CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 Muserolle or not muserolle...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Djaïpur

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 08/08/2013
Age : 45
Localisation : 91, limite 77 et 94

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Lun 2 Sep 2013 - 12:16

Oui, je me doute bien... hélas! Plus de 10 ans, sans doute, d'une monte très contraignante ne peut que avoir laissé des traces et surtout créé des automatismes, et de surcroit ma fille continuera à le travailler... et puis qui dit que je serai capable aussi. Je ne ferai pas en force, ça c'est certain, mais de là à faire bien... Neutral 

C'est pourquoi, je compte le sortir au maximum en extérieur. J'ai l'habitude d'y travailler mes chevaux depuis que j'ai eu un demi-sang arabe qui ne supportait pas les bacs à sable. Heureusement, le maire de la commune est un psychopathe de la mauvaise herbe, et il tond toute étendue d'herbe folle non entretenue en permanence. Trop top pour travailler les chevaux!
Je commence l'année en reprises débutant, mais c'est pour moi. Qu'on me remette dans une position correcte au besoin (mes années chez les chevaux de courses ont sacrément sinistré ma monte!), et surtout que je teste mon genoux blessé assez récemment et qui se rappelle à mon bon souvenir quand je suis à cheval. J'ai rangé ma muserolle, mais j'ai sorti mes étriers sprenger du coup! Laughing 
Ouais, ouais, je sais, je suis pas sortie de l'auberge avec tous mes problèmes! king lol! 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëlle LEPREVOST



Messages : 305
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 44
Localisation : Centre Bretagne

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Lun 2 Sep 2013 - 16:50

Carole, vous partez dans le sens de l'action, vous êtes sure de vous et animée de bonne intentions, je ne doute pas que le destin vous apporte des coup de pouces bienvenus et tout à fait inattendus !
Pourquoi pas un jour envoyé votre fille et votre cheval en stage dans un endroit où elle pourrait ouvrir les yeux ?
Sur FB je viens de trouver une jeune fille qui place son cheval avec un collier d'encolure ! C'est un cas extrême, mais rencontrer des filles de son âge qui font autrement avec succès pourrait la motiver plus que d'entendre sa vieille mère râler...Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.domaine-des-chimeres.com/
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Lun 2 Sep 2013 - 17:23

Maryan a écrit:
Perso, j'ai déjà plusieurs fois jeté l'éponge avec des chevaux dont j'avais le travail conjoint avec des cavaliers en radical opposition équestre avec moi. Autant un cheval a la capacité à s'adapter à des cavaliers différents, autant les équitations contradictoires ne laissent la place qu'aux dégâts de la plus coercitive. c'est bien normal.
Et le cheval libéré de ses entraves et préservé de brutalité reste cependant bien longtemps en défense avant de comprendre qu'il y a un changement profond dans les intentions de son cavalier et dans les risques qu'il encourre.
Mêmes constatations, mais surtout avec les chevaux dont les cavaliers m'étaient trop proches. Pour les autres, vu que j'étais payée pour monter leur cheval, je ne m'occupais absolument pas de la façon dont le cheval était monté par son propriétaire, et le cheval faisait bien la différence. Certains chevaux se sont émancipés et ont réussis à faire comprendre à leur propriétaire comment ils désiraient être montés. Bien sûr, la relation qu'entretient le groom avec le propriétaire joue un grand rôle, c'est pour cela que marchait mieux avec des personnes avec lesquelles je n'avais pas de liens affectifs. Une seule propriétaire (Dressage) s'est plainte que le cheval, devenait plus difficile à monter et m'a retiré son cheval à plusieurs reprises. Aussi bizarre que cela paraisse, elle m'a confié son cheval 3x alors qu'elle savait dès la première fois, qu'elle rencontrerait des problèmes si je continuais à le monter. Je n'ai pas cherché à comprendre.
Changer le contexte de travail du cheval est une excellente idée. L'extérieur et la reprise débutant l'aideront à comprendre que nouvelle cavalière équivaut à nouvelle façon de monter.
Si les courses vous ont donné de « mauvaises habitudes », vous ne craignez pas la vitesse et il se peut que Djaïpur, libéré de ses entraves, se sente pousser des ailes. Laughing 
Il se peut aussi que votre fille rencontre des difficultés si elle le monte moins régulièrement.
Dans votre histoire il subsiste une inconnue, pour nous qui vous lisons, c'est le cheval lui même, sa personnalité et son caractère, car mine de rien tout repose sur lui. Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djaïpur

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 08/08/2013
Age : 45
Localisation : 91, limite 77 et 94

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Lun 2 Sep 2013 - 22:07

Prêt pour une description de la bête par une bavarde invétérée? Go!

Pour résumer l'animal, c'est un grand hanovrien bai foncé, tout en muscles, avec un physique parfait (du moins à mes yeux). Un dos un peu long peut-être... Des allures top. Et un coup de saut de bébé, malgré ses 14 ans. Ca c'est pour l'emballage!

Sinon, c'est un cheval plutôt timide, sensible. Respectueux. Bien élevé. Calme. Mais adepte des bêtises sitôt qu'on a le dos tourné. Il commence d'ailleurs à les faire devant nous aussi maintenant. Deux fois en le lâchant au paddock sur les centaines de fois où on l'a lâché il est parti un peu vite. Mais jamais en arrachant la longe. Ouh lala vilain garçon!
C'est un gourmand fini. Il est capable de finir une pierre lik-it en 10mn, en cassant tout s'il le faut! Ca entraîne d'ailleurs son seul gros défaut, taper dans la porte du boxe. Et là, crier ne sert à rien. Y'a que la brosse volante qui le modère.
Quand on l'a acheté, il faisait limite cheval dépressif, aujourd'hui il s'affirme un peu plus, surtout à pied. Il fait clairement comprendre ce qu'il veut. Il déteste qu'on le gronde, et arrête ses bêtises dès qu'on hausse le ton. Il devient aussi câlin au fil des mois, ce qu'il n'était pas du tout au début. Il prend confiance en nous (en moi, c'est clair en tout cas). Je suis son dominant. Il sursaute toujours en cas d'imprévu, mais se calme la seconde suivante. Je l'emmène souvent brouter en main en extérieur. Je le tiens, mais souvent je rêvasse, ça lui arrive quand j'ai le dos tourné de faire le c**. Il saute en l'air, vraiment, des fois en poussant un petit cri, mais sitôt que la longe se tend, et que je me tourne vers lui, fini. Aussitôt il se remet à manger. Je crois qu'il est juste content!

Monté, je n'ai que peu d'expériences avec lui. En balade, il est d'un calme olympien. Seul ou accompagné, devant ou derrière. Un cheval pour débutant. Il n'aime pas trop l'eau, mais en insistant il rentre dans la rivière quand même. Il est d'une bravoure exemplaire. Trotting ou canter, tranquille, rien dans les mains (dixit ma fille!).
Niveau allures, forcément ça change de mes trottinettes! (J'ai travaillé et élevé que des trotteurs ou presque). Là, j'ai l'impression d'être montée sur quatre vérins pneumatiques d'une force colossale. Ca dépote vers le haut comme jamais j'ai senti avant. On peut pas dire que ce soit inconfortable, c'est juste puissant. J'avais déjà monté des chevaux qui poussaient derrière, mais là c'est encore d'un autre niveau. Heureusement qu'il est gentil!

Au travail, avec ma fille donc, c'est un cheval qui ne fait que ce qu'on lui demande, si on le lui demande bien. Un rien coquin, et maître d'école, au début il avait compris qu'en sortant sa cavalière de sa selle, elle n'arrivait plus à rien. Il en usait à foison aussi souvent qu'il le pouvait. En cela, il ne semble pas très généreux, mais saucissonné comme il est, c'est compréhensible. C'est sa forme de rébellion sans doute. Une fois quand même cet hiver, température bien négative, il est parti en ruades, pas méchantes, mais bien bien soutenues. Bilan dos de ma fille en compote (visite ostéo nécessaire), mais même pas tombée. Pourtant on aurait tous parié qu'elle ne tiendrait pas. Il est vraiment gentil!

J'ai commencé les longues rênes cet été. Il ne connaissait visiblement pas. Mais il est très appliqué. D'autant que moi les longues rênes, c'était plus pour débourrer les trotteurs. Je ne sais pas faire grand chose. Mais dans le travail à pieds ou en longe, là aussi on ne sent pas une générosité débordante. Si on le pousse pas régulièrement, il se la joue écolo, tout à l'économie! Et là, point de muserolle ni d'enrênement qui pourrait l'expliquer. Ca le saoule, on dirait. Pourtant, je ne tourne pas en rond bêtement. Je transitionne, change de main à foison, et sur des séances de moins de 30 minutes.

C'est vrai que mon référant trotteur fausse peut-être un peu mon jugement aussi. Plus allant et généreux qu'un trotteur, faut le faire! Pourtant je ne pense pas qu'il manque de sang. Des fois, il fait tellement l'andouille au paddock (surtout le soir quand il est agacé par les moucherons ou moustiques) que je préfère le rentrer de peur qu'il se blesse ou se déferre. Ah oui, parce que c'est mon premier cheval ferré depuis 15 ans! Monsieur a les talons sensibles! Au bout de 3 semaines nus-pieds, il nous a fait un bel abcès au postérieur. Un mois d'arrêt ou presque en pleine saison de concours. (Ma fille a manqué de me tuer, j'ai capitulé [pour l'instant], j'ai remis des chaussures. Groumpf.).

Pour les plus curieux, Djaïpur a sa propre page facebook (tenue par ma fille). Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Mar 3 Sep 2013 - 7:54

Je monte aussi un grand Hanovrien (plus jeune) et ses traits de caractères sont quasiment les mêmes que ceux que vous décrivez. Il faut croire que la sélection a vraiment été faite dans un sens précis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Mar 3 Sep 2013 - 17:14

même constat avec un holstein

deutsche qualität ? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Mar 3 Sep 2013 - 17:59

pimprenelle a écrit:
même constat avec un holstein
deutsche qualität ? Laughing
Probablement ! Cela fait un moment que l'élevage allemand œuvre avec toute la rigueur locale à l'amélioration des races pendant que nous bricolons. Et les résultats sont là... et pas seulement en Dressage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
Quixote

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 07/09/2013
Age : 45
Localisation : Lot

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Sam 7 Sep 2013 - 19:30

Djaïpur a écrit:
... telle est la question.

Je me bats depuis des mois avec ma fille car elle sert trop sa muserolle. Impossible de lui faire entendre raison. En plus son gourou, euh pardon sa mono abonde dans son sens. Je frôle la crise de nerf à chaque fois que je la vois ajuster son bridon.

Mais quelle est cet enfant de salaud qui a inventé la muserolle pull-back tellement à la mode? Le pire, c'est moi qui ai acheté la première, la trouvant très bien rembourrée, je la pensais confortable! Je n'avais pas du tout compris qu'elle était aussi très facilement ajustable, et qu'on pouvait clouer le bec de ses pauvres bêtes sans même forcer! pale 
Et comble de malchance, on peut la coupler avec ce bon sang de noseband, tout aussi à la mode qui finit de saucissonner nos pauvres équidés de bacs à sable!

Je regardais pas plus tard que ce soir la reprise dressage du coin de l'oeil, tandis que de l'autre je surveillais mes deux grands couillons faire l'andouille au paddock, faute d'y trouver de l'herbe. Bref, TOUS les cavaliers avaient un noseband, enfin si seulement c'étaient eux qui le portaient...

Alors c'est décidé, à la rentrée, je m'inscris dans une reprise (presque 20 piges que j'ai pas pris de cours, va y avoir du boulot!) et j'irais SANS muserolle du tout! Passées les remarques, (car il y en aura, comme il y en a eu quand je suis arrivée avec mon mors en résine [à la pomme, mais ça ils ne le savent pas! LOL]), j'ai hâte de voir comment les "enseignements" vont pouvoir porter leurs fruits avec moi! What a Face 
Je sens que je vais vite devenir l'emmerdeuse de service, mais j'assume. Parce que contrairement à ma fille, le gourou va avoir du mal à me mettre à sa botte!  Twisted Evil
Très bonne résolution !
La mienne est sur mon filet car en dressage c'est obligatoire (et je fais bien 2 voir parfois 3 concours dans l'année) et mon prof trouve ça esthétique LOL
Mais j'avoue, elle est là en pure déco, encore heureux ils n'obligent pas à la serré en concours .....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quixote.skyrock.com/
Quixote

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 07/09/2013
Age : 45
Localisation : Lot

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Sam 7 Sep 2013 - 19:35

Olivier a écrit:
Je ne crois pas que ce soit le problème d'une discipline (cf. le CSO où l'on voit les mêmes dérives) mais plutôt un problème d'éducation qui dépasse largement le cadre de l'équitation.
Les gens veulent des résultats rapides... tout, tout de suite. Plutôt que de travailler avec le cheval, c'est tellement plus facile de coller le mors machin-chose, l'enrênement trucmuche, etc., et de ne se servir que de ses mains pour essayer de vaguement ressembler à ce qu'on voit ou croit voir, sans le comprendre la plupart du temps...
Je suis assez d'accord malheureusement tongue 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quixote.skyrock.com/
Quixote

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 07/09/2013
Age : 45
Localisation : Lot

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Sam 7 Sep 2013 - 19:49

Olivier a écrit:
pimprenelle a écrit:
même constat avec un holstein
deutsche qualität ? Laughing
Probablement ! Cela fait un moment que l'élevage allemand œuvre avec toute la rigueur locale à l'amélioration des races pendant que nous bricolons. Et les résultats sont là... et pas seulement en Dressage.
Il ne faut pas rappeler ce que disait Olivera des chevaux allemands alors Suspect 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quixote.skyrock.com/
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Dim 8 Sep 2013 - 8:04

Quixote a écrit:
Il ne faut pas rappeler ce que disait Olivera des chevaux allemands alors Suspect 
Je ne me souviens plus et j'ai la flemme de chercher. N'hésitez pas, citez-nous ce à quoi vous pensez.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
Quixote

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 07/09/2013
Age : 45
Localisation : Lot

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Dim 8 Sep 2013 - 9:39

Je disais justement qu'il ne fallait pas le rappeler lol! 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quixote.skyrock.com/
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Dim 8 Sep 2013 - 19:37

Il ne s'agit pas de polémiquer mais simplement de proposer.
Nuno Oliveira a écrit:
Les Allemands, aidés par leur esprit d'organisation, ont réussi à obtenir des chevaux forts, avec un bon dos, des allures correctes et larges et un tempérament approprié aux compétitions, des chevaux stables, moins émotifs que les pur-sang ou les anglo-arabes qui étaient à la mode en France, des années vingt aux années soixante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Muserolle or not muserolle...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Tressage en drisse , Muserolle
» Cherche muserolle de side pull en cuir
» MUSEROLLE DY'ON CORDE à vendre 25€ NEUVE
» Muserolle indienne, licols éthologiques, mors, bridons western, licols de monte
» avec ou sans muserolle ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Équitation pratique :: Perfectionnement équestre-
Sauter vers: