CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 isopraxie & co

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Maryan

avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 16/03/2011
Age : 48
Localisation : Côte d'Or

MessageSujet: Re: isopraxie & co   Mer 28 Nov 2012 - 11:48

Je n'ai pas accès aux vidéos, Daffos Sad

Oui Je distingue bien la recherche individualiste de sensation dans le cadre de la compétition qui ne sert pas la qualité du geste et de la relation pure par son cadre rigide et la gymnastique que peut apporter un travail sur des barres à très petites doses.

Un autre aspect acheve mon opinion tranchée de rejet total c'est la seul conformation du cheval qui n'est pas faite pour sauter. Cet exercice où finalement le cheval a de bien médiocres performances au regard du rapport de sa masse/hauteur et du saut qu'il produit. La nature ne l'a pas construit pour être un sauteur mais un coursier. Voici au regard de sa masse une belle performence de réactivité et de vitesse de déplacement.

Recevoir 500 kgs et plus sur sa petite articulation antérieur, j'ai trop mal pour lui.
les gazelles elles, ont des morphologies course/saut, comme les lapins ou les chats...Pas les chevaux.

Je pense que si le cheval a une capacité adaptative à porter sur son dos un humain sans trop de préjudice et reproduire ses compétences de courses et de déplacements sur la plat (dans la mesure où le cavalier veille à le gymnastiquer pour), le saut reste un exercice où l'entrainement et la pratique sont préjudiciables physiquement bien plus réellement et quoiqu'on fasse.

L'intensité de l'utilisation de l'animal participant de toute façon à une usure prématuré et des préjudices associés quelque soit la discipline. Soyons honnête avec nous même.


Comparer les animaux entre eux, les rapports poids/taille au regard des vitesses et hauteurs qu'ils sont capable de produire en moyenne...je trouve ça très parlant sur ce que la nature a prévu pour chacun d'entre nous. Sortir du sentier c'est créer une fantaisie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalicornededarshan.over-blog.com/
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: isopraxie & co   Mer 28 Nov 2012 - 14:39

Je ne peux adhérer a aucune de vos réflexions concernant la communion du cheval et du saut d'obstacle...ce serait trop fastidieux de vous en donner les raisons, surtout sans images a l'appui...

Ma propre expérience sur ce sujet, longue de plusieurs dizaines d'années et peuplée d'un grand nombre de chevaux jeunes et moins jeunes, me conduit a ne pas pouvoir envisager la plus part de vos affirmations ... ce qui ne m'empêche pas d'être totalement respectueux de vos prise de positions...

Inutile je crois de chercher a se convaincre réciproquement nous n'y arriverons pas...Nous aurons certainement d'autres occasions pour des discussions réfléchies et intéressantes sur d'autres sujets....et je m'en réjouis à l'avance !

Dommage que vous n'ayez pas accés aux vidéos...les discussions et explications d'ordre techniques, surtout quand elles sont en ligne, se complètes souvent très intelligemment avec les images....c'est un peu comme si on était devant quelqu'un qui décrirait une gestuelle précise et que nous fermions les yeux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
Maryan

avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 16/03/2011
Age : 48
Localisation : Côte d'Or

MessageSujet: Re: isopraxie & co   Jeu 29 Nov 2012 - 10:56

Oui bien sûr Daffos, il n'est pas question de convaincre mais juste d'expliquer ses choix par une argumentation pour se faire comprendre. Et comprendre n'engage pas l'adhésion Very Happy

Les arguments concernant la morphologie de sont pas de ma seule réflexion. Ces aspects avaient été abordés par une vétérinaire, zoologue, connue mais le nom m'échappe totalement et pour moi cela avait été la mise en lumière d'un ressenti perso sur lequel je n'arrivais pas à mettre de mots.

Je ne remets aucunement en cause le lien qui peut exister entre le cavalier d'obstacle et son cheval. La complicité, et même le fait que les chevaux peuvent développer du goût pour l'exercice. Cela fait aussi partie de l'art de l'équitation.

J'ai été cavalière de club longtemps, au début, l'obstacle était une activité comme une autre pour moi. Mais rapidement cet exercice m'a déplu. je l'ai trouvé générateur de dangers inutiles tant pour le cavalier que le cheval. C'est une recherche d'adrénaline qui m'indiffère, ne me procure aucun plaisir. Le simple fait de voir des chevaux sauter me fait peur.
Je comprends que pour beaucoup de cavaliers l'exercice puisse être plaisant. Et pour refaire un lien avec l'enseignement qui est le coeur d'échange de ce forum, j'aimerais bien que soit aussi admis que l'obstacle, comme les maths dans l'EN !, ne devrait pas être une discipline majeure mais une parmi d'autres. Les enseignants actuels ne passent pas obligatoirement par la case voltige, endurance, rando, attelage en revanche, le passage sur les cso est une pièce déterminante de leur parcours... A quoi peut-on s'attendre ensuite à voir dans les clubs à part cette activité omniprésente Crying or Very sad

Ne regrettez-vous pas plus de pluridisciplinarité dans l'enseignement ? Ne pensez-vous pas que le saut soit omniprésent et que cela est préjudiciable sur bien des points (négligence des autres savoirs, méconnaissance ou négation des effets de l'exercice sur le physique des chevaux, mise en danger des cavaliers inexpérimentés, arrêt de l'équitation à cause des chutes et de la peur, ...) ?
Les grands champions de saut disent que leur entrainement est majoritairement autre que le saut. n'est-ce pas plus raisonnable ? Ne devrait-on pas retrouver cet équilibre dans les clubs ?


.....euh, je crois qu'on a largement dérivé du sujet de départ ! Shocked Pardon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalicornededarshan.over-blog.com/
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: isopraxie & co   Jeu 29 Nov 2012 - 11:20

J'accentue encore un peu la dérive du topic sur l'isopraxie en vous répondant en quelques mots...et je m'en excuse...mais l'isopraxie englobe tellement de situations...

Tout a fait d'accord avec vous sur la pluridisciplinarité de l'équitation si elle doit être l'apanage de moniteurs spécialisés et non comme actuellement le domaine de simples animateurs..nous retrouverions alors "l'équitation" et non "la monte a cheval"...

Quand a l'entrainement du saut, toujours d'accord avec vous et les cavaliers de haut niveau, il passe en priorité par 80% d'exercices axés sur le plat...et c'est ma façon obligatoire de voir la chose !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: isopraxie & co   Lun 11 Mar 2013 - 18:17

Mawawa a écrit:
y a t il un site internet/lien pour que je comprenne mieux l'isopraxie?

http://www.cheval-nature.ch/stagejcb.html

en bas de page, une définition avec un schéma sympa.

http://www.chevaux-legers-en-aquitaine.fr/articles/print.php?id=7
Bon celui -là c'est du Barrey pur jus, faut se faire à son style

Pour essayer de faire simple, le terme isopraxie est bien traduit, par yveskatz, par gestuelle corporelle. Lorsque le cavalier est au pas sur son cheval, pour suivre l'allure, il fait inconsciemment certains « gestes », avec l'ensemble de son corps, des mouvements nécessaires et obligatoires pour rester en équilibre et accompagner son cheval dans l 'allure, « gestes » ou mouvements qui sont synchronisés à l'allure. Idem lorsque le cheval est trot, idem au galop, à la différence près que les « mouvements » ne sont pas exactement les mêmes et dépendent de l'allure du cheval. Ces mouvements inconscients du cavalier en harmonie avec les mouvements de son cheval caractérise ce qu'on appelle le « liant » du cavalier: quelques soient les mouvements, exercices, allures du cheval le cavalier les suit en toute décontraction sans gêner son cheval.

Certains, Mac Lean, Barrey, y voient une homologie de mouvements, mouvements semblables, entre le cheval et le cavalier. Cette homologie de mouvements s'explique aussi par une homologie de structure entre les bras du cavalier et les antérieurs du cheval, les jambes du cavalier et les postérieurs du cheval, le dos du cavalier et le dos du cheval: voir le schéma du premier lien. Cette homologie de mouvement s'explique par les recherches sur les neurones miroir.

On a parfois du mal à comprendre un pas de danse ou une figure de gymnastique lorsque le prof l'explique, on parvient à le reproduire en voyant quelqu'un l'effectuer, dans ce cas on apprend par isopraxie, par imitation. C'est aussi l'isopraxie qui explique la coordination parfaite des évolution d'un banc de poissons.

Revenons au cheval et à son cavalier. Lorsque le cavalier à une bonne assiette et un liant parfait (hypothèse de départ Wink ) pour effectuer une transition, il agit avec son « assiette » et donc avec l'ensemble de son son corps. Ainsi, pour passer du trot au pas, il enclenche, sur le dos de son cheval au trot, les mouvement corporels qu'il effectue d'habitude au pas et le cheval (habitué) passe du trot au pas. On dit que le cavalier agit par isopraxie.

Si cet exposé n'est pas suffisamment clair, n'hésitez pas à le reprendre, à le corriger, à le compléter et à poser toutes les questions qu'il pourrait soulever. J'essaie de suivre les conseils d'Anne Le Goff (pédagogie et synthétisme) mais j'ai du mal. pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mawawa



Messages : 294
Date d'inscription : 26/11/2011

MessageSujet: Re: isopraxie & co   Jeu 14 Mar 2013 - 19:59

merci bcp fraxinus. c'est très clair Very Happy et plus simple du coup que ce que je pensais (ce qui se conçoit bien.... donc vous êtes quand même ds la maitrise du sujet Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: isopraxie & co   Ven 15 Mar 2013 - 14:15

Embarassed sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
derrien



Messages : 199
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 48
Localisation : finistere sud

MessageSujet: Re: isopraxie & co   Ven 29 Mar 2013 - 2:46

Moi ce que j'en dis c'est qu'un debutant qui commence l'equitation comme ca, il court a la pharmacie chercher des dolipranes. affraid scratch lol!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: isopraxie & co   Ven 29 Mar 2013 - 15:57

derrien a écrit:
Le cavalier est en geo-stationnaire.

Voilà une réponse digne d'un géo-stationnaire, M'sieur Derrien, ou devrais-je vous appeler Mr Clarke? lol!

Ceci dit, je ne suis pas enseignante, mais je me demande si le débutant ne sera pas plus à l'aise s'il apprend d'abord à être en équilibre (position d'équilibre) et qu'il apprend, ensuite, à s'assoir et se servir de son postérieur et de son dos. Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: isopraxie & co   Ven 29 Mar 2013 - 17:52

fraxinus a écrit:

Ceci dit, je ne suis pas enseignante, mais je me demande si le débutant ne sera pas plus à l'aise s'il apprend d'abord à être en équilibre (position d'équilibre) et qu'il apprend, ensuite, à s'assoir et se servir de son postérieur et de son dos. Question

d'expérience, réponse OUI du moins au galop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Goff

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 28/09/2011
Age : 53
Localisation : Châtenay sur Seine

MessageSujet: Re: isopraxie & co   Ven 29 Mar 2013 - 19:06

fraxinus a écrit:
.

Si cet exposé n'est pas suffisamment clair, n'hésitez pas à le reprendre, à le corriger, à le compléter et à poser toutes les questions qu'il pourrait soulever. J'essaie de suivre les conseils d'Anne Le Goff (pédagogie et synthétisme) mais j'ai du mal. pale

Merci Fraxinus Smile

C'est toujours un immense plaisir pour moi de vous lire et autant pour le fond que pour la forme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: isopraxie & co   

Revenir en haut Aller en bas
 
isopraxie & co
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Sciences hippiques et équitation :: Techniques équestres-
Sauter vers: