CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 L'enseignement de BAUCHER interprété par de grands écuyers...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: L'enseignement de BAUCHER interprété par de grands écuyers...   Ven 21 Juin 2013 - 19:58

Daffos a écrit:
Désolé Pimprenelle mais je ne comprend rien a votre "délire" me concernant...
Et si c'est comme ça que vous me voyez pourquoi sonner a ma porte, vous n'avez rien a y gagner, ni moi non plus et il y a plein d'autres posts ou je ne figure pas et ou vous pourrez mieux vous faire comprendre...

Et voilà...on s'exprime franchement, conclusion : on délire et on se fait renvoyer à 10. Que disais-je d'autre ?

Désolée, Daffos, je suis un peu lasse des tournures hypocritement polies, des "il me semble" et des "humbles avis"...et j'en ai passé l'âge.  Alors j'ai écrit ce que je pensais à la lecture des derniers développements, abruptement peut-être mais sans  impolitesse

Néanmoins puisque vous y voyez une attaque voilà quelques explications :

J'ai cité un post plus ancien pour argumenter le propos, sans plus

Je ne m'oppose pas systématiquement à ce que vous dites, approuve même quand il s'agit de CSO, ce qui m'a mise parfois en porte à faux vis à vis d'intervenants sur ce forum et sur d'autres
Mais je refuse d'admettre l'existence d'une seule et unique méthode de dressage...surtout quand de nombreuses vidéos en montrent les résultats plus que douteux (il ne s'agit pas de vos vidéos)

Pour finir je viens sur un forum pour discuter sans intention d'y gagner ou y perdre quoi que ce soit : une conversation n'est pas une négociation
Surtout, en ce qui concerne la technique, j'ai de gros doutes sur l'efficacité d'un forum : les avis ne peuvent y être que généraux puisqu'on ne connait vraiment ni le cavalier ni le cheval. De même je trouve que la lecture d'un ouvrage peut être contre productive puisqu'on risque de mal comprendre, ou de mal exécuter ce qu'on a compris. Qui a écrit que les livres sont faits pour ceux qui savent déjà ?

Comprenez-vous mieux maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: L'enseignement de BAUCHER interprété par de grands écuyers...   Ven 21 Juin 2013 - 23:18

pimprenelle a écrit:
Daffos a écrit:
Désolé Pimprenelle mais je ne comprend rien a votre "délire" me concernant...
Et si c'est comme ça que vous me voyez pourquoi sonner a ma porte, vous n'avez rien a y gagner, ni moi non plus et il y a plein d'autres posts ou je ne figure pas et ou vous pourrez mieux vous faire comprendre...

Mais je refuse d'admettre l'existence d'une seule et unique méthode de dressage...surtout quand de nombreuses vidéos en montrent les résultats plus que douteux (il ne s'agit pas de vos vidéos)
Surtout, en ce qui concerne la technique, j'ai de gros doutes sur l'efficacité d'un forum : les avis ne peuvent y être que généraux puisqu'on ne connait vraiment ni le cavalier ni le cheval. 
Comprenez-vous mieux maintenant ?

Daffos...
OK Pimprenelle...et je ne voulais pas être blessant...mais si ce que vous dites d'une seule et unique méthode de dressage est a mon encontre je ne crois pas m'être exprimé une seule fois dans ce sens...j'explique "ma" façon et ne dénigre JAMAIS les autres..et je n'ai JAMAIS prétendu que notre enseignement est le seul et l'unique...jamais au grand jamais !

OK "ma" façon (JDO oblige...) est quelque fois dérangeante parce que sortant des sentiers battus, ce qui fait qu'on me "contre" beaucoup plus que celui ou celle qui me contredit ne m'explique sa propre façon de faire...

Comme aime a dire Olivier, les "Baucheriste" (et je sais de qui il parle) sont de perpétuels tourmentés toujours sur la défensive.. la bonne blague, ils sont souvent attaqués ...alors ils se défendent....ce n'est pas un complexe mais une façon de survivre car ils sont minoritaires...mais comme chacun sait, la rareté fait la richesse !

Ou sont les smileys pour marquer l'humour ou le sérieux ?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
Gaëlle LEPREVOST



Messages : 305
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 44
Localisation : Centre Bretagne

MessageSujet: Re: L'enseignement de BAUCHER interprété par de grands écuyers...   Lun 24 Juin 2013 - 9:12

daffos a écrit:
Consommez sans modération si vous avez l'intention de parler "d'équitation" car il ne s'agit plus maintenant et officiellement que "d'animation"...ce qui est vraiment autre chose même si ça reste respectable...

Pourriez vous donner un exemple d'équitation et un autre d'animation ? Je pense que vous parlez des cours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.domaine-des-chimeres.com/
Gaëlle LEPREVOST



Messages : 305
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 44
Localisation : Centre Bretagne

MessageSujet: Re: L'enseignement de BAUCHER interprété par de grands écuyers...   Lun 24 Juin 2013 - 10:04

En fait je serais d'accord pour opposer enseignement et animation, mais pas équitation et animation...

On peut faire une animation autour de l'équitation et enseigner une "sorte d'équitation différente", qui ne sera pas la votre avec de l'obstacle et tout, mais qui pour moi reste de l'enseignement.

On peut même enseigner le plaisir et la joie de vivre, ce n'est pas de l'animation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.domaine-des-chimeres.com/
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: L'enseignement de BAUCHER interprété par de grands écuyers...   Lun 24 Juin 2013 - 20:38

Exact, Gaelle..........geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: L'enseignement de BAUCHER interprété par de grands écuyers...   Lun 24 Juin 2013 - 21:25

Gaëlle LEPREVOST a écrit:
En fait je serais d'accord pour opposer enseignement et animation, mais pas équitation et animation...

On peut faire une animation autour de l'équitation et enseigner une "sorte d'équitation différente", qui ne sera pas la votre avec de l'obstacle et tout, mais qui pour moi reste de l'enseignement.

On peut même enseigner le plaisir et la joie de vivre, ce n'est pas de l'animation...

On peut trouver plusieurs définitions...mais je trouve assez juste les définitions offertes par le "Larousse" pour le cas "équitant":

"L'équitation"  (d'après moi)... ça pourrait être l'art de gérer les forces propulsives du cheval par les moyens techniques spécifiquement appropriés pour le plein emploi de son utilisation désignée, en préservant son intégrité physique et morale...éduquer (dresser) un cheval par une approche sérieusement réfléchie !

"L'animation" (j'emprunte au dico "Larousse") ...une activité exercée dans un groupe et visant a faciliter les relations entre ses membres...
Transposé dans le milieu équestre, ce pourrait être les moyens, en mélangeant sommairement toute les disciplines sans en approfondir aucune, de contenter les participants, la famille, les animateurs et les dirigeants de clubs...

"L'animateur" (toujours d'après le Larousse) étant une personne qui donne de l'entrain, du mouvement a un spectacle (les concours "clubs") et/ou une réunion (le CE)..

L'équitation appartenant a des "spécialistes"...l'animation a des "touche a tout"...(aucun sentiment "péjoratif" de ma part dans l'attribution de ces deux termes)

Mais j'aime bien aussi le sentiment qui vous anime dans l'exercices de ses deux fonctions (j'ai lu votre présentation)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
Gaëlle LEPREVOST



Messages : 305
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 44
Localisation : Centre Bretagne

MessageSujet: Re: L'enseignement de BAUCHER interprété par de grands écuyers...   Mar 25 Juin 2013 - 8:27

Je suis d'accord avec ces 2 définitions, mais la frontière n'est pas si franche.
Je me sers de l'animation pour déguiser de l'enseignement.

J'y mettrais aussi un bemol personnel :
Maria Montessori a complètement revisité la distinction professeur élève et notamment le lien hiérarchique entre les 2. Je pense que c'est très dur à concevoir pour des "anciens" comme vous et Yves, mais Maria M rend à l'enfant sa propre capacité d'apprentissage. C'est à dire qu'il faut mettre sur sa route de quoi apprendre (il est poussé par un maître intérieur qui le pousse à apprendre) et c'est à l'enfant de prendre et d'apprendre. L'enseignant devient alors un guide, plus qu'un dispensateur d'enseignement théorique...
Personnellement je ne vérifie avec ma fille de 15 mois, je peux constater l'existence de cette "force intérieure" qui la pousse à avancer. On ne confirme pas une théorie sur un cas, mais je vais continuer à observer et si notre école voit le jour, nous aurons plus de cas...
Bref, l'éducation nationale (et/ou la société) inhibe de "maître intérieur", le musèle et créé des enfants consommateurs de savoir (consommateur c'est bien utile dans la société actuelle...). Nous nous retrouvons donc avec nos enfants cavaliers actuels qui semblent manquer d'envie, avoir perdu le goût de l'effort... et qu'on ne peut attirer que par de l'animation... Mais est ce une fatalité ?
J'attends beaucoup de ce projet d'école alternative; nous pourrions voir sur un plus grand nombre d'enfant ce qu'on peut faire de mieux que l'éducation nationale (car c'est toujours facile de critiquer...!) et quel serait le résultat sur leur approche des activités para scolaires...

J'ai fait cours donc c'est très "tranché", c'est évidemment moins "noir et blanc" dans la vrai vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.domaine-des-chimeres.com/
Gaëlle LEPREVOST



Messages : 305
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 44
Localisation : Centre Bretagne

MessageSujet: Re: L'enseignement de BAUCHER interprété par de grands écuyers...   Mar 25 Juin 2013 - 8:32

J'oubliais : j'aime bien la définition proposée de l'équitation : elle permet d'inclure le débardage, l’attelage, la traction animale, le travail à pied et toutes les bizarreries sans rênes... Serait ce que je fais de l'équitation finalement ???? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.domaine-des-chimeres.com/
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: L'enseignement de BAUCHER interprété par de grands écuyers...   Mar 25 Juin 2013 - 8:42

Absolument d'après moi, car cela suppose d'aller plus en profondeur dans l'étude de la "spécialité" désignée...Oui dans ce cas, vous faites "de l'équitation" !

Qu'entendez vous par "bizarrerie sans rênes"?...les jeux à pied avec le cheval...si oui, j'adhère nettement moins !


Dernière édition par daffos le Mar 25 Juin 2013 - 8:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: L'enseignement de BAUCHER interprété par de grands écuyers...   Mar 25 Juin 2013 - 8:44

La définition donnée par Henri de l'équitation est effectivement bonne... Mais , Gaelle, il faut y mettre toutes les disciplines, ainsi que toutes les autres que vous ne citez pas: de l'équitation camarguaise au polo, en passant par la voltige... : cela c'est la richesse de l'équitation!
Je suis d'accord avec vous quant à la définition de l'enseignant:ce doit être un guide ,un conseiller, qui oriente la capacité de chacun à découvrir. mais il est aussi certaines composantes techniques qu'il faut inculquer pour éviter accident et "détérioration " du capital cheval.
Je prends souvent l'exemple d e la plongée sous marine avec bouteille, qui comme l'équitation demande l'intervention d'un milieu extérieur: auriez vous l'idée, l'inconscience de dire à votre fille "tiens, voilà une bouteille , plonge!" sans lui inculquer les pré requis qui permettent d'éviter le danger (ou pour le moins de le limiter?...................geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: L'enseignement de BAUCHER interprété par de grands écuyers...   Mar 25 Juin 2013 - 8:52

Henri, on peut très bien pratiquer l'équitation sans nécessairement "aller plus en profondeur dans la spécialité désignée". Cela c'est du rôle du professionnel; l'amateur, quant à lui, peut être un "touche à tout", à partir du moment où il possède les compétences minima requises pour pratiquer, en sécurité et sans risque pour le cheval..............geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: L'enseignement de BAUCHER interprété par de grands écuyers...   Mar 25 Juin 2013 - 9:06

Entièrement d'accord avec Yves. Pour l'immense majorité des pratiquants, l'équitation est un loisir. Ils la pratiquent donc comme un loisir, pour le plaisir, sans besoin d'approfondir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: L'enseignement de BAUCHER interprété par de grands écuyers...   Mar 25 Juin 2013 - 10:51

yveskatz a écrit:
Henri, on peut très bien pratiquer l'équitation sans nécessairement "aller plus en profondeur dans la spécialité désignée". Cela c'est du rôle du professionnel; l'amateur, quant à lui, peut être un "touche à tout", à partir du moment où il possède les compétences minima requises pour pratiquer, en sécurité et sans risque pour le cheval..............geek

Ces compétences là quand il s'agit pour un amateur de "monter" son cheval, surtout s'il travaille seul (et il y en a beaucoup dans ce cas) peut être aurait il intérêt a aller au delà des "compétences minima"...et de chercher a aller "plus en profondeur dans la spécialité désignée" pour justement préserver l'inrégrité physique et morale de son cheval...

Monter pour son plaisir c'est aussi avoir une part de connaissances non négligeable quand il s'agit de diriger un animal de quelques 600 Kgs et ayant des réflexes bien supérieur a celui qui le monte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: L'enseignement de BAUCHER interprété par de grands écuyers...   Mar 25 Juin 2013 - 11:26

Henri, il faut différencier l'amateur qui veut "monter son cheval" et celui qui veut "monter à cheval".
Henri, faut-il que vous n'aimez pas reconnaître que parfois vous n'avez pas raison pour  toujours avoir une autre explication en réponse à ce que l'on réfute dans vos affirmations?.............geek
Il faut parfois savoir accepter les argumentaires des autres et reconnaître que l'on peut ne pas être de votre avis, sans que cela ne soit une dévalorisation de vos convictions!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: L'enseignement de BAUCHER interprété par de grands écuyers...   Mar 25 Juin 2013 - 16:09

yveskatz a écrit:
Henri, il faut différencier l'amateur qui veut "monter son cheval" et celui qui veut "monter à cheval".
Henri, faut-il que vous n'aimez pas reconnaître que parfois vous n'avez pas raison pour  toujours avoir une autre explication en réponse à ce que l'on réfute dans vos affirmations?.............geek
Il faut parfois savoir accepter les argumentaires des autres et reconnaître que l'on peut ne pas être de votre avis, sans que cela ne soit une dévalorisation de vos convictions!

Yves je vous fait remarquer que c'est vous qui réfutez ce que j'expose...pourquoi serai ce vous qui auriez raison ?..avez vous la science infuse en matière d'équitation ?...ça vous arrive de penser que de temps en temps vous n'auriez pas raison ?...

Je ne suis  pas votre élève alors ne me faites pas la leçon...mon parcours équestre doit valoir le votre en expérience, responsabilités et résultats...alors svp ayez l'obligeance de respecter ma vision des faits même et surtout si elle est différente  comme j'ai toujours respecté la votre malgré que ce ne soit pas toujours ma façon de penser ...
Evitez de dire "il faut que" quand vous vous adressez a une personne mature et responsable mais plutôt "je pense que" ! 

J'assume totalement ce que j'ai dis...un "amateur" surtout quand il travaille seul , qu'il veuille monter A cheval ou SUR son cheval se doit d'avoir les compétences nécessaires et non pas "minima" pour ne pas engager un processus qui peut mettre a mal l'intégrité de son cheval...

"Minimaliser" c'est donner la plus faible valeur possible a ce qu'on entreprend et ce n'est pas tolérable que ce soit du fait du professionnel comme de l'amateur dès que l'on met le c.. sur un cheval...je vous signale que c'est contre ça que s'élève "les indignés" et pour lequel vous militez activement...


Dernière édition par daffos le Mar 25 Juin 2013 - 16:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: L'enseignement de BAUCHER interprété par de grands écuyers...   Mar 25 Juin 2013 - 16:12

Olivier a écrit:
Pour l'immense majorité des pratiquants, l'équitation est un loisir. Ils la pratiquent donc comme un loisir, pour le plaisir, sans besoin d'approfondir.

Tout à fait d'accord avec Olivier

Par ailleurs il faudrait savoir quoi approfondir et surtout pourquoi

Le besoin d'approfondir la technique équestre peut être personnel : sauter plus haut qu'hier, piaffer ou pirouetter, juste pour son propre plaisir ou bien pour impressionner les spectateurs. Chacun sa motivation, toutes sont respectables

Parfois ce besoin est imposé de l'extérieur. C'est ce qui se passe souvent en CE où le cavalier se sent obligé par l'enseignant ou par le groupe à faire toujours plus alors que lui ne le souhaite pas intimement. Cela peut être à l'origine d'abandons, les motivations de ce type de cavaliers n'étant pas prises en compte

Il y a de nombreux randonneurs dans ma région. Certains sont passés par des cours en CE, d'autres non : leur position peut être parfois criticable mais tous tiennent à cheval, trottent et galopent sans problème, sautent un tronc ou un fossé sans plus d'inquiétude qu'il n'en ont devant une bonne pente
Ils choisissent des chevaux rustiques, au pied sûr : barbe, camargue, mérens, espagnols, PSar....
Ils leur assurent un mode de vie bien plus naturel que celui des chevaux de club ou de concours, moyennant quoi ces chevaux ne s'effrayent pas de grand chose et surtout sont en bonne santé : moins de boiteries, de mal de dos que les "nobles" montures

Ils savent enlever et remettre un fer, soigner les petits bobos courants : l'intégrité physique et mentale de leur cheval est pour eux importante, parce que leurs chevaux sont des partenaires sur plusieurs heures ou jours, parce qu'ils ont besoin d'eux

Ce sont de purs équitants de loisir. Au regard des critères techniques des disciplines olympiques ce ne sont pas des cavaliers, pas plus qu'aucun peuple cavalier
Cherchez l'erreur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: L'enseignement de BAUCHER interprété par de grands écuyers...   Mar 25 Juin 2013 - 16:28

Henri, vous parlez d'amateur; et comme la réponse ne va pas dans votre sens, vous parlez d'amateur qui travaille son cheval. Ceci est un nouvel élément.Il existe des amateurs qui ne travaillent pas leurs chevaux, qui les utilisent en les gênant le moins possible dans une équitation d'extérieur simple (ce dont parle Pimprenelle). Et ces gens là n'ont pas nécessairement besoin d'avoir des connaissances approfondies techniquement parlant: un bon équilibre, de la fixité et du liant et surtout savoir écouter et s'occuper de leurs chevaux... Et je vous assure qu'il y a moins de casse chez ceux là que chez certains compétiteurs............
Bien sûr que je n'ai pas toujours raison; encore heureux sinon pas de progrès possible. Bien sur que vous n'êtes pas mon élève, mais il n'empêche que si JDO a mis en avant des choses intéressantes, je ne suis pas toujours d'accord avec lui (n'ayant pas les mêmes objectifs équestres). et il serait bon que vous ne montiez pas sur vos grands chevaux et que vous ne vous sentiez pas agressé dès que l'on est en désaccord avec vous.
Quand aux Indignés, ils se battent pour toutes les équitations respectueuses du cheval et du cavalier et savent très bien ce que sont les compétences que doivent posséder les uns et les autres en fonction de leur pratique équestre; et ce à minima. Charge aux pratiquants ensuite d'améliorer leurs compétences.Tous n'ont pas l'ambition de devenir des champions dans leur discipline et cela n'a rien de déshonorant!..............geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: L'enseignement de BAUCHER interprété par de grands écuyers...   Mar 25 Juin 2013 - 22:40

yveskatz a écrit:
Henri, vous parlez d'amateur; et comme la réponse ne va pas dans votre sens, vous parlez d'amateur qui travaille son cheval.
Ceci est un nouvel élément.Il existe des amateurs qui ne travaillent pas leurs chevaux, qui les utilisent en les gênant le moins possible dans une équitation d'extérieur simple (ce dont parle Pimprenelle).

Daffos
Pourquoi travestir les faits ?......Ais je une fois parler d'exterieur ?...mais ça ne me dérange pas bien au contraire..
Je répond a vos allégations de "minima"...qui pour moi signifie "très peu"....et ce "très peu" que vous invoquez je n'en veux pas et surtout pas de la part d'un "amateur" d'exterieur...puisque vous en parlez !

De l'exterieur et rien que de l'exterieur (j'ai mon diplôme de guide de TE...et oui, un de plus !) j'en ai fait 7 ans, 4 jours par semaine...avec des randonnées sans assistances de plusieurs jours (vous aussi ?) ...alors je crois savoir de quoi je parle et utiliser un cheval en exterieur, a part les allées du bois de Boulogne, demande autre chose qu'un simple "minima" quoique vous puissiez en penser..

Et sur ce sujet je persiste et je signe :"J'assume totalement ce que j'ai dis...un "amateur" surtout quand il travaille seul , qu'il veuille monter A cheval ou SURson cheval se doit d'avoir les compétences nécessaires et non pas "minima" pour ne pas engager un processus qui peut mettre a mal l'intégrité de son cheval...

"Minimaliser" c'est donner la plus faible valeur possible a ce qu'on entreprend et ce n'est pas tolérable que ce soit du fait du professionnel comme de l'amateur dès que l'on met le c.. sur un cheval..
Et j'ajoute a ce copier/coller: "encore plus quand c'est en extérieur"...


Citation :
 
 
Yveskatz
Quand aux Indignés, ils se battent pour toutes les équitations respectueuses du cheval et du cavalier et savent très bien ce que sont les compétences que doivent posséder les uns et les autres en fonction de leur pratique équestre; et ce à minima. Charge aux pratiquants ensuite d'améliorer leurs compétences.Tous n'ont pas l'ambition de devenir des champions dans leur discipline et cela n'a rien de déshonorant!..............geek

Daffos
Je vous entend bien... ce qu'ils veulent (et je les y encourage de toute mes forces, c'est faire sauter la fédé ...et n'oubliez pas que l'instigateur du soulèvement est H.Godignon, international de sauts d'obstacles et multi champion de France de la spécialité...restaurer l'image de l'équitation de haut niveau qui est la vitrine de notre discipline amateurs et pros confondus....


Dernière édition par daffos le Mer 26 Juin 2013 - 6:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: L'enseignement de BAUCHER interprété par de grands écuyers...   Mar 25 Juin 2013 - 23:42

yveskatz a écrit:
et il serait bon que vous ne montiez pas sur vos grands chevaux et que vous ne vous sentiez pas agressé dès que l'on est en désaccord avec vous.
Encore votre façon péremptoire de décider de ce qu'autrui a le droit de faire ou de pas faire ("il faut que")...et comme d'habitude quand la repartie sur un sujet fait défaut...mais pourquoi pas si ça peut vous satisfaire ...

Vous pouvez dès ce soir supprimer mon compte...je n'ai vraiment plus envie de discuter ici ... ça vous soulagera j'en suis certain (et d'autres aussi) et pour une fois nous serons mutuellement d'accord sur un même sujet...


Quand vous avez montré vos photos et moi ma vidéo et cela sans ostentation et avec plaisir, tout ce que j'ai eu en retour c'est que "j'arrachais la gueule de ma jument"...Qu'ai je a faire sur EDUCAVAL au vu de réparties de ce genre... que personne ne stigmatise même pas vous?....

J'aurai eu le plaisir d'avoir comptabilisé un nombre très important de "vues" sur certains de mes "posts" techniques même si, et je m'en doute, ces "invisibles" n'étaient pas tous d'accord avec moi....

Je vous laisse a vos certitudes Yves (car certitudes de votre part il y a) et a vos "anonymes" préférés dont vous n'aimez pas plus que moi le statu mais que vous n'inciterez jamais a leur faire prendre leur responsabilité...l'anonyme qui "demande" peut se concevoir, l'anonyme qui "affirme" et s'il sait c'est dommage mais l'anonyme qui "affirme" sans savoir c'est insupportable !

Heureux quand même d'avoir croisé votre route en tant qu'homme de cheval...moins satisfait par votre façon "partiale" de conduire un forum....Henri Daffos

Pour ceux qui voudraient consulter deux façons intelligente de concevoir techniquement l'équitation (il y en a d'autres):1) les dossiers de Yves et 2) mes articles sur mon site: www.equi-midi.fr (clic) et aussi sur https://www.facebook.com/henri.daffos


Dernière édition par daffos le Lun 1 Juil 2013 - 20:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
Gaëlle LEPREVOST



Messages : 305
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 44
Localisation : Centre Bretagne

MessageSujet: Re: L'enseignement de BAUCHER interprété par de grands écuyers...   Ven 28 Juin 2013 - 12:19

C'est un peu fort tout ça sur un forum où on prêche la tolérance !

OK je crois que j'arrive au milieu d'un conflit qui a commencé longtemps avant que j'arrive, mais tout de même Daffos est VRAIMENT parti !

Alors j'ai envie de faire ma donneuse de leçons et de vous parlez de la communication non violente CNV. Je vous fais un copier coller de wikipedia pour la définition :
La Communication NonViolente1 (CNV) est selon son auteur, Marshall B. Rosenberg, « le langage et les interactions qui renforcent notre aptitude à donner avec bienveillance et à inspirer aux autres le désir d'en faire autant »2. L'empathie est au cœur de ce processus de communication initié dans les années 1970, point commun avec l'approche centrée sur la personne du psychologue Carl Rogers dont Marshall B. Rosenberg fut un des élèves. Le terme non-violent est une référence au mouvement de Gandhi3 et signifie ici le fait de communiquer avec l'autre sans lui nuire (voir ahimsa). Marshall Rosenberg s'appuie également sur les travaux de l'économiste chilien Manfred Max-Neef, qui a analysé les besoins humains

Qu'il s'agisse de clarifier ce qui se passe en soi ou de communiquer avec d'autres, la méthode de la CNV peut être résumée comme un cheminement en quatre temps :

  • Observation (O) : décrire la situation en termes d'observation partageable ;
  • Sentiment et attitudes (S) : exprimer les sentiments et attitudes suscités dans cette situation
  • Besoin (B) : clarifier le(s) besoin(s) ,
  • Demande (D) : faire une demande respectant les critères suivants : réalisable, concrète, précise et formulée positivement. Si cela est possible, que l'action soit faisable dans l'instant présent. Le fait que la demande soit accompagnée d'une formulation des besoins la rend négociable.

Cependant, il ne s'agit pas d'une manière de parler qu'il faudrait suivre à tout prix. Les concepts proposés sont des repères, destinés à faciliter l'expression de la bienveillance, et non pas des règles à suivre18. On remarquera alors par exemple si nos besoins ne sont pas clairs pour notre interlocuteur, ou si au contraire, les besoins de notre interlocuteur ne nous apparaissent pas clairement.
Dans une situation de communication, l'ordre de présentation des étapes est indifférent : on peut très bien commencer par exprimer ses sentiments (S), générés par une situation (O), puis parler de ses besoins (B) pour présenter une demande (D). L'important est de présenter toutes les étapes

J'aurais envie de dire à Olivier qui me demande de passer un G7 avant de revenir poser des questions sur ce forum, qu'il aille faire un stage de CNV avant de revenir parler ici !

Moi ça m'intéressait ce que disait Dafos, OK je peux le retrouver ailleurs, mais le forum va manquer de couleur sans lui...

Yves vos tentatives d'apaisement étaient louables, mais maladroites vu le caractère de cochon de Daffos, avec un peu de CNV vous auriez pu dire autrement ce que vous essayiez de dire avec sincérité mais sans trouver les mots adéquats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.domaine-des-chimeres.com/
Maryan

avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 16/03/2011
Age : 48
Localisation : Côte d'Or

MessageSujet: Re: L'enseignement de BAUCHER interprété par de grands écuyers...   Ven 28 Juin 2013 - 13:05

Gaëlle effectivement je pense que tu arrives alors que les discordances sont largement présentes depuis longtemps. Je regrette qu'Olivier fasse un peu les frais de cette situation car je le crois juste "responsable" d'assumer son ras-le bol du caractère de cochon de Daffos comme tu dis si bien.

Je plussoie à la communication non violente, cependant tes appels à plus de CNV devraient être largement adressés à Daffos dont tu reconnais sans problèmes le caractère de cochon, alors que ni Yves, notre hôte sur ce forum, ni Olivier, n'ont montré un tel caractère. De l'impatience, de la fatigue et de l'agacement au fil du temps, probablement mais un sale caractère,je ne pense pas.
Daffos a son propre site et je trouve assez limite de sa part de racôler sur le site d'Yves. Participer, bien sûr, exposer son point de vue, ses expériences, etc, avec plaisir mais se permettre d'écrire parfois lorsque les débats sont contradictoires que c'est SON post et que les avis divergeant n'ont qu'à ouvrir LEUR post, c'est plutôt déplacé. Il n'est pas le seul à avoir ce genre de réaction, on retrouve ce type de profil dans tous les forums et à ces gens là j'ai envie de dire : "Si tu ne veux pas discuter, OUVRE TON BLOG et laisse nous nous exprimer sur les forums Laughing "

Yves participe à des discussions sur bien d'autres forums et à part partager les infos lorque EDUCAVAL organise un manifestation, jamais je ne l'ai vu mettre des liens à tous les coins de posts pour inviter les gens à aller lire ses dossiers ou rallier son site pour faire des comparaisons avec ses hôtes dès qu'il est en face d'un avis divergeant du sien. Yves a une attitude de partenariat et de complémentarité avec ses vis à vis. C'est tout à son honneur.

Partout où Daffos passe, il semblerait qu'il finisse par claquer la porte Question 

Une des premières règles en communication est de garder à l'esprit qu'on peut être mal compris mais surtout qu'on peut avoir une distorsion entre ses intentions et le message qu'on émet. Il convient donc, lorsqu'on sent que le message n'est pas perçu conformément à son intention et qu'on souhaite réellement le dialogue, de d'abord se remettre en question, s'attacher à le reformuler et à s'interroger le sens des mots que l'on emploie avant d'accuser les autres de mal lire ou mal comprendre. Ceci n'étant pas le point fort de Daffos.

Oui, ce forum est un espace de partage et de tolérance, on est libre d'y venir, ou pas, ou plus...

Une question : est-il vraiment utile lorsqu'on ne veut plus participer à des discussions de poster "je m'en vais, supprimez mon compte ! "... ? Tout cela manque profondément de simplicité à mon sens. Rolling Eyes 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalicornededarshan.over-blog.com/
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: L'enseignement de BAUCHER interprété par de grands écuyers...   Ven 28 Juin 2013 - 16:43

D'accord avec tout ce qu'a écrit Maryan

La violence peut prendre plusieurs formes : contradiction brutale sans arguments mais aussi sommation à l'interlocuteur de se montrer Exclamation , ironie à son égard

Gaelle, relisez les sujets si vous en avez le temps. A tête reposée vous verrez que la violence n'est pas uniquement le fait des interlocuteurs, bien au contraire
 
Une recherche par google vous montrera le même processus répété dans tous les forums, quels que soient les profils des participants

Un caractère de cochon est parfois amusant, encore faut-il savoir y mettre soi-même des limites
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: L'enseignement de BAUCHER interprété par de grands écuyers...   Ven 28 Juin 2013 - 18:05

Je remercie Maryan et Pimprenelle de bien vouloir envisager que je ne suis pas une sorte de brute épaisse agressive et un peu primaire comme semble le suggérer Gaëlle.
Être étiqueté "Bad guy du forum" après avoir été désigné la veille comme censeur officiel du forum (ce qui a probablement dû étonner Yves qui n'était sûrement pas au courant de ma promotion), c'est très agréable.

Pour rappel :
Gaëlle a écrit:
J'aurais envie de dire à Olivier qui me demande de passer un G7 avant de revenir poser des questions sur ce forum...

Olivier a écrit:
si votre objectif est de réformer cette équitation "fédérale", commencez donc par passer un G7, faites une formation de BEES1, puis d'instructeur. Et là, forte du savoir que vous aurez acquis, votre parole aura plus de poids et sera surtout plus crédible.

Gaëlle, si l'on ne retient d'une intervention que ce que l'on a décidé de retenir ou si l'on ne lit pas complètement les réponses, la communication peut effectivement devenir difficile et un stage n'y changera probablement rien.
Quant au fond, la culture générale que vous dites venir chercher ici, je crois vous avoir conseillé de lire quelques ouvrages et de regarder quelques vidéos pour arriver avec une base qui vous évite d'être à la merci de tous les bonimenteurs qui se baladent sur internet. Je persiste à penser que c'est la meilleure façon de faire. Mais bien entendu, personne ne vous oblige, vous faites comme vous voulez, cela me semble tellement évident...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
zabot29

avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 15/12/2011

MessageSujet: Re: L'enseignement de BAUCHER interprété par de grands écuyers...   Ven 28 Juin 2013 - 18:49

Je suis d'accord avec ce qu'a dit Maryan , moi aussi, je crois que tu te trompes de cible Gaëlle, ce qui est normal sans doute car tu ne suis pas le forum depuis très longtemps. Pour ma part, je serais plutôt soulagée que Daffos quitte le forum, car même s'il a des idées qui semblent intéressantes, ses interventions redondantes et souvent catégoriques ont finit par me lasser tout autant qu'Olivier . C'est sans doute dommage, mais peut-être est-ce un mal pour un bien ...car il y a sur ce forum des intervenants bien plus ouverts et tolérants aux idées des autres , à commencer par Yves qui fait preuve d'une patience que j'admire car ce n'est pas ma qualité première ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: L'enseignement de BAUCHER interprété par de grands écuyers...   Ven 28 Juin 2013 - 19:10

Je rappelle qu'Educaval est ce que, vous tous qui y participez, en ferez.Je ne veux en être que le chef d'orchestre qui laisse leur libre arbitre et leur sens équestre libre de s'exprimer à tous les intervenants, afin que chacun améliore sa culture équestre au contact des autres..
pour le reste, les dernières discussions me navrent et je souhaite qu'elles s'arrêtent d'elles mêmes, faute de combattant.
Je ne serai jamais un censeur!.........geek 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'enseignement de BAUCHER interprété par de grands écuyers...   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'enseignement de BAUCHER interprété par de grands écuyers...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le language du chaton, interpréter ses miaulements
» L'enseignement du rappel
» interpréter le mirage des oeufs
» [ Architecture ] Forma6 : Pôle d’Enseignement artistique
» Question d'école..d'enseignement et d'équilibrage du cheval

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Sciences hippiques et équitation :: Techniques équestres-
Sauter vers: