CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 les PS réformés...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Mon Quidam

avatar

Messages : 403
Date d'inscription : 08/03/2011
Age : 48
Localisation : pas de calais

MessageSujet: Re: les PS réformés...   Jeu 3 Jan 2013 - 20:33

Je m'aperçois que je me suis mal exprimée. Embarassed
Je ne parlais pas de travailler sur les defauts pour les amoindrir, voire les supprimer, mais de me retenir que les chevaux qui n'ont pas les-dits défauts pour ne pas avoir à s'emmerder avec. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virginie DEVAUX

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 07/03/2010
Age : 42
Localisation : Rambouillet

MessageSujet: Re: les PS réformés...   Sam 5 Jan 2013 - 16:31

Je reconnais avoir été "joueuse"... J'avais bien compris !

Ceci étant, je trouve logique qu'un futur propriétaire choisisse un cheval avec le moins de "défauts" possible !
C'est d'ailleurs pour cela qu'on fait généralement une visite d'achat : au moins, si on décide de prendre le cheval, on sait à quoi s'en tenir !

Enfin, je dis ça, c'est sans compter sur les "surprises" qui arrivent a posteriori, et qu'il était impossible de détecter...

Jusqu'à il y a un an et demi, j'ai eu d'énormes soucis pour trouver une selle adaptée à ma PS.
Grâce à Muriel Schnoering (qui, malheureusement pour nos chevaux, a arrêté son activité de "saddle fitter"), j'ai pu avoir une vraie selle, parfaitement adaptée à ma jument.
Mais cela a permis de découvrir que l'espace intervertébral sous la selle est extrêmement fin, ce qui "condamne" la jument à avoir le dos musclé et le nez par terre.
Du coup, j'adapte le travail, et je sais que les reprises de dressage ne sont pas pour elle... Dommage, je l'ai achetée pour faire du CCE... Sad

Par contre, tout professionnel devrait être capable d'améliorer les défauts d'un cheval pour aider son propriétaire à évoluer.
Malheureusement, on n'a rien sans rien, et pour y parvenir il faut tr... trrrrrrrr... pardon ! Travailler !!!
Et c'est là que le bât blesse : un pro qui doit monter 6 à 10 chevaux par jour n'a fatalement pas le temps de "prendre son temps". Donc hop on selle, hop en selle, hop trois ronds dans la carrière et hop au box. Le pansage ? Perte de temps, et puis ça salit ! Donc plus le cheval est "simple", plus ça va vite... Et puis réfléchir demande d'avoir un cerveau, et comme chacun sait, les équitants ne sont pas toujours réputés pour en être pourvu...

Là encore, je caricature... Quoique !!! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: les PS réformés...   Sam 5 Jan 2013 - 17:10

Virginie Devaux a écrit:
Et puis réfléchir demande d'avoir un cerveau, et comme chacun sait, les équitants ne sont pas toujours réputés pour en être pourvu...

Là encore, je caricature... Quoique !!!
Pas tant que ça, parce que je n'ai pas tout compris, alors je vais étaler ma cancritude. Laughing
Virginie Devaux a écrit:
Mais cela a permis de découvrir que l'espace intervertébral sous la selle est extrêmement fin, ce qui "condamne" la jument à avoir le dos musclé et le nez par terre.
Du coup, j'adapte le travail, et je sais que les reprises de dressage ne sont pas pour elle... Dommage, je l'ai achetée pour faire du CCE...

C'est à dire que la gouttière de la selle est très étroite? Un dos musclé s'acquière et ne devrait pas nuire au dressage?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virginie DEVAUX

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 07/03/2010
Age : 42
Localisation : Rambouillet

MessageSujet: Re: les PS réformés...   Dim 6 Jan 2013 - 18:39

Au départ, en effet, toutes les selles que j'ai pu lui essayer avaient une gouttière trop étroite.
La selle faite sur mesure pour ma jument a une gouttière plus large que la moyenne.
Donc il a bien entendu fallu adapter la matelassure pour un ajustement optimal et tout s'est bien passé pendant quelques temps.
Puis les gonfles qui apparaissaient au travail, juste sous le siège, et à un endroit où la selle ne frottait pas, ont réapparu.

Du coup, visite chez le véto, et radios du dos, pour essayer de comprendre d'où pouvaient provenir ces gonfles.
Il s'est avéré que comme les vertèbres sont quasiment à "touche-touche", dès qu'il y a la moindre incurvation, les apophyses se frottent, ce qui crée une inflammation, donc des gonfles.
Généralement, en ligne droite, tout va bien, d'ailleurs. Sauf que la carrière où nous travaillons est assez petite et on tourne dès qu'on a fait 6 / 8 foulées...

Donc comme en dressage pur les chevaux doivent être souvent incurvés, ou tourner sur de petits cercles, physiquement ça va coincer à un moment ou à un autre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: les PS réformés...   Mar 8 Jan 2013 - 14:20

Effectivement pour le dressage pur, c'est rapé.

Virginie Devaux a écrit:
Il s'est avéré que comme les vertèbres sont quasiment à "touche-touche", dès qu'il y a la moindre incurvation, les apophyses se frottent, ce qui crée une inflammation, donc des gonfles.
Voici un cas qui m'intrigue, et s'intéresser aux cas spéciaux permet de mieux comprendre les normaux. Ceci dit, la pauvre n'est pas aidée dans la profession de cheval de selle, car assouplir sans pouvoir s'incurver, n'est vraiment pas aisé. Embarassed
Les apophyses qui se frottent sont les apophyses transverses?
C'est une réformée des courses? Était-ce là la raison de sa mise à la réforme?
Ces inflammations se présentent-elles également dans un travail en étirement sur des cercles de grand diamètres (20m ou plus)? Votre carrière est petite peut-être qu'en raison du diagnostic vous n'avez pas pu tester?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon Quidam

avatar

Messages : 403
Date d'inscription : 08/03/2011
Age : 48
Localisation : pas de calais

MessageSujet: Re: les PS réformés...   Mar 8 Jan 2013 - 15:02

Mais pourquoi un cheval déglingos serait-il forcément un réformé des courses? affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: les PS réformés...   Mar 8 Jan 2013 - 15:36

Mon Quidam a écrit:
Mais pourquoi un cheval déglingos serait-il forcément un réformé des courses? affraid
pasque on est dans le sujet "PS réformés" Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon Quidam

avatar

Messages : 403
Date d'inscription : 08/03/2011
Age : 48
Localisation : pas de calais

MessageSujet: Re: les PS réformés...   Mar 8 Jan 2013 - 16:05

Ah oui, j'avais perdu l'intitulé de vue... Embarassed lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virginie DEVAUX

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 07/03/2010
Age : 42
Localisation : Rambouillet

MessageSujet: Re: les PS réformés...   Mar 8 Jan 2013 - 20:13

fraxinus a écrit:
Effectivement pour le dressage pur, c'est rapé.

Virginie Devaux a écrit:
Il s'est avéré que comme les vertèbres sont quasiment à "touche-touche", dès qu'il y a la moindre incurvation, les apophyses se frottent, ce qui crée une inflammation, donc des gonfles.
Voici un cas qui m'intrigue, et s'intéresser aux cas spéciaux permet de mieux comprendre les normaux. Ceci dit, la pauvre n'est pas aidée dans la profession de cheval de selle, car assouplir sans pouvoir s'incurver, n'est vraiment pas aisé. Embarassed
Les apophyses qui se frottent sont les apophyses transverses?
C'est une réformée des courses? Était-ce là la raison de sa mise à la réforme?
Ces inflammations se présentent-elles également dans un travail en étirement sur des cercles de grand diamètres (20m ou plus)? Votre carrière est petite peut-être qu'en raison du diagnostic vous n'avez pas pu tester?
Que de questions !!! Wink
Alors pour les apophyses qui se touchent, ce sont plutôt les supérieures qui posent problème, vu la position des gonfles qui sont légèrement décalées par rapport à la ligne du dessus.

C'est effectivement une réformée des courses (elle a couru 3 fois, et a terminé 2 fois 5e et sa dernière course, à Angers, 7e sur la course PMU).
Comme elle ne finissait pas aussi bien que ce qu'elle pouvait faire à vue de nez, sa "pré-entraîneuse" (ancienne cavalière de CCE, qui a débourré ma jument et voyait en elle du potentiel en CCE) a demandé au propriétaire de faire des examens vétérinaires pour voir d'où pouvait provenir le problème.
Il s'est avéré qu'elle était en pleine phase de croissance. Le vétérinaire a demandé à ce qu'elle arrête les courses et l'entraînement, faute de quoi elle risquait de casser très vite.
Donc comme la jumenterie du propriétaire était déjà archi pleine (il doit avoir une quarantaine de poulinières, je crois), il a décidé de s'en séparer rapidement.
Gros coup de bol pour moi, finalement, d'avoir été dans la Sarthe à cette période et d'avoir pu aller la voir rapidement Smile

La pension où je l'ai mise est une pension pré-box, où les chevaux sont dehors du lever du jour à la tombée de la nuit, en troupeau. Donc elle a pu vivre sa vie de jument, continuer à grandir tranquillement, tout en ayant un minimum d'activité de "rééducation".
Par contre, c'est une écurie plus de loisir, où la carrière fait environ 18m x 20, donc ce n'est pas évident.
J'ai cependant eu l'opportunité de l'emmener dans une autre écurie, où elle était métamorphosée point de vue locomotion, et le fait de pouvoir faire de très grands cercles et beaucoup de lignes droites change vraiment tout.
En extérieur également, d'ailleurs, ça va généralement bien, même si elle se creuse quand je veux l'empêcher de m'embarquer (ce qui prouve que c'est bien l'incurvation qui pose problème...).

Voilà l'histoire de sa vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: les PS réformés...   Jeu 10 Jan 2013 - 16:25

Réformée pour cause de croissance:
l'alimentation, la gestion de l'entraînement, un défaut d'assimilation... Comme l'entrainement a cessé et qu'elle a pu continuer de grandir sereinement tout aurait dû rentrer dans l'ordre.
Désolée pour les questions, mais les problèmes physiques que rencontre le cheval dans l'exercice de ses fonctions m'ont toujours interpellée. pale
Donc avant de continuer, sachez que je ne tiens pas à donner des conseils (je n'en ai pas la compétence) je tiens juste à discuter de la colonne vertébrale des chevaux. Embarassed
Il est dommage que les radios ne vous aient pas suffisamment renseignées sur les apophyses ou les vertèbres concernées. Mais peu importe pour discuter. Laughing

« Les vertèbres sont reliées par un trépied dont l'un des points n'est qu'un coussin d'amortissement (le disque) et les autres sont les apophyses articulaires, (transverses) de part et d'autres du plan vertical dans lequel se trouve la colonne. Ces articulations permettent sans problèmes les flexions et les extension puisque celles -ci se passent dans le même plan.
Imaginez maintenant une colonne qui, vue de profil,, serait rectiligne. Les articulations lui permettraient toujours de se fléchir dans le plan médian vertical (flexion extension).
Par contre, la position latérale des articulations (de part et d'autre du plan vertical) s'opposerait à toute latéro-flexion (incurvation). Cette dernière ne serait que très légère, dans les limites de glissement des facettes articulaires(apophyses transverses).
Chez tous les mammifères, c'est pour permettre les incurvations latérales du tronc que la colonne vertébrale présente des courbures naturelles dans le plan vertical médian (vue de profil).
Cette latéro-flexion se fait alors en entraînant une rotation des vertèbres autour de leur axe longitudinal. » Giniaux essai d'ostéopathie équine)
Donc dans le cas de cette jument, il serait intéressant de savoir, si sa colonne présente bien les bonnes courbures naturelles vue de profil. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: les PS réformés...   Jeu 10 Jan 2013 - 16:28

« Pour matérialiser facilement chez vous ce qui se passe lors d'une latéro-flexion, découpez une bande de bristol (ou autre papier un peu rigide) d'environ 20cm de long sur 2 de large, planter un epunaise au milieu, la pointe en haut, et suivez les schémas suivants:
Votre bande de papier représente la surface dans laquelle se trouvent les articulations latérales des vertèbres, et la pointe de la punaise matérialise une apophyse épineuse de ce segment vertébral.
Maintenez d'abord le papier à plat sur la table et essayez de le fléchir latéralement sans qu'il s'écarte de la table. C'est impossible et cela vous montre que les latéro-flexions ne peuvent se faire sans courbures verticales.
Si vous maintenez votre bande de papier dans un plan vertical, la punaise étant au sommet de la courbe, il vous est très facile de la fléchir latéralement et vous constatez que la pointe de la punaise se dirige vers l'extérieur de la flexion.
Si la bande est courbée dans l'autre sens , la punaise au creux, la même flexion latérale est toujours possible mais la pointe de la punaise s'oriente vers l'intérieur de la flexion.
En conclusion:
1.Ce sont bien les courbures naturelles de la colonne dans le plan vertical médian qui permettent les incurvations latérales.
2.Si le dos est voûté, une incurvation latérale fait tourner les vertèbres en rejetant leurs apophyses épineuses vers l'extérieur de la courbe.
3.Si le dos est creux, l'incurvation latérale fait tourner les vertèbres dans l'autre sens c'est à dire en ramenant leurs apophyses épineuses vers l'intérieur de la courbe. »(et là aïe Wink )

Je cite Giniaux car ses explications m'ont paru très claires, mais si quelque chose vous paraît obscur je peux tenter de les expliquer à ma manière.
Ceci dit j'aimerai bien votre avis, car il me semble que ce qui précède peut apporter des explications , pas des résolutions, aux problème de cette jument.
Je ne suis pas en train de dire que la jument est creuse, mais plutôt qu'un défaut de courbures naturelles du dos (qui peut être congénital ou acquis par un entraînement trop intensif pour son cas particulier) pourrait être à l'origine des gonfles dues aux inflammations au niveaux des apophyses épineuses. pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virginie DEVAUX

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 07/03/2010
Age : 42
Localisation : Rambouillet

MessageSujet: Re: les PS réformés...   Jeu 10 Jan 2013 - 22:59

Vu l'heure tardive à laquelle je découvre cette prose, je ne suis pas sûre de tout suivre...

Je suis sûre d'une chose : c'est que la jument travaille dans le bon sens, vu l'évolution de son physique depuis que je l'ai.
J'essaye de prendre des photos "à poil" régulièrement, et il y a de bonnes choses.

Dans la petite carrière où je travaille, la jument est beaucoup plus équilibrée (j'ai des sensations étonnantes !), et il lui est même arrivé de prendre le petit galop, dans le calme. Ce qu'il lui serait impossible de faire sans un minimum de montée du garrot.

Son mécontentement monté, aujourd'hui, se manifeste par force ruades et sauts de mouton lorsque je ne l'autorise pas à me "trimbaler" en extérieur, ce qui me laisse à penser (n'étant pas un poids plume, loin de là) qu'elle a pris suffisamment de force dans le dos pour en arriver là.

Autre signe de "bonne santé" du dos : ses pieds !
Elle déferre de moins en moins (je touche du bois et de la peau de singe !!!), et le maréchal, qui a eu l'occasion de la voir faire l'andouille au pré, m'a dit qu'elle ne "tricote" plus quand elle se déplace, sa locomotion s'est nettement améliorée, et donc elle ne se marche plus systématiquement dessus.

Voilà pour ce que je sais.

Pour ce qui est des explications de Giniaux, je vais tenter de lire tout cela à tête reposée ce week-end.

Peut-être faudrait-il que je télécharge une photo de la jument quand je l'ai eue, et ce qu'elle est devenue à aujourd'hui ? Ce serait peut-être plus "visuel" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virginie DEVAUX

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 07/03/2010
Age : 42
Localisation : Rambouillet

MessageSujet: Re: les PS réformés...   Jeu 10 Jan 2013 - 23:10

Si quelqu'un peut m'expliquer comment insérer une photo, je suis preneuse... scratch
Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: les PS réformés...   Ven 11 Jan 2013 - 10:52

Virginie DEVAUX a écrit:
Si quelqu'un peut m'expliquer comment insérer une photo, je suis preneuse... scratch
Merci !
vous allez sur GOOGLE et tapez "imageshack" et suivez le processus...sélection de l'image sur votre dossier ou autres et transfert sur la colonne de gauche sur l'URL correspondant au site ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: les PS réformés...   Ven 11 Jan 2013 - 11:37

Si j'en crois certains auteurs influents comme JDO et Ph.Karl mais aussi ce que je ressens a cheval (le cheval qui s'enroule autour de la jambe n'est qu'une vue de l'esprit...) la latéro flexion chez celui ci sur toute la longueur de son rachis est quasiment inexistante: D1 à D8 nulle...D9 à D14 très, très légèrement...D14 à D 18 nulle et L1 à L4 nulle..

Seule l'incurvation de l'encolure, a quelques conditions prés, permet le déplacement, sur des cercles plus ou moins grands suivant le degré d'incurvation demandé, a moindre frais....

Ce n'est qu'une suggestion mais pourquoi, VIRGINIE, ne pas tenter d'oublier vos jambes pour travailler en incurvation, d'incurver l'encolure de votre PS sans aller au delà de 20 à 30° pour commencer, et sans tirer vers vous votre rêne interieure qui si vous la tiriez opposerait l'épaule du coté de l'incurvation a la hanche et ferait déraper l'arrière main plutôt que de l'engager....

C'est ainsi que nous travaillons tous nos chevaux pour engager les postérieurs, abaisser les hanches et assouplir l'avant main...et vous savez que pour nous qui visons essentiellement l'obstacle c'est un travail tres important, qui est un des fondamentaux de notre dressage...

Voici ce que ça donne, une fois que le cheval a intuité la gestuelle dans le domaine de l'utilisation courante....nous y voyons une décontraction générale du cavalier, un engagement pour le cheval du posterieur interne sous la masse, donc une musculation de l'arrière main et une souplesse de ses épaules...le tout sans jambes (a part pour l'impulsion) et rênes longues..

Le temps d'aller chercher la vidéo explicative:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: les PS réformés...   Ven 11 Jan 2013 - 14:25

Virginie Devaux a écrit:
Je suis sûre d'une chose : c'est que la jument travaille dans le bon sens, vu l'évolution de son physique depuis que je l'ai.
J'essaye de prendre des photos "à poil" régulièrement, et il y a de bonnes choses.

Virginie, je sais combien il est délicat de parler de son propre cheval, le sujet est très intime. Sachez que je ne mets nullement en doute votre travail ni votre expérience. Nul besoin de photo, je suis sûre que vous conduisez au mieux le travail de votre jument. Comme je l'ai dis plus haut, les gonfles dont vous parliez, ne sont que prétexte à discussion. Si vous le voulez, parlons plutôt de la colonne d'un cheval quelconque: « Anonyme » dont la colonne vertébrale manque de courbure naturelle et dont les vertèbres sont « courtes » et donc parlons du dos en général.

En simplifiant: vue de profil la colonne vertébrale du cheval présente des courbures légères.
L'encolure est convexe de C1 à C4 concave de C5 à C7, convexe de D1 au sacrum.

Daffos a écrit:
Si j'en crois certains auteurs influents comme JDO et Ph.Karl mais aussi ce que je ressens a cheval (le cheval qui s'enroule autour de la jambe n'est qu'une vue de l'esprit...) la latéro flexion chez celui ci sur toute la longueur de son rachis est quasiment inexistante: D1 à D8 nulle...D9 à D14 très, très légèrement...D14 à D 18 nulle et L1 à L4 nulle..

Oui Daffos! Le cheval ne peut pas se plier comme un arc et donc ne peut pas « s'enrouler autour de la jambe » et pourtant cette expression traduit très justement ce qu'on ressent. Car on sent bien, grâce à nos « fesses intelligentes », qu'il se passe quelque chose au cours d'une demande d'incurvation.
Et comme pour moi les sensations ont plus d'importance que la vue, je ne les renierai jamais. Cool

De plus si les vertèbres n'avaient aucune mobilité je ne comprends pas pourquoi Dame Nature se serait embêtée à créer une colonne vertébrale en pièces détachées. Laughing

Alors pourquoi ressentons nous quelque chose qui paraît-il n'existe pas?
Nous ne sommes pas assis directement sur les vertèbres mais sur les apophyses épineuses et sur des muscles. Et ce que nous ressentons sous la selle se sont les jeux des muscles, rétrécissement élongation, et les changement de position des apophyses épineuses. Si les vertèbres ont un faible degré de mouvement latéral de l'ordre de 2° environ, elle ont aussi une possibilité de rotation de « vrillement? » l'une par rapport à l'autre. Lorsque le cheval s'incurve (correctement) le dos se vousse, (par l'effet de ce que vous appelez l'abaissement des hanches) les muscles s'étirent du coté extérieur, les vertèbres « tournent légèrement » vers l'extérieur et comme les apophyses épineuses suivent le mouvement des vertèbres auxquelles elles sont soudées, elles tournent vers l'extérieur de l'incurvation. Sous la selle, elles sont encore assez importante pour qu'on les sentent « tourner ». Leur hauteur de l'ordre de quelques cm forme un bras de levier qui accentue la sensation sous la selle. Donc ce qu'on ressent sous la selle, jeux des muscles et apophyses épineuses qui se tournent vers l'extérieur suffit à donner l'impression que le cheval se plie et donc s'incurve. De même nous savons ressentir le cheval qui se « couche » sur sa courbe.
Les mouvements des postérieurs se ressentent sous la selle, mais tout mouvement des postérieurs est transmis au dos du cheval et a une influence sur les mouvement du dos et réciproquement.

JDO et PK ont raison en disant que le cheval ne peut pas se plier comme un arc, l'image de l'arc n'était employé autrefois que pour expliquer ce que devait ressentir le cavalier, et non pour illustrer une vérité biomécanique, dont la plupart des cavaliers se fichent éperdument. Smile Mais nier la possibilité de mouvement des vertèbres me paraît tout aussi faux, (je n'ai pas dis que c'est ce que vous faites Laughing )
Je sais que ceci a fait polémique, photos de chevaux vu du dessus à l'appui. Mais sur de telles photos, ce qu'on voit ce sont les muscles et la ligne des apophyses épineuses. La souplesse des chevaux dépend de chaque individu donc certains chevaux donneront plus de sensations à leur cavalier et sur photos présenteront un dos plus « courbe » ou plus infléchi. Mais cette courbe n'est pas régulière et il faudrait aussi pourvoir comparer avec l'inflexion que donne le cheval de l'autre coté.

Bref, je n'ai pas l'intention d'ouvrir une polémique, je tenais juste à préciser que la colonne vertébrale est constituée d'éléments articulés qui peuvent bouger suffisamment pour nous permettre de sentir cette mobilité sous la selle, bien que ne soit pas la raison principale. pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: les PS réformés...   Ven 11 Jan 2013 - 17:43

fraxinus a écrit:


JDO et PK ont raison en disant que le cheval ne peut pas se plier comme un arc, l'image de l'arc n'était employé autrefois que pour expliquer ce que devait ressentir le cavalier, et non pour illustrer une vérité biomécanique, dont la plupart des cavaliers se fichent éperdument. Smile Mais nier la possibilité de mouvement des vertèbres me paraît tout aussi faux, (je n'ai pas dis que c'est ce que vous faites Laughing )
Je sais que ceci a fait polémique, photos de chevaux vu du dessus à l'appui. Mais sur de telles photos, ce qu'on voit ce sont les muscles et la ligne des apophyses épineuses. La souplesse des chevaux dépend de chaque individu donc certains chevaux donneront plus de sensations à leur cavalier et sur photos présenteront un dos plus « courbe » ou plus infléchi. Mais cette courbe n'est pas régulière et il faudrait aussi pourvoir comparer avec l'inflexion que donne le cheval de l'autre coté.

Bref, je n'ai pas l'intention d'ouvrir une polémique, je tenais juste à préciser que la colonne vertébrale est constituée d'éléments articulés qui peuvent bouger suffisamment pour nous permettre de sentir cette mobilité sous la selle, bien que ne soit pas la raison principale. pale

Je ne conteste absolument pas l'exposé que vous faites et les explications que vous donnez...
Un seule chose qui peut prêter a confusion c'est quand vous parler de "se plier comme un arc" ce qui tendrait a croire que la latero-flexion est quand même suffisamment importante pour s'en servir question jambes...ce qui n'est pas le cas, pas plus de 3 à 4cms sur toute la longueur du rachis ce qui est impropre a l'utilisation des jambes en matière de dressage....

Et vous avez raison d'insister sur le seul sentiment de la "fesse intelligente" capable de nous faire ressentir (nous faire croire) que notre jambe et elle seule provoque l'incurvation...c'est important de le dire et de l'écrire pour qu'on ne continue pas, comme dans la grande majorité des clubs (la fédé en tête de liste) a demander aux cavaliers d'incurver leurs chevaux par la jambe interieure ....

Je me permet de le répéter parce que c'est important, seule l'incurvation de l'encolure a le pouvoir d'incurver un cheval, de lui faire prendre une trajectoire incurvée et de le garder "droit" sur le cercle !

Maintenant et comme toujours personne n'est obligé de croire a cette version....surtout qu'elle va a contre courant de l'enseignement officiel !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: les PS réformés...   Ven 11 Jan 2013 - 18:34

Daffos a écrit:
Je ne conteste absolument pas l'exposé que vous faites et les explications que vous donnez...
Un seule chose qui peut prêter a confusion c'est quand vous parler de "se plier comme un arc" ce qui tendrait a croire que la latero-flexion est quand même suffisamment importante pour s'en servir question jambes...ce qui n'est pas le cas, pas plus de 3 à 4cms sur toute la longueur du rachis ce qui est impropre a l'utilisation des jambes en matière de dressage....

Et vous avez raison d'insister sur le seul sentiment de la "fesse intelligente" capable de nous faire ressentir (nous faire croire) que notre jambe et elle seule provoque l'incurvation...c'est important de le dire et de l'écrire pour qu'on ne continue pas, comme dans la grande majorité des clubs (la fédé en tête de liste) a demander aux cavaliers d'incurver leurs chevaux par la jambe interieure ....

Je me permet de le répéter parce que c'est important, seule l'incurvation de l'encolure a le pouvoir d'incurver un cheval, de lui faire prendre une trajectoire incurvée et de le garder "droit" sur le cercle !

Maintenant et comme toujours personne n'est obligé de croire a cette version....surtout qu'elle va a contre courant de l'enseignement officiel !

Quand je fais allusion au cheval qui se « plie comme un arc », ce qui morphologiquement est faux, nous sommes bien d'accord, ou qui « s'enroule autour de la jambe intérieure » je pensais pas du tout à se servir de la jambe intérieure pour provoquer le dit « enroulement » ou « pliage ».
(Quoique on peut dresser un cheval à bien des codes alors pourquoi pas la jambe intérieure. Laughing )

La jambe intérieure sert, pour moi, à appeler le postérieur intérieur à venir s'engager, (me tapez pas , je ne suis pas D'Orgeixienne affraid ). Pour l'incurvation ne vaut-il pas mieux commencer par étirer le coté extérieur, si on ne veut pas coincer le cheval? scratch

Daffos je sais bien que vous ne vous servez de vos jambes dans l'incurvation que pour maintenir l'impulsion. Wink

Petite remarque anodine: le seul animal qui s'enroule autour de la jambe, enfin de ma jambe, est mon chat et sans que je lui demande en plus. Ceux qui ont déjà failli tomber et se rattrapent vaille que vaille en cherchant à éviter l'enrouleur en question, sauront de quoi je parle. Et à bien observer ces Lares (dieux du foyer) en action on se rend compte que leur colonne vertébrale, pourtant bien souple, ne s'incurve pas régulièrement sur toute sa longueur, alors un cheval? Pensez donc! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: les PS réformés...   Ven 11 Jan 2013 - 23:15

FRAXINUS...vous remarquerez que je suis, malgré ou a cause de mon penchant Orgeixien, assez souvent en accord avec vous...et même quand je ne le suis pas il me reste le plaisir de vous lire...j'aime votre rhétorique et votre apport technique sur les divers sujets touchant le cheval..

Ce qui ne m'empêche pas de penser quand a moi, que la jambe intérieure (si on veut a tout prix s'en servir) n'étant pas accompagnée d'une incurvation d'encolure, au lieu d'engager le posterieur interne risque fort d'écarter celui ci par sa pression sur le flan et donc faire déraper l'arrière main...a moins d'être un fin cavalier(ière) qui dans ce cas rattrapera l'erreur par l'action de la rêne régulatrice extérieure...ce qui peut arriver dans le cas par exemple d'une demi volte inversée ...

Je ne vous cache pas que je préfère occulter tout cela et m'en remettre a mon incurvation d'encolure "avec report de poids sur l'épaule exterieure" (qu'il ne faut pas oublier) et qui simplifie allègrement ce cas de figure...

Pour revenir a l'incurvation vous avez, vous, le chat pour s'enrouler autour de votre jambe, j'ai moi Arthur pour m'initier sur les incurvations...et Arthur est un spécialiste de la question, un maitre en la matière:



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
derrien



Messages : 199
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 48
Localisation : finistere sud

MessageSujet: Re: les PS réformés...   Mer 27 Mar 2013 - 3:17

kalichon a écrit:
fraxinus a écrit:
Je ne connais pas PS de courses réformés, comment leur désapprend -t-on leur passé de courses?
La seul chose que j'ai appris, des deux réformés que j'ai eu l'occasion de monter, c'est que pour s'arrêter du galop: il fallait lâcher les rênes. Laughing

Au cours de ma petite expérience j'ai eu la chance d'en monter quelques un, effectivement ils sont dressé comme ça, plus on prend de contact sur les rênes plus eux également viennent prendre du contact et se porter en avant.
Une vrais bonne main est nécessaire pour ne pas venir "s'accrocher" car sinon c'est le cercle vicieux ! Laughing
Mais ceux que j'ai monté (tout juste reformé) ne tiraient pas du tout, 3 allures très agréables, et tout a fait possible de faire un canter paisible sans se faire embarquer.
Après je pense que tout dépend aussi de chez qui ils sont passé élevage entraîneur jockey... dans certaines écuries il se passe des choses vraiment indignes !

Celui que j'ai récupéré en Août avait passé 5 mois au pré je l'ai laissé tranquille dans sa nouvelle écurie encore 1 mois1/2 au pré avec des copains car il était pas encore en état.
Ensuite on a repris le travail comme un poulain "basique" sans trop de soucis lié a son passif de courses.

Mes questionnement actuelle sur notre évolution équestre, ne sont lié qu'a mon manque de connaissances technique, Embarassed le cheval lui reformé de steeple m'avait été décrit comme ce qui suis: "Il était clairement sur orbite, pour tout dire je le gardait toujours en dernier lot après avoir monté tous les autres au cas ou il m'arriverait quelque chose avec lui...Je prenais vachement de précautions avec lui, je le sortais quand tout était calme. Il n'était pas méchant du tout mais tout ce qu'il savait faire c'était aller vite, et au moindre prétexte il bondissait. Il trottait vite, il galopait vite, il faisait tout vite. "Récit livré par le lad qui l'avait sous sa selle a l'entraînement, car j'ai la chance d'être passé directement par la source et donc de vraiment connaître le passif du cheval.
Et bien nous ne parlons pas du même animal... a la maison après un court épisode speed au tout début, très rapidement j'ai rencontrer un cheval calme, de plus en plus a l'écoute, et d'une bonne volonté formidable.
L'écrire ici me permet de prendre encore plus de recule sur ces quelques mois... et c'est vrais qu'il c'est extrêmement bien adapté a sa nouvelle vie, sur la réserve, prudent et inexpressif, au bout de 15 jours le carcan était tombé pour jour après jour se redécouvrir cheval vivant dans le bon sens du terme (découverte des carottes, caresses, droit de s'exprimer...) Le papillon est sorti de son cocon, j'espère que je le gènerais pas trop pour prendre son envole.
Je ne sais pas si je traduit correctement mes resentits... j'ai beaucoup d'affection pour ce cheval car il a une forte sensibilité et il me donne beaucoup. Mais je suis hors sujet là non ?!!? Excusez moi...

Bonjour Kalichon,

Quel plaisir de te retrouver.
Avant la technique il y a la connaissance et l'accroche avec son cheval.
Et on peut dire que c'est ok pour ce point.
Techniquement, tout est une gestion de l'attitude de corps et une gestion du contact et du sang. Viens dpnc parler de la position centree sur le sujet intitule "la croix st-georges" dans le forum connaissance.

Au plaisir, Mademoiselle sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
derrien



Messages : 199
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 48
Localisation : finistere sud

MessageSujet: Re: les PS réformés...   Lun 22 Avr 2013 - 6:53

kalichon a écrit:

Yves s'interrogeait sur les trotteurs il y a quelques temps...

"Je suis toujours étonné à la lecture des messages des nombreux cavaliers qui ont un trotteur réformé à éduquer de lire et de comprendre le peu de connaissances qu'ils ont de ce qu'est l'éducation d'un tel cheval.
Ne leur a-t-on jamais expliqué, alors que les trotteurs sont souvent récupérés pour devenir des chevaux de club (différence avec des chevaux d'instruction ceci expliquant cela , je pense...)qu'un cheval, même s'il n'a eu qu'un court entraînement, doit, avant d'être éduqué, être dés-éduqué pour oublier tout ce qu'il a appris, apprendre à gérer naturellement son corps avant que d'avoir une éducation classique....Ils comprendraient alors qu'il y a beaucoup de choses à faire avant que de vouloir aborder dans de bonnes conditions le travail du galop....."


Mais quand est il de ces PS réformés qui suivent le même chemin ?!?
Personnellement je suis adepte des PS pour avoir fait une merveilleuse rencontre il y a plus de 15ans scellant mon affection pour cette race...
Mais comme pour les Trotteurs, le prix très attractif des reformes est il vraiment un atout pour eux ?
Le passif des courses peut laisser des traces... physiques et mentales... leurs reconvertions a la selle est elle si aisé ?
Les cavaliers non éclairés ou manquant de finesse ne peuvent ils pas rapidement etre dans l'erreur face a ces chevaux à ré-éduquer et qui sont généralement hyper sensible...?

Quand est il de vos rencontres avec des purs, de vos expériences, de leurs reconversions... ?

certains ps étaient apeurés, d'autres trotteurs avaient le dos en béton et la bouche pareille avec parfois leur habitude d'embarquer et chauffer.

calmer, réduire l'allure et refaire la bouche, remettre dans le bon sens n'était pas une mince affaire:
leurs souvenirs des courses leur mettait une araignée au plafond.
certains sf un peu forts partaient aussi l'encolure à l'envers en prenant le mors.
le pré et la longe sans enrênement, travailler avec des murs de manège histoire de caler avant d'aller en extérieur où le moindre de leurs "fantômes" est bonne pour un écart, un sursaut ou encore un durcissement, ou certains ps de retrouver leur réflexe de partir en lançade sur du cso. alors que ces mêmes ps remis en confiance pouvaient avoir une bonne bouche et un bon équilibre. de vrais fauteuils à bascule. je me souviens d'un AQPS bai brun qui se nommait "Pressoir", qui avait un très bon galop assis, une bonne bouche, une qualité de saut, et ses vieux réflexes lorsqu'il s'agissait de technique en parcours. pas fou, mais disons qu'il se mettait l'impulsion. pas incontrôlable pour autant.
il y a aussi l'exemple de Bright Silver avec son galop "dans l'dos" sur des rênes mi longues développant ses abords et sa technique avec un style et un mental confiant par rapport à son galop et repassait ses allures descendantes sans problème.
Rantzau avait du tempérament. il a apporté beaucoup de sang au SF, sinon il y a eu Racine, Le Chouan, et d'autres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les PS réformés...   

Revenir en haut Aller en bas
 
les PS réformés...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Bassin Préformé
» Tête de chat déformé, déjà vu ça ?
» Eléments qui font qu'un embryon est mal formé ?
» j'ai adoptée une chènne cavalier kin charle réformée d'élevage
» Des abeilles formées à détecter la drogue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Équitation pratique :: Éducation élémentaire du cheval et du poney-
Sauter vers: