CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 L'allongement...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
guyonne

avatar

Messages : 261
Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 43
Localisation : La Baule / Paris

MessageSujet: L'allongement...   Mar 16 Mar 2010 - 21:15

voilà un sujet pour mettre en commun nos façons d'améliorer la locomotion de nos chevaux...

Comment obtenir de bonnes transitions sans précipitation...

Avoir un trot allongé mais sans qu'il ne se dégrade pour finir en bagarre lors de la transition vers le trot d'école!

A vous ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leschevauxdecongor.com
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: L'allongement...   Mer 17 Mar 2010 - 7:49

Pour répondre au sujet lancé par Guyonne,il y a deux manières d'aborder le problème.
Soit , on considère le travail des transitions comme une gymnastique, soit on parle de la transition en temps que figure de compétition.
Je ne m'intéresserais qu'à la première des interprétations, la deuxième n'étant, à mon sens,que la concrétisation du résultat de la gymnastique travaillée.
L'exercice des transitions a pour but essentiel d'améliorer la souplesse et la mobilité de l'arrière-main, autorisant ainsi une plus grande amplitude de la foulée, puis dans un deuxième temps, ces exercices de gymnastique prépareront l'abaissement des hanches et le travail du rassembler.
Comme toute gymnastique,les transitions s'abordent d'abord lors du travail à la longe.
On recherche d'abord la décontraction du cheval qui permettra de "fixer" une allure de référence.
A partir de là, on aborde les transitions entre les allures; descendantes, elles seront progressives au début alors que les transitions montantes doivent être franches et nettes.
Puis, vient le travail des transitions dans l'allure.On recherche l'allongement des masses musculaires extérieures essentiellement par des successions de rétrécissement et d'agrandissement du cercle.Lorsque l'on obtient cet allongement, on va demander en agrandissant le cercle une plus grande amplitude sur quelques foulées, le cheval donnant ce qu'il est capable d'offrir! En fait, l'allongement des masses musculaires(supérieures) autorise un plus grand raccourcissement des muscles du dessous qui sont ceux qui fixent l'engagement et l'amplitude de la foulée.
Ensuite, on s'intéresse aux transitions descendantes dans l'allure (préparées par les transitions descendantes entre les allures)0.
Dès que le cheval marque un léger ralentissement (meilleure avancée des postérieurs sous la masse et ploiement du bassin), on redemande au cheval de passer dans son allure de référence.Quand cela devient aisé, on travaille autant le ralentissement que l'allongement; mais on ne doit pas allonger plus que de ce que l'on peut obtenir comme raccourcissement, sous peine d'avoir un cheval qui précipite.
Abordées à la longe, ce travail des transitions s'améliore sous la selle.Selon le même esprit de travail:
1/exercices sur le cercle pour améliorer l'allongement (allant jusqu'à l'EED sur le cercle pour préparer l'allongement)
2/exercices sur le droit de transitions descendantes et montantes par rapport à une référence en se souvenant que:
on ne demande pas plus que le cheval ne peut donner (progressivité)
on demande peu de foulées au début pour progressivement obtenir plus de foulées.
on allonge de ce que le cheval peut donner dans le ralentissement.
Pour ce qui est des aides, savoir donner une place importante au travail de la respiration et du buste.....
Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: L'allongement...   Jeu 25 Mar 2010 - 21:26

Qu'entendez vous par n'allonger que par rapport à ce que le cheval peut ralentir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: L'allongement...   Ven 26 Mar 2010 - 7:47

L'explication va être sous forme de mathématiques.. Basketball
soit X l'allure de référence (cadence, amplitude,....);si je ralentis la foulée dans le maintien de la cadence , en lui donnant plus de rebond, de -A; lorsque je serais revenu à l'allure de référence et que je voudrais demander un allongement, (maintien de la cadence, allongement de la foulée), il ne devra pas être plus important que +A.
J'espère que cela est compréhensible....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guyonne

avatar

Messages : 261
Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 43
Localisation : La Baule / Paris

MessageSujet: Re: L'allongement...   Ven 26 Mar 2010 - 15:44

du point de vue mathématique pure ...

Soit
A=allongement
et
B=ralentissement

considérent que
A=B

il faut trouver La cadence C du cheval pour avoir :
(CxA) + (CxB) = O

je ne sais pas si c'est plus clair dans les esprits du coup !!! scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leschevauxdecongor.com
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: L'allongement...   Ven 26 Mar 2010 - 16:55

En gros, on n'allonge et ne ralenti que si la cadence est préservée. Si elle se détériore, c'est qu'on en a trop fait ?

Mais un cheval peut avoir plus de facilité pour l'une ou l'autre transition : certains se rassemblent plus facilement qu'ils n'allongent (ex : ibériques) et pour d'autres c'est le contraire (ex : trotteurs).

Dans ce cas, je pige toujours pas pourquoi A = B (pour reprendre l'équitation de Guyonne).

Si un cheval a des facilités pour allonger, on n'allonge pas énormément tant qu'il ne réussit pas à ralentir l'allure correctement et proportionnellement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guyonne

avatar

Messages : 261
Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 43
Localisation : La Baule / Paris

MessageSujet: Re: L'allongement...   Ven 26 Mar 2010 - 18:18

les trotteurs ; quand ils allongent ; sont dans un équilibre précaire sur les épaules ... ce n'est pas se qu'on recherchent ...

Les Ibériques bien souvent ont des allures étriquées car peu de cavaliers savent les travailler pour étendre leur gestes... mais j'ai eu la chance de monter en Esgnagne, en Andalousie, de pur joyaux qui allongeaient autant qu'ils "rassemblaient" (puisqu'ils étaient au piaffé) ... et ca dépottait !! merci la selle de travail !

Le fait de rechercher un allongement qui soit proportionnel à la capacité de rassemblement du cheval est pour préserver l'équilibre sur les hanches ou tout du moins horizontal ... tout est là dans cette recherche de la locomotion et de la poussée des postérieurs...

il me semble...
lumblavi (pardon : A mon humble avis!)


PS ... je n'ai pas d'équitation... j'essaie de pratiquer l'Equitation!!! ce qui m'amène à l'observation, la reflexion... agir : réagir et céder pour récompenser mon élève le cheval et lui donner envie d'exécuter et de bien faire !!!
sinon pour le coté mathématique je m'étaios amusé à rebondir avec humour à l'explication d'Yves !! M'en voulez pas ... mon cerveau dijoncte parfois !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leschevauxdecongor.com
frederic cazin

avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 15/04/2010
Age : 47
Localisation : normandie

MessageSujet: Re: L'allongement...   Jeu 15 Avr 2010 - 21:23

tout d'abord bonjour

je comprend tout a fait ce que veut dire Yve,mais j'avoue que l'explication me parait compliqué .
je rencontre souvent des cavaliers qui font des allongements sur une diagonale en se focalisant juste sur l'allongement (le geste essentiellement) mais arrivé au bout de la diagonal c'est catastrophique, les cavaliers ne controlent plus rien .

le but d'un allongement est de pouvoir modifié l'amplitude du cheval mais aussi de pouvoir faire l'inverse et ce dans la même facilité d'où le terme progressif . je vois trop souvent des cavaliers s'intéresser a la transition montante (allongement) et complètement oublier la transition descendante qui est tout aussi importante pour le travail de l'équilibre du cheval . surtout pour ceux qui font un peu de concours la note prend en compte les deux transitions et va surtout avoir une incidence sur le travail qui va suivre .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: L'allongement...   Jeu 7 Fév 2013 - 13:00

Je remonte ce post avec une question: comment faire comprendre au jeune cheval en apprentissage qu'on attend de lui qu'il augmente son amplitude en conservant cadence et équilibre et non une accélération?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: L'allongement...   Jeu 7 Fév 2013 - 16:14

Florie D a écrit:
Je remonte ce post avec une question: comment faire comprendre au jeune cheval en apprentissage qu'on attend de lui qu'il augmente son amplitude en conservant cadence et équilibre et non une accélération?
Il ne peut pas le comprendre (et c'est dangereux de le lui demander) si on n'est pas passé d'abord par la case "muscu" de l'arrière main et la certitude qu'il puisse donner une cession de nuque (décontraction) au moment voulu....et surtout pas demander un allongement en partant d'une extension d'encolure vers le bas comme si souvent demandé ...

Pour moi, ce qui compte dans les variations d'allures ce son les ralentissements plutot que les allongements par le fait du renvoi du poids de l'avant main vers l'arrière main et c'est pour cela que cet exercice ne doit être demandé a un jeune cheval que quand il sera a même de pouvoir "encaisser" ce reflux...
C'est mon avis...il y a d'autres réflexions a ce sujet !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: L'allongement...   Jeu 7 Fév 2013 - 17:20

Progressivité dans la transition descendante.... à la longe pour commencer. Dès qu'on a obtenu une transition légère, on redemande au cheval de revenir dans l'allure initiale. Quand tout ceci est acquis sans aucun problème, on demande au cheval d'aller un peu plus loin dans la transition montante.
Impératif: ne rien faire avec les mains; demander la transition descendante avec le buste(qui se durcit) remettre dans l'allure initiale en se décontractant et en renvoyant le cheval avec son bassin, puis demander la ou les quelques foulées d'allongement (2/3 suffisent au début) par action des jambes qui agissent alternativement en cadence avec le lever des postérieurs (sur 1/2 foulées uniquement).
Si le cheval ne donne pas l'allongement à ce moment, après tous ces préparatifs, c'est qu'il n'est pas encore prêt (gymnastique insuffisante, cavalier qui gêne,etc.....) et alors rien ne sert d'insister!........... geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'allongement...   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'allongement...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [réalisation] volets en bois
» Dormant lourd bis
» Calcul hydraulique et Formules hydrauliques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Équitation pratique :: Éducation élémentaire du cheval et du poney-
Sauter vers: