CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 Les qualités de l"enseignant !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Jeu 28 Fév 2013 - 12:24

Citation :
Sonia: Donc, Florie, si je reprends ce que tu me dis : Le moniteur doit vérifier que le matériel soit adapté à chaque monture ( matériel adapté et ajusté)
Cela te convient il?
Voui! Very Happy
Citation :

Vous avez tout à fait raison, Sonia... Dans les textes! Mais dans la réalité des faits, en d'autres endroits de France, les formateurs ne sont pas aussi sérieux que vous semblez l'être. Les aspects financiers prennent le pas sur l'aspect pédagogique (on recrute pour avoir le quota d'élèves!), les examens sont accordés facilement pour que le centre de formation ne soit pas dévalorisé,etc...
Tout cela, ce sont des enseignants eux même qui l'écrivent et qui l'on vécu... Moi, je n'en suis qu'un "petit" témoin!et un observateur relativement "intransigeant". Je n'ai pas donné 40 ans de ma vie (et continue jusqu'à ce que mort s'ensuive!)à l'enseignement de l'équitation pour accepter le statut actuel de l'enseignant et le niveau déplorable de l'enseignement (voir le post de FlorieD).

Quel post? Ou sujet?
Sinon je ne veux pas insister lourdement, étant donné que pour moi ce débat n'a pas sa place sur ce sujet mais les conditions d'examens qui ont été les miennes sont similaires à celles que décrit Sonia, et ni nos formateurs, ni nos examinateurs ne nous ont fait de cadeaux. Pour ma part j'ai mon galop 7 depuis 2003 (validé par un CTR), j'ai fait 4ans de préformations avant de passer mon BPJEPS, et si au début je me dévalorisais quand je vous entendais parler des BPJEPS je me sens de moins en moins concernée, car vos propos ne correspondent plus à la réalité de ce que j'ai vécu.
Et heureusement que dans la "vraie vie" les gens (professionnels, élèves, propriétaires...) sont moins critiques que sur les forums (et encore, ici c'est pas pire... Rolling Eyes), sinon j'aurais décroché depuis longtemps malgré la passion que j'ai pour mon métier.
Je ne suis pas d'accord avec les généralités qui sont faites sur les BPJEPS, non nous ne sommes pas tous des incapables qui se croient champions du monde alors qu'ils ne savent pas discerner la tête de la queue.
A Soffad qui aime nous qualifier de "simples animateurs", je répond que d'une part il n'y a pas de sots métiers et qu'il en faut pour tous les publics (et l'air de rien les cours poneys c'est loin d'être un métier facile, c'est mal payé, peu valorisant, il faut jouer les psychologues avec les parents, éduquer les gosses mal élevés sans froisser personne etc...), que d'autres parts ces "simples animateurs" comme vous dites (pourquoi simples? animateurs ça ne suffit pas?) ont des diplômes qui leurs permettent d'enseigner qui sont l'APB, le CQP ASA (anciennement BAP) et le BAPAAT.
Le BPJEPS est enseignant animateur et dans cette définition il y a aussi enseignant, ne vous déplaise, et nous ne sommes pas formés QUE à faire les clowns au milieu du manège.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Jeu 28 Fév 2013 - 12:46

Quel post? celui sur la nécessité de surveiller le bon ajustage du matériel. C'est quand même une base,non?
Bien sûr qu'il y a des BP qui veulent faire, et bien, de l'enseignement... Si je n'en avais pas été persuadé je n'(aurais pas créé Educaval. Votre parcours ? Florie, est quand même un peu atypique par rapport à beaucoup. IL se rapproche de ce que doit être une formation. Car même si en entrée de formation, on a un vrai niveau galop7 (cavalier capable de monter un cheval dressé et de lui conserver ses acquis), il est difficile en un an d'acquérir le compétences suffisantes pour enseigner
et l'air de rien les cours poneys c'est loin d'être un métier facile, c'est mal payé, peu valorisant, il faut jouer les psychologues avec les parents, éduquer les gosses mal élevés sans froisser personne etc...),.
Bien évidemment , encadrer des gosses n'est pas évident. Demandez aux enseignants, aux éducateurs en centres aérés ou autres, tout ce que cela demande d'écoute, de rigueur et de caractère stable et affirmé.
Mal payé , c'est propre au métier d'enseignant en équitation et ce la ne date pas d'aujourd'hui. Peu valorisant? pas d'accord! si vous autorisez vos élèves à progresser, à s'épanouir à côté de cheval, cela valorise vos apports pédagogiques...
Et un e chose que je reprocherais toujours à la formation actuelle, dusse cela m'apporter les foudres de certains, c'est qu'elle ne concerne que (ou pour une grande partie) l'équitation verts les enfants. Et je rappelle que ce constat est fait par les diplômés eux mêmes. Si aujourd'hui, on aborde l'équitation beaucoup plus jeune et avec des poneys (personnellement, je ne prenais pas d'élèves avant leur 6 ans, ils montaient sur chevaux et étaient capables d'être chef de reprise en 6 mois!), n'oublions pas que la finalité est d'en faire ensuite des cavaliers sur chevaux, une fois que leur taille ne leur permettra plus de monter à poney (bien que le nombre de clubs qui gardent les adolescents à poneys avec des pieds qui touchent presque le sol soit plus important qu'on peut le penser)................... geek
Et je ferais remarquer que Florie, Murielle et d'autres qui interviennent sur ce forum et d'autres, ne sont pas un majorité ce qui pourrait laisser supposer que nombre de jeunes enseignants sont satisfaits de leur sort, ont baissé les bras ou quitter le métier! (attention je ne dis pas que Educaval est une référence incontournable!).
Et je rappelle que mon but n'est nullement d'agresser les enseignants, mais au contraire de les aider à être crédibles, respectés et valorisés au travers leur enseignement!............ geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Jeu 28 Fév 2013 - 16:29

Ce n'est pas le sujet , mais vu que notre administrateur entretient le hors sujet allons -y gaiement. Laughing
Florie , je suis ravie qu'une jeune enseignante donne enfin son avis. cheers

Florie a écrit:
Je ne suis pas d'accord avec les généralités qui sont faites sur les BPJEPS, non nous ne sommes pas tous des incapables qui se croient champions du monde alors qu'ils ne savent pas discerner la tête de la queue.
Comme vous je ne suis pas d'accord avec les généralités qui sont faites sur les BPJEPS. Les enseignants sont trop sujet à critique et cela ne date pas d'hier, ni de l'instauration des nouveau diplômes. J'ai toujours entendu des critiques injustifiées qui venaient des adultes en manques de reconnaissance équestres. Les parents: dont un m'a sorti «  aucun instit a réussi à « dompter » (fierté dans l'intonation ) mon gamin ce n'est pas la monitrice qui va y arriver » alors que le môme en question n'était qu'un sale gosse désobéissant et mal éduqué qui se mettait en danger pendant les reprises et mettait les autres en danger, mais qui adorait sa monitrice car justement elle lui imposait des limites. Les cavaliers, ados, jeunes adultes ou adultes, qui voulaient absolument participer à la G8, niveau de reprise le plus haut, sans en avoir les capacités et dénigraient alors l'enseignant. Les compétiteurs qui pouvaient se payer des chevaux de 2eme catégorie et même de première, sur lesquels ils étaient le plus souvent des passagers clandestins, pour gagner en quatrième catégorie et changeaient de cheval lorsqu'ils ne gagnaient plus. Les enseignants ont toujours eu bon dos, il faut bien que les cavaliers puissent se défouler sur quelqu'un et cela continue sur les forums.

Bien sûr, lorsque le cavalier, qui aura acquis une certaine autonomie et indépendance, est en recherche d'un certain type d'équitation qui doit correspondre à une certaine idée, philosophie de l'équitation, propre à chacun, il va se mettre en quête d'une personne, d'une personnalité, d'un caractère,d'un personnage, qui pourra lui apporter très exactement ce qu'il recherche et ce qu'il recherche correspondra plus à un instructeur ou même à un écuyer. Dans ce cas précis , tout comme en amour, le cavalier cherchera l'écuyer qui possède la névrose complémentaire à la sienne Laughing . (c'est de l'humour affraid ) . Mais, dans ce cas précis et bien qu'il s'agisse toujours d'enseignement, on sort du cadre de l'enseignement de base de l'équitation.

À relire tout le sujet j'ai vraiment l'impression que les différents intervenants ne parlent pas tout à fait de la même chose: d'une part l'enseignement qui conduit un cavalier à savoir monter correctement un cheval dressé jusqu'au G7, d'autre part l'enseignement qui apprend au cavalier à apprendre à son cheval au delà du G7, l'équitation de base et l'équitation supérieure. Ce sont deux professions différentes. Et dans l'équitation de base, il faut distinguer celle qui s'adresse aux enfants de celle qui s'adresse aux adultes, (les ados étant tous des ch*** pardon des inclassables, de nos jours il leur faudrait des éducateurs spécialisées Rolling Eyes )

yveskatz a écrit:
n'oublions pas que la finalité est d'en faire ensuite des cavaliers sur chevaux, une fois que leur taille ne leur permettra plus de monter à poney (bien que le nombre de clubs qui gardent les adolescents à poneys avec des pieds qui touchent presque le sol soit plus important qu'on peut le penser)..

Les poneys D et E sont largement aptes à porter des adultes et sont souvent formés par des adultes. Ce ne sont pas forcément les clubs qui gardent les ados à poneys , mais les ados qui ne veulent pas passer à cheval. Un poney n'a pas la même mentalité qu'un cheval et c'est plus un attachement à un certain type de personnalité qui est la cause du refus de passer à cheval. rendeer
yveskatz a écrit:
Et je ferais remarquer que Florie, Murielle et d'autres qui interviennent sur ce forum et d'autres, ne sont pas un majorité ce qui pourrait laisser supposer que nombre de jeunes enseignants sont satisfaits de leur sort, ont baissé les bras ou quitter le métier!
Ni l'un ni l'autre, mais il est peut-être difficile pour de jeunes professionnels d'intervenir et je crois que Florie l'a bien exprimé en disant, je re cite:
Florie a écrit:
Je ne suis pas d'accord avec les généralités qui sont faites sur les BPJEPS, non nous ne sommes pas tous des incapables qui se croient champions du monde alors qu'ils ne savent pas discerner la tête de la queue.
et
Florie a écrit:
A Soffad qui aime nous qualifier de "simples animateurs", je répond que d'une part il n'y a pas de sots métiers et qu'il en faut pour tous les publics (et l'air de rien les cours poneys c'est loin d'être un métier facile, c'est mal payé, peu valorisant, il faut jouer les psychologues avec les parents, éduquer les gosses mal élevés sans froisser personne etc...), que d'autres parts ces "simples animateurs" comme vous dites (pourquoi simples? animateurs ça ne suffit pas?) ont des diplômes qui leurs permettent d'enseigner qui sont l'APB, le CQP ASA (anciennement BAP) et le BAPAAT.
Le BPJEPS est enseignant animateur et dans cette définition il y a aussi enseignant, ne vous déplaise, et nous ne sommes pas formés QUE à faire les clowns au milieu du manège.

De plus il faut du cran pour les jeunes pour venir se frotter à la bande de « vieux croutons » que nous sommes. farao

yveskatz a écrit:
Et je rappelle que mon but n'est nullement d'agresser les enseignants, mais au contraire de les aider à être crédibles, respectés et valorisés au travers leur enseignement!..
Ceci aurait mérité d'être en gras. Avouez qu'il est difficile de ne pas se sentir dévaloriser en tant qu'enseignant quand on entend dire et répéter que les jeunes ne sont plus les moniteurs d'antan.
Cool, Laughing je n'ai pas dit que c'était faux, juste que c'est.....mal exprimé? confused

Enseignant (de façon générale) est un métier très difficile et à la sortie d'une formation, quand on a la chance d'en avoir une, on est tout juste apte à commencer à apprendre le métier. Alors plutôt que d'insister sur les lacunes de la dite formation, contribuons à les combler ou à approfondir cette formation de manière théorique cela va de soit sur un forum.

C'est pourquoi le sujet de SoniaFleur est intéressant et complète bien celui de Pimprenelle sur la progression du cavalier.

Soniafleur: observables:
à propos du matériel: des cuir propres et souples, des mors brillants, des tapis de selle souples, secs, en bon état.
Des chevaux: curieux lorsqu'on rentre dans l'écurie, tête à la porte de leur boxes, et sans poils blancs révélateurs de plaies de harnachement, sur de la paille dans des boxes propres et lâchés ensemble au pré ou au moins dans le manège avant les heures reprises et pendant les jours sans cours (avec les précautions d'usage cela se passe très bien et garantit le calme en reprise)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Jeu 28 Fév 2013 - 17:16

Enseignant (de façon générale) est un métier très difficile et à la sortie d'une formation, quand on a la chance d'en avoir une, on est tout juste apte à commencer à apprendre le métier. Alors plutôt que d'insister sur les lacunes de la dite formation, contribuons à les combler ou à approfondir cette formation de manière théorique cela va de soit sur un forum.

Difficile, mais oh combien passionnant et exaltant! Je souscrit totalement à ce qu'écrit Fraxinus sur les compétences en sorite de formation; Ce devait être un des buts de Educaval. Créer une chaine comme un compagnonnage où les uns expriment leurs manques, leurs craintes , leurs doutes et où d'autres plus anciens apportent leurs expériences! (but raté!). Discourir sur le forum, mais aussi et surtout échanger lors des rencontres pédagogiques (re raté en terme de fréquentation , mais pas en intérêt des échanges, du moins c'est ainsi que je les perçois)
J'ai une pédagogie un peu ancienne qui va en faire rigoler plus d'un. Si je complimente sur les choses bien exécutées, j'insiste souvent plus sur ce qui ne va pas... car c'est cela qu'il faut améliorer. Et j'ai le même cheminement quant au constat sur l'enseignement actuel. J'insiste sur ce qu'il y a de négatif, mais reconnaît qu'il y a aussi des choses positives

À relire tout le sujet j'ai vraiment l'impression que les différents intervenants ne parlent pas tout à fait de la même chose: d'une part l'enseignement qui conduit un cavalier à savoir monter correctement un cheval dressé jusqu'au G7, d'autre part l'enseignement qui apprend au cavalier à apprendre à son cheval au delà du G7, l'équitation de base et l'équitation supérieure. Ce sont deux professions différentes.
Tout juste, mais je pense qu'un club normal se devrait d'être pour le moins capable de mener ses cavaliers jusqu'au niveau galop 7, un vrai (capable de conserver tout son potentiel à un cheval éduqué). L'équitation, que Fraxinus nomme supérieure , s'adresse aux propriétaires cultivés et aux cavaliers qui s'intéressent à participer à l'éducation des futurs chevaux d'instruction que se doit de posséder tout club sérieux!
Il est bien évident que cela est valable, que l'on soit en poney club ou que l'on enseigne à des adultes sur chevaux (je ne fais pas la différence par rapport à la taille, mais en fonction du potentiel. Il y a des poneys qui ne sont rien d(autres que des chevaux "miniatures" et auxquels on doit donner la même éducation )

La dévalorisation de l'enseignant, je l'ai connu.............. geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Jeu 28 Fév 2013 - 17:36

OK Florie je suis dans votre ligne de mire...et je ne le mérite pas car je ne me suis jamais adressé a vous personnellement mais toujours de façon générale...

Je persiste a dire et je signe que le niveau d'un "animateur" fraîchement diplômé (et je rejette le "simple" pour vous être agréable) ne peut se prévaloir du titre d'enseignant avec tous ce que ce titre comporte (et que Yveskatz vous a énuméré par ailleurs)

C'est la Fédé elle même qui a choisi le terme d'animateur a la place de "moniteur" pour ceux ou celles qu'elle destine a aider les gens a monter a cheval...Et je suppose que ce terme n'a certainement pas été pris a la légère par la dite Fédé...

Je vous livre la définition par le "Larousse" du terme "animateur":
"Personne qui donne de l'entrain, du mouvement a un spectacle, une réunion, une émission de radio, une télevision..."
Et par le même "Larousse" celle de "moniteur':
"Personne chargée de l'enseignement et de la pratique de certains sports, de certaines disciplines"

Je crois qu'on peut faire le distinguo entre les deux définitions...sans que de ma part il n'y ait absolument rien de péjoratif dans l'appellation et le métier de "l'animateur"....c'est un métier a part entière j'en suis persuadé....Mais un métier qui ne peut pas se permettre d'enseigner les spécificités qu'offre "obligatoirement" la pratique de l'équitation...

Maintenant Florie je dois préciser que nos propos sont a destination d'une généralité et non vis a vis d'un ou d'une personnalité....
Je ne me permettrais pas , ne vous connaissant pas et ne vous ayant jamais vu a cheval de vous situer personnellement dans mes réflexions sur le sujet...Au passage vous voyez là l'importance de ne pas pouvoir situer un interlocuteur(trice) au moyen d'une vidéo...ce que je regrette et regretterai toujours...

Par contre,j'ai dit et je maintiens que celui qui est appelé a enseigner est :

....d'abord celui ou celle qui a dressé un ou plusieurs chevaux et a amené ce ou ces chevaux a pouvoir transmettre a l'élève qui le monte toutes les sensations que le "moniteur" est en mesure d' expliquer a cet élève...
....ensuite celui ou celle qui est a même de monter un parcours "propre" d'obstacle (pas un obstacle isolé) d'au moins 110 par ce même cheval...(je laisse le 090 au "simple" G7 et si je parle d'obstacle c'est parce que ce fait demande toute la gamme du travail sur le plat en "basse école")
....et pour finir une reprise de dressage de base exécutée dans de bonnes conditions....ce qui est la moindre des choses pour un supposé enseignant !


Florie, si vous êtes en mesure de satisfaire a ce que je viens d'indiquer (en plus de la liste de Yveskatz...)vous êtes a même de prétendre enseigner ....si vous ne le pouvez pas, il vous faut attendre l'experience qui vous permettra de le faire....

Ce qui ne veut pas dire, si vous ne le pouvez pas, que vous ne ferez pas dans de bonnes conditions ce a quoi est destiné un "animateur": une personne qui donne de l'entrain, du mouvement ... et c'est déjà pas si facile que ça !

Ne prenez pas mal ce que je viens d'écrire, c'est ma façon d'interpréter le sujet et vous avez absolument le droit de la réfuter....cela ne me fera pas changer d'opinion et j'aurai toujours le même respect pour vous car je sais que vous ne faites que reproduire ce qu'on vous a demandé de produire....

Mes griefs ne vont nullement vers les "animateurs" mais vers la Fédération qui est en train de délabrer ce qui faisait envie a tout le microcosme équestre: l'équitation de tradition Française !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Jeu 28 Fév 2013 - 17:45

Mes griefs ne vont nullement vers les "animateurs" mais vers la Fédération qui est en train de délabrer ce qui faisait envie a tout le microcosme équestre: l'équitation de tradition Française !

Je suis à 100% Henri... comme tous ceux qui s'intéressent au mouvement des Indignés de la politique fédérale sur FB (près de 6000 personne en en moins de 2 mois!)................. geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Jeu 28 Fév 2013 - 21:29

si vous me permettez une incursion dans la discussion

Il n'y a aucune raison de reprocher à un enseignant d'être "Animateur" ou à la ffe d'avoir inventé ce titre à seule fin de baisser le niveau
Le seul responsable est le législateur (texte disponible sur Légifrance, consulter aussi les décrets d'application). Pour les députés ou le ministre de l'époque (M-G Buffet) ce titre n'avait rien de dévalorisant : il s'inscrit dans le cadre de l'éducation populaire, tournée vers les jeunes
C'est pourquoi les animateurs sont formés à une pédagogie adaptée aux enfants, pas aux adultes ; c'est un tort certain pour l'équitation, mais ils n'y sont pour rien

Vous demandez à tous les enseignants d'être capables d'aider un propriétaire à dresser un cheval. Est-ce vraiment nécessaire ?
Sur l'ensemble des cavaliers il n'y a qu'une petite proportion de propriétaires
Sur cette fraction beaucoup achètent un cheval déjà dressé, conscients qu'ils sont de la difficulté et de la durée de l'entreprise
Parmi ceux qui achètent un poulain un bon nombre choisit de "travailler" seuls avec parfois de "superbes" résultats...à leurs yeux

On comprend sans peine que les BP se sentent dévalorisés à la lecture des forums (moins celui-ci que d'autres)
J'ai parlé sur un forum d'un moniteur amenant les chevaux à la haute école et obtenu en unique réponse ceci : Rolling Eyes
Façon comme une autre de me traiter de menteuse ou d'idiote et le moniteur d'incompétent...forcément
J'en ai été très peinée ; non pour moi mais pour cet enseignant. J'imagine combien j'aurais été vexée si j'avais été personnellement concernée

S'il y avait dans mes proches un jeune sortant de formation, je lui épinglerais au mur :
- si un professionnel te dit qu'il en savait autant au premier jour d'exercice que quinze ans après, c'est qu'il a un problème de mémoire
- si un cavalier te dit qu'il est mauvais uniquement à cause de son (ses) enseignant(s), c'est qu'il refuse ses propres responsabilités
- oublie les généralisations, elles ne peuvent être qu'abusives
- avant de prendre une critique en considération, va regarder attentivement son auteur sur le terrain


Dernière édition par pimprenelle le Jeu 28 Fév 2013 - 21:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Jeu 28 Fév 2013 - 21:43

Pimprenelle, vous parlez juste et j'apprécie votre intervention. Cependant

Sur l'ensemble des cavaliers il n'y a qu'une petite proportion de propriétaires
Ceci est exact

Sur cette fraction beaucoup achètent un cheval déjà dressé, conscients qu'ils sont de la difficulté et de la durée de l'entreprise
Là vous faites une erreur. Nombre de mes élèves sont des propriétaires dépassés par leurs chevaux. Ils n'étaient pas conscients de l'aventure face à des chevaux manquant d'éducation, mais peu chers!Seuls une minorité,,ayant des moyens financiers, peut s'acheter un cheval déjà dressé

Parmi ceux qui achètent un poulain un bon nombre choisit de "travailler" seuls puisque les moniteurs sont incompétents.
Tous les enseignants ne sont pas incompétents, mais ils sont difficiles à trouver, encore plus quand ils demandent un prix abordable. et si vous saviez le nombre de chevaux cassés par des cavaliers, de bonne volonté, mais manquant de la technique la plus élémentaire.
................ geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Jeu 28 Fév 2013 - 21:56

soniafleur a écrit:

Vous parlez de vos problèmes rencontrés , cela m'intéresse pour affiner mon guide . Si vous avez le courage de détailler un peu plus, je suis preneuse de toutes idées!!!

Dans mon club je n'ai connu que des enseignantes BEES1.
J'ai commencé dans un cours composés pour l'immense majorité d'adultes débutants et de quelques ados.
J'ai eu le sentiment, surtout de la part de l'une des enseignantes d'alors, que les adultes étaient considérés comme des causes perdues tout justes bons à venir se détendre et boire des canons après les cours (ce qui n'était absolument pas mon objectif ; je n'étais pas venu me faire des copains même si je n'ai rien contre le fait de passer un moment ensemble après les cours).
Un adulte lira plus facilement qu'un gamin... mais quand il essaye d'en parler et qu'on lui dit gentiment qu'il ne peut pas comprendre (et quand il s'aperçoit que son enseignante n'a pas lu la moitié de ce qu'il a lu...) Shocked
Un adulte a souvent un peu plus de mal à trouver sa place et à se mettre avec son cheval. Se faire une heure de tape-cul avec des consignes sommaires et souvent d'une utilité douteuses sous le regard amusé (ce qui ne me dérangeait pas) d'une enseignante qui semblait vous dire que c'était peine perdue (ce qui me dérangeait nettement plus), ça ne m'a ni aidé ni amusé. Du coup, après avoir renoncé à prendre des cours avec cette enseignante (l'autre était un peu plus jeune et sans doute moins blasée) et avoir essayé les cours individuels dans mon club, je suis allé passer une journée avec Isa Danne puis j'ai fait un grosse douzaine de séance chez un indépendant qui m'a fait faire un bon en avant.
Tout ça ne m'a pas empêché d'avancer et d'obtenir mon G7 à la fin de ma sixième année, mais il m'a quand même fallu aller chercher en dehors du club des éléments qu'il me semblerait normal de trouver au sein du club.


soniafleur a écrit:
En effet , les tests d'entrée sont de niveau galop 7.
Dans votre club, peut être que la formation est plus longue (2 ans ?) et dans ce cas les élèves rentrent avec un galop 6 et passent souvent la 1ère année le diplôme d'animateur et la 2ème année le diplôme de moniteur (BPJEPS ou CQPEAE)
Ou bien, les élèves sont diplômés du galop 6 mais ont un niveau réel galop 7?
Il me semble IMPOSSIBLE de former des galop6 à devenir enseignants en seulement un an. En effet, 1 an de formation correspond à une moyenne de 3 jours d'équitation par semaine. A ce rythme en un an il est déjà difficle d'accompagner des cavaliers du galop 6 au galop7 .
De plus, les moniteurs doivent apprendre à ressentir, comprendre, analyser , solutionner, ce qu'ils font à cheval et le transposer en mots ( à travers un langage technique adapté au public visé) sans oublier tout le reste du programme...
Et contrairement aux écrits de Daffos et YvesKatz, le niveau de sortie des élèves moniteurs se déroulent sur plusieurs tests en cross, dressage et cso (parcours de 1m05 avec difficultés techniques et contrats) suivis à chaque fois d'une analyse !!!
Effectivement, les élèves font des formations de 2 ans dans notre club.
J'en ai parlé aujourd'hui avec l'une de mes enseignantes. Elle m'a un peu raconté son parcours, sa formation... et reconnait elle-même avoir reçu une formation très supérieure à ce qu'ont les élèves enseignants du club. Elle a tourné en CSO sur des 120 quand les élèves d'aujourd'hui ne dépassent quasiment plus la Club 1. En dressage, la différence de niveau me semble encore plus importante. En revanche, elle reconnaît n'avoir connu aucune formation au travail à pied (longe, longues rênes) qu'elle a vaguement pratiqué par nécessité mais qu'elle n'aimait pas, ce qui me surprend.
Elle trouve aussi que les élèves d'aujourd'hui font trop de théorie dans trop de domaines et pas assez de pratique.
Pour ma part, les rares cours que j'ai pu faire avec des élèves monitrice (animatrice) en fin de 2e année m'ont semblé très "légers".


soniafleur a écrit:
Enfin, Chouchoutez les monitrices de votre club ! Même si elles ont quelques lacunes, elles ont, j'en suis sûre, beaucoup plus de qualités. Le métier de moniteur comprend tellement de façettes que PERSONNE ne peut répondre parfaitement à toutes !!!!! L'essentiel est que vous vous sentiez bien dans votre club et que vous continuiez de progresser.
Aujourd'hui j'ai un bon rapport avec mes enseignantes qui me laissent une certaine autonomie et avec qui un dialogue s'est instauré, mais j'aimerais qu'elles soient plus "pointues" dans certains domaines, particulièrement en dressage. Et j'avoue douter sérieusement de la possibilité de beaucoup progresser dans un club après le G7 (cavalerie, cours collectifs, niveaux disparates au sein d'une même reprise, lacunes techniques de l'enseignement).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Jeu 28 Fév 2013 - 23:08

pimprenelle a écrit:
si vous me permettez une incursion dans la discussion

Il n'y a aucune raison de reprocher à un enseignant d'être "Animateur" ou à la ffe d'avoir inventé ce titre à seule fin de baisser le niveau
Le seul responsable est le législateur (texte disponible sur Légifrance, consulter aussi les décrets d'application). Pour les députés ou le ministre de l'époque (M-G Buffet) ce titre n'avait rien de dévalorisant : il s'inscrit dans le cadre de l'éducation populaire, tournée vers les jeunes
C'est pourquoi les animateurs sont formés à une pédagogie adaptée aux enfants, pas aux adultes ; c'est un tort certain pour l'équitation, mais ils n'y sont pour rien
je suis totalement d'accord avec vous....
Mais il faut comprendre que ces textes ont été produits et signés par des technocrates et non des cavaliers de haut niveau....
Les "animateurs" n'y sont pour rien?.... je ne cesse de le répéter dans toutes mes interventions....

pimprenelle a écrit:

Vous demandez à tous les enseignants d'être capables d'aider un propriétaire à dresser un cheval. Est-ce vraiment nécessaire ?
Sur l'ensemble des cavaliers il n'y a qu'une petite proportion de propriétaires
Sur cette fraction beaucoup achètent un cheval déjà dressé, conscients qu'ils sont de la difficulté et de la durée de l'entreprise
Parmi ceux qui achètent un poulain un bon nombre choisit de "travailler" seuls avec parfois de "superbes" résultats...à leurs yeux
Si c'est a moi que s'adresse la remarque désignant: "les enseignants d'être capables d'aider un propriétaire à dresser un cheval. Est-ce vraiment nécessaire ?" ....je n'ai parlé que de l'enseignant qui "doit" travailler "son" cheval ou un cheval du club pour que l'élève le monte et comprenne ce que l'enseignant explique...je n'ai pas parlé de propriétaires....

Pour le reste, un club qui s"en sort financièrement est un club qui a le plus de propriétaire possible...certains travaillent seuls, d'autres ont recours aux conseils de l'enseignant moyennant finance...Tous les clubs par lesquels je suis passé fonctionnaient de cette manière.... et depuis quelques années beaucoup de "poneys clubs" se sont ajoutés au structure du club.

Quand a votre dernière remarque vous savez sûrement que s'il faut des années pour "dresser" un cheval il suffit de quelques jours pour le "dédresser" avec tout les dommages collatéraux qui vont avec cette situation...
Et pire en ce qui concerne les poulains confrontés aux fantasmes de celui "qui croit savoir"...

pimprenelle a écrit:

On comprend sans peine que les BP se sentent dévalorisés à la lecture des forums (moins celui-ci que d'autres)
J'ai parlé sur un forum d'un moniteur amenant les chevaux à la haute école et obtenu en unique réponse ceci : Rolling Eyes
Façon comme une autre de me traiter de menteuse ou d'idiote et le moniteur d'incompétent...forcément
J'en ai été très peinée ; non pour moi mais pour cet enseignant. J'imagine combien j'aurais été vexée si j'avais été personnellement concernée
Attention, sur les forums je suis pratiquement certains que ceux ou celles qui dévalorisent sont une majorité qui se cachent derrière leurs ordis et montent beaucoup mieux avec leur imagination que sur un cheval....

pimprenelle a écrit:

S'il y avait dans mes proches un jeune sortant de formation, je lui épinglerais au mur :
- si un professionnel te dit qu'il en savait autant au premier jour d'exercice que quinze ans après, c'est qu'il a un problème de mémoire
- si un cavalier te dit qu'il est mauvais uniquement à cause de son (ses) enseignant(s), c'est qu'il refuse ses propres responsabilités
- oublie les généralisations, elles ne peuvent être qu'abusives
- avant de prendre une critique en considération, va regarder attentivement son auteur sur le terrain
D'acord avec vous sur l'ensemble....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Ven 1 Mar 2013 - 15:30

yveskatz a écrit:
Ce devait être un des buts de Educaval. Créer une chaine comme un compagnonnage où les uns expriment leurs manques, leurs craintes , leurs doutes et où d'autres plus anciens apportent leurs expériences! Discourir sur le forum, mais aussi et surtout échanger lors des rencontres pédagogiques .

Enfin , vous expliquez clairement le but d'Educaval.
Créer un compagnonnage de soutien au jeunes enseignants, auquel les pratiquants peuvent apporter, eux aussi leur questions et doutes et leur expérience.
Cet objectif ne figure pas clairement sur la page d'accueil, lorsqu'on arrive sur le forum en lecture simple. Il permettrait, peut être, de faire comprendre aux jeunes enseignants en quête d'aide et de soutien qu'ils sont les bienvenus et que ce n'est pas parce qu'ils sont en rouge, classé comme professionnels qu'ils sont obligé de prouver ce professionnalisme par leur savoir sans faille.
J'ai du mal à trouver mes mots, mais je me demande si le fait d'être en rouge ne retient pas, les enseignants en demande, d'intervenir?


yveskatz a écrit:
J'ai une pédagogie un peu ancienne qui va en faire rigoler plus d'un. Si je complimente sur les choses bien exécutées, j'insiste souvent plus sur ce qui ne va pas... car c'est cela qu'il faut améliorer. Et j'ai le même cheminement quant au constat sur l'enseignement actuel. J'insiste sur ce qu'il y a de négatif, mais reconnaît qu'il y a aussi des choses positives

Cela également il faut le redire de temps en temps, c'est ce que j'appelle votre côté « hussard de la république en blouse grise ». Bien sûr, il n'est pas question de vous changer, à votre âge vénérable, pensez donc, c'est impossible, quand on ne vous connait pas, ça peut refroidir, mais on s'y fait, en insistant un peu. lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Ven 1 Mar 2013 - 15:35

Daffos a écrit:
Par contre,j'ai dit et je maintiens que celui qui est appelé a enseigner est :

....d'abord celui ou celle qui a dressé un ou plusieurs chevaux et a amené ce ou ces chevaux a pouvoir transmettre a l'élève qui le monte toutes les sensations que le "moniteur" est en mesure d' expliquer a cet élève...
....ensuite celui ou celle qui est a même de monter un parcours "propre" d'obstacle (pas un obstacle isolé) d'au moins 110 par ce même cheval...(je laisse le 090 au "simple" G7 et si je parle d'obstacle c'est parce que ce fait demande toute la gamme du travail sur le plat en "basse école")
....et pour finir une reprise de dressage de base exécutée dans de bonnes conditions....ce qui est la moindre des choses pour un supposé enseignant !

Florie, si vous êtes en mesure de satisfaire a ce que je viens d'indiquer (en plus de la liste de Yveskatz...)vous êtes a même de prétendre enseigner ....si vous ne le pouvez pas, il vous faut attendre l'experience qui vous permettra de le faire....

Ce qui ne veut pas dire, si vous ne le pouvez pas, que vous ne ferez pas dans de bonnes conditions ce a quoi est destiné un "animateur": une personne qui donne de l'entrain, du mouvement ... et c'est déjà pas si facile que ça !

Ne prenez pas mal ce que je viens d'écrire, c'est ma façon d'interpréter le sujet et vous avez absolument le droit de la réfuter....cela ne me fera pas changer d'opinion et j'aurai toujours le même respect pour vous car je sais que vous ne faites que reproduire ce qu'on vous a demandé de produire....
En voilà un autre qu'on ne changera pas! Laughing
Daffos, j'ai toujours pour vous la même admiration et sympathie, mais avouez que vous êtes parfois abrupte?....maladroit?
Bien que ne soit pas Florie et malgré les précautions que vous rajoutez à votre....opinion, n'oubliez pas que vous vous adressez à l'une des rares jeunes enseignantes qui participent au forum, un peu d'indulgence et de compassion que diable!
Daffos a écrit:
Florie, si vous êtes en mesure de satisfaire a ce que je viens d'indiquer (en plus de la liste de Yveskatz...)vous êtes a même de prétendre enseigner ....si vous ne le pouvez pas, il vous faut attendre l'experience qui vous permettra de le faire....

Les jeunes ne prétendent rien, ils font ce qu'ils peuvent de la formation qu'ils ont reçue.
Lorsque je disais plus haut que « Enseignant (de façon générale) est un métier très difficile et à la sortie d'une formation, quand on a la chance d'en avoir une, on est tout juste apte à commencer à apprendre le métier. » je me référais aux dire des instituteurs, qui malgré une formation solide autrefois, m'ont toujours dit que la pédagogie ne s'apprend réellement qu'en classe, et quelque soit leur expérience, à chaque rentrée de septembre, ils ont le trac. Chaque élève est différent, chaque classe est différente et chaque année de nouvelles situations les obligent à adapter leur pédagogie. Ils n'ont jamais fini d'apprendre à apprendre à leurs élèves. C'est pourquoi la profession d'enseignant est si riche.

Donc quelque soit l'expérience d'un enseignant, elle continue de s'enrichir au fil du temps. Et même un animateur est capable de pédagogie et de la développer et d'évoluer et est capable de parfaire son équitation tout au long de sa carrière. Une formation est un point départ et celle qu'a reçue Florie, celle dont parle Soniafleur à l'air d'être solide. Il serait intéressant d'avoir l'avis d'autres enseignants sur leur formation.

Daffos, il ne viendrai pas à l'idée de douter de l'expérience et du sérieux des participants de ce forum, (et ceci sans avoir besoin de vidéo). Je pars, systématiquement, du principe que ceux qui s'expriment, savent de quoi ils parlent et qu'ils en savent plus que moi-même; c'est la raison pour laquelle je trouve ce forum enrichissant. Même s'il m'arrive de titiller certains participants (Muriel Le Mestric sait de quoi je parle) c'est uniquement pour en apprendre plus. ( je dois être ascendant vampire Laughing ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Ven 1 Mar 2013 - 16:44

Lu sur FB, sous la signature de Sylvie Clochard

Moi je ne suis qu'une simple élève, mais j'ai souvent accepter, pour rendre service, de donner """"des cours""" et ce de façon suivi, en m'impliquant, en me documentant.... Cela m’a fait énormément progresser moi-même du reste… ça m’a obligé à me demander pourquoi plutôt que comment ! Bref entre savoir-faire sois même les exercices et savoir les expliquer et surtout les faire réaliser à un "élève" il y a un monde....
Effectivement beaucoup de grands cavaliers ont (pour moi) de réels talents que j'appellerais "naturels". Ils sentent ! Et ce de façon quasi inné....... Mais comment expliquer à un élève ce qu'il doit sentir si on n’est pas conscient soit même que ces sensations sont essentielles ?
Il faut, pour bien enseigner décortiquer toutes les étapes qui ont permis d'arriver au mouvement juste et ce dans la légèreté ! Car, plus que l'exercice lui-même, c'est la façon dont on l'a exécuté qui rendra l'équitation de l'élève juste ou non... Etre un bon enseignant demande donc un vrai dévouement, une vrai envie de partager, de faire circuler son savoir. Il ne faut nulle retenue dans ce rôle, nulle envie de garder pour soi des connaissances ou sensations qu'on a pu mettre sois même tant d'années à acquérir... C'est parfois torturant si on veut exercer son rôle correctement, il faut avoir l'envie de chercher plusieurs façons différentes d'expliquer un exercice si on sent que le message n'est pas compris... l'enseignement c'est un véritable sacerdoce…
Hors beaucoup de grands cavaliers sont avant tout des compétiteurs, qui n’ont pas du tout cet altruisme en eux, qui ne voit dans l’enseignement qu’un complément à leur activité principale. Pourtant on dit souvent qu’un moniteur doit choisir entre la compétition et ses élèves car il est difficile de mener de front les deux activités… Et puis, comment pensez-vous que Carl Ester prenne la réussite de Charlotte Dujardin ?
Bref, à nous élève, de savoir ce qu’on veut vraiment ! Etre amené vite et mal en compétition ou accepter de prendre le temps nécessaire pour faire de notre équitation bien plus qu’un sport mais un véritable art… voire un art de vivre…
Conclusion ce n’est pas sur les instructeurs qu’il faut « cracher », mais plus sur le choix du professeur que feront les cavaliers

Il faut savoir rendre hommage à ces personnes quand on a la chance les rencontrer. Leur métier est un dur choix, je ne l'ai que trop vu... Des heures dehors par tous les temps, les premières années et parfois toute une vie à pelleter le fumier aux aurores avant d'entamer la suite de la journée... les frais de véto, d'alimentation de fourrage... Tout ça pour se retrouver en faces de "gamins" ou d'ados impolis et juste motivés le plus souvent pour "sauter des barres parce que le reste c'est trop chiant et qu'on est pas là pour bosser..." Moi je dis qu'il faut être masochiste !!! Alors oui quand je rencontre un Carlos Da Silva qui ne compte pas ses heures et ne vous laisse pas sortir de son manège avant d'être sûr que vous ayez compris et que vous soyez capable de reproduire seule. Qui a donc à coeur de vous rendre autonome sans arrière pensé de perte financière quelconque, quand je rencontre une Pauline Guicheney qui malgré son jeune âge à déjà tant de bienveillance et de patience à votre égard, ou un Nicolas Mallet qui ne se dit pas "bon sang, c'est une handicapé du sentiment et elle a 40 ans !!!, comment voulez-vous qu'elle puisse sentir quoi que ce soit après 20 ans de mauvaise pratique...." Bah que voulez-vous je ne peux que leur dire MERCI avec un grand M ! Parce que de mauvais enseignants, peu désireux de continuer de donner des infos au delà des sacro saintes 60mn de leçon, j'en ai rencontré aussi, parce que j'ai aussi croisé le chemin de ceux qui savent monter sur votre cheval pour vous montrer que eux peuvent le faire mais sont incapables ou très peu désireux (pour garder leur prestance) de vous donner les clefs pour que vous réussissiez.... à un certain âge on fait la part des choses ou pas

A lire et à relire!..................... geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soph95

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 41
Localisation : Val d'oise

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Ven 1 Mar 2013 - 21:02

yveskatz a écrit:
Lu sur FB, sous la signature de Sylvie Clochard

Moi je ne suis qu'une simple élève, mais j'ai souvent accepter, pour rendre service, de donner """"des cours""" et ce de façon suivi, en m'impliquant, en me documentant.... Cela m’a fait énormément progresser moi-même du reste… ça m’a obligé à me demander pourquoi plutôt que comment ! Bref entre savoir-faire sois même les exercices et savoir les expliquer et surtout les faire réaliser à un "élève" il y a un monde....
Effectivement beaucoup de grands cavaliers ont (pour moi) de réels talents que j'appellerais "naturels". Ils sentent ! Et ce de façon quasi inné....... Mais comment expliquer à un élève ce qu'il doit sentir si on n’est pas conscient soit même que ces sensations sont essentielles ?
Il faut, pour bien enseigner décortiquer toutes les étapes qui ont permis d'arriver au mouvement juste et ce dans la légèreté ! Car, plus que l'exercice lui-même, c'est la façon dont on l'a exécuté qui rendra l'équitation de l'élève juste ou non... Etre un bon enseignant demande donc un vrai dévouement, une vrai envie de partager, de faire circuler son savoir. Il ne faut nulle retenue dans ce rôle, nulle envie de garder pour soi des connaissances ou sensations qu'on a pu mettre sois même tant d'années à acquérir... C'est parfois torturant si on veut exercer son rôle correctement, il faut avoir l'envie de chercher plusieurs façons différentes d'expliquer un exercice si on sent que le message n'est pas compris... l'enseignement c'est un véritable sacerdoce…
Hors beaucoup de grands cavaliers sont avant tout des compétiteurs, qui n’ont pas du tout cet altruisme en eux, qui ne voit dans l’enseignement qu’un complément à leur activité principale. Pourtant on dit souvent qu’un moniteur doit choisir entre la compétition et ses élèves car il est difficile de mener de front les deux activités… Et puis, comment pensez-vous que Carl Ester prenne la réussite de Charlotte Dujardin ?
Bref, à nous élève, de savoir ce qu’on veut vraiment ! Etre amené vite et mal en compétition ou accepter de prendre le temps nécessaire pour faire de notre équitation bien plus qu’un sport mais un véritable art… voire un art de vivre…
Conclusion ce n’est pas sur les instructeurs qu’il faut « cracher », mais plus sur le choix du professeur que feront les cavaliers

Il faut savoir rendre hommage à ces personnes quand on a la chance les rencontrer. Leur métier est un dur choix, je ne l'ai que trop vu... Des heures dehors par tous les temps, les premières années et parfois toute une vie à pelleter le fumier aux aurores avant d'entamer la suite de la journée... les frais de véto, d'alimentation de fourrage... Tout ça pour se retrouver en faces de "gamins" ou d'ados impolis et juste motivés le plus souvent pour "sauter des barres parce que le reste c'est trop chiant et qu'on est pas là pour bosser..." Moi je dis qu'il faut être masochiste !!! Alors oui quand je rencontre un Carlos Da Silva qui ne compte pas ses heures et ne vous laisse pas sortir de son manège avant d'être sûr que vous ayez compris et que vous soyez capable de reproduire seule. Qui a donc à coeur de vous rendre autonome sans arrière pensé de perte financière quelconque, quand je rencontre une Pauline Guicheney qui malgré son jeune âge à déjà tant de bienveillance et de patience à votre égard, ou un Nicolas Mallet qui ne se dit pas "bon sang, c'est une handicapé du sentiment et elle a 40 ans !!!, comment voulez-vous qu'elle puisse sentir quoi que ce soit après 20 ans de mauvaise pratique...." Bah que voulez-vous je ne peux que leur dire MERCI avec un grand M ! Parce que de mauvais enseignants, peu désireux de continuer de donner des infos au delà des sacro saintes 60mn de leçon, j'en ai rencontré aussi, parce que j'ai aussi croisé le chemin de ceux qui savent monter sur votre cheval pour vous montrer que eux peuvent le faire mais sont incapables ou très peu désireux (pour garder leur prestance) de vous donner les clefs pour que vous réussissiez.... à un certain âge on fait la part des choses ou pas

A lire et à relire!..................... geek

Bravo à cette dame sunny tout est dit et tellement bien exprimé cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
soniafleur

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 29/01/2013

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Ven 1 Mar 2013 - 21:10

yveskatz a écrit:
Quel post? celui sur la nécessité de surveiller le bon ajustage du matériel. C'est quand même une base,non?

Yveskatz,
mise à part cette phrase (je rappelle que mon sujet est un guide de bonnes pratiques pour jeunes enseignants et plus ) qui me semble trop négative et non justifiée vis à vis de Florie qui apporte sa pierre à l'édifice et qui m'a vraiment compléter ma liste (je l'avais oublié dans mon brainstorming et j'en ai honte ! Un enseignant doit aussi savoir rappeler les bases et ne pas croire que ce qui semble basique est forcément acquis par tous pale ) .
Merci de vos dernières interventions qui m'ont rassurée sur votre personnalité !!! Notamment celles ci…
yveskatz a écrit:
Enseignant (de façon générale) est un métier très difficile et à la sortie d'une formation, quand on a la chance d'en avoir une, on est tout juste apte à commencer à apprendre le métier. Alors plutôt que d'insister sur les lacunes de la dite formation, contribuons à les combler ou à approfondir cette formation de manière théorique cela va de soit sur un forum.

Difficile, mais oh combien passionnant et exaltant! Je souscrit totalement à ce qu'écrit Fraxinus sur les compétences en sorite de formation; Ce devait être un des buts de Educaval. Créer une chaine comme un compagnonnage où les uns expriment leurs manques, leurs craintes , leurs doutes et où d'autres plus anciens apportent leurs expériences! (but raté!). Discourir sur le forum, mais aussi et surtout échanger lors des rencontres pédagogiques (re raté en terme de fréquentation , mais pas en intérêt des échanges, du moins c'est ainsi que je les perçois)
J'ai une pédagogie un peu ancienne qui va en faire rigoler plus d'un. Si je complimente sur les choses bien exécutées, j'insiste souvent plus sur ce qui ne va pas... car c'est cela qu'il faut améliorer. Et j'ai le même cheminement quant au constat sur l'enseignement actuel. J'insiste sur ce qu'il y a de négatif, mais reconnaît qu'il y a aussi des choses positives

À relire tout le sujet j'ai vraiment l'impression que les différents intervenants ne parlent pas tout à fait de la même chose: d'une part l'enseignement qui conduit un cavalier à savoir monter correctement un cheval dressé jusqu'au G7, d'autre part l'enseignement qui apprend au cavalier à apprendre à son cheval au delà du G7, l'équitation de base et l'équitation supérieure. Ce sont deux professions différentes.
Tout juste, mais je pense qu'un club normal se devrait d'être pour le moins capable de mener ses cavaliers jusqu'au niveau galop 7, un vrai (capable de conserver tout son potentiel à un cheval éduqué). L'équitation, que Fraxinus nomme supérieure , s'adresse aux propriétaires cultivés et aux cavaliers qui s'intéressent à participer à l'éducation des futurs chevaux d'instruction que se doit de posséder tout club sérieux!
Il est bien évident que cela est valable, que l'on soit en poney club ou que l'on enseigne à des adultes sur chevaux (je ne fais pas la différence par rapport à la taille, mais en fonction du potentiel. Il y a des poneys qui ne sont rien d(autres que des chevaux "miniatures" et auxquels on doit donner la même éducation )

La dévalorisation de l'enseignant, je l'ai connu.............. geek
Merci de cette dernière phrase qui va réconforter les jeunes enseignants !!!
Attachons nous à les soutenir POSITIVEMENT !!! Se focaliser sur le négatif (pour l’améliorer) permet d’avancer plus vite, certes, mais démotive beaucoup de personnes ( Osez Yveskatz, apporter votre savoir au plus grand nombre sans évincer trop vite les enseignants volontaires dans leurs recherche de progression). Je reprends le « came, en avant, droit » que j’ai appris sur Educaval dans le « EN AVANT » qui respecte et VALORISE l’élève.
Le but n’est donc pas raté !!! EDUCAVAL est un véritable outil pour notre progression à tous !!! Je pense juste qu’il faut qu’on soit TOUS encore plus affutés dans nos écrits pour bien exprimer nos pensées et surtout ne pas démotiver les enseignants comme les élèves motivés par la connaissance !!! Tout comme dans une classe l’élève qui se fait reprendre ironiquement ou un peu rudement par son professeur n’ose plus poser de questions ou reprendre ce qu’il n’a pas compris …
De plus soyons bons élèves ayons l’esprit ouvert à l’apprentissage (situations nouvelles) et aux arguments des autres!!!



yveskatz a écrit:
Lu sur FB, sous la signature de Sylvie Clochard

Moi je ne suis qu'une simple élève, mais j'ai souvent accepter, pour rendre service, de donner """"des cours""" et ce de façon suivi, en m'impliquant, en me documentant.... Cela m’a fait énormément progresser moi-même du reste… ça m’a obligé à me demander pourquoi plutôt que comment ! Bref entre savoir-faire sois même les exercices et savoir les expliquer et surtout les faire réaliser à un "élève" il y a un monde....
Effectivement beaucoup de grands cavaliers ont (pour moi) de réels talents que j'appellerais "naturels". Ils sentent ! Et ce de façon quasi inné....... Mais comment expliquer à un élève ce qu'il doit sentir si on n’est pas conscient soit même que ces sensations sont essentielles ?
Il faut, pour bien enseigner décortiquer toutes les étapes qui ont permis d'arriver au mouvement juste et ce dans la légèreté ! Car, plus que l'exercice lui-même, c'est la façon dont on l'a exécuté qui rendra l'équitation de l'élève juste ou non... Etre un bon enseignant demande donc un vrai dévouement, une vrai envie de partager, de faire circuler son savoir. Il ne faut nulle retenue dans ce rôle, nulle envie de garder pour soi des connaissances ou sensations qu'on a pu mettre sois même tant d'années à acquérir... C'est parfois torturant si on veut exercer son rôle correctement, il faut avoir l'envie de chercher plusieurs façons différentes d'expliquer un exercice si on sent que le message n'est pas compris... l'enseignement c'est un véritable sacerdoce…
Hors beaucoup de grands cavaliers sont avant tout des compétiteurs, qui n’ont pas du tout cet altruisme en eux, qui ne voit dans l’enseignement qu’un complément à leur activité principale. Pourtant on dit souvent qu’un moniteur doit choisir entre la compétition et ses élèves car il est difficile de mener de front les deux activités… Et puis, comment pensez-vous que Carl Ester prenne la réussite de Charlotte Dujardin ?
Bref, à nous élève, de savoir ce qu’on veut vraiment ! Etre amené vite et mal en compétition ou accepter de prendre le temps nécessaire pour faire de notre équitation bien plus qu’un sport mais un véritable art… voire un art de vivre…
Conclusion ce n’est pas sur les instructeurs qu’il faut « cracher », mais plus sur le choix du professeur que feront les cavaliers

Il faut savoir rendre hommage à ces personnes quand on a la chance les rencontrer. Leur métier est un dur choix, je ne l'ai que trop vu... Des heures dehors par tous les temps, les premières années et parfois toute une vie à pelleter le fumier aux aurores avant d'entamer la suite de la journée... les frais de véto, d'alimentation de fourrage... Tout ça pour se retrouver en faces de "gamins" ou d'ados impolis et juste motivés le plus souvent pour "sauter des barres parce que le reste c'est trop chiant et qu'on est pas là pour bosser..." Moi je dis qu'il faut être masochiste !!! Alors oui quand je rencontre un Carlos Da Silva qui ne compte pas ses heures et ne vous laisse pas sortir de son manège avant d'être sûr que vous ayez compris et que vous soyez capable de reproduire seule. Qui a donc à coeur de vous rendre autonome sans arrière pensé de perte financière quelconque, quand je rencontre une Pauline Guicheney qui malgré son jeune âge à déjà tant de bienveillance et de patience à votre égard, ou un Nicolas Mallet qui ne se dit pas "bon sang, c'est une handicapé du sentiment et elle a 40 ans !!!, comment voulez-vous qu'elle puisse sentir quoi que ce soit après 20 ans de mauvaise pratique...." Bah que voulez-vous je ne peux que leur dire MERCI avec un grand M ! Parce que de mauvais enseignants, peu désireux de continuer de donner des infos au delà des sacro saintes 60mn de leçon, j'en ai rencontré aussi, parce que j'ai aussi croisé le chemin de ceux qui savent monter sur votre cheval pour vous montrer que eux peuvent le faire mais sont incapables ou très peu désireux (pour garder leur prestance) de vous donner les clefs pour que vous réussissiez.... à un certain âge on fait la part des choses ou pas

A lire et à relire!..................... geek

Ce texte est un bonheur !!! Quand on « tape » sur les jeunes moniteurs qui sont encore ceux qui recherchent à se perfectionner (beaucoup d’enseignants après quelques années de pratique se retrouvent « seuls » dans leurs clubs, deviennent blasés et ne cherchent plus à se remettre en cause) cela m’indigne pour l’équitation !!!
Cette jeune femme a 20 ans de pratique ! alors un jeune enseignant (tout comme le jeune conducteur qui vient d’avoir son permis, si, si rappelez vous ce jour là !!!) n’est pas encore au point bien sûr et n’a pas autant de recul pour rechercher seuls les éléments qui vont lui permettre de progresser, même si je reste persuadée qu’ils sont conscients qu’ils ne savent pas tout .

Allez un bonheur n’arrivant jamais seul, grâce à notre déjà regretté Stéphane Hessel, je me suis renseignée sur ce mouvement des indignés de la politique fédérale de la FFE. J’y ai trouvé des arguments qui m’ont convaincue !!!
drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
soniafleur

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 29/01/2013

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Ven 1 Mar 2013 - 21:18

fraxinus a écrit:
yveskatz a écrit:
Ce devait être un des buts de Educaval. Créer une chaine comme un compagnonnage où les uns expriment leurs manques, leurs craintes , leurs doutes et où d'autres plus anciens apportent leurs expériences! Discourir sur le forum, mais aussi et surtout échanger lors des rencontres pédagogiques .

Enfin , vous expliquez clairement le but d'Educaval.
Créer un compagnonnage de soutien au jeunes enseignants, auquel les pratiquants peuvent apporter, eux aussi leur questions et doutes et leur expérience.
Cet objectif ne figure pas clairement sur la page d'accueil, lorsqu'on arrive sur le forum en lecture simple. Il permettrait, peut être, de faire comprendre aux jeunes enseignants en quête d'aide et de soutien qu'ils sont les bienvenus et que ce n'est pas parce qu'ils sont en rouge, classé comme professionnels qu'ils sont obligé de prouver ce professionnalisme par leur savoir sans faille.
J'ai du mal à trouver mes mots, mais je me demande si le fait d'être en rouge ne retient pas, les enseignants en demande, d'intervenir?


yveskatz a écrit:
J'ai une pédagogie un peu ancienne qui va en faire rigoler plus d'un. Si je complimente sur les choses bien exécutées, j'insiste souvent plus sur ce qui ne va pas... car c'est cela qu'il faut améliorer. Et j'ai le même cheminement quant au constat sur l'enseignement actuel. J'insiste sur ce qu'il y a de négatif, mais reconnaît qu'il y a aussi des choses positives


Cela également il faut le redire de temps en temps, c'est ce que j'appelle votre côté « hussard de la république en blouse grise ». Bien sûr, il n'est pas question de vous changer, à votre âge vénérable, pensez donc, c'est impossible, quand on ne vous connait pas, ça peut refroidir, mais on s'y fait, en insistant un peu. lol!

Oui c'est sûr, Fraxinus vous avez le regard bien fin et l'esprit bien affûté !!! merci de vos interventions pour lesquelles je suis tout à fait en accord !!!
flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Ven 1 Mar 2013 - 21:50

daffos a écrit:

je suis totalement d'accord avec vous....
Mais il faut comprendre que ces textes ont été produits et signés par des technocrates et non des cavaliers de haut niveau....

C'est tout à fait clair
Mais pourquoi ce fichu "animateur" pose tellement problème en équitation ?
En foot ou rugby aussi les premiers enseignants sont des animateurs. Il n'est pas nécessaire aux gamins d'avoir un enseignant au top pour débuter ; on remarque le talentueux,et il change éventuellement de club et d'enseignant

La différence essentielle entre ces sports et l'équitation c'est le cheval : pour arriver au haut niveau, il y a l'enseignement, le travail fourni et aussi l'épaisseur du portefeuille. Elément que les cavaliers de haut niveau font semblant d'oublier

Citation :
je n'ai parlé que de l'enseignant qui "doit" travailler "son" cheval ou un cheval du club pour que l'élève le monte et comprenne ce que l'enseignant explique...je n'ai pas parlé de propriétaires....

Là je suis responsable : il me semble qu'un enseignant, s'il sait travailler son cheval, doit aussi savoir en travailler d'autres et aider leurs propriétaires à progresser.

De même pour le cavalier qui travaille seul : je voulais dire chez lui, sans jamais aucun conseil autorisé, parce que, comme le souligne Yves Katz :

Citation :
Ils n'étaient pas conscients de l'aventure face à des chevaux manquant d'éducation

Comment être inconscient à ce point quand on est adulte ?

yveskatz a écrit:
J'ai une pédagogie un peu ancienne qui va en faire rigoler plus d'un. Si je complimente sur les choses bien exécutées, j'insiste souvent plus sur ce qui ne va pas... car c'est cela qu'il faut améliorer.

Pédagogie peut-être ancienne vis à vis d'un public très jeune.
Les adultes apprécient en général qu'on leur signale les défauts. Dans le cas contraire ils ont l'impression de perdre leur temps et de ne pas être pris au sérieux (cf Olivier : "une enseignante qui semblait vous dire que c'était peine perdue")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
soniafleur

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 29/01/2013

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Ven 1 Mar 2013 - 22:25

[quote="Olivier"][quote="soniafleur"]
Vous parlez de vos problèmes rencontrés , cela m'intéresse pour affiner mon guide . Si vous avez le courage de détailler un peu plus, je suis preneuse de toutes idées!!![/quote]

Dans mon club je n'ai connu que des enseignantes BEES1.
J'ai commencé dans un cours composés pour l'immense majorité d'adultes débutants et de quelques ados.
J'ai eu le sentiment, surtout de la part de l'une des enseignantes d'alors, que les adultes étaient considérés comme des causes perdues tout justes bons à venir se détendre et boire des canons après les cours (ce qui n'était absolument pas mon objectif ; je n'étais pas venu me faire des copains même si je n'ai rien contre le fait de passer un moment ensemble après les cours).
Un adulte lira plus facilement qu'un gamin... mais quand il essaye d'en parler et qu'on lui dit gentiment qu'il ne peut pas comprendre (et quand il s'aperçoit que son enseignante n'a pas lu la moitié de ce qu'il a lu...) Shocked
Un adulte a souvent un peu plus de mal à trouver sa place et à se mettre avec son cheval. Se faire une heure de tape-cul avec des consignes sommaires et souvent d'une utilité douteuses sous le regard amusé (ce qui ne me dérangeait pas) d'une enseignante qui semblait vous dire que c'était peine perdue (ce qui me dérangeait nettement plus), ça ne m'a ni aidé ni amusé. Du coup, après avoir renoncé à prendre des cours avec cette enseignante (l'autre était un peu plus jeune et sans doute moins blasée) et avoir essayé les cours individuels dans mon club, je suis allé passer une journée avec Isa Danne puis j'ai fait un grosse douzaine de séance chez un indépendant qui m'a fait faire un bon en avant.
Tout ça ne m'a pas empêché d'avancer et d'obtenir mon G7 à la fin de ma sixième année, mais il m'a quand même fallu aller chercher en dehors du club des éléments qu'il me semblerait normal de trouver au sein du club.


[quote="soniafleur"] En effet , les tests d'entrée sont de niveau galop 7.
Dans votre club, peut être que la formation est plus longue (2 ans ?) et dans ce cas les élèves rentrent avec un galop 6 et passent souvent la 1ère année le diplôme d'animateur et la 2ème année le diplôme de moniteur (BPJEPS ou CQPEAE)
Ou bien, les élèves sont diplômés du galop 6 mais ont un niveau réel galop 7?
Il me semble IMPOSSIBLE de former des galop6 à devenir enseignants en seulement un an. En effet, 1 an de formation correspond à une moyenne de 3 jours d'équitation par semaine. A ce rythme en un an il est déjà difficle d'accompagner des cavaliers du galop 6 au galop7 .
De plus, les moniteurs doivent apprendre à ressentir, comprendre, analyser , solutionner, ce qu'ils font à cheval et le transposer en mots ( à travers un langage technique adapté au public visé) sans oublier tout le reste du programme...
Et contrairement aux écrits de Daffos et YvesKatz, le niveau de sortie des élèves moniteurs se déroulent sur plusieurs tests en cross, dressage et cso (parcours de 1m05 avec difficultés techniques et contrats) suivis à chaque fois d'une analyse !!![/quote]
Effectivement, les élèves font des formations de 2 ans dans notre club.
J'en ai parlé aujourd'hui avec l'une de mes enseignantes. Elle m'a un peu raconté son parcours, sa formation... et reconnait elle-même avoir reçu une formation très supérieure à ce qu'ont les élèves enseignants du club. Elle a tourné en CSO sur des 120 quand les élèves d'aujourd'hui ne dépassent quasiment plus la Club 1. En dressage, la différence de niveau me semble encore plus importante. En revanche, elle reconnaît n'avoir connu aucune formation au travail à pied (longe, longues rênes) qu'elle a vaguement pratiqué par nécessité mais qu'elle n'aimait pas, ce qui me surprend.
Elle trouve aussi que les élèves d'aujourd'hui font trop de théorie dans trop de domaines et pas assez de pratique.
Pour ma part, les rares cours que j'ai pu faire avec des élèves monitrice (animatrice) en fin de 2e année m'ont semblé très "légers".


[quote="soniafleur"] Enfin, Chouchoutez les monitrices de votre club ! Même si elles ont quelques lacunes, elles ont, j'en suis sûre, beaucoup plus de qualités. Le métier de moniteur comprend tellement de façettes que PERSONNE ne peut répondre parfaitement à toutes !!!!! L'essentiel est que vous vous sentiez bien dans votre club et que vous continuiez de progresser.[/quote]
Aujourd'hui j'ai un bon rapport avec mes enseignantes qui me laissent une certaine autonomie et avec qui un dialogue s'est instauré, mais j'aimerais qu'elles soient plus "pointues" dans certains domaines, particulièrement en dressage. Et j'avoue douter sérieusement de la possibilité de beaucoup progresser dans un club après le G7 (cavalerie, cours collectifs, niveaux disparates au sein d'une même reprise, lacunes techniques de l'enseignement).

[/quote]

Merci de votre expérience Olivier , en effet votre monitrice de "départ" à manquer de professionnalisme en vous laissant entendre que vous n'alliez pas progresser ou comprendre !!!! Il lui appartenait de vous apporter des éléments constructifs !! Elle vous a clairement dévalorisé et c'est UNE GROSSE ERREUR de sa part !!!

Je pense aussi que les moniteurs sont formés pour enseigner jusqu'au galop7 ! Seuls les moniteurs avec expérience et continuant de se former sont capables de former après galop7 . Il est clair que la formation continue des moniteurs manque !!! Il faut bien comprendre que la formation du moniteur est déjà tellement remplie de capacités différentes que l'on ne peut demander à un jeune moniteur d'être assez technique pour former des galop8 et 9. Par contre pour ceux qui sont intéressés , il existe des diplômes supérieurs qui permettent de continuer à évoluer en acquérant d'autres connaissances et en faisant des analyses de pratique. L'expérience et la volonté construisent l'enseignant motivé !!!
Pour votre club et vos monitrices préférées, vous pourriez leur proposer de mettre en place des stages de dressage par exemple ?
Au club j'en propose 3 en dressage pendant l'hiver le dimanche 1 fois par mois (et 3 à l'obstacle aussi) : je fais intervenir un instructeur de Saumur, il sait s'adapter aux adultes en soif de comprendre (je propose ce stage aux cavaliers adultes à partir du galop4) aux enfants et bien sûr, aux moniteurs du club intéressés . Les cavaliers adorent nous regarder "en baver" comme ils disent.
En tant qu'élèves , ce stage apporte une autre approche, un autre regard, des explications différentes.
En tant que moniteurs, ce stage nous permet d'évoluer en technique équestre et en pédagogie. L'instructeur nous apporte une progression pédagogique pour nous , nos chevaux et nos élèves. Il nous explique ainsi ce qu'il a recherché avec NOS élèves et pourquoi il a suivi cette démarche. Cela nous permet d'ouvrir notre pédagogie sur nos élèves ,de plus le repas du midi est propice aux échanges entre élèves et enseignants. Un bon moyen de tous progresser !!!

Peut être une idée à proposer sur un stage d'une journée pour commencer?
flower

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Sam 2 Mar 2013 - 0:01

pimprenelle a écrit:
daffos a écrit:

je suis totalement d'accord avec vous....
Mais il faut comprendre que ces textes ont été produits et signés par des technocrates et non des cavaliers de haut niveau....

C'est tout à fait clair
Mais pourquoi ce fichu "animateur" pose tellement problème en équitation ?
En foot ou rugby aussi les premiers enseignants sont des animateurs. Il n'est pas nécessaire aux gamins d'avoir un enseignant au top pour débuter ; on remarque le talentueux,et il change éventuellement de club et d'enseignant
Zidane en foot est en train de passer les examens pour avoir ses diplômes d'entraineur..en tant qu'animateur il se pose un peu là !!!
En rugby, pratiquement tous les entraineurs diplômés des clubs sont d'anciens internationaux...et pour les "poussins" et "cadets" tous des anciens joueurs de haut niveau....(mon entraineur au CO a l'époque ou je jouais était capitaine de l'équipe de France (J.Matheu) !!!

PS...le mouvement des "indignés de la Fédération" vient de dépasser les 6000 signataires....ne pourrait on pas réfléchir un peu au lieu de jour les autruches ????

---------------------------------------

Je viens d'écrie en même temps que la diffusion de la lettre de Sylvie Clochard...

Je suis en complet accord avec cette lettre qui, je le signale et si j'ai bien lu, fait l'apologie du moniteur (ou instructeur) d'experience tel que nous le souhaitons tous....mais si nous voulons être objectif nous nous devons de constater que le profil de cet enseignant tout a fait "normal" dans le passé est en totale voie de disparition du fait de la politique actuelle (et depuis quelques années) de la fédération ....

Alors, au lieu de ressasser ce qui se faisait dans le passé faisons face a ce qui se fait actuellement sous le couvert fédéral pour ne pas regretter dans l'avenir ce qui nous attend, c'est a dire la disparition de l'équitation de tradition Française .... celle qui propose la pratique de l'équitation et pas seulement le seul fait "de monter sur un cheval"....

Mais j'ajoute que je ne suis pas personnellement contre le fait de "monter sur un cheval"...un fort pourcentage de "cavaliers(ières) s'en contentent...a la condition qu'on ne mette pas au placard la possibilité de pratiquer "l'art" de l'équitation quand ce ne serai qu'au simple niveau de la "basse école"...

ET C'EST CE QUI EST EN TRAIN DE SE PASSER !

----------------------------------------------------------------------
SONIA...votre façon de composer vos cours est tout a votre avantage et devrait être copiée.... mais combien de clubs sont capables de fonctionner de la sorte (entre autre faire venir un instructeur de SAUMUR..) et quels jeunes "animateurs" actuels auraient les épaules suffisantes pour endosser cette responsabilité ?

En tant que Secrétaire général de la ligue MidiPyrénée j'ai créé la commission de la discipline "Hunter" en 88...j'avais pour cela fait venir a Toulouse la Présidente Nationale de cette discipline et invité TOUS les moniteurs et instructeurs de la ligue a venir passer un stage d'une journée au club de Pibrac (31)...
Nous nous sommes retrouvés une cinquantaine a suivre ce stage....

Une ligue (et un SG) peut agir comme cela (et encore...) mais un club ???

--------------------------------------------------------------------

Bon j'ai dit tout ce que je pensais sur le sujet...pour moi c'est "rideau" sur la question....Ceux ou celles qui sont persuadés que tout va bien du coté de la fédération, grand bien leur fasse...j'arrête pour ma part le dialogue de sourd qui est en train de s'installer entre nous....

J'espère vous retrouver tous en d'autres topics sur le site pour des questions équestres techniques ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
soniafleur

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 29/01/2013

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Sam 2 Mar 2013 - 5:57

daffos a écrit:


Citation :
Mais il faut comprendre que ces textes ont été produits et signés par des technocrates et non des cavaliers de haut niveau....


L'avenir de la fédération ne doit pas dépendre uniquement des cavaliers de haut niveau !!! La fédération concernent tous les équitants ert tous les clubs doivent être entendus . Les clubs ne veulent et ne doivent pas tous former au haut niveau !!!! Rappelons cette petite base : La majorité des cavaliers licenciés (80%) sont de niveau inférieur au galop 4 !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Que l'équitation puisse évoluer vers le haut niveau, OUI, que vous ne parliez UNIQUEMENT de haut niveau NON !




Citation :
Alors, au lieu de ressasser ce qui se faisait dans le passé faisons face a ce qui se fait actuellement sous le couvert fédéral pour ne pas regretter dans l'avenir ce qui nous attend, c'est a dire la disparition de l'équitation de tradition Française .... celle qui propose la pratique de l'équitation et pas seulement le seul fait "de monter sur un cheval"....




Vous ressassez le passé et vous l'idéalisez en écrivant que le BEES1 c'était autre chose !!! Les BEES1 ont pris de l'expérience maintenant ! Mais quand ils sont sortis de formation, la grande majorité n'était pas capable de former correctement les cavaliers au dessus du galop7 ( moi, y compris) et la lettre de Sylvie, qui nous met tous d'accord, l'illustre clairement !


Citation :
SONIA...votre façon de composer vos cours est tout a votre avantage et devrait être copiée.... mais combien de clubs sont capables de fonctionner de la sorte (entre autre faire venir un instructeur de SAUMUR..) et quels jeunes "animateurs" actuels auraient les épaules suffisantes pour endosser cette responsabilité ?


Citation :

En tant que Secrétaire général de la ligue MidiPyrénée j'ai créé la commission de la discipline "Hunter" en 88...j'avais pour cela fait venir a Toulouse la Présidente Nationale de cette discipline et invité TOUS les moniteurs et instructeurs de la ligue a venir passer un stage d'une journée au club de Pibrac (31)...
Nous nous sommes retrouvés une cinquantaine a suivre ce stage....
Une ligue (et un SG) peut agir comme cela (et encore...) mais un club ???


Je ne comprends pas de quelle responsabilité vous parlez !!! Les instructeurs de Saumur sont très nombreux à intervenir à l'extérieur et le font avec grand plaisir et professionnalisme !!!
Le prix de l'intervention est divisé sur l'ensemble des stagiaires .En dressage, par exemple, cela revenait à 70 euros par personne (pour monter 1h le matin et 1h l'après midi) . Les cavaliers extérieurs sont les bienvenus après l'inscription des cavaliers de club. Ce qui permet de remplir tous les stages. Le club n'a pas de frais mise à part le prêt des structures !

Et ( cheers Merci la Bretagne !!! ) Nous rappelons souvent les intervenants que nous connaissons facilemen,t grâce aux stages enseignants OFFERTS par notre CRE à tous les enseignants en activité !!! (Par an , LE CRE de Bretagne propose 3 x2 journées de stage en dressage, 3x2 en obstacles, 2 journées en Hunter et 1 journée en cross !) Et c'est GRATUIT !
(Les intervenants sont tous de Saumur ou sont passé par Saumur) En CSO, Jean-Noel BATLE, en Dressage Marc André MORIN, en Hunter Eric DAYNA et Jean-Luc FORCE en CCE !!!!!!!!!
Que des intervenants de très haut niveau !
Alors s'indignez OUI ! Mais gardons et VOYONS ce qui va bien !!!!

--------------------------------------------------------------------

Citation :
Bon j'ai dit tout ce que je pensais sur le sujet...pour moi c'est "rideau" sur la question....Ceux ou celles qui sont persuadés que tout va bien du coté de la fédération, grand bien leur fasse...j'arrête pour ma part le dialogue de sourd qui est en train de s'installer entre nous....

Oui, malgré mes tentatives pour conservez le sujet ( qui je vous le rappelle est de repérer les observables et les bonnes pratiques de l'enseignant) dans ce post , vous ne cessez de revenir avec votre indignation contre la politique fédérale qui n'a pas lieu d'être ICI !

De plus comme dit un proverbe arabe : "Il faut être bien borné ou bien sage pour ne jamais changé d'avis" !
Une discussion ne peut s'engager que si les interlocuteurs sont ouverts . Vous vous sentez visés par tous les posts (Florie, Fraxinus,moi etc... ) alors que l'on cherche juste à vous comprendre. Malheureusement votre phrase le prouve encore, vous fermez systématiquement la conversation!!!!
Quel dommage pour les insurgés, car en écrivant ainsi, vous allez provoquez le contraire de vos souhaits c'est à dire emmener les moniteurs à s'opposer à votre mouvement . Ils vont (tout comme j'ai réagi au départ) pensez que ce mouvement est conduit par "de vieux bornés désabusés" (pardon de l'expression pale )

Citation :
J'espère vous retrouver tous en d'autres topics sur le site pour des questions équestres techniques ..
..
Oui , moi aussi sur d'autres topics , avec plaisir ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Sam 2 Mar 2013 - 7:35

Remarques de Soniafleur judicieuse: ce post est pour parler des qualités de l'enseignant, et non pas de la formation professionnelle et de la qualité des enseignants. Je me suis "fourvoyé" quelques fois (la passion!) et vous demande de m'en excuser).
J'ai essayé de réfléchir au côté animation. Beaucoup font le parallèle avec d'autres sports.Dans d'autres sports que l'équitation, l'animation a pour but de faire passer un bon moment aux enfants (ou adultes). S'ils veulent aller plus loin, ils vont devoir acquérir une certaine technicité et apprendre plus avec d'autres.....ou selon une pédagogie différente.
Mais en équitation, il y a une composante différente qui est le cheval. Si on compare ce qui est comparable (natation par exemple car on compose avec un autre élément vivant), il faut une certaine adaptation, adaptation qui demande un peu de technicité/ en équitation, apprendre à gérer son corps, observer, comprendre et sentir les réactions de son cheval, connaître les modes de communication pour monter en sécurité et avec plaisir!
Plutôt qu'un animateur,ou en plus, je pense que l'enseignant doit être ACTEUR: il se doit de capter l'attention, de faire naître chez ses cavaliers des sentiments, des sensations, des émotions. Il doit savoir mettre en avant les qualités parfois cachées de chacun. Il doit garder intact l'intérêt de tous, chaque fois renouvelé. Selon l'état d'âme de son groupe ou de certains, il va devoir jouer un rôle qui peut changer..En cela je pense qu'il se rapproche de l'acteur. Et comme lui, il doit savoir travailler sa voix, pour jouer de ses intonations, pour appuyer sur le nécessaire et broder avec l'accessoire. IL doit avoir une voix ample qui porte sans crier, qui attire l'attention, le regard, qui réveille ce lui qui s'endort, qui force l'intérêt de celui qui est ailleurs, qui motive le timide et réfrène l'exalté.
Il doit savoir s'exprimer distinctement, dans un langage clair, compréhensible par tous et respectueux de tous.
Bien sûr tout cela ne peut s'acquérir en un an. Bien sûr cela vient avec l'expérience... Mais encore faut-il savoir ce que l'on cherche à améliorer? Sa technique bien sûr mais dans le but de toujours mieux comprendre et ressentir les chevaux pour toujours être plus clair dans ses explications, pas dans celui d'améliorer sa technique pour être plus performant sur un terrain de concours (ce n'est pas la finalité première de l'enseignant. Cela le deviendra dans un deuxième temps quand il aura en charge d'entraîner une équipe de concours; et son perfectionnement aura pour finalité d'être plus performant au sol envers ses élèves). Mais là nous ressortons du sujet............. geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Sam 2 Mar 2013 - 11:53

[quote="soniafleur"]
daffos a écrit:


Citation :
Mais il faut comprendre que ces textes ont été produits et signés par des technocrates et non des cavaliers de haut niveau....

L'avenir de la fédération ne doit pas dépendre uniquement des cavaliers de haut niveau !!! La fédération concernent tous les équitants ert tous les clubs doivent être entendus . Les clubs ne veulent et ne doivent pas tous former au haut niveau !!!! Rappelons cette petite base : La majorité des cavaliers licenciés (80%) sont de niveau inférieur au galop 4 !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Que l'équitation puisse évoluer vers le haut niveau, OUI, que vous ne parliez UNIQUEMENT de haut niveau NON !

Encore un exemple de dialogue de sourds....peut être préférez vous que les textes régissant l'équitation a la fédération soient signés par des technocrates ne connaissant pratiquement rien au cheval plutôt que par des cavaliers ayant fait leurs preuves "a cheval" ?...
Ce n'était que l'objet de mon propos....mais faut il encore lire et non survoler la lecture d'autrui !

Je vous cite...et merci de me le rappeler: "Rappelons cette petite base : La majorité des cavaliers licenciés (80%) sont de niveau inférieur au galop 4 !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!"

Ne serai ce pas la preuve d'un niveau d'enseignement plus qu'insuffisant ????????????????? Si je ne m'abuse, le niveau des licenciés est proportionnel a l'enseignement qu'il reçoit !

Je vous re cite:"Que l'équitation puisse évoluer vers le haut niveau, OUI, que vous ne parliez UNIQUEMENT de haut niveau NON !"
Qui parle du haut niveau ?...mon propos tout le long de ce post n'est UNIQUEMENTque de la différence existant entre "animateurs" et "moniteurs"....encore le survol de l'écriture de l'autre !!!!!!!!!!!!!!!

[quote="soniafleur"]
daffos a écrit:

Citation :
Alors, au lieu de ressasser ce qui se faisait dans le passé faisons face a ce qui se fait actuellement sous le couvert fédéral pour ne pas regretter dans l'avenir ce qui nous attend, c'est a dire la disparition de l'équitation de tradition Française .... celle qui propose la pratique de l'équitation et pas seulement le seul fait "de monter sur un cheval"....


Vous ressassez le passé et vous l'idéalisez en écrivant que le BEES1 c'était autre chose !!! Les BEES1 ont pris de l'expérience maintenant ! Mais quand ils sont sortis de formation, la grande majorité n'était pas capable de former correctement les cavaliers au dessus du galop7 ( moi, y compris) et la lettre de Sylvie, qui nous met tous d'accord, l'illustre clairement !

La lettre de Sylvie en démontrant ce qui serait le véritable enseignant apporte toute la différence avec ce qui est maintenant l'essence même de l'animateur voulu par la Fédé...nous sommes bien d'accord la dessus...
Cette lettre est un plaidoyer pour ce qui devrait être et qui n'est plus....qui ressasse ??????????????

[quote="soniafleur"]
daffos a écrit:

Citation :
SONIA...votre façon de composer vos cours est tout a votre avantage et devrait être copiée.... mais combien de clubs sont capables de fonctionner de la sorte (entre autre faire venir un instructeur de SAUMUR..) et quels jeunes "animateurs" actuels auraient les épaules suffisantes pour endosser cette responsabilité ?
Citation :

En tant que Secrétaire général de la ligue MidiPyrénée j'ai créé la commission de la discipline "Hunter" en 88...j'avais pour cela fait venir a Toulouse la Présidente Nationale de cette discipline et invité TOUS les moniteurs et instructeurs de la ligue a venir passer un stage d'une journée au club de Pibrac (31)...
Nous nous sommes retrouvés une cinquantaine a suivre ce stage....
Une ligue (et un SG) peut agir comme cela (et encore...) mais un club ???


Je ne comprends pas de quelle responsabilité vous parlez !!! Les instructeurs de Saumur sont très nombreux à intervenir à l'extérieur et le font avec grand plaisir et professionnalisme !!!
Le prix de l'intervention est divisé sur l'ensemble des stagiaires .En dressage, par exemple, cela revenait à 70 euros par personne (pour monter 1h le matin et 1h l'après midi) . Les cavaliers extérieurs sont les bienvenus après l'inscription des cavaliers de club. Ce qui permet de remplir tous les stages. Le club n'a pas de frais mise à part le prêt des structures !

En 50 ans de vie équestre dans ma région en tant que cavalier, propriétaire ou dirigeant je n'ai a ma connaissance jamais vu d'instructeurs de SAUMUR venir porter la bonne parole....et même rarement le CTR en activité (sauf Mr Mars)
Voyez vous, malgré vos affirmations en la matière, il m'étonnerait que le simple animateur de club (je parle en général) puisse prendre sur lui toutes les initiatives que vous avez l'air de prendre dans votre club...

Pourriez vous me donner le nom du club dans lequel vous enseignez ?...ainsi que votre nom réel...ce qui est le moins pour quelqu'un qui défend son CRE et l'enseignement actuel...ce qui est tout a son honneur !

soniafleur a écrit:

Et ( cheers Merci la Bretagne !!! ) Nous rappelons souvent les intervenants que nous connaissons facilemen,t grâce aux stages enseignants OFFERTS par notre CRE à tous les enseignants en activité !!! (Par an , LE CRE de Bretagne propose 3 x2 journées de stage en dressage, 3x2 en obstacles, 2 journées en Hunter et 1 journée en cross !) Et c'est GRATUIT !
(Les intervenants sont tous de Saumur ou sont passé par Saumur) En CSO, Jean-Noel BATLE, en Dressage Marc André MORIN, en Hunter Eric DAYNA et Jean-Luc FORCE en CCE !!!!!!!!!
Que des intervenants de très haut niveau !
Alors s'indignez OUI ! Mais gardons et VOYONS ce qui va bien !!!!

Qui est en train de parler de "haut niveau" là ?..vous ou moi ????????????????????...

je me permet de rappeller vos propos me concernant et me fustigeant par ailleurs: "Que l'équitation puisse évoluer vers le haut niveau, OUI, que vous ne parliez UNIQUEMENT de haut niveau NON !"
Soyez au moins respectueuse de l'esprit de vos écrits....

Et je ne doute pas un seul instant que la Bretagne soit une terre d'équitation exceptionnelle ...mais la Bretagne ne fait pas a elle seule la France, alors essayez d'imaginer que ce qui se passe chez vous n'est peut être pas tout a fait ce qui se passe ailleurs....et vous ferez un grand pas vers l'humilité !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

(Excusez cette profusion de répétition de ponctuation mais vous m'en avez donné l'idée)

--------------------------------------------------------------------
[quote="soniafleur"]
daffos a écrit:

Citation :
Bon j'ai dit tout ce que je pensais sur le sujet...pour moi c'est "rideau" sur la question....Ceux ou celles qui sont persuadés que tout va bien du coté de la fédération, grand bien leur fasse...j'arrête pour ma part le dialogue de sourd qui est en train de s'installer entre nous....

Oui, malgré mes tentatives pour conservez le sujet ( qui je vous le rappelle est de repérer les observables et les bonnes pratiques de l'enseignant) dans ce post , vous ne cessez de revenir avec votre indignation contre la politique fédérale qui n'a pas lieu d'être ICI !

Elle est au contraire au centre de la question puisque le post est intitulé: "Les qualités de l'enseignant"....et ce faisant, bien obligé d'écrire ce que l'on voit autour de nous en la matière...et de se demander: quel responsable en est la cause !

soniafleur a écrit:

De plus comme dit un proverbe arabe : "Il faut être bien borné ou bien sage pour ne jamais changé d'avis" !
Une discussion ne peut s'engager que si les interlocuteurs sont ouverts .

Vous vous sentez visés par tous les posts (Florie, Fraxinus,moi etc... ) alors que l'on cherche juste à vous comprendre. Malheureusement votre phrase le prouve encore, vous fermez systématiquement la conversation!!!!
Vous êtes en train de prendre vos rêves pour des réalités...et comme souvent vous vous prenez pour le centre du monde équestre...
Me sentir visé ?...et mon Dieu par qui et pourquoi ?...
Avant que vous n'arriviez et asséniez vos déclarations péremptoires les discussions étaient toutes empreintes de courtoisies de de déférences....
vous avez donné le ton quand vous vous en êtes pris a YVESKATZ des votre entrée en matière sur le site quand il vous reprochait que la moindre des choses était de se présenter en arrivant !...

Et c'est vrai que je préfère couper court a ma discussion avec vous quand je lis me concernant, je vous cite: "est conduit par "de vieux bornés désabusés" ....

Vous savez, si on aborde ce terrain et ce ton qui est le propre de celui ou celle qui est a court d'argument et qui opte pour le "diviser pour régner" j'ai de quoi vous contenter en retour croyez le bien...mais ça ne va pas servir l'image d'EDUCAVAL...


soniafleur a écrit:

Quel dommage pour les insurgés, car en écrivant ainsi, vous allez provoquez le contraire de vos souhaits c'est à dire emmener les moniteurs à s'opposer à votre mouvement . Ils vont (tout comme j'ai réagi au départ) pensez que ce mouvement est conduit par "de vieux bornés désabusés" (pardon de l'expression pale )
Encore votre propension a ne retenir de vos lectures que ce que vous voulez bien retenir....j'ai toujours fait le distinguo entre la fédération et l'animateur quelle propose...j'ai toujours déclaré que le statut de l'animateur n'est que le reflet de ce que demande la fédération par son entremise...j'ai toujours déclaré que l'animateur n'est pas responsable des carences de sa fédération...

Et si vous prenez le temps de lire avec intérêt les propos de la majorité des "indignés" et leur principales revendications, ce dont je doute car ils n'ont de cesse d'attaquer votre chère fédération qui fait tellement de bien en Bretagne, vous vous rendrez compte que je suis en complet accord avec ce mouvement de par mes écris ici ou ailleurs sur le sujet...

Quand a partager avec vous une discussion sur des points équestres techniques et vu votre facilité a "insulter" quand on ne partage pas votre avis, je crois que nous en resterons là, vous et moi !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Sam 2 Mar 2013 - 12:44

Sur Educaval, on sait garder son calme en toute occasion , comme il est de règle avec les chevaux.
On écrit ses remarques, on fait part de ses différences en essayant de comprendre l'autre.On essaie (et je sais personnellement comme c'est difficile!) de rester dans le sujet du départ. Et si ce sujet pose d'autres questionnements, qui sortent un tant soit peu du sujet, on ouvre un nouveau post et on invite à DISCUTER.
je pense que le quiproquo entre Henri et Soniafleur tient surtout à la définition de l'enseignant, telle que l'un et l'autre la conçoive.Henri a connu une époque où on accordait toute l'importance à la technique , mais en cherchant à donner aux cavaliers tout le bagage nécessaire pour partager des plaisirs simples avec son cheval (c(est ce que je me suis efforcé de faire passer comme message tout au long de mon parcours d'enseignant) et en s'adressant essentiellement à un public d'adolescents et d'adultes. De ce que je crois comprendre, Soniafleur pense plus à l'enseignant/ animateur d'aujourd'hui, dont les fonctions, de par le bon vouloir fédéral et étatique, sont totalement différentes et orientées vers une équitation basique, ludique et pour un public essentiellement d'enfants.
De ce fait, il est difficile de trouver des points d'accord.
Il faut essayer de réfléchir à ce que doit être un enseignant à sa sortie de formation, l'état d'esprit que l'on doit développer chez lui, pour qu'il cherche à progresser, afin de toujours mieux transmettre.
Il faut cerner les différentes pédagogies, les différents buts à atteindre en fonction des publics que l'on cible et établir des formations en fonction.
La finalité étant d'avoir des cavaliers respectueux de leurs chevaux, qui prennent plaisir à monter et qui restent fidèles à leur loisir/ passion/sport. Le reportage sur Mario Luraschi, proposé par Mon Quidam sur un autre post, est intéressant à visionner. Il démontre l'immense fossé qui sépare des jeunes, montant depuis plus de 10 ans à cheval avec ce que sont les réalités de l'équitation. Il invite à se questionner sur les compétences des cavaliers. Sur des exercices simples comme demandés par ML, ces trois cavaliers se sont trouvés totalement perdus et ont pris conscience de leurs manques (sentiment du cheval, assiette, équilibre, liant...). Il y a , à partir de cet exemple, beaucoup de questions à se poser!................. geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Sam 2 Mar 2013 - 13:15

Et pour en revenir aux qualités de l'enseignant, il faut différencier les qualités techniques et les qualités pédagogiques.
Pour ce qui est des qualités techniques, peu me chaut que le cavalier soit capable d'effectuer un parcours à 1,10m ou de présenter une reprise de dressage. Ce qui importe, ce que je considère comme essentiel, c'est que l'enseignant SACHE MENER CORRECTEMENT L'EDUCATION D'UN JEUNE CHEVAL EN BASSE ÉCOLE.
Car c'est cette seule compétence technique qui lui permettra d'avoir un enseignement clair, fondé sur des sensations , des expériences et des observations............... geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Sam 2 Mar 2013 - 13:19

Buz..désolé !


Dernière édition par daffos le Sam 2 Mar 2013 - 13:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les qualités de l"enseignant !!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Qualité de l'eau du robinet
» qualité du gaz au maroc
» Qualité du propane ? filtre ?
» qualité eau du robinet
» comportement et qualité de l'eau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Enseignement et compétition :: Questions aux enseignants-
Sauter vers: