CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 quels exercices

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: quels exercices    Mar 3 Sep 2013 - 17:11

pour rectifier un bassin trop basculé vers l'avant ?

désolée, fraxinus, vous deviez vous attendre à moins basique confused 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: quels exercices    Mar 3 Sep 2013 - 18:02

Étirer les psoas ? (Vous parlez bien du bassin du cavalier ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: quels exercices    Mar 3 Sep 2013 - 19:27

yes Laughing 

les psoas descendent bien dans la cuisse ? confused les étirer ne peut que faire du bien mais je me demande si ça ne vient pas de plus haut

amha cavalier trop cambré d'où perte de souplesse, peut-être d'équilibre ..., tous inconvénients qu'on ne retrouve pas à pied
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: quels exercices    Mar 3 Sep 2013 - 19:55

http://fr.wikipedia.org/wiki/Muscle_ilio-psoas

Il me semble que s'ils sont trop "courts", ils interdisent un équilibre correct à cheval. Et je crois que souvent, chez une personne cambrée, ils sont trop courts, ce qui me semble aller de pair.

Donc, je dirais : étirement des psoas (il y a plein d'exercices pour ça) + la charrue (ça c'est pour la cambrure - dorsaux - et le bien-être -organes abdominaux)


Je pratique pas mal les deux (entre autres) pour ma part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
Gaëlle LEPREVOST



Messages : 305
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 44
Localisation : Centre Bretagne

MessageSujet: Re: quels exercices    Mer 4 Sep 2013 - 7:14

Pimprenelle c'est pour vous ?
Pourquoi isoler le bassin du reste du corps ?
Vous avez une photo ?
Je ne sais pas répondre à une question aussi précise, cela heurte mon concept de "regard global"...

Je donne un exemple idiot pour illustrer : quelqu'un pense que son épaule ne va pas, et en fait c'est sa cheville... On rectifie la position de la cheville et on n'entend plus jamais parler le l'épaule...

Le bassin c'est la liaison entre le haut et le bas, je suppose que vous parlez de position à cheval... Je crois donc qu'en voyant l'ensemble ce serait plus clair...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.domaine-des-chimeres.com/
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: quels exercices    Mer 4 Sep 2013 - 12:05

Je partage l'avis de Gaëlle, le cavalier à cheval est un tout, donc à appréhender dans sa globalité.
@pimprenelle, question simple et concise qui peut amener de grand développement et partir dans différents sens, donc pas basique du tout. Wink 
Et je suis d'accord avec votre « diagnostique » il est certainement trop cambré.

En anatomie, je suis plutôt basique.
Le psoas se rattache au vertèbres D12à l5 et au trochanter (extrémité supérieure du fémur. L'iliaque se rattache au 2/3 supérieur de la fosse iliaque et son pourtour  et au petit trochanter. Donc s'ils sont trop « courts » le bassin est basculé vers l'avant et le dos se cambre. Ils ferment l'angle buste cuisse Les étirer est une bonne idée. Mais les muscles de la cuisse ferment aussi l'angle bassin cuisse. Le couturier qui se rattache au bassin et au tibia et le droit antérieur bassin- rotule. Dans le cas d'un bassin trop en avant, c'est l'angle bassin cuisse qui est trop fermé.

Donc dans un premier temps, il me semble qu'il faut rechercher la décontraction maximale du cavalier qui lui permette de trouver une position correcte du bassin et réduise la cambrure du dos. L'alignement des cubes: bassin, buste, épaule, tête vers le haut et bassin, jambes vers le bas de façon à ce que le fil à plomb partant de l'oreille passe bien par l'épaule, le bras, le coude, le milieu du bassin et la malléole de la cheville, même si l'angle bassin cuisse et l'angle du genou est fermé (jambe pas complètement descendue).
Il faut l'aider à trouver la position correcte du bassin: en exagérant la rétroversion du bassin et antéversion du bassin, selon ses possibilités, pour lui faire sentir la bonne position en équilibre du bassin, les mains sur les hanches, sur l'articulation de la hanche, sur les lombaires pour qu'il puisse les sentir « jouer » puis intègre l'équilibre que procure un bassin bien positionné, en chaussant les étriers à la longueur qui lui convient pour trouver cet équilibre. Au pas le cavalier pourra sentir les postérieurs de son cheval si son bassin est positionné.
Les exercices à cheval qui permettent de libérer l'articulation de la hanche et de faire pivoter le trochanter vers l'avant: balancer les jambes en arrière et en avant, sur le coté, remonter le talon vers les fesses, sans forcer, dans la mesure de ses possibilités, sans que le haut du corps n'y participe, par la conscience de ses articulations et l'imagination, plus que par le travail musculaire, permet la décontraction et les progrès, petit à petit, sans provoquer de contraction, ailleurs, dans le corps.
Mais, comme le dit Gaëlle, les causes d'une mauvaise position du bassin, peuvent très bien avoir leur siège ailleurs que dans le bassin, position de la tête par exemple.
Plutôt que de vouloir étirer ou muscler telle ou telle partie du corps, l'important est de libérer les articulations et de ré-aligner les vertèbres « du bout du nez au bout de la queue »...heu... du crâne au coccyx. pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: quels exercices    Mer 4 Sep 2013 - 12:54

A-delà du cas précis suggéré par Pimprenelle et dont nous ne savons rien...

Il faudrait donc demander à un cavalier dont la position traduit pour le moins un manque de souplesse musculaire de trouver la bonne position décontractée ?
Si le schéma corporel est faussé, la "bonne" position sera une torture et ne pourra probablement pas être acquise dans la décontraction. Par exemple, demander à quelqu'un qui a une forte cambrure "naturelle" d'avoir un dos plat c'est lui demander un effort qu'il ne peut pas réaliser le plus souvent, alors espérer qu'il y arrivera dans la décontraction sans un travail préalable...
Pour qu'il y ait décontraction, il faut qu'il y ait liberté de mouvement. Et cette liberté s'acquiert par des étirements (doux) me semble-t-il. N'est-ce pas le propos de la gymnastique donnée au cheval ? Pourquoi le cavalier devrait-il s'en exonérer ?

Après, je dis ça parce que ça me semble assez évident. Mais je ne suis pas médecin, ni kiné, ni psychothérapeute, ni enseignant, ni groom... Laughing 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: quels exercices    Mer 4 Sep 2013 - 13:10

Prochainement, dans la revue en ligne Cheval savoir, un article sur les exercices de gymnastique du cavalier.Peut être une réponse à la question de Pimprenelle à laquelle on ne peut répondre, vu l'insuffisance des données...................geek 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: quels exercices    Mer 4 Sep 2013 - 17:56

et pan, Chef me renvoie dans mon coin Laughing Laughing 

à raison : pas facile de donner un avis sans voir en vrai. Pour ma part j'ai bien observé et changé plusieurs fois d'idée

ça donne à peu près le 3ème personnage avec les cuisses un peu plus remontées. D'où en première idée (erronée) : étriers trop courts



il me semble que tout vient de l'indication "le cavalier se tient droit" mal mise en oeuvre : on passe de droit à raide en tendant le fessier vers l'arrière et le buste en avant ; ça doit être bien mauvais pour les vertèbres affraid 

je suis d'accord avec Olivier :

Olivier a écrit:
Si le schéma corporel est faussé, la "bonne" position sera une torture et ne pourra probablement pas être acquise dans la décontraction
surtout si la "mauvaise" position est ancrée : les étirements doux au sol sont à retenir

à retenir aussi :

Fraxinus a écrit:
Il faut l'aider à trouver la position correcte du bassin: en exagérant la rétroversion du bassin et antéversion du bassin, selon ses possibilités, pour lui faire sentir la bonne position en équilibre du bassin, les mains sur les hanches, sur l'articulation de la hanche, sur les lombaires pour qu'il puisse les sentir « jouer » puis intègre l'équilibre que procure un bassin bien positionné, en chaussant les étriers à la longueur qui lui convient pour trouver cet équilibre. Au pas le cavalier pourra sentir les postérieurs de son cheval si son bassin est positionné
à faire à l'arrêt d'abord ?
en mouvement l'idéal serait la longe pour éviter les problèmes de conduite ; mais je n'y suis pas habilitée confused  J'imagine la réaction de l'enseignant du lieu qui, pour ce que j'en sais, ne dit rien de cette position
(ce n'est pas la première fois que je constate la tolérance d'une mauvaise position en ce qui concerne un cavalier adulte : pas la peine de corriger vu qu'il n'ira jamais défier Miss Dujardin ou crainte qu'il n'y arrive pas ou prenne mal les remarques, se lasse et s'en aille ? )

en tout cas merci de vos réponses, elles me donnent des arguments
car, non Gaëlle, il n' s'agit pas de moi (donc pas de photo) ; ma tendance serait plus au personnage 2, je suis très peu cambrée (pas sexy Sad  Laughing mais plus simple pour arriver à 1 )

en cherchant des réponses sur le net j'ai trouvé ceci qui peut vous intéresser bien qu'un peu ancien :

http://www.mediosteo.fr/mdpmeo/documents/courbrachicaval.pdf

et cela : tous les bons vieux exercices de mise en selle qu'on ne fait plus, surtout avec les adultes, alors qu'ils en auraient encore plus besoin que les gamins

http://www.atoutcheval.fr/comprendre/la-mise-en-selle

@ Yves Katz : CS je les retiens !!! abonnée dès le premier numéro, j'ai perdu mon mot de passe dans un crash informatique. J'ai demandé qu'on me le redonne. Réponse d'un automate : il faut en créer un autre. Ce que j'ai essayé de faire...mais la machine me demande l'ancien pour finaliser l'opération affraid  Kafka n'aurait pas fait mieux Laughing Laughing Aucune réponse à mes mails
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: quels exercices    Mer 4 Sep 2013 - 19:48

Merci pour la doc Wink 
La bonne position à cheval, comme pour la bonne attitude du cheval sous le cavalier, ne s'acquiert pas en une séance Laughing 
Mais comme pour le cheval, sans décontraction point de salut.Comme pour le cheval, on commence par trouver d'abord le confort qui permet la décontraction, on part d'une position naturelle, qu'on modifiera au fur et à mesure des exercices exécutés sans forcer. On pourra même se faire aider par kiné ou ostéo, c'est fou ce que les muscles s'étirent mieux lorsque les articulations sont libres. Pour moi, l'important c'est le squelette.
Comme je donne à fond dans "mystique" et le "new-âge" au choix Laughing je commence toujours par la respiration, puis la "relation active" détente musculaire progressive suivi d'un "balayage du corps" et enfin "la pleine conscience" yeux fermés, sur un cheval au pas en longe. Suite à cela mes "cavaliers" (enfin la majorité) ont un bassin en place et arrivent à se lier au mouvement du cheval en étant décontractés. Ceci me permet également de repérer leurs blocages ostéopathiques et d'adapter la suite de la mise en selle en fonction. Je suis foncièrement contre toute position forcée qui entraîne automatiquement des contractures, respiration bloquée ect.. qui se retrouvent chez le cheval. Le cheval de mise en selle, pour moi d'équithérapie, doit avant tout être zen et décontracté pour avoir des allures confortables et régulières, il leur faut donc un cavalier décontracté. Mais évidemment, mes "cavaliers" ne préparent pas le grand prix.
Donc oui pour la mise en selle sur un cheval en longe.
Les étirements , la gym à pied, sans cheval, sont un travail utile surtout en échauffement et plus si affinité.
Une cambrure naturelle des lombaires ne s'accompagne pas forcément d'un bassin basculé en avant, alors que le bassin vers l'avant accentue la cambrure naturelle des lombaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëlle LEPREVOST



Messages : 305
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 44
Localisation : Centre Bretagne

MessageSujet: Re: quels exercices    Jeu 5 Sep 2013 - 6:31

Entièrement d'accord avec fraxinus...!

Une remarque générale : des cavaliers n°3 de ton dessin j'en vois passer beaucoup, je suis convaincue que c'est l'équitation fédéralo classique mal comprise qui donne ça : on fige une position qui n'est pas comprise, ça donne des cavaliers "balais dans le c..." qui ne savent pas respirer... Je ne critique pas, je constate, ce sont des victimes, pas la peine de les enfoncer... Donc bravo Pimprenelle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.domaine-des-chimeres.com/
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: quels exercices    Jeu 5 Sep 2013 - 7:26

Gaëlle LEPREVOST a écrit:
je suis convaincue que c'est l'équitation fédéralo classique mal comprise qui donne ça
Shocked  Ridicule !
C'est obsessionnel, chez vous, ce besoin de stigmatiser l'équitation classique ! Quant à l'équitation "fédéralo classique" (sic), je ne sais pas ce que c'est. Belle trouvaille !

Avec de tels discours, je pense que la FFE est tranquille pour un bout de temps ! Vous ne convaincrez jamais que ceux qui n'ont pas besoin de l'être, les autres vous laisseront à vos chimères en ricanant. Surtout à l'heure ou l'équitation sportive semble évoluer dans le "bon" sens avec des Carl Hester ou Charlotte Dujardin par exemple.Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
Maryan

avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 16/03/2011
Age : 48
Localisation : Côte d'Or

MessageSujet: Re: quels exercices    Jeu 5 Sep 2013 - 10:33

Moi c'est plutôt la position 2 que je vois partout et qui correspond aux directives aboyées des moniteurs : "assieds toi sur tes fesses, penches toi en arrière" Sad 

Une belle position d'évitement du mouvement, encore plus prononcée lorsque ces cavaliers passent au trot assis. Avec en prime les jambes qui remontent, les talons hyper descendus qui envoient la jambe en avant et pour rester en selle dans ces conditions ben on serre les jambes et on se raccroche aux rênes, bien crispés, comme ça les mains bougent en synchro avec le corps... Quel beau spectacle Laughing 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalicornededarshan.over-blog.com/
Gaëlle LEPREVOST



Messages : 305
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 44
Localisation : Centre Bretagne

MessageSujet: Re: quels exercices    Jeu 5 Sep 2013 - 11:45

Maryan a écrit:
Moi c'est plutôt la position 2 que je vois partout et qui correspond aux directives aboyées des moniteurs : "assieds toi sur tes fesses, penches toi en arrière" Sad 
Avec les débutant je constate un réflexe courant : se pencher en avant et remonter les talons au niveau des hanches du cheval. J'appelle ça "le crapaud". Dans cette position c'est équilibre zéro et passage entre les 2 oreilles assuré, donc effectivement moi aussi je cris "en arrière" !

Je pense que la position 2 correspond  ce que Stéphane appelle des "jambes de troupier" et qu'elle vient naturellement si on passe de longues heures en selle à l'extérieur... J'ai vu des photos de moi en selle à l'extérieur et j'étais horrifiée : c'était pile poil la position 2 ! Maintenant avec l'habitude et l'expérience, en cas de problème je reviens instantanément et sans y penser à la position 1... Ce qui m'amène à dire qu'il n'y a peut être pas 1 position idéale, mais des adaptations aux circonstances, sachant que la légèreté et le dressage réclament la position 1 pour aboutir... Je préfère une 2 décontractée avec le bassin mobile que la 3...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.domaine-des-chimeres.com/
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: quels exercices    Jeu 5 Sep 2013 - 17:33

Fraxinus a écrit:
Comme pour le cheval, on commence par trouver d'abord le confort qui permet la décontraction, on part d'une position naturelle, qu'on modifiera au fur et à mesure des exercices exécutés sans forcer.
cheers 

Facile d'adopter la posture 1 à l'arrêt, plus délicat de s'y maintenir sans crispations dans le mouvement : passe encore au pas, au trot les ennuis commencent Laughing 

Or dans tout sport où il a risque de déséquilibre une condition essentielle est la mise en confiance, donc la décontraction : le skieur débutant n'a pas une attitude parfaite. Les enseignants de ski l'admettent, sachant très bien que la belle posture vient plus ou moins vite avec l'habitude

Gaëlle a écrit:
Je préfère une 2 décontractée avec le bassin mobile que la 3...
Moi aussi, pour plusieurs raisons :
elle n'est pas nocive pour le rachis du cavalier
elle ne gêne pas le cheval
elle s'améliore plus facilement que la 3 puisqu'il y a décontraction

Maryan a écrit:
qui correspond aux directives aboyées des moniteurs : "assieds toi sur tes fesses, penches toi en arrière"
Là aussi ça peut venir d'une mauvaise interprétation des paroles de l'enseignant

Voilà de jolies fesses montrables sans atteinte aux bonnes moeurs Laughing Laughing 



Si être assis sur les fesses est compris "là où se trouve la main de la maman" ça ne va pas...quelques cms plus bas, c'est déjà mieux

"Penche-toi en arrière" : Gaëlle en a bien exprimé l'intérêt. Il vaut mieux un cavalier pas tout à fait bien positionné qu'un cavalier par terre plusieurs fois dans l"heure

Dans la litanie Laughing il manque "recule les épaules"...qui donne parfois un recul en bloc de tout le dos, en position 2 très exagérée, obligeant l'enseignant à préciser "bombe le torse"...passage à la position 3 Sad  par absence de décontraction

Que tout cela vienne de la politique fédérale, du manque d'imagination des enseignants pour imager leurs indications, d'une absence de réflexion et de conscience de leur corps des élèves...ou des trois à la fois, je l'ignore

Mais c'est dommage de laisser quelqu'un adopter une position inefficace, vicieuse pour son dos, à la limite du dangereux
Pourtant c'est possible de mettre un cavalier d'aplomb en douceur, les enseignants de jadis savaient très bien le faire sans nécessairement "aboyer", quelques actuels aussi.

Edit au sujet de l'aboiement : pitié pour les enseignants !!! Aboyer serait agressif ; parler à un groupe dans un espace de 60 x 30 amène à élever la voix sans que ça le soit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: quels exercices    Jeu 5 Sep 2013 - 18:18

pimprenelle a écrit:
elle s'améliore plus facilement que la 3 puisqu'il y a décontraction
Je n'en suis pas si sûr pour ce que j'ai pu constater. D'une part, l'habitude s'instaure vite. D'autre part, le "redressement" ne se fait pas sans peine ni sans une perte d'assurance et/ou de repères. J'ai vu pas mal de cavaliers, pourtant jeunes, renoncer à faire l'effort.

Quant aux raisons de ce mauvais apprentissage, plus que d'une mauvaise volonté des enseignants, il vient sans doute du fait que certains enseignants sont eux-mêmes loin d'avoir une tenue irréprochable à cheval, des selles utilisées, du phénomène de groupe (pas le temps d'individualiser les conseils), etc. Sans parler de la responsabilité des élèves eux-mêmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
Gaëlle LEPREVOST



Messages : 305
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 44
Localisation : Centre Bretagne

MessageSujet: Re: quels exercices    Ven 6 Sep 2013 - 11:13

Les selles, c'est une piste intéressante.
La position 1 sur une selle de Dressage : que du bonheur ! On dirait que la selle vous aspire, vous moule et vous place pile poil dans la bonne position ! Presque on dirait que c'est fait exprès...Very Happy 
Sur les selles américaines, la 2 vient très facilement, la 3 est invivable...

Les selles mixtes sont parfois bonnes à tout, ou à rien... Et le coût des selles est un vrai problème ! Là quand je me décide à diversifier, je me pose de grosses questions sur les selles : les selles américaines sont mieux pour la balade, mais pas pour un haut niveau de dressage ou obstacle. Dupliquer la sellerie c'est impensable... Un casse tête.

En tout cas Pimprenelle le sujet est enthousiasmant, surtout pour moi qui voit les 2 côtés : comment JE monte et que dis je à mes cavaliers, pour quel résultat.

Du haut de mes 7 ans d'expérience (que 7 ans par rapport à Yves, mais 7 ans déjà quand je regarde en arrière...) et du grand pourcentage de débutant croisé : je ne vois pas comment faire adopter dès les premières secondes la position 1... Chaque fois que j'ai vu quelqu'un tenter de le faire ça finissait en 3. Pour moi la 2 se transforme naturellement en 1 par le réflexe viscéral de se pencher en avant, de plus elle est indispensable au trot enlevé... La première année je me focalise donc sur la décontraction et l'absence de chute (ça va ensemble, on "rame" toujours après la première chute pour rendre confiance et décontraction. En 2ème année on peut causer position...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.domaine-des-chimeres.com/
Maryan

avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 16/03/2011
Age : 48
Localisation : Côte d'Or

MessageSujet: Re: quels exercices    Ven 6 Sep 2013 - 11:56

"penches toi en arrière" veux ben dire se pencher en arrière = position 2 pour ce qui est du haut du corps.

"Redresses toi", serait donc plus juste si on veux qu'un cavalier s'effrondrant vers l'avant, revienne à une position correcte.
Je doute que nombre d'enseignants sachent d'ailleurs ce qu'est une position correcte.

ET pour répondre à Gaëlle, il y a bel et bien une position unique qui assure l'équilibre du cavalier + sa maitrise + efficacité optimum des aides sur le cheval, c'est la 1.

Tant que le cavalier ne "s'empile" pas correctement sur son cheval, il se rapproche plus du chateau de cartes que du centaure Laughing 
Cet emplilement c'est l'alignement talon/hanches/épaule sur la verticale. Les pieds sous les fesses du cavalier, comme lorsqu'on est debout au sol, + le haut du corps bien au dessus de cette base stable pour ne pas basculer dans un sens et dans un autre. Ainsi on n'a plus besoin de se raccrocher aux rênes (on accède donc à l'indépendance de celles ci) et les étriers n'apparaissent plus comme le seul moyen de rester au dessus du cheval. Que ce soit en carrière ou à l'extérieur, assis ou en équilibre.

Une fois le corps du cavalier correctement empilé, du fait de la stabilité acquise, les aides sont plus précises, les mouvements parasites limités. Quelle que soit le type d'équitation pratiquée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalicornededarshan.over-blog.com/
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: quels exercices    Ven 6 Sep 2013 - 18:01

La selle américaine est une selle de travail
Conduire un troupeau, aller chercher ou séparer un animal n'était pas de la représentation, c'était du boulot
Même si une selle de travail amène à être droit, calé par pommeau et troussequin, au bout de 5 ou 6 heures, moins selon la personne, le haut du dos se relâche et on se rapproche de la position 2 pour plus de confort
Qui de nos jours se tient bien droit sur sa chaise devant son bureau tout au long de sa journée de travail ?

Gaëlle LEPREVOST a écrit:
je ne vois pas comment faire adopter dès les premières secondes la position 1... Chaque fois que j'ai vu quelqu'un tenter de le faire ça finissait en 3
Exact
En s'efforçant de prendre la position le cavalier se crispe, raidit rein, épaules et tout le reste, ne trouve pas son équilibre, se raccroche à ce qu'il a sous la main.
Parfois l'équilibre trouvé, la position 1 assimilée, il en garde une certaine raideur dans l'attitude ; envolée l'impression de facilité, de naturel, d'osmose cheval/cavalier

Enfin il faut compter avec la morphologie, l'anatomie et la souplesse de chaque cavalier. Celui-ci peut chercher à tirer le maximum de ses articulations. Est-il bon pour sa santé d'aller au-delà de ses possibilités naturelles ?

Olivier a écrit:
D'autre part, le "redressement" ne se fait pas sans peine ni sans une perte d'assurance et/ou de repères.
ça c'est bien vrai Laughing ...et pas bien grave ni bien long si on est en confiance

je ne suis pas totalement pessimiste par rapport aux enseignants actuels ; il doit y en avoir de savants et capables, d'autres moins, comme dans tous les métiers ; en revanche je reprocherais un certain laxisme : parfois ils voient tout à fait le problème et laissent faire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: quels exercices    Ven 6 Sep 2013 - 18:08

Maryan a écrit:
"penches toi en arrière" veux ben dire se pencher en arrière = position 2 pour ce qui est du haut du corps.
Oui, et je me souviens que je ne voulais pas me pencher en arrière, que j'en bavais donc pour trouver ma place, et que j'ai été considéré par une enseignante (qui a eu la bonne idée de partir rapidement) comme une cause perdue.

Maryan a écrit:
"Redresses toi", serait donc plus juste si on veux qu'un cavalier s’effondrant vers l'avant, revienne à une position correcte.
Absolument !

Maryan a écrit:
Je doute que nombre d'enseignants sachent d'ailleurs ce qu'est une position correcte.
J'en connais qui n'ont jamais posé les fesses dans une selle de dressage !

Quand j'ai acheté la mienne (G5), je me souviens d'enseignants considérant que j'avais tort, que ce n'était pas utile et même préjudiciable avant le G7. Au bout du compte, une selle de dressage assez peu contraignante (la Wintec Isabell Werth), une journée avec Isa Danne (simulateur et chevaux) puis quelques cours particuliers uniquement dédiés à la mise en selle avec un enseignant indépendant m'ont permis de progresser. Le yoga, la prise en main d'un grand SF particulièrement inconfortable et beaucoup d'obstination ont bien contribué à mon évolution. La qualité de la position et du liant restent à mes yeux un paramètre très important et dès que je constate sur des photos ou une vidéo un peu de laisser-aller, je fais tout pour y remédier.

Je crois que pour celui ou celle qui ne monte pas quotidiennement, il n'y a guère d'autres options que le travail au sol (yoga, gymnastique, etc.) pour espérer évoluer un peu dans son assiette et sa position puis se maintenir à un niveau "acceptable" qui permette de monter toutes sortes de chevaux à toutes sortes d'allures. Et je suis aussi persuadé que la qualité de l'assiette détermine en partie (par ce qu'elle autorise ou interdit) le type d'équitation vers lequel on s'oriente. Pour aller vers des développements d'allure harmonieux, il faut être capable de les accompagner "silencieusement".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: quels exercices    Ven 6 Sep 2013 - 23:08

Olivier a écrit:
je me souviens d'enseignants considérant que j'avais tort, que ce n'était pas utile et même préjudiciable avant le G7
Dans le temps les enseignants tenaient le même discours au sujet des selles d'obstacle trop "orthopédiques". Forcément si on en avait une on trouvait qu'ils exagéraient. Avec le recul je pense qu'ils avaient en partie raison : la selle faite pour une discipline aplanit les difficultés, gomme au moins en partie les lacunes

Selle spécifique, stage, cours particuliers, yoga : Olivier, vous avez beaucoup investi en temps et en argent. C'est louable mais pas accessible à tout un chacun au moins en ce qui concerne la dépense

Citation :
pour celui ou celle qui ne monte pas quotidiennement
Suite des radotages d'ancien combattant confused Dans le temps la fréquence normale était 2 fois par semaine (plus si envie) ; maintenant c'est 1 fois. 1 leçon de plus ça n'a l'air de rien mais ça fait une grande différence, autant pour le cavalier que pour l'enseignant qui peut mieux organiser ses leçons

Maryan a écrit:
Et je suis aussi persuadé que la qualité de l'assiette détermine en partie (par ce qu'elle autorise ou interdit) le type d'équitation vers lequel on s'oriente.
Vrai

Toujours mode ancien combattant : dans le temps on ne demandait pas au cavalier ce qu'il voulait faire. S'il était là, c'était a priori pour apprendre à monter à cheval. Tout le monde, quel que soit l'âge et le sexe était logé à la même enseigne quant à la mise en selle et au type d'équitation pratiquée : on considérait que l'assiette est un tronc commun nécessaire à toute discipline
Chaque cavalier avait ses préférences mais la spécialisation n'était de mise qu'après le second degré

Mais dans le temps il n'y avait pas 700 000 licenciés Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: quels exercices    Sam 7 Sep 2013 - 12:48

pimprenelle a écrit:
Selle spécifique, stage, cours particuliers, yoga : Olivier, vous avez beaucoup investi en temps et en argent. C'est louable mais pas accessible à tout un chacun au moins en ce qui concerne la dépense
- Selle Wintech I.W. Cair équipée achetée d'occasion 450 €. Je m'en sers encore et elle reste en très bon état. Une selle, c'est aussi le moyen de sortir du club, d'aller monter d'autres chevaux. Petite "folie" : un chabraque Haf (env. 100 €) car je n'utilise pas d'amortisseur et je voulais un chabraque confortable pour le cheval.
- Journée de stage individuel avec Isa danne (2 séances de simulateurs + travail sur 2 chevaux) : ... je ne suis plus très sûr Embarassed  dans les 200 à 250 € me semble-t-il.
- Une quinzaine de cours individuels à 20 ou 25 €.
- Un tapis de yoga à 25 €, des dvd et des bouquins empruntés à la bibliothèque, achat de "Equitation et Yoga. Le cavalier conscient" (25€).

Total, environ un millier d'euros réparti sur 2 ans. Je suis bien conscient que ce n'est pas possible pour tout le monde mais ce n'est pas non plus inaccessible à la plupart des cavaliers adultes. C'est aussi une question de choix.


pimprenelle a écrit:

Suite des radotages d'ancien combattant confused Dans le temps la fréquence normale était 2 fois par semaine (plus si envie) ; maintenant c'est 1 fois. 1 leçon de plus ça n'a l'air de rien mais ça fait une grande différence, autant pour le cavalier que pour l'enseignant qui peut mieux organiser ses leçons
Bien d'accord. Le 2 fois par semaine existe encore mais il est moins fréquent.

pimprenelle a écrit:

Maryan a écrit:
Et je suis aussi persuadé que la qualité de l'assiette détermine en partie (par ce qu'elle autorise ou interdit) le type d'équitation vers lequel on s'oriente.
Vrai
Je ne sais pas si Maryan est d'accord avec ça... Moi oui. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
Gaëlle LEPREVOST



Messages : 305
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 44
Localisation : Centre Bretagne

MessageSujet: Re: quels exercices    Sam 7 Sep 2013 - 13:04

Les cavaliers adultes sont autonomes financièrement, en général ils savent ce qu'ils veulent et mettent les moyens en face.
C'est plus difficile pour les enfants, il y en a 2, 3 ou 4 le budget a du mal à suivre. J'ai ici des cavaliers qui montent une fois tous les 15 jours ! Une galère à gérer au niveau de la progression...
Je pense qu'on ne parle pas tous de la même chose, pour moi il y a 3 phases principales :
1/ la mise à cheval du débutant (environ 1 an si 1 fois / semaine), où clairement il est bon à rien au niveau équitation. Il est en acquisition d'assiette. Le travail à pied permet d'introduire des notions d'équitation, mais à cheval il doit chercher principalement son équilibre et ne pas s'occuper de conduire
2/ une fois dégrossit il y a la phase de consolidation et l'acquisition de l'indépendance des aides
3/ ensuite on peut attaquer le perfectionnement et se spécialisé vers une discipline où une autre.

Je suis d'accord avec Olivier et Maryan s'ils parlent de cette phase 3. Je peux même accepter d'entendre que l'équitation c'est seulement la phase 3 et qu'avant c'est du "montage à cheval", du "traine couillon" ou tout ce que vous voudrez bien... Mais ces 2 phases 1 et 2 sont indispensables, hyper importantes et conditionnent la vie cavalière sur le long terme. Les qualités demandées à un enseignant en phase 1 et 2 sont très différentes de la phase 3, et je trouverais intelligent qu'il y ait 2 diplômes différents...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.domaine-des-chimeres.com/
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: quels exercices    Sam 7 Sep 2013 - 13:37

Je peux même accepter d'entendre que l'équitation c'est seulement la phase 3 et qu'avant c'est du "montage à cheval", du "traine couillon" ou tout ce que vous voudrez bien... Mais ces 2 phases 1 et 2 sont indispensables, hyper importantes et conditionnent la vie cavalière sur le long terme. Les qualités demandées à un enseignant en phase 1 et 2 sont très différentes de la phase 3, et je trouverais intelligent qu'il y ait 2 diplômes différents..

L'équitation commence à la phase 1, quoi que vous en disiez, Gaelle, ou quoi que vous puissiez penser que pensent certains autres!
Bien sûr que les deux premières phases sont importantes. Elles sont même ESSENTIELLES pour une pratique respectueuse du cheval et de l'équitation.
Et il fut un temps où il existait deux diplômes: moniteur pour la mise en selle et instructeur pour le perfectionnement et la spécialisation.
Et comme il est indispensable que les bases soient acquises correctement pour une saine pratique, les moniteurs devaient avoir une compétence certaine.
Et la formation que reçoivent aujourd'hui les animateurs qui ont remplacés moniteurs et instructeurs (BEES1 et 2), ainsi que le fait que par souhait de rentabilité immédiate, les clubs préfèrent n'engager que des jeunes diplômés (je simplifie volontairement les choses!) expliquent les nombreuses lacunes des cavaliers d'aujourd'hui, ainsi que le turn over important après quelques années...............geek 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: quels exercices    Sam 7 Sep 2013 - 15:31

Pimprenelle, savez vous que vous avez reçu des messages? (en attente de réponses)...............geek 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: quels exercices    

Revenir en haut Aller en bas
 
quels exercices
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Idées chien visiteur !!
» Quels exercices vous ont amené à utiliser/faire utiliser un torcatus ?
» Les transitions descendantes : Quels exercices ???
» Comment apprendre le respect a un poulain ??
» enfin cheval pieds nus ! Quels exercices pour transition ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Enseignement et compétition :: Questions aux enseignants-
Sauter vers: