CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 Des attitudes et des méthodes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Des attitudes et des méthodes.   Ven 21 Sep 2012 - 16:22

Grace a l'incurvation de l'encolure qui "obligatoirement" engage le posterieur interne et abaisse la hanche du même coté, (Daffos)
Henri ,ce qui me gêne c'est l'adverbe "obligatoirement"............. geek
Je rappelle aussi que mes réflexions ne sont pas toutes des commentaires des vidéos de Daffos. Ce sont souvent des explications à destination des lecteurs. Ainsi, dans le sujet "réflexions sur un ouvrage", quand je précise que d'après moi,la leçon du saut à l'arrêt doit être précédée par la leçon du saut dans le mouvement calme (du pas ou du trot), je ne dis absolument pas que le longeur n'a pas commencé par cette leçon. C'est juste une indication afin que certains ne se lancent pas à l'aveuglette, sans avoir à l'esprit toute la progression à appliquer au cheval........... study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Des attitudes et des méthodes.   Ven 21 Sep 2012 - 16:52

Yveskatz a dit:
" C'est juste une indication afin que certains ne se lancent pas à l'aveuglette, sans avoir à l'esprit toute la progression à appliquer au cheval.........."
Et je suis tout a fait d'accord avec vous...je me suis fait la réflexion apres vous avoir donné ma réponse...je ne pense pas assez a extrapoler quand je montre une action...J'y ferai attention a l'avenir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Des attitudes et des méthodes.   Ven 21 Sep 2012 - 17:30

mawawa a écrit:
daffos, lorsque je demande une flexion à la d'orgeix, je donne à ma main gauche (par ex pr une incurvation à droite) la rêne droite et je fais glisser mes doigts de la main droite sur la rêne pour la racourcir comme je le souhaite.

est-ce différent? mieux? moins bien? que de passer sur un couloir de rênes (avec les 2 mains qui partent à gauche sur des rênes quasi égales)?

Si je comprend bien vous faites un pont avec les rênes et vous les manipulez pour les raccourcir ou les rallonger...si c'est le cas je pars du même principe pour une utilisation courante et JDO le recommande...

Par contre en ce qui concerne l'action spécifique de l'incurvation de l'encolure pour un abaissement de hanche et qu'on y ajoute son complément celui de reporter du poids sur l'épaule exterieure pour anihiler le tombé de l'épaule interne je suis a peu pres certain que cela sera plus facile si on privilégie le couloir des rênes car le report est la continuation (sur un pas) de l'incurvation et donc laisse peu de temps pour effectuer ce mouvement...
Notons que le couloir des rênes agit par les deux rênes ensembles et sur la commissure des lèvres........

Maintenant que je pratique cette façon de faire, des que je suis sur un cheval et sans y penser, a chaque fois que je change de direction j'use du couloir des rênes...mais pourquoi pas le faire a l'aide du pont ou même par une rêne d'ouverture de façon tout a fait classique....c'est un choix pour chacun !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Des attitudes et des méthodes.   Ven 21 Sep 2012 - 18:17

Je crois avoir compris pourquoi Daffos dit: «  Grace a l'incurvation de l'encolure qui "obligatoirement" engage le posterieur interne et abaisse la hanche du même coté, »
D'une part ceci
Daffos a écrit:
Par contre en ce qui concerne l'action spécifique de l'incurvation de l'encolure pour un abaissement de hanche et qu'on y ajoute son complément celui de reporter du poids sur l'épaule exterieure pour anihiler le tombé de l'épaule interne je suis a peu pres certain que cela sera plus facile si on privilégie le couloir des rênes car le report est la continuation (sur un pas) de l'incurvation et donc laisse peu de temps pour effectuer ce mouvement...
Notons que le couloir des rênes agit par les deux rênes ensembles et sur la commissure des lèvres........

Mais sans oublier cela
Daffos a écrit:
Pas de jambes (sinon pour l'impulsion...mais en s'aidant de l'assiette...le poids du corps du cavalier sur la fesse exterieure...les épaules et le buste suivant en décalage la trajectoire du couloir des rênes...

C'est le couloir des rênes avec le poids du corps du cavalier sur la fesse extérieure, les épaules et le buste dun cavalier qui suit le couloir des rênes, autrement dit tout le corps du cavalier, donc l'isopraxie qui indique au cheval le report de poids à effectuer sur l'épaule extérieure et participe alors à l'engagement quasi obligatoire du postérieur interne.
L'emploi du corps du cavalier n'est pas le même dans la demande d'incurvation d el'encolure telle que la décrivait Mawawa.
Qu'en pensez vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Des attitudes et des méthodes.   Ven 21 Sep 2012 - 18:37

je pense que l'action des mains est indépendante du jeu du bassin. C'est le jeu du bassin qui doit inviter le cheval à faire son report de poids sur l'antérieur extérieur. La rêne intérieure, tenue dans la main extérieure,afin d'assurer un contact constant avec la bouche du cheval, verra sa longueur modifiée en fonction du pli demandé (et cèdera dès le pli obtenu!). mais c'est la gestuelle corporelle qui déplacera le corps du cheval, l'invitant à se reporter sur son antérieur extérieur et à engager mieux son postérieur en abaissant la hanche interne.Et point d'intervention de la rêne extérieure qui, dans les tous débuts, peut être totalement abandonnée.
Petit désaccord avec Daffos (encore un, mais avec beaucoup d'autres auteurs aussi!): le poids du corps du cavalier ne doit pas être sur la fesse extérieure. Nous sommes en dynamique et nous appliquons une loi physique qui explique qu'une force agit à partir d'un point dans la direction à suivre. ainsi si je veux avec mon bassin inviter mon cheval à se déplacer vers la droite, je vais, tout en restant "au milieu " de mon cheval , peser un peu plus sur ma fesse gauche et déplacer mon bassin latéralement vers la droite en accord avec le soutien du postérieur gauche. C'est comme si je voulais déplacer un meuble (je sais, la comparaison n'est pas élogieuse pour le cheval!):ou je le pousse vers la droite en me plaçant à sa gauche; ou je le tire vers la droite en étant à sa droite.
Et selon vous, comment le déplacerons nous le plus facilement?..................... geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mawawa



Messages : 294
Date d'inscription : 26/11/2011

MessageSujet: Re: Des attitudes et des méthodes.   Ven 21 Sep 2012 - 18:52

yveskatz a écrit:
le poids du corps du cavalier ne doit pas être sur la fesse extérieure[/i]. Nous sommes en dynamique et nous appliquons une loi physique qui explique qu'une force agit à partir d'un point dans la direction à suivre. ainsi si je veux avec mon bassin inviter mon cheval à se déplacer vers la droite, je vais, tout en restant "au milieu " de mon cheval , peser un peu plus sur ma fesse gauche et déplacer mon bassin latéralement vers la droite en accord avec le soutien du postérieur gauche. C'est comme si je voulais déplacer un meuble (je sais, la comparaison n'est pas élogieuse pour le cheval!):ou je le pousse vers la droite en me plaçant à sa gauche; ou je le tire vers la droite en étant à sa droite.
Et selon vous, comment le déplacerons nous le plus facilement?..................... geek

vous êtes d'accord avec ph karl alors si je ne me trompe pas Very Happy

bon par contre pr le meuble, mon cerveau de blonde a du mal à suivre lol! je dirais que je trouve plus facile de pousser que de tirer. mais en poussant le meuble vers la droite, je mets + de poids vers la droite mais du coup, quid de la demande faite au cheval de reporter son poids sur son épaule extérieure (gauche)?

daffos, parlez vous de poids du cavalier vers l'extérieur? est-il contradictoire de mettre son couloir de rênes à gauche en demandant au cheval de tenir son poids sur l'épaule gauche MAIS avec un cavalier qui va ds le sens du mouvement, soit légèrement à droite?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Des attitudes et des méthodes.   Ven 21 Sep 2012 - 19:25

Pause! Je n'ai pas tout compris de votre dernière intervention.
yveskatz a écrit:
C'est le jeu du bassin qui doit inviter le cheval à faire son report de poids sur l'antérieur extérieur.
yveskatz a écrit:
mais c'est la gestuelle corporelle qui déplacera le corps du cheval, l'invitant à se reporter sur son antérieur extérieur et à engager mieux son postérieur en abaissant la hanche interne.
jusque là tout va bien , je vous suis parfaitement.


yveskatz a écrit:
Petit désaccord avec Daffos (encore un, mais avec beaucoup d'autres auteurs aussi!): le poids du corps du cavalier ne doit pas être sur la fesse extérieure. Nous sommes en dynamique et nous appliquons une loi physique qui explique qu'une force agit à partir d'un point dans la direction à suivre. ainsi si je veux avec mon bassin inviter mon cheval à se déplacer vers la droite, je vais, tout en restant "au milieu " de mon cheval , peser un peu plus sur ma fesse gauche et déplacer mon bassin latéralement vers la droite en accord avec le soutien du postérieur gauche. C'est comme si je voulais déplacer un meuble (je sais, la comparaison n'est pas élogieuse pour le cheval!):ou je le pousse vers la droite en me plaçant à sa gauche; ou je le tire vers la droite en étant à sa droite.
Et selon vous, comment le déplacerons nous le plus facilement?
Votre désaccord me semble plus être un problème de vocabulaire.
Je reprends car la birmane vient de rentrer de sous une pluie battante avec une souris: fait absolument exceptionnel pour cette princesse, alors il a fallu marquer le coup avant que le chien n'en profite pour la lui voler et la dévorer.
Donc, problème de vocabulaire ou de formule trop rapide , n'oublions pas, Daffos est un « hippique » et choisi toujours la formule la plus rapide.
D'accord avec le meuble et j'ai pu constaté que les chevaux réagissent toujours mieux à des déplacement du bassin qu'à un bassin statique; ce qui se résume en restant au milieu de la selle, à des déhanchements? coup de bassin? en rythme et même marqués lors de l'apprentissage de l'incurvation surtout dans les premiers pas de coté. Je ne sais si la formulation vous conviendra mais c'est ma traduction de ce que je « trafique » à cheval. De plus en plus discrêtement au fur et à mesure de la compréhension du cheval.
yveskatz a écrit:
La rêne intérieure, tenue dans la main extérieure,afin d'assurer un contact constant avec la bouche du cheval, verra sa longueur modifiée en fonction du pli demandé (et cèdera dès le pli obtenu!).
C'est là que je ne comprends pas du tout, pourquoi tenir la rêne intérieure dans la main extérieure? Ceci n'irait-il pas à l'encontre de l'action des mains en accord avec les mouvements des antérieurs?
yveskatz a écrit:
je pense que l'action des mains est indépendante du jeu du bassin.
C'est ce qu'il me semble aussi, mais le couloir des rênes de JDO a certainement une utilité dans ce travail là? Daffos pouvez vous nous l'expliquez?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Des attitudes et des méthodes.   Ven 21 Sep 2012 - 19:35

C'est là que je ne comprends pas du tout, pourquoi tenir la rêne intérieure dans la main extérieure? Ceci n'irait-il pas à l'encontre de l'action des mains en accord avec les mouvements des antérieurs? s'étonne Fraxinus.
Soyons un peu plus clair: qu'est ce que je recherche? je veux que mon cheval me donne progressivement un pli de plus en plus important (ce qui permet d'augmenter la souplesse et l'extension des muscles extérieurs au pli de l'encolure). en tenta la rêne intérieure au pli dans la main extérieure, je m'assure une connexion constante avec la commissure des lèvres du cheval du côté intérieur; et ce même quand le cheval accepte le pli et que je cède dans ma main intérieure; laquelle main va remonter un peu sur cette même rêne pour demander un pli un peu plus marqué... et ainsi de suite.....Avec un jeune cheval, cela lui apprend petit à petit ce qu'est la descente de main ,dans le maintien d'une connexion constante entre la main du cavalier et la bouche du cheval................... geek
Mawawa, prenez le temps de vous relire et de faire fonctionner ce que vous appelez votre "cerveau de blonde". Si je déplace un cheval ou un meuble vers la droite, le côté extérieur est le côté droit!........... geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Des attitudes et des méthodes.   Ven 21 Sep 2012 - 20:14

Donc on tient la rêne intérieure dans la main extérieure momentanément? Dans le seul but de permettre à la main intérieure de remonter sur la rêne intérieure pour demander un pli plus important sans perdre la connexion avec la bouche du cheval?
Est ce que j'ai bien compris? Car lorsque je fais ça, c'est là que j'ai l'impression de « bidouiller » avec les rênes. pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Des attitudes et des méthodes.   Ven 21 Sep 2012 - 20:17

Bien compris.. mais si vous avez la main intelligente et une maîtrise de vos gestes en accord avec les mouvements du cheval, aucun risque de bidouillage............. geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Des attitudes et des méthodes.   Ven 21 Sep 2012 - 22:58

fraxinus a écrit:

C'est là que je ne comprends pas du tout, pourquoi tenir la rêne intérieure dans la main extérieure? Ceci n'irait-il pas à l'encontre de l'action des mains en accord avec les mouvements des antérieurs?

Je pense que Yveskatz parle là dans le contexte du pont que l'on fait dans une certaine prise des rênes qui consiste a tenir par exemple la rêne intérieure dans la main exterieure afin de pouvoir tenir les deux rênes d'une seule main et d'avoir la main interieure libre...

Et vous avez tout juste dans ce cas quand et je vous cite:
"Donc on tient la rêne intérieure dans la main extérieure momentanément? Dans le seul but de permettre à la main intérieure de remonter sur la rêne intérieure pour demander un pli plus important sans perdre la connexion avec la bouche du cheval?
Est ce que j'ai bien compris? Car lorsque je fais ça, c'est là que j'ai l'impression de « bidouiller » avec les rênes."

Et vous ne bidouillez pas...


fraxinus a écrit:
yveskatz a écrit:
je pense que l'action des mains est indépendante du jeu du bassin.
C'est ce qu'il me semble aussi, mais le couloir des rênes de JDO a certainement une utilité dans ce travail là? Daffos pouvez vous nous l'expliquez?
Le couloir des rênes profite d'une parfaite synchronisation de la part des deux actions de rênes qui se déplacent en même temps en agissant sur les commissures des lèvres et donc parfaitement accepté, proposant avec la plus grande légèreté et la plus grande facilité l'incurvation, l'axe de l'encolure étant toujours au milieu du couloir.....et d'accord avec vous il est indépendant du jeu du bassin....

Sans compter que cela facilitera chaque changement de direction que vous effectuerez au cours de vos séances de travail avec un résultat final tout a fait surprenant ...et ça vaut la peine d'être pris en compte vu ce que ça peut rapporter (revenez a la page précédente (P/10) sur mes propos a 13h20)

Mais il exige un impératif, celui de ne jamais tirer vers soi la rêne intérieure car alors il se produit une opposition des épaules aux hanches et vous provoquerez un dérapage du train arrière au lieu d'avoir un engagement...
Il évite en plus ce que vous évoquez plus haut c'est a dire l'action séparée des mains qui agissent simultanémente (la rêne régulatrice) et qui risque d'être un "casse tête surtout si vous avez a faire des manipulations imprévues ...



Dernière édition par daffos le Sam 22 Sep 2012 - 0:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Des attitudes et des méthodes.   Ven 21 Sep 2012 - 23:33

mawawa a écrit:
daffos, lorsque je demande une flexion à la d'orgeix, je donne à ma main gauche (par ex pr une incurvation à droite) la rêne droite et je fais glisser mes doigts de la main droite sur la rêne pour la racourcir comme je le souhaite.

est-ce différent? mieux? moins bien? que de passer sur un couloir de rênes (avec les 2 mains qui partent à gauche sur des rênes quasi égales)?

Pardon de ne pas vous avoir répondu...
Ce que vous faites demande une parfaite maitrise de vos actions de mains et est surtout utilisable en utilisation courante....mais vous pénalisera peut être quand vous aurez besoin de prendre des initiatives rapides en situation de changement de direction par exemple car reprendre une rêne que vous avez lâchée sans commettre des a-couts sur la bouche est assez délicat...

Le couloir des rênes quelque soit le degré d'incurvation que vous demandez est d'un emploi tres souple surtout parce qu'il part des épaules du cavalier...visualisez bien la gestuelle que propose JDO sur la vidéo posée plus haut...


Dernière édition par daffos le Sam 22 Sep 2012 - 8:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Des attitudes et des méthodes.   Sam 22 Sep 2012 - 8:23

Mawawa....ce que j'en dis du "couloir des rênes" est quand il s'agit d'incurver pour un exercice spécifique ou pour changer de direction (voir la vidéo dans message plus haut)...

En utilisation courante et sans besoin d'actions précipitées, votre façon de faire que vous décrivez dans vos propos est tout a fait digne d'intérêt...c'est la meilleure des façons pour manipuler les rênes sans perdre le contact...(lire a ce sujet les propos de YVSKATZ a 21h35 sur cette page) !

JDO sur cette video vous en explique aussi les avantages : ("La rêne est un instrument de musique")




Dernière édition par daffos le Sam 22 Sep 2012 - 9:02, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Des attitudes et des méthodes.   Sam 22 Sep 2012 - 8:52

Je suis en CSO ce WE et ne reprendrai ces discussions super interessantes qu'a partir de lundi...Bon WE à tous et toutes !
PS...comme j'ai toujours une caméra a portée de main peut être pourrai je glaner quelques situations qui pourraient alimenter un possible débat sur le site...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Des attitudes et des méthodes.   Sam 22 Sep 2012 - 9:30

Pour ceux qui ne l'auront pas lu, un article dans la rubrique "dossiers" traite de la "main intelligente". La dernière vidéo de D'Orgeix que vient de mettre Daffos en est la parfaite illustration............ geek
Et pour ce type d'explications, la vidéo est un support pédagogique intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Des attitudes et des méthodes.   Sam 22 Sep 2012 - 14:07

MERCI INFINIMENT TOUS LES DEUX!!!!!! cheers
pour la tournure que prends cette discussion.
Yveskatz: j'ai enfin compris ce que vous entendez par la main intelligente....
Oui, je sais je suis lente, mais bon, il paraît qu'un ordinateur est intelligent et je n'arrive pas à m'en faire comprendre. Alors j'ai cherché ailleurs, et à part ma machine à laver (programmable, attention!), je n'ai rien vu d'autre d'intelligent chez moi. Mais grâce à vos explications, à celles de Daffos illustrées par Mr D'Orgeix, ça y est, j'ai compris! Les manipulations de rênes, le raccourcissement des rênes et l'utilité du couloir des rênes.

Enfin il reste encore un petit truc: le pont de rêne. J'avoue, j'ai emprunté le pont et je me suis égarée. pale

Un pont de rêne, c'est pour moi: rêne gauche dans la main droite avec la rêne droite ET rêne droite dans la main gauche avec la rêne gauche. Le tout appuyé sur l'encolure du cheval, une main de chaque coté. L'utilité: le cheval dispose d'une longueur de rêne donnée avec laquelle il doit composer sans que le cavalier ne tire de son coté. Ceci est sensé rendre le mors infranchissable et apprendre au cheval à céder plutôt qu'à tirer. Je ne sais ce que vous allez en penser mais cet excipient, ce truc, m'a été particulièrement utile avec des chevaux qui pesaient à la main et s'appuyaient dessus pour tenter d'embarquer. Les mouvements d'encolure au galop font que les rênes se tendent et se détendent sans intervention du cavalier, et que le cheval vient à chaque foulée se « cogner » contre le mors ce qui l'empêche de prendre le mors et de s'appuyer dessus.
Enfin , voilà ce qu'est, pour moi , un pont de rêne. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Des attitudes et des méthodes.   Sam 22 Sep 2012 - 14:59

Même chose pour moi; avec en plus , lors du temps où j''étais jeune, la mise en place d'un point d'appui de la main et du buste spécialement en cross............ geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mawawa



Messages : 294
Date d'inscription : 26/11/2011

MessageSujet: Re: Des attitudes et des méthodes.   Sam 22 Sep 2012 - 19:48

merci en effet à vous 3 pour ces explications de grande qualité.

(Yves, mon cerveau n'est en réalité pas tt à fait un cerveau de blonde mais un cerveau "à part"!! du coup, je n'ai pas saisi le coup du meuble à déplacer Embarassed je ne dois pas bien visualiser les choses).

pour le "pont", il ne s'agit pas tout à fait du même pont mais d'une sorte de demi pont puisqu'une seule main (contrairement au pont dt vous parlez) tient les deux rênes en "pont", c'est à dire par ex pour une main gauche :

- la rêne gauche qui passe sous la main pour ressortir entre pouce et index,
- la rêne droite qui passe entre pouce et index pour ressortir sous la main.

et la main droite, libre, peut jouer le long de la rêne droite pour faire varier sa longueur. comme expliqué par daffos et jean d'orgeix page précédente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Des attitudes et des méthodes.   Dim 23 Sep 2012 - 11:56

Votre « demi pont » est utile pour conduire le cheval, qu'on monte, d'une main si l'autre est occupée par un cheval de main par exemple. Cette tenue de rêne a-t-elle un nom officiel?

Mawawa a écrit:
(Yves, mon cerveau n'est en réalité pas tt à fait un cerveau de blonde mais un cerveau "à part"!! du coup, je n'ai pas saisi le coup du meuble à déplacer je ne dois pas bien visualiser les choses).

Mawawa: bien que vous vous adressez à yveskatz, je me permets de répondre.
Les hommes ne comprennent jamais comment fonctionne l'esprit féminin. No
En général les femmes ont plus de mal à se représenter les choses dans l'espace, la géométrie posent plus de problèmes aux filles qu'aux garçons.
Donc si on veut rapprocher une commode d'un mur, on ne se place pas entre le mur et la commode pour la tirer à soi, mais on se met du coté tiroirs de la commode pour la pousser en direction du mur.
La notion droite gauche, n'intervient pas ici.
Mais à cheval sur « Commode » au pas sur la ligne du milieu du manège (en partant de A , en direction de C) on décide en X de rejoindre M,( qui se trouve sur la piste à droite par rapport au sens du déplacement de « Commode ») en épaule en dedans,( même peu marquée).
On va donc pousser « Commode » vers la droite alors qu'il est incurvé à gauche. on le pousse du coté intérieur de son incurvation, coté gauche, vers son coté extérieur, coté droit.

yveskatz a écrit:
le poids du corps du cavalier ne doit pas être sur la fesse extérieure.
Extérieure par rapport à l'incurvation du cheval, donc dans notre exemple : « Commode » est incurvé vers la gauche, la fesse extérieure est la fesse droite du coté du mur, des lettres B,R,M.
yveskatz a écrit:
Nous sommes en dynamique et nous appliquons une loi physique qui explique qu'une force agit à partir d'un point dans la direction à suivre. ainsi si je veux avec mon bassin inviter mon cheval à se déplacer vers la droite, je vais, tout en restant "au milieu " de mon cheval , peser un peu plus sur ma fesse gauche et déplacer mon bassin latéralement vers la droite en accord avec le soutien du postérieur gauche.

Donc on va donner des « coups de bassin » de gauche vers la droite de la ligne du milieu vers la piste, comme si on voulait le pousser avec notre assiette en direction de la piste pour rejoindre M. On pèsera donc plus dans la selle avec la fesse gauche, ce qui allège aussi notre fesse droite et libère le coté droit (extérieur par rapport à son incurvation )du cheval. On lui ferme la porte à gauche pour mieux ouvrir celle de droite ce qui va l'inciter à aller vers la droite. Si on pèse plus sur la fesse gauche au moment ou son postérieur gauche se lève, c'est à dire quand on sent sa hanche gauche baisser,« Commode » aura tendance à poser son postérieur gauche plus sous son ventre, donc plus vers la droite , plus en direction du mur, vers M.
Si on effectue ces "coups de bassin" en rythme avec son déplacement , on le pousse littéralement vers la droite,vers la piste , vers le mur , vers M, à condition toutefois que « Commode » est appris au préalable à céder à une pression. pale
Je ne sais si tout ceci vous aide à mieux visualiser comment pousser « Commode » contre le mur. mais c'est comme cela que je le comprends. Rolling Eyes
On peut toujours en rediscuter. Embarassed

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mawawa



Messages : 294
Date d'inscription : 26/11/2011

MessageSujet: Re: Des attitudes et des méthodes.   Dim 23 Sep 2012 - 17:35

fraxinus votre explication est parfaite cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mawawa



Messages : 294
Date d'inscription : 26/11/2011

MessageSujet: Re: Des attitudes et des méthodes.   Dim 23 Sep 2012 - 17:45

fraxinus a écrit:
Votre « demi pont » est utile pour conduire le cheval, qu'on monte, d'une main si l'autre est occupée par un cheval de main par exemple. Cette tenue de rêne a-t-elle un nom officiel?

ce 1/2 pont a pr objectif de tenir le flot des rênes. il permet ainsi à la main "libre" de jouer sur la longueur de la rêne intérieure au pli.

JDO l'explique bien sur la dernière vidéo postée par daffos (page précédente, dernière vidéo publiée).

elle est utilisée pour travailler un cheval avec les deux mains. par contre en effet, ce "pont sur une main" est bien pratique quand on est sur un cheval (bien dressé!!) et qu'on en tient un autre en main. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Des attitudes et des méthodes.   Mer 26 Sep 2012 - 22:01

fraxinus a écrit:

yveskatz a écrit:
Nous sommes en dynamique et nous appliquons une loi physique qui explique qu'une force agit à partir d'un point dans la direction à suivre. ainsi si je veux avec mon bassin inviter mon cheval à se déplacer vers la droite, je vais, tout en restant "au milieu " de mon cheval , peser un peu plus sur ma fesse gauche et déplacer mon bassin latéralement vers la droite en accord avec le soutien du postérieur gauche.

Donc on va donner des « coups de bassin » de gauche vers la droite de la ligne du milieu vers la piste, comme si on voulait le pousser avec notre assiette en direction de la piste pour rejoindre M. On pèsera donc plus dans la selle avec la fesse gauche, ce qui allège aussi notre fesse droite et libère le coté droit (extérieur par rapport à son incurvation )du cheval. On lui ferme la porte à gauche pour mieux ouvrir celle de droite ce qui va l'inciter à aller vers la droite. Si on pèse plus sur la fesse gauche au moment ou son postérieur gauche se lève, c'est à dire quand on sent sa hanche gauche baisser,« Commode » aura tendance à poser son postérieur gauche plus sous son ventre, donc plus vers la droite , plus en direction du mur, vers M.
Si on effectue ces "coups de bassin" en rythme avec son déplacement , on le pousse littéralement vers la droite,vers la piste , vers le mur , vers M, à condition toutefois que « Commode » est appris au préalable à céder à une pression. pale
Je ne sais si tout ceci vous aide à mieux visualiser comment pousser « Commode » contre le mur. mais c'est comme cela que je le comprends. Rolling Eyes
On peut toujours en rediscuter. Embarassed

...Pardonnez moi Fraxinus (et Yves) mais je m'embrouille...Bon, on veut aller ou ? a droite ...

Vous dites:... "On pèsera donc plus dans la selle avec la fesse gauche, ce qui allège aussi notre fesse droite et libère le coté droit (extérieur par rapport à son incurvation ) du cheval."...
....n'es pas le coté "interieur" par rapport a l'incurvation ?


...Vous dites:..." Si on pèse plus sur la fesse gauche au moment ou son postérieur gauche se lève, c'est à dire quand on sent sa hanche gauche baisser,« Commode » aura tendance à poser son postérieur gauche plus sous son ventre, donc plus vers la droite , plus en direction du mur, vers M"....
....si on pèse sur la fesse gauche on charge le coté gauche du cheval et dans ce sas je le vois plutot écarter et prendre appui sur son posterieur gauche pour éviter de se déséquilibrer vers la gauche


...Vous dites:..."Si on effectue ces "coups de bassin" en rythme avec son déplacement , on le pousse littéralement vers la droite",
...vu ce qui se passe plus haut je vois pas comment on peut effectuer ces "coups de bassin"...

Bon je ne sais pas si j'ai vu juste, si vous n'écrivez pas tout a fait ce que vous pensez ou si je me trompe et ce que vous dites est juste...mais en tout cas c'est sacrément compliqué....et c'est ce que je reproche (gentiment) a l'approche "classique" de l'équitation...car quand même qu'es ce qu'on demande là ?..de tourner tout simplement a droite..et je ne vous parle pas de ce qui se passe avec les mains (rêne contraire d'un coté.. régulatrice de l'autre...) et avec les jambes (une a la sangle..l'autre en arrière de la sangle)...

Pardonnez moi si je reviens a la simple incurvation de l'encolure et au simple couloir des rênes dont voici (ci dessous) un exemple effectué par une toute jeune cavalière, Coralie, et sur un tout jeune poulain de 4 ans...Une incurvation d'encolure...pas de jambes...deux mains parallèles agissant ensembles.. un posterieur qui vient dessous, qui propulse vers l'avant et vers le haut...et des rênes "fluides" (rien dans les doigts)...
Voir aussi mon avatar !




Dernière édition par daffos le Jeu 27 Sep 2012 - 8:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Des attitudes et des méthodes.   Jeu 27 Sep 2012 - 6:04

Fraxinus parle de déplacements latéraux et Daffos parle de simple tourner.... Ce n'est pas la même chose.... Nous pourrons y revenir si vous le désirez.
Concernant le simple changement de direction ce n'est pas si évident que l'écrit Daffos. Pourquoi? parce que ce qu'il indique comme une grande facilité est totalement anti naturel!
Dans la nature, le cheval tourne par déplacement des épaules en ayant un pli opposé à la direction choisie.Dans l'éducation d'un jeune cheval, il faut donc d'abord se préoccuper de lui déplacer les épaules sans se soucier du pli, le fait d'accepter le poids du cavalier et sa volonté étant des actions contraignantes pour des mouvements le plus décontractés possible dans les allures.Et la meilleure aide pour tourner alors est la rotation du buste , ce qui entraine déplacement des rênes(qui agissent sur les épaules et pas sur le pli!) et qui modifient la répartition des appuis des fesses sur la selle........Cela, tout le monde peut l'observer à cheval en étant à l'écoute de son corps.C'est de l'isopraxie, comprise en tant que gestuelle corporelle du cavalier, aide "première" (la plus complète, la plus discrète, la plus en accord avec la nature du cheval) à sa disposition pour agir sur l'équilibration du cheval............ geek

PS: ce qu'écrit Fraxinus au sujet de "Commode" n'est difficile à comprendre que pour ceux qui n'agissent pas en accord avec les mouvements de leurs chevaux, qui n'ont pas travaillé leur liant et ne sont pas à l'écoute de leur corps... ou qui n'en ont pas pris conscience.......et qui n'arrivent pas à visualiser l'exercice et les mouvements du cavalier et de son cheval (ISOPRAXIE!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Des attitudes et des méthodes.   Jeu 27 Sep 2012 - 8:24

Tout a fait d'accord YVES je pensais qu'il s'agissait dans vos propos d'un changement de direction d'ou mon incompréhension dans les réflexions de FRAXINUS....
Et donc ne pas tenir compte de mes propos la concernant...Pardon FRAXINUS !

Mais maintenant que je me suis martelé la poitrine a plusieurs reprises (mea culpa ect...) je vous cite YVES au tout début de votre intervention : "inviter mon cheval à se déplacer vers la droite", ....avouez que cela veut dire aller a droite ...Ah si vous aviez écrit : se déplacer "latéralement" vers la droite j'aurai sans doute mieux compris le texte...CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)...

En ce qui concerne les changements de direction que je préconise, s'ils sont "anti naturels" pour un cheval laissé a l'état sauvage et si c'est vrai que le cheval libre tourne par déplacement des épaules en ayant un pli opposé à la direction choisie ce n'est absolument pas la bonne solution pour lui une fois monté...

Faut quand même se dire qu'une fois monté plus aucune habitude pour le poulain a se mouvoir ne sera pareille et ce qui était naturel pour lui a l'état sauvage le deviendra autrement (et naturellement) avec une charge sur son dos...

Et ce que vous citez: "Et la meilleure aide pour tourner alors est la rotation du buste , ce qui entraine déplacement des rênes(qui agissent sur les épaules et pas sur le pli!) et qui modifient la répartition des appuis des fesses sur la selle" est ce que je demande a faire sur les poulains au tout début de leur éducation montée (vidéo ci dessous)...

Et ce que je préconise (entre autre) dans l'article sur le "programme de travail d'un poulain de 4 ans" de mon site :
"g)- A ne pas oublier dès les premiers instants de l'éducation du poulain (ou du cheval) qu'il n'a pas le droit de changer son allure sans autorisation ..
C'est le cavalier et lui seul qui décide de l'allure a prendre...l'habituer par l'abandon des rênes (rênes longues, a la couture) a se mouvoir librement au pas, trot et galop afin qu'il retrouve son équilibre naturel mais monté...ce qui demande une parfaite "assiette" de la part du cavalier(ière)"


Je pense que nous nous retrouvons là....et sinon nous pouvons en discuter...


]Les quelques hachures qui se produit dans la diffusion des images sont le fait d'un défaut de la caméra...

Et cela n'enlève rien a la facilité (j'insiste bien sur "facilité") et a la qualité de ce que nous proposons par la vidéo de Coralie en ce qui concerne les changements de direction et qui offrent par ailleurs une façon de muscler son poulain sans même que l'on s'en rende compte.... car un posterieur qui s'engage grace a l'abaissement de sa hanche toute les fois qu'il y a changement de direction par une simple demande d'incurvation de l'encolure est ce qui se fait de mieux en matière de musculation de l'arrière main, de souplesse de l'avant main et de légèreté de la part du cavalier(ière)...

(Pour plus de précisions: http://www.equi-midi.fr/article-v-101883246.html )

YVES ce que vous citez en préambule: "Concernant le simple changement de direction ce n'est pas si évident que l'écrit Daffos". ..
Avouez quand même que demander a un poulain une légère incurvation de son encolure des les premiers moments ou l'on monte sur son dos n'est quand même pas l'enfer pour lui... cela se demande sur deux doigts et n'engendre aucune contraction si cela se fait sans appui sur la main ...

A plus forte raison quand cela est demandé apres quelques semaines de "travail" (vidéo de Coralie)








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Des attitudes et des méthodes.   Jeu 27 Sep 2012 - 10:39

Mais maintenant que je me suis martelé la poitrine a plusieurs reprises (mea culpa ect...) je vous cite YVES au tout début de votre intervention : "inviter mon cheval à se déplacer vers la droite", ....avouez que cela veut dire aller a droite ...Ah si vous aviez écrit : se déplacer "latéralement" vers la droite j'aurai sans doute mieux compris le texte...CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)...

la langue française est une langue particulièrement riche, avec de nombreuses subtilités. Il y a donc une différence entre se déplacer (ce qui selon moi, sous entend laréralement)et qui correspond à une mobilisation de tout le cheval et tournerqui exprime le fait pour le cheval de suivre ses épaules orientées dans la direction à suivre........... geek
Ainsi le cheval se déplace vers la droite en EED ou appuyer(sur deux pistes) et tourne à droite sur une seule piste.........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des attitudes et des méthodes.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des attitudes et des méthodes.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Changer les attitudes agressives par signaux d'apaisement?
» Comparaison entre les méthodes d'éducation canine (traditionnelles vs positives ou autres)
» Comprendre et Décoder les attitudes des chats
» Méthodes pour tuer pour la fourrure pure cruauté
» Les Méthodes Positives en questions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Sciences hippiques et équitation :: Techniques équestres-
Sauter vers: