CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 pédagogie directive vs active

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: pédagogie directive vs active    Lun 18 Mar 2013 - 22:55

Florie D a écrit:
Quand aux jeux dont vous parlez, si ils n'apportent rien techniquement (pour avoir essayé, les enfants dans l'émulation ne sont pas du tout réceptifs aux conseils techniques), ils sont important pour la mise en confiance et aident à la prise d'autonomie.

la mise en confiance est AMHA essentielle : elle entraine la décontraction
de plus, s'agissant des jeunes enfants, des leçons trop souvent techniques peuvent leur passer par dessus la tête et les ennuyer
enfin les plus grands aiment aussi s'amuser, le jeu fixe leur attention sur autre chose et les décontracte

Citation :
Si, bien sûr c'est possible d'emblée

à quoi faire jouer quelqu'un dès ses premiers cours alors qu'il ne tient que très peu sur son cheval ? (je ne critique pas mais me renseigne)

fraxinus a écrit:
Mais la gestion du matériel et garder un œil sur les autres cavaliers doit demander une certaine dextérité, surtout dans le mise en place du matériel et son rangement lorsque les cours se suivent.

de quels jeux parlez-vous pour avoir besoin de tant de matériel ?

Citation :
Je suppose que les cavaliers qui arrivent en avance ou tardent à quitter les lieux peuvent être mis à contribution.

j'imagine la tête de mes "petits" camarades si on faisait appel à eux Rolling Eyes

Yves Katz a écrit:
Ensuite, je serais peut être amené à intervenir

votre avis serait bienvenu ; au hasard des forums, on m'a dit :
- le jeu est une horreur, on y attrape mauvaises positions et habitudes et les montures en souffrent ; mais j'ai vu des poneys y mettre tout leur coeur
- la mise en selle est pire : on n'y fait que du tape Q pendant des tours et des tours c'est ennuyeux et contre-productif ; mais certains Indignés la regrettent. Pur passéisme de leur part ?
- le cavalier doit trouver tout seul (avec mon mauvais caractère, je me demande pourquoi tant d'écuyers se sont décarcassés pale )



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: pédagogie directive vs active    Mar 19 Mar 2013 - 13:09

Citation :
à quoi faire jouer quelqu'un dès ses premiers cours alors qu'il ne tient que très peu sur son cheval ? (je ne critique pas mais me renseigne)
Citation :
de quels jeux parlez-vous pour avoir besoin de tant de matériel ?

Pimprenelle on ne parlait plus de jeux mais de pédagogie active Wink

Pour votre première question je pensais que vous parliez des premières séances d'un enseignant Embarassed Pour le cavalier il faut bien sûr quelque (début de) séances directives afin d'expliquer les bases, avant de laisser le cavalier chercher!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: pédagogie directive vs active    Mar 19 Mar 2013 - 16:15

FlorieD a écrit:
Pimprenelle on ne parlait plus de jeux mais de pédagogie active

Florie, pourriez vous nous exemple, pour qu'on « visualise » bien de quoi il s'agit? pale


pimprenelle a écrit:
fraxinus a écrit:
Je suppose que les cavaliers qui arrivent en avance ou tardent à quitter les lieux peuvent être mis à contribution.

j'imagine la tête de mes "petits" camarades si on faisait appel à eux
Pour ceux là , il suffit de trouver le chemin de leur cœur, qui passe certainement par leur porte-monnaie. X séances d'aide au matériel = une séance gratuite....( de nettoyage de cuir) Twisted Evil

autres avantage des jeux: ils permettent d'établir une relation cavalier cheval basée sur un but commun.
On a le droit de parler jeux ici???? confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: pédagogie directive vs active    Mar 19 Mar 2013 - 18:30

Ok pour l'exemple. Prenons le corps de séance d'un cours sur l'incurvation.

Péda directive: l'enseignant va dire à ses élèves ce qu'ils doivent faire. Les élèves font l'exercice, l'enseignant les corrige (je la fait courte, vous connaissez!)

Péda active:



L'enseignant va indiquer le thème de séance à ses élèves, et les envoyer en autonomie sur plusieurs dispositifs.
Ici: en haut des couloirs de barres de différentes tailles où les cavaliers doivent rentrer en incurvant leur cheval, marcher droit dedans et sortir en inversant ses aides d'incurvation,
En bas à gauche un triangle dans lequel le cavalier doit rentrer droit en passant sur une barre, s'arrêter et ressortir en incurvant son cheval pour rerentrer par un autre côté du triangle,
En bas à droite un couloir surélevé dans lequel le cheval doit se ployer pour tourner court le long de la piste, de manière à ce que le cavalier ressente ce qu'est un cheval incurvé.

Dans un premier temps l'enseignant va laisser ses élèves expérimenter sans intervenir.
Dans un second temps il appelle ses cavaliers, discute avec chacun de son ressenti, ses difficultés etc. Il va alors donner des explications, des conseils.
Ensuite les élèves retournent sur les exercices avec ses nouvelles infos et continuent à expérimenter, et cette fois l'enseignant vient les corriger individuellement sur les atelier.

Est-ce plus clair?

Sinon pour monter/démonter le matériel si il y en a vraiment beaucoup et que je n'ai pas pu préparer ma carrière avant, il m'arrive parfois de mettre à contribution mes cavaliers. Un tiens deux chevaux tandis que l'autre vient me donner un coup de main. Et je n'ai jamais dû monnayer quoique ce soit (même pas en terme de carambars, apéro ou de monture préférée!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: pédagogie directive vs active    Mar 19 Mar 2013 - 19:37

Alors là, Florie, il serait bon de m'indiquer en quoi ce type de dispositif peut permettre au cavalier d'avoir le ressenti juste de ce qu'est l'incurvation!
Que ce dispositif serve au cavalier à apprendre à déplacer et à contrôler les épaules de son cheval,d'accord; qu'il lui donne la notion de pli et de changement de pli, peut être. Mais qu'il l'aide à comprendre ce qu'est l'incurvation, certainement pas!................. geek
L'incurvation, cela s'apprécie dans le passage d'un coin, dans le cercle et la volte, dans les exercices d'épaule en dedans, .......tout en précisant que l'incurvation n'est que le ressenti d'un jeu musculaire, mais impossible pour la tige vertébrale dans sa globalité(chaque segment ayant une capacité différente pour se plier latéralement).. ce qui invite à renseigner le cavalier sur le squelette et la biomécanique du cheval;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: pédagogie directive vs active    Mar 19 Mar 2013 - 19:50

Florie D a écrit:
Dans un premier temps l'enseignant va laisser ses élèves expérimenter sans intervenir.
Dans un second temps il appelle ses cavaliers, discute avec chacun de son ressenti, ses difficultés etc. Il va alors donner des explications, des conseils.
Ensuite les élèves retournent sur les exercices avec ses nouvelles infos et continuent à expérimenter, et cette fois l'enseignant vient les corriger individuellement sur les atelier.

Est-ce plus clair?

OUI! sunny Notre grand "sachem" parle de l'objectif de la séance Rolling Eyes à juste titre, très judicieusement Embarassed , mais lorsque le cheval prend un virage, ne peut-on l'incurver comme dans le passage d'un coin, tout dépend de l'écartement des barres, de la trajectoire qu'on lui fait suivre, on oriente les épaules et pour qu'il ne chasse pas des hanches, il faut bien qu'il s'incurve? Éclairez -moi?

Florie D a écrit:
Sinon pour monter/démonter le matériel si il y en a vraiment beaucoup et que je n'ai pas pu préparer ma carrière avant, il m'arrive parfois de mettre à contribution mes cavaliers. Un tiens deux chevaux tandis que l'autre vient me donner un coup de main. Et je n'ai jamais dû monnayer quoique ce soit (même pas en terme de carambars, apéro ou de monture préférée!)

26ans et le sourire ravageur qui va avec...que ne ferait-on pas pour sa monitrice Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: pédagogie directive vs active    Mar 19 Mar 2013 - 20:43

fraxinus a écrit:
mais lorsque le cheval prend un virage, ne peut-on l'incurver comme dans le passage d'un coin, tout dépend de l'écartement des barres, de la trajectoire qu'on lui fait suivre, on oriente les épaules et pour qu'il ne chasse pas des hanches, il faut bien qu'il s'incurve?

pareil...

le sachem pourrait sévir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: pédagogie directive vs active    Mar 19 Mar 2013 - 21:06

La question de Fraxinus, à laquelle je vais répondre, m'amène à sortir du sujet de ce post. En souhaitant qu'il n'y ait pas d'autres HS (autant ouvrir un autre sujet), je répondrais que ,
pour qu'un cheval ne "chasse pas des hanches", il suffit de les contenir par une jambe extérieure.
Point n'est besoin d'aller jusqu'à l'incurvation qui, dans un premier stade de l'éducation du cheval, résulte d'un allongement des masses musculaires extérieures pour être obtenu , plus tard, lors de l'étude d'un engagement plus marqué résulte d'un raccourcissement des muscles de l'intérieur.
Quitte à mettre en place un dispositif pour inviter les cavaliers à comprendre l'incurvation, je trouve plus judicieux d'employer des plots répartis sur deux cercles de diamètres différents..............Mais il est vrai que je suis d'une ancienne école où on invitait très tôt les cavaliers à apprécier l'espace et à se repérer dans cet espace....................... geek

PS: à l'attention de Fraxinus et Pimprenelle/ je ne suis sachem de rien! Mon avantage sur vous (si on peut parler d'avantage!) c'est que j'ai peut être rencontré plus de cavaliers, plus de chevaux, plus de "maîtres" que vous...... mais cela ne me donne aucun poids supplémentaire (si ce n'est celui des ans!). je rêve toujours du jour où d'autres enseignants, ayant une expérience plus ou moins égale à la mienne, viendront se mêler à notre conversation, afin qu'il y ait plusieurs sons de cloche, dont puissent s'imprégner les jeunes générations (et les moins jeunes).


Dernière édition par yveskatz le Mar 19 Mar 2013 - 21:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: pédagogie directive vs active    Mar 19 Mar 2013 - 21:07

yveskatz a écrit:
Alors là, Florie, il serait bon de m'indiquer en quoi ce type de dispositif peut permettre au cavalier d'avoir le ressenti juste de ce qu'est l'incurvation!
Que ce dispositif serve au cavalier à apprendre à déplacer et à contrôler les épaules de son cheval,d'accord; qu'il lui donne la notion de pli et de changement de pli, peut être. Mais qu'il l'aide à comprendre ce qu'est l'incurvation, certainement pas!................. geek
L'incurvation, cela s'apprécie dans le passage d'un coin, dans le cercle et la volte, dans les exercices d'épaule en dedans, .......tout en précisant que l'incurvation n'est que le ressenti d'un jeu musculaire, mais impossible pour la tige vertébrale dans sa globalité(chaque segment ayant une capacité différente pour se plier latéralement).. ce qui invite à renseigner le cavalier sur le squelette et la biomécanique du cheval;

Le dispositif était placé beaucoup plus dans le coin, le cheval était donc beaucoup plus amené à s'incurver qu'il n'y parait dans mon shéma. Ceci étant je le concède, pour cette séance précise ce dispositif était mis en place pour faire sentir au cavalier la mobilité de son propre corps pendant l'incurvation et non celui du cheval. Ceci étant je n'ai pas parlé de comprendre ce qu'est l'incurvation, il ne s'agissait dans mon exemple pas d'une séance d'initiation à l'incurvation, mais d'une séance s'adressant à des cavaliers déja à l'aise dans l'exercice.
Le but de mon schéma étant de donner un exemple de séance en pédagogie active et non un cours sur l'incurvation, j'ai voulu faire au plus simple et au plus vite et la preuve en est j'ai mal fait. Embarassed

Citation :
Notre grand "sachem" parle de l'objectif de la séance Rolling Eyes à juste titre, très judicieusement Embarassed , mais lorsque le cheval prend un virage, ne peut-on l'incurver comme dans le passage d'un coin, tout dépend de l'écartement des barres, de la trajectoire qu'on lui fait suivre, on oriente les épaules et pour qu'il ne chasse pas des hanches, il faut bien qu'il s'incurve? Éclairez -moi?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: pédagogie directive vs active    Mer 20 Mar 2013 - 15:51

FlorieD a écrit:
Le but de mon schéma étant de donner un exemple de séance en pédagogie active
But atteint! Smile
On y voit le matériel utilisé, on comprend qu'il sert à mettre le cavalier et son cheval en situation autonome de recherche tout en bénéficiant de l'aide l'enseignant. Ne serait-on pas en plein constructivisme? La formule me paraît attrayante et je le répète j'aimerai bien tester.
En dehors des apports techniques qui nécessite une reprise classique, quel sont les avantages et inconvénients, du point de vue pédagogique de l'enseignant, de ce type de reprise?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: pédagogie directive vs active    Mer 20 Mar 2013 - 18:30

Avantages:
- des séances plus vivantes, où chaque cavalier est acteur de son apprentissage,
- un apprentissage qui s'inscrit dans la durée pour l'élève, qu'il y aura moins besoin de répéter pour une totale assimilation,
- des séances plus attractives, où les cavaliers sont autonomes, et ce dés les premiers niveaux
- par conséquent, des chevaux (même ceux attribués au débutants) plus indépendants, si on travaille régulièrement ainsi.
- ...

Inconvénients:
- un apprentissage plus long que si l'enseignant "mâche le travail" des cavaliers,
- des séances plus compliquées à élaborées,
- plus de matériel à installer, désinstaller, avec la perte de temps que cela peut occasionner si le montage/démontage doit empièter sur l'heure d'équitation,
- le moniteur doit être encore plus attentif pour garantir la sécurité de ses élèves
-...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: pédagogie directive vs active    Mer 20 Mar 2013 - 19:05

Cette pédagogie active ne date pas d'aujourd'hui. Exemple: proposer à ses cavaliers un petit parcours d'obstacles, avec possibilité d'expliquer ensuite son parcours.. Et cela se pratique depuis la nuit des temps, ou pour le moins depuis que l'équitation est devenu un loisir.Bien sûr, on parle là de cavaliers un peu confirmés(bien que aujourd'hui on apprenne à sauter de la tête à la queue: comme les cavaliers abordent l'obstacle avant d'être en équilibre sur le plat, ils se promènent dans leur selle ou plutôt sur!). pour le débutant, une pédagogie active sera de lui proposer une séance de travail à pied... ombreux avantages....
Je reviens sur un inconvénient qu'avance Florie: la perte de temps que demande la mise en place du matériel Ce moment doit être utilisé par les cavaliers pour échauffer leurs chevaux. Et l'enseignant peut jeter un coup d'oeil sur la détente tout en installant son matériel..C'est même un avantage puisque cela fait comprendre qu'un cheval, comme tout sportif, doit s'échauffer............. geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: pédagogie directive vs active    

Revenir en haut Aller en bas
 
pédagogie directive vs active
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» une pédagogie active c'est quoi?
» La récupération active après le sport
» La directive oiseaux a 30 ans
» souris hyper active
» En recherche active

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Enseignement et compétition :: Questions aux enseignants-
Sauter vers: