CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 une manière de débourrer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: une manière de débourrer   Dim 18 Avr 2010 - 15:29

Sous l'onglet "dossiers", un nouvel article sur le débourrage.
Il existe des méthodes plus rapides (Blondeau, chuchoteurs; etc...), mais celle ci est éprouvée!
à vos plumes; c'est ce pourquoi ces articles sont mis en ligne:
pour aider certains lecteurs de Educaval, +pour inviter les enseignants à s'exprimer sur cette phase essentielle de l'éducation du cheval, quelle qu'en soit son "utilisation" future.( et sur les autres sujets!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frederic cazin

avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 15/04/2010
Age : 47
Localisation : normandie

MessageSujet: Re: une manière de débourrer   Mar 20 Avr 2010 - 11:49

yveskatz a écrit:
Sous l'onglet "dossiers", un nouvel article sur le débourrage.
Il existe des méthodes plus rapides (Blondeau, chuchoteurs; etc...), mais celle ci est éprouvée!
à vos plumes; c'est ce pourquoi ces articles sont mis en ligne:
pour aider certains lecteurs de Educaval, +pour inviter les enseignants à s'exprimer sur cette phase essentielle de l'éducation du cheval, quelle qu'en soit son "utilisation" future.( et sur les autres sujets!)

j'ai parcouru le dossier qui effectivement a fait ses preuves depuis bien longtemps .
chacun lui amène des améliorations ou des modifications en fonction des sujets a débourrer.

pour moi c'est le moins traumatisante ,la plus progressive ,et surtout la seule qui permettre d'établir une vrai relation avec le cheval .

pour moi le débourrage est l'étape la plus importante dans la vie d'un cheval de selle . ne jamais oublié que ce que le cheval a vécu ou subi il ne l'oubliera jamais .

vouloir gagner du temps avec un cheval cela n'a jamais payer .

on m'a toujours dit quand je débutais il faut construire ton cheval avec des bases solides afin de toujours pouvoir revenir en arrierre . " si tu construis sur du sable ,un jour tous s'écroule"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bénédicte Desgroux

avatar

Messages : 290
Date d'inscription : 08/04/2010
Age : 55
Localisation : Buthiers (77)

MessageSujet: Re: une manière de débourrer   Mar 20 Avr 2010 - 12:26

Progression que j'emploie aussi avec quelques variantes , "aller doucement pour aller vite ", je n'ai pas eu beaucoup de débourrage à faire mais plus de rééducation, je repart toujours à la base avec encore plus de précaution.
Installer une confiance est primordiale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equitathome.fr
guyonne

avatar

Messages : 261
Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 43
Localisation : La Baule / Paris

MessageSujet: Re: une manière de débourrer   Mer 21 Avr 2010 - 5:41

après un stage avec nicolas Blondeau ... j'avous que mes débourrage sont beaucoup plus rapides et sans moment de dérappage... le cheval est confiant dès le début et pas contracté sous la selle !
j'avoue ne pas respecter à la lettre toutes les étapes... mais j'y colle de près, simplement je fais selon mon feeling perso et ma propre sensibilité... drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leschevauxdecongor.com
frederic cazin

avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 15/04/2010
Age : 47
Localisation : normandie

MessageSujet: Re: une manière de débourrer   Mer 21 Avr 2010 - 12:01

guyonne a écrit:
après un stage avec nicolas Blondeau ... j'avous que mes débourrage sont beaucoup plus rapides et sans moment de dérappage... le cheval est confiant dès le début et pas contracté sous la selle !
j'avoue ne pas respecter à la lettre toutes les étapes... mais j'y colle de près, simplement je fais selon mon feeling perso et ma propre sensibilité... drunken

je pense pas que de toutes les manières on puisse coller rigoureusement aux principes d'une méthode et ce quelle qu'elle soit . chaque cheval est diffèrent ,physiquement et psychologiquement . donc comme tu le dis il faut savoir s'adapter et savoir faire en fonction de son feeling et c'est là qu'intervient l'expérience d chacun .

après savoir si c'est la bonne méthode ou pas ça c'est une autre problème .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guyonne

avatar

Messages : 261
Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 43
Localisation : La Baule / Paris

MessageSujet: Re: une manière de débourrer   Mer 21 Avr 2010 - 12:25

et c'est pour cela que je n'ai pas "valider" les savoirs ... car je les trouver hors de prix...

mais ceci est un autre débat abordé avec le thème sur l'éthologie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leschevauxdecongor.com
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: une manière de débourrer   Mer 21 Avr 2010 - 17:02

Je ne connais pas la méthode Blondeau; nul doute qu'elle ne soit sérieuse.
Une seule chose me gêne: le peu de temps de ce débourrage qui ne permet pas de créer des liens suffisamment sérieux avec le cheval que l'on débourre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frederic cazin

avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 15/04/2010
Age : 47
Localisation : normandie

MessageSujet: Re: une manière de débourrer   Mer 21 Avr 2010 - 19:04

yveskatz a écrit:
Je ne connais pas la méthode Blondeau; nul doute qu'elle ne soit sérieuse.
Une seule chose me gêne: le peu de temps de ce débourrage qui ne permet pas de créer des liens suffisamment sérieux avec le cheval que l'on débourre...

j'ai les même retissences que vous ,bien que connaissant un peu cette méthode ,ayant pu assisté a quelque séances . j' ai juste pu constaté que cela se passe très bien avec certain ,mais pour d'autre un peu moins "docile " c'est plus compliqué et je dirais que surtout pour ceux là que ça dérange le plus .

je pense aussi qu'une relation confiance avec un cheval cela prend du temps .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guyonne

avatar

Messages : 261
Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 43
Localisation : La Baule / Paris

MessageSujet: Re: une manière de débourrer   Mer 21 Avr 2010 - 19:21

j'ai vu pratiqué par lui aucun soucis même avec un étalon des haras qui en était à son 4em redébourrage infructieux ... mais j'ai eu des témoignages comme quoi certains de ses élèves n'y arrivaient pas de facon aussi soft je dirais... quand à moi : que du bonheur : mes 2 dernier débourrages : en 2 jours les trois allures en carrière et en extérieur... mais j'avoue que pendant 3 jours quand ils arrivent : je les regarde... ils m'observe "vivre" dans les écuries... puis hop quand je décide de m'en occuper cela va super vite et très tranquillement... (tant mieux car je déteste assumer des sauts de moutons ou autresz défences violentes au risque de tomber car c'est pas tout mais faut bosser hein le lendemain!)

mais si je ne sens pas le cheval prêt... je prend plus de temps que les quelques heures que Nicolas Blondeau : il assume... et là chacun sa methode...

perso j'attends un cheval coopératif à 100%!

Ensuite vient le dressage que j'adore pour rendre un cheval "fin" au futur propriétaire ...qui aura vu ses premières barres en longe, aura amorcé les déplacements latéraux et surtout aura été sorti en extérieur pour voir le plus de chose!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leschevauxdecongor.com
Claire OGIER (BP équ.)

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 04/02/2010
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: une manière de débourrer   Mer 21 Avr 2010 - 19:57

Je ne connais pas bien la méthode Blondeau (mais j'aimerais bien en savoir un peu plus). Alors je m'interroge : un cheval "débourré" aux trois allures en deux jours, ça paraît motivant, mais ça tient combien de temps ? Je veux dire, quand on rend le cheval à son propriétaire qui nous l'a confié, est-on sûr que ce jeune cheval va être aussi docile, à l'écoute qu'avec le professionnel qui l'a travaillé ?

L'essentiel des chevaux/poneys que nous accueillons pour un débourrage appartiennent à des cavaliers "novices" (dont certains savent à peine galoper sur une monture de club - cherchez l'erreur). Et nous sommes tiraillés entre notre responsabilité (fournir une monture plus dressée que débourrée) et les aspects commerciaux (bien sûr quand on annonce au propriétaire qu'on va garder son cheval entre 3 et 4 semaines et que la facture va être en rapport, il faut voir leur tête).

Dernièrement, une jeune grand mère est venue me demander si je pouvais débourrer un poney D de 4 ou 5 ans, je ne sais plus. En creusant un peu, il s'avère que le poney supporte déjà la selle et promène un petit garçon assez bravement tenu en main. Mais la propriétaire souhaite que je lui fournisse un poney "placide" pour le petit garçon en question qui est tout débutant. Quand je lui ai répondu qu'en deux semaines, je ne ferai pas bien plus et en tous cas pas de miracle, et que le poney sera tout juste adapté à un cavalier confirmé, elle a eu l'air tout étonné ! Comment faire comprendre qu'un jeune poney peut rester coquin ? Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: une manière de débourrer   Mer 21 Avr 2010 - 20:33

Il est bien certain que quand l'enseignant habituel ne fait pas correctement son travail et n'explique pas tout ce qu'est l'éducation d'un cheval, il n'est pas évident de trouver de la compréhension en face de soi....
dans le cas de cette grand-mère, ce n'est pas elle qui est à blâmer, mais certainement plus l'enseignant à qui elle a confié son petit fils. Donc à vous de tout expliquer Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire OGIER (BP équ.)

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 04/02/2010
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: une manière de débourrer   Mer 21 Avr 2010 - 21:15

Oh dans ce cas précis, c'est une dame équivalent second degré... qui a appris elle même au bout de chou à de tenir en selle... et c'est bien elle qui désire que le môme monte sur un jeune poney. Et le gamin dans tout ça ? Est-ce qu'il en a vraiment envie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: une manière de débourrer   Jeu 22 Avr 2010 - 5:57

Vous savez, le second degré est l'équivalent du galop 7; si la valeur technique à cheval est un peu plus importante (cela dépend ensuite au cas par cas!), cela ne donne pas nécessairement des connaissances d'"homme de cheval"...et de savoirs quand à la manière d'éduquer un jeune cheval et le temps nécessaire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bénédicte Desgroux

avatar

Messages : 290
Date d'inscription : 08/04/2010
Age : 55
Localisation : Buthiers (77)

MessageSujet: Re: une manière de débourrer   Dim 25 Avr 2010 - 13:23

Blondeau, j'ai lu ses livres,intéressants, quelques exercices que je pratique sur certains chevaux.


Effectivement se pose le problème de cette nouvelle vague qui incite les gens à acheter des poneys ou chevaux non éduqués et surtout pas à leur niveau.
Doit-on les accepter comme client ? ( il faut manger)
C'est un gros doute, parce que même en expliquant de A à Z, beaucoup ne comprenne pas que 1+1=2 mais qu'avec un cheval ça ne veut plus rien dire .........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equitathome.fr
guyonne

avatar

Messages : 261
Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 43
Localisation : La Baule / Paris

MessageSujet: Re: une manière de débourrer   Dim 25 Avr 2010 - 15:00

doit on les accepter comme client ??

bah oui !! faut être commercial ... a nous après de faire assumer et d'enseigner ... et d'expliquer les risques en prévenant des reactions normales liées à un jeune cheval...

actuellement j'ai un jeune de 3 ans à débourrer pour un mome de 12 ans qui est galop 1/2...qui n'a encore jamais galoper sur un poney dans son club... c'est sur le challenge est dur... mais après il y a des poon plus docile que d'autres et des gens plus patients et raisonnables que d'autres...

le mois dernier j'avais un merens de 3 ans à débourrer à la selle et à l'attelage pour un papa qui veux suivre sa fille en attelage qui a déjà un poon de 4 ans qui est galop 4 (la jeune fille s'en sort très bien malgré tout) et le papa est pas téméraire et sera patient mais bon il comprend que un jeune c'est plus dure... (surtout que lors de la dernière sortie attelée je me suis atrrangé pour lui faire peur ...en mettant la merens dans un galop assez vif pour qu'il vive au moins cette sensation de ne plus maitreiser et de pourtant devoir assurer pour les passagers... je vous rassure je contrôlait parfaitement et dès qu''i la eu vraiment peur j'ai remis tout ca au pas bien tranquille en lui disant que peut être il y sera confronté... qu'il fallait y croire et garder son sang froid... maintenant le merens est d'un caractère tranquille et a ploustot tendance à s'arrêter s'il y a quelque chose qui ne lui plait pas!!)

enfin tout ca pour dire que oui on ne peux aller contre les achats odiot des clients... à nous de limliter la casse au tout au moins bien les encadrer ... du mieux possibles selon les cas ... mais quand j'ai à faire à un cheval/poons trop délicat pour le client je le dis et fait mon boulot de dressage et après conseille de mettre de l'argent dans une pension dans une structure le temps de l'autonomie... généralement cela passe bien ... il y vont un mois et me rappelle pour que je vienne chez eux les encadrer...et puis un jour plus de nouvelles... pourquoi?? ont ils arrêté, allez savoir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leschevauxdecongor.com
Virginie DEVAUX

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 07/03/2010
Age : 42
Localisation : Rambouillet

MessageSujet: Re: une manière de débourrer   Lun 3 Mai 2010 - 22:32

Je n'ai eu que peu l'occasion de débourrer des chevaux, et j'ai plus souvent eu du "redébourrage" à faire, ou du redressage dans le cadre de chevaux délicats à adapter pour du club.
Une chose est sûre : la première chose à faire est de gagner la confiance du cheval, car comme le disait Bartabas dans Mazeppa (si ma mémoire est bonne) "le cavalier propose, le cheval dispose". Rien de bon ne vient dans la contrainte, et pour parler de ma dernière expérience en date, pouvoir prendre le galop de chasse dans une vaste étendue d'herbe sur une pouliche de 4 ans sortie des courses il y a 6 mois, sans qu'elle ne tire, et en parvenant à ralentir et s'arrêter "normalement", lorsqu'on l'a décidé, je vous assure que ce n'est que du bonheur !
Ceci dit, si je suis pour prendre mon temps pour installer une vraie relation de confiance, il faut également penser à avancer quand même un peu dans l'apprentissage... Et c'est là que je trouve que cela se complique, quelque soit le niveau de débourrage ou de dressage du cheval : comment savoir si la "non réponse" vient d'une incompréhension nécessitant un retour en arrière ou d'une mauvaise volonté pure et dure ? Comment être sûr que l'on ne va pas "braquer" le cheval (comme par exemple réussir à passer dans une flaque d'eau au pas au lieu de l'éviter en faisant un démarrage sur les chapeaux de roues... !) en insistant, même sans se fâcher, juste en continuant à demander simplement et dans le calme ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: une manière de débourrer   Mar 4 Mai 2010 - 6:32

Il est rare que naturellement le cheval fasse preuve de mauvaise volonté; non compréhension, oui! incapacité physique à exécuter la demande, oui!mais mauvaise volonté jamais chez le cheval non vicié par une mauvaise éducation....
Ne pas braquer le cheval? ne pas entrer en conflit avec lui.....
Il ne veut pas passer à un endroit? pourquoi est la première question à se poser; insister est ce qu'il ne faut pas faire; on tente une ou deux fois; puis on passe à autre chose; et on y revient un peu plus tard...
Et il faut savoir qu'il existe des chevaux qui ne sont pas faits pour une éducation poussée et une équitation en parfaite et permanente décontraction; ou alors il faut faire avec...c'est le cas des chevaux anxieux ou "autistes": toujours peur de tout; et de rien..qui refusent certains endroits en permanence, ou de manière épisodique....Tous les chevaux sont aptes à un service ou à un autre; s'ils ne sont pas bon pour la selle, peut être le seront-ils pour l'attelage (dixit La Guérinière!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guyonne

avatar

Messages : 261
Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 43
Localisation : La Baule / Paris

MessageSujet: Re: une manière de débourrer   Mar 4 Mai 2010 - 19:03

Oui après c'est (malheureusement) l'expérience qui te permettra de juger ... plus on débourre, plus on manipule, plus on se fait la main et plus les chevaux nous apprennent (si on sait être à leur écoute) puis on finit par ne plus être dupe ...après, tout part de la relation de confiance installée au départ pour pouvoir "forcer" le jeune qui refuse tel ou tel passage ou exercice par ce qu'il ne connait pas ...ou au contraire l'attendre car il n'est pas encore prêt à se confronter à cette difficulté : il faut juste trouver le bon cheminement.
A nous d'être bons éducateurs!

Après tout nous aussi on a peur de l'inconnu...
Qui n'a pas prolongé une situation pourtant insatisfaisante pour ne pas avoir à recommencer ailleurs et se remettre en question/être évalué ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leschevauxdecongor.com
Patricia Ehlinger



Messages : 106
Date d'inscription : 01/02/2010
Localisation : BOURGOGNE YONNE

MessageSujet: Re: une manière de débourrer   Mer 5 Mai 2010 - 6:46

...et apprendre à se poser aussi .
J'ai un beau poney hongre de 4 ans, beau comme tout, fort comme un turc,des originnes cso sympas.
En septembre pas moyen de l'approcher, 15 jours pour le licoler...
Passé l'hiver en box, à être soingné et manipulé,le tout trés "sportif "au début.
Fonctionne bien aux longues rênes...dit rien au mannequi sur le dos, vire l'humain quand on trotte...
Je me dit que c'est pas demain qu'il aura un môme sur le dos...Je le remet au vert demain, le laisser se reposer, s'oxygener ce qui lui sert de cerveau..
Me casse les pieds; celui là. Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ecuries-pont-marquis.com
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: une manière de débourrer   Mer 5 Mai 2010 - 12:58

Organise un stage Blondeau dans ta structure : c'est Mr Blondeau en personne qui te débourre ta bête. En échange, tu dois juste trouver plein de monde prèt à payer pour venir le voir faire...


Enfin, Blondeau, chu pas fan.
Et l'inconvénient de ce genre de démonstration, c'est une espèce d'obligation de résultat sur un temps bref : pour venir à bout de l'animal récalcitrant avant la fin du stage, il faut parfois "forcer la dose". Alors que ça aurait pu être plus cool si on avait pu prendre le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patricia Ehlinger



Messages : 106
Date d'inscription : 01/02/2010
Localisation : BOURGOGNE YONNE

MessageSujet: Re: une manière de débourrer   Mer 5 Mai 2010 - 16:30

Moi j'ai rien contre, je connais que par les livres.
Pis le temps je vais le prendre...normalement je meurs pas demain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ecuries-pont-marquis.com
Quara



Messages : 16
Date d'inscription : 21/08/2011

MessageSujet: Re: une manière de débourrer   Ven 2 Sep 2011 - 21:46

Pardonnez ma maigre expérience : un seul et unique débourrage ma jument mais je souhaitais réagir.

Dossier très intéressant, mais deux choses m'ont interpellées : la notion de temps et le manque du mot "confiance".

Lors de mon débourrage, je n'ai pas tout condensé en 3 semaines / 1 mois. J'ai étalé la découverte des différents éléments : manège, carrière, extérieur, surfaix, licol, mors, tapis, selle sur plusieurs mois. Mettre du temps sur des étapes me dérange. Chaque cheval est différent et mettra plus ou moins de temps pour se sentir en confiance et pouvoir passer l'étape avec succès et décontraction.

Ensuite, la confiance du cheval en l'homme est primordiale avant d'aborder le débourrage. Je pense qu'il est important d'avoir déjà un minimum de confiance de la part du cheval. Sinon sur qui va-t-il se reposer à la moindre difficulté ? Ma jument ayant déjà confiance en moi (relation établie depuis plusieurs mois), il m'a été facile d'aborder des nouveautés. Elle me faisait confiance.

Sinon, je suis tout à fait d'"accord avec vous Yves. La méthode Blondeau m'interpelle quant au peu de temps qu'elle dure, même si les résultats semblent être au rendez-vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: une manière de débourrer   Sam 3 Sep 2011 - 21:16

Les résultats viennent selon moi d'une intense brutalité psychique envers le cheval : il se rend, brisé mentalement. Alors on peut tout lui faire, et tout lui demander. Le résultat est là, ultra rapide (donc rentable) et efficace (le cheval est soumis) beaucoup de cavaliers et de professionnels en sont ravis.
Mais selon moi, le cheval n'est plus qu'une coquille vide...
A moins que, quelques semaines ou mois plus tard, il ne retrouve ses esprits, avec le traumatisme mental de ce qu'il avait alors subit. Le propriétaire a donc le choix entre refaire appel à Blondeau (qui lui fera comprendre qu'il n'a pas su entretenir le travail déjà effectué), ou s'adresser à quelqu'un d'autre.
Je connais quelqu'un qui "travaille des chevaux difficiles", elle m'a dit qu'on lui envoyait pas mal de chevaux qui avaient été "traités" par Blondeau et dont les problèmes pour lesquels il était intervenu dessus revenaient fortement aggravés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemo-envy

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 19/11/2011
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: une manière de débourrer   Sam 19 Nov 2011 - 14:31

L'origine de ces débourrages ultra rapide est des show américain il me semble. Le principe étant d'amener un cheval à problème, rétif, sauvage. Et de le débourrer sous les yeux du public. Je suis d'accord quand vous parlez de violence psychique. Par exemple la méthode des join up de M.R, des études ont montré que les demi tour répété faisait libéré des endorphines dans le cerveau du cheval. L'animal étant shooté par ses propres endorphines, parait faussement calmé. Et montre une coopération étonnante. Mais c'est factice... De plus, cette pratique peuvent entrainer des problème de colique au chevaux. Bref, les gens pense que ce sont des "génie", que c'est une méthode miracle. Mais bon pour avoir vu une pouliche se faire battre sous mes yeux lors de son débourrage. Je préfère encore ce genre de méthode. Les gens parle de manière "douce", à mon avis la seule et véritable méthode douce c'est l'habituation progressive des nouveaux éléments dans la vie du cheval. Combien de professionnelle ont conscience de ça? Très peu malheureusement...
Je connais un élevage qui a énormément de naissance par an, il débourre leurs chevaux à la chaine avec la méthode Monty Robert. En se servant de l'accroche "débourrage éthologique". Bien des gens ont rencontré des problèmes avec les chevaux par la suite.
Personnellement je ne suis pas du tout fan de la méthode Blondeau, surtout le débourrage dans le box. Je discutais avec une personne qui avait débourré son cheval avec cette méthode et qui m'expliquait que le débourrage dans le box avait pour but de ne pas stresser le cheval puisqu'il se sentais "chez lui". Je lui répondais alors que normalement lorsque le travail de préparation du cheval était bien fait, il devait se sentir partout bien du moment qu'on est avec lui que ce soit en carrière, manège, rond de longe, en extérieur. Et elle m'a répondu que quand on amené un cheval à débourrer dans un endroit il avait pas forcément le temps de se s'habituer aux installations. D'où la preuve du débourrage rapide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.wix.com/nemoenvy/nemo-golden-dream
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: une manière de débourrer   

Revenir en haut Aller en bas
 
une manière de débourrer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cherche personne pour débourrer ma juju !!
» A quel âge débourrer à l'attelage ?
» est-ce suffisant de cette manière ?
» Où faire débourrer Monte & Attelage en Belgique ?
» Drôle de manière pour un chien^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Équitation pratique :: Éducation élémentaire du cheval et du poney-
Sauter vers: