CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 Equitation centrée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Equitation centrée   Lun 11 Fév 2013 - 23:32

Allez enfin je me lance pour parler de mon expérience! J'avoue avoir mis beaucoup de temps à me lancer car il m'est difficile de mettre des mots sur ce que j'ai vécu en stage, ayant d'avantages "senti" qu'autre chose, je réfléchis depuis pour mettre des mots sur ce ressenti, et en comprendre le mécanisme.

Pour commencer le concept d'équitation centrée n'apprendra rien à beaucoup d'entre vous. C'est un concept adaptable à toutes les formes d'équitations, le but est toujours le même seul le chemin change.

L'équitation centrée est une approche pédagogique dans laquelle l'enseignant va s'adresser au corps du cavalier dans son ensemble, pour obtenir un effet sur le couple. Voilà comment je pourrais le résumer.
Largement inspirée de la pratique du Taï-Chi (centrage, ancrage au sol, circulation des énergies, maitrise du corps et de l'esprit...), elle apporte au cavalier une meilleure conscience de lui-même (méthode Alexander, qui fait partie intégrante du concept d'équitation centrée) et lui apprend à utiliser son corps dans son intégralité pour fonctionner avec son cheval.

On pourrait parler de mise-en-selle intelligente, même si je pense ça va chercher un peu plus loin que ça. La part belle est faite à l'isopraxie qu'on retrouve partout sans la nommer, et à la notion de rythme; on apprend à "s'adresser au cheval dans son rythme". Prendre conscience de son cheval, de sa respiration, de sa locomotion, et de soi même, de la place qu'on occupe, de son fonctionnement, pour parvenir à évoluer avec son cheval sans le gêner dans sa locomotion, en étant en équilibre autour de son centre, en étant le plus décontracté possible, et en actionnant ses muscles profonds pour se faire comprendre du cheval.

Plus besoin de mains ni de jambes, ou si peu: le cheval est suffisamment fin pour comprendre des demandes bien plus subtiles, si le cavalier apprend à utiliser son corps à bon escient.
L'équitation centrée oblige à lâcher prise, à désactiver notre cerveau gauche pour mieux ressentir et s'ouvrir à cette communication non verbale.

L'enseignant va s'adresser à son élève par le biais d'images principalement, à adapter à chaque individu, afin de lui faire prendre conscience des parties du corps à mobiliser et des attitudes à adopter.
Les principaux axes de l'équitation centrée sont l'alignement des blocs, la respiration, le regard, le centrage et l'ancrage au sol.

Pour ma part ma semaine de stage m'aura révolutionné mon fonctionnement et ma position. J'y ai réappris à m'assoir, à me placer, à utiliser mon bassin. J'ai appris comment mes muscles profonds pouvaient s'adresser au cheval pour lui faire passer une transition sans qu'interviennent mes muscles externes, j'ai appris à déclencher une incurvation ou un déclenchement latéral par isopraxie, j'ai appris à sentir à quel moment je devais intervenir avec mes mains où mes jambes pour améliorer la locomotion de mon cheval sans devoir l'intellectualiser. Rien de nouveau me direz-vous... Sans doute, mais tout cela à dû paraitre si évident aux personnes qui m'ont appris à monter à cheval qu'elles ont oublié de m'en parler!

J'ai enfin entrevu comment atteindre cette fameuse légèreté dont tout le monde parle mais qu'on voit si peu, je suis ravie, les chevaux aussi, vu que cette approche permet même aux jeunes cavaliers de très vite fonctionner sans gêner leur monture.
N'ayant pas beaucoup eu la possibilité de monter après le stage, je me suis mise au Taï chi pour progresser à pied, trouver de nouvelles images et mieux utiliser mon corps. Je débute tout juste et commence à peine à voir où tout cela peut m'emmener, mais je pense que le chemin sera passionnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
DiegoMulot



Messages : 297
Date d'inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Equitation centrée   Mar 12 Fév 2013 - 0:25

Tout ceci serait tellement plus facile si ENFIN on daignait vouloir bien faire débuter l'équitation en travaillant uniquement l'assiette du cavalier, comme cela se pratique beaucoup ailleurs.

Comment bien monter tant qu'on ne sait pas se tenir sur un cheval, sentir son cheval et trouver finalement l'harmonie entre ces deux corps qui ne doivent plus former qu'un seul.

Si on voulait enfin faire comprendre aux enseignants (et eux à leurs élèves) qu'on débute une bonne équitation par le travail à pied et le travail en voltige (ou en extérieur, tenu en longe éventuellement)....ça aiderait grandement à mieux progresser par la suite, et plus vite et surtout dans de meilleures conditions pour le cheval !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Equitation centrée   Mar 12 Fév 2013 - 7:10

DiegoMulot a écrit:

Si on voulait enfin faire comprendre aux enseignants (et eux à leurs élèves) qu'on débute une bonne équitation par le travail à pied et le travail en voltige (ou en extérieur, tenu en longe éventuellement)....ça aiderait grandement à mieux progresser par la suite, et plus vite et surtout dans de meilleures conditions pour le cheval !

Ceci, les enseignants,les vrais le savent. les animateurs d'aujourd'hui n,'ont pas ce souci dans le cadre de "le cheval c'est génial" qu'ils doivent offrir. Quant aux vieux enseignants qui ne l'appliquent pas, demandez vous s'ils ont vraiment la passion de transmettre.
Ce dont nous parle FlorieD, c'est ce que moi, je développe en parlant d'isopraxie et de gestuelle corporelle du cavalier!.............. geek

PS:il faudrait penser à dormir un peu la nuit pour être en forme dans la journée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DiegoMulot



Messages : 297
Date d'inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Equitation centrée   Mar 12 Fév 2013 - 13:22

On a la forme, on a la forme !

Tiens on peut partager ça où (si ça interesse).

[url=[PDF] La f ilière équine française à l'horizon 2030 - IFCE www.ifce.fr/.../EQUI2030%20Rapport%20de%20la%20pro...PartagerFormat de fichier: PDF/Adobe Acrobat - Afficher A L'HORIZON 2030 ... Florence MEA, Directrice territoriale Ile de France, Centre et ... Charles de CERTAINES, Chef du bureau du cheval et des activités ...][PDF] La f ilière équine française à l'horizon 2030 - IFCE www.ifce.fr/.../EQUI2030%20Rapport%20de%20la%20pro...PartagerFormat de fichier: PDF/Adobe Acrobat - Afficher A L'HORIZON 2030 ... Florence MEA, Directrice territoriale Ile de France, Centre et ... Charles de CERTAINES, Chef du bureau du cheval et des activités ...[/url]

Je ne sais pas partager un PDF mais en demandant "cheval france 2030" à gogole il vous donnera le lien...
http://www.google.fr/search?client=safari&rls=en&q=cheval+france+2030&ie=UTF-8&oe=UTF-8&redir_esc=&ei=jEIaUcvMDfS00QX2h4G4Bg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mawawa



Messages : 294
Date d'inscription : 26/11/2011

MessageSujet: Re: Equitation centrée   Mar 12 Fév 2013 - 19:19

c'était un stage avec véronique bartin florie?

y a t il un site internet/lien pour que je comprenne mieux l'isopraxie?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Equitation centrée   Mar 12 Fév 2013 - 23:00

http://www.cheval-savoir.com/936-langage-corporel-isopraxie-cheval

http://www.cheval-nature.ch/PDF/90_isopraxie.pdf

Non Mawawa, j'ai fait ce stage avec Jacques Charandack http://www.cheval-contact.fr/Cheval-contact/accueil.html

Diego Mulot je n'ai pas bien compris le "pourquoi du comment" de votre lien?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
DiegoMulot



Messages : 297
Date d'inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Equitation centrée   Mer 13 Fév 2013 - 7:30

Florie D a écrit:
[-

Diego Mulot je n'ai pas bien compris le "pourquoi du comment" de votre lien?

Parcequ'il y a beaucoup de reflexions sur l'équitation de demain, son orientation, etc....ok c'est un sujet tout à fait transversal, je ne savais pas où le mettre.
Un pavé surement interessant à lire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Equitation centrée   Mer 13 Fév 2013 - 9:57

D'accord Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Equitation centrée   Mar 19 Fév 2013 - 19:06

Florie D a écrit:
Allez enfin je me lance pour parler de mon expérience! J'avoue avoir mis beaucoup de temps à me lancer car il m'est difficile de mettre des mots sur ce que j'ai vécu en stage, ayant d'avantages "senti" qu'autre chose, je réfléchis depuis pour mettre des mots sur ce ressenti, et en comprendre le mécanisme.
cheers

Florie D a écrit:
Largement inspirée de la pratique du Taï-Chi (centrage, ancrage au sol, circulation des énergies, maitrise du corps et de l'esprit...), elle apporte au cavalier une meilleure conscience de lui-même (méthode Alexander, qui fait partie intégrante du concept d'équitation centrée) et lui apprend à utiliser son corps dans son intégralité pour fonctionner avec son cheval.
Pourriez vous développer le centrage, l'ancrage au sol, surtout à cheval, la circulation des énergies...?
méthode Alexander?

Florie D a écrit:
et à la notion de rythme; on apprend à "s'adresser au cheval dans son rythme"
prendre conscience du rythme du cheval et se servir du rythme du cheval pour le modifier?

Florie D a écrit:
en étant en équilibre autour de son centre, en étant le plus décontracté possible, et en actionnant ses muscles profonds pour se faire comprendre du cheval.

Florie D a écrit:
L'enseignant va s'adresser à son élève par le biais d'images principalement, à adapter à chaque individu, afin de lui faire prendre conscience des parties du corps à mobiliser et des attitudes à adopter.
C'est ce que j'essaie de faire, auriez vous des exercices à conseiller?
Merci d'avance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Equitation centrée   Jeu 21 Fév 2013 - 13:39

Ah, Fraxinus, je vous attendais! Very Happy

Alors je vais tenter de vous répondre au mieux, cependant n'ayant pour l'instant qu'une semaine de stage à mon actif je vous avoue que certaines notions me sont encore lointaines, et que les mots pour les exprimer me viennent malaisément (pour l'instant!).
Citation :

Pourriez vous développer le centrage, l'ancrage au sol, surtout à cheval, la circulation des énergies...?
méthode Alexander?

Centrage: "C'est la capacité d'organiser et d'équilibrer son corps à partir de son centre physique (situé au niveau du bas ventre chez l'humain), ce qui amène une meilleure réceptivité et aide à faire disparaître les blocages et les mauvais réflexes"

La posture du cavalier va dés lors être alignée sur ce centre (alignement des blocs), ce qui donne la stabilité, indispensable en équitation comme dans les arts martiaux. Par ailleurs le centrage physique est indispensable au centrage mental, et donc à la décontraction. On recherche une position verticale, et un équilibre similaire à celui tenu à pieds. On ne va pas chercher à mettre le poids du corps dans les talons, mais de le laisser passer vers les fémurs, en direction du sol (perpendiculaire au cheval). Une image qui m'a beaucoup aidé pour la position et le fonctionnement est d'imaginer à cheval que je n'ai que des moignons s'arrêtant aux genoux. J'ai été ainsi obligée de me tenir verticale dans mes fémurs, et ainsi de me porter sur l'intérieur des cuisses. Le dos se grandit, la tête est droite (image d'une balle qu'on chercherait à tenir en équilibre sur un bâton, ou d'une ficelle située sur le sommet du crâne qui tire le cavalier vers le haut).

C'est également de ce centre que vont partir les demandes du cavalier: on ne déclenche plus une transition avec les jambes, mais à partir de ce centre (isopraxie, utilisation de la pensée créatrice et non de la force musculaire)




Ancrage au sol, ou enracinement: c'est une notion primordiale en taï-chi, de recherche de la verticalité. On cherche à enraciner ses pieds dans le sol, et à relier sa tête avec le ciel. "Cela doit être compris comme une union du corps avec la terre, et une acceptation intime de cette union, un lâcher-prise de toutes nos peurs et tensions qui entravent cette union avec la terre et qui sont liées à notre lutte contre la force de gravité.

La terre est alors ressentie soit comme énergie en expansion se transmettant par les pieds au corps, soit comme un sol meuble dans lequel le corps peut enfoncer de profondes racines comme le fait un arbre ou une plante. C’est la pensée qui, d’abord, ouvre le passage, en créant l’image des racines, de notre prolongement dans le sol. Cela devient vite une habitude, de sentir en dessous du sol, nos jambes se prolonger : cela donne à notre présence intérieure une forte sensation d’ancrage sans aucune crispation."



Cette image peut-être reprise à l'intention du cavalier, ses jambes devant chercher à descendre (sans crispations) comme si il allait s'enraciner dans le sol. Sally Swift à une super image dans son livre, malheureusement je n'ai pas de scanner, où on voit un cavalier sur son cheval dont les jambes se prolongent verticalement de manière à ce que ses pieds soient posés sur le sol.

La méthode Alexander: je vous renvoie ici par manque de temps, la méthode Alexander n'a au départ rien à voir avec l'équitation mais certains comme Véronique Bartin l'ont adaptée. http://www.methodealexander.com/fondements.

Citation :
prendre conscience du rythme du cheval et se servir du rythme du cheval pour le modifier?
Oui, pour le modifier, et pour le conserver. Dans cette approche j'ai beaucoup plus l'impression de monter chaque foulée que ce que je fais d'habitude, grâce à l'utilisation de l'isopraxie. Si le cavalier perd le rythme, le cheval aussi.
Citation :

C'est ce que j'essaie de faire, auriez vous des exercices à conseiller?

Pas le temps de vous répondre plus , ça m'aiderait si vous pouviez préciser un peu plus ce que vous cherchez à acquérir! Embarassed J'essayerai de vous répondre quand j'aurais un peu de temps devant moi dans les jours à venir Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: Equitation centrée   Jeu 21 Fév 2013 - 16:31

La méthode Alexander est utilisée dans beaucoup de domaines (artistiques entre autres).
Ainsi, par exemple, ma fille, qui fait du chant lyrique à un certain niveau (CNSM), utilise cette technique dans son travail personnel. Et elle n'est, bien entendu, pas la seule.

Mais l'équitation centrée, c'est d'abord Sally Swift, non ?

Dans le même esprit de recherche d'une meilleure gestion de son schéma corporel, le yoga peut aussi être d'un grand intérêt (respiration, proprioception, travail des muscles profonds, équilibre...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Equitation centrée   Jeu 21 Fév 2013 - 17:58

Florie:merci beaucoup pour ces réponses. sunny

Vos explications sont très claires et les images très parlantes. Je conçois toute la difficulté de donner des cours d'équitation par correspondance. pale Mais cette approche me plaît, j'essaie de l'appliquer depuis la sortie du premier livre de Sally Swift et je suis actuellement dans son deuxième bouquin. Votre style écrit est différent et je trouve que votre apport complète bien ce que je lis. Encore merci.
Le centre, je pense avoir compris. L'approche du Taï Chi est le même que celle de l'aïkido que j'avais pratiqué , jeune, donc il y a bien longtemps. Le centrage permet de faire émaner la force , l'énergie, du ventre au niveau du bassin, et donc de se servir de l'ensemble du corps dans toute nos actions physiques, ce qui économise nos muscles et préserve le squelette. D'un point de vue pratique dans la vie de tous les jours cela me permet de déplacer un round baller à la main ou de fendre du bois. Wink

Votre explication de l'ancrage au sol me permet de comprendre que lorsque je suis centrée hors cheval, je suis également plus stable sur mes deux jambes pour pouvoir me servir de l'ensemble de mon corps, je suis plus en équilibre, c'est le point d'appui qui me permet d'utiliser l'énergie dont j'ai besoin. À cheval j'ai plus de mal pour l'ancrage au sol, Sally Swift n'en parlait pas dans son premier livre.
Les jambes moignons m'ont servi, comme vous le dites à être mieux en selle, mais je n'avais pas fait le rapport avec le placement des cuisses. Il faut dire que quand le « gris » approuve je n'analyse plus intellectuellement, ce qui est un tort, vos écrits me le prouve.
L'ancrage au sol permettrait-il d'être plus stable à cheval? Si oui, que pensez d'imaginer un cavalier dont les jambes se prolongent jusqu'au sol et s'y enracinent? Je pose la question car cette image à tendance à provoquer le ralentissement de mon cheval, quelle autre image pourrais-je y substituer?

La notion du rythme est nouvelle, pas en soit, intellectuellement, je suis bien consciente du rythme des allures, mon cheval m'a montré qu'il était capable de calquer ses déplacements sur une musique, il m'est souvent arriver de calmer des chevaux en fredonnant pour les mettre dans une cadence plus sereine mais je n'arrive pas à véritablement l'utiliser, pas consciemment, enfin pas suffisamment. Il faut dire que je suis rarement satisfaite de mes prestations car toujours l'impression que cela pourrait être plus abouti. Par exemple: au galop rassemblé il m'arrive d'être « dans » le cheval, de ne plus être consciente d'être sur lui, mais d'être lui, ce qui donne un cercle parfait avec des foulées qui montent, du rebond, un rythme excellent, une cadence parfaite et soudain je reviens à moi , je suis de nouveau sur le cheval et cela « casse » tout. Nos meilleurs piaffers et passages (rares car nous cherchons tous les deux) ont aussi été obtenu lorsque j'étais dans cet état là. Ce que je recherche serait de pouvoir être lui tout en restant moi, je ne sais si tout cela est très clair? Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryan

avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 16/03/2011
Age : 48
Localisation : Côte d'Or

MessageSujet: Re: Equitation centrée   Ven 22 Fév 2013 - 13:39

Cette appréhension sur la posture et dynamique de position du cavalier est très présente chez La Guérinière et Oliveira.
C'est aussi dans cet esprit qu'enseigne Daniel JUGNET.

Florie D, as-tu déjà entendu parlé (voir plus) du balancier global ? Peteris Klavins ? Isa Danne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalicornededarshan.over-blog.com/
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Equitation centrée   Mer 27 Fév 2013 - 12:01

Olivier, oui, l'équitation centrée c'est Sally Swift. Mais certains aspects de la méthode Alexander font partie intégrante de l'approche son approche.

Citation :
Dans le même esprit de recherche d'une meilleure gestion de son schéma corporel, le yoga peut aussi être d'un grand intérêt (respiration, proprioception, travail des muscles profonds, équilibre...)
Tout à fait. L'essence est la même, seulement le taï-chi se pratique debout quand le yoga se pratique au sol.

Fraxinus pour l'ancrage au sol, Sally Swift n'en parle pas dans son livre mais Jacques Charandack l'a intégré à son approche. On va l'utiliser effectivement dans une transition descendante (recul des fémurs, adaptation du mouvement du bassin, redressement du haut du corps). Sinon, je me sens "enracinée" lorsque mes jambes non seulement se coulent vers le sol mais qu'elles marchent et courent en rythme avec mon cheval, ce qui me permet à la fois d'être parfaitement avec lui et au-dessus de lui mais en plus me permet de m'alléger à chaque foulée pour laisser s'engager le postérieur sous la masse. On rejoint là la notion de rythme car il faut être totalement être dans le rythme du cheval pour tenir ce fonctionnement, c'est un sacré travail de lâcher prise au niveau du mental pour rester concentré sans se laisser déborder par des pensées parasites. Il faut vraiment être dans l'instant présent. La pratique du taï chi amène à cette relation avec le présent, on est pleinement dans l'activité. Jacques parle de ralentir le temps. Pour ma part ces notions sont totalement nouvelles et encore un peu surréaliste, j'apprendrai à apprivoise tout ça en temps et en heure.
Et comme tout est lié, j'ajouterai que le centrage du corps aide au centrage du mental, et que c'est ce dernier qui permet le lâcher prise nécessaire.

Maryan j'ai entendu parler d'Isa Danne, j'aimerait beaucoup aller faire un stage ou une séance chez elle, je projette cela pour fin 2013 quand je remonterai dans le nord. Peteris Klavins par contre je ne connais pas mais je vais de ce pas pallier à cette lacune! Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Equitation centrée   Mer 27 Fév 2013 - 12:07

Peteris Klavins est "l'inventeur" du cheval mécanique et du terme de "balancier global" qu'il invite à découvrir au travers de son cheval mécanique................ geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Equitation centrée   Mer 27 Fév 2013 - 15:53

Florie D a écrit:
pour l'ancrage au sol, Sally Swift n'en parle pas dans son livre mais Jacques Charandack l'a intégré à son approche. On va l'utiliser effectivement dans une transition descendante (recul des fémurs, adaptation du mouvement du bassin, redressement du haut du corps). Sinon, je me sens "enracinée" lorsque mes jambes non seulement se coulent vers le sol mais qu'elles marchent et courent en rythme avec mon cheval, ce qui me permet à la fois d'être parfaitement avec lui et au-dessus de lui mais en plus me permet de m'alléger à chaque foulée pour laisser s'engager le postérieur sous la masse. On rejoint là la notion de rythme car il faut être totalement être dans le rythme du cheval pour tenir ce fonctionnement, c'est un sacré travail de lâcher prise au niveau du mental pour rester concentré sans se laisser déborder par des pensées parasites. Il faut vraiment être dans l'instant présent. La pratique du taï chi amène à cette relation avec le présent, on est pleinement dans l'activité. Jacques parle de ralentir le temps. Pour ma part ces notions sont totalement nouvelles et encore un peu surréaliste, j'apprendrai à apprivoise tout ça en temps et en heure.
Et comme tout est lié, j'ajouterai que le centrage du corps aide au centrage du mental, et que c'est ce dernier qui permet le lâcher prise nécessaire.

Florie D a écrit:
lorsque mes jambes non seulement se coulent vers le sol mais qu'elles marchent et courent en rythme avec mon cheval,
Voilà exactement l'image qu'il me fallait, maintenant je saisis la notion de rythme, de liaison au sol, on est peut être plus lié au sol que ancré? Il faut dire que quand j'entends « ancrer », ancrage, j'ai l'image d'une ancre qui retient le bateau pale . Et en plus, je comprends enfin cette idée de « lâcher prise au niveau du mental » que j'avais tant de mal à saisir malgré les explications de Muriel Le Mestric (d'ailleurs que devient-elle? ) et la notion « d'être dans le présent ». cheers

Florie D a écrit:
ce qui me permet à la fois d'être parfaitement avec lui et au-dessus de lui
Voilà qui devrait plaire au « gris » et à son esprit indépendant. alien


Florie: vous êtes géniale! cheers
Le prototype parfait de la jeune enseignante, qui cherche qui teste et surtout sait s'adapter au niveau de ses interlocuteurs,« calme , en avant, droit ». sunny
Les jeunes ont du talent et ne sont pas que des animateurs, qu'on se le dise!!! flower

J'en profite donc pour vous demander d'autres images. Commençons pas le début: comment suivre parfaitement un tracé? Mes figures , simples, ne sont pas assez « propres » je voudrai obtenir des tracés comme on les voit dans les livres et je sens que mon cheval hésite parfois sur les lignes à parcourir, devient flottant. Comme il est très souple, je me dis que ce manque de précision vient forcément de moi. Auriez vous des suggestions? bounce

Florie D a écrit:
j'ai entendu parler d'Isa Danne, j'aimerait beaucoup aller faire un stage ou une séance chez elle, je projette cela pour fin 2013 quand je remonterai dans le nord.
je pensais qu'Isa Danne était dans le sud ouest, il me semble qu'il y a une enseignante « Balancier Global » en Alsace. Quels sont les enseignants pratiquant cette méthodes dans d'autres régions de France?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Equitation centrée   Mer 27 Fév 2013 - 16:15

lorsque mes jambes non seulement se coulent vers le sol mais qu'elles marchent et courent en rythme avec mon cheval,
Personnellement, j'utilise une autre image: quand les membres du cheval sont connectés à mon bassin et que les membres du cheval sont mes jambes... Mais le résultat de ce que l'on doit ressentir me semble être le même............. geek
Isa est revenue en Ile de France..........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Equitation centrée   Mer 27 Fév 2013 - 16:52

yveskatz a écrit:
Personnellement, j'utilise une autre image: quand les membres du cheval sont connectés à mon bassin et que les membres du cheval sont mes jambes... Mais le résultat de ce que l'on doit ressentir me semble être le même.............
Votre image va plus encore plus loin que celles de Sally Swift et correspond à ce que j'appelle être « dans » le cheval, état que je n'arrive pas à garder sans réussir à en analyser la raison.
Florie D a écrit:
La part belle est faite à l'isopraxie qu'on retrouve partout sans la nommer,

De plus, elle fait parfaitement le lien entre isopraxie et « équitation centrée »
Mawawa a écrit:
y a t il un site internet/lien pour que je comprenne mieux l'isopraxie?

Et elle constitue peut-être un début de réponse à Mawawa ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryan

avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 16/03/2011
Age : 48
Localisation : Côte d'Or

MessageSujet: Re: Equitation centrée   Mer 13 Mar 2013 - 14:44

Isa Danne est de retour en région parisienne, à Maison-Laffite précisément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalicornededarshan.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Equitation centrée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Equitation centrée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Equitation centrée
» Stage d'équitation centrée les 12 et 13 septembre 2009
» Stage d'équitation centrée
» tetraplegique et equitation
» STAGE D'EQUITATION WESTERN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Sciences hippiques et équitation :: Techniques équestres-
Sauter vers: