CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 Equitation, ostéopathie, Baucher... et les autres;

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Equitation, ostéopathie, Baucher... et les autres;   Dim 15 Sep 2013 - 15:03

Le problème des clubs aujourd'hui est peut-être d'avoir trop de clients- souvent très jeunes,
Ces deux excuses sont de fausses excuses et ne sont pas à la base du problème!
Trop de clients? rien n'empêche de démultiplier les reprises pour offrir un enseignement possible!
Trop de jeunes? j'ai souvenir d'avoir débuté des jeunes (6 ans au minimum, car avant on peut difficilement parler d'équitation). Très vite, ils étaient capables d'être chef de reprise, tout en montant les mêmes chevaux que les adultes.............geek 
Bien sûr qu'à la base (et il ne faut jamais l'oublier) il y a le plaisir du cavalier.......en toute sécurité (cela aussi est essentiel). Et je vous avoue que le plaisir est décuplé quand le cavalier éprouve des sensations dues à la communication qui se crée avec son cheval. Et cela il est du devoir de l'enseignant de le faire ressentir au cavalier mais seulement dans un deuxième temps: d'abord répondre à ses attentes, puis lui faire découvrir autre chose de plus profond...........geek 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Equitation, ostéopathie, Baucher... et les autres;   Dim 15 Sep 2013 - 15:57

Les jeunes actuellement on va les chercher à la maternelle : 3 ans, parfois moins. La politique fédérale en est en partie responsable mais les CE s'y sont joyeusement engouffrés

La démultiplication des reprises n'est pas très simple à faire

Adultes ou scolaires ne sont libres que le soir après 17 heures ou le week end, principalement le samedi
Pour proposer plus de reprises sur ces créneaux réduits à moyens constants il faut qu'enseignants et clients admettent des horaires contraignants (très tardifs en semaine par exemple)

Si pour garder des horaires raisonnables on veut faire fonctionner plus de reprises à la fois il faut ajouter des infrastructures, embaucher plus d'enseignants, augmenter la cavalerie
Il y aura un problème de rentabilité puisque le reste du temps manèges et carrières seront vides, enseignants et chevaux désoccupés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Equitation, ostéopathie, Baucher... et les autres;   Dim 15 Sep 2013 - 16:09

pimprenelle a écrit:
Les jeunes actuellement on va les chercher à la maternelle : 3 ans, parfois moins. La politique fédérale en est en partie responsable mais les CE s'y sont joyeusement engouffrés
Je sais bien.. mais il faut bien que les animateurs diplômés aient des clients  Evil or Very Mad 

La démultiplication des reprises n'est pas très simple à faire  

Adultes ou scolaires ne sont libres que le soir après 17 heures ou le week end, principalement le samedi  
Pour proposer plus de reprises sur ces créneaux réduits à moyens constants il faut qu'enseignants et clients admettent des horaires contraignants (très tardifs en semaine par exemple)
Pourquoi ne pas programmer la dernière reprise à 21h ? Il est vrai que j'enseignait en RP, mais c'était ainsi tous les jours.........

Si pour garder des horaires raisonnables on veut faire fonctionner plus de reprises à la fois il faut ajouter des infrastructures, embaucher plus d'enseignants, augmenter la cavalerie
Il y aura un problème de rentabilité puisque le reste du temps manèges et carrières seront vides, enseignants et chevaux désoccupés
Les enseignants peuvent travailler les chevaux maîtres d'école.. et si on s'intéressait un peu aux adultes, on aurait de quoi créer des reprises dans la journée: commerçants, retraités, personnes au foyer, .........
Mais ce n'est pas dans la politique fédérale actuelle, ni dans la volonté des structures qui manquent un peu de dynamisme et d'esprit commercial..........geek 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Equitation, ostéopathie, Baucher... et les autres;   Dim 15 Sep 2013 - 16:42

Ha! les abréviations: c'est quoi RP?
Je viens tout juste de comprendre ce que Gaëlle entendait (ailleurs) par V.A.E.: la validation des acquis de l'expérience, je pensais qu'elle faisait de l'humour: V.A.E. Vol Avec Effraction Embarassed 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Equitation, ostéopathie, Baucher... et les autres;   Dim 15 Sep 2013 - 16:44

Yves Katz a écrit:
Pourquoi ne pas programmer la dernière reprise à 21h ? Il est vrai que j'enseignait en RP, mais c'était ainsi tous les jours.........

Solution qui passe moins dans les petites villes : passé 20 heures le provincial s'endort devant sa télé Laughing Laughing 
Pour inciter le client il faudrait pouvoir différencier les prix, ce qui n'aurait rien d'illégal : Air France ne fait que ça, les activités équestres ont tout à fait le profil adapté

Citation :
si on s'intéressait un peu aux adultes, on aurait de quoi créer des reprises dans la journée: commerçants, retraités, personnes au foyer, .........
Manque d'intérêt paradoxal pour un sport réputé praticable à tout âge


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Equitation, ostéopathie, Baucher... et les autres;   Dim 15 Sep 2013 - 17:06

Fraxinus: RP= région parisienne. Provinciale, va!
Pour inciter le client il faudrait pouvoir différencier les prix, ce qui n'aurait rien d'illégal écrit Pimprenelle.
Bien sûr qu'il faut offrir une palette de prix en accord avec une palette de "services". Il est normal que l'on ne paie pas le même prix pour une initiation à l'équitation que pour une leçon de "spécialisation". De la même manière qu'il existe différentes catégories dans beaucoup de domaines (hôtellerie, restauration, automobiles, immobilier, etc.....) avec des prix différents, il serait concevable, je dirais même vital dans un futur proche, d'avoir une catégorisation des centres équestres avec des prix en rapport avec les prestations proposées, toujours dans le respect du cheval et du cavalier. Ce n''st pas pour rien qu'il y a quelques décennies les diplômes d'enseignants étaient à 3 niveaux (moniteur, instructeur, professeur puis BEES 1,2 et 3, pour finir par le BPJEPS et maintenant le DE et DESJEPs, mais qui sont essentiellement axés sur la compétition , dixit Jeunesse et sports)..................geek 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Equitation, ostéopathie, Baucher... et les autres;   Dim 15 Sep 2013 - 17:54

On pourrait même faire des prix différenciés dans un même CE en tenant compte du type de leçon et des éléments de "confort"

La catégorisation des CE est une bonne idée dans de grosses agglomérations.
En milieu rural il y a moins de CE et ils peuvent être très dispersés : l'allongement du temps de trajet peut devenir dissuasif

Dans mon département très rural il y a un CE et des écuries privées à 20 mn de chez moi, les autres structures sont à 40 mn environ
Nous n'avons pas la même appréciation des distances qu'un Parisien, pas de transports en commun...alors on va au plus près confused 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Equitation, ostéopathie, Baucher... et les autres;   Dim 15 Sep 2013 - 18:57

Pimprenelle, c'est une question de point de vue. Dans ma vie de cavalier je n'ai pas hésité à faire des kilomètres en train, métro, puis encore train,(Sud de paris, nord parisien, 91, 78 ou même 60) ou en voiture pour trouver un enseignement qui me corresponde.. J'ai passé plusieurs années plus de temps dans les transports qu'à cheval dans une même journée!............geek 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zabot29

avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 15/12/2011

MessageSujet: Re: Equitation, ostéopathie, Baucher... et les autres;   Dim 15 Sep 2013 - 20:36

Quand on aime, on ne compte pas... c'est vrai que je préfère faire 45 min de trajet pour trouver quelque chose qui me corresponde alors que j'ai plusieurs CE à moins de 30 min de chez moi, dont un tout près .. Mais on n'a pas toujours (malheureusement) les moyens de ses envies , ni le temps (surtout le temps ! on n'est pas tous retraités geek  et l'équitation n'est pour la plupart d'entre nous qu'une activité de loisir qu'on essaie de caser entre toutes les autres.. ) , alors parfois on est obligé de faire des compromis ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Equitation, ostéopathie, Baucher... et les autres;   Dim 15 Sep 2013 - 20:54

Yves Katz a écrit:
Dans ma vie de cavalier je n'ai pas hésité à faire des kilomètres en train, métro, puis encore train
Parce que vous étiez vraiment impliqué, que vous projetiez d'en faire votre métier, ou que ça l'était déjà

Tout à fait différent de l'adulte qui vient pour passer un bon moment, peut progresser dans un CE polyvalent mais ne fera pas l'effort de "dépenser" 1/2 journée pour 1 heure d'équitation

Si on n'est pas motorisé ce n'est même plus une question de motivation mais d'inexistence des transports en commun
Pour aller au CE dont je parlais on a le choix entre les trains de 7 heures de 12 heures ou de 16 heures...qui s'arrêtent dans une gare à bien 6 km du CE...sans bus. Inutile de parler des horaires de retour Evil or Very Mad 

La situation n'a rien d'exceptionnel. Depuis Paris on ne se rend pas compte de la misère des transports en commun entre petites agglomérations de la province profonde (faut bien qu'il y ait quelques inconvénients, il y a tant d'avantages sur d'autres plans Wink  )

edit : messages croisés avec Zabot, je plussoie
L'idée de spécialisation des clubs par niveau est a priori séduisante mais peut ne pas tenir devant 2 problèmes : celui de la distance, des compromis à faire...et celui de l'image des clubs. On ne les verra pas comme l'école primaire, le collège, le lycée, l'université mais comme les mauvais, moyens, bons, très bons clubs ; ça ne va pas leur plaire...et c'est quasiment anticoncurrentiel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: Equitation, ostéopathie, Baucher... et les autres;   Lun 16 Sep 2013 - 22:08

Je rappelle que les clubs sont déjà dans l'obligation d'afficher les diplômes des enseignants.
Difficile de créer des clubs spécialisés par niveau... Difficile aussi de créer une grande différence tarifaire au sein d'un même club...
Il existe déjà dans pas mal de club la possibilité de prendre des cours particuliers en plus des cours collectifs. Pour ce que j'en ai vu, il n'y a pas une grosse demande et les enseignants qui sont souvent déjà bien chargés ne sont guère disponibles.
La meilleure solution serait encore de relever le niveau des examens. Des enseignants mieux formés, moins nombreux du fait de la difficulté et donc nécessairement mieux payés et mieux considérés, des cours un peu plus chers pour absorber le surcoût salarial... ça pourrait marcher... sauf pour les petites structures qui, faute d'un nombre suffisant d'élèves, auraient sans doute du mal à suivre le mouvement.


Dernière édition par Olivier le Mer 18 Sep 2013 - 7:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Equitation, ostéopathie, Baucher... et les autres;   Mar 17 Sep 2013 - 22:28

Olivier a écrit:
Difficile de créer des clubs spécialisés par niveau... Difficile aussi de créer une grande différence tarifaire au sein d'un même club...
Les 2 sont faciles en théorie. La pratique serait plus compliquée et il est bien possible que le client n'adhère pas

Je crois qu'il y aurait une grosse enquête de clientèle à faire : sur les 700 000 licenciés il doit bien y en avoir la moitié qui ne sont là que pour passer un bon moment, comme vous l'avez dit.
L'équitation est pour eux un loisir comme un autre, mesurer leur taux de satisfaction pourrait être surprenant



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: Equitation, ostéopathie, Baucher... et les autres;   Mer 18 Sep 2013 - 7:57

pimprenelle a écrit:
Les 2 sont faciles en théorie. La pratique serait plus compliquée et il est bien possible que le client n'adhère pas
C'est bien ce que je voulais dire...

Il existe des différences de cotisations annuelles selon les niveaux (2 à 3 tarifs selon les clubs : Débutant, G1 à 4, G5 à 7), mais elles ne concernent pas le prix des cours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
Quixote

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 07/09/2013
Age : 45
Localisation : Lot

MessageSujet: Re: Equitation, ostéopathie, Baucher... et les autres;   Mer 18 Sep 2013 - 11:56

zabot29 a écrit:
oui, et on trouve encore aujourd'hui plein de vieux "c.."(et des jeunes aussi  ..c'est le comble !)  pour regretter que les maîtres n'aient plus le droit de donner aux élèves des coups de règles sur les doigts..Evil or Very Mad  faut-il les écouter ?... le discours  "c'était mieux avant" n'a jamais fait autant recette ...

pour ce qui est de l'équitation, moi qui suis..entre 2 âges ? plus vraiment jeune donc , j'ai commencé l'équitation il y a quand même plus de 30 ans, à une époque où l'équitation commençait tout juste à se démocratiser , puis j'ai arrêté pendant plus de 10 ans, puis j'ai repris  dans un centre équestre pendant 2 ans .. ben je peux pas vraiment dire que les premiers enseignants étaient meilleurs que les seconds..je n'en ai rencontré aucun qui m'ait vraiment appris ce que c'était que la sensation à cheval par exemple ..   En tous les cas aucun enseignant en club classique ne m'a laissé d'impérissable souvenir ..donc ..malchance peut-être ?
Par contre, le peu de temps que j'ai passé comme élève avec Philippe Gruss (dans les années 80) -par le plus grand des hasards - m'a profondément marqué . Pourquoi ? Il n'était pas spécialement pédagogue, plutôt bourru, exigeant (mais pas brutal ) . S'il n'a jamais mis de mot sur mes sensations, il nous demandait un équilibre et une position à cheval irréprochable (j'ai fait 1 an de trot assis , avec comme consigne de ne pas laisser échapper le billet de 100 F imaginaire coincé sous mes fesses ... ) mais pas de souvenir de souffrance,  au contraire, que des sensations plaisantes et ce d'autant que ses chevaux étaient merveilleux à monter .. j'ai couru pendant des années à la recherche de ces sensations là, sans jamais les retrouver en club ..
A la réflexion,( ces souvenirs datant quand même un peu, je dois idéaliser un max)  , je pense que la différence venait justement des chevaux. Apprendre avec un cheval qui répond au souffle de la botte et se déplace avec légèreté  oblige à être soi-même léger , précis, en équilibre...sinon aucun dialogue n'est possible ..

Le problème des clubs aujourd'hui est peut-être d'avoir trop de clients- souvent très jeunes, donc immatures,( contrairement à autrefois où on ne montait pas forcément très tôt à cheval ?) ,  pressés d'y arriver vite ..(société de consommation, quand tu nous tiens ...) . Ont-ils le temps de former leur cavalerie correctement ? il y a un tel turn-over (parmi les chevaux comme parmi les moniteurs parfois..) que ça semble difficile..

Comme le dit Olivier , tout le monde ne cherche pas à devenir écuyer ou champion de complet  , la grande majorité cherche seulement à se faire plaisir - je n'ai rien contre tant que ça se fait dans le respect du cheval (et c'est bien là que le bât blesse parfois..) -
Pour ceux qui cherchent ensuite à aller plus loin dans un domaine ou un autre, je crois qu'il faut alors trouver autre chose .. à partir du moment où on en a conscience ( c'est pourquoi ce sont souvent des adultes qui se tournent vers autre chose, les plus jeunes ont rarement assez maturité pour avoir le détachement nécessaire  envers leur enseignant ou leur club pour pouvoir être critique - on en revient au problème du gourou évoqué par Djaipur) . Trouver le bon enseignant, le bon cheval, qui va nous permettre de progresser ..il est peut-être dans un club, peut-être ailleurs ..celui qui cherche vraiment finit toujours par trouver ...
Tout à fait d'accord !

Je vois l'évolution de mon club en 10/12 ans !
Quand j'ai commencé à y monter (j'avais arrêté une 10aine d'années le club ayant mes propres chevaux et faisant de la rando ) ils n'avaient pas vraiment une grosses clientèle à l'année (ils avaient surtout des colos) du coup l'année le mono montait les chevaux resservaient aux cavaliers confirmés, du coup les chevaux étaient agréable à monter !
Maintenant le club a grossit 3 enseignants mais plus aucuns ne montent les chevaux de club souvent "donner" en demi pension et leur dressage s'en ressent !
Je trouve que ce n'est pas la bonne idée ni pour les chevaux ni pour les cavaliers !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quixote.skyrock.com/
Quixote

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 07/09/2013
Age : 45
Localisation : Lot

MessageSujet: Re: Equitation, ostéopathie, Baucher... et les autres;   Mer 18 Sep 2013 - 12:03

pimprenelle a écrit:
Yves Katz a écrit:
Dans ma vie de cavalier je n'ai pas hésité à faire des kilomètres en train, métro, puis encore train
Parce que vous étiez vraiment impliqué, que vous projetiez d'en faire votre métier, ou que ça l'était déjà

Tout à fait différent de l'adulte qui vient pour passer un bon moment, peut progresser dans un CE polyvalent mais ne fera pas l'effort de "dépenser" 1/2 journée pour 1 heure d'équitation

Si on n'est pas motorisé ce n'est même plus une question de motivation mais d'inexistence des transports en commun
Pour aller au CE dont je parlais on a le choix entre les trains de 7 heures de 12 heures ou de 16 heures...qui s'arrêtent dans une gare à bien 6 km du CE...sans bus. Inutile de parler des horaires de retour Evil or Very Mad 

La situation n'a rien d'exceptionnel. Depuis Paris on ne se rend pas compte de la misère des transports en commun entre petites agglomérations de la province profonde (faut bien qu'il y ait quelques inconvénients, il y a tant d'avantages sur d'autres plans Wink  )

edit : messages croisés avec Zabot, je plussoie
L'idée de spécialisation des clubs par niveau est a priori séduisante mais peut ne pas tenir devant 2 problèmes : celui de la distance, des compromis à faire...et celui de l'image des clubs. On ne les verra pas comme l'école primaire, le collège, le lycée, l'université mais comme les mauvais, moyens, bons, très bons clubs ; ça ne va pas leur plaire...et c'est quasiment anticoncurrentiel
Pour moi le soucis reste aussi que ailleurs ce n'est pas forcément mieux !
enfin perso j'ai trouvé un indépendant pas trop loin de chez moi qui me va parfaitement mais pour les club c'est vraiment bof bof !
Ici j'en ai un à 12km après ça passe à 20 (club de tourisme) puis la première "ville" 40km puis 50 un peu plus grande et plus loin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quixote.skyrock.com/
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Equitation, ostéopathie, Baucher... et les autres;   Jeu 19 Sep 2013 - 23:10

Olivier a écrit:
Il existe des différences de cotisations annuelles selon les niveaux (2 à 3 tarifs selon les clubs : Débutant, G1 à 4, G5 à 7), mais elles ne concernent pas le prix des cours.
Vos suggérez que ce n'est pas possible de différencier les tarifs et vous en donnez un exemple dans la foulée Laughing 
Tirez-moi d'un doute : la cotisation augmente avec le niveau du cavalier ou l'inverse ?

J'avoue qu'en tant que client je n'adhérerais pas à ce système, il me semble présenter divers dangers
Je n'apprécie pas plus la notion de cotisation annuelle à moins que le club en soit réellement un, avec AG des membres, présentation de projets, quitus des actions passées etc...chose rarissime actuellement, les CE sont en grande majorité des entreprises
Ce statut ne me dérange pas à condition qu'on s'y tienne : les dirigeants de CE gèrent sans demander l'avis de leurs clients, c'est normal
En revanche demander une cotisation annuelle revient à faire payer le droit de devenir client Shocked  

En dehors de l'enseignement plus ou moins bon, un autre problème des clubs est d'être assis entre plusieurs chaises : ils mélangent l'associatif et le commercial, l'agricole et la prestation de service selon ce qui les arrange...toutes sortes de contradictions qu'il faudrait mettre à plat

affraid ça sort vraiment du sujet confused confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: Equitation, ostéopathie, Baucher... et les autres;   Jeu 19 Sep 2013 - 23:24

pimprenelle a écrit:
Olivier a écrit:
Il existe des différences de cotisations annuelles selon les niveaux (2 à 3 tarifs selon les clubs : Débutant, G1 à 4, G5 à 7), mais elles ne concernent pas le prix des cours.
Vos suggérez que ce n'est pas possible de différencier les tarifs et vous en donnez un exemple dans la foulée Laughing 
Tirez-moi d'un doute : la cotisation augmente avec le niveau du cavalier ou l'inverse ?
La cotisation se paye une fois par an. Et oui, la cotisation augmente avec le niveau du cavalier dans certains clubs.
Et je viens de m'apercevoir que certains clubs, dont celui où j'évoluais Embarassed , pratiquent déjà un tarif petits niveaux et un tarifs G4+.

Edit. La différence tarifaire s'explique plus par une remise accordée aux petits niveaux que par une augmentation du tarif horaire des G4+ qui est dans le prix moyen du marché local. Ce qui explique peut-être le fait que la différence tarifaire soit acceptée au point d'en être oubliée par certains. Smile 



pimprenelle a écrit:
Je n'apprécie pas plus la notion de cotisation annuelle à moins que le club en soit réellement un, avec AG des membres, présentation de projets, quitus des actions passées etc...chose rarissime actuellement, les CE sont en grande majorité des entreprises
Ce statut ne me dérange pas à condition qu'on s'y tienne : les dirigeants de CE gèrent sans demander l'avis de leurs clients, c'est normal
En revanche demander une cotisation annuelle revient à faire payer le droit de devenir client Shocked  
Oui, les clubs jouent la carte "associative" seulement pour la cotisation. Ce principe d'une cotisation annuelle est assez contestable, je suis bien d'accord. Je ne sais pas s'il n'est le fait que des clubs équestres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Equitation, ostéopathie, Baucher... et les autres;   Ven 20 Sep 2013 - 13:07

Olivier a écrit:
La différence tarifaire s'explique plus par une remise accordée aux petits niveaux que par une augmentation du tarif horaire des G4+ qui est dans le prix moyen du marché local. Ce qui explique peut-être le fait que la différence tarifaire soit acceptée au point d'en être oubliée par certains.
on peut appliquer la même démarche pour étaler les reprises : baisser le prix les jours/horaires les moins attractifs  

Quixote a écrit:
Maintenant le club a grossit 3 enseignants mais plus aucuns ne montent les chevaux de club
de même, si les moniteurs n'ont pas le temps ou l'envie de les monter, les chevaux de club destinés aux débutants pourraient être confiés de temps en temps à un cavalier confirmé moyennant ristourne ; outre un intérêt bassement matériel Smile il y aurait un aspect pédagogique pour ce cavalier : vérifier ses capacités (ou leur absence)

il y aurait des tas de choses à imaginer, tester, au lieu de pleurnicher sans cesse et réclamer que tout vienne d'en haut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: Equitation, ostéopathie, Baucher... et les autres;   Ven 20 Sep 2013 - 14:28

Il existe toujours tout un tas d'échanges de services entre cavaliers et centres équestres. Mais comment les officialiser sans tomber dans les problèmes de réglementations ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Equitation, ostéopathie, Baucher... et les autres;   Ven 20 Sep 2013 - 15:29

réglementations ? Question 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: Equitation, ostéopathie, Baucher... et les autres;   Ven 20 Sep 2013 - 15:34

Le travail d'un cheval peut être considéré comme du travail au noir, tout comme le coup de main aux écuries ou tout autre service rendu en échange de remise de prix ou d'heures de monte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Equitation, ostéopathie, Baucher... et les autres;   Ven 20 Sep 2013 - 17:05

c'est bien possible Twisted Evil 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Equitation, ostéopathie, Baucher... et les autres;   Ven 20 Sep 2013 - 18:00

Le sujet de départ? bien loin!..............geek 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: Equitation, ostéopathie, Baucher... et les autres;   Ven 20 Sep 2013 - 19:58

C'est un peu une histoire d'ostéopathie que nous continuons... Il s'agit de redresser les clubs. Laughing 
Bon, ok, le sujet a méchamment dévié depuis un moment... Comme d'habitude, une chose en entraînant une autre, on finit souvent par s'éloigner de l'idée de départ. C'est vrai que ça n'aide pas à s'y retrouver lorsqu'on cherche une info.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Equitation, ostéopathie, Baucher... et les autres;   

Revenir en haut Aller en bas
 
Equitation, ostéopathie, Baucher... et les autres;
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» L'ostéopathie utile pour les amputés ?
» Les bienfaits de l'Ostéopathie Equine ! :)
» chevaux, cavaliers et ostéopathie
» Ostéopathie
» Questionnaire sur l'ostéopathie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Sciences hippiques et équitation :: Connaissance du cheval-
Sauter vers: