CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 Les qualités de l"enseignant !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Mar 5 Mar 2013 - 17:52

Pas de soucis pour la voltige en cercle. Son initiation, et donc son utilité pour la mise en selle, ne nécessite absolument pas d'être un gymnaste aguerri et n'a rien à voir avec la présentation de la vidéo de ML Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
soniafleur

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 29/01/2013

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Mer 6 Mar 2013 - 3:35

Mon Quidam a écrit:
soniafleur a écrit:

Pour votre compréhension, NON le niveau des licenciés ne dépend pas PRINCIPALEMENT de l’enseignement qu’il reçoit.

Mais quelle blague!
De quoi serait-elle le reflet alors? J'en reviens au documentaire avec ML, comment est-il possible qu'en une journée les 3 stagiaires aient eu le sentiment d'en avoir appris plus qu'en 3 ans de CE?
La "qualité" de l'enseignement FFE serait d'après vous étrangère à cette situation?

Et ML n'est pas le seul à pouvoir ainsi pulvériser en une matinée 3 ou 5 ans (voire plus) d'enseignement FFE.

Et pourquoi ça?
Mais tout simplement parce que l'enseignant d'équitation qui maitrise son sujet explique POURQUOI en fonction du cheval (et de la discipline) et non pas COMMENT et c'est au cheval de céder d'une manière ou d'une autre pour que ce "comment" fonctionne de gré ou de force (alias tire-pousse)!

Je suis d'accord avec Pimprenelle qui explique que nos cavaliers ne sont pas les mêmes que dans le doc de ML. En effet, il s'agit de 3 cavaliers motivés (gain d'un stage à la fin, passage télé....) et en pleine forme physique (20 à 25 ans).
Les cavaliers licenciés regroupent l'ensemble des cavaliers de 3 à... 99 ans ! Il est donc impossible d'aller aussi vite avec tous les licenciés.
Au niveau compréhension(les plus jeunes) et surtout forme physique , tous les cavaliers ne correspondent pas au casting de ML!
D'ailleurs, (je suis toujours d'accord avec Pimprenelle) nombreux sont les cavaliers qui n'accepteraient pas une telle pédagogie dans leur club. Chaque enseignant doit composé avec ses élèves et leurs envies.

ML le dit lui même dans le doc " il leur manque l'expérience". Alors NON, l'équitation ne peut pas s'apprendre à en 3 ans. Je suis d'accord avec vous Mon Quidam, quand vous dites qu'avec des enseignants plus performants , les élèves apprendraient mieux et plus vite. La pyramide des licenciés s'affinerait moins vite. MAIS, l'équitation étant un sport de sensation et de dosage , il faut laisser le temps et l'expérience aux élèves pour qu'ils progressent.
ML dans une interview explique bien que quand il travaille avec des acteurs non doublés à cheval , il cherche des cavaliers d'abord car il ne peut pas sur une période de préparation au film mettre au niveau des non cavaliers. (parfois , il s'agit juste d'une scène au galop sur la plage).

Donc Même avec 100 000 ML (tous clonés ! lol! ) en France , ce que j'explique c'est que, forcément la pyramide des pratiquants est une grosse base de débutants. Et que ce sera toujours ainsi car il faut laisser le temps à ces pratiquants d'évoluer comme dans TOUS les sports. (C'est encore plus vrai dans le notre car l'équitation est un rare sport où les champions sont souvent plus âgés . Même si nous avons beaucoup de jeunes cav très talentueux, un cavalier comme Michel Robert prouve que l'expérience en équitation est un élément majeur d'équtiation performante)
C'est pourquoi j'ai écrit que le niveau des cavaliers ne dépend pas PRINCIPALEMENT de l'enseignement.

Et pour terminer , il est très raccourci d'écrire :
"Et ML n'est pas le seul à pouvoir ainsi pulvériser en une matinée 3 ou 5 ans (voire plus) d'enseignement FFE. "

Cette affirmation ne peut être réalisable même avec un cavalier ( surtout débutant ) surdoué ! Le liant ne s'apprend pas en une matinée.
Si c'était le cas, tous les professionnels devant, pour leur travail, savoir monter à cheval [afin de répondre à certaines missions (je pense notamment aux acteurs) ] auraient trouver leur coach (le prix n'étant plus un frein pour ce public) !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
soniafleur

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 29/01/2013

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Mer 6 Mar 2013 - 3:40

zabot29 a écrit:
Je suis ce post depuis un bon moment sans intervenir , mais je me suis posée personnellement la question des qualités que j'attendrais d'un bon enseignant .
Idéalement, on le souhaite pédagogue, ouvert, à l'écoute de nos difficultés, avec suffisamment de connaissance et d'expérience pour voir ce que vous n'arrivez pas à voir, ou que vous ne voulez pas voir (parfois, l'enseignant doit aussi mettre le doigt là où ça fait mal, et trouver les mots pour faire évoluer positivement le "mauvais" comportement du cavalier ). Personnellement, je me ficherais bien de savoir si cet(te) enseignant(e) ( c'est vrai, quoi, il y a aussi des enseignantes, même si elles sont moins nombreuses sans doute en équitation qu'à l'école primaire, non ?) a eu des résultats en concours si elle est capable de me faire avancer .

Mais il me semble aussi évident que l'enseignant, quelque soit ses qualités, doit faire avec les élèves qui viennent devant lui . (et là, Alors parfois on a le super bon élève qui apprend quasi seul et nous valorise , parfois l'élève moyen qu'on est super content de faire progresser (c'est souvent là que sont nos joies d'enseignant les plus belles : amener à un bon niveau l'élève pour lequel on doutait au départ ), et puis parfois l'élève difficile qu'on ne sait pas comment prendre, qui refuse tout (en général pour plein de bonnes raisons extérieures à l'école elle même) et vous renvoie à votre incompétence momentanée avec beaucoup de questions (pour celui qui sait se remettre en questions) ou du mépris (pour celui qui ne le veut pas ) . C'est pour cet élève là qu'il faut faire le plus d'efforts (et parfois ça ne marche pas quand même ) et c'est là je pense que deviennent plus importantes que la technique les qualités d'empathie, d'écoute et de pédagogie ..
J'ai bien sûr utilisé ma propre expérience d'enseignante pour dire cela, mais je pense que le tableau d'un enseignant en équitation n'est guère différent ( ??) . A ceci près peut-être qu'en plus les cavaliers viennent en cours pour leurs loisirs, alors que l'école est obligatoire (ce qui peut générer d'autres blocages) . Donc en principe, les cavaliers viennent pour se faire plaisir, et quand on aime, en principe on ne devrait pas compter ... ses efforts pour y arriver !
Mais nous sommes aussi dans une société de consommation où certains estiment que quand on paie, on a le droit d'exiger ...(c'est bien d'avoir des exigences, mais encore faut-il qu'elles soient raisonnables )

ENFIN un retour à la RÉALITÉ de terrain !!! Merci de ce témoignage Zabot29 !

zabot29 a écrit:
en attendant, j'ai fait un petit bout du chemin seule, et je pense qu'un bon élève, suffisamment motivé, peut progresser s'il fait preuve d' un peu de curiosité (internet est déjà une source incroyable de données..) et aussi d'humilité (savoir se remettre en question n'est elle pas la première des qualités, chez l'enseignant comme chez l'élève ?)

Belle conclusion! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
soniafleur

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 29/01/2013

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Mer 6 Mar 2013 - 3:56

fraxinus a écrit:
Pas de soucis pour la voltige en cercle. Son initiation, et donc son utilité pour la mise en selle, ne nécessite absolument pas d'être un gymnaste aguerri et n'a rien à voir avec la présentation de la vidéo de ML Laughing

Complétement d'accord !
De plus la voltige en cercle permet de dissocier les 3 fondamentaux en équitation ( s'équilibrer, avancer, diriger) .
Le cavalier ne travaille plus que sur le fondamental s'équilibrer. Cela lui permet de progresser plus vite .

Même un cavalier avec des difficultés (par exemple avec handicap physique) trouve du confort et de la sécurité dans cette discipline.
Rien que la position assise aux trois allures peut être travaillée sur du long terme.
C'est un très bon moyen de faire prendre conscience de leurs corps aux cavaliers. On peut y rajouter l'utilisation d'une vidéo pour affiner la perception de son corps dans l'espace . Sans vidéo , les autres cavaliers (à pied) peuvent jouer à "corriger" la position du voltigeur et même lui faire prendre des positions bizarres comme on manipule un pantin.

Je crois qu'en Allemagne, la plupart des clubs font débuter leurs cavaliers par une année de voltige. Le cavalier mis en confiance, positionné et relâché est ensuite plus performant dans ses aides car il est plus fixe (fixe dans le sens d'absence de mouvement involontaire et non pas figé)

Ensuite à des niveaux plus élevés on retrouve des transferts d'apprentissage (comme par exemple, la position debout au galop en voltige et la position équilibre du cavalier de CSO).

Une discipline à VALORISER !!!
flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Ven 8 Mar 2013 - 8:26

La voltige devrait faire partie des connaissances techniques que devrait posséder tout enseignant compétent. Il ne s'agit nullement d'être un spécialiste de la discipline, mais d'en connaître les éléments de base.
Cela permettra, d'en faire un passage obligé pour apprendre à composer avec son propre corps à cheval, tel que le font les "écuries de Firfol" et Monsieur X(nom oublié) au Salon du Cheval de Paris avec ses haflingers ( travail en reprise, dans un rond, chevaux avec surfaix et cavaliers auxquels on apprend à "bouger à cheval". Et c'est le seul moment où les cavaliers devraient travailler en reprise!)
Soniafleur, les fondamentaux en équitation que vous nommez sont la cause de beaucoup d'erreurs... car il y manque un élément essentiel: c'est le ressenti qui devrait être développé après "équilibrer" et avant "avancer et diriger". je vous accorde que je suis d'une autre génération,mais avec ce système, la majorité de mes cavaliers ont cherché à toujours cherché à mieux composer avec leurs chevaux, pour un plaisir sans cesse renouvelé, et ce quelle que soit la discipline pratiquée, et la fréquence de leur pratique équestre................ geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Ven 8 Mar 2013 - 14:49

yveskatz a écrit:
Et pour en revenir aux qualités de l'enseignant, il faut différencier les qualités techniques et les qualités pédagogiques.
Pour ce qui est des qualités techniques, peu me chaut que le cavalier soit capable d'effectuer un parcours à 1,10m ou de présenter une reprise de dressage. Ce qui importe, ce que je considère comme essentiel, c'est que l'enseignant SACHE MENER CORRECTEMENT L'EDUCATION D'UN JEUNE CHEVAL EN BASSE ÉCOLE.
Car c'est cette seule compétence technique qui lui permettra d'avoir un enseignement clair, fondé sur des sensations , des expériences et des observations........

« Savoir mener l'éducation d'un jeune cheval en basse école » c'est au programme du galop8: connaissances spécifiques: 1. principe du débourrage, 2. progression du débourrage jusqu'aux épreuves de niveau C, donc il faudrait que les enseignants aient au minimum au galop 8 pour entrer en formation?

yveskatz a écrit:
Plutôt qu'un animateur,ou en plus, je pense que l'enseignant doit être ACTEUR: il se doit de capter l'attention, de faire naître chez ses cavaliers des sentiments, des sensations, des émotions. Il doit savoir mettre en avant les qualités parfois cachées de chacun. Il doit garder intact l'intérêt de tous, chaque fois renouvelé. Selon l'état d'âme de son groupe ou de certains, il va devoir jouer un rôle qui peut changer..En cela je pense qu'il se rapproche de l'acteur. Et comme lui, il doit savoir travailler sa voix, pour jouer de ses intonations, pour appuyer sur le nécessaire et broder avec l'accessoire. IL doit avoir une voix ample qui porte sans crier, qui attire l'attention, le regard, qui réveille ce lui qui s'endort, qui force l'intérêt de celui qui est ailleurs, qui motive le timide et réfrène l'exalté.
Il doit savoir s'exprimer distinctement, dans un langage clair, compréhensible par tous et respectueux de tous.
Bien sûr tout cela ne peut s'acquérir en un an. Bien sûr cela vient avec l'expérience... Mais encore faut-il savoir ce que l'on cherche à améliorer? Sa technique bien sûr mais dans le but de toujours mieux comprendre et ressentir les chevaux pour toujours être plus clair dans ses explications, pas dans celui d'améliorer sa technique pour être plus performant sur un terrain de concours (ce n'est pas la finalité première de l'enseignant. Cela le deviendra dans un deuxième temps quand il aura en charge d'entraîner une équipe de concours; et son perfectionnement aura pour finalité d'être plus performant au sol envers ses élèves)

yveskatz a écrit:
Il faut essayer de réfléchir à ce que doit être un enseignant à sa sortie de formation, l'état d'esprit que l'on doit développer chez lui, pour qu'il cherche à progresser, afin de toujours mieux transmettre.
Il faut cerner les différentes pédagogies, les différents buts à atteindre en fonction des publics que l'on cible et établir des formations en fonction.
La finalité étant d'avoir des cavaliers respectueux de leurs chevaux, qui prennent plaisir à monter et qui restent fidèles à leur loisir/ passion/sport.
Cette formation devrait lui donner des techniques théâtrales, des pistes de réflexions par bibliographie, carnet d'adresse ou autre pour pouvoir continuer à se former et enfin lui donner une idée du but, de l'idéal à atteindre: à savoir, ce qu'est un bon enseignant. D'où le questionnement de soniafleur.


yveskatz a écrit:
Mais en équitation, il y a une composante différente qui est le cheval. Si on compare ce qui est comparable (natation par exemple car on compose avec un autre élément vivant), il faut une certaine adaptation, adaptation qui demande un peu de technicité/ en équitation, apprendre à gérer son corps, observer, comprendre et sentir les réactions de son cheval, connaître les modes de communication pour monter en sécurité et avec plaisir!

yveskatz a écrit:
Par contre, un cavalier qui passe entre les mains d'un bon enseignant aura plus de chance de développer un développement harmonieux du couple cavalier-cheval et cherchera tout au long de sa carrière équestre à développer une relation plus fusionnelle avec le cheval.....


et le but que je retiens est: développer une relation plus fusionnelle avec le cheval sur tous les plans tant physique que psychique: toi (cheval) et moi (cavalier) ensemble!

yveskatz a écrit:
Soniafleur, les fondamentaux en équitation que vous nommez sont la cause de beaucoup d'erreurs... car il y manque un élément essentiel: c'est le ressenti qui devrait être développé après "équilibrer" et avant "avancer et diriger". je vous accorde que je suis d'une autre génération,mais avec ce système, la majorité de mes cavaliers ont cherché à toujours cherché à mieux composer avec leurs chevaux, pour un plaisir sans cesse renouvelé, et ce quelle que soit la discipline pratiquée, et la fréquence de leur pratique équestre.............

le ressenti: voilà le mot clé!
Mais j'ai souvent l'impression que ce ressenti n'est pas assez pris en compte, malgré l'insistance d'yveskatz.
Il est communément admis par les cavalier que si le cheval ne fait pas, n'obéit pas, ne participe pas , ne donne pas la bonne réponse à une demande.....j'en passe, c'est la faute du cavalier. Ben, pour moi, groom, il me semble que c'est faire preuve d'anthropomorphisme, pire d'anthropocentrisme, bref de nombrilisme aigu.
Un cheval peut avoir d'avoir bonnes raisons, à ses yeux, de ne pas obéir. Pour cela , il est impératif que le cavalier développe son ressenti, tout son ressenti, pas seulement physique, mais aussi psychique, et apprenne à en tenir compte.
Le ressenti physique lui permettra de savoir, de comprendre, pourquoi son cheval n'effectue pas correctement tel ou tel exercice gymnastique, à quel niveau de son squelette se situent ses « blocages ». C'est difficile, me direz vous, pourtant vous ne pouvez pas savoir combien les cavaliers de randonnées dont nous parlions ailleurs, cavaliers qui avaient un abonnement à leur cheval, étaient aptes à détecter les problèmes d'allures. Évidemment, ils me disaient: « j'ai l'impression qu'il ne marche pas comme d'habitude », cette impression correspondait toujours à un fait exact, et comme j'en tenais compte, ils n'hésitaient jamais à me faire part de leur impression et donc de développer leur ressenti.
Ressenti psychique, le plus évident reste: « Mais il a peur! ». Tout cavalier sait reconnaître la peur de son cheval, donc tout cavalier est apte à reconnaître les autres émotions de son cheval.
Le plus beau cadeau que m'ont fait certains enseignants a été de m'aider à dissocier ce qui venait de moi de ce qui venait de lui (mon cheval), ce qui était de mon fait, dû à mon comportement, de ce qui était dû au comportement à la volonté du cheval. J'ai eu la grande chance de débuter avec un moniteur qui avait un sens aigu du cheval, puis de pouvoir approfondir cela grâce à un instructeur, dans la rééducation fonctionnelle du cheval. Aucun des deux ne lisaient, d'ailleurs avec mon instructeur c'était devenu un jeu: « attends, ça ( assemblage d'exercices) je parie que tu ne l'as pas lu dans tes livres, dis moi l'effet que cela lui fait? »
Aujourd'hui je ne pourrais pas prendre de cours avec quelqu'un qui ne saurait développer mon ressenti, quand on y a goûté on ne peut plus s'en passer. Et plus que de parvenir au rassembler ou être apte à sauter 1,30m en parcours, c'est sentir, ressentir, comprendre mon cheval qui est le but ultime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Ven 8 Mar 2013 - 15:20

yveskatz a écrit:
La voltige devrait faire partie des connaissances techniques que devrait posséder tout enseignant compétent. Il ne s'agit nullement d'être un spécialiste de la discipline, mais d'en connaître les éléments de base.
Cela permettra, d'en faire un passage obligé pour apprendre à composer avec son propre corps à cheval, tel que le font les "écuries de Firfol" et Monsieur X(nom oublié) au Salon du Cheval de Paris avec ses haflingers ( travail en reprise, dans un rond, chevaux avec surfaix et cavaliers auxquels on apprend à "bouger à cheval". Et c'est le seul moment où les cavaliers devraient travailler en reprise!)

http://www.academiedevoltige.com/voltige_collective.php

Voici les beaux blonds de Georges Cotrait alias Monsieur X

http://www.equitcomportementale.com/Equitation-Comportementale-18.php#pageId=enfants

Et les Irish Cobs de Firfol.

Évidemment la voltige en cercle je suis pour à 100%

L'un des avantages de la voltige c'est de développer l'esprit d'équipe autour d'un seul cheval. 8 cavalier me paraît un maximum. L'équipe est scindée en deux ateliers, 4 cavaliers au cheval d'arçon et 4 avec le cheval longé, ce qui nécessite deux encadrants. Mais dans le cadre de la mise en selle, en plus des activités proposées par Soniafleur, on peut également exercer les cavaliers à pied à la longe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Ven 8 Mar 2013 - 15:48

Merci de ces liens, Fraxinus......on reconnait bien là ceux qui ont une bonne culture d'Internet. Smile
Bien que n'étant pas un spécialiste de la voltige,dans mes jeunes années, j'avais mis en place une reprise de voltige(pied ferme et en cercle)....Même des non cavaliers s'y sont mis............Comme quoi, développer son" auditoire " peut s'obtenir de différentes façons................. geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
soniafleur

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 29/01/2013

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Ven 8 Mar 2013 - 20:50

yveskatz a écrit:

Soniafleur, les fondamentaux en équitation que vous nommez sont la cause de beaucoup d'erreurs... car il y manque un élément essentiel: c'est le ressenti qui devrait être développé après "équilibrer" et avant "avancer et diriger". je vous accorde que je suis d'une autre génération,mais avec ce système, la majorité de mes cavaliers ont cherché à toujours cherché à mieux composer avec leurs chevaux, pour un plaisir sans cesse renouvelé, et ce quelle que soit la discipline pratiquée, et la fréquence de leur pratique équestre................ geek

Je suis d'accord avec vous le ressenti est ESSENTIEL!!!
J'affinerai juste votre phrase ( si vous me le permettez) en disant que le ressenti est DANS les 3 fondamentaux ( plutôt qu'entre équilibrer et avancer ou diriger).

Je suis le plan fédéral (il faut bien partir de bases communes) avec les 3 grands fondamentaux. Je pense qu'ils sont tous interchangeables en fonction des cavaliers et de leurs chevaux et qu'ils ne sont pas à suivre dans l'ordre strict.

Pour moi, le ressenti s'apprend tout comme le fondamental Équilibrer : d'abord on équilibre le cavalier, ensuite on lui apprend à équilibrer le cheval. Pour le ressenti c'est pareil : d'abord le cavalier apprend à ressentir son corps et ses sensations pour mieux se contrôler à cheval puis à mieux ressentir son cheval. Donc dans le travail en voltige par exemple, prendre conscience de son corps , ressentir la décontraction et la tonicité musculaire nécessaires à l'équilibre, et bien sûr ressentir les mouvements du cheval (puis son fonctionnement) pour devenir liant par exemple.
( autres exemples : Ressentir le cheval "passer derrière soi" pour réagir dans le fondamental avancer ou bien ressentir le cheval décaler ses épaules pour mieux le diriger...)
Donc le ressenti est partout dans l’apprentissage et ... on n'a jamais finit de le développer !!!

Du coup cela me fait penser à un autre observable pour le moniteur :
Le moniteur questionne chaque élève sur son ressenti dans l'exercice.

Car si l'on veut connaître le ressenti de l"élève, il est important de l'interroger pour connaitre ses sensations (avant même de lui donner une réponse et qu'il acquiesce, de plus cela motivera l'élève qui n'a pas ressenti cette fois ci à chercher la prochaine fois.)

Qu'en pensez-vous Yveskatz?
flower


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Ven 8 Mar 2013 - 21:22

L'équitation est une conversation à trois: le cheval, le cavalier, l'enseignant.Il est donc essentiel que le langage de tous soit compris par tous. Cela demande que tous les trois ait développé cette faculté de ressentir:
* le cheval, pour comprendre les demandes du cavalier
* le cavalier, pour écouter son cheval et analyser les réponses à ses demandes.
* l'enseignant, pour vérifier la justesse de ses conseils et la qualité des demandes du cavalier. Et ceci devrait être une des premières qualités à développer chez l'enseignant en formation. Sans cela, aucun enseignement de qualité possible.
Et un enseignant qui se respecte a deux buts essentiels:inviter le cavalier à réfléchir à ce qu'il fait et à apprécier avec justesse ce que lui répond le cheval et le rendre le plus rapidement possible AUTONOME................... geek


Dernière édition par yveskatz le Lun 11 Mar 2013 - 18:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   Lun 11 Mar 2013 - 17:07

soniafleur a écrit:
Du coup cela me fait penser à un autre observable pour le moniteur :
Le moniteur questionne chaque élève sur son ressenti dans l'exercice.

Car si l'on veut connaître le ressenti de l"élève, il est important de l'interroger pour connaitre ses sensations (avant même de lui donner une réponse et qu'il acquiesce, de plus cela motivera l'élève qui n'a pas ressenti cette fois ci à chercher la prochaine fois.)

Qu'en pensez-vous Yveskatz?
yveskatz à l'air d'accord. Wink

Mais j'aimerai rajouter un petit quelque chose à votre observable. pale
Le moniteur qui questionne sur le ressenti ne me suffit pas j'aimerai qu'il me donne des pistes pour savoir ce que je dois ressentir, pour différencier mes ressentis, pour les orienter. Car lorsque je suis à cheval je sens bien des choses, de façon globale, mais j'ai du mal à les analyser. Si le cavalier est amené à être autonome, il a besoin de temps dans la reprise pour s'essayer avant de revenir vers l'enseignant pour discuter de ce qu'il a testé.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les qualités de l"enseignant !!!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les qualités de l"enseignant !!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» Qualité de l'eau du robinet
» qualité du gaz au maroc
» Qualité du propane ? filtre ?
» qualité eau du robinet
» comportement et qualité de l'eau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Enseignement et compétition :: Questions aux enseignants-
Sauter vers: