CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 apparition des parotides

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: apparition des parotides   Lun 25 Fév 2013 - 17:48

Dans un autre sujet
yveskatz a écrit:
Il est cependant important d préciser que lorsque l'on parle de parotides et de leur mise en place, il faut avoir le loisir d'étudier la morphologie de la tête. certains chevaux n'ont pas l'écartement suffisant pour que les parotides puissent y trouver suffisamment de place... Et toute la gymnastique du monde ne pourra y remédier..;

Précisons d'abord ce que sont les parotides et ce qui se passe lors de leur « mise en place ». Le sujet me paraît important car l'une des juments dont je m'occupais à provoquer une véritable prise de tête et les explications qu'on m'avait fournies à ce moment là m'avaient laissée sur ma faim. Pour résoudre ce problème je m'en étais donc remise la jument.

« Étoile » parce que la tête dans les étoiles était à la retourne, jeune jument d'extérieur, elle fut travaillée en descente d'encolure et lorsqu'elle eu compris et trouvé son confort et un début de rectitude, le nez dans le sable, attitude librement choisie par elle et librement consentie par ma pomme, je commençais à raccourcir les rênes pour obtenir un attitude plus horizontale, encolure dans le prolongement du dos. De ce fait l'angle tête encolure diminua. Par les transitions d'allures et dans les allures, les postérieurs bien sous la masse, l'encolure remonta d'elle même et l'angle tête encolure se ferma encore plus. Je laissais faire.
Mais la jument devint irrégulière, pas dans ses allures mais dans sa concentration, son acceptation du travail. Un jour parfaite, docile et conciliante , le lendemain, branchée sur le mors irascible et insoumise. Les jours « sans », j'en revenais au travail encolure basse, ce qu'elle acceptait volontiers et reprenais le travail « haut » les jours avec.
Le lendemain d'un jour « avec » en arrivant dans le boxe, elle ne vint pas se frotter la tête contre moi, contrairement à son habitude. Alors que je prenais l'initiative de la caresser en montant les mains de chaque côté de sa tête, je senti deux protubérances chaudes sous les oreilles le long du maxillaire inférieur, l'une à gauche plus importante.

C'est ainsi que je fis connaissance avec les parotides: les glandes salivaires du cheval qui se situent sous la branche de la mandibule, partie verticale de la ganache qui remonte vers l'oreille. Elles sont normalement invisibles puisque cachées sous la ganache, mais lorsqu'au cours du travail l'angle tête encolure se ferme, si la cravate du cheval(l'attache tête encolure) n'est pas assez fine, trop musclée chez les entiers ou trop de gras, elles peuvent être comprimées et ressortent sur le coté de la ganache. Lorsqu'elles sont apparentes sur le coté de la ganache elles sont inflammées . Cette inflammation peut provoquer l'arrêt de la sécrétion de salive ce qui peut aller jusqu'à empêcher le cheval de manger dans les cas les plus aigus.
Même lorsque la production de salive n'est pas affectée, l'apparition des parotides est toujours un indice à prendre au sérieux. Il indique que, dans le travail du cheval , l'angle tête encolure est trop fermé et nécessite de la part du cavalier de revenir à un angle tête encolure plus ouvert. Les parotides apparaissent lorsque le cavalier demande une cession de nuque dans un angle tête encolure trop fermé.

Pour « Étoile » on m'a dit: « t'inquiète pas ça va passer avec le travail » et « attention repos jusqu'à ce que l'inflamation passe » ceci ne me satisfaisait pas du tout. Donc j'ai cherché et c'est Steinbrecht qui m'a fournie les explications les plus complètes, comme quoi les anciens sont à étudier.
Comme d'habitude , je suis trop bavarde, donc je continue dans un autre post, pour ne pas fatiguer les têtes délicates.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: apparition des parotides   Lun 25 Fév 2013 - 17:52

yveskatz a écrit:
certains chevaux n'ont pas l'écartement suffisant pour que les parotides puissent y trouver suffisamment de place...

C'est aussi ce que j'ai entendu. Mais si certains chevaux ont une auge étroite tout leur squelette est en rapport, fin et étroit, comme c'est le cas des pur sang arabes pour lesquels on invoque l'étroitesse de leur mandibules pour justifier leur port de tête. Or j'ai eu l'occasion de monter des PSar qui toléraient parfaitement le ramener. Une trotteuse à la tête étroite mais à la cravate particulièrement fine donnait un ramener parfait, sans que jamais les parotides ne soient apparues. J'en avais déduit que c'était plus une question d'épaisseur de cravate donc de muscles que d'étroitesse de tête.
Par contre un SF particulièrement bien proportionné, mais malheureusement travaillé en rênes allemandes uniquement, à l'obstacle, présentait la fameuse « cassure » d'encolure au niveau de la troisième vertèbre, et les parotides apparentes. Cette « cassure » était pour moi , à l'origine d'une nuque raide, qui ne cédait, pas et d'une cravate impossible à affiner sans intervention d'un ostéopathe. Ben, oui, j'y reviens encore, mais malgré toutes leurs sciences et techniques, il est des « blocages squelettiques » auxquels les cavaliers les plus savants ne peuvent remédier. No

Concernant les chevaux de dressage qui présentent des parotides apparentes...
Les chevaux destinés au dressage sont sélectionnés pour cette discipline, donc le ramener devrait être pris en compte dans cette sélection, alors je m'étonne qu'un cheval au maxillaire étroit qui ne pourra pas naturellement fermer l'angle tête encolure puisse être présenté sur un carré de dressage, surtout à haut niveau. On les sélectionne pour leur amplitude naturelle des gestes des antérieurs, amplitude qui ne peut se développer que sur une encolure haute, encolure haute qui n'est gérable qu'en cession de nuque, cession de nuque qui ne s'obtient facilement qu'avec un maxillaire assez large pour que les parotides restent à leur place, en dessous, car si elles ressortent le cheval est gêné et ne cèdera pas correctement dans sa nuque, encolure haute. Donc à moins d'un problème d'encolure « blocage de cervicales » on ne devrait pas voir les parotides sur un cheval de dressage de haut niveau. Ou alors , le cavalier tolère que le chanfrein ne soit pas vertical mais au delà de la vertical.
« Raisonnement de groom qui n'y connait rien à la compétition de haut niveau » me direz vous, c'est exact! Mais, alors expliquez moi! pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: apparition des parotides   Lun 25 Fév 2013 - 18:16

Fraxinus, arrêtez de vous dévaluer! Je vous dirais que, personnellement, je n'en connais pas plus que vous en compétition de haut niveau............... geek
Merci , au nom de lecteurs de Educaval, pour les informations complètes que vous avez données.
Concernant votre question sur la sélection, je ne crois pas que la largeur des ganaches soit un critère pris en compte! mais je ne suis pas éleveur............!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: apparition des parotides   Mer 27 Fév 2013 - 11:28

C'est très intéressant tout ça! J'avais juste entendu parler de chevaux ayant de trop grosses ganaches et ayant des difficultés pour la mise en main de ce fait, mais vos explications sont bien plus précises. Quand vous parlez de la "cravate", ce sont les muscles situés sous les parotides, en haut et sur l'avant de l'encolure? J'ai tapé cravate cheval dans mon moteur de recherche et forcément je suis tombée sur 4 pages de cravates avec des motifs de chevaux dessus Laughing .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: apparition des parotides   Mer 27 Fév 2013 - 11:41

pour moi, la cravate est "l'ensemble de la liaison tête / encolure"............... geek
PS: relisant après coup l'intervention initiale de Fraxinus, je note (comme auraient du le faire Florie et moi même lors d'une lecture attentive) que Fraxinus a bien indiqué ce qu'est pour elle la "cravate"... Rendons lui cette justice!............ geek


Dernière édition par yveskatz le Mer 27 Fév 2013 - 11:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: apparition des parotides   Mer 27 Fév 2013 - 11:48

pour répondre à Fraxinus, c'est à l'habileté, à la finesse d'écoute et aux connaissances du cavalier que l'on doit faire appel pour savoir, en fonction de la morphologie du cheval , quelle est la meilleure attitude à lui laisser prendre;
Avec un cheval aux ganaches peu écartées, il faut savoir limiter la fermeture de la nuque...et obtenir la remontée et le soutien de l'avant main par un juste travail de l'arrière main.
Ayons toujours en mémoire que l'équitation se pratique de l'arrière vers l'avant et que , dans une éducation gymnastique bien conduite, l'attitude du bout de devant résulte du travail de l'arrière main, relayé par un fonctionnement juste du dos (du cheval... et du cavalier!).................. geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: apparition des parotides   Mer 27 Fév 2013 - 12:16

yveskatz a écrit:
pour moi, la cravate est "l'ensemble de la liaison tête / encolure"............... geek
PS: relisant après coup l'intervention initiale de Fraxinus, je note (comme auraient du le faire Florie et moi même lors d'une lecture attentive) que Fraxinus a bien indiqué ce qu'est pour elle la "cravate"... Rendons lui cette justice!............ geek

Très juste! Effectivement Fraxinus l'avais défini! Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: apparition des parotides   Mer 27 Fév 2013 - 16:03

Florie D a écrit:
J'ai tapé cravate cheval dans mon moteur de recherche et forcément je suis tombée sur 4 pages de cravates avec des motifs de chevaux dessus Laughing .

J'ai repris mon « dictionnaire du cheval et du cavalier de C.Cassart/R.Morant ed Maloine » et bien le terme cravate n'existe pas pale ou plutôt il fait référence à ce qui vient de Croatie, chevaux ou cavaliers et au sens premier c'est une bande de linge que les cavaliers croates portaient autour du cou.
Par contre j'y ai trouvé
Cravaté: Qualifie le cheval par rapport à la manière dont sa tête est attaché à l'encolure: il peut-être « bien » ou « mal » cravaté.
Donc il n'est pas étonnant que vous ayez trouvé des pages de cravates avec des motifs de chevaux. Laughing


yveskatz a écrit:
Ayons toujours en mémoire que l'équitation se pratique de l'arrière vers l'avant et que , dans une éducation gymnastique bien conduite, l'attitude du bout de devant résulte du travail de l'arrière main, relayé par un fonctionnement juste du dos (du cheval... et du cavalier!)
On ne le dira jamais assez!
Mais c'est en pratiquant comme cela que le cheval peut être amener de lui même à remonter le garrot et l'encolure et à prendre un port de tête plus haut avec un ramener plus accentué grâce à certains exercices Ce fut le cas d' « Étoile ». pale
yveskatz a écrit:
c'est à l'habileté, à la finesse d'écoute et aux connaissances du cavalier que l'on doit faire appel pour savoir, en fonction de la morphologie du cheval , quelle est la meilleure attitude à lui laisser prendre;
Avec un cheval aux ganaches peu écartées, il faut savoir limiter la fermeture de la nuque...et obtenir la remontée et le soutien de l'avant main par un juste travail de l'arrière main.
Un cheval généreux pourra fermer de lui même l'angle tête encolure, même sur des rênes longues, c'est donc aussi sur la durée de l'exercice, dont résulte le port de tête, que le cavalier devra jouer.
Mais il devra surtout veiller également à affiner cette fameuse « cravate ».
Étoile m'a appris à laisser de coté tout exercice qui amenait le relèvement prononcé du garrot entre les épaules, travail de 2 pistes transitions rapprochées et reculé,(à moins de les pratiquer comme Pradier, le nez dans le sable, mais je ne connaissais pas Pradier à ce moment là et ces exercices ne sont possibles qu'avec un engagement prononcé des postérieurs ce qui n'est pas applicables à tous les chevaux, mais c'est un autres débat) pour en revenir au travail de base, essentiellement le cercle en attitude basse, nuque jamais au dessus du garrot le seul qu'elle acceptait volontiers tant que les parotides étaient apparentes et ceci pendant un temps assez long. Ce travail fortifie et assoupli les postérieurs et surtout à le mérite d'affiner la cravate. Le cheval qui étire son encolure (tire la nuque vers l'avant ) muscle le dessus de l'encolure depuis le garrot et affine le dessous. En affinant le dessous de l'encolure les ganaches se dessinent sur tout leur pourtour, ne sont plus noyées dans l'attache de la tête à l'encolure. Le dessin net des ganaches est un indice qui me paraît valable pour savoir si un cheval est bien ou mal cravaté donc si les parotides risquent de ressortir ou non au cours de la formation du cheval.

« Étoile » était non seulement creuse (à la r'tourne) donc encolure plus musclée en dessous qu'au dessus mais fortement dissymétrique, coté gauche plus long que le coté droit, c'est aussi pour cela que sa parotide gauche était plus enflée que la droite. Encore une raison pour continuer dans le travail de base d'étirement global et de renoncer à tout relèvement d'encolure prématuré malgré sa bonne volonté certains jours.

Il me semble qu'il faut également s'interroger sur les parotides lorsque le cheval présente une différence de salivation d'un coté par rapport à l'autre dans le travail. J'ai pu remarqué que certains cavaliers trouvaient normal l'apparition de ces protubérances molles sur le coté des ganaches: on m'avait dit pour Étoile que « c'était normal et que cela passerait avec le travail ». Mais même si elles n'occasionnent aucune gêne, elles restent un indices dont le cavalier doit tenir compte dans la progression qu'il propose à son cheval. Revenir au travail de base n'est jamais une perte de temps, bien contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: apparition des parotides   

Revenir en haut Aller en bas
 
apparition des parotides
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» apparition de taches sur le ventre
» apparition d'algues au démmarrage du bac
» Apparition d'algues filamenteuses marron depuis ajout d'éclairage
» Willow a fait son apparition chez moi
» Apparition d'algues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Sciences hippiques et équitation :: Connaissance du cheval-
Sauter vers: