CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 Seconde édition du livre de Stéphane Bigo : de l'éthologie à l'équitation de légèreté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Gaëlle LEPREVOST



Messages : 305
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 44
Localisation : Centre Bretagne

MessageSujet: Seconde édition du livre de Stéphane Bigo : de l'éthologie à l'équitation de légèreté   Lun 9 Déc 2013 - 16:05

Il est enrichit par un chapitre sur les "problèmes et solutions" et un chapitre la "préparation du cheval au TREC".

Ce qui m'amène ici c'est la très belle préface de Patrice Franchet D'esperey sur l'expérience et la relation à la lecture.
Il nous invite non pas à copier les maîtres, mais : et d'une d'expérimenter avant de lire, et de 2 d'expérimenter ensuite l'expérience des maîtres plutôt que leur résultat.

En outre je trouve que c'est une formidable reconnaissance pour le travail de Stéphane... et ça me donne envie d'expérimenter Patrice Franchet D'Esperey !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.domaine-des-chimeres.com/
Ciezalel



Messages : 84
Date d'inscription : 04/12/2013
Age : 55
Localisation : Morvan

MessageSujet: Re: Seconde édition du livre de Stéphane Bigo : de l'éthologie à l'équitation de légèreté   Lun 9 Déc 2013 - 17:27

Et dire que je viens d'acheter la première édition  Sad 
Un décorticage ça vous dit?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëlle LEPREVOST



Messages : 305
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 44
Localisation : Centre Bretagne

MessageSujet: Re: Seconde édition du livre de Stéphane Bigo : de l'éthologie à l'équitation de légèreté   Sam 14 Déc 2013 - 14:24

OUI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.domaine-des-chimeres.com/
Ciezalel



Messages : 84
Date d'inscription : 04/12/2013
Age : 55
Localisation : Morvan

MessageSujet: Re: Seconde édition du livre de Stéphane Bigo : de l'éthologie à l'équitation de légèreté   Sam 14 Déc 2013 - 17:12

OK! Notre GA, Grand Administrateur ne dit mot, donc je suppose qu'il consent  Laughing 
C'est le genre de sujet qui prend du temps, mais comme vous connaissez bien la "méthode Bigo" je compte sur vous, Gaëlle, pour y participer activement, et sur tous ceux que le sujet intéresse évidemment!  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Seconde édition du livre de Stéphane Bigo : de l'éthologie à l'équitation de légèreté   Sam 14 Déc 2013 - 17:36

Educaval se veut vecteur de culture équestre.Comment pourrais-je alors être contre le commentaire d'ouvrages??…………….. geek 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Seconde édition du livre de Stéphane Bigo : de l'éthologie à l'équitation de légèreté   Sam 14 Déc 2013 - 19:16

super idée, j'ai le bouquin (la première édition), pas dit que j'ai le temps de partciciper très activement au décortiquage mais je vais essayer et suivre le fil de près!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
Gaëlle LEPREVOST



Messages : 305
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 44
Localisation : Centre Bretagne

MessageSujet: Re: Seconde édition du livre de Stéphane Bigo : de l'éthologie à l'équitation de légèreté   Sam 14 Déc 2013 - 19:59

Il est fort évident que je vais mettre mon grain de sel si on décortique mon idole !!!!!!!!!!!!!!! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.domaine-des-chimeres.com/
zabot29

avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 15/12/2011

MessageSujet: Re: Seconde édition du livre de Stéphane Bigo : de l'éthologie à l'équitation de légèreté   Sam 14 Déc 2013 - 21:09

mince, il ne me reste plus qu'à l'acheter si je veux suivre ... heureusement que c'est bientôt Noël !! santa 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djaïpur

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 08/08/2013
Age : 45
Localisation : 91, limite 77 et 94

MessageSujet: Re: Seconde édition du livre de Stéphane Bigo : de l'éthologie à l'équitation de légèreté   Lun 16 Déc 2013 - 19:35

Ah, j'ai aussi la première édition. J'adhère aussi au décorticage!  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ciezalel



Messages : 84
Date d'inscription : 04/12/2013
Age : 55
Localisation : Morvan

MessageSujet: Re: Seconde édition du livre de Stéphane Bigo : de l'éthologie à l'équitation de légèreté   Mar 17 Déc 2013 - 17:35

Beau livre, grand, épais, belles et nombreuses photos, belle présentation, mais... le texte est un peu petit, pardon la taille de la police.  Bon tout cela a un prix, car il n'est pas donné, mais on en apour son argent.
Pour ceux qui ne l'auraient pas acheté:
quatrième de couverture a écrit:
L'équitation de tradition française de légèreté, loin de s'être figée une fois pour toute au XIXe siècle, est au contraire bien vivante et accessible à tous. L'équitation éthologique est aussi une équitation de légèreté. Elle recherche un cheval coopérant « qui se tient de lui-même »; le principe de l'inconfort-confort sur lequel elle s'appuie n'est autres que la descente des aides.
La fusion des deux équitations -qui toutes les deux s'occupent d'éduquer le cheval – permet de rendre universelles les thèses de La Guérinière et de Baucher. Désormais tout cavalier peut conduire l'éducation de son cheval selon une progression cohérente et obtenir le respect, l'attention, la confiance et la malléabilité nécessaire à une relation sereine, quelle que soit la discipline pratiquée. Ce livre vous en délivre les clés.
- Découvrez les fondements culturels de l'approche éthologique de l'équitation de légèreté. Explorez la rellation homme/ cheval grâce à des notions d'éthologie et à la compréhension du rôle des aides, des équilibres du cheval, du langage du mors ou des rassemblers.
- Plus de 30 fiches d'exercices détaillées, claires et illustrées de nombreuses photographies en couleurs vous permettrons de prendre en main l'éducation de votre cheval. Les exercices proposés s'appliquent aussi bien à un cheval n'ayant jamais été monté qu'à celui – en principe déjà dressé- qui développe des résistances.
- Débourrage, dressage et rééducation: vous y trouverez une progression complète dans l'apprentissage de la légèreté. Chercher un cheval au pré, établir la relation de base, obtenir de bon gré qu'il cède aux pressions des aides, le préparer à la mise en main... Cette progression inclut l'éducation du cavalier, le détail d'une procédure de débourrage, ainsi que des compléments essentiels à celui-ci, tels les désensibilisations.
Cette approche vous permettra d'établir avec votre cheval une relation de complicité, et de développer la pleine mesure de ses talents et des vôtres.
L'auteur
Après avoir parcouru le monde à cheval (cinq livres racontent ses voyages ) Stéphane Bigo a passé son monitorat d'équitation (BEES1) et s'est passionné pour l'éducation des chevaux.
Bibliographie: on retrouve les auteurs que SB cite tout au long de son livre.
Des scientifiques accessibles pour l'éthologie, Barrey, Miller, qui ne sont pas mes favoris. Barrey parce qu'il rend compliqué les choses simples et Miller à cause des manipulations du poulain par l'homme avant l'imprégnation réciproque de la mère et  du poulain. Gossin,  et mes favoris, Kiley-Worthington et Giniaux. Je ne connais pas Karlfried Graf Dürckheim: « Hara le centre vital de l'homme » mais ça m'intéresse.
Des nouveaux maîtres:
Les américains Lyons, Parelli et Rarey chuchoteur du XIXe.
Deux françaises: Corbigny qui est très américaine élève de Lyons, et St Vaulry
Et l'incontournable Hempfling
Des écuyers classiques: Beudant, Bragance, Racinet, D'Orgeix, Karl; Decarpentry et Michel Robert.
Alors à première vue, j'y vois une tendance Natural Horsemanship, et  Baucher seconde manière qui servirait de cadre ou de fil conducteur à ce livre. Et le mélange des deux n'est pas fait pour me déplaire.
Sommaire:
88 pages pour la « culture de base » pour expliquer le pourquoi du comment. Et 168 p d'exercices pratiques. C'est donc un livre destiné surtout à la pratique et ceci ne m'étonne guère de la part d'un voyageur au long cours qui sait comme se débrouiller tout seul et cherche à partager son expérience.
Les fiches exercices sont présentée sous forme de jeu, une influence Parellienne?
Bien qu'on puisse reconnaître les principes de base des chuchoteurs américains, ma première impression est que l'on a à faire à un chuchoteur français bien de chez nous, plus français que Corbigny. Enfin du NH à la française.
Stéphane Bigo a écrit:
En France, l'équitation éthologique a été curieusement rangée dans les tiroir d'une discipline annexe au lieu d'être considérée à sa juste valeur, celle d'un dressage à part entière qui fait cruellement défaut dans le système des galops.
Voici une opinion que je partage et je remercie Mr Bigo d'essayer de nous démontrer que le mélange des genres est possible.
Stéphane Bigo a écrit:
Il est apparu un clivage très net entre les tenants de l'équitation classique et ceux de l'équitation éthologique. Il n'a pourtant aucun fondement car en étudiant les choses de plus près , on s'aperçoit que ces deux pratiques ont la même philosophie et propose au cheval le même « contrat »: le cavalier déclenche le mouvement par l'action de ses aides (elles sont alors parlantes) et « rend » dès que le mouvement est enclenché (elles deviennent alors silencieuses) . Le cheval répondra d'autant plus volontiers à cette demande qu'elles est renforcée par la cessation de toute pression (de tout inconfort, disent les chuchoteurs) dès la bonne réponse obtenue.
Il recherche une fusion des 2 pratiques pour faire entrer le couple cheval cavalier de plain pied dans l'équitation de légèreté. Cette fusion permettrait de palier à un manque actuel, mais je ne suis pas si sûre que les deux pratiques soient si différentes. Et je regrette qu'il ne soit pas attardé sur leur points communs dans les différentes situations de travail.
En ouvrant le livre je suis tombée directement sur la p27, avec le schéma de l'approche indirecte, qui m'a fait rire, car il m'a rappelé toutes les situations vécues d'approche de cheval inabordable en liberté. Ce n'est pas une belle serpentine que je dessinais mais un véritable mandala, jusqu'au jour où....
à suivre...  study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: Seconde édition du livre de Stéphane Bigo : de l'éthologie à l'équitation de légèreté   Mar 17 Déc 2013 - 19:40

Ciezalel a écrit:
quatrième de couverture a écrit:
... Désormais tout cavalier peut conduire l'éducation de son cheval selon une progression cohérente et obtenir le respect, l'attention, la confiance et la malléabilité nécessaire à une relation sereine, quelle que soit la discipline pratiquée. Ce livre vous en délivre les clés.
 Shocked Encore un livre magique ?  Laughing 
Je ne sais pas si c'est à l'auteur ou à l'éditeur qu'on doit ces mots, mais quand je pense à la modestie de grands écuyers, je trouve cette 4e de couverture un peu trop ronflante pour être honnête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Seconde édition du livre de Stéphane Bigo : de l'éthologie à l'équitation de légèreté   Mer 18 Déc 2013 - 6:53

Dommage pour celles / ceux qui n'ont pas assisté au colloque chez Gaelle en Octobre. Ils auraient pu constater les similitudes entre les propositions de Stéphane,"tenant d'une équitation éthologique à la française -pour faire court-) et les conseils que je (produit d'une équitation dite classique)donne……………. geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryan

avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 16/03/2011
Age : 48
Localisation : Côte d'Or

MessageSujet: Re: Seconde édition du livre de Stéphane Bigo : de l'éthologie à l'équitation de légèreté   Mer 18 Déc 2013 - 11:39

Yves, ton problème c'est qu'il te manque le "éthologique"  Laughing  Si tu colles ce mot magique partout après équitation lorsque tu parles, tu verras, ta vie changera. Ne change rien d'autre  Wink 

Je suis en mode "ras-le-bol" ! Evil or Very Mad 
L’équitation éthologique n’existe pas. L’équitation raisonnée, intelligente, respectueuse et fine, elle, existe, et depuis très longtemps, on est tous d'accord la dessus, je pense… Enfin survit plus ou moins. Le problème réside uniquement dans la transmission, qui elle, n’a pas toujours été au rendez-vous, pour diverses raisons.
Ensuite, on peut repeindre les murs, inventer des expressions nouvelles, à la mode, flatteuses, tout cela n’est en effet que la même et unique chose qui survit à travers des tentatives de récupérations marketing plus ou moins réussies et une démocratisation ratée … Chacun essayant de trouver sa place au passage.

Est-il donc si difficile de juste reconnaitre que si la belle et bonne équitation, une certaine philosophie de la chose en tout cas, se sont perdues, il faut aujourd’hui les réhabiliter, point n’est besoin d’aller s’égarer dans d’absurde association sémantique. ça en devient ridicule  Crying or Very sad 
Loin de moi l’idée de remettre en cause la qualité avérée de SB, mais pourquoi a-t-il besoin de s’engouffrer dans ces appellations douteuses qui ne font que conforter l’inculture des pratiquants ?
J’ai le sentiment qu’après l e « diviser pour mieux régner », on fait dans le « semer la confusion pour ratisser large » !
Quant à l’argument de dire qu’il fallait bien trouver un mot pour une approche différente : non, il n’y a pas d’approches différentes, juste d’une part , la prise de conscience d’une perte effroyable de qualité, et d’autre part, cela justifie-t-il alors qu’on attribue n’importe quel terme pour repeindre la boutique et d’autant plus si c’est pour le détourner largement de son sens.
Pitié, quite à élever le niveau et sortir du marasme, retrouvons aussi un peu de cohérence intellectuelle ! Les intentions sont bonnes, la forme conforte l’ignorance et la confusion. C’est regrettable. Etape suivante : à quand celui qui écrira un bouquin en mode sms pour les jeunes analphabètes ?
S’il s’agit de faire des manipulations au sol pour obtenir respect, attention, obéissance, c’est de l’éducation. S’il s’agit de monter sur la bestiole, de l'atteler ou de la gymnastiquer à pied, c’est de l’équitation.
Après il y a des méthodes violentes, de la méconnaissance technique, le mépris du vivant, l’imbécilité et c’est ceci qu’il faut combattre en redonnant à l’équitation ses lettres de noblesse.
A l’avenir, ferez-vous le distingo ainsi :
équitation = contrainte, brutalité et irrespect de l’animal
équitation éthologique = respect, douceur, cohérence

Non, je ne pense pas, je ne l'espère pas en tout cas. Alors cessons cette hypocrisie commerciale.
Nous ne parlons QUE d’équitation et d’éducation et uniquement de cela. C’est mal fait ou bien fait. Ce n’est pas éthologique ou non.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalicornededarshan.over-blog.com/
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: Seconde édition du livre de Stéphane Bigo : de l'éthologie à l'équitation de légèreté   Mer 18 Déc 2013 - 11:58

cheers 
Et ne pas laisser croire qu'un livre contient toutes les clés pour "conduire l'éducation de son cheval selon une progression cohérente et obtenir le respect, l'attention, la confiance et la malléabilité nécessaire à une relation sereine, quelle que soit la discipline pratiquée".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Seconde édition du livre de Stéphane Bigo : de l'éthologie à l'équitation de légèreté   Mer 18 Déc 2013 - 17:58

wouah pour du décorticage, c'est du décorticage  Arrow 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëlle LEPREVOST



Messages : 305
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 44
Localisation : Centre Bretagne

MessageSujet: Re: Seconde édition du livre de Stéphane Bigo : de l'éthologie à l'équitation de légèreté   Mer 18 Déc 2013 - 18:03

Pour les analphabètes il y a un DVD...

Je ne suis pas prête à réduire l'équitation française à un vulgaire tire / pousse pour la rendre assimilable à des ploucs, je ne vois pas pourquoi on réduirait la littérature française à du SMS pour la rendre assimilable aux mêmes ploucs ou à d'autres... L'une des qualités de ce livre à mes yeux est le style clair et limpide, j'aime beaucoup la prose de Stéphane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.domaine-des-chimeres.com/
Ciezalel



Messages : 84
Date d'inscription : 04/12/2013
Age : 55
Localisation : Morvan

MessageSujet: Re: Seconde édition du livre de Stéphane Bigo : de l'éthologie à l'équitation de légèreté   Mer 18 Déc 2013 - 18:09

Chap 1
Qu'entend-on par « éducation du cheval » ?
Pourquoi « éducation » et non « dressage » ou « débourrage »?

Très bonne question!  Laughing 
Il fut un temps où la formation du cavalier était assurée par du moniteur détenteur d'un brevet d'éducation sportive, chargé d'éduquer le cavalier, puis par un instructeur chargé de l'instruire une fois son éducation faite.

Autrefois on débourrait le  cheval qui, comme un jeune gentilhomme,  devait faire son entrée dans le monde. Et on  dressait le cheval, on l'élevait à son nouveau rang de monture.
La place du cheval n'était pas celle d'un animal ordinaire, le vocabulaire qu'on utilisait et qu'on utilise encore: jambe, nez, bouche, accouchement... prouve le respect et la place de "presque égal" à l'homme qu'on lui attribuait.
Aujourd'hui on éduque le cheval.
On n'éduque plus le cavalier, sa formation est laissée entre les mains d'animateur dès son plus jeune âge.
Donc on anime le cavalier et on éduque le cheval?  Twisted Evil 
Toute ces questions de vocabulaire me dépasse, on dirait qu'en ce début de XXIe siècle on soit obligé de recourir à des artifices rhétoriques de plus en plus alambiqués pour expliquer qu'un cheval a droit au respect de l'humain.

Éduquer son cheval sous entend une relation de maître à élève, encore un point commun entre l'équitation éthologique et l'équitation de tradition française. Les anciens maîtres parlaient tous de leur élève cheval.

Je maintiens le terme « équitation éthologique » car c'est le terme officiel FFE en France et uniquement pour cela.
Citation :
Deux êtres différents vont apprendre à communiquer pour mieux se comprendre. Dans une telle relation, qui est le maître? Qui est l'élève?
Dans toute relation d'enseignement le maître apprend de son élève, il n'empêche que le cheval reste l'élève, puisque c'est lui qui devra s'adapter à un nouveau monde et en accepter les règles.

Fondements de l'éducation
Citation :
D'une manière générale, l'éducation a trois fonctions principales: développer les capacités de l'élève, le structurer pour lui permettre d'affronter des situations inédites, le socialiser pour qu'il s'insère dans un système étranger, donc à priori hostile
Voilà qui s'adapte parfaitement à certains jeunes, dont nous parlions ailleurs, et qui ont grand besoin d'être éduqués. Wink 
Citation :
Pour cela, il est nécessaire que le cheval soit à l'écoute (étf) de son professeur, connecté (éé), d'où l'indispensable relation, socle de l'éducation, basée sur le respect, l'attention et la confiance réciproque
1 respect, 2 attention, 3 confiance, l'ordre me semble important. On ne peut obtenir ni attention, ni confiance, tant qu'on n'a pas le respect, qui lui même n'existe qu'en absence de crainte.
Le respect qui implique une certaine distance, s'obtient dans le travail en liberté.
La part du travail en liberté, en particulier dans le rond, est plus important en éé qu'en étf.  C'est un moyen efficace de poser les bases de la relation en le cheval et l'humain. Pour le cheval , il pose les bases indispensables au travail en longe et il permet au cavalier d'appréhender de visu l'incidence des comportements qu'il provoque chez le cheval et de se perfectionner dans sa gestuelle corporelle. Ce travail permet aux 2 protagonistes de se rôder l'un par rapport à l'autre, et permet à l'enseignant d'équitation de décomposer les difficultés d'apprentissage du cavalier.

Les différentes étapes de l'éducation du cheval.
De la sélection des géniteurs du poulain au cycle supérieur du dressage, SB n'oublie rien et met l'accent sur les pièges du débourrage: désensibilisation trop partielles, cession au pressions approximatives, manque de persévérance du cheval et je rajouterai du cavalier, donc il met en garde contre un débourrage trop rapide.

Chapitre 2
Qu'entend-on par « approche éthologique de l'équitation de légèreté »?
Objectifs et progression de l'enseignement.
Objectifs pédagogiques: le cheval éduqué.

C'est l'enseignement de base de tout cheval quelle que soit sa future discipline.
Chipotage en vue.  pirat 
Citation :
Dans ce cadre pédagogique, l'approche éthologique (éé) consistera à former des chevaux respectueux, attentifs, confiants, détendus, et malléables, en tenant compte de leur nature, autrement dit à leur apprendre l'impulsion, fruit de leur rassembler mental, émotionnel et physique
Eh M'sieur Bigo! « Calme, En avant, Droit » qu'il disait L'Hotte.
Éé ou éft même combat , rien de neuf sous le soleil!  Laughing 
Citation :
Le cycle primaire du cheval pose les bases de son éducation mais a également une autre fonction: recycler tout cheval, même de haut niveau qui présente des résistance parce que le débourrage et/ou le dressage qu'il a suivis ont été incomplets ou mal menés.
 Ben là c'est le terme « recycler » que je trouve inapproprié voire choquant par rapport au discours habituel. Recycler me fait penser par association d'idées, à tri, poubelle ect... pig 

La relation, base de l'éducation
Citation :
Toute éducation trouve son fondement dans la relation entre le maître et l'élève. C'est sur cette « connexion » que tout repose. Nous apprendrons à en poser les bases et veilleront à ce quelle soit toujours de qualité. Ce point constitue probablement l'apport majeur de l'équitation éthologique à l'équitation classique.
Non, je pense que c'est un point commun de plus, quelle que soit la méthode de dressage, il ne peut être efficace sans cette connexion.  Embarassed 
Par contre:
Citation :
Le cheval est un être vivant, et l'équitation un dialogue. La meilleure façon de conduire ce dialogue est de considérer notre monture comme une personne  
Je plussoie!  cheers 


La légèreté: Céder de bon gré à tout type de pression règle de l'inconfort -confort, mise en place du dialogue.
Encore un point commun entre les deux équitations:
Le cheval trouve son confort en cédant aux pressions, virtuelles ou tactiles, ce qui correspond au principe de la descente des aides, principe ô combien classique, mais peut-être oublié actuellement.  pale 
Citation :
Ainsi avec le temps, les aides (pressions tactiles) se transforment en signal (d'ordre linguistique) (ou sémiotique) que le cheval comprends de mieux en mieux. S'ouvrent alors les portes du dialogue.
 sunny 

NB éé= équitation éthologique, étf= équitation de tradition française
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ciezalel



Messages : 84
Date d'inscription : 04/12/2013
Age : 55
Localisation : Morvan

MessageSujet: Re: Seconde édition du livre de Stéphane Bigo : de l'éthologie à l'équitation de légèreté   Mer 18 Déc 2013 - 18:53

Gaëlle LEPREVOST a écrit:
Pour les analphabètes il y a un DVD...
génial! cheers 

Gaëlle LEPREVOST a écrit:
L'une des qualités de ce livre à mes yeux est le style clair et limpide, j'aime beaucoup la prose de Stéphane.
Je plussoie, très clair et très facile à lire  sunny 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëlle LEPREVOST



Messages : 305
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 44
Localisation : Centre Bretagne

MessageSujet: Re: Seconde édition du livre de Stéphane Bigo : de l'éthologie à l'équitation de légèreté   Jeu 19 Déc 2013 - 10:54

Ciezalel a écrit:

Fondements de l'éducation
Citation :
D'une manière générale, l'éducation a trois fonctions principales: développer les capacités de l'élève, le structurer pour lui permettre d'affronter des situations inédites, le socialiser pour qu'il s'insère dans un système étranger, donc à priori hostile
Voilà qui s'adapte parfaitement à certains jeunes, dont nous parlions ailleurs, et qui ont grand besoin d'être éduqués. Wink 

C'est de la méthode de Stéphane que je tiens ma pédagogie... Un jour un parent me demande "mais où avez vous appris la pédagogie ?", comme il était sympa et me semblait d'esprit ouvert je lui ai répondu la vérité : "avec la méthode de Stéphane Bigo pour les chevaux". Lui a avoué être instit "Freinet", il trouvait de nombreux points communs.. Very Happy


Sinon sur l'opposition éé / etf, je n'ai jamais eu l'impression que Stéphane les opposait. Je pense que son objectif est de faire le lien entre les 2 et de montrer les points communs. Cela c'est d'ailleurs ressenti lors du colloque où on a pu voir les similarités avec Yves Katz. On a trouvé des différences sur le chemin, mais peu sur l'objectif final.

Après pour donner un avis d'utilisatrice : moi l'etf je n'en avais jamais entendu parler avant Stéphane : 8 ans de club, un galop 6. Ensuite 20 de "non contact" avec le monde équestre. J'ai appris ce qu'il y a dans le manuel de la FFE. On appelle cette équitation comme on veut, je vais la nommer équitation fédérale puisqu'elle vient du manuel. A mes yeux elle n'est pas "légère", elle commence à le devenir (peut être si on est optimiste à partir du G7). Bref, j'étais braquée contre l'équitation fédérale, si on m'avait présenté l'équitation de légèreté façon Yves je n'aurais rien entendu. Ce n'est pas une critique, je dis bien rien entendu, ce qui ne sous entendu pas que Yves aurait mal expliqué ! Les termes sont communs et me rappellent de mauvais souvenirs. Passer par Stéphane et le vocabulaire de l'éé, m'a permis de me "déboucher" les oreilles. Maintenant on peut me dire épaule en dedans sans que je visualise du croise papatte ridicule et inutile...
Dans ma pratique professionnelle, je rencontre d'autres gens comme moi, déçus du système fédéral, méconnaissant autre chose. Je ne suis donc pas un cas isolé (même si fatalement j'attire à moi mes semblables...). La façon de s'exprimer de Stéphane permet d'ouvrir le dialogue (tiens encore le dialogue...) avec les cavaliers.

Par contre je n'ai jamais vu l'etf enseigné depuis le débutant, je ne sais pas si on y parle autant du comportement du cheval, du cheval dans la nature et de la relation. Je ne sais pas si on insiste sur le fait de devoir être dominant et si oui comment on le fait et sous quel nom ? J'ai le sentiment que l'etf s'adresse à des cavaliers dégrossis comme ils ont pu et qui doivent ensuite perdre des mauvaises habitudes pour aller vers la légèreté.

Stéphane a vraiment l'art de rendre la chose intelligible à des non cavaliers et des non galops 7...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.domaine-des-chimeres.com/
Maryan

avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 16/03/2011
Age : 48
Localisation : Côte d'Or

MessageSujet: Re: Seconde édition du livre de Stéphane Bigo : de l'éthologie à l'équitation de légèreté   Jeu 19 Déc 2013 - 11:17

Citation :
Je maintiens le terme « équitation éthologique » car c'est le terme officiel FFE en France et uniquement pour cela.

La bonne affaire !
La FFE a aussi officialisé une horde d'animateur pour donner des cours d'équitation sans les armer d'aucune connaissance équestre digne de l' équitation. les bons le sont grâce à ce qu'ils ont mis en oeuvre par eux-mêmes et certainement pas dans le cadre du programme officiel. La FFe forme du "tire-pousse" qui enseigne du "tire-pousse".... Il faut donc dire aussi amen à cela car c'est officiellement validé par la FFE ?

Je ne remets pas en cause le contenu, je remets en cause le fait de perpétuer un non sens avec cette abomination qu'est sémantiquement "équitation éthologique" et au delà de cela la négation totale de ce qu'est l'éthologie réellement.
La majorité des cavaliers parlant d'équitation éthologique disent qu'ils font de l'éthologie  Shocked  et pensent que l'éthologie est une forme d'équitation dont la spécificité est, contrairement aux autres équitation, d'aimer leurs chevaux re- Shocked 

Citation :
Autrefois on débourrait le  cheval qui, comme un jeune gentilhomme,  ....
Autrefois ? Autrefois quand ? au XIXe siècle ? et entre l'époque du gentilhomme et l'époque de Parelli que s'est-il donc passé ? Un glissement de terrain, un trou spacio-temporel ? Tout à coup nous nous sommes tous réveillés dans un monde méchant qui tire-pousse et le sauveur Equitation éthologique est arrivé ?

Non, en fait la société de consommation a fait sont oeuvre entre "Autrefois" et "Parelli" : au lieu de démocratiser intelligemment la pratique équestre, on l'a épuré de toute difficulté pour en faire un joli de produit de consommation et de loisir. Les opportunistes, les naïfs, les faïnéants et les médiocres se sont engouffrés dans la bréche et tout cela a eu beaucoup de succès. Pendant ce temps, les passionnés, les rigoureux, les curieux et les respectueux ont continué à exister et transmettre à ceux qui voulaient bien se donner de la peine sans jamais perdre de vue quelle était la place du cheval dans cette entreprise... Ils sont devenus une espèce rare car pas dans l'air du temps ( celui entre autrefois et maintenant).
Dire qu'on revient en arrière pour retrouver les fondamentaux d'une pratique digne de ce nom n'est pas vendeur, dire qu'une masse de personne, enseigannts comme pratiquants ont produit de la m...e pendant 30 ans, ça la fout aussi un peut mal, les personnes concernées risquent de mal le prendre ! On va donc inventer un truc dans l'air du temps actuel, qui va déculpabiliser tout le monde, et apporter de la crédibilité et de l'attractivité... Equitation chuchotée ça fait pas sérieux et ça veut rien dire, on va mettre éthologique ça fait scientifique, sérieux, tant pis si ça veut rien dire non plus !

Je réïtère : SB a-t-il réellement besoin de s'enticher d'une appellation commercial et absurde pour distiller simplement une équitation traditionnelle de qualité mais juste enterrée ? Je ne le crois pas.
Au delà de ça, je trouve que c'est très méprisant pour les éthologues, les vrais, que se voient usurper leur discipline par des dresseurs de chevaux !
C'est la honte.

Stéphane BIGOT comme les autres dresseurs et écuyers de talents ne devrait pas participer à cette usurpation, ils devraient tous revendiquer haut et fort une bonne pratique et un bon enseignement de l'Equitation. Car il ne s'agit QUE d'équitation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalicornededarshan.over-blog.com/
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: Seconde édition du livre de Stéphane Bigo : de l'éthologie à l'équitation de légèreté   Jeu 19 Déc 2013 - 12:24

Maryan, je te rejoins tout-à-fait et j'ajoute de mon côté dans les choses agaçantes la référence de plus en plus fréquente à une équitation de tradition française derrière laquelle chacun met un peu ce qu'il veut, qui n'est pas toujours exemplaire comme nous l'avons vu sur certaines vidéos et qui va à l'encontre de la grande tradition équestre classique qui se moquait des frontières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Seconde édition du livre de Stéphane Bigo : de l'éthologie à l'équitation de légèreté   Jeu 19 Déc 2013 - 15:34

Je rejoins un peu Maryan et Gaelle sur plusieurs points;
Le terme éthologie est employé à toutes les sauces et rarement à bon escient.
Il n'existe qu'une équitation (la bonne , bien sûr!): celle qui tient compte de l'individualité qu'est le cheval, celle qui prend en compte les finalités que se fixent le cavalier quant à son utilisation du cheval, celle qui prend le temps de faire découvrir les choses.
Je crois que l'on est naturellement plus ou moins pédagogue. Cela demande de comprendre clairement ce que l'on veut enseigner, cela implique de savoir s'exprimer correctement, en appréhendant avec finesse la langue française pour pouvoir trouver les bons mots sur lesquels l'interlocuteur va percuter. Le pédagogue doit savoir écouter l'autre, deviner les non dits , puis créer le dialogue.Etre pédagogue, c'est avoir expérimenté, c'est avoir essayé toutes les méthodes d'équitation proposées aux chevaux et savoir proposer la bonne progression au moment présent en fonction des réponses et des états du cheval.C'est avoir clairement à l'esprit ce qu'est l'élève (cheval ou cavalier), ce qu'il sait, ce qu'il veut/ ce qu'il peut faire et lui proposer les bons exercices qui lui permettront un bon résultat et une belle valorisation.
Etre pédagogue, ce n'est certainement pas ce que l'on enseigne aux futurs animateurs que sont actuellement nos BPJEPS.
Quant à l'équitation de tradition française, ce n'est certainement pas auprès de la FFE que l'on peut la trouver. D'ailleurs, la fédération  ne s'est jamais intégrée aux échanges qu'il peut y avoir suer les sujets équestres. Son souci est tout, sauf former des cavaliers aptes à être responsables de leurs chevaux.Donc, si cela vous amuse, affublez votre équitation du meilleur adjectif qui vous convienne, mais surtout pas celui de fédéral………... geek 
Personnellement, et cela n'engage que moi, l'enseignement que je dispense, que je dispensais, avait pour seuls buts de faire connaitre et comprendre le cheval pour mieux échanger avec lui et former, autant que faire se peut, des cavaliers capables de gérer leurs chevaux. Faire de vrais "hommes de cheval" était réservé à une minorité, celle de ceux qui avaient pris le choix de pousser le plus lin possible leur passion et leur complicité avec le cheval.ET je ne parle que d'équitation respectueuse, sans lui donner un adjectif qui la rapproche de telle ou telle chapelle.  Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: Seconde édition du livre de Stéphane Bigo : de l'éthologie à l'équitation de légèreté   Jeu 19 Déc 2013 - 16:12

La notion d'équitation fédérale m'est assez étrangère.
J'ai l'impression qu'il y a eu un certain désintérêt de la fédération pour les cavaliers "lambdas" mais, dans le même temps, on pouvait trouver des choses très intéressantes, surtout après le G7. Voici 2 extraits du bouquin G8/G9 qui existait jusqu'à il n'y a pas si longtemps. Je pourrais en citer bien d'autres.


Peut-on m'expliquer en quoi cette équitation serait spécifiquement "fédérale" et en quoi ces conseils ne seraient pas judicieux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Seconde édition du livre de Stéphane Bigo : de l'éthologie à l'équitation de légèreté   Jeu 19 Déc 2013 - 16:27

L'équitation fédérale est une terminologie qui ne veut rien dire. Elle a été nommée ainsi pour faire référence à ce que l'on peut trouver dans la plupart des clubs, c'est à dire (je généralise!) pas grand chose et pas grand chose de bien. Si tant est que l'on puisse accuser qui que ce soit de cet état de fait, il serait bon de tenir aussi pour responsable le ministère de la Jeunesse et des sports qui établit les programmes (en concertation avec la FFE), met en place les sessions d'examens et délivre les diplômes. Précisons qu'en ces périodes d'économies nécessaires(ne débattons pas du choix fait pour ces économies!) ,il n'y a pas toujours (de l'aveu même de certains fonctionnaires de la JS) des représentants de ce ministère dans les sessions d'examens, où l'on retrouve souvent au jury des gens qui sont à la fois juge et partie.Ceci expliquant en partie cela (le niveau moyen du BP)………….. geek 
Notons au passage que les exemples que nous présente Olivier ne sont pas issus d personnes formés par l'enseignement actuel. Quoi que l'on pense, quoi que l'on sise, quoi que l'on veuille, ce que nous ont transmis nos anciens n'est pas à jeter aux poubelles. Ce que l'on peut / doit réformer (de manière intelligente et réfléchie, ce qui n'est pas le cas encore), ce sont les méthodes pédagogiques et non pas le contenu à transmettre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Seconde édition du livre de Stéphane Bigo : de l'éthologie à l'équitation de légèreté   Jeu 19 Déc 2013 - 16:37

Commentaire sur ce que copie Olivier:"faire une descente de mains suivie d'une descente de jambes" pour ne pas bloquer le dos du cheval lors d'un transition descendante……… Ce conseil est dangereux car il laisse supposer que les jales agissent en même temps que les mains. Or dans une transition descendante, les jambes doivent agir si tant est que le cheval ne soit plus dans une impulsion correcte ,pour le remettre "en avant". Tant que le mouvement en avant n'est pas, on n'aura pas de transition correcte. Donc veillez à cet état et le récompenser par une descente de jambes. La transition descendante pourra alors être demandée par le dos, les épaules, les cuisses et peut être les mains. et suivie d'une descente de mains dès compréhension du cheval. Donc, pour moi, la descente de jambes précède la descente de mains et non pas l'inverse.
Quant au poids du corps ce n'est nullement une question de gabarit. On peut être lourd sur la balance et léger en selle (ou l'inverse). Par contre il est indéniable qu'une bonne morphologie (jambes légèrement plus longues que le buste et cavalier longiligne) est un atout formidable pour une bonne gestion corporelle………... geek 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Seconde édition du livre de Stéphane Bigo : de l'éthologie à l'équitation de légèreté   

Revenir en haut Aller en bas
 
Seconde édition du livre de Stéphane Bigo : de l'éthologie à l'équitation de légèreté
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Frédéric Beigbeder - 99F - jacquette de l'édition du livre
» Livre sur les serpents.
» ViewNX de Nikon, seconde édition
» Seriez-vous interessé(e)s par un stage avec Stéphane Bigo ?
» Livre "Idées reçues en éthologie canine": avis?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Équitation pratique :: Éducation élémentaire du cheval et du poney-
Sauter vers: