CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 cheval clés en main

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: cheval clés en main   Mer 26 Mar 2014 - 18:30

Tout est question de compétences de l'enseignant et  de motivation de l'élève................ geek 
Bien sûr, ce niveau n'était pas accessible à la majorité des cavaliers, fussent-ils confirmés, mais à ceux qui s'en donnaient la peine (temps; assiduité, écoute, réflexion, modestie, "100 fois remise du travail sur l'ouvrage", etc....................)
Pour ce qui est de l'éducation des chevaux d'école: éducation faite par l'enseignant, confirmée par les cavaliers confirmés, puis mise progressive à la disposition des niveaux inférieurs, avec remise régulière entre les mains des confirmés. A tous les niveaux, création de couples, régulièrement interchangeables pour quelques temps. Savoir ,quelle que soit la discipline, éduquer les cavaliers aux fesse,nais, à l'écoute du cheval, à la "lenteur" des progrès pour une évolution durable et solide......... geek 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: cheval clés en main   Jeu 27 Mar 2014 - 16:03

Olivier a écrit:
Pimprenelle, je dois reconnaître que ça m'en bouche un coin.

ce n'était pas le but de la manoeuvre ; cependant je suis très contente du témoignage de Maryan : à chaque fois que j'ai essayé de dire qu'on peut apprendre correctement en club je me suis fait jeter de façon plus ou moins agréable

Citation :
Les personnes que j'ai côtoyées en club et qui avaient fait de l'équitation il y a "un certain temps" puis avaient arrêté (parfois après avoir passé l'équivalent du G7), étaient loin d'avoir la moindre idée de comment amener un cheval au passage.

plusieurs explications AMHA

d'abord il n'était pas demandé à l'éperon d'argent ou au second degré d'amener un cheval au passage...ni même d'amener un cheval à quoi que ce soit : c'était la capacité à "utiliser" un cheval qui était évaluée, peu importait par qui ce cheval avait été dressé (Yves me corrige si je suis dans l'erreur)

ensuite si les cavaliers s'intéressaient au dressage, ils se limitaient souvent à la basse école. Ces personnes "qui avaient fait de l'équitation il y a "un certain temps" puis avaient arrêté" devaient à l'époque être ados ou jeunes adultes : peut-être qu'ils appréciaient plus des disciplines plus "sportives" (voir l'essor du horse-ball). Je suis d'ailleurs étonnée du nombre de jeunes tournés actuellement vers le dressage. C'est bien dans l'absolu mais, quand on discute un peu, leurs motivations ne sont pas toujours très positives

enfin même s'ils ont eu une idée, ils ont pu oublier : ne plus pratiquer quelque chose crée des lacunes

Citation :
Maryan et toi êtes-vous représentatives du "bon vieux temps" (dans ce cas, je regrette de ne pas l'avoir connu) ou avez-vous eu beaucoup de chance ?

en ce qui me concerne je suis allée au plus près. Et, non, tous les clubs ne fonctionnaient pas ainsi

dans un autre sujet

Yves Katz a écrit:
les progrès qu'ils attendent soient pour le cheval plus que pour eux mêmes

tout à fait d'accord sur l'état d'esprit

en revanche, dans la pratique, faire progresser un cheval demande déjà qu'on en ait les capacités
c'est pourquoi, quelle que soit la discipline, il me semble qu'il vaut mieux quand on y débute un cheval clés en main plutôt qu'un jeune : à jeune cavalier vieux cheval
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: cheval clés en main   Jeu 27 Mar 2014 - 21:02

pimprenelle a écrit:
en ce qui me concerne je suis allée au plus près. Et, non, tous les clubs ne fonctionnaient pas ainsi
C'est donc de la chance dans ton cas.

pimprenelle a écrit:
en revanche, dans la pratique, faire progresser un cheval demande déjà qu'on en ait les capacités
c'est pourquoi, quelle que soit la discipline, il me semble qu'il vaut mieux quand on y débute un cheval clés en main plutôt qu'un jeune : à jeune cavalier vieux cheval
Bien d'accord !
La discipline envisagée peut changer en cours de route. C'est pourquoi il serait bon d'avoir des chevaux formés à une bonne basse école dans chaque club. Un élève formé avec de tels chevaux pourra se tourner vers n'importe quelle discipline.

_________________
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
Maryan

avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 16/03/2011
Age : 48
Localisation : Côte d'Or

MessageSujet: Re: cheval clés en main   Ven 28 Mar 2014 - 16:51

Je vais essayer d’être plus précise, Olivier.

A la base, étaient à notre disposition 5/6 chevaux capables de sortir quelques airs de haute école. Et ces chevaux là, étaient à ce niveau par l’intervention du gérant. Ses propres chevaux et des chevaux de club. Une donne de départ sur laquelle il intervenait peu ou pas ensuite. Ces chevaux là étaient les « clés en main » mais l’entretien de leurs compétences était partie intégrante de l’enseignement que nous recevions en tant qu’élève.
Mais, il y a eu aussi des chevaux de club et des chevaux aux pairs qui ont progressés par le travail des élèves. Parce qu’ils faisaient l’expérience des chevaux savants et qu’ensuite, ils étaient correctement coachés en reprises par le gérant. C’est aussi cette expérience là qui me fait dire qu’on peut apprendre en même temps que sa monture. C’est compliqué, délicat, plus long, certainement mais si on a bien été formé à « comment aborder le dressage d’un cheval » qu’on en sait les principes de progression, qu’on est vigilant et humble, dans la recherche attentive et pas la certitude, qu’on cherche un regard extérieur pour faire un point à différentes étapes, on peut aller loin.

Il ne faut pas perdre de vue l’état d’esprit pédagogique de ces cours : apprendre à travailler les chevaux. Au final, -arriver soi-même en cours à apprendre à un cheval certains exercices- était finalement la mise en oeuvre de ce pourquoi nous étions là. Au-delà d’utiliser, nous étions motivés à « dresser » les chevaux.
Comme le dit Yves, ce qui faisait converger ces élèves là en cet endroit n’était pas un hasard. C’était des gens que le travail, la rigueur et la remise en cause ne rebutaient pas. Nous étions tous féru de dressage. Nous avions l’occasion de voir évoluer des chevaux très avancés sous la selle des élèves les plus confirmés et la perspective d’y goûter nous aussi un jour. C’est une motivation concrète pour qui aspire à s’approprier l’équitation.
Les faiblesses de toutes les montures étaient connues, on ne nous aurait pas essayer à apprendre à un cheval aux jarrets en carton à piaffer mais jamais on ne nous disait qu’il fallait un cheval à 100 000 pour le faire et la preuve nous en était faite à travers des chevaux tellement différents. Certes l’un d’entre eux était un cheval des haras mais s’alignaient à son côté quelques SF ou anglo des plus communs qui produisaient les mêmes airs à hauteur de leur capacité.

J’ai cru qu’il existait d ‘autres endroits comme ceci. Mais une fois ce paradis disparu, après avoir écumé ma région, j’ai dû me rendre compte que les reprises « Galop 7 » avait à disposition des cavaleries à peine capable de proposer un ersatz d’EED… Même pas un pauvre appuyer !
D’abord j’ai cherché un autre enseignant /club. Atterrée par ce que j’ai vu, je me suis concentrée sur la cavalerie en me disant que je ferais «l’électron libre» dans les reprises pourvu que je trouve des chevaux d’école. Dans un des clubs visités (réputé "dressage"  Neutral ), seul le cheval de l’élève moniteur, réservé à ses soins, nous a été présenté comme capable de changer de pied… Super ! Je me réjouie donc pour l’élève moniteur !

Dans les autres clubs, des reprises de 10 et plus, à la queue leu leu avec un moniteur qui braille des ordres « faites ci, faites ça, plus de jambes, à telle lettre galop » ! Le choc ! Tous les chevaux à la même sauce mécanique, même s’ils sont inexpérimentés, même s’ils sont vieillissants et raides, chauds, froids, tordus, on s’en fout, enrennements et éperons cachent la misère, … Inadmissible. Partout, pulullent les pelhams, les gogues et les RA pour mettre artificiellement des chevaux sans niveau sous la selle de cavalier sans connaissance et croyants.

Oui, je crois que j’ai eu de la chance. Et je m’en suis rendu compte lorsqu’il était trop tard. Mais au moins, comme Pimprenelle, je sais que c’est possible, même si c’est très rare.
C’est possible. Donc, je suis intolérante extrémiste à ce qui est produit par la FFe en matière d’enseignant. La qualité rarissime n’est donc que du seul ressort d’individu courageux et compétents qui survivent à la lobotomie du système fédéral et de ses sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalicornededarshan.over-blog.com/
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: cheval clés en main   Dim 30 Mar 2014 - 14:16

Maryan,

La formation des élèves (motivés, volontaires et déjà pas complètement débutants si j'ai bien compris) a donc été faite sur des chevaux déjà mis et en reprises de 6 ou 7. Cela permettait à l'enseignant de vous apprendre à ne pas "démolir" son travail et vous permettait de "sentir".

Partant de là, je comprends mieux qu'ayant acquis un certain savoir-faire et une connaissance "vécue" de l'objectif, les mêmes élèves aient pu faire progresser les chevaux de club sous l'oœil (que j'imagine attentif) de l'enseignant.

Tu as eu une énorme chance de tomber sur ce club et cet enseignant à ce moment-là. Ce que tu dis de la suite de ta relation avec les clubs prouve une fois d eplus que c'était un endroit exceptionnel.

Je comprends d'autant moins ton "intolérance extrémiste"  Laughing  pour les clubs et les enseignants. Ayant conscience que tu as eu une chance extraordinaire, à une époque où l'équitation était probablement moins un "sport de masse", comment peux-tu seulement imaginer qu'aujourd'hui tous les clubs ressemblent à celui que tu as connu ?
Un enseignant capable de former les chevaux comme le tien le faisait, ça ne court pas les rues. Et je pense que ceux qui en sont capables n'ont pas forcément envie de se trouver à la tête d'une structure ou même d'en être salariés.  
Et des élèves suffisamment motivés pour s'impliquer comme tu l'as probablement fait, on n'en trouve pas tant que ça. La majorité des gens considèrent l'équitation comme un loisir, une récréation, et n'y consacrent pas de temps en dehors des heures de cours.

Je ne sais pas si le système fédéral "lobotomise" qui que ce soit. La FFE, comme toutes les fédérations sportives, est surtout une pompe à fric qui ne s'intéresse réellement qu'aux athlètes de haut niveau. Je comprends les critiques à son égard et partage nombre d'entre elles, mais je ne vois guère de propositions concrètes pour faire évoluer les choses.

_________________
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: cheval clés en main   Dim 30 Mar 2014 - 14:32

Et des élèves suffisamment motivés pour s'impliquer comme tu l'as probablement fait, on n'en trouve pas tant que ça. La majorité des gens considèrent l'équitation comme un loisir, une récréation, et n'y consacrent pas de temps en dehors des heures de cours.
Olivier
Cela s'applique à toutes les époques. Mais ,avant, les enseignants (certains) prenaient le temps d'intéresser certains élèves(ils s'adressaient à tous, mais seuls certains répond raient présents!). je crois qu'aujourd'hui, il y a toujours autant de gens intéressés par un enseignement permettant une éducation correcte des chevaux. Mais les enseignants susceptibles de répondre à cette demande, de lui faire voir le jour sont moins nombreux aujourd'hui!

La FFE, comme toutes les fédérations sportives, est surtout une pompe à fric qui ne s'intéresse réellement qu'aux athlètes de haut niveau Olivier.

FFE pompe à fric d'accord, mais ce n'est pas vers le haut niveau que vont ses sollicitudes. C'est vers les enfants et les titres en chocolat!
............... geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: cheval clés en main   Dim 30 Mar 2014 - 16:28

Yves Katz a écrit:
FFE pompe à fric d'accord, mais ce n'est pas vers le haut niveau que vont ses sollicitudes. C'est vers les enfants et les titres en chocolat!

Tout à fait

En CSO les cavaliers de haut niveau sont réduits à trouver des propriétaires de bonne volonté ou à avoir un portefeuille conséquent.

C'est pareil sur les premiers niveaux d'amateur et plus grave à mon sens dans ce cas : des jeunes débutants sur ces épreuves se trouvent confrontés à de telles difficultés en compétition qu'ils se découragent, se replient sur les concours club, n'y trouvent plus d'intérêt et abandonnent...autant de talents gaspillés. Résultat : pas de relève à part les fils/filles "de"

Olivier a écrit:
La majorité des gens considèrent l'équitation comme un loisir, une récréation, et n'y consacrent pas de temps en dehors des heures de cours

 Shocked  Shocked  Shocked 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: cheval clés en main   Dim 30 Mar 2014 - 17:54

pimprenelle a écrit:
En CSO les cavaliers de haut niveau sont réduits à trouver des propriétaires de bonne volonté ou à avoir un portefeuille conséquent.
Les cavaliers de haut niveau ne manquent pas de chevaux pour peu qu'il aient un nom (un palmarès qui ne soit pas trop daté). Je ne vois pas la FFE investir dans des chevaux dans le type de société et de système économique que nous avons choisi.


pimprenelle a écrit:
Résultat : pas de relève à part les fils/filles "de"
Est-ce vraiment spécifique à l'équitation ? Cela me semble vrai pour de très nombreuses professions. Encore une fois, ce n'est que le reflet d'un choix sociétal et n'a, de mon point de vue, rien de spécifique à l'équitation.

pimprenelle a écrit:
Olivier a écrit:
La majorité des gens considèrent l'équitation comme un loisir, une récréation, et n'y consacrent pas de temps en dehors des heures de cours
 Shocked  Shocked  Shocked 
Moi pas comprendre.   Wink 

_________________
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: cheval clés en main   Dim 30 Mar 2014 - 20:54

Pour tes remarques de début : ok, on ne peut pas tout demander à une fédération

Mais  Wink il me semble que les autres sports sont moins dynastiques...et que d'autres pays de même système que le notre ont été meilleurs en équitation à Londres

Pour ce qui manquait de clarté, Yves a répondu : l'enseignant ne peut pas obliger à passer du temps en dehors des heures de cours mais c'est de son ressort d'intéresser le cavalier
C'est aussi son rôle, dans le cadre d'un loisir à risque, de lui en apprendre assez pendant les leçons pour lui garantir un minimum de sécurité s'il va monter ailleurs




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: cheval clés en main   Dim 30 Mar 2014 - 21:14

Pimprenelle,
En CSO, les cavaliers français restent quand même dans le haut du tableau. En Dressage, il n'y ont jamais vraiment été que de manière anecdotique. En CCE, ça fait un moment qu'ils n'y sont plus me semble-t-il. Peut-être les cavaliers français sont-ils souvent moins rigoureux dans leur travail que les cavaliers d'autres nations ?

Pour la formation en club.
Je ne veux pas avoir l'air de prendre le rôle du défenseur de la FFE et des enseignants mais j'ai vu des enseignants proposer des choses intéressantes sans obtenir de retour. L'enseignante qui, dans un stage, un dimanche, fait durer la séance pour aller au bout du travail entrepris et qui se fait presque pourrir par une partie des élèves parce que le stage ne finit pas à l'heure, celle qui propose des séances de travail à pied et qui n'a pas le moindre inscrit, etc. Combien de stages annulés fautes de participants alors que les CSO sont surbookés ? Il arrive un moment ou les enseignants sont bien obligés de faire avec les choix des équitants. Il ne faut pas oublier que de nos jours la diversité de l'offre de loisirs (sportifs ou autres) est sans comparaison avec celle d'il y a 20 ans et plus. Sans parler de la concurrence entre les clubs...

_________________
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: cheval clés en main   Dim 30 Mar 2014 - 22:11

tout cela est bien vrai : le stage de dress annulé faute d'un seul candidat, le stage de longe où j'étais la seule adulte...en revanche, jamais vu personne râler sur un dépassement horaire

justement, le stage ; est-ce qu'au tennis on fait un stage de coup droit ? en natation un stage de virage ?

le stage c'est la pompe à fric ; certes c'est la fédé qui l'a amorcée mais les clubs en sont bien contents
En tant que cliente, j'ai vaguement l'impression que leur objectif principal est de me faire dépenser plus
Au lieu d'organiser des stages pour tout et rien, pourquoi ne pas inclure ces exercices dans les leçons normales ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: cheval clés en main   Lun 31 Mar 2014 - 6:21

Au lieu d'organiser des stages pour tout et rien, pourquoi ne pas inclure ces exercices dans les leçons normales ? se demande Pimprenelle.
Effectivement, tout sujet devrait être abordé au cours des leçons, fusse le travail à pied, en liberté, la voltige, l'hippologie et autres.............C'est en cela que les cavaliers doivent être éduqués, rendus curieux de tout ce qui concerne le chevaux.
Et les stages devraient être des moments d'approfondissement de tous les sujets abordés en cours....................... geek 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: cheval clés en main   Lun 31 Mar 2014 - 7:04

Mais qui dit que les stages ne sont pas des stages d'approfondissements ?

En dehors du travail à pied qui n'est pas simple à aborder en 1 heure avec une reprise de 10 ou 12 personnes, tous les stages proposés sont des stages permettant d'approfondir le travail fait en cours.

Je ne suis pas d'accord avec l'idée que le stage ne serait qu'une pompe à fric. J'en ai fait autant que j'ai pu pendant mes années de club et j'y ai trouvé un grand bénéfice. Pour avoir essayé les deux, je dirais même que pour progresser, il est plus intéressant de ne monter qu'une fois par semaine en cours et d'investir régulièrement dans des journées de stage. Les stages permettent d'enchainer les heures et les disciplines, de creuser des choses qu'il est difficile de faire en cours (un parcours de CSO, du travail à pied...), de monter des chevaux différents, de changer d'enseignant quand il y en a plusieurs dans le club, de donner plus d'autonomie à l'élève...

_________________
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
Maryan

avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 16/03/2011
Age : 48
Localisation : Côte d'Or

MessageSujet: Re: cheval clés en main   Lun 31 Mar 2014 - 16:01

Olivier, je commence à me faire vieille certes, ceci a eu lieu il y a 11 ans  Laughing …Cependant la recherche d’autres clubs a été entreprise immédiatement à la cession d’activité du mien. Donc, à la même époque. Déjà c’était le temps des animateurs/moniteurs. Durant ma bonne expérience, j’ai aussi trainé mes guêtres dans quelques autres clubs et je mesurais déjà l’écart pédagogique et qualitatif. Cependant, je n’imaginais pas que tous les clubs, en tout cas 99%, étaient sur le modèle de l’animateur/moniteur. Je croyais simplement qu’il y avait plusieurs types de club, naïvement.

Je refuse donc d’admettre que quelque chose dans le monde contemporain empêche la qualité de l’enseignement dispensé en club. Qu’il existe des clubs « pour se distraire », faire du radada à la queuleuleu dans la carrière sans se poser de questions, pourquoi pas. Il faut bien satisfaire toutes les formes de pratique. En revanche qu’il n’y ait plus aucune offre de qualité pour ceux qui ont une vraie attente technique et pédagogique dans le seul but d’assouvir leur passion et sans passer obligatoirement par la case compét, ce n’est pas normal.

Je suis d’accord que les stages doivent proposer des activités difficiles à inclure dans les reprises comme l’initiation au travail à pied, la longe, les longues rênes… dans mon club de rêve, à la demande de quelques élèves, notre enseignant nous avait organisé cela. Il y avait aussi des stages avec des intervenants extérieurs. Ce qui permettait de rencontrer des approches différentes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalicornededarshan.over-blog.com/
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: cheval clés en main   Lun 31 Mar 2014 - 16:49

Maryan, n'as-tu pas écrit un peu plus haut que tu étais arrivé dans ce club en sortant d'un poney-club ? Tu y es donc resté un bon bout de temps où j'ai tout mélangé ?
Au fait, pourquoi ce club a-t-il cessé son activité ?

Refuser d'admettre, c'est une chose, mais s'interroger sur les raisons qui font que de tels clubs n'existent-ils pas (ou si peu) en est une autre. Il doit bien y avoir une raison (et peut-être même plusieurs). Sans vouloir la dédouaner, on ne peut pas tout coller sur le dos de la FFE et de ses nouvelles formations puisque tu dis que ce club n'avait pas d'équivalent lorsque tu y étais.

_________________
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: cheval clés en main   Lun 31 Mar 2014 - 19:48

Olivier, je n'essaie pas de te convaincre, je ne fais qu'exposer mes conclusions en fonction de ce que je perçois

AMHpour respecter la tradition forumesqueA des reprises à 10/12 ne devraient pas exister
En comptant la détente et le retour au calme, il ne reste plus guère que 40 mn. L'enseignant ne peut au mieux consacrer que 4 mn d'attention à chaque cavalier  Shocked 

Citation :
pour progresser, il est plus intéressant de ne monter qu'une fois par semaine en cours et d'investir régulièrement dans des journées de stage

Il me semble meilleur de monter plus souvent dans la semaine : d'une part la mémoire du corps permet de mieux maîtriser les gestes coutumiers, d'autre part on s'habitue psychologiquement

Je suis d'accord sur le stage d'une journée avec un intervenant extérieur ou sur le "concours" strictement interne comme en organisent certains clubs pour habituer leurs cavaliers à l'ambiance
En revanche, faire une journée de longues rênes et ne plus y toucher pendant des mois ne me parait pas très productif

Mais tout ça n'est que mon ressenti !!!

Maryan, je comprends globalement ce que tu dis. En revanche j'ai un peu de mal avec ça :

Citation :
Qu’il existe des clubs « pour se distraire », faire du radada à la queuleuleu dans la carrière sans se poser de questions, pourquoi pas. Il faut bien satisfaire toutes les formes de pratique.  

Une reprise à la queue leuleu ne permet pas de travailler piaffer, passage ou pirouette mais ne donne pas forcément du radada : dans les spectacles des 4 Ecoles il n'y a pas de radada bien que, sur certains mouvements, ils se suivent

Habituer les cavaliers ordinaires à ne pas se laisser entrainer dans une course avec le cheval de devant peut être utile s'ils se retrouvent dans un champ

La reprise à la queue leu leu peut être catastrophique ou positive selon comment elle est dirigée. Là encore, ce n'est que mon sentiment  Smile 

Olivier a écrit:
on ne peut pas tout coller sur le dos de la FFE et de ses nouvelles formations


Tant que j'y suis, même si ta question ne m'est pas adressée

La fédé (son actuel président ?) est responsable d'avoir bâti tout son marketing et ses préconisations sur le modèle shetland-club. C'est fait pour des jeunes enfants dont on ne peut attendre autre chose qu'une familiarisation avec les équidés ; ça ne fonctionne plus pour apprendre à monter à cheval, encore moins pour "fabriquer" un propriétaire autonome

Mais elle n'est pas seule à être responsable : les clubs et les cavaliers le sont aussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: cheval clés en main   Lun 31 Mar 2014 - 20:40

On discute... Il ne s'agit pas de convaincre qui que ce soit de quoi que ce soit mais d'exposer des points de vue dont chacun fera bien ce qu'il voudra.

Pimprenelle a écrit:
des reprises à 10/12 ne devraient pas exister
Certes, mais elles existent (autour de chez moi, c'est la même la règle). La meilleure façon d'y échapper est de trouver un créneau horaire délaissé (mais quand je suis parti de mon club, ça devenait difficile).

En ce qui concerne les stages, j'ai personnellement testé les 2 approches. J'ai commencé par 1h/semaine avec participation à tous les stages puis 2 h/semaines presque sans stage mais avec quelques activités annexes. Après une année, je suis revenu à la première formule (1 cours par semaine et une participation quasi systématique aux stages et activités hors concours). J'ai clairement noté de meilleures résultats avec ce choix.
Là où je montais, les stages n'étaient pas construit sur une discipline. Seules les activités (certains dimanches,  en général 2 h) étaient focalisé sur un objectif (CSO, dressage, travail à pied...). Les stages se déroulaient durant les vacances scolaires. Un stage d'une journée, c'était une grosse séance dans une discipline (par exemple un parcours de CSO ou un travail sur une reprise de dressage), une séance normale dans une autre discipline et une séance de "plat" (incluant la mise en selle) ainsi qu'un peu de "pratique autour du cheval" (qui englobait tout un tas de choses). Souvent les stages correspondant à un niveau de cavaliers s'étalaient sur plusieurs jours ce qui permettait à qui le pouvait de faire 3 jours de suite.

Je dois dire que je ne connais pas le poney-club. Le club dans lequel j'ai fais mes armes n'a que des chevaux et n'accepte pas les enfants de moins de 11 ans. En dehors du mercredi et du samedi où les plus jeunes étaient présents (et où je me gardais bien de monter), je ne voyais pratiquement que des grands ados et des adultes (du G1 au G7). Peut-être cela explique-t-il des choses... Entre autres que le "ciblage" des gamins par la FFE ne m'ait jamais vraiment touché.

_________________
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
Denis.



Messages : 22
Date d'inscription : 03/03/2014

MessageSujet: Re: cheval clés en main   Mar 1 Avr 2014 - 19:45

c'est le rôle des fédés de chercher à multiplier les offres , les clubs , pour multiplier le nombre de licenciés, pépinière d'où sortirons les champions gagneurs de médailles  Rolling Eyes 
je trouve normal dans ces conditions que chaque petit club ne soit pas en mesure de proposer le top de l'équitation.
Mais si comme dit Maryan il n'y a plus aucune offre de qualité...c'est bien domage

Pour comparer avec le passé (années 70), c'est vrai qu'on savait en poussant les portes d'un club qu'on entrait pas dans un club de loisirs ludiques , c'était l'équitation sportive FFE : extérieur , obstacle et dressage
mais déjà les poney-clubs fleurissaient
j'ai eu la chance d'avoir un ex écuyer du cadre noir comme maître , et il transmettait sa culture équestre , sa rigueur et sa passion, le dimanche matin c'était la reprise avec les plus avancés et les propriétaires , en bride et éperons.
je me souviens aussi d'un stage chez Pommel à Cluny, là aussi ça bossait sérieux ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryan

avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 16/03/2011
Age : 48
Localisation : Côte d'Or

MessageSujet: Re: cheval clés en main   Mer 2 Avr 2014 - 10:38

Olivier, je comprends que ce soit dur à suivre car je ne raconte pas tout.

J’ai monté en poney club pendant 7 ans lorsque j’étais enfant et ado. Ensuite je suis sortie du circuit. J’ai quitté le poney club car on m’imposait d’aller en reprise compét obstacles pour progresser, on me gueulait dessus, on nous poussait à brutaliser les poneys et je commençais à avoir la trouille et à y aller à reculons à cause de cette ambiance. Donc plutôt que d’être dégoûtée de l’équitation j’ai préféré arrêter. Je suis restée de nombreuses années à saisir les opportunités de monter sans retourner en club. Je montais de façon aléatoire, avec ou sans encadrement…
Puis j’ai changé de région et j’ai voulu reprendre sérieusement, je voulais dresser, je voulais qu’on respecte mon rythme de progression, je voulais devenir autonome, je ne voulais pas avoir peur. Quelqu’un m’a parlé de ce club avec des « reprises libres » de dressage et de cet enseignant/gérant réputé dans la région. J’ai été là-bas pendant 7 ans.
C’est le modèle qui a cessé d’exister. Le gérant a quitté la région et le repreneur a tout remis sur un modèle conventionnel poneys/obstacles pour enfants et ado principalement.
Je ne remets pas particulièrement en cause les nouvelles formations. Je remets en cause le système de formation FFE globalement depuis longtemps. Mon poney club des années 80 n’était pas un modèle exemplaire non plus. Je dis plutôt que la qualité des écoles est le fait des personnalités qui y professent et certainement pas de la formation dispensée par la fédé.

Pimprenelle, Olivier, j’avoue faire des raccourcis très caricaturaux.
Je vous prie de m’en excuser, mais j’ai tellement du mal avec ce qui est produit en club chaque fois que j’ai l’occasion d’en visiter un… Et je suis tellement atterrée de voir l’étendue d’ignorance des personnes pleines de bonnes volonté qui deviennent propriétaires, persuadées que les années passées en club sont un socle de connaissance suffisant pour se débrouiller seule, et qui galèrent tellement ensuite… Du coup, je condamne en bloc. Mais je reconnais bien volontiers que c’est une réaction épidermique et trop catégorique. Embarassed 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalicornededarshan.over-blog.com/
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: cheval clés en main   Mer 2 Avr 2014 - 17:31

Ah ben voilà, si tu essayes de nous embrouiller en nous cachant des trucs, on ne va pas y arriver.  Laughing 

En fait, tu as eu une chance extraordinaire. De quoi rendre jaloux ! Mais tu ne peux pas imaginer trouver des clubs comme ça facilement. La seule solution serait peut-être de créer 2 types de clubs. De n'accepter dans la catégorie supérieure que des clubs dans lesquels un instructeur officierait à temps complet et qui seraient aptes à présenter des élèves au Degré 3 (donc avec des chevaux possédant une bonne basse école). Reste à trouver des instructeurs volontaires et à leur prouver que ça peut être rentable...

_________________
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
Maryan

avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 16/03/2011
Age : 48
Localisation : Côte d'Or

MessageSujet: Re: cheval clés en main   Ven 4 Avr 2014 - 12:08

Oui, j'ai mesuré cette chance lorsque il était trop tard  Sad 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalicornededarshan.over-blog.com/
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: cheval clés en main   Ven 4 Avr 2014 - 17:05

Denis. a écrit:
c'est le rôle des fédés de chercher à multiplier les offres , les clubs , pour multiplier le nombre de licenciés, pépinière d'où sortirons les champions gagneurs de médailles  Rolling Eyes 

Oui si elles le jouent correctement : multiplier en évitant d'arriver au surnombre. Si la fedé ne peut pas empêcher un CE d'ouvrir, elle pourrait donner ses labels avec plus de parcimonie. Dans certaines régions, les clubs labellisés sont si nombreux qu'ils se superposent sur la carte...d'un autre côté, le label est-il un critère de choix?

Citation :
Mais si comme dit Maryan il n'y a plus aucune offre de qualité...c'est bien domage

apparemment il en existe encore d'après ce que quelqu'un écrit sur un autre forum

Citation :
Pour comparer avec le passé (années 70), c'est vrai qu'on savait en poussant les portes d'un club qu'on entrait pas dans un club de loisirs ludiques , c'était l'équitation sportive FFE :  extérieur , obstacle et dressage

L'état d'esprit de l'époque était à ce point maso pour que les gens choisissent un loisir et y persistent sans y trouver de plaisir?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: cheval clés en main   Ven 4 Avr 2014 - 17:30

pimprenelle a écrit:


L'état d'esprit de l'époque était à ce point maso pour que les gens choisissent un loisir et y persistent sans y trouver de plaisir?


Aucun masochisme, mais une vrai passion pour le cheval et une présentation à l'accueil des futurs cavaliers qui renseignait sur les "difficultés" de l'équitation et de son apprentissage. Mais une fois sur le terrain , les cours étaient conduits de façon à ce que les gens prennent plaisir à ce qu'on leur conseillait.Contrairement à ce que peuvent laisser croire certains avis, l'animation faisait partie du bagage de tout enseignant de qualité. Car l'animation ce n'est pas faire joujou pendant une heure, c'est rendre un cours vivant, fait de rires (et de pleurs) et de joies (et de peines). L'enseignant était un technicien , un animateur, un acteur (qui savait varier son personnage en fonction de son public), un bonimenteur, un ami, un grand frère. 
Et les cavaliers avaient certainement plus de plaisir à monter à cheval qu'aujourd'hui. Pour preuve, ils passaient plus de temps qu'aujourd'hui auprès des chevaux , sur leur dos et en compagnie des encadrants. Pour exemple, bien souvent, ma dernière reprise (fin des cours 22h30)se prolongeait au restaurant ou autour d'une table de tarot ou en boîte (c'est quand j'étais encore jeune!).................. geek 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: cheval clés en main   Dim 13 Avr 2014 - 15:50

Tout à fait la réponse que j'attendais, Yves

Comment, pourquoi l'ambiance a-t-elle à ce point changé ?

Partout on accuse en vrac l'enseignement et les enseignants  Rolling Eyes  les cavaliers ne seraient-ils pas aussi un peu responsables ?





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: cheval clés en main   Dim 13 Avr 2014 - 16:30

Bien sûr que les cavaliers sont aussi un peu responsables! Le monde ambiant a changé, les méthodes de communication sont plus n ombreuses, plus rapides. L'acquisition des connaissances est parfois plus rapide, plus complète.
Mais le cheval n'a pas changé, l'équitation, en tant que méthode d'éducation non plus. Les anciens avaient autant de connaissances qu'aujourd'hui , peut être exprimées différemment. Mais n'oublions pas que le rapport au cheval et son utilisation étaient différentes de ce qu'elles sont aujourd'hui.
Cependant, je persiste à penser que la faute incombe essentiellement à l'encadrement qui n' a pas su adapter sa pédagogie aux nouvelles donnes , en conservant ce qu'il fallait des acquis passés. Les gens sont plus loin du monde animal. Il eut mieux valu passer plus de temps à acquérir la connaissance du cheval avant que de parler équitation. Car quand on connais le cheval en tant qu'être vivant, on est plus à même d'appréhender les moyens d'échanges que l'on a à notre disposition et on comprend l'utilité des apprentissages, bien amenés, bien expliqués.Si les bases devaient être solidement acquises (ce qui est relativement facile avec une cavalerie adaptée et un enseignement réfléchi), on pouvait ensuite facilement passer à une équitation ludique de loisirs (ludique dans le sens de vivant et récréatif, pas uniquement dans celui de jeux), dans la discipline que choisissaient les uns et les autres en fonction de leurs attentes, caractères, capacités, attirances, etc...........
pour preuve à ce que j'avance, le succès de l'équitation dite "éthologique" (mais comme elle a été mal présentée et divulguée, elle est arrivée à un cul de sac) et les demandes de la majorité des cavaliers d'une relation plus profonde avec leurs chevaux, fondée sur une meilleure connaissance, compréhension et éducation mieux ciblée.............. geek 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: cheval clés en main   

Revenir en haut Aller en bas
 
cheval clés en main
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cheval qui ne respect pas en main
» cheval mou au départ de balade ?
» DEBAT: la liberté ou le free style en extérieur
» Ivory -Travail en longe
» Cheval qui marche mal en main

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Mon cheval m'a dit-
Sauter vers: