CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 le cheval: être intelligent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: le cheval: être intelligent   Sam 29 Juin 2013 - 15:35

yveskkatz a écrit:
Amusant:on part de l'intelligence du cheval pour arriver à l'intelligence de l'humain. L'un miroir de l'autre?
Pour moi, oui! Cheval cavalier : « même combat » alien 
yveskkatz a écrit:
pour répondre à une réflexion que s'est faite Fraxinus,certaine personnes qui apprennent plus vite n'ont pas , je crois, plus de capacités à apprendre. Tout du moins , je ne crois pas que ce soit l'élément essentiel de leur progression. Je pense que ces gens là sont plus doués, ont naturellement, dans leurs gènes, une fibre artistique , une sensibilité plus développée qui leur permet de comprendre intuitivement le cheval et d'en comprendre plus facilement le fonctionnement. CE sont aussi des gens qui réfléchissent plus et mieux et qui oint la chance d'être dès leur première approche du cheval, mis dans les bons rails.

Tout est une question de langage: vous parlez, don, fibre artistique, innés...flower 
les psy vous décortiqueront cela en QI (Quotient Intellectuel)140 et QE (Quotien Emotionnel) équivalent, c'est moins poétique, je vous l'accorde. Twisted Evil 


yveskkatz a écrit:
Un exemple:Philippe Karl qui en trois ans , pas plus, est passé du stade débutant intégral au titre d'instructeur avec toutes les compétences qui vont avec, développées à leur maximum....
Il faut bien des dieux sur l'Olympe. king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: le cheval: être intelligent   Sam 29 Juin 2013 - 16:52

fraxinus a écrit:

Il faut bien des dieux sur l'Olympe. king

oui...et non Smile 

PK a aussi eu ce parcours parce qu'il l'a voulu. Combien d'autres pourraient en faire autant s'ils le voulaient ? Combien ne le font pas parce que, toutes choses égales par ailleurs, ils ne le souhaitent pas ?

yveskatz a écrit:
Je pense que ces gens là sont plus doués, ont naturellement, dans leurs gènes, une fibre artistique , une sensibilité plus développée qui leur permet de comprendre intuitivement le cheval et d'en comprendre plus facilement le fonctionnement. CE sont aussi des gens qui réfléchissent plus et mieux et qui oint la chance d'être dès leur première approche du cheval, mis dans les bons rails

donc vous n'admettez pas l'existence des aiguillages ?

plus doués : voilà quelque chose d'intéressant !! Certains disent que seul le travail compte

une sensibilité plus développée ou une sensibilité moins bridée ? que vaut-il mieux laisser s'exprimer dans un premier temps : la sensibilité ou la réflexion ?

Olivier a écrit:
Lorsqu'un humain est intrigué par un objet, il le voit d'abord, le jauge par la vue, puis s'en approche: il l'examine plus en détail, le touche avec ses mains

Hum...d'accord pour un objet. Mais posez gentiment votre main sur le bras de votre voisin à la caisse du supermarché puis revenez nous raconter Wink 


fraxinus a écrit:
Les chevaux, poneys sont très fort pour l'apprentissage au « savoir être » si on arrive à les laisser faire.

tous les animaux le sont : un animal ne calcule pas, il ressent ce qu'on exprime inconsciemment, il agit en fonction. S'il perçoit l'autre comme un danger il s'écarte quand il le peut ou attaque...être hésitant suffit pour être perçu comme dangereux

Embarassed désolée pour la séquence "contradiction tous azimuts"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: le cheval: être intelligent   Sam 29 Juin 2013 - 17:11

pimprenelle a écrit:

Olivier a écrit:
Lorsqu'un humain est intrigué par un objet, il le voit d'abord, le jauge par la vue, puis s'en approche: il l'examine plus en détail, le touche avec ses mains
Hum...d'accord pour un objet. Mais posez gentiment votre main sur le bras de votre voisin à la caisse du supermarché puis revenez nous raconter Wink 

Je parle pourtant bien d'un objet... Pour le reste, les circonstances font parfois que... Il me souvient dans ma jeunesse m'être trouvé dans des situations de contact bien plus avancées sans avoir seulement posé gentiment ma main sur le bras de ma voisine. Laughing 

Mais notre ami le cheval peut-il s'autoriser à "tripoter" son congénère sans y avoir été explicitement invité ? Je n'en suis pas certain. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: le cheval: être intelligent   Sam 29 Juin 2013 - 17:19

PK a aussi eu ce parcours parce qu'il l'a voulu et parce qu'il a pu. Je vais faire une comparaison en parlant de moi (ce que je n'aime pas en général.)J'ai commencé à monter à 13 ans. Je pense que j'ai eu dès le début de vrais enseignants, le deuxième ayant été sensibilisé à l'équitation de tradition et m'ayant fait découvrir Nuno Oliveira et Michel Henriquet. Il m'aura cependant fallu attendre mes 27 ans pour obtenir l'instructorat . PK a commencé à monter vers ses 20 ans et a été instructeur 3 ans après.Ce n'est donc pas qu'une question d'aiguillage, mais aussi et surtout de don!................geek 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëlle LEPREVOST



Messages : 305
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 44
Localisation : Centre Bretagne

MessageSujet: Re: le cheval: être intelligent   Sam 29 Juin 2013 - 17:28

Avez vous lu le livre
Petit guide à l'usage des gens intelligents qui ne se trouvent pas très doués de Béatrice Millêtre

"Vous avez le vague sentiment que quelque chose ne va pas, mais vous ne savez pas ce qui vous gêne. Parfois vous pensez que vous pouvez tout faire, mais vous ne faites rien. Souvent, vous n'avez pas avis sur les choses. Vous avez besoin des autres, mais vous aimez être seul. Vous avez l'impression de vous dispersez sans arrêt dans votre travail. Bref, quand vous vous regardez dans la glace, vous ne vous trouvez pas très doué. Et vous avez tort. Car, en réalité, vous êtes créatifs, vous avez beaucoup d'intuition, vous êtes capable de faire plusieurs choses à la fois, vous raisonnez plus vite et souvent mieux que les autres, vous êtes efficace. Il vous suffit d'être motivé sur un sujet donné et vous déplacez des montagnes. Oui, vous avez un gros potentiel ! Ce livre va vous le montrer, vous expliquer ce qui ne va pas chez vous, comment vous fonctionnez, et, surtout, tout ce qu'il faut faire pour libérer ce potentiel."

Ce livre montre pourquoi certaines personnes sont en echec total dans le monde actuel, ils sont juste "inadaptés", leur cerveau ne fontionne pas comme le reste du monde. Et comme ils ne sont que 20%, tout est fait pour les 80% autres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.domaine-des-chimeres.com/
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: le cheval: être intelligent   Sam 29 Juin 2013 - 17:46

Le titre est un peu ambigüe.
Pour lire ce livre, il faut donc se considérer à la fois intelligent et pas très doué ?
Le malheur, c'est que, souvent, les gens qui ne se trouvent pas très doués ne se trouvent pas très intelligents.

Quant à la présentation (4e de couverture ?), elle n'en dit guère plus. Il y a là des raccourcis pour le moins audacieux. Un livre qui propose des réponses claires et définitives ("Ce livre va vous le montrer, vous expliquer ce qui ne va pas chez vous, comment vous fonctionnez, et, surtout, tout ce qu'il faut faire pour libérer ce potentiel") à une problématique plutôt vague qui semble s'adresser à tout le monde et à personne, ça me laisse songeur. Suspect 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: le cheval: être intelligent   Dim 30 Juin 2013 - 17:55

yveskatz a écrit:
Ce n'est donc pas qu'une question d'aiguillage, mais aussi et surtout de don!.

Dites-le à ceux qui soutiennent qu'être doué n'a pas d'importance voire pas de sens. En tant qu'instructeur vous avez une chance d'être plus crédible que moi Rolling Eyes 

Dans le cas de PK il y a aussi eu volonté délibérée puisqu'il a abandonné des études très différentes pour se consacrer à l'équitation. S'il avait persisté dans ces études son don lui aurait permis de devenir un cavalier amateur très éclairé mais pas un "dieu de l'olympe"

Je voulais juste dire qu'il peut y avoir des dieux potentiels tout aussi doués mais ignorants de leur don s'ils n'ont jamais essayé de monter à cheval

Au sujet de l'aiguillage je me suis mal exprimée.
Vous disiez "des gens qui ont la chance d'être dès leur première approche du cheval, mis dans les bons rails"
Plus clairement la question était : si le début se fait sur le mauvais rail vous pensez totalement impossible d'améliorer par la suite ?

Olivier a écrit:
Mais notre ami le cheval peut-il s'autoriser à "tripoter" son congénère sans y avoir été explicitement invité ? Je n'en suis pas certain

"tripoter" quel vilain mot Evil or Very Mad  

réponse : non, il faut un minimum relationnel
Mais il me semble que nos amis les animaux sont bien plus rapides dans leur perception de ce qui est permis ou pas...et moins encombrés de codes variables selon les époques et les lieux

Même opinion que vous sur la 4e de couverture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: le cheval: être intelligent   Dim 30 Juin 2013 - 19:04

pimprenelle a écrit:

Olivier a écrit:
Mais notre ami le cheval peut-il s'autoriser à "tripoter" son congénère sans y avoir été explicitement invité ? Je n'en suis pas certain

"tripoter" quel vilain mot Evil or Very Mad  

réponse : non, il faut un minimum relationnel
Mais il me semble que nos amis les animaux sont bien plus rapides dans leur perception de ce qui est permis ou pas...et moins encombrés de codes variables selon les époques et les lieux

Bon, remplaçons "tripoter" par "papouiller". C'est plus soft ? Laughing 

Dans certains pays du sud, les gens en parlant vous toucheront facilement la main, poseront la leur sur votre épaule, vous prendront le bras... Question d'usages.
Et puis, avec toute l'empathie que j'ai pour les animaux et pour les chevaux en particulier, il faut que leurs règles soient plus simples car, jusqu'à preuve du contraire, ils ne manient pas les concepts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le cheval: être intelligent   

Revenir en haut Aller en bas
 
le cheval: être intelligent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le cheval est-il intelligent ?
» Le chien est-il le plus intelligent de tous ?
» Le cheval qui ouvre sa porte de box et celle des autres =D et meme un congélateur ^^
» Aliments spéciaux "vieux cheval"
» Cheval attelé passage à la selle-> problème de jambes!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Sciences hippiques et équitation :: Connaissance du cheval-
Sauter vers: