CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 Muserolle or not muserolle...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Djaïpur

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 08/08/2013
Age : 45
Localisation : 91, limite 77 et 94

MessageSujet: Muserolle or not muserolle...   Mer 28 Aoû 2013 - 21:43

... telle est la question.

Je me bats depuis des mois avec ma fille car elle sert trop sa muserolle. Impossible de lui faire entendre raison. En plus son gourou, euh pardon sa mono abonde dans son sens. Je frôle la crise de nerf à chaque fois que je la vois ajuster son bridon.

Mais quelle est cet enfant de salaud qui a inventé la muserolle pull-back tellement à la mode? Le pire, c'est moi qui ai acheté la première, la trouvant très bien rembourrée, je la pensais confortable! Je n'avais pas du tout compris qu'elle était aussi très facilement ajustable, et qu'on pouvait clouer le bec de ses pauvres bêtes sans même forcer! pale 
Et comble de malchance, on peut la coupler avec ce bon sang de noseband, tout aussi à la mode qui finit de saucissonner nos pauvres équidés de bacs à sable!

Je regardais pas plus tard que ce soir la reprise dressage du coin de l'oeil, tandis que de l'autre je surveillais mes deux grands couillons faire l'andouille au paddock, faute d'y trouver de l'herbe. Bref, TOUS les cavaliers avaient un noseband, enfin si seulement c'étaient eux qui le portaient...

Alors c'est décidé, à la rentrée, je m'inscris dans une reprise (presque 20 piges que j'ai pas pris de cours, va y avoir du boulot!) et j'irais SANS muserolle du tout! Passées les remarques, (car il y en aura, comme il y en a eu quand je suis arrivée avec mon mors en résine [à la pomme, mais ça ils ne le savent pas! LOL]), j'ai hâte de voir comment les "enseignements" vont pouvoir porter leurs fruits avec moi! What a Face 
Je sens que je vais vite devenir l'emmerdeuse de service, mais j'assume. Parce que contrairement à ma fille, le gourou va avoir du mal à me mettre à sa botte!  Twisted Evil


Dernière édition par Djaïpur le Jeu 29 Aoû 2013 - 19:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Mer 28 Aoû 2013 - 22:51

La muserolle française, on peut s'en passer mais, surtout, rien n'oblige à la serrer. Tout comme le pull back qui offre une surface bien rembourrée et que l'on est absolument pas obligé de serrer. Pour ma part je n'aime pas non plus l'excès inverse qui consiste à laisser la muserolle trop lâche car il me semble qu'un frottement permanent risque de se produire, ce qui ne doit pas être agréable pour le cheval.

Le nose band est effectivement une sale habitude très en vogue. Il y a aussi la muserolle croisée qui "marche bien". Même idée derrière tout ça me semble-t-il : fermer le clapet pour empêcher la langue de sortir ou empêcher le cheval d'ouvrir la bouche quand on tire sur les rênes comme un malade. Rolling Eyes 

Quand ce sont des chevaux de clubs, il n'y a pas grand chose à faire. C'est un peu comme pour les gogues... Enfin, ça dépend des clubs. Certains enseignants voient à qui ils ont affaire et savent moduler les règles. Mais c'est alors au cavalier de prouver qu'il peut se passer de ces artifices.

Dans votre cas, si vous intégrez une reprise avec votre cheval, votre enseignant amènera peut-être le sujet mais ne pourra en aucun cas vous imposer ses pratiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
Djaïpur

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 08/08/2013
Age : 45
Localisation : 91, limite 77 et 94

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Jeu 29 Aoû 2013 - 11:44

Oh, vrai que je l'avais un peu oublié cette fameuse muserolle croisée! Mais chez nous y'a plus bien plus de dresseux que de sauteurs. Alors on en voit plus rarement au club.

Oui, j'avais bien pensé aussi la laisser un peu lâche, mais effectivement, si c'est pour blesser ce n'est pas mieux. J'essayerai peut-être cette option en ajoutant des peaux de mouton. Ce sera guère plus discret que sans muserolle du coup! Mais on va tester. Moi, et mon art de me faire remarquer. Cool 

Avec ma reprise sans muserolle, je force le trait bien sûr (quoique...), mais il est évident que je veux, j'exige de faire ce qu'on me demandera le plus légèrement possible. Je ne veux plus que mon cheval soit contraint par la force comme il l'est bien trop souvent. Et comme ma fille n'est pas demandeuse de ça, JE vais l'être. Et pour me remettre à cheval, il faut vraiment que les limites ne soient pas loin. Heureusement, j'ai l'immense chance d'avoir un "bon" cheval, mais tellement gentil qu'il laisse passer les erreurs. Il fait à son goût du coup, et souvent à l'économie, mais pas vicieux pour deux sous dans ses réactions.

Maintenant, aux enseignants de s'adapter. On a quand même deux instructeurs et un moniteur à l'écurie. Qu'ils s'adaptent ou j'irai voir ailleurs...

Le client prend le dessus! ...à moins que ce ne soit le cavalier! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Jeu 29 Aoû 2013 - 13:39

La muserolle , pourquoi? Telle est la question à poser à ceux pour qui elle est indispensable.
En quoi une muserolle va-t-elle empêcher un cheval qui en a le désir de prendre la main. En quoi le fait de serrer au maximum une muserolle va-t-il augmenter le contrôle du cheval.
Non seulement la muserolle gène la respiration normale du cheval dans l'effort physique ( bloquez vous les voies respiratoires pour faire un 100m et voyez le résultat!), mais en plus elle est source de contraction et de résistances chez le cheval.... Résistance que nombre de cavaliers mal éduqués, quel que soit leur niveau,considèrent comme un bon contact. Là est souvent leur réponse qui traduit une méconnaissance dramatique de ce qu'est le cheval et de ce qu'est l'équitation.
Et puis il faut bien que les selliers vendent leur matériel!
Je reconnais que tous mes harnachements sont munis de muserolle (shame on me!): j'y vois deux intérêts: un d'ordre esthétique, car je trouve qu'une muserolle donne plus de grâce à la tête du cheval , un d'ordre pratique, car ainsi je peux longer si nécessaire mon cheval avant, pendant ou après la monte sans risquer de lui gâter la bouche, car alors la muserolle me sert de point d'attache de la longe...............geek 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djaïpur

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 08/08/2013
Age : 45
Localisation : 91, limite 77 et 94

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Jeu 29 Aoû 2013 - 19:34

Ah, vrai que la muserolle vernis du bridon de Djaïpur est du plus bel effet.

Petite séance de torture de ce matin : après négociation, le noseband avait été desserré d'un trou! Victoire! Ok, micro-victoire... Rolling Eyes 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Jeu 29 Aoû 2013 - 19:47

Bien que n'apportant que peu de crédit à une photographie, je remarque cependant que ce cheval respire la décontraction... Si votre fille, que je ne connais pas, pas plus que sa mère, ne remarque pas l'état de frustration de son cheval, c'est qu'elle a reçu une bien mauvaise éducation équestre.................geek

Je sais, je suis méchant, mais certaine choses m'énervent dans ce monde du dressage!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djaïpur

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 08/08/2013
Age : 45
Localisation : 91, limite 77 et 94

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Jeu 29 Aoû 2013 - 20:13

C'est pas pour rien que je boue sur place quand ils travaillent en ce moment!

Encore que ce matin, la séance se soit passée dans le calme pour les deux tout du long. Après je pense qu'effectivement la bestiole n'était pas non plus aux anges. En même temps, déjà, saucissonné comme ça, qui le serait?

Ceci étant, j'ai trouvé le comble de la bêtise : affraid 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Jeu 29 Aoû 2013 - 20:27

Je ne crois pas que ce soit le problème d'une discipline (cf. le CSO où l'on voit les mêmes dérives) mais plutôt un problème d'éducation qui dépasse largement le cadre de l'équitation.
Les gens veulent des résultats rapides... tout, tout de suite. Plutôt que de travailler avec le cheval, c'est tellement plus facile de coller le mors machin-chose, l'enrênement trucmuche, etc., et de ne se servir que de ses mains pour essayer de vaguement ressembler à ce qu'on voit ou croit voir, sans le comprendre la plupart du temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
Gaëlle LEPREVOST



Messages : 305
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 44
Localisation : Centre Bretagne

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Ven 30 Aoû 2013 - 7:39

yveskatz a écrit:
Je reconnais que tous mes harnachements sont munis de muserolle (shame on me!): j'y vois deux intérêts: un d'ordre esthétique, car je trouve qu'une muserolle donne plus de grâce à la tête du cheval , un d'ordre pratique, car ainsi je peux longer si nécessaire mon cheval avant, pendant ou après la monte sans risquer de lui gâter la bouche, car alors la muserolle me sert de point d'attache de la longe...............geek 
Yves, gardez donc le licol sous le filet ! Vous aurez une jolie barre au milieu du nez et de quoi longer Laughing
Si vous achetez un beau licol rose ce sera du plus bel effet !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.domaine-des-chimeres.com/
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Ven 30 Aoû 2013 - 8:25

Le licol n'a pas la finesse et la discrétion de la muserolle.......Quant à la couleur, tout est question de goût...................geek 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëlle LEPREVOST



Messages : 305
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 44
Localisation : Centre Bretagne

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Ven 30 Aoû 2013 - 11:41

Ah, oui bleu pour les garçons...!Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.domaine-des-chimeres.com/
Gaëlle LEPREVOST



Messages : 305
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 44
Localisation : Centre Bretagne

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Ven 30 Aoû 2013 - 11:52

Djaïpur c'est le nom du cheval de votre fille ?
Si j'ai bien compris votre cheval est en pension dans un club où votre fille le monte et le prépare pour sortir en concours ?
Vu d'ici la région parisienne semble regorger de club équestre, ne pouvez vous pas changer si ça ne convient pas ?

Mon avis perso sur la muserolle : c'est pour empêcher le cheval d'ouvrir la bouche quand on lui fait mal avec le mors. Il "suffit" de ne pas lui faire mal et il n'ouvrira pas la bouche. Stéphane Bigo mon prof le dit peut être plus diplomatiquement, je regarderais sa définition si ça peut vous aider...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.domaine-des-chimeres.com/
Djaïpur

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 08/08/2013
Age : 45
Localisation : 91, limite 77 et 94

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Ven 30 Aoû 2013 - 12:45

Oui, Djaïpur, c'est le nom de MON biquet! En fait, faudrait que je lui trouve un autre cavalier! C'est ma fille qui en ferait une tronche. Laughing 

Le souci, c'est que tant qu'on ne lui offre pas la solution idéale au problème, elle fait comme on lui dit de faire. Donc, elle tire la tête pour la tenir en somme. Du coup, le cheval a mal, sort sa langue ou ouvre la bouche... Et quoi de plus parfait qu'une bonne vieille muserolle affublée de son acolyte préféré Monsieur noseband pour empêcher tout ça?! Hum? Shocked  No Sad 
On en discute, elle est consciente du problème. Mais elle veut du résultat, et cette bon sang de muserolle le lui apporte dans les grandes lignes.

Quand au problème de changer de club, c'est effectivement en projet pour plein de raisons d'ailleurs. Mais là, l'écurie est à 3mn de chez nous, j'aime sortir mes chevaux deux fois par jour, et le plus longuement possible. Du coup, m'éloigner trop empêche la chose. Et pour connaître les clubs aux alentours proches, ils ne font pas de dressage ou/et sont pires encore.
Là, au moins on a une vraie équipe dressage, et tout le monde a des résultats, y compris ma fille d'ailleurs, et pas mauvais en plus. Mais c'est logique, les juges ont été à la même école! Crying or Very sad 

Pourtant quand je pense au potentiel de ce cheval, et surtout à sa façon de subir tout ça aujourd'hui, bah ça m'emmerde prodigieusement! (pardon pour le terme, mais je n'en vois pas de plus approprié!)

J'en suis presque au point de me dire que je vais me mettre à la rando avec lui. Que du rênes longues! Djaïpur pourra ouvrir la bouche autant qu'il veut pour arracher l'herbe des bas-côtés! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Ven 30 Aoû 2013 - 13:49

Vous avez plusieurs problèmes Wink  
Le plus important est que vous êtes la mère de votre fille Laughing 
Et par définition, les filles aiment bien contrer leur mère, pas toujours , ni sur tous points, mais sur un point particulier qui tient à cœur à la mère.
Bon d'accord, j'arrête la psychologie de comptoir Laughing 
J'avais eu le même type de problème avec ma fille, comme je suis très yang (dominante) je sais me montrer aussi très dominatrice, sans scrupule, en certaines circonstances. Je l'ai résolu par :
"c'est moi, qui entretient le cheval, donc tu le montes comme je te dis, ou tu ne le montes plus"
Oui, je sais, c'est quitte ou double pale 
On vous avait parlé de lui offrir un stage ailleurs, pour qu'elle se rende compte qu'il existe d'autres façons de faire, c'est une option.
Une autre consisterait à lui faire monter un cheval nettement moins conciliant, pour qu'elle comprenne ce qu'elle fait endurer à son cheval.
J'en connais qui à la moindre intention de prise de tête (au sens propre) n'hésite pas à arracher les rênes, embarquer, virer le cavalier Et la prise de tête et bien plus rapide, bec cloué, que sans muserole.
L'option rando pour Djaïpur ne devrait pas lui déplaire Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryan

avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 16/03/2011
Age : 48
Localisation : Côte d'Or

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Ven 30 Aoû 2013 - 15:03

Je rejoins Fraxinus.
c'est un peu brutal comme approche mais en même temps, c'est ton cheval. Donc si vraiment ce que ta fille lui fait subir te déplait à ce point, il "suffit" de lui mettre un ultimatum.
Si les enseignants de ta fille ne te conviennent pas, si c'est toi qui finance en plus, tu as donc toutes les cartes en main pour mettre fin à cela.
C'est TON biquet, donc c'est toi qui prend les décisions Very Happy 

Pour ce qui est de la muserolle, c'est juste un outil qui limite l'ouverture de la bouche et qui déculpe les effets du mors.
Le cheval a besoin de mobiliser sa mâchoire pour exprimer sa décontraction autant que ses crispations et ses douleurs. PLus on serre la muserolle, plus on lui intime l'ordre de fermer sa ******. Exit l'expression de son bien être comme de son mal être.
La muserolle ne développe les effets "douloureux" du mors que si ce dernier est utilisé par une main malhabile, dure, voire brutale.

Perso, j'ai ôté la muserolle. Je veux entendre ce que mon cheval a à me dire. Lorsque je l'offusque, lorsqu'il est bien, lorsqu'il cherche. J'éduque sa bouche, il éduque ma main. échange de bons procédés !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalicornededarshan.over-blog.com/
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Ven 30 Aoû 2013 - 17:30

Un peu compliqué votre problème : on ne connait pas la cavalière

Votre fille est entourée de personnes qui la poussent à cette façon de faire : moniteur, instructeur. Ces personnes ont la science "moderne", votre avis ne tient pas la route devant le leur (Eperon d'argent, c'est quoi ?*)
Elle est jeune, il peut être compliqué pour elle de s'opposer à ses enseignants et aux usages du lieu : difficile dans l'absolu pour un ado de se désolidariser d'un groupe où il se sent bien ; dans le cas particulier elle peut craindre d'être mise sur la touche
Vous avez dit qu'elle apprécie les solutions rapides ; or le cheval libéré de ses entraves pourrait bien, pendant un moment, ne plus être tout à fait conforme aux attentes. "Tu vois, ça marche pas" vous pend au nez

La solution de lui faire monter un cheval réfractaire à toute prise de tête peut être bonne...si ça ne tourne pas à "quelle carne"
La solution "quitte ou double" peut conduire au conflit, ce qui serait dommage : il y a bien d'autres raisons plus importantes (désolée si ça choque) d'en arriver là avec un jeune. Mais vous connaissez votre fille, vous seule pouvez le savoir

Pour ma part, j'opterais pour une des solutions suivantes :
- faire essayer "par hasard" le cheval à un cavalier dont je suis sûre qu'il va monter  autrement avec succès
- me remettre à cheval et démontrer sur les mêmes exercices que serrer la muserolle ne sert à rien. En plus vous en avez envie !!

* je sais ce qu'est l'Eperon d'argent mais nos jeunes gens n'en ont, eux, aucune idée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Ven 30 Aoû 2013 - 17:46

pimprenelle a écrit:
- faire essayer "par hasard" le cheval à un cavalier dont je suis sûre qu'il va monter  autrement avec succès
- me remettre à cheval et démontrer sur les mêmes exercices que serrer la muserolle ne sert à rien. En plus vous en avez envie !!
J'aime bien ces solutions !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Ven 30 Aoû 2013 - 17:51

Les deux solutions proposées par Pimprenelle sont dignes d'intérêt. Mais seul (dans la plupart des cas) le fait de se rendre compte par soi même de la bêtise de la chose (muserolle trop serrée dans le cas qui nous intéresse ici) peut amener à une conception différente de la chose équestre...............geek 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Ven 30 Aoû 2013 - 19:03

pimprenelle a écrit:

La solution "quitte ou double" peut conduire au conflit, ce qui serait dommage : il y a bien d'autres raisons plus importantes (désolée si ça choque) d'en arriver là avec un jeune. Mais vous connaissez votre fille, vous seule pouvez le savoir
Non pimprenelle, cela ne choque pas bien au contraire. C'est même parce qu'il y a bien d'autres raisons plus importantes d'entrer en conflit avec un jeune, que j'avais choisi cette solution là avec ma fille qui était ado à l'époque. Le conflit avec les parents est structurant pour l'adolescent et là je parle d'un point de vue professionnel, de mon ancienne profession dans le civil. Laughing 
Vouloir l'éviter à tout prix est une illusion, donc il vaut mieux qu'il se déclare sur des choses moins importantes.
Pour le reste je vous suis comme d'hab Wink 
@Djaïpur, j'espère ne pas vous avoir choqué pale je suis trop bavarde, je sais.
Pimprenelle a raison, on ne connait pas la cavalière, et vous seule connaissez votre fille. Je n'ai pas l'intention de vous donner des leçons d'éducation, ni même des conseils. Embarassed 
Je cause trop, c'est tout. drunken
Et je partage l'avis d'yveskatz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djaïpur

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 08/08/2013
Age : 45
Localisation : 91, limite 77 et 94

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Ven 30 Aoû 2013 - 19:38

Mais moi aussi j'aime ces deux solutions! What a Face 

Etudes de ma fille et nerfs du cheval obligent, il était déjà acquis que je me remette à cheval. Bon, si la bouche de Djaïpur va me bénir, son dos un peu moins puisque je pèse pas loin du double de poids de ma fille. Mais je compte travailler à pieds régulièrement aussi. Et je ferai un suivi ostéo plus rapproché pour palier à tout souci naissant.

Et pour la deuxième option, il me reste à trouver la perle rare pour essayer mon merveilleux cheval de dressage sous les yeux ébahis de ma fille. Peut-être sous la forme du stage évoqué précédemment... J'ai hâte! bounce

Pour ce qui est de l'attaque directe par rapport à ma fille, j'aimerai autant ne pas aller jusqu'à cet extrême. Dans l'absolu, elle le mériterait. Mais dans son état émotif actuel, elle serait capable de se braquer totalement. Et pas que je souhaite que le calvaire de Djaïpur continue, mais entre ma fille et lui, mon choix est fait... quand même. Neutral 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Ven 30 Aoû 2013 - 19:59

Djaipur, le poids que le cheval ressent sur son dos n'a aucune relation avec le poids qu'indique la balance.............geek 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëlle LEPREVOST



Messages : 305
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 44
Localisation : Centre Bretagne

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Sam 31 Aoû 2013 - 12:08

Maryan et Fraximus ont exprimé ce que je tentais d'amener avec ma question : ce n'est pas un problème de muserolle...Very Happy 
J'ai ici en stock un équidé qui laisse 30s chrono avant l’atterrissage à celui qui lui "prend la tête", c'est très utile pour éduquer à la légèreté.

Personnellement à votre place je taperais du point sur la table (mais on verra si je fais mieux que vous quand ma fille aura 15 ans...). On ne peut pas se mettre à la place des autres...

Rien n'arrive pas hasard dans la vie. Si vous arrivez sur ce forum à une moment où maryan, fraximus et moi sommes présentes et actives, c'est peut être que vous aviez besoin d'entendre ce que nous venons de dire toutes les 3 : imposez vous ! Peut être ne vous manquait il plus que ce petit coup de pousse pour faire ce que votre inconscient vous souffle déjà... Suivez votre cœur, il ne pourra rien arriver de catastrophique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.domaine-des-chimeres.com/
Gaëlle LEPREVOST



Messages : 305
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 44
Localisation : Centre Bretagne

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Sam 31 Aoû 2013 - 19:49

Effectivement "s'imposer" ce peut être aussi : prouver ce que vaut un éperon d'argent et remonter à cheval !
Avez vous édité la licence qui dit que vous avez un équivalent galop 6 ? ça peut "en jeter" plus qu'un vieil éperon d'argent...
Dans tous les cas, vous semblez souffrir de la situation. Pensez à se faire du bien est toujours une bonne idée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.domaine-des-chimeres.com/
Djaïpur

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 08/08/2013
Age : 45
Localisation : 91, limite 77 et 94

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Sam 31 Aoû 2013 - 20:39

J'ai regardé le planning des reprises cet après-midi...
19h mercredi et 16h samedi, et ce sera sans muserolle! Laughing 

Je vais attendre de voir Yves en live (puisque Isabelle m'a confirmé sa venue au club prochainement!!!), et après je verrai s'il est nécessaire de monter sur mes grands chevaux! (sic!)

Merci à tous pour vos conseils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryan

avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 16/03/2011
Age : 48
Localisation : Côte d'Or

MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   Lun 2 Sep 2013 - 11:36

Petite mise en garde, toute amicale, pour éviter les déceptions :
Djaipur, l'influence d'une équitation en force sur un cheval est toujours trés profonde.
Du jour au lendemain, la bouche libérée ne va pas obligatoirement restituer finesse, perméabilité, justesse.

Perso, j'ai déjà plusieurs fois jeté l'éponge avec des chevaux dont j'avais le travail conjoint avec des cavaliers en radical opposition équestre avec moi. Autant un cheval a la capacité à s'adapter à des cavaliers différents, autant les équitations contradictoires ne laissent la place qu'aux dégâts de la plus coercitive. c'est bien normal.
Et le cheval libéré de ses entraves et préservé de brutalité reste cependant bien longtemps en défense avant de comprendre qu'il y a un changement profond dans les intentions de son cavalier et dans les risques qu'il encourre.
Cette petite mise en garde est donc pour te prévenir que le miracle de la libération instantannée est une faible probabilité et que tes preuves, quant à la pertinence de la méthode que tu choisiras, ne pourront, à priori, s'opérer que sur le long terme. Si je me trompe je serais ravie Very Happy 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalicornededarshan.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Muserolle or not muserolle...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Muserolle or not muserolle...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tressage en drisse , Muserolle
» Cherche muserolle de side pull en cuir
» MUSEROLLE DY'ON CORDE à vendre 25€ NEUVE
» Muserolle indienne, licols éthologiques, mors, bridons western, licols de monte
» avec ou sans muserolle ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Équitation pratique :: Perfectionnement équestre-
Sauter vers: