CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 Etats d’âme d’élève

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Quatuor

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 20/09/2011
Age : 47
Localisation : Vendôme

MessageSujet: Etats d’âme d’élève    Sam 21 Avr 2012 - 6:59


Beaucoup de questions se bousculent depuis hier et j’ai du mal à trouver les réponses. Je sais bien qu’il est extrêmement difficile d’aider sans voir et connaître le couple cheval/cavalier, mais je vais essayer d’être concise et objective dans mon récit. C’est pas gagné ! Very Happy

La question centrale est : peut-on progresser en suivant des cours avec des enseignants aux techniques et approches différentes ?

Résumé des épisodes précédents : j’ai repris l’équitation après 20 ans d’arrêt (étrier d’argent en 1988...) et acheté un pur sang de 4 ans en août 2008. je voulais juste au départ monter tranquilou, sans objectif particulier. Mais l’envie de bien faire est revenue au grand galop... J’ai passé une première année seule, puis une année et demi dans un club où mon cheval était en pension (cours + quelques concours). Puis une année à nouveau seule à la maison. J’ai la chance d’avoir un bon enseignant dans ma famille qui m’a bien aidé au printemps dernier. Mais il a déménagé.

Depuis septembre dernier je reprends des cours dans un grand club de ma région avec l’objectif de repasser mes examens. Mon souhait est de pouvoir sortir plus tard sur de petites épreuves amateur avec mon pur. J’ai donc repassé le G5 en fin d’année et on attaque le 6. Je prends à peu près un cours particulier par semaine.
Les + : des chevaux d’âge maîtres d’école qui connaissent parfaitement leur métier , ce qui me donne l’agréable (mais sans doute erronée ?) sensation de savoir bien faire.
Les - : recours systématique aux RA, aux éperons, chevaux que je trouve très très lourds à la main. On me demande de soutenir fort mes poignets, de monter avec une main assez haute donc. Que je trouve très haute de mon point de vue.

En parallèle je monte seule, chez moi, mon petit pur, 8 ans. On a bien évolué surtout depuis un an, depuis que son souci de dentition a été correctement traité et qu’il ne se défend plus. Il vient au contact, commence à suivre ma main, et au fil de la séance se met dans une attitude ronde et basse que de rares observateurs avisés qui sont passés par là ont jugé juste. Pour obtenir ce résultat, après avoir tenté de reproduire des techniques enseignées en club sans succès, j’ai fait à ma sauce. J’avais un cheval à la retourne, haut perché, contracté et en défense, qui refusait le contact et battait à la main.
D’abord à la longe, avec le licol étho, j’ai réussi à le faire s’étirer et descendre le nez. Puis, en selle, dans une position toujours en équilibre et très « moche », pas mal en avant, des mains excessivement basses, j’ai réussi à lui faire adopter une attitude basse et déliée. Une position que je n’oserai jamais adopter devant un « public » de cavalier ! Je l’ai fait au feeling et bizarrement, mon cheval a semblé apprécier avoir le dos libéré (il a un bon dos, pas de faiblesse de ce côté mais il ne sait pas s’en servir). Pardon si je n’utilise pas les bons termes techniques. Embarassed
Au fil du temps, j’ai pu me redresser, et obtenir la même chose en étant dans une attitude plus « académique ». En revanche, pas moyen de passer des transitions correctement. J’arrive à avoir quelque chose d’agréable dans une allure donnée, mais tout ça manque de stabilité, de fixité. Il est souple, répond bien aux jambes isolées, déplace épaules, hanches. Saucissonne un peu d’ailleurs.

Quand je suis seule, j’ai trouvé quelques astuces pour nous mettre dans de bonnes dispositions. Je reste au pas sans étriers, je fais quelques assouplissements, je lui demande également des assouplissements, on reste longtemps au pas et j’essaye de démarrer la séance le plus cool possible. Mon cheval est un grand sensible, un vrai PS, et une éponge à émotions. Donc, zen attitude obligatoire ! A moi d’évacuer toutes les tensions de la journée avant de lui demander quelque chose... Ça semble évident, mais cela demande en réalité une vraie prise de conscience ! Et j’ai mis du temps, trop de temps à le comprendre...

Depuis 3 ans et demi, on a donc évolué, pas vite certes, et je bute sur beaucoup de choses. Fixité dans le contact, transitions très heurtées. Bref, j’ai besoin d’encadrement.

J’ai emmené récemment mon cheval dans le club où je prends des cours. Mais je n’ai pas trouvé auprès de ma monitrice des conseils adaptés à notre couple. Ni de pistes de travail pour nous. Et ils sont beaucoup trop « éperons + RA » à mon goût. Je ne parviens pas à adhérer à leur équitation. Je m’y soumets quand il s’agit de leurs chevaux, mais pas quand il s’agit du mien...

J’ai donc fait venir une jeune enseignante qui vient de s’installer dans la région. Hier, c’était la première séance. Sans doute voulant me montrer sous mon meilleur jour, j’ai dû monter de façon plus « agressive » que d’habitude. Moins à l’écoute de mon cheval. Elle m’a donc reproché pas mal de choses, trop de sollicitations avec les jambes, des mains trop hautes, des transitions heurtées parce que je suis trop dure. Je m’assois trop fort, tire trop mes épaules. Selon elle, pour lui apprendre à passer des transitions en douceur, en équilibre et sans défense, je dois être plus légère, me redresser sans reculer exagérément les épaules, voire les garder un peu en avant, pour lui libérer le dos. Peu importe si c’est « moche » au départ. J’étais très étonnée car en fait elle préconise ce que je faisais avant toute seule au feeling sans témoin. Mais un peu tout l’inverse de ce que je travaille au club... On a fait beaucoup de transitions au pas pour me faire ressentir la bonne attitude. Elle veut que je conserve des mains basses et fixes, ce que je faisais seule aussi, mais ce qu’on m’a beaucoup reproché dans le club où je monte depuis septembre.
En revanche, elle a trouvé que mon cheval était très bon élève (lui !!! Wink ) , avec un bon dos, souple, des allures correctes... C’est déjà ça ! Ça me réconforte voire me conforte dans l’idée que je ne fais pas trop trop mal (d’ailleurs l’ostéo m’a confirmé qu’il avait beaucoup changé en un an, qu’il a « fleuri »).

La seule critique commune entre les différents profs est une main intérieure qui résiste trop à gauche (dissymétrie connue !). Et une tendance à tomber sur mon épaule gauche.

Ce qui diffère : me concernant, hauteur des mains, position du buste, des jambes. L’une me demande de me redresser et de reculer mes épaules de m’enfoncer dans la selle, l’autre de moins reculer les épaules, de ne pas charger le dos... L’une veut des mains hautes et soutenues, l’autre veut que je baisse mes mains...

Mes problèmes existentiels Wink : quand je travaille seule, je fais surement plein de bêtises, mais je m’aperçois que je suis plus à l’écoute de mon cheval, plus fine dans mes demandes. Quand je suis encadrée, je m’en remets au coach et perds sans doute certaines « compétences ». J’ai un peu l’impression de perdre mes moyens...

Mes questions : comment faire progresser notre couple ? Peut-on progresser en étant tiraillé entre deux méthodes compte tenu de mon modeste niveau actuel ? dois-je choisir un enseignant plutôt que l’autre ? Dois je faire passer le travail de mon cheval avant le mien ?

En écrivant tout cela, je m’aperçois que j’ai déjà envie d’une réponse. J’aurais tout intérêt à privilégier le travail avec cette prof à domicile... Reste mon problème d’examens...

Désolée pour le pavé. Merci pour votre attention et vos conseils avisés. Embarassed Very Happy santa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://12beauregard.com
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Sam 21 Avr 2012 - 7:40

Question: pourquoi vouloir repasser des examens... Vous avez l'étrier d'argent= examen à vie (si vous avez conservé le diplôme, les archives de la FFE n'étant pas nécessairement performantes et repasser les examens fait "rentrer des sous dans la caisse").Auquel cas, vous n'avez à passer que le 7 équivalent de l'éperon d'argent.
Il est effectivement difficile de répondre à vos questions.. Quelques remarques d'ordre général peuvent cependant peut être vous être d'une quelconque utilité.
=position: droit dans sa selle, dos grandi, soutenu, nombril en avant (il faut être bedonnant à cheval) assis sur l'os pubien, épaules dégagées vers l'arrière, cage thoracique ouverte(respirez à pleine poitrine, Lolo Ferrari et pas jane Birkin!)
=les mains: elles doivent être là où elles doivent être. Hautes (tout est relatif) quand on veut s'en servir pour qu'elles prennent contact avec la commissure des lèvres, basses quand elles ne font rien, décalées l'une par rapport à l'autre sur le cercle ou pour corriger la dissymétrie du cheval.(dissymétrie que l'on corrige une fois que le cheval accepte d'étendre son encolure et de donner son dos).
+ quand on est en phase d'éducation , aucun académisme prioritaire; c'est le cheval qui indique la meilleure position, les meilleurs exercices.
=bien sûr qu'on écoute mieux son cheval quand on est seul; on se prend en charge , on n'attend pas les conseils de l'enseignant. Mais cela demande une certaine maturité d'esprit que n'ont pas tous les cavaliers(avec un an de plus, vous vous rapprochez certainement de cette maturité!)
= les éperons: pourquoi pas si le cheval est un peu froid et que LE CAVALIER SAIT GÉRER SES JAMBES (fixité, précision...)
= les enseignants :savoir prendre chez chacun ce qui vous semble logique et qui convient à votre cheval.............................. geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zabot29

avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 15/12/2011

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Sam 21 Avr 2012 - 11:07

bonjour quatuor ( et bon anniversaire, avec un jour de retard !!)

je ne suis pas enseignante, mais j'ai un peu le même profil que vous : j'ai repris l'équitation après 10 ans d'arrêt, j'ai pratiqué (sans grand plaisir, en dehors de celui d'être à cheval) en club pendant 5 ans, puis j'ai eu un cheval à dresser sans en avoir l'expérience préalable (c'est une trotteuse de 10 ans, qui n'avait pas travaillé depuis 5 ans au moins, et ne savait pas faire grand chose) . Et je me suis aussi beaucoup posée de questions, j'ai essayé différentes approches , en bouquinant à droite à gauche, en demandant des conseils... et là aussi, surprise, je me suis aperçue qu'il y avait des discours très différents d'une personne à l'autre , et parfois contradictoires..

Alors j'ai fait comme Yves préconise, j'ai pris ici et là ce qui me semblait de bon sens , pour tenir compte du cheval et de moi-même , j'ai pris le temps de ressentir et de comprendre comment se déplaçait la jument ( chose qu'on ne m'avait jamais appris..) à côté (en longe, à pied, aux longues rênes..) , et sur son dos . (J'ai ressenti une grande jubilation quand j'ai pu , les yeux fermés, à cru, dire quel membre se déplaçait , à quel moment...encore un truc qu'on apprend pas souvent en club) . J'ai ainsi grandement amélioré mon assiette et ma position , et ma jument réagit à la moindre poussée de fesse . J'ai aussi réalisé une approche éthologique qui m'a permis d'améliorer la relation de complicité et de respect mutuel (mais je n'en fait pas un absolu ) . Enfin bref, j'ai tâtonné et je tâtonnerai encore, (et ça me plaît d'ailleurs ..) mais j'ai progressé et la jument avec moi ( elle ne partait au galop qu'à fond de train et totalement déséquilibrée... elle m'a fait un départ au galop de l'arrêt et en équilibre hier : 3 ans pour en arriver là ! quel bonheur !)
Parfois je voudrais bien trouver un enseignant qui m'aide à mieux faire progresser la jument, mais comme je n'ai pas trouvé la perle rare près de chez moi, je préfère encore faire seule en m'appuyant sur les écrits existants et en me remettant en question régulièrement, que de me prendre le chou avec quelqu'un dont je ne partage pas les vues équestres. Bon, je n'ai pas d'objectif à court ni moyen terme, ni pour passer les diplômes, ni pour faire de la compétition, donc ça aide à rester zen ..

bon courage , patience et bon sens avec votre pur sang,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quatuor

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 20/09/2011
Age : 47
Localisation : Vendôme

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Sam 21 Avr 2012 - 11:43

yveskatz a écrit:
Question: pourquoi vouloir repasser des examens... Vous avez l'étrier d'argent= examen à vie (si vous avez conservé le diplôme, les archives de la FFE n'étant pas nécessairement performantes et repasser les examens fait "rentrer des sous dans la caisse").Auquel cas, vous n'avez à passer que le 7 équivalent de l'éperon d'argent.
Quand j'ai repris ma licence, j'ai oublié que j'avais ce diplôme. Je ne l'ai donc pas signalé. Et puis en toute objectivité, je n'ai plus ce niveau. Donc passer par des étapes n'est pas inutile. Je pense que le 6 est à ma portée d'ici quelques mois avec un peu de travail. Le 7 sera sans doute pour 2013. Sauf si je trouve des stages Rolling Eyes

yveskatz a écrit:

Il est effectivement difficile de répondre à vos questions.. Quelques remarques d'ordre général peuvent cependant peut être vous être d'une quelconque utilité.
=position: droit dans sa selle, dos grandi, soutenu, nombril en avant (il faut être bedonnant à cheval) assis sur l'os pubien, épaules dégagées vers l'arrière, cage thoracique ouverte(respirez à pleine poitrine, Lolo Ferrari et pas jane Birkin!)
=les mains: elles doivent être là où elles doivent être. Hautes (tout est relatif) quand on veut s'en servir pour qu'elles prennent contact avec la commissure des lèvres, basses quand elles ne font rien, décalées l'une par rapport à l'autre sur le cercle ou pour corriger la dissymétrie du cheval.(dissymétrie que l'on corrige une fois que le cheval accepte d'étendre son encolure et de donner son dos).
+ quand on est en phase d'éducation , aucun académisme prioritaire; c'est le cheval qui indique la meilleure position, les meilleurs exercices.
=bien sûr qu'on écoute mieux son cheval quand on est seul; on se prend en charge , on n'attend pas les conseils de l'enseignant. Mais cela demande une certaine maturité d'esprit que n'ont pas tous les cavaliers(avec un an de plus, vous vous rapprochez certainement de cette maturité!)
= les éperons: pourquoi pas si le cheval est un peu froid et que LE CAVALIER SAIT GÉRER SES JAMBES (fixité, précision...)
= les enseignants :savoir prendre chez chacun ce qui vous semble logique et qui convient à votre cheval.............................. geek

Merci de votre intérêt. Vos réponses sont pleines de bon sens. Je vais laisser "reposer " un peu tout ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://12beauregard.com
Quatuor

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 20/09/2011
Age : 47
Localisation : Vendôme

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Sam 21 Avr 2012 - 11:47

zabot29 a écrit:
bonjour quatuor ( et bon anniversaire, avec un jour de retard !!)

je ne suis pas enseignante, mais j'ai un peu le même profil que vous : j'ai repris l'équitation après 10 ans d'arrêt, j'ai pratiqué (sans grand plaisir, en dehors de celui d'être à cheval) en club pendant 5 ans, puis j'ai eu un cheval à dresser sans en avoir l'expérience préalable (c'est une trotteuse de 10 ans, qui n'avait pas travaillé depuis 5 ans au moins, et ne savait pas faire grand chose) . Et je me suis aussi beaucoup posée de questions, j'ai essayé différentes approches , en bouquinant à droite à gauche, en demandant des conseils... et là aussi, surprise, je me suis aperçue qu'il y avait des discours très différents d'une personne à l'autre , et parfois contradictoires..

Alors j'ai fait comme Yves préconise, j'ai pris ici et là ce qui me semblait de bon sens , pour tenir compte du cheval et de moi-même , j'ai pris le temps de ressentir et de comprendre comment se déplaçait la jument ( chose qu'on ne m'avait jamais appris..) à côté (en longe, à pied, aux longues rênes..) , et sur son dos . (J'ai ressenti une grande jubilation quand j'ai pu , les yeux fermés, à cru, dire quel membre se déplaçait , à quel moment...encore un truc qu'on apprend pas souvent en club) . J'ai ainsi grandement amélioré mon assiette et ma position , et ma jument réagit à la moindre poussée de fesse . J'ai aussi réalisé une approche éthologique qui m'a permis d'améliorer la relation de complicité et de respect mutuel (mais je n'en fait pas un absolu ) . Enfin bref, j'ai tâtonné et je tâtonnerai encore, (et ça me plaît d'ailleurs ..) mais j'ai progressé et la jument avec moi ( elle ne partait au galop qu'à fond de train et totalement déséquilibrée... elle m'a fait un départ au galop de l'arrêt et en équilibre hier : 3 ans pour en arriver là ! quel bonheur !)
Parfois je voudrais bien trouver un enseignant qui m'aide à mieux faire progresser la jument, mais comme je n'ai pas trouvé la perle rare près de chez moi, je préfère encore faire seule en m'appuyant sur les écrits existants et en me remettant en question régulièrement, que de me prendre le chou avec quelqu'un dont je ne partage pas les vues équestres. Bon, je n'ai pas d'objectif à court ni moyen terme, ni pour passer les diplômes, ni pour faire de la compétition, donc ça aide à rester zen ..

bon courage , patience et bon sens avec votre pur sang,


Merci Zabot29. Oui pas mal de similitudes dans nos parcours. Ce qui est certain, c'est que les clubs ne forment pas des futurs propriétaires, dans une optique d'autonomie. Merci pour vos encouragements Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://12beauregard.com
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Dim 22 Avr 2012 - 9:04

Donc, si vous ne trouvez pas à côté de chez vous l'enseignant qui vous guidera dans cette lourde responsabilité qu'est l'éducation d'un cheval dans tous les sens du terme, sachez vous déplacer pour aller vers l'enseignant qui semble avoir le profil que vous recherchez.........Parfois/souvent, une ou plusieurs séances avec quelqu'un de compétent ont plus de valeur que des cours réguliers en club............................ geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quatuor

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 20/09/2011
Age : 47
Localisation : Vendôme

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Mer 25 Avr 2012 - 4:54

Est ce complètement saugrenu de se fixer l'objectif de se présenter à l'examen du galop 7 en formant son cheval en parallèle de sa propre formation ?
je suis bien consciente que la route est longue. C'est surtout sur le plan pédagogique que je me demande si c'est faisable ? Pour un prof ce doit être compliqué...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://12beauregard.com
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Mer 25 Avr 2012 - 6:07

Rien de saugrenu à cela à compter du moment où le cavalier a acquis certaines bases:
= en équilibre
=liant
=fixe
=maître de son corps, donc à même d'utiliser le langage corporel et
=à même d'écouter son cheval dans ses mouvements et sa locomotion........
C'est même à mon sens d'un plus grand intérêt que de ne former que le cavalier.................... geek
Bien sûr, il faut savoir ne pas être pressé.....
Et pourquoi serait-il plus compliqué de faire travailler deux êtres vivants plutôt qu'un groupe de 6/10 élèves..................?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quatuor

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 20/09/2011
Age : 47
Localisation : Vendôme

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Mer 25 Avr 2012 - 6:31

Merci Yves pour votre réponse. Je vais réfléchir à la question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://12beauregard.com
Bénédicte Desgroux

avatar

Messages : 290
Date d'inscription : 08/04/2010
Age : 55
Localisation : Buthiers (77)

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Sam 28 Avr 2012 - 11:15

Former le couple cavalier-cheval en même temps est tout à fait possible, si la personne est consciente que le chemin est long et ne demande pas à faire ce qu'ils ne sont pas capables de faire, la confiance est ici primordiale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equitathome.fr
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Dim 29 Avr 2012 - 16:48

Vous n'êtes pas non plus "obligée" ne passer les Galops, à moins de vouloir sortir en compétition.
Si cet objectif n'est pas le votre, vous pouvez juste faire progresser votre couple sans examen.

Pourquoi vous contraindre à subir un enseignement qui ne vous convient pas réellement ? Et que vous ne pouvez même pas reproduire avec votre cheval puisque cette méthode ne lui convient pas non plus...

Cette enseignante, qui vous suit avec votre cheval, semble vous convenir bien mieux. Certes le cheval est à éduquer également, et donc vos progrès seront peut-être plus lents...mais tellement plus gratifiants !



J'ai eu également des enseignants très différents, en même temps. C'est terriblement déstabilisant. Surtout quand on apprend, et qu'on ne maitrise donc pas encore bien nos compétences.
En ce qui me concernait, je montais dans un gros centre très orientée "éthologie" qui me passionnait, et en même temps un petit club très "classique" tout près de chez moi. Mais finalement "l'éthologie" s'applique à toutes les disciplines et j'ai bien réussi à mélanger les 2. Il y avait juste un club où je montais rênes bien ajustées, et l'autre où...je n'en avais pas forcément dans les mains ! lol!

Finalement je l'ai bien vécu.
Les 2 établissements étaient "ouverts" : mon petit club m'a même confié une pouliche à débourrer avec qui la (seule) élève G7 de l'écurie s'était plantée (à l'époque je n'étais que G5). Je m'en suis bien sortie...grâce à ce que j'avais appris dans l'autre centre équestre. Ce qui n'a pas surpris la mono dudit petit club !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quatuor

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 20/09/2011
Age : 47
Localisation : Vendôme

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Mar 5 Juin 2012 - 6:26

Pour différentes raisons, j'ai finalement décidé d'arrêter les cours pendant un certain temps et de reprendre le travail que je m'étais fixé au départ, celui de pouvoir sortir mes chevaux en extérieur seule et indépendamment l'un de l'autre.
Avec le quarter, cela ne devrait pas être trop difficile, mais il y a du travail avec le PS.
J'envisage toujours un stage, mais davantage pour l'automne quand mon emploi du temps professionnel sera moins chargé et moins aléatoire.
Donc toujours intéressée par des adresses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://12beauregard.com
Quatuor

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 20/09/2011
Age : 47
Localisation : Vendôme

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Mar 5 Juin 2012 - 6:28

Muriel Le Mestric a écrit:


Finalement je l'ai bien vécu.
Les 2 établissements étaient "ouverts" : mon petit club m'a même confié une pouliche à débourrer avec qui la (seule) élève G7 de l'écurie s'était plantée (à l'époque je n'étais que G5). Je m'en suis bien sortie...grâce à ce que j'avais appris dans l'autre centre équestre. Ce qui n'a pas surpris la mono dudit petit club !

On le vit bien quand on est capable de faire la part des choses, de prendre ce qui nous intéresse, de laisser le reste...
Mais cela passe effectivement par des périodes de doute et de remise en question !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://12beauregard.com
Divakella

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 30/06/2012
Age : 23
Localisation : Ardèche

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Dim 1 Juil 2012 - 9:23

Quatuor, je comprends ce que tu ressens. Je sors récemment d'une écurie à fond compet de CSO, RA sans arrêt, quand le cheval bronche on serre plus fort la muserolle, on y colle un nose band serré à bloc et on met un mors plus dur. Coups dans la bouche dès qu'on a plus le contrôle, coups d'éperons quand le cheval veut plus avancer mais aucune remise en question, j'ai bien essayé de leur dire ma façon de penser mais non moi je suis qu'une cavalière de dressage, je peux pas savoir ...!!

Pour l'histoire des mains, moi je suis plutôt mains devant moi au dessus du garrot, les mains sont plus basses pour céder pour obtenir une extension d'encolure.
& pour les Galops, prenez votre temps, concentrez vous sur votre cheval, vous avez tout le temps pour le passer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quatuor

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 20/09/2011
Age : 47
Localisation : Vendôme

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Lun 14 Oct 2013 - 8:27

Je remonte ce post "états d'âme" vieux de plus d'un an. Pour des raisons personnelles, j'ai dû mettre entre parenthèses le travail de mes chevaux pendant une bonne année : quelques balades et quelques séances à la maison sans forcer, histoire d'entretenir le physique. Depuis le mois d'août, je remonte à cheval plus régulièrement. En extérieur principalement. Je viens de faire l'acquisition d'un van et j'ai pris rendez-vous dans un nouveau club pour jeudi prochain avec mon cheval. Le contact et l'échange avec les enseignants a été bon, j'espère que cela se confirmera dans les faits.
Je me permettrai donc de faire part de notre évolution à tous les deux.
Mon objectif demeure de sortir sur des petites épreuves CSO voire de passer le G7. Je ne suis pas pressée, mon cheval se bonifie avec le temps, notre relation va dans le bon sens. Physiquement il n'est pas usé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://12beauregard.com
Quixote

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 07/09/2013
Age : 45
Localisation : Lot

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Lun 14 Oct 2013 - 9:10

J'ai un peu le même soucis avec mon club !
Je suis d'accord pour faire ce qu'ils me disent sur leur chevaux, mais pas sur le mien !

Ça se passe assez bien avec la mono qui me laisse faire comme je veux en fait (LOL) mais pas trop avec lui qui est plus autoritaire !
Pour la reprise pas encore mis les pieds emploi du temps et maladie on fait que !!!!
Je prends des cours en parallèle de dressage pur donc j'ai précisé au club que je voulais me consacrer avec eux sur les barres et le W au galop qui est difficile d’accès chez mon prof vu les difficultés de ma jument et moi même et la taille du manège !

A faire à suivre aussi de mon coté ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quixote.skyrock.com/
Quatuor

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 20/09/2011
Age : 47
Localisation : Vendôme

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Jeu 17 Oct 2013 - 5:41

Premier cours cet après-midi Very Happy 
Compte rendu à suivre cheers 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://12beauregard.com
Quatuor

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 20/09/2011
Age : 47
Localisation : Vendôme

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Ven 18 Oct 2013 - 6:48

Un petit compte-rendu qui fera sans doute plaisir aux enseignants. J'ai donc pris hier un cours particulier avec mon cheval dans un club près de chez moi.  L'enseignante est très jeune et fraîchement diplômée et m'a fait une excellente impression. Ultra motivée et passionnée, c'est déjà très agréable d'avoir affaire à quelqu'un d'impliqué et pas à un mono qui passe sa vie à parler de son week-end ou à textoter...

Ensuite, elle a très rapidement pris en compte la conformation physique de mon cheval dans le travail. Cela peut paraître évident, mais en 5 ans et plusieurs expériences avec différents enseignants, c'est bien la première fois que l'on me parle de son physique (pur-sang, très très longue encolure, fait un peu en descendant) pour m'indiquer quelle attitude juste lui demander dans un premier temps ! Soit on ne m'en parlait pas, soit c'était pour moquer son encolure de girafe Shocked 
J'ai toujours eu l'impression jusqu'à présent que les enseignants voulaient le mettre dans un moule. Comme si, par magie, il pouvait à la fois engager les postérieurs, relever son encolure, céder, tout ça en se tenant avec un équilibre parfait, tout en trimbalant mémère sur son dos... Pendant longtemps, j'ai aussi bataillé avec ce cheval, provoquant défense et incompréhension, pour que son attitude au travail ressemble à celle d'un prétendu modèle.
Cela fait un moment que, toute seule (et en lisant beaucoup de choses sur ce forum ! merci cheers ), j'avais changé ma façon de faire, lui demandant simplement impulsion et décontraction, avec un attitude basse et ronde en début et fin de séance. Il n'est plus "perché" comme il était au début, vient maintenant tout seul se mettre dans une attitude assez déliée.

Autre motif de satisfaction : elle insiste beaucoup sur le ressenti à cheval, les sensations, la compréhension de la locomotion.

Généralement, quand je prends des cours, j'ai tendance à ne plus être capable de reproduire ce que je fais seule. Je m'en remets à l'enseignant, attendant les consignes bêtement, sans prendre les initiatives comme lorsque je travaille seule avec mon cheval. Cette fois, étant à l'aise avec cette enseignante, j'ai été plus "naturelle" avec mon cheval.

Voilà, j'espère que cela va continuer dans cette voie. Very Happy


Dernière édition par Quatuor le Ven 25 Oct 2013 - 7:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://12beauregard.com
Cavalequit

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 31/01/2013
Age : 32
Localisation : Sud de Rennes

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Ven 18 Oct 2013 - 7:11

Il fait carrément plaisir à lire ton compte-rendu Quatuor Smile Il faut lui faire de la pub à ta prof Smile Bonne continuation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cavalequit.com
Quatuor

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 20/09/2011
Age : 47
Localisation : Vendôme

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Ven 25 Oct 2013 - 7:05

J'ai été un peu stoppée dans mon élan par la visite de l'ostéo qui a arrêté une semaine mon cheval et préconise d'éviter courbes serrées et longe pendant quelques semaines, et de privilégier lignes droites, trottings, balades, le temps qu'il se remuscle de l'arrière main, + chauffer les rotules avant le travail. Là, il a les rotules en vrac, ligaments douloureux surtout à gauche.
L'enseignante avait noté la semaine dernière une difficulté à plier et engager les postérieurs à froid.
Ce qui me conforte dans l'idée qu'il me faut un œil avisé extérieur, car même en ressentant des choses par moi-même, j'ai toujours un doute sur mon propre jugement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://12beauregard.com
Quatuor

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 20/09/2011
Age : 47
Localisation : Vendôme

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Mer 27 Nov 2013 - 7:44

Je continue de prendre des cours particuliers avec cette jeune enseignante, et je suis ravie. Je n'en reviens pas ! Shocked 
L'ostéo ayant préconisé une période de remise au travail en évitant les cercles, j'ai mis mon cheval 15 jours en pension pour bénéficier des installations (grand manège) et travailler dans de bonnes conditions. Puis je l'ai ramené à la maison et je vais au club deux fois par semaine.
Les progrès sont impressionnants. Les séances sont adaptées à notre niveau respectif, la monitrice ajuste ses demandes en fonction du comportement et de l'attitude de mon pur sang susceptible.
J'ai un cheval qui se transforme physiquement et mentalement, qui accepte de faire des efforts et de s'appliquer sans manifester sa désapprobation. Il fait attention à ce qu'il fait, cherche la bonne réponse. Le ressenti à cheval est très différent, je sens son dos travailler et pousser.
L'enseignante n'a que 20 ans, tout juste diplômée, mais c'est bien la première qui nous accompagne aussi bien ! Comme quoi... cheers 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://12beauregard.com
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Mer 27 Nov 2013 - 15:44

Heureusement que la médiocrité n'est pas une constante chez les BPJEPS!…………..geek 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zabot29

avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 15/12/2011

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Mer 27 Nov 2013 - 17:38

Il faut l'inviter à nous rejoindre sur Educaval !! cheers 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quatuor

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 20/09/2011
Age : 47
Localisation : Vendôme

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Lun 2 Déc 2013 - 3:48

Pourquoi pas ! Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://12beauregard.com
Quatuor

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 20/09/2011
Age : 47
Localisation : Vendôme

MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    Mer 15 Jan 2014 - 14:12

Je prends toujours des cours de façon assez continue au rythme de 1 à 3 fois par semaine selon mes disponibilités. Je monte parfois les chevaux de club, ce qui est très complémentaire.
Mon petit PS progresse bien, accepte la main, se cadence, engage, et fait du mieux qu'il peut, sans se fâcher. Incurvation, contre incurvation, hanche en dehors et en dedans, cessions, contre changement de main, contre galop, on aborde dans le calme et la décontraction tout ce que je croyais impossible il y a encore quelques mois ! A l'obstacle, il apprend à se servir de son dos, à se rapprocher des barres, à faire des efforts même quand la foulée tombe mal, et prend surtout confiance en lui. Dimanche dernier on a enchaîné dans le manège à 0,90, ce n'est pas grand-chose certes, mais énorme pour notre couple.
Du haut de ses 20 ans, ma monitrice a su adapter ses cours (particuliers) à nos niveaux respectifs. Elle insiste beaucoup sur les sensations et nous avons même fait une séance entière sur le ressenti de la locomotion, les yeux fermés (pas tout le temps évidemment).
Donc je me régale !
Nous sommes engagés sur un concours club dimanche prochain, club 3 et club 2. Une sortie que je veux aborder comme une épreuve d'entraînement.
Mon regret est d'être un peu isolée de par mon âge et mon niveau au milieu des jeunes filles du club, entre 15 et 25 ans. Elles sont charmantes, mais les échanges avec des cavaliers "adultes" me manquent un peu !  Razz 
Peut-être serai-je filmée, auquel cas j'illustrerai ce post avec des images qui bougent.  Very Happy 
Le passage du galop 6 est en prévision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://12beauregard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Etats d’âme d’élève    

Revenir en haut Aller en bas
 
Etats d’âme d’élève
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mâle calopsitte qui lève son derrière
» Grizaille, élève attentive et studieuse
» Les Etats-Unis vont peut-être donner l'exemple...
» élève dissipée en cours .lol
» Lève plaque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Équitation pratique :: Perfectionnement équestre-
Sauter vers: