CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Lun 15 Avr 2013 - 16:10

Maryan a écrit:


@ Daffos : je ne pense pas que cela nécessite des cours paticuliers, juste une approche collective, de quelques instants réîtérés sur les toutes premières séances, lorsque les nouveaux préparent leurs chevaux.
Quelques instants avant le début de la reprise, où l'enseignant consacrerait un peu de temps dans l'écurie à ces nouveaux arrivants, par petits groupes pour les initier à ces questions. Rien de bien méchant en soit, ni en temps ni en coût (gratuit) mais combien de bénéfices derrière si les cavaliers savent détecter des choses, y remedier ou alerter l'enseignant, adapter leur travail en fonction de se qu'ils ont préssenti au box.

J'adhère totalement a votre exposé général et on le retrouve d'ailleurs avec plaisir dans quelques écuries de propriétaires ou moyennes structures a vertu pédagogique...
Mais malheureusement en ce qui concerne directement la fédération depuis l'avènement de SL et la multiplication de ses marchands du temple (suivez mon regard vers Lamotte Beuvron entre autres) les moments que nous devrions passer a la pédagogie importante mais non rémunératrice, par exemple le "pansage sérieux" mais necessaire puisque c'est notre sujet, est ou sera passé a la trappe tres vite ...

Je le regrette au moins autant que vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Lun 15 Avr 2013 - 17:29

Si quelqu'un peut m'expliquer l'intérêt de la tonte pour le cheval je suis preneuse : beaucoup de lectures contradictoires depuis 2 jours sur Internet...apparemment c'est un sujet polémique


Dernière édition par pimprenelle le Jeu 18 Avr 2013 - 15:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Lun 15 Avr 2013 - 18:29

la tonte n'empêche nullement le pansage, au contraire... Dans la mesure où le pansage va plus loin que le simple décrassage des poils.Un cheval tondu permet encore plus facilement de remarquer les problèmes que peut présenter le cheval.
A quoi sert-il de tondre un cheval? On va tondre un cheval qui, quelle que soit la saison, va subir un entrainement complet et une gymnastique rigoureuse. Ce qui peut provoquer une sudation difficile à gérer dès la saison humide et froide. Si l'on tond, la meilleure tonte consistera à laisser le dos , le haut des côtes et le haut de l'encolure vierge de toute tonte. On peut aussi retarder le moment de la tonte en mettant une couverture à un cheval dès l'apparition des premiers froids.
L'idéal étant de gérer le travail pour que le cheval ne transpire pas..................... geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Lun 15 Avr 2013 - 18:58

Chez nous, dans mon club tout proche de Lyon, les chevaux ne sont pas tondus.
Ils vivent en box, la couverture arrive avec les premiers frimas et disparait aux beaux jours. L'écurie est chaude et bien ventilée, certains chevaux qui n'ont pas tendance à faire du poil passent même l'hiver sans couverture. Aucun ne ressemble à une peluche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Lun 15 Avr 2013 - 20:27

Merci Yves de votre réponse très claire : on ne fait pas l'économie du pansage, cheval tondu ou poilu Very Happy

Olivier a écrit:
dans mon club tout proche de Lyon, les chevaux ne sont pas tondus.

comment le prennent les cavaliers ? est-ce qu'ils acceptent de manier la brosse ?









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Lun 15 Avr 2013 - 21:07

Eh bien, j'ai l'impression que ça ne va pas en s'arrangeant.
Il me semble que lorsque je suis arrivé, il y a quelques années, tout le monde (enseignants comme pratiquants) était plus impliqué.
Mais comme je l'ai écrit, nos chevaux ne ressemblent pas à des peluches et leur poil est d'une longueur très raisonnable, même sans tonte. Les panser n'est pas un travail de colosse ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Mar 16 Avr 2013 - 6:26

Olivier a écrit:

Mais comme je l'ai écrit, nos chevaux ne ressemblent pas à des peluches et leur poil est d'une longueur très raisonnable, même sans tonte. Les panser n'est pas un travail de colosse ! Wink
C'est là qu'il faut faire la différence entre poney et chevaux. La différence de sélection au cours des siècles, la recherche de la rusticité chez les poneys pendant longtemps, fait que les poneys ont le poil plus long que les chevaux................ geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Mar 16 Avr 2013 - 9:05

pimprenelle a écrit:
Daffos a écrit:
Vous êtes en train de me dire que la tonte pour un cheval de club vivant en box et travaillant régulièrement est néfaste pour sa santé ????

Ce qui me laisse sans voix est que vous semblez trouver cela normal (en tout cas c'est ce que votre message poussait à croire)

Trouver normal de tondre avant l'hiver (octobre/novembre) ?...Absolument normal, il ne me viendrait pas a l'idée de faire travailler régulièrement mes chevaux vivant en box recouvert de leur poil d'hiver...et je suis catégorique sur ce sujet.... !

et question "pansage" découlant de cet état de fait, je me permet de répéter ce que j'ai déjà dit : le pansage sur un cheval "tondu" (donc "sec" et propre) entre deux reprises ne consiste qu'a quelques passages de brosse douce afin d'éliminer la poussière sur le corps et la paille sur la queue...

Je ne conçois le pansage "complet" (que j'appelle "pansage santé"...étrille, brosse dure et douce) qu'après chaque mise en liberté au paddock ou/et lors d'un entretien particulier, exclusif et prolongé ...mais certainement pas apres et avant chaque reprise... l'entretien des pieds (curetage) se faisant apres chaque reprise et graissage (onguent) toute les fins de journées
...

C'est "ma" façon de voir la chose, je persiste et je signe...mais je n'oblige personne a la suivre !

-------------
pimprenelle a écrit:

Les clubs toulousains seraient-ils tous place du Cap sans le moindre pré ? En consultant leurs sites on en voit plusieurs qui parlent de paddock...des menteurs ?

A quel moment ais je parlé des clubs "toulousains" et de leurs paddocks existant ou pas ?...
Je n'ai jamais écrit sur le fonctionnement des clubs que dans un sens général et me suis appuyé sur des chiffres relevant des données statistiques d'ordre "général"....
Il y a trop de différences dans le microcosme équestre concernant la marche des clubs pour se permettre d'en citer trois ou quatre et en tirer des conclusions...


---------
pimprenelle a écrit:

Je ne sais pas quels sont les clubs que vous connaissez, Daffos. Je doute que les enseignants de la région toulousaine soient tous aussi négligents que vous le laissez croire...à l'occasion je me ferai un plaisir d'y être attentive
Un très grand nombre Pimprenelle...même si j'en ai perdu de vue plusieurs depuis quelques temps....N'oubliez pas que j'ai eu des responsabilités importantes au sein de la ligue MPSE (aujourd'hui "comité" des sports équestres) et cela durant plusieurs années, ce qui laisse a penser que la vie des clubs a eu une certaine importance pour moi...

Et dans mes discussions sur leurs négligences avérées ou supposées je fais toujours attention de différencier "l'animateur" d'aujourd'hui avec le moniteur (ou instructeur) d'hier...la différence est conséquente.

Je note que vous vous ferai un plaisir d'être attentive au fonctionnement des clubs....
C'est parfait, mais a quel titre ?...celui "fantomatique" de Pimprenelle ?...
Pour être a égalité sur ce sujet et ma personne étant tout a fait transparente (le mot est a la mode) je compte sur vous pour me fournir des détails sur votre nom, le club ou vous montez et l'endroit ou il se trouve.. .....

Peut être es ce un de ceux ou je donne quelques conseils bénévoles et épisodiques.....peut être d'ailleurs votre enseignant (ou un de vos élèves...décidément difficile de vous situer...et c'est dérangeant) est il quelqu'un de ma connaissance ?....

-----------
pimprenelle a écrit:

Quant à la période révolue "d'avant", j'ai dit hier ce qu'on y voyait : certains enseignants très à cheval sur les soins, des CTR exigeants sur leur pratique au moment des examens...et d'autres endroits très laxistes oç les chevaux étaient mal tenus...il me semble que ce n'est pas si différent de nos jours. Mais certainement ai-je tort de préférer voir ce qui va plutôt que ce qui ne va pas ?

Vous n'avez pas tort bien sûr, mais ne s'intéresser qu'a ce qui va et occulter ce qui ne va pas, ne pas en tenir compte ne va pas faire avancer les choses dans le bon sens...c'est ce qu'il me semble ...

pimprenelle a écrit:

Maintenant, si quelqu'un peut-il m'expliquer l'intérêt de la tonte pour le cheval je suis preneuse : beaucoup de lectures contradictoires depuis 2 jours sur Internet...apparemment c'est un sujet polémique. Pour ma part je n'empêche pas qui veut tondre de le faire mais je ne tonds pas...j'aime le moment du pansage

Vous connaissez maintenant mon opinion a ce sujet...elle est ferme et tout a fait catégorique...mais ne concerne que moi et comme vous qui n'empêche pas de tondre, je n'empêche pas qui veut ne pas tondre....

A ce sujet je précise qu'on ne tond qu'une fois, vers octobre/novembre....J'ai cru comprendre en vous lisant que vous pensiez qu'on renouvelait l'acte plusieurs fois !


Dernière édition par daffos le Mar 16 Avr 2013 - 21:18, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Mar 16 Avr 2013 - 10:31

lol!


Dernière édition par daffos le Ven 19 Avr 2013 - 11:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Mar 16 Avr 2013 - 21:21

sunny Wink Wink bounce cat








Dernière édition par pimprenelle le Jeu 18 Avr 2013 - 15:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Mar 16 Avr 2013 - 21:39

lol!


Dernière édition par daffos le Ven 19 Avr 2013 - 11:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Mer 17 Avr 2013 - 19:54

comment raviver le sujet de Maryan ? pale

déjà en lui demandant d'excuser tout ce hors sujet Embarassed


Dernière édition par pimprenelle le Jeu 18 Avr 2013 - 15:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Mer 17 Avr 2013 - 21:08

Je vous suis totalement pour les excuses....et je propose qu'on efface nos discussions de la page 6 qui nous sont personnelles, ne gardant que celles sur le thème "pansage"...Qu'en pensez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
Bénédicte Desgroux

avatar

Messages : 290
Date d'inscription : 08/04/2010
Age : 55
Localisation : Buthiers (77)

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Jeu 18 Avr 2013 - 13:31

Après l'abord du cheval, le pansage est une priorité.
En club, pendant 15 ans je prenais toujours le temps de l'expliquer, le montrer, et j’exigeais qu'il soit fait avec massage.
Maintenant monitrice indépendante, je garde les mêmes objectifs en y rajoutant du stretching.

C'est un moment tellement fort et privilégié avec son cheval et qui permet de diriger la séance de travail !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equitathome.fr
derrien



Messages : 199
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 48
Localisation : finistere sud

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Jeu 18 Avr 2013 - 14:05

pimprenelle a écrit:
sincèrement Daffos, Internet offre l'avantage de rester virtuel et ça m'arrange : il y a dans le milieu équestre quelques personnes pour qui j'ai une réelle amitié, je serais mortifiée qu'elles me pensent critique à leur égard...car il m'arrive de voir aussi ce qui ne va pas...








bien sûr. mais le pansage ne nourrit et n'abreuve ni ses bêtes ni son homme. je ne sais pas ce qu'en pense l'agriculture parallèle et la pêche, actuellement, en cas d'expansion, et en cas d'épuisement des ressources matérielles et naturelles.
il fera beau ou l'orage grondera
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Jeu 18 Avr 2013 - 15:53

daffos a écrit:
Je vous suis totalement pour les excuses....et je propose qu'on efface nos discussions de la page 6 qui nous sont personnelles, ne gardant que celles sur le thème "pansage"...Qu'en pensez vous ?

le plus grand bien...motion adoptée et appliquée Smile

il faudrait aussi que disparaisse de ci-dessus une citation sans aucun rapport avec ce qui la suit Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Jeu 18 Avr 2013 - 18:28

derrien a écrit:
pimprenelle a écrit:
sincèrement Daffos, Internet offre l'avantage de rester virtuel et ça m'arrange : il y a dans le milieu équestre quelques personnes pour qui j'ai une réelle amitié, je serais mortifiée qu'elles me pensent critique à leur égard...car il m'arrive de voir aussi ce qui ne va pas...








bien sûr. mais le pansage ne nourrit et n'abreuve ni ses bêtes ni son homme. je ne sais pas ce qu'en pense l'agriculture parallèle et la pêche, actuellement, en cas d'expansion, et en cas d'épuisement des ressources matérielles et naturelles.
il fera beau ou l'orage grondera

Franck , calmez vous et rester compréhensible et dans le sujet.....Sinon, ce n'est pas l'orage qui grondera mais moi!................. geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryan

avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 16/03/2011
Age : 48
Localisation : Côte d'Or

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Lun 22 Avr 2013 - 14:43

Bénédicte Desgroux a écrit:
Après l'abord du cheval, le pansage est une priorité.
En club, pendant 15 ans je prenais toujours le temps de l'expliquer, le montrer, et j’exigeais qu'il soit fait avec massage.
Maintenant monitrice indépendante, je garde les mêmes objectifs en y rajoutant du stretching.

C'est un moment tellement fort et privilégié avec son cheval et qui permet de diriger la séance de travail !


Comme ceci est agréable à mes yeux et mon coeur Very Happy
Contente de voir une enseignante s'exprimer sur ce sujet et faire la preuve qu'il puisse faire partie prenante de l'enseignement.
Voilà des confirmations que nourrisse mon espoir Rolling Eyes

Alors je n'ai riend 'autre à vous dire que : MERCI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalicornededarshan.over-blog.com/
Gaëlle LEPREVOST



Messages : 305
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 44
Localisation : Centre Bretagne

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Dim 23 Juin 2013 - 20:07

Mes "cours" durent 2h, on fait le pansage ensemble et on monte le temps qui reste. Je n'ai pas eu le courage de lire les 7 pages, mais le post intial de Maryan est génial, je suis entièrement d'accord et je veux bien être maître de stage pour tous les enseignants qui adhéreraient à sa philosophie !
J'ai d'ailleurs découvert aujourd'hui la présentation de Maryan également, je me suis reconnue il y a 7 ans, avant que je ne bascule du côté "pro".
Un bémol peut être : je ne gagne pas beaucoup d'argent, je ne peux caser que 3 "cours" par mercredi et autant par samedi, et là où je vis je ne peux pas "vendre" ce temps supplémentaire. ça marche parce que c'est un choix de vie, qu'on est autonome sur l'alimentation des chevaux et la notre, qu'on n'a aucune ambition de vacances au club med... Je ne sais pas si ce serait transposable au mode économique moderne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.domaine-des-chimeres.com/
Maryan

avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 16/03/2011
Age : 48
Localisation : Côte d'Or

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Mer 3 Juil 2013 - 10:13

Gaëlle, je n'avais pas vu ton intervention sur le sujet.
Grave erreur de ma part d'autant plus que son contenu me réjouit.

Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalicornededarshan.over-blog.com/
Cavalequit

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 31/01/2013
Age : 32
Localisation : Sud de Rennes

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Mer 16 Oct 2013 - 12:28

Je ne peux qu'aller dans le sens de Maryan, repris par d'autres dans ce sujet.
J'ai lu l'intégralité mais les digressions sont légion ^^

Pour faire simple, je voulais juste ajouter qu'en shiatsu, on apprend à observer par la vue et le toucher le cheval avant le pansage, pour identifier les zones de soulagement (les traces sur le poil - ou la couverture -  ne sont jamais dues au hasard), des éventuelles gonfles, contractures, déficits musculaires, et des zones froides / chaudes. Ces dernières peuvent être le symptôme d'un blocage articulaire qui empêche une bonne circulation sanguine, ou d'une inflammation, elle-même ayant plusieurs causes possibles.
Ainsi informé, on est plus à même de décider du massage préparatoire et aussi de l'organisation de la séance à suivre.
Ca demande d'aiguiser son œil, mais aussi son sens du toucher.

Ca signifie également qu'il est possible qu'à l'issue de cette observation on revienne totalement sur le programme prévu. Et c'est peut être un aspect particulièrement délicat à adapter à un club. Sachant qu'il l'est déjà pour un propriétaire lambda.
(dans mon monde idéal, il y aurait une petit fiche à compléter tous les jours pour chaque cheval, fiche qui serait remplie par les palefreniers formés par exemple, de sorte que les moniteurs soient au courant de l'état de la cavalerie avant d'élaborer leurs séances)

Et petite note : faire du stretching oui, mais les étirements doivent être faits en fonction du cheval, et c'est une pratique qui s'apprend. Aussi il me semble compliqué d'appliquer cette pratique dans un club, où le cavalier X pourrait faire plus de mal que de bien à son cheval.

Je pense que ça pourrait plus facilement être remplacé par une mini-détente à pied, basée sur quelques mouvements salutaires (la hanche impulsive dont parlait S. Bigo ce we, le reculer tête basse, quelques flexions d'encolure en allant chercher une carotte à 3 niveaux  etc). Si cette mini-détente à pied est organisée de manière systématique en début de séance collective, on complète le pansage en minimisant les risque de faux mouvement Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cavalequit.com
Maryan

avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 16/03/2011
Age : 48
Localisation : Côte d'Or

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Lun 21 Oct 2013 - 13:02

merci pour cette contribution Cavalequit Very Happy 

Hier encore une discussion avec un ex-cavalière ayant abandonné l'équitation pour diverses raisons il y a plusieurs années et après plusieurs années de pratique en club et quelques compétition lorsqu'elle était enfant..

Parmi les raisons de cet arrêt, la peur naissante. En grandissant cette jeune fille prend conscience des risques liés à la pratique de ce sport. (ce qui est assez classique). Et à cela, s'ajoute, entre autres, une peur grandissante de l'abord du cheval dans son box ! Nous discutons elle et moi sur ce sujet et émerge très vite l'absence d'aide, d'explication et d'accompagnement pour évaluer le comportement des chevaux et comment se comporter elle-même.

Je lui explique comment panser et aborder un cheval, comment fonctionne cet animal, ses intérêts, comment s'articulent dans les grandes lignes ses prises de décisions, ce qui va être en interaction directe avec notre propre comportement, comment s'approprier tout cela pour arriver à ses fins sans brutalité, en limitant au maximum le danger et de fait, en instaurant un réel lien collaboratif et de confiance...avant même de monter sur la bestiole Laughing 
Aussitôt le regret apparait et elle m'interroge : "pourquoi on ne nous explique pas ça au club ?"... Neutral 

Ma réponse, pleine d'espoir : "il existe des endroits où on l'explique mais hélas ce n'est pas encore très répandu".

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalicornededarshan.over-blog.com/
Gaëlle LEPREVOST



Messages : 305
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 44
Localisation : Centre Bretagne

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Lun 21 Oct 2013 - 13:11

J'ai un souvenir de mon adolescence en centre équestre :
il fait nuit (reprise de 20h à 21h)
il fait froid
j'ai mal au ventre
je me précipite sur la liste d'attribution des chevaux
j'ai encore plus mal au ventre
je vais au box du cheval que je dois monter
il ne veut pas me laisser approcher
je cherche de l'aide
il n'y a personne
j'ai encore plus mal au ventre
je rentre dans ce foutu box
je me retrouve coincée entre la mangeoire en béton et le fond du box.Si j'avance il montre les dents, si je tente de reculer il lève un postérieur
j'ai 15 ans et je me demande ce que je fous là et si je vais m'en sortir...
je ne me souviens pas  bien de la fin, j'ai du prendre sur moi, gueuler un grand coup et passer en force.

Après ça j'ai toujours aidé les nouveaux cavaliers quand je les voyais en galère, mais j'ai monté 10 ans là bas et jamais aucun salarié n'était là pour nous aider. Ils étaient dans le manège et on les rejoignait là bas.

En racontant ça plus de 20 ans après j'ai encore le sentiment d'angoisse qui remonte... J'ai continué car à l'époque c'était le seul moyen d'approcher des chevaux. Je crois que ma façon d'aborder les choses est directement imprégnée du contraire, je ne veux faire vivre ça à personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.domaine-des-chimeres.com/
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Lun 21 Oct 2013 - 17:50

Le cheval agressif au box, c'est déjà le signe que quelque chose ne tourne pas rond dans le club.
Je ne parle pas du malin qui a bien compris qu'en faisant de l'intox, il évitait de se faire tripoter par un inconnu qu'il n'avait pas invité à entrer dans son box. J'en ai connu un ou deux comme ça et je me suis bien évidemment fait avoir 1 ou 2 fois à mes tout débuts.
Je parle du "méchant", de "l'agressif". Si les chevaux d'un club se comportent majoritairement de la sorte : fuir ; le club est mauvais !

L'apprentissage... Une fois de plus, il y a l'idéal et le raisonnable. Sans implication des élèves, même le raisonnable devient difficile.
Combien d'élèves arrivent 10 minutes avant la reprise, entrent dans les box comme des furies sans y avoir été invités, pansent vaguement leur cheval sans la moindre délicatesse, lui balancent la selle sur le dos, lui colle le mors dans la bouche en cognant les dents...
On retrouve dans l'écurie les mêmes comportements que partout ailleurs. Les mots et les consignes restent parfois sans effet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
Maryan

avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 16/03/2011
Age : 48
Localisation : Côte d'Or

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Mar 22 Oct 2013 - 9:12

Reste alors le fouet et le gourdin Laughing 

Déjà vu : un enseignant renvoyer un cavalier à l'écurie en lui intimant l'ordre de se représenter dans la carrière une fois que sa monture serait propre ! (en fait la queue du cheval était emmelée avec de la paille dedans). ne seule fois a suffit pour que cette personne arrive ensuite plus en avance pour préparer son cheval.

J'avais adoré les mots du prof, du genre : "par respect pour cet animal qui va supporter vos approximations, ...par respect pour votre enseignant devant qui vous vous présentez.... nous sommes pas ici pour labourer les champs !"
ça m'avait bien fait marrer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalicornededarshan.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Intégrer un vieux doberman dans une meute
» Je voudrais intégrer les fruits et légumes dans leur alimentation
» Intégrer électroménager existant dans une cuisine IKEA
» Intégrer une nouvelle poule dans le poulailler
» Comment intégrer une nouvelle poule ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Sciences hippiques et équitation :: Connaissance du cheval-
Sauter vers: