CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 Etats d’âme d’élève

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Quatuor

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 20/09/2011
Age : 47
Localisation : Vendôme

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Lun 20 Jan 2014 - 7:48

Je ne regrette vraiment pas d'être allée à ce concours !
1re satisfaction, un cheval sage et zen dans l'ambiance agitée et inconnue des lieux.

La club 3 vitesse était bien tracée (comprenez : facile à mémoriser pour mes neurones) et permettait aisément de prendre ou non les options. Mon objectif étant de finir le tour le plus proprement possible, j'ai pris les boulevards et nous sommes sans faute, et même 3e, car il n'y a pas eu beaucoup de sans faute.
Il a regardé tous les soubassements mais sans mettre les freins. Aucun refus, aucune dérobade...

La club 2 vitesse était la réplique de la 3, avec seulement des cotes supérieures. J'y suis allée sans l'appréhension de sa réaction devant les soubassements et sans avoir peur de ne pas me souvenir du tour.
Raté !! Lui n'a pas hésité une seule fois, mais moi j'ai accusé le coup. Manque de jambe en fin de tour, un peu en apnée, j'arrive sur le 8 sans jambe et je regarde du mauvais côté pour le 9. Une barre et une volte !
Voici la photo à 8 points : j'aurais dû regarder de l'autre côté pour l'obstacle suivant et les antérieurs accrochent la barre.  geek 


et une autre à l'entrée du double


Côté coaching, ce n'était pas ma monitrice habituelle, mais le "coach en chef" et tout s'est très bien passé. Une reco claire et concise, pas trop d'informations à intégrer pour moi, des consignes simples, puis une détente sans forcer pour ne pas trop fatiguer mon cheval.

Sur l'équipe sortie dimanche, sur 8 tours, il y a 6 classements, dont 3 podiums, 1 victoire.
Voilà, la prochaine fois je ne ferai que club 2, il est mieux sur cette hauteur, plus de train et de meilleurs sauts. Et je ne vois pas l'intérêt de lui infliger 2 tours, maintenant que je sais qu'il n'est pas trop regardant.
 Very Happy


Dernière édition par Quatuor le Mer 22 Jan 2014 - 14:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://12beauregard.com
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Lun 20 Jan 2014 - 8:03

L'importance du regard sur un parcours !

Question : pourquoi des éperons pour de telles épreuves ?

_________________
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
Quatuor

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 20/09/2011
Age : 47
Localisation : Vendôme

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Lun 20 Jan 2014 - 8:09

Olivier a écrit:
L'importance du regard sur un parcours !

Question : pourquoi des éperons pour de telles épreuves ?

Oui, tu as raison, je ne suis pas adepte des éperons d'ordinaire. Surtout pour sauter. Je ne les ai pas mis sur la club 3 évidemment, mais j'ai préféré la sécurité pour la club 2. Je craignais manquer de jambe, de souffle et qu'il soit un peu cuit. Finalement, je crois que je pourrai m'en passer la prochaine fois. A moi de travailler mes jambes  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://12beauregard.com
Quatuor

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 20/09/2011
Age : 47
Localisation : Vendôme

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Lun 20 Jan 2014 - 8:10

Olivier a écrit:
L'importance du regard sur un parcours !

Question : pourquoi des éperons pour de telles épreuves ?

Oui, tu as raison, je ne suis pas adepte des éperons d'ordinaire. Surtout pour sauter. Je ne les ai pas mis sur la club 3 évidemment, mais j'ai préféré la sécurité pour la club 2. Je craignais manquer de jambe, de souffle et qu'il soit un peu cuit. Et puis il y a trois ans, lors de nos tout premiers parcours, il était fort sur les freins, j'avais beaucoup de mal à l'enclencher. Ce qui n'était pas le cas hier. Finalement, je crois que je pourrai m'en passer la prochaine fois. A moi de travailler mes jambes  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://12beauregard.com
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Lun 20 Jan 2014 - 8:20

Je pense effectivement que tu as tout à y gagner.
Pour le travail des jambes, ce n'est pas tant une question de force qu'une question de présence en CSO me semble-t-il. De mon point de vue (je ne suis pas un pro), elles doivent rester au contact, prêtes à intervenir, et donner un peu plus de soutien dans les dernières foulées.
Le résultat ? Moins de contractions pour le cavalier comme pour le cheval.

Tant que j'y suis, peut-être peux-tu gagner aussi un peu en souplesse dans tes bras et dans tes mains qui semblent hésiter à libérer l'encolure. Plus le cheval aura confiance en ta main, moins il freinera à l'abord.


_________________
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
Quatuor

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 20/09/2011
Age : 47
Localisation : Vendôme

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Lun 20 Jan 2014 - 8:29

Oui cela fait aussi partie des points que je dois améliorer. Je sens bien que je manque de timing entre "attendre" et accompagner, je suis encore trop souvent en retard. Avant, aux tout débuts, je le précédais trop souvent. J'avais tendance à me jeter.
Ce n'est pas facile de s'adapter en permanence. Avant, mon cheval prenait toujours des longues, maintenant il se rapproche, fait des petits pieds, c'est très récent. Et je ne suis pas du tout avec !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://12beauregard.com
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Lun 20 Jan 2014 - 8:57

Bien sûr que ce n'est pas facile.

La plus grosse difficulté (avec des chevaux "normaux"), c'est d'apprendre à lâcher prise. Il faut leur faire confiance. Sur des hauteurs Club 3 ou 2, ils savent parfaitement, pour la plupart, se caler et sont suffisamment réactifs pour corriger une éventuelle approche ratée... si on leur en laisse les moyens.
On en fait souvent bien plus que nécessaire, à cheval. Et particulièrement en CSO où il y a "l'angoisse" de l'obstacle.

Il  a quelque temps, la propriétaire d'un club où je vais monter seul un lipizzan une fois par semaine, m'a fait travailler sur une ligne d'obstacle avec ce cheval qui dérobe facilement et ne se livre pas volontiers (LEBLEU le connaît). On a fini par aborder la ligne rênes à la couture et le cheval y est allé franchement, respectant même son contrat de foulée. Rien de miraculeux : juste le résultat d'une confiance réciproque entre le cheval, le cavalier et l'enseignant.

Évidemment, tu ne peux pas partir sur un tour rênes à la couture, mais si cette confiance réciproque s'est instaurée, tu peux partir le cœur (et la main) léger.  Wink 

_________________
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
Quatuor

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 20/09/2011
Age : 47
Localisation : Vendôme

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Mar 21 Jan 2014 - 14:48

Ce cheval, je l'ai depuis 5 ans et demi et il m'a beaucoup appris. A commencer par l'humilité et la remise en question sans céder pour autant au découragement. Je suis le cas typique de ce qu'il ne faut pas faire  Very Happy  Rolling Eyes 
Achat coup de tête d'un 4 ans alors que ça faisait plus de 20 ans que je ne montais plus. PS de surcroît, un peu branque pour ne rien arranger.
Normalement, il devrait aujourd'hui moisir quasi abandonné dans un pré. Voire pire, parce qu'il a pu par moments être dangereux. Mais j'ai persévéré, en réfléchissant et en demandant conseil quand je ne m'en sortais plus. Aujourd'hui, c'est un cheval bien élevé qui se comporte bien en société !
Personne d'autre que moi ne l'a monté. Hormis mon fils une fois ou deux, et une monitrice il y a 4 ans pour une séance. Si, il a remis en selle avec succès une amie ex cavalière pour une balade mais a aussi viré un ami ex cavalier de complet, à l'époque où il se mettait debout au montoir.

Tout ça pour dire que ces deux tours en club terminés sans refus ni dérobade représentent énormément pour moi et je peux t'assurer que la confiance réciproque est là, sinon on n'aurait pas vu le n°2... Je sais qu'il peut le faire, et il m'accorde sa confiance malgré mes maladresses. Il y a encore beaucoup de choses à améliorer et j'étais trop tendue. Suis certaine que cela ira mieux la prochaine fois.  Very Happy 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://12beauregard.com
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Mar 21 Jan 2014 - 21:36

Eh bien, ça fait plaisir de lire quelqu'un d'aussi positif.
La répétition des concours, tant qu'on y prend du plaisir, ça ne peut effectivement que contribuer à améliorer un couple, surtout si l'on ne se laisse pas aveugler par la quête du résultat et que le cheval ne s'y déplait pas.

_________________
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
Quatuor

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 20/09/2011
Age : 47
Localisation : Vendôme

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Mer 26 Mar 2014 - 7:32

Après l'euphorie de ce premier concours, on passe par une période plus délicate.

Sur le plat, on est dans une phase où cela stagne. Après les progrès fulgurants des premières semaines, on n'avance plus, voire on régresse. La rétivité de mon cheval réapparaît sous la forme d'un manque d'activité, il devient froid à la jambe et épuise ma motivation durant la première phase de travail. Avant il chauffait très rapidement quand l'exercice n'était pas clair pour lui, maintenant il se met dans sa bulle.
J'ai mis quelques séances à le comprendre, j'ai aussi mis ça sur le compte d'une fatigue de fin d'hiver, de la mue, d'une alimentation inadaptée. Bref, l'activité revient, les transitions rapprochées le réveillent. Mon principal problème étant de m'adapter en permanence à sa "psychologie" : c'est un cheval avec pas mal de carafon.
A l'obstacle, on travaille beaucoup sur des lignes et des barres au sol avec variation d'amplitude. Il a passé un cap en février sur une ligne de sauts de puce + vertical comme sur cette photo.


Les deux concours suivants ont été laborieux. Le premier, début mars, il faisait très chaud, et je n'ai pas su attaquer le tour. Quand j'ai vu la vidéo, j'ai cru qu'on était en mode slow motion  Rolling Eyes 
Deux barres et un refus sur l'entrée du double abordé en sous rythme.
Dimanche dernier, après une détente bien menée, j'ai complètement perdu mes moyens sur le tour. Accrochée à la bouche, une nouvelle fois en sous rythme, il m'a dit Meyrde. Pile sur le 1, pile sur le 2...  Shocked 
Après quoi, on s'est enclenché sur le 3 pour finir le tour malgré le début cata.
Je n'arrive pas à ressentir la qualité de galop, le bon train... C'est quand je vois la vidéo que je réalise le souci. Je me demande si je n'ai pas une appréhension de la chute. Là, c'est clairement moi qui dois passer un cap.
La prochaine sortie n'en sera pas une : on sautera début avril dans le cadre d'un challenge interne, sous forme de jeu. Dans un temps donné, le but est de choisir son parcours, d'enchaîner le + d'obstacles, certains rapportant + de points que d'autres. Je me dis que ça nous fera du bien un peu de radada...

Fin des états d'âme d'élève du jour  Razz 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://12beauregard.com
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Mer 26 Mar 2014 - 8:28

L'éducation d'un cheval est une éternelle montée d'escaliers avec des paliers nombreux et parfois des marches qui vont en descendant (souvent lorsque l'on aborde un nouvel exercice ou après une période de nouveautés gymniques pas suffisamment intercalées avec des phases de repos régénérateur).
Les lignes d'obstacles sont une très bonne gymnastique pour le moral comme pour le physique. Elles permettent au cheval d'apprécier les obstacles, de prendre confiance et de développer la puissance musculaire, à compter du moment où elles sont abordées dans le plus grand calme(allures lentes pour que le cheval saute et ne fuit pas les obstacles). C'est aussi une très bonne gymnastique (morale et physique) pour le cavalier pour lui apprendre à développer, équilibre, liant , tact et sentiment de l'abord et du saut juste, en un mot à avoir les bons ressentis. Elle doit cependant alterner avec des sauts sur des obstacles isolés ou des gymnastiques directionnelles.
Quant au concours proprement dit, la meilleur préparation est de souvent sortir; le cheval qui se retient, d'autant plus si le cavalier se stresse, est un cheval qui manque de confiance dans un environnement inhabituel.................... geek 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quatuor

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 20/09/2011
Age : 47
Localisation : Vendôme

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Mar 15 Avr 2014 - 6:06

Le sujet "Recadrage" étant fermé, je profite de "mon" sujet pour faire part des mes inquiétudes quant à une fermeture possible du forum aux non enseignants. Je ne viens pas tous les jours, je lis parfois en diagonale des sujets qui sont trop pointus pour moi actuellement, mais j'aime l'idée de pouvoir y revenir plus tard quand j'aurais plus de clés pour comprendre. Ce qui s'est déjà produit plusieurs fois.
Merci à vous d'être aussi passionnés par votre métier. C'est quand même vachement positif !  sunny 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://12beauregard.com
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Mar 15 Avr 2014 - 17:12

Si fermeture il y a , ce sera une fermeture totaler de Educaval. Il y a bien longtemps que la partie réservée aux enseignants ne fait que vivoter, alors que c'était l'objet du départ que je voulais privilégier.
Si fermeture il y a, je resterai cependant toujours à la disposition de ceux qui le désirent et que je pourrais aider dans leur démarche pour une meilleure compréhension et éducation de leurs chevaux.
Je suis las de voir que les critiques viennent trop facilement, alors que le but est de prendre connaissance des expériences des uns et des autres, quitte à ne pas les utiliser ensuite.............. geek 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    

Revenir en haut Aller en bas
 
Etats d’âme d’élève
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Mâle calopsitte qui lève son derrière
» Grizaille, élève attentive et studieuse
» Les Etats-Unis vont peut-être donner l'exemple...
» élève dissipée en cours .lol
» Lève plaque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Équitation pratique :: Perfectionnement équestre-
Sauter vers: