vos clubs: le poney sans bouche qui avance pas et d'on ne personne ne veut. Et dont on se moque si il est attribué à un autre cavalier que à un débutant. Les années passent, je dois quitter ce club. J'en rejoignais un qui étais plus près près de chez moi. Une petite structure, une ambiance familiale. Un peu blasé des cours, et voulant me faire une nouvelle expérience. Je prenais un petit cheval en D-P. Un cheval complètement blasé. Je ressentais vite un sentiment de malaise dans ce club. J'ai vu des choses que j'aurais voulu ne pas voir. De la violence gratuite. Je rachetais Nemo à mon ancien club, et je me faisais plaisir avec lui. Des événements ont fait que j'ai du partir de ce club. Juste avant j'ai assisté à un "débourrage"... et ce que j'ai vu m'a tellement horrifié que ça m'a fait réfléchir...
J'arrivais dans une écurie de propriétaire. Avec des tas de "vieux singe" si je puis dire. Une bonne ambiance, des gens ouvert. Je me suis enfin sentie chez moi! J'ai commencé à réfléchir sur notre "situation" à Nemo et à moi. Par rapport au travail.
Nemo avait 9 ans à l'époque, 5 ans de débutant derrière lui. Et on pouvais le voir sur plusieurs point: cheval insensible à la jambe, cheval monté avec un pelham avec alliance. Mais une bouche insensible évidement. Niveau de dressage plus que sommaire. Mais un poney avec une infinie gentillesse. Je me suis donc mis comme objectif de lui faire retrouver une sensibilité dans la bouche. Toujours avec son pelham, me voilà entrain de monter rêne longue avec 2 doigts sur les rênes. Au bout de quelques mois, il retrouvait des sensations dans sa bouche. Problème, dès que j'essayais de l'assouplir, de reprendre un contact constant avec lui. Il ne réagissait pas, ne travaillait pas dans le bon sens, je le sentais vide, sans entrain. Mais un jour, alors que je marchais rêne longue. Je tentais une rêne d'appuis. Il répondit immédiatement! Et puis je me suis dit que peut être, il n'avait plus de sensation dans la bouche. Mais qu'il était capable de répondre à d'autre aide indirect. Pourquoi ne pas essayer la monte sans mors? J'ai donc acheté un licol éthologique, premier essais: Plus que concluant! C'est la révélation pour lui et pour moi! J'ai pu prendre contact avec lui, j'ai pu l'incurvé, l'arrêté, tourner. L'amener sur ma main sans même devoir jouer avec mes doigts. Et je le sentais très très à l'aise. Nous avons monté en licol de plus en plus souvent, jusqu'à supprimer le mors définitivement. Que ce soit en balade et en carrière. Parallèlement, je lui ai appris la monte en cordelette. Là aussi j'ai eu un cheval très réceptif à mes demandes. Quand à moi, je trouvais enfin les sensations équestre que je recherchais. J'ai changé de selle, je suis passé en western. Pour son confort. Et nous commencions le travail à pied. Les 7 jeux de pat parelli, et quelques petit tour de cirque. J'ai découvert une facette de mon cheval que j’ignorais. J'ai appris à l'aimer, et il a appris à m'aimer. Ensemble nous avons construit une relation assez fusionnelle. Une complicité qui m'a permis d'avoir des progrès en très peu de temps. Cette année je faisais mes première balade en cordelette. J'ai pu avoir un contrôle en cordelette proche de la monte en licol. Avec des petites figure de dressage comme les déplacement latéraux, le reculé ext... J'ai pu pousser aussi la monte en total liberté assez loin aussi. Quand à la monte en licol, j'ai quelques objectif: obtenir le placé. Ce n'est pas évident du tout, vu que c'est un cheval à qui on a jamais appris ou même cherché à lui apprendre, et moi c'est la première fois que je le demande sans mors. La route n'est pas aisé car on la découvre, mais je ne suis pas pressé. En attendant je l'incurve, je fais des flexions au pas et au trot, je lui demande des flexion verticale à l'arrêt. Je le pousse à engager d'avantage. Je cherche, on s'approche, on s'éloigne. Et le travail à pied nous a rapproché énormément. Et je voudrais vous parler des bienfaits physique de certains tour de cirque: Le pas espagnol a permis à mon croisé islandais de chercher vers l'avant d'avantage. Avant il trottait vers le haut avec ses antérieurs, maintenant il trotte vers l'avant. Mais le tour à qui nous devons beaucoup c'est le cabré. Cet exercice a permis à mon cheval de développer son arrière et avant main de façon impressionnante. Surtout depuis que je lui ai appris à tenir le cabré. Il a une arrière main très puissante, il tombe très rarement sur les épaules, il préfère mettre sur les postérieurs. Son avant main car il boxe, ça lui a permis d'apprendre à s'équilibrer et à relever son avant main. Et aussi, j'ai un cheval qui baisse ses hanches très bien, ramène volontiers ses postérieurs sous la masse et obtiens un piaffer préalable sur quelques foulé avant de cabré. En fait un peu comme les chevaux de haute école. Ce que m'a apporté la monte en cordelette? Je n'ai pas une "fausse assiette", comme certain cavalier qui se raccroche au rênes comme un guidon. J'ai appris à travailler sans les mains: avec les jambes, mon assiette, mon regard. Elle a appris à mon cheval à devenir autonome, il se porte tout seul dans la bonne position sans tomber sur les épaules. Bref, tout ce travail m'a amené au spectacle équestre. Une passion qui me dévore depuis toute petite. J'ai créer ma troupe, avec une amie et sa demi trait. Le rêve de ma vie est de participer au crinière d'or. J'espère un jour pouvoir le réaliser... Sinon pour terminer, mon idéal équestre à la monte: J'aimerais arrivé en total liberté, à devenir invisible dans mes demandes. Avoir un cheval qui répond à la demande la plus infime. Un report d'assiette, un regard. Tout en ayant un cheval capable d'utiliser séparément ou simultanément les 3 parties de son corps. Dans le calme, la souplesse, la réaction. Dans une attitude ronde, basse, et engageante. Et un jour pouvoir exécuter l'exercice de mes rêves: le piaffer! Il y a encore beaucoup de chemin à parcourir, je ne suis pas pressé! Et je suis avide d'apprendre.

Je met juste cette photo pour illustrer l'abaissement des hanches


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.wix.com/nemoenvy/nemo-golden-dream
mawawa



Messages : 294
Date d'inscription : 26/11/2011

MessageSujet: Re: Un autre chemin, mais un chemin tout de même.   Sam 26 Nov 2011 - 17:36

ton histoire est superbe et fait envie. jolie complicité. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Goff

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 28/09/2011
Age : 53
Localisation : Châtenay sur Seine

MessageSujet: Re: Un autre chemin, mais un chemin tout de même.   Sam 26 Nov 2011 - 18:19

Bonsoir Nemo Envy

Votre histoire me touche beaucoup , elle est admirable . Bravo.

J'aimerais savoir comment vous lui avez appris le pas espagnol, si vous voulez bien ....

A vous lire.

Anne.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemo-envy

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 19/11/2011
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Un autre chemin, mais un chemin tout de même.   Sam 26 Nov 2011 - 18:57

Bonsoir,
Merci beaucoup à vous deux!
Oui je peux vous donner la technique que j'ai utilisé pour lui apprendre, sachez juste que chaque cheval est unique et donc la méthode devra souvent être modifié pour convenir au cheval.
Alors pour commencer, il faut obtenir la jambette de la part de votre cheval. Si il est du genre sensible, venir le "chatouiller" avec un stick. Chaque cheval à l'endroit à qui le stimulation au stick lui évoquera la jambette, la mise à genou. Dans la nature ce sont des mouvements naturel. Surtout récompenser la simple levé de la jambe au début.
Si c'est un cheval (comme le mien) moins sensible, il faudra y aller plus franchement (de plus en plus fort, en commençant très délicatement, le but n'étant pas de traumatiser son cheval)
Si il ne réagit vraiment, mais alors vraiment pas. Je vous expliquerez la technique avec laquelle j'ai du avoir recours avec Nemo: assez loufoque!
Quand vous avez un cheval qui lève la jambe, vous pouvez lui apprendre à la tendre. Je connais 4 technique:
-continuer la demande de la jambette au cheval jusqu'à ce qu'il finisse par la tendre. Cesser immédiatement.
-Lui apprendre à poser son pied sur un plot. Il comprendra vite le mouvement.
-S'aider d'un mur, rapprocher le cheval d'un mur, lui demander la jambette jusqu'à ce qu'il touche le mur de son sabot. (c'est une technique de haute école)
-L'aider manuellement, et balancer la jambe vers l'avant avec vos main ou une corde.
Il est important de mettre un code vocale sur l'action, moi j'ai choisis "hop". Il est important que les séances soit courte et agréable pour le cheval! Il faut que ce soit fait dans le calme et dans un respect mutuelle. Pas question de se retrouver avec un cheval capricieux qui fait la jambette à l'attache pour avoir un bonbon (même si je recommande celui ci lors de la phase d'apprentissage, mais de le supprimer ensuite).

Une fois que votre cheval maitrise parfaitement l'exercice, demandez lui une jambette de chaque côté à la suite. Quand il les fera rapidement, vous pourrez aborder sérieusement le pas espagnol.
Aidez vous d'un mur au début. Placer vous de 3 quart, en ayant l'antérieur où votre cheval fait moins bien la jambette à porté de main. L'autre reste côté mur. Tenez votre cheval au mousqueton et poussez le à relever la tête (ça facilitera l'engament au début)
Commencez par lui demander une jambette à antérieur, puis sollicitez votre cheval à avancer en le touchant vers ses fesses (pour pas qu'il tombe en campo). Très important: récompensez toujours par le mouvement en avant! Puis toujours la même gim: AD, AG, vous vérifiez le mouvement en avant. AD, AG, marcher. Arrêter récompenser, caresser. Et toujours un code vocal. C'est un exercice physique, donc il vous faudra beaucoup l'entrainer avant d'avoir un pas espagnol digne de ce nom! Et surtout n'oubliez pas: demander peu, récompenser beaucoup. drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.wix.com/nemoenvy/nemo-golden-dream
mawawa



Messages : 294
Date d'inscription : 26/11/2011

MessageSujet: Re: Un autre chemin, mais un chemin tout de même.   Dim 27 Nov 2011 - 19:45

ce qui m'attire c que ça délie les épaules a priori. par contre, j'ai peur que le cheval devienne capricieux comme tu dis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemo-envy

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 19/11/2011
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Un autre chemin, mais un chemin tout de même.   Dim 27 Nov 2011 - 20:33

Il faut savoir mettre les limites. C'est du travail comme un autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.wix.com/nemoenvy/nemo-golden-dream
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Un autre chemin, mais un chemin tout de même.   Lun 28 Nov 2011 - 21:45

La photo de Nemo signe un travail dans le bon sens vers le piaffer : continuez, tous les 2 !
En fait, je serais intéressée par le processus qui vous a permis d'obtenir ce résultat... Smile

Et je vous souhaite vraiment de participer aux Crinières d'or (nous y serons invités ? Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemo-envy

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 19/11/2011
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Un autre chemin, mais un chemin tout de même.   Mar 29 Nov 2011 - 9:44

Merci beaucoup Muriel!
Oui c'est en bonne voie à pied, on va continuer à s'entrainer.
Si vous voulez, pas de soucis! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.wix.com/nemoenvy/nemo-golden-dream
Mon Quidam

avatar

Messages : 403
Date d'inscription : 08/03/2011
Age : 48
Localisation : pas de calais

MessageSujet: Re: Un autre chemin, mais un chemin tout de même.   Lun 12 Déc 2011 - 15:20

Y'a pas mal de similitudes entre le début de ton histoire et la mienne! Razz

Même si moi, je me suis un peu dispersée avec l'élevage! lol!

Je te souhaite de réussir à aller jusqu'au spectacle! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
morgane C.

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 30
Localisation : franch comté

MessageSujet: Re: Un autre chemin, mais un chemin tout de même.   Mer 14 Déc 2011 - 10:05

joliment racontée cette histoire j'aime beaucoup Smile
et je comprend ce que tu veux dire pour les apport du cabré cependant pas mal de chevaux on tendance a "bloquer" leur mouvement en avant dans l'abaissement des hanches...l'as t'il fait?et si oui comment y as tu remedier?

au plaisir de te lire cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mifolouco.jimdo.com/
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Un autre chemin, mais un chemin tout de même.   Mer 14 Déc 2011 - 17:00

Très belle histoire pour une très belle relation I love you

Mais votre progression de travail en intéresse plus d'un ici pourriez vous la partager?
si la question n'est pas trop indiscrète confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemo-envy

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 19/11/2011
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Un autre chemin, mais un chemin tout de même.   Ven 16 Déc 2011 - 9:06

Merci beaucoup Mon Quidam! Very Happy
Alors oui, il m'a bloqué sur les hanches au début, et comprenais par toute tentative de remise en avant: le cabré tenu! Laughing
Alors du coup j'ai mis des codes très précis. Pour lui demander la mobilisation des hanches. Je me met toujours dans la même position, avant de lui demander le cabré. Je me tourne vers son arrière main et je le chatouille avec le stick. Là on le vois s'arrondir, abaisser les hanches, piaffer. Et seulement quand je lui donne le signe de cabrer il cabre. Si après lui avoir mobilisé ses hanches j'arrête, lui aussi s'arrête et se remet normalement et on peut passer à autre chose. Si je devais comparer, je dirais que je fais "cirer le moteur" avant de débrayer pour avancer lol Voilà du coup il ne bloque plus. Smile
Fraximus oui je peux envisager de vous faire part des progrès de Nemo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.wix.com/nemoenvy/nemo-golden-dream
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Un autre chemin, mais un chemin tout de même.   Ven 16 Déc 2011 - 17:46

Merci cheers
Prenez votre temps et procédez par étapes... Heu... ça me rappelle quelque chose!
Merci beaucoup sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemo-envy

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 19/11/2011
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Un autre chemin, mais un chemin tout de même.   Lun 19 Déc 2011 - 14:04

Hier s'est déroulé le dernier spectacle de cette année, un pur moment de magie et de beauté avec nos loulous. Les gens avait les larmes au yeux à la fin!
Voilà la vidéo, mais on ne voit pas grand chose par contre..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.wix.com/nemoenvy/nemo-golden-dream
zabot29

avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 15/12/2011

MessageSujet: Re: Un autre chemin, mais un chemin tout de même.   Lun 19 Déc 2011 - 19:16

très joli parcours avec ton petit Nemo qui a une bouille fort sympathique par ailleurs ( dire que c'était un pauvre poney délaissé par tout le monde .. il a eu de la chance de te trouver, ce n'est malheureusement pas le lot de tous ...)
Pour ce qui est du travail à pied, et de l'approche éthologique, en cordelette ou en licol , c'est aussi de mon point de vue un formidable moyen de mieux connaître son cheval, et de créer une complicité extraordinaire . Si tous les propriétaires de chevaux en passaient par là, nul doute qu'ils seraient (cavaliers et chevaux) plus confiants les uns envers les autres et plus heureux d'être ensemble .
Pour le pas espagnol, que je tente aussi d'apprendre à ma jument trotteuse, j'ai expérimenté un truc sympa qui commence à fonctionner : le mime . Je m'explique : après lui avoir appris la jambette avec le stick, j'y ai associé mon propre mouvement . Au bout de quelques exercices, elle a compris : je lève la jambe , et elle m'imite . En marchant à côté d'elle au pas espagnol , elle se met à faire de même ( pour l'instant elle ne fait qu'un ou deux pas, mais ça avance doucement ) . C'est par JY Le Guillou, l'écuyer canadien (que j'ai rencontré début septembre au haras de Kerhors dans les côtes d'Armor), et qui utilise cette technique gestuelle, que j'ai découvert cette méthode . Les chevaux sont par ailleurs très réceptifs à la gestuelle du cavalier à pied : si je marche à côté d'elle à grandes enjambées un peu forcées, elle allonge sa foulée, si je ralentis et que je me grandis, elle fait de même . On peut y associer la parole ( "vite !", "lentement..") et très rapidement le cheval apprend à répondre à l'une ou l'autre sollicitation .
que pensez-vous de cette technique ? ( peut-être n'y a t-il rien de nouveau ... moi, je découvre ..)
amicalement
Isabelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Un autre chemin, mais un chemin tout de même.   Lun 19 Déc 2011 - 20:49

Pour moi,qui suis de formation "classique", avant que de savoir comment demander le pas espagnol, la première question à se poser/ à poser, est :"pour quelle raison apprendre le pas espagnol à son cheval?"
1/Ce peut être dans le but de préparer un spectacle: à ce moment là, il s'agit d'une figure de cirque (sans aucune notion péjorative dans le terme employé) et nous nous éloignons de ce que l'on entend traditionnellement par équitation (tout en reconnaissant que c'est là un moyen intéressant d'attirer/ de garder des cavaliers dans la sphère hippique).
2/Soit c'est un exercice de gymnastique..auquel cas, quel est l'intérêt à le pratiquer?........................ geek

Pour ce qui est de la dernière remarque d'Isabelle, je ne peux qu'abonder dans son sens:il suffit de lire toutes mes élucubrations pour se rendre compte de l'importance que j'apporte à la gestuelle du cavalier et de la puissance de l'isopraxie, correctement appliquée par le cavalier..................... santa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zabot29

avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 15/12/2011

MessageSujet: Re: Un autre chemin, mais un chemin tout de même.   Lun 19 Déc 2011 - 23:23

c'est vrai , on peut se demander quel est le but d'apprendre le pas espagnol .. personnellement, c'est plus un jeu (c'est quand même très beau un cheval au pas espagnol..) mais on peut aussi se dire que c'est un exercice de plus qui permet d'assouplir le cheval , d'ouvrir ses épaules . Pour pratiquer le pas espagnol, le cheval doit aussi reculer son équilibre vers l'arrière pour dégager ses antérieurs vers l'avant, non ? ( mes connaissances en biomécaniques sont très partielles, mais j'imagine que si je me mets à pattes pour tenter le pas espagnol, va bien falloir que je reporte mon poids vers l'arrière pour lever les bras .. la comparaison est un peu loufoque je reconnais; je pratique rarement le pas espagnol dans mon salon ...) . Je me suis dit, en dehors du fait que je trouve ce mouvement très élégant, que ça pouvait contribuer à améliorer l'équilibre de ma juju . Bon, si on me dit le contraire maintenant, je vais devoir revoir ma copie, snif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Un autre chemin, mais un chemin tout de même.   Mar 20 Déc 2011 - 17:00

Quel intérêt en dehors du spectacle ? En voilà une bonne question!
Les anciens de tradition française n'en parle que comme allure artificielle obtenue d'un cheval rassemblé, en équilibre sur les hanches. Mais pour obtenir le rassemblé ne faut -il pas, au préalable, que le cheval soit droit? Donc si le pas espagnol est demandé trop tôt, le cheval va reporter du poids sur l'arrière main, mais de façon inégale, plus d'appui sur un postérieur que sur l'autre. Ceci se voit par la difficulté qu'il a d'étendre un antérieur par rapport à l'autre. Est ce que cela ne risque pas de nuire à la recherche de la rectitude et donc à l'obtention du rassemblé? Rolling Eyes
Au cirque (Knies Gruss) les chevaux sont travaillés de façon classique jusqu'au rassemblé. Olivera faisait des démonstrations sur des chevaux rassemblés. Franconi a bénéficié de l'enseignement de l'école classique et de la nouvelle école grâce à l'association de son père avec Pellier et Baucher.
Le cirque a produit et produit encore de vrais écuyers. La cascade également.
Je ne dénigre nullement le spectacle qui montre un réel talent de connivence et de complicité entre le dresseur et ses chevaux. Nemo-envy nous le prouve. Smile
Mais pour rassembler un cheval , je bute actuellement sur la rectitude.
C'est la raison pour laquelle je demandais à nemo-envy de nous faire part de sa progression. Rolling Eyes

@nemo-envy Merci pour la vidéo mais je n'y vois rien. Vous nous mettez l'eau à la bouche mais vous nous laissez sur notre faim! Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Un autre chemin, mais un chemin tout de même.   Mar 20 Déc 2011 - 17:26

La rectitude est une des choses la plus difficile à obtenir en équitation. Prenez le temps de regarder les champions, toutes races, toutes nations confondues en dressage. Prenez la peine d détailler le jeu des postérieurs dans les allures rassemblées (passage et soi disant piaffer) . vous noterez une dissymétrie dans le jeu des postérieurs (voir ce qu'il en est dit dans l'ouvrage sur la longe). donc une dissymétrie non résolue....car la rectitude n'est pas le fait pour un cheval de marcher droit. Cela c'est la conséquence:un cheval droit est un cheval qui pousse également dans ses deux postérieurs, c'est un cheval qui vient se poser également sur ses deux rênes; c'est un cheval qui allège également ses deux épaules, qui s'incurve aussi facilement à droite et à gauche. C'est un cheval qui marche droit (sur le droit comme sur le cercle) sans aucune intervention du cavalier pour maintenir le cheval sur sa trajectoire.

Isabelle: le pas espagnol a pour but d'améliorer le jeu des épaules ; c'est exact..mais cette gymnastique ne permet pas un reflux vers l'arrière: ce n'est que lorsque le cheval est dans un équilibre rassemblé, avec un dos tonique et des postérieurs actifs que l'on peut aborder cet exercice. Hors cela , et c'est ce que l'on voit souvent, on a un cheval qui se désengage, qui n'avance plus.

Le cirque, comme toute pratique équestre, produit des vrais cavaliers, mais aussi des "gougnafiers".Si 'l'on travaille dans une optique spectacle, on peut parfois être moins rigoureux sur l'éducation faite et la progression appliquée.
............ geek ............... rendeer


Dernière édition par yveskatz le Mar 20 Déc 2011 - 22:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zabot29

avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 15/12/2011

MessageSujet: Re: Un autre chemin, mais un chemin tout de même.   Mar 20 Déc 2011 - 22:03

Je comprends bien ce que vous me dites . Un apprentissage prématuré de certaines figures peut nuire finalement au but recherché, c'est à dire à la recherche du rassemblé . Il y a un ordre à respecter dans la progression et j'en ai conscience maintenant. Au début de mon travail avec Nikita, j'ai pas mal tâtonné et à un moment, je me suis rendue compte qu'elle n'était pas encore capable de réaliser certaines choses que je lui demandais, par exemple elle perdait son impulsion dans l'épaule en dedans parce que je lui demandais une trop forte obliquité . Je suis revenue en arrière et j'ai retravaillé les assouplissements, et les transitions d'allure . Il y a encore du boulot , et elle reste plus raide à droite qu'à gauche , bien qu'il y ait du progrès . C'est un travail de longue haleine ...
Bon , ceci étant, je ne consacre que très peu de temps sur l'apprentissage du pas espagnol , ça reste une sorte de jeu , de détente car elle semble y trouver un certain plaisir , ce n'est pas une fin en soi et l'essentiel est ailleurs . C'est un exercice que je ne pratique qu'à pied , au milieu de plein d'autres .
Je reconnais que j'ai parfois tendance à m'éparpiller un peu ... un peu plus de rigueur serait sans doute nécessaire ! Mais quand on n'a pas l'expérience , on essaie de tenter différentes méthodes ... on voudrait voir des progrès rapides quand il faut parier sur la lenteur . J'ai appris au fil du temps à demander peu et à récompenser beaucoup ...Je suis toujours étonnée de voir que tel exercice, demandé sans succès de nombreuses fois, devient tout à coup possible sans difficulté . Patience et longueur de temps ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemo-envy

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 19/11/2011
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Un autre chemin, mais un chemin tout de même.   Mer 21 Déc 2011 - 8:19

Que d'intéressante question...
Pour la plupart des gens, la pas espagnol est une figure esthétique. Pour moi je l'ai d'abord apprise pour cette raison. Et ensuite me rendre compte de ses bienfaits! Smile Elle est intéressante pour mon cheval qui avait de gros soucis d'engagement des postérieurs. Là il est obligé de relevé son avant main tout en continuant à suivre avec ses postérieurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.wix.com/nemoenvy/nemo-golden-dream
Mon Quidam

avatar

Messages : 403
Date d'inscription : 08/03/2011
Age : 48
Localisation : pas de calais

MessageSujet: Re: Un autre chemin, mais un chemin tout de même.   Jeu 22 Déc 2011 - 9:36

yveskatz a écrit:
Pour moi,qui suis de formation "classique", avant que de savoir comment demander le pas espagnol, la première question à se poser/ à poser, est :"pour quelle raison apprendre le pas espagnol à son cheval?"

Il n'existe pas de rapport entre le fait d'être de formation classique et le fait de se poser la question de l'intérêt d'une figure. geek
Les pratiquants de NH, même s'ils peuvent être dans un premier temps attirés par un certain côté spectaculaire de certaines présentations, s'en réfèrent ensuite naturellement à l'intérêt biomécanique de tel ou tel mouvement, et à sa construction progressive, qui pour le coup, ne diffèrent en rien de l'approche classique. Very Happy

La vraie différence va se situer dans la façon d'amener le cheval à exécuter la chose voulue, par une méthode qui elle est complètement novatrice par rapport au classique : "faire de mon idée l'idée du cheval".

Et là, tout à coup, on est bien loin du cirque, des jambettes et des révérences. lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Un autre chemin, mais un chemin tout de même.   Jeu 29 Déc 2011 - 16:43

Si je me souviens bien de ma lecture de l'ouvrage de Beudant "Extérieur et Haute Ecole", l'Ecuyer Mirobolant utilisait des figures "de cirque" (donc sans intérêt technique officiel, juste "pour épater la galerie") afin d'améliorer les faiblesses des chevaux de remonte que l'Armée lui envoyait. Il utilisait le pas et le trot espagnol pour mobiliser les épaules, les muscler et les assouplir pour gagner en amplitude. Il utilisait le galop en arrière pour renforcer le rein et l'arrière main, ainsi que le galop sur 3 jambes...

Quant au report de poids sur l'arrière main au pas espagnol, il n'est pas évident lors de l'apprentissage de l'allure : il faut donc rester très vigilant sur ce point. Le cheval est tellement concentré sur ses antérieurs qu'il en oublie d'avancer avec ses postérieurs : le cheval avance donc des antérieurs...jusqu'à se retrouver bloqué, complètement campé derrière !
Il faut donc veiller lors de l'apprentissage à ce que les postérieurs suivent et travaillent, faute de quoi, le pas espagnol deviendra moins intéressant, avec un cheval qui ne se porte pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zabot29

avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 15/12/2011

MessageSujet: Re: Un autre chemin, mais un chemin tout de même.   Jeu 29 Déc 2011 - 19:26

pour compléter, Nuno Oliveira dit la chose suivante ( dans "propos sur des croquis équestres") parlant du pas espagnol (qu'il appelle pas en suspension):
" Le cheval doit lever et suspendre ses antérieurs avec énergie, mais doit les poser délicatement , sans frapper le sol . Ainsi exécuté, cet exercice est un air classique . Obtenu par traction des rênes , le cheval bougeant la tête, perdant sa rectitude et creusant son dos, cela devient une farandole qui n'est pas du domaine de l'art équestre"
et plus loin
..
" le pas et le trot en suspension sont classés par certains ignorants comme des airs de fantaisie. Allez les voir dans les pairies exécutés brillamment par des chevaux qui n'ont jamais été montés ! En art, tout ce qui est beau et bon est valable, Ce qui n'est ni beau ni bon n'est pas du domaine de l'art "

bon, je crois que je vais laisser tomber le pas espagnol pour l'instant ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un autre chemin, mais un chemin tout de même.   Ven 30 Déc 2011 - 10:38

Muriel Le Mestric a écrit:
Si je me souviens bien de ma lecture de l'ouvrage de Beudant "Extérieur et Haute Ecole", l'Ecuyer Mirobolant utilisait des figures "de cirque" (donc sans intérêt technique officiel, juste "pour épater la galerie") afin d'améliorer les faiblesses des chevaux de remonte que l'Armée lui envoyait.
Oui, et les photos sont éloquentes Very Happy certains canassons étaient vraiment moches et mal foutus au possible. Et Beudant les dressait quand même et en tirait le meilleur qu'ils puissent donner... Cool et sous sa selle, ils sont beaux.

Citation :
Il faut donc veiller lors de l'apprentissage à ce que les postérieurs suivent et travaillent, faute de quoi, le pas espagnol deviendra moins intéressant, avec un cheval qui ne se porte pas...
Normalement, si on n'est pas trop pressé d'enchaîner les foulées de pas espagnol, on devrait moins risquer de buter sur cet écueil...
Sitôt la jambette obtenue à l'arrêt, il faut s'empresser de la faire suivre d'un pas en avant, pour que le cheval associe jambette et mise en avant. Ainsi on risque moins l'acculement, je pense?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un autre chemin, mais un chemin tout de même.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un autre chemin, mais un chemin tout de même.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mon betta à fait des bulles mais il est tout seul !
» et c'est repartis !!!!!
» un autre oiseau mais quelle race
» il gruge tout
» une autre Huppe mais sauvage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Équitation pratique :: Éducation élémentaire du cheval et du poney-
Sauter vers: