CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Mer 10 Avr 2013 - 10:19

Maryan a écrit:
Et donc au niveau de l'enseignement des cavaliers débutants vous n'avez pas d'opinion ?
Inutile de passer du temps avec eux pour leur apprendre le pansage ? Ou tout de même cela vous semble-t-il utile ?

votre message ci dessus en même temps que ma réponse a votre sujet....

Ce message est il a mon égard ?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
derrien



Messages : 199
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 48
Localisation : finistere sud

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Mer 10 Avr 2013 - 10:53

chacun sait que nous sommes en échec si nous ne savons réagir face à un cheval de caractère ou de stature alors qu'il s'agit de laisser débouillir la marmite de son feu ou décanter l'eau sale de son esprit pour retrouver un cheval propre. cela demande de se raisonner, et ça, personne ne le fera à votre place quel que soient vos capacités à trouver des sources ou des soucoupes volantes dans des métiers de la science ou de la nature. quand on pense à l'hyperactivité de certains enfants parce qu'ils ne savent pas aller vers un cheval qu'ils aimeraient simplement caresser ou nourrir, cela les enchante et ce temps précieux les calme, comme le pansage et une forme d'équitation"guerrière" ou"passagère" se fait selon que les gens sont compétition où plutôt randonnée ou autre. pensez y en faisant le pansage.
tiens, l'autre jour une fille est venue de sa course à pied sur la route, dans le champ caresser les chevaux. je suppose qu'elle en a retiré une grande satisfaction vu la douceur de son contact, et elle est reparti, sûrement contente de son instant privilégié et ce n'est pour autant pas un zoo et ce n'était pas des entiers en troupeau ou en solitaire dans un champ mais des juments. par tous les temps paisibles et moins paisibles, ils ne s'affolent pas de l'orage


Dernière édition par derrien le Mer 10 Avr 2013 - 12:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Mer 10 Avr 2013 - 11:52

Daffos a écrit:
a part le cas du "client", ancien cavalier ou cavalier de passage dans une ville, qui veut se faire plaisir (ou se changer les idées) en payant une heure pour monter...ça m'est arrivé quelques fois au cours de déplacements professionnels n'ayant rien a voir avec l'équitation mais sujets a des horaires précis ... Après RV téléphoné on m'a toujours présenté dans ce cas un cheval en état d'être monté....
Il m'est arrivé de préparer des chevaux pour des cavaliers de passage ou même des cavaliers en retard pour leur reprise. Ces cavaliers avaient passé un accord avec le patron et m'ont toujours demandé un topo sur le cheval. Ils étaient donc bien conscients de l'importance du pansage.

Daffos a écrit:
Le cas aussi d'amis cavaliers de passage, leur présentant mes chevaux et les invitant a les monter.... il ne m'est jamais venu a l'idée d'associer la brosse a mon invitation...j'ai toujours considéré que c'était a moi de le faire...a moins qu'ils en éprouvent le désir..ça m'est arrivé!
Je comprends tout à fait cette marque de politesse et de savoir vivre et l'ai prise en tant que telle.

Je prépare moi-même mes chevaux si des connaissances de passage désirent monter (ce qui est rare). Je les prépare en présence de leur futur cavalier et en les impliquant. Ceci me permet de briefer le cheval en même temps que son cavalier.
Mais, personnellement, je n'accepte pas de monter un cheval que je ne connais pas si je ne l'ai pas préparé moi-même. pale

Maryan a écrit:
Et les seules fois où prêtant mon cheval (ce qui est rare) à des personnes totalement novices pour une initiation, j'ai effectué moi-même le pansage et le harnachement, j'ai toujours associé la personne pour justement l'éveiller au mode de communication du cheval.
Maryan prête bien ses chevaux mais sous certaines conditions et rarement. Wink

Daffos a écrit:
Ce n'est pas la peine de vous énerver et de m'envoyer a la potence (le "ça ira..ça ira...venant de votre part est assez révélateur d'un état d'esprit ce me semble...mes excuses si je fais erreur..)..
Daffos, le « ça ira, ça ira » est de ma pomme, Maryan n'y est pour rien. Embarassed Il est simplement l'expression de mon esprit Gavroche. Mes anecdotes personnelles ne sont que l'expression de mon esprit groomesque. Confrontée parfois à de sacrés énergumènes, j'ai simplement éprouvé le besoin de me « lâcher ». Les grooms aussi sont chatouilleux. pale
Je précise, mais est-ce bien utile, que vous n'étiez absolument pas visé dans mon commentaire d'hier soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryan

avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 16/03/2011
Age : 48
Localisation : Côte d'Or

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Mer 10 Avr 2013 - 13:22

Daffos il n'y aucune mauvaise humeur de ma part et par pitié arrêtez de tout prendre comme si chaque message vous était personnellement adressé et objet de critique à votre égard. Pas la peine de décortiquer ma prose je ne rentrerais aps dans ce jeu là. Je n'interviens pas ici pour ça car c'est ainsi qu'on se perd dans des "respectez mon point de vue", ne m'insultez pas, soyez poli, etc..." et que tout fini en querelle intestine !

Chacun d'entre nous à son point de vue, nous l'exprimons à tour de rôle et en ce qui me concerne, je n'ai aucunement la volonté d'imposer le mien. Un fois que nous avons tous plus ou moins exprimés nos choix perso, il me semblerait constructif de s'interroger sur le fond de la question, qui est une réflexion dans l'absolu.
Il ne s'agit ni de vous, ni de moi, mais ...du cavalier débutant, dans sa découverte du cheval au box et des soins qu'il doit y apporter....

Est-il possible de parler de cela ?
Soyons concret.
Voici un exemple.
J'ai passé plus d'une heure dernièrement avec une propriétaire qui depuis des années brosse son pur-sang avec un bouchon un peu ferme, provoquant des trésaillements de la peau, des fouillements et quelques menaces du sabot... Je lui explqiue combien son cheval est finalement très patient car depuis des années il communique son mal être dans ces séances. mais comme ce chevl est de nature agitée, cette personne, pourtant très soucieuse du confort de ses animaux, n'a pas pensé qu'elle pouvait changer cet état de fait. Parce que dans son parcours dans le milieu équestre, personne n'a jamais rien dit, parce qu'il est convenu que penser qu'un cheval c'est costaud et que s'il se montre "chochotte" c'est par "caprice" ou mauvaise éducation. Pour certains être attentifs et adapter les gestes et outils du pansage est intuitif, pour d'autres non. Et si personne n'éveille ces cavaliers et/ou propriétaires, on entretient l'incompréhension, l'ignorance et l'erreur de jugement.

D'où ma réflexion...il faudrait s'attarder sur l'apprentissage du pansage. Non seulement pour les raisons d'incompréhension évoquées dans mon exemple réducteur, mais aussi pour tout ce qu'implique le pansage évoqué au fil des messages précédents.

Le pansage reste un temps privilégié de préparation du cheval. Il est important d'y sensibiliser les gens. Et cette sensibilisation est du rôle de l'enseignant, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalicornededarshan.over-blog.com/
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Mer 10 Avr 2013 - 14:22

Maryan a écrit:
J'ai passé plus d'une heure dernièrement avec une propriétaire qui depuis des années brosse son pur-sang avec un bouchon un peu ferme, provoquant des trésaillements de la peau, des fouillements et quelques menaces du sabot... Je lui explqiue combien son cheval est finalement très patient car depuis des années il communique son mal être dans ces séances. mais comme ce chevl est de nature agitée, cette personne, pourtant très soucieuse du confort de ses animaux, n'a pas pensé qu'elle pouvait changer cet état de fait.
Je ne vais pas jeter la pierre à cette personne mais, si en des années d'équitation et en étant propriétaire, elle ne s'est jamais interrogée sur les spécificités du PS dont la sensibilité n'est quand même pas le secret le mieux gardé, est-il bien raisonnable de la croire "soucieuse du confort de ses animaux" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Mer 10 Avr 2013 - 15:11

je plussoie Olivier

que l'enseignant explique le pansage au débutant est normal et les enseignants le font en général... donner du bon sens à qui en manque dépasse largement leur mission

dans la même veine : une propriétaire à qui on avait dit : maréchal toutes les 6 semaines. La corne de son cheval pousse très vite, devant l'animal carrément handicapé, elle se demandait ce qu'il fallait faire Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes même les enfants étaient effarés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
derrien



Messages : 199
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 48
Localisation : finistere sud

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Mer 10 Avr 2013 - 15:51

l'origine est dans le fer et le savoir des forges. des maréchaux et des forgerons en passant par les menuisiers et tout ce qui nous a sorti de l'âge de pierre.
on en fait des outils et un tas de choses utiles pour œuvrer sur les matériaux et la nature, que ce soit pour les pieds des chevaux ou pour planter des semences ou +++ mécanique ou manuel.
ferrer un cheval est physique, demande de l'adresse et des connaissances sur les aplombs et les pieds. le maréchal est l'ami du cavalier et du cheval, c'est certain. un métier et une formation en recrudescence, vu le nombre d'équidés pourvu qu'il y ait du foin et des graines, du soleil et de la pluie, et des longues nuits d'hiver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zabot29

avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 15/12/2011

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Mer 10 Avr 2013 - 16:17

le bon sens n'est pas inné, il découle de l'expérience acquise et de la multiplicité des situations rencontrées et vécues . Si on ne donne pas la possibilité au cavalier d'observer, de comprendre à quoi sert un pansage, un parage, ou de d'apprendre à tenir compte de son état , des signaux qu'ils nous envoie , il peut rester dans son ignorance longtemps ... certains ont une conscience intuitive du geste utile , peut-être parce qu'ils sont plus à l'écoute , plus sensibles au bien être de l'animal, d'autres ont besoin qu'on leur montre ce qui peut sembler évident ...
je ne me souviens pas avoir appris autre chose que comment bien utiliser une brosse, une étrille et un cure-pied ..le reste je l'ai compris en écoutant mon cheval ...mais ça m'a pris un certain temps, j'aurais aimé qu'on m'apprenne autre chose que le simple geste technique.. j'ai bien peur que souvent on se contente de ça en club
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
derrien



Messages : 199
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 48
Localisation : finistere sud

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Mer 10 Avr 2013 - 16:37

la passion ne s'apprend pas, Zabot 29. ce sont les conditions et les moyens qui la favorise ou la rend terne. nous ne formons pas d'ecuyers en Bretagne. mais les enfants apprennent à observer les chevaux au champ ou sous la selle au bout des rênes s'ils le peuvent et en font des déductions pour savoir s'il faut l'équilibrer, je parle du cheval, ou le laisser faire son mouvement et apprennent à orienter, à "dessiner" leur cheval, à rendre leur équitation supportable. en tout cas il me semble que c'est une voie qui ne me semble pas mauvaise


Dernière édition par derrien le Mer 10 Avr 2013 - 17:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zabot29

avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 15/12/2011

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Mer 10 Avr 2013 - 17:07

derrien a écrit:
la passion ne s'apprend pas, Zabot 29. ce sont les conditions et les moyens qui la favorise ou la rend terne.
ça c'est sûr! ( je ne parlais pas de passion, mais de bon sens, ceci dit ..)

[quote="derrien". nous ne formons pas d'ecuyers en Bretagne. [/quote]
ça c'est peut-être dommage .. j'aurais bien aimé en rencontrer plus souvent par ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
derrien



Messages : 199
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 48
Localisation : finistere sud

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Mer 10 Avr 2013 - 17:20

zabot29 a écrit:
derrien a écrit:
la passion ne s'apprend pas, Zabot 29. ce sont les conditions et les moyens qui la favorise ou la rend terne.
ça c'est sûr! ( je ne parlais pas de passion, mais de bon sens,
ça c'est peut-être dommage .. j'aurais bien aimé en rencontrer plus souvent par ici !

si c'est une quête, il faut aller chercher l'enseignement là où il est, il me semble. c'est une démarche personnelle, là encore dépendante de conditions et de relationnel.
cela évite de tourner en circuit fermé tout en faisant fonctionner les vases communicantes, d'une part, et permet de décompresser la pression d'autre part


Dernière édition par derrien le Mer 10 Avr 2013 - 17:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zabot29

avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 15/12/2011

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Mer 10 Avr 2013 - 17:36

derrien a écrit:

si c'est une quête, il faut aller chercher l'enseignement là où il est, il me semble. c'est une démarche personnelle, là encore dépendante de conditions et de relationnel et éviter de tourner en circuit fermé

bah, je suis trop loin des lieux d'enseignement qui proposent quelque chose d'intéressant ( suis au centre finistère) et pas encore trouvé qqn qui vienne jusqu'ici ..
(désolée pour le h.s.)..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
derrien



Messages : 199
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 48
Localisation : finistere sud

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Mer 10 Avr 2013 - 17:42

et oui, on est loin de tout et la route est longue. mais c'est mal connaître son endroit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Mer 10 Avr 2013 - 17:55

zabot29 a écrit:
le bon sens n'est pas inné, il découle de l'expérience acquise et de la multiplicité des situations rencontrées et vécues . Si on ne donne pas la possibilité au cavalier d'observer, de comprendre à quoi sert un pansage, un parage, ou de d'apprendre à tenir compte de son état , des signaux qu'ils nous envoie , il peut rester dans son ignorance longtemps ...

je suis tout à fait d'accord Zabot29, comme souvent

cependant Maryan nous parle d'un animal manifestant très clairement sa mauvaise humeur au pansage
Est-ce le premier animal que côtoie sa propriétaire ? Les expériences avec d'autres animaux ne sont-elles pas transposables ? A défaut l'expérience sur soi-même : si on se frotte trop énergiquement sous la douche ça fait mal Laughing




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
derrien



Messages : 199
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 48
Localisation : finistere sud

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Mer 10 Avr 2013 - 18:02

l'énergie n'est pas qu'un frottement, elle est aussi un fluide. ne vous leurrez pas, on ne connaît que ce qu'on croit connaître, la terre, l'air, l'eau, les étoiles, le feu


Dernière édition par derrien le Mer 10 Avr 2013 - 18:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zabot29

avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 15/12/2011

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Mer 10 Avr 2013 - 18:03

derrien a écrit:
et oui, on est loin de tout et la route est longue. mais c'est mal connaître son endroit

possible, j'avoue n'avoir pas cherché beaucoup et ne pas fréquenter tellement le milieu équestre local.. si tu as des pistes , fais moi signe ( en mp si tu veux pour éviter de continuer à polluer le post)

pour répondre à Pinprenelle, c'est vrai que parfois , on peut se poser des questions quand on voit les réactions de certains cavaliers face aux messages évidents que leur renvoie leurs chevaux , sans doute ne savent-ils pas plus lire les émotions que leur renvoient les gens ... empathie inexistante ! (peut-être à éduquer aussi ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
derrien



Messages : 199
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 48
Localisation : finistere sud

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Mer 10 Avr 2013 - 18:16

que voulez vous faire quand on est en guerre permanente et en bout de contrôle à part hausser les épaules?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Mer 10 Avr 2013 - 18:17

zabot29 a écrit:
pour répondre à Pinprenelle, c'est vrai que parfois , on peut se poser des questions quand on voit les réactions de certains cavaliers face aux messages évidents que leur renvoie leurs chevaux , sans doute ne savent-ils pas plus lire les émotions que leur renvoient les gens ... empathie inexistante ! (peut-être à éduquer aussi ?)
à mon tour de plussoyer sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
derrien



Messages : 199
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 48
Localisation : finistere sud

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Mer 10 Avr 2013 - 18:49

fraxinus a écrit:

à mon tour de plussoyer sunny

rassembler un cheval pour comprendre que sa tension est sa force physique et le monter bas, long, pour comprendre que c'est son engagement qui se dégrade autant que son équilibre razemotte, devrait aussi vous faire part de son état mental fort ou faible.
les chevaux sont des amours mais ce sont aussi des guerriers. le liant est une souplesse générale et un équilibre engagé-sur-le-contact. cela n'empêche pas la douceur, vous savez?
c'est à haute dose ou à basse dose qui vous gêne. mais ce n'est pas une chimie


Dernière édition par derrien le Mer 10 Avr 2013 - 19:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Mer 10 Avr 2013 - 18:55

Et vive la moquette!............... geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zabot29

avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 15/12/2011

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Mer 10 Avr 2013 - 18:58

hou là , cette fois, c'est Yves qui a consommé un truc pas frais Shocked ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
derrien



Messages : 199
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 48
Localisation : finistere sud

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Mer 10 Avr 2013 - 19:10

yveskatz a écrit:
Et vive la moquette!............... geek

cette remarque est déplacée car il y a une grande part de vérité dans mes propos.
prenez l'exemple de l'écuyer qui construit au bout de ses rênes, et celui du tireur à l'arc sur un cheval au galop et vous verrez qui tend et attend sans détendre.
je crois que là, vous venez de manger votre pain sec


Dernière édition par derrien le Mer 10 Avr 2013 - 19:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zabot29

avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 15/12/2011

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Mer 10 Avr 2013 - 19:24

personne ne dit le contraire ..Franck, c'est juste que parfois (souvent ?) on se dit qu'il faudrait peut-être en fumer un peu (de moquette) pour arriver à suivre ta pensée .. lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
derrien



Messages : 199
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 48
Localisation : finistere sud

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Mer 10 Avr 2013 - 19:34

je n'empêche personne de fumer son esprit, lol. ou de l'employer ou pas.
c'est beaucoup de travail de construire le monde alors qu'il tient debout et s'allonge tout seul, qu'il faut attendre la belle saison pour les fruits et les moissons. tant de mouvement en avant pour une graine qui pousse verticalement et part à l'aventure avec le vent, sans qu'on l'aperçoive et se resème plus loin, libre de taxes et contraventions


Dernière édition par derrien le Mer 10 Avr 2013 - 20:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zabot29

avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 15/12/2011

MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   Mer 10 Avr 2013 - 19:54

insinuerais-tu discrètement que nos pauvres petits neurones même portés à incandescence ne sont pas assez performants pour suivre la fulgurance de ta logique ? on essaie pourtant ... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le temps du pansage à intégrer dans l'enseignement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Intégrer un vieux doberman dans une meute
» Je voudrais intégrer les fruits et légumes dans leur alimentation
» Intégrer électroménager existant dans une cuisine IKEA
» Intégrer une nouvelle poule dans le poulailler
» Comment intégrer une nouvelle poule ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Sciences hippiques et équitation :: Connaissance du cheval-
Sauter vers: