CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 Compte rendu stage saddle fitting du 22/09/12 avec Eugénie Cottereau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Compte rendu stage saddle fitting du 22/09/12 avec Eugénie Cottereau   Dim 30 Sep 2012 - 12:56

Partie théorique :

Le saddle fitting, peu connu en France, est l’art et la manière d’adapter la selle au cheval.

Pourquoi adapter la selle au cheval ?
• Ne pas lui faire mal
• Obtenir le maximum de son potentiel
• Finesse de la transmission corporelle par l’assiette

Côté cheval:



Photo tirée du blog d’Eugénie :
http://www.saddlefitting.fr/archives/anatomie_du_cheval/index.html

Les parties du squelette concernées par la selle sont l’omoplate, qui ne doit jamais être au contact de la selle même lorsqu’elle est en mouvement, les vertèbres dorsales et plus particulièrement leurs fragiles apophyses, et la cage thoracique. Les lombaires ne doivent jamais être une surface portante pour la selle.
Il ne doit jamais y avoir de contact sur les apophyses épineuses : sensibles, elles sont mises en mouvement par la locomotion du cheval. Outre le fait qu’on lui ferait mal, le cheval ne pourrait pas se mouvoir correctement.

Contrairement aux idées reçues, c’est la cage thoracique (côtes, muscles dorsaux et trapèzes) qui porte le cavalier.
Pour permettre le recul du haut de l’omoplate durant le mouvement, la selle doit être suffisamment reculée : 3 doigts derrière la pointe de l’omoplate.


Photo tirée du blog d’Eugénie : http://www.saddlefitting.fr/archives/anatomie_du_cheval/index.html

De même les lombaires ne devant jamais porter, la surface portante de la selle doit s’arrêter avant la 18e (et normalement dernière) côte.


source photo:
http://chevalmanche.canalblog.com/tag/selle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Compte rendu stage saddle fitting du 22/09/12 avec Eugénie Cottereau   Dim 30 Sep 2012 - 13:07

La selle:

L’arçon est le « squelette de la selle ». C’est lui qui répartit les pressions sur le dos du cheval.

Je cite Eugénie dans son blog (http://www.saddlefitting.fr/archives/autopsie_d_une_selle/index.html): ): « L’arçon doit être suffisamment rigide pour assurer la structure de la selle, suffisamment solide pour résister aux nombreux efforts qu’il va devoir supporter, suffisamment souple pour garantir le meilleur confort du cheval et du cavalier et assurer la technicité de la selle. Pour simplifier, il doit être plutôt rigide longitudinalement, et plutôt souple latéralement - rigide pour préserver la colonne vertébrale, souple pour suivre les mouvements des masses musculaires. »

Le plus souvent en bois assemblé ou monobloc (hêtre), on en trouve maintenant aussi en carbone et en résine (attention, un arçon trop flexible répartit mal la pression amplifiée du cavalier en mouvement).

L’ouverture de l’arcade permet le dégagement du garrot. Les bandes latérales doivent suivre l’inclinaison du dos. Sa forme varie selon la discipline à laquelle la selle est destinée.


Arçon dressage


Arçon CSO

photos tirées du blog d'Eugénie: http://www.saddlefitting.fr/archives/autopsie_d_une_selle/index.html

L’arçon doit être adapté à la morphologie du cheval, ce qui est complexe si on tient compte du développement physique du cheval (croissance, prise/perte de poids, de masse musculaire, asymétrie…).

Certains selliers proposent donc des arcades interchangeables. C’est une bonne solution mais elles ne permettent de modifier que l’ouverture à l’avant de l’arçon : l’arrière doit être adapté aussi. Elles ne doivent pas être changées trop souvent au risque de voir le pas de vis se casser au bout d’un moment. Elles sont un bon compromis lorsqu’on a un jeune cheval qui évolue régulièrement.

Les selles sans arçons : nous sommes passés rapidement sur le sujet. Elles sont à priori limitantes dans les disciplines et ne devraient s’utiliser que sans étriers (ou avec mais assis, sans peser dessus), sous peine de créer une forte pression sur une surface très réduite du dos du cheval, au niveau des couteaux d’étrivières. Il faut absolument éviter les selles sans arçons ne comportant pas de gouttière, et ce genre de selle est à éviter en général sur un cheval au garrot étroit et saillant.

Les panneaux (ou matelassures) sont la deuxième composante qui permet d’adapter la selle au cheval. Ils ont un rôle d’amortissement, et servent à poser le cavalier au-dessus (et non pas sur) la colonne. Ils doivent répartir la pression sur la plus grande surface possible.

Ils peuvent contenir :
• de la laine : très bon matériau, vivant, extensible et compressible mais ayant une durée de vie limitée, et devant donc être contrôlé régulièrement. Des panneaux en laine peuvent être adaptés par un sellier en cas de changement de morphologie du cheval.
• De la mousse : durée de vie plus longue, mais se déforme beaucoup moins (donc s’adapte moins bien.
• De la bourre de coton (selles très bas de gamme) : à éviter absolument, ne se déforme pas.
• De l’air : système Cair (Wintec et Bates), lamelles de mousses entrecoupées d’air. On en a pas discuté mais à priori ça ne convient pas à tous les chevaux, ne vieillit pas très bien et peut poser problème si on change l’arcade, au niveau de l’équilibrage de la selle.
La forme des panneaux doit être adaptée à la forme du dos du cheval sous peine de voir apparaitre des pressions, douleurs, défenses et autres chevaux qui partent en courant quand on arrive avec la selle.





source photo: http://www.saddlefitting.fr/archives/autopsie_d_une_selle/index.html

Les contre-sanglons : La taille du passage de sangle varie d’un cheval à l’autre, la selle ne va donc pas être attachée de la même façon en fonction du passage de sangle.
Le 3e contre-sanglon n’est pas un sanglon de secours : on attache la sangle la plupart du temps sur les deux extérieurs pour équilibrer la selle mais cela peut varier selon la morphologie du cheval.


Dernière édition par Florie D le Dim 30 Sep 2012 - 18:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Compte rendu stage saddle fitting du 22/09/12 avec Eugénie Cottereau   Dim 30 Sep 2012 - 13:15

Côté cavalier :

Si la selle n’est adaptée qu’au cheval et pas au cavalier ça n’ira pas car le cavalier, mal centré et mal assis, va empêcher son cheval de se mouvoir correctement.

La taille du siège : est la longueur en pouces entre le clou du pommeau et l’arrière du troussequin (1’= 2,5cm).

La taille du quartier dépend de la longueur du fémur du cavalier (qui n’est pas toujours proportionnelle à celle du bassin et nécessite dans ce cas du demi ou sur mesure, si on a les moyens).

La place du couteau d’étrivière est variable selon la discipline pour laquelle la selle est faite et comment on souhaite orienter la jambe (avancée en CSO et plus encore en cross, et reculée en dressage, pour rester sur les classiques).

Le positionnement des taquets permet de garder la jambe en place dans des situations un peu délicates. Certains selliers font des selles orthopédique dans laquelle le cavalier est complètement bloqué, il faut faire attention que le cavalier puisse fonctionner dans sa selle : le taquet doit être une aide, pas une contrainte.

Notons que les bassins masculins et féminins ne sont pas du tout faits pareils et pourtant presque toutes les selles sont constituées de la même façon.

Extrait d’une traduction d’Eugénie sur son blog, toujours http://www.saddlefitting.fr/archives/cote_cavalier/index.html

« Caractéristiques d'une selle féminine :
- siège souple
- dégager l'arçon de la zone du pelvis (puisque le bassin est plus incliné vers l'avant chez la femme, d'où la sensation parfois de "désabricotage" sauvage extrêmement douloureux) donc pommeau relativement bas et surtout souple
- enfourchure étroite
- siège large
- couteaux d'étrivières reculés
Caractéristiques d'une selle masculine :
- siège moins large
- pommeau plus haut
- enfourchure plus large
- des couteaux d'étrivières plus avancés »


Les croupières et colliers de chasse ne sont utiles que sur une selle adaptée dans une utilisation où le cheval fait des mouvements violents, ou doit évoluer sur des terrains à forte déclivité. Ils deviennent des instruments de torture lorsqu’ils sont utilisés pour faire tenir une selle mal adaptée à une place qui n’est pas la sienne sur le dos du cheval.

Le tapis : il sert à protéger la selle de la sueur du cheval, et doit avoir une découpe ergonomique, comme on l’a vu rien de doit toucher les apophyses. Eviter les tapis plats. Les passants à l’avant, passés sur le quartier dans le haut du premier contre-sanglon de chaque côté, servent à relever l’avant du tapis dans la gouttière ( !!!)

Si la selle est bien adaptée un tapis fin suffit, on n’aura de toute façon dans ce cas pas la place de mettre plus épais, sous peine de la rendre moins bien adaptée.

Idem pour les amortisseurs : sous une selle trop étroite ils ne font qu’accentuer les points de pression (cf les chaussettes de ski dans des chaussures trop petites : aïe.)

« L'amortisseur peut néanmoins avoir des qualités : il gomme les petits points de pression et agrandit la surface portante de la selle ; ça peut notamment être utile en CSO, lorsqu'à la réception, le cheval prend un poids énorme derrière les épaules avec l'atterrissage du cavalier sur son dos à lui. »

Comme le tapis, il devra avoir une forme anatomique qui dégage les apophyses, sans quoi le remède sera pire que le mal.

Pour la matière, éviter le gel, qui est trop lourd pour rester dans la gouttière, non respirant, et qui n’amortit rien du tout : il se contente de déplacer le point de pression.

La sangle : elle aussi, si elle est anatomique, c’est mieux. Elle doit être suffisamment large pour répartir la pression selon la taille du passage de sangle du cheval, et plus resserrée au niveau des coudes.

Pour les sanglages bas attention à ce que les sanglons ne se trouvent pas en face des coudes, pour ne pas causer de blessures lors de la locomotion.

Attention à ne pas trop sangler pour ne pas couper la respiration du cheval, ni générer de lésions ostéopathiques. La sangle à élastiques peut améliorer la respiration du cheval mais multiplie aussi la force du cavalier qui sangle : à ne pas utiliser sur des chevaux ronds.

Les étriers et étrivières : pas de vérités universelles ici non plus, c’est vraiment au regard de chacun selon la discipline pratiquée, sa morphologie, et ses goût, je vous renvoie donc directement sur l’article d’Eugénie :
http://www.saddlefitting.fr/archives/2012/08/04/24754061.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Compte rendu stage saddle fitting du 22/09/12 avec Eugénie Cottereau   Dim 30 Sep 2012 - 13:18

Les critères d’adaptation de la selle :

La selle doit :
• Être équilibrée. Le centre de la selle doit être parallèle au sol. Quand on appuie sur le pommeau ou le troussequin la selle ne doit pas basculer.


Source photo: http://www.cheval.ws/sellerie_conseils-Masellevatellebienamoncheval-187

• Ne pas être en contact avec les apophyses
La gouttière doit donc être suffisamment large pour leur laisser de la place. Minimum 4doigts de largeur, 5 c’est mieux, moins de 3 doigts c’est à jeter, sur tous les chevaux.

• Dégager le garrot : 3doigts entre le garrot et le pommeau (plus l’arcade est trop étroite, moins elle est trop large et cela sera pire avec le poids du cavalier), et deux doigts dans la largeur de part et d’autre du garrot.

• Avoir les panneaux complètement au contact : faire le tour du cheval pour vérifier qu’il n’y a pas de jour et passer la main pour s’assurer que le contact est régulier

• Alignement des contre-sanglons : ils doivent pendre perpendiculairement au sol pour que la sangle soit positionnée comme il faut, et non pas vers l'avant ou vers l'arrière. La sangle trouvera toujours sa place à l'endroit le plus étroit de la cage thoracique, une main derrière la pointe du coude. Idem pour les étrivières.

• Ne pas toucher l’épaule ni le rein. Comme on l’a vu, la surface portante doit se situer 2 à 3 doigts derrière la pointe de l’épaule et se terminer à la dernière côté.

• Être droite : elle ne doit pencher ni d’un côté ni de l’autre.

• L’angle de l’arcade doit être parallèle à l’angle de l’épaule.

• L’arçon doit être assez large pour laisser passer le cheval en mouvement.

Tous ces critères s’observent sur le cheval arrêté d’aplomb, selle posée sans tapis et sangle attachée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Compte rendu stage saddle fitting du 22/09/12 avec Eugénie Cottereau   Dim 30 Sep 2012 - 13:24

Comment prendre les mesures de son cheval :

Se munir d’une réglette assez souple pour épouser les lignes du cheval et suffisamment rigide pour garder cette forme pour la reproduire ensuite sur du papier millimétré. La première mesure se prend 2doigts derrière la pointe de l’épaule, la seconde 18cm derrière, la troisième 18cm derrière.
Prendre également la forme du plus haut point du garrot au point le plus bas du dos.



Source photo: http://www.thorowgood.fr/fitting_guide.html



Dans un second temps, nous avons pu observer ces critères sur les différents chevaux (et leurs selles) des participants.
Dans le lot nous avons eu deux selles à l’arçon cassé ou abimé. Les signes : plis du cuir sur le siège, selle anormalement flexible quand on la plie. L’arçon se vérifie toujours en essayant de plier entre le pommeau et le troussequin, et en essayant de resserrer les deux quartiers.

Un des chevaux d’une participante était particulièrement asymétrique, son côté gauche étant plus court, les muscles avaient moins de facilité à s’étendre. Cette asymétrie étant destinée à se corriger avec le travail, Eugénie a conseillé à la cavalière d’avoir recours à un pad correcteur (type Mates), plat dans lequel on peut placer voir superposer des couches de mousse à gauche ou à droite, à l’avant ou à l’arrière, selon le besoin, et retirer la mousse au fur et à mesure que le cheval se développe.

Le sujet est très bien traité dans cet article : http://www.saddlefitting.fr/archives/2012/01/14/23241078.html

Les cavaliers se sont ensuite mis en selle pour que nous puissions voir si les selles laissaient suffisamment passer les épaules et le dos lors de la locomotion, ainsi que la position du cavalier et voir le résultat en direct des petites modifications apportées.

Une cavalière s’est révélée capable de fonctionner beaucoup mieux sur un de ses chevaux que sur l’autre avec une selle identique, une autre a redécouvert le fonctionnement de son assiette en ôtant les taquets amovibles de sa selle de dressage.
Je n’ai malheureusement pas pensé à prendre l’appareil photo, je ne pourrais donc pas illustrer mes propos.

Lors du déshabillage des montures, nous avons pu observer un autre facteur très important pour voir l’adaptation de la selle : les traces de transpiration. Celles-ci doivent être parfaitement homogènes sur toute la surface portante, et le dessus du rachis doit en être intact. Les zones intactes de transpirations révèlent soit des endroits où la selle ne repose pas assez (accentuant la pression sur les autres zones portantes), soit des zones où la selle appuie tellement que le sang y circule mal.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Compte rendu stage saddle fitting du 22/09/12 avec Eugénie Cottereau   Dim 30 Sep 2012 - 13:27

Pour conclure...

Cette journée de stage a été pour moi très intéressante et formatrice. Ayant pris conscience (c’est le premier pas) de l’importance de l’adaptation de la selle au cheval (et vendu avec déchirement ma Forestier chérie, mais pour le plus grand bonheur de Rouge et de mon portefeuille qui en ont marre des osthéo !), je vais maintenant être capable d’envoyer sur les roses les commerciaux foireux qui veulent me refourguer du sur mesure sans prendre de mesures, être capable de jauger moi-même si je peux mettre ma selle sur tel ou tel cheval, et continuer à travailler au corps mes cavaliers et collègues pour qu’ils prennent à leur tour conscience de l’importance du problème.

Le saddle-fitting fait partie intégrante d’une démarche holistique pour le respect et le bien-être du cheval, sans lesquels on n’obtient ni relation harmonieuse, ni résultats optimaux.

Si les enseignants et les cavaliers prennent conscience du problème, la demande engendrera l’offre de prestations et il ne sera plus aussi laborieux de trouver des professionnels compétents en la matière, les anglo-saxons et les allemands ne nous ont pas attendu pour cela, chez eux le saddle-fitter est un professionnel auquel ils ont recours régulièrement au même titre que le dentiste ou l’osthéo, pour le plus grand plaisir des chevaux

Merci à Eugénie pour ce stage et son blog http://www.saddlefitting.fr/ très riche et bien documenté, une des rares sources d’informations en français sur le sujet, à consulter et partager sans modération.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Compte rendu stage saddle fitting du 22/09/12 avec Eugénie Cottereau   Dim 30 Sep 2012 - 16:40

MERCI INFINIMENT!!!!!!!!!! cheers cheers cheers cheers cheers cheers
Pour ce compte rendu très détaillé (sacré boulot), et d'avoir pris le temps de partager avec nous un stage fort instructif.
Chevaux et cavaliers ont tout à gagner du choix d'une bonne selle.
Comme vous le dites si bien plus les cavaliers seront conscients de l'utilité d'une selle bien adaptée, plus les sellier seront obligés d'en tenir compte.
Juste une petite question, je ne vois pas bien la différence entre les deux arçons dressage et CSO pourriez vous l'expliquer par écrit .Merci!
Rouge doit être aux anges, ostéopathie, rééducation, selle adaptée: que du bonheur Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Compte rendu stage saddle fitting du 22/09/12 avec Eugénie Cottereau   Dim 30 Sep 2012 - 18:36

Toutes mes excuses, les deux dessins étaient les même, j'ai corrigé. On peut maintenant voir que les deux formes d'arçon sont différentes, au niveau de la forme du pommeau et du troussequin, et surtout de la place du couteau d'étrivière.
Rouge est en effet aux anges puisqu'il glande au pré avec des potes, il fait tranquillement sa transition pieds nus à 1200km de moi, qui ai dû déménager pour l'année dans le sud de la France Laughing .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Compte rendu stage saddle fitting du 22/09/12 avec Eugénie Cottereau   Dim 30 Sep 2012 - 19:26

Merci pour les photos, j'y vois plus clair et comprends mieux Laughing
Et les pieds nus, et bien que du changement. Wink mais 1200km ç'est bien loin Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Compte rendu stage saddle fitting du 22/09/12 avec Eugénie Cottereau   Dim 30 Sep 2012 - 20:27

Oui Sad Heureusement que je le sais entre de bonnes mains!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Compte rendu stage saddle fitting du 22/09/12 avec Eugénie Cottereau   Lun 1 Oct 2012 - 19:07

combien de temps doit durer cette séparation géographique avec Rouge ?

Merci encore pour ce compte rendu formidablement enrichissant. cheers

Et...dit moi...toi qui cherche à te recycler...au lieu de partir travailler à la chaine dans une usine, tu ne te formerais pas au saddle fitting ? Ca correspondrait mieux à tes valeurs et c'est un métier plein d'avenir ! sunny
Bon, c'est vrai qu'il faut s'exiler en Angleterre pour se former...et peut-être pour assez longtemps (loin de Rouge...)

flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Compte rendu stage saddle fitting du 22/09/12 avec Eugénie Cottereau   Lun 1 Oct 2012 - 19:51

Au moins jusqu'à fin juin prochain.
Franchement ça me plairait beaucoup je pense mais je ne parle pas anglais, ou si peu... Je creuse la piste de devenir vendeuse conseil en sellerie.
Bref on floode là jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Compte rendu stage saddle fitting du 22/09/12 avec Eugénie Cottereau   Dim 21 Oct 2012 - 18:22

et ben, en Angleterre, tu apprendrais l'anglais en 2 coups de cuillère à pot !
C'est un faux pb... Twisted Evil


Courage jusqu'à juin ! I love you


On ne floode pas, on discute tranquillement. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryan

avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 16/03/2011
Age : 48
Localisation : Côte d'Or

MessageSujet: Re: Compte rendu stage saddle fitting du 22/09/12 avec Eugénie Cottereau   Mer 14 Nov 2012 - 15:01

Passionnant ! Merci beaucoup Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalicornededarshan.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Compte rendu stage saddle fitting du 22/09/12 avec Eugénie Cottereau   

Revenir en haut Aller en bas
 
Compte rendu stage saddle fitting du 22/09/12 avec Eugénie Cottereau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Compte rendu d’une semaine d’initiation à l’autonomie
» Randonnée équestre au Maroc : compte-rendu et photos !
» Le compte rendu critique (cours avec modèle pratique)
» Compte-rendu expo avicole Mortain 2012
» Le compte rendu critique "un modèle)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Sciences hippiques et équitation :: Connaissance du cheval-
Sauter vers: