CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 DES EFFETS DE RENES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Le Goff

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 28/09/2011
Age : 53
Localisation : Châtenay sur Seine

MessageSujet: Re: DES EFFETS DE RENES   Ven 22 Juin 2012 - 18:26

mawawa a écrit:
Le Goff a écrit:
[ J'achète ! " comme dirait quelqu'un ........

Very Happy

cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: DES EFFETS DE RENES   Ven 22 Juin 2012 - 18:28

Bon,encore une fois, je n'ai pas été assez précis:.............loin entre et au-dessus des oreilles pour la vision directe, sans oublier la vision périphérique qui permet de voir ce qui se passe autour de sa trajectoire......................... geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: DES EFFETS DE RENES   Ven 22 Juin 2012 - 18:59

On pourrait dire :
- la tête avec la tête,
- les épaules avec les épaules ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
Le Goff

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 28/09/2011
Age : 53
Localisation : Châtenay sur Seine

MessageSujet: Re: DES EFFETS DE RENES   Ven 22 Juin 2012 - 19:15

yveskatz a écrit:
Bon,encore une fois, je n'ai pas été assez précis:.............loin entre et au-dessus des oreilles pour la vision directe, sans oublier la vision périphérique qui permet de voir ce qui se passe autour de sa trajectoire......................... geek

D'accord, compris Yves mais ... dans mon cas ce n'est pas possible avec mon cheval pas toujours très droit, doux euphémisme, car si je regarde loin et au dessus des oreilles je risque souvent de me prendre la lice !
Bref trêve de plaisanterie pas drôle, il me semblerait , toujours dans mon cas, préférable de me concentrer sur l'axe de mes épaules dans la direction voulue . ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: DES EFFETS DE RENES   Dim 24 Juin 2012 - 16:42

Aussi étonnant que cela puisse paraître, nous ne dévions pas du sujet en parlant du regard et du buste. Si vous avez pris le temps de lire mon dossier sur l'isopraxie, vous saurez que j'écris que les épaules et le buste du cavalier sont en relation directe avec l'avant main du cheval.
Si vous acceptez comme moi de considérer une intime relation directe entre les épaules du cheval et celles du cavalier, et si vous acceptez le fait que pour changer de direction, il suffit de déplacer les épaules du cheval, vous conviendrez du fait qu'un déplacement des épaules du cavalier permet aux épaules du cheval de se déplacer.
Dans ces conditions, l'utilité des rênes (au bout des mains, ou encore mieux des doigts ou encore mieux des épaules du cavalier) est toute autre que celle que laisse supposer les effets de rênes (qu'ils soient deux , cinq ou beaucoup plus.)
De par le déplacement du buste, la rêne extérieure vient au contact de l'épaule et autorise son déplacement. L'utilisation de l'isopraxie invitera le cheval à s'incurver correctement(si il est à la bonne main et si le cavalier s'incurve lui même dans son corps), donc à étendre ses masses musculaires extérieures, la rêne intérieure devenait rêne de pli et invitant le cheval à céder.
Quant le cheval est à sa main la plus raide, il aura une incurvation inverse, mais la mise sur le cercle,si on lui laisse son pli naturel l'invitera à s'étendre . Une fois qui'l commencera à s'étendre, la rêne intérieure deviendra parfaitement rêne de pli et autorisera le cheval à prendre le pli correct et à céder sur la rêne intérieure....................... geek
Voilà une première partie de ce que les chevaux m'ont expliqué.. J'attends vos réactions avant d'aller plus avant....


Dernière édition par yveskatz le Dim 24 Juin 2012 - 20:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: DES EFFETS DE RENES   Dim 24 Juin 2012 - 19:22

« Effets de rênes » versus « couloir des aides » cela me fait penser à un débat sur l'apprentissage de lecture: « méthode syllabique » ou « méthode globale ». Rien de péjoratif dans cette comparaison.
Le couloir des aides se rapprocherait de la méthode globale d'après la définition qu'en fait Florie, le cavalier est amené à diriger son cheval par l'ensemble de son corps et non ses mains seules. Votre dernière intervention , yveskatz me conforte dans cette idée, le cavalier utilise l'ensemble de son corps en liant ses épaules à celles de son cheval et son bassin aux postérieurs.
Dans ce cas il est évident qu'il y a une infinité d'effet de rênes à la disposition du cavalier sans que celui en soit forcément conscient.

yveskatz a écrit:
L'utilisation de l'isopraxie invitera le cheval à s'incurver correctement(si il est à la bonne main et si le cavalier s'incurve lui même dans son corps), donc à étendre ses masses musculaires intérieures, la rêne intérieure devenait rêne de pli et invitant le cheval à céder.

Je n'arrive pas à visualiser ce que vous décrivez. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: DES EFFETS DE RENES   Dim 24 Juin 2012 - 20:31

Fraxinus, vous relevez toutes mes erreurs... C'est un bien pour la compréhension de tous.
Dans la citation que vous faites de mes écrits, il faut lire "masses musculaires extérieures"
Cette correction vous permet-elle de mieux visualiser? Dans la négative, il vous faudra attendre la suite de mes explications(ou élucubrations)..............................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: DES EFFETS DE RENES   Lun 25 Juin 2012 - 11:08

Oui, je visualise! Smile
À sa bonne main, coté facile, le cheval est naturellement incurvé, donc les masses musculaires extérieures sont elles aussi « incurvées » et le travail du cavalier consiste donc à les « désincurver »c'est à dire à les étendre, les étirer sur la ligne, le trajet parcouru. Le travail en question pourrait consister à partir du cercle que donne l'incurvation naturelle du cheval et à agrandir peu à peu ce cercle en gardant le cheval dans une attitude tête encolure plus ou moins basse qui permet l'étirement du rachis et la remontée du garrot et bien sûr l'étirement progressif des masses musculaires internes indispensable au « redressement » des masse musculaires externes.
L'attitude du cavalier par l'isopraxie se désincurve lui aussi progressivement au cours de l'agrandissement du cercle ce qui entraîne une répartition progressive de son poids de l'ischion intérieur sur l'ischion extérieur et permet de façon toujours progressive de charger le postérieur externe.
Voilà ce que je crois comprendre. Mais nous abordons là le travail de la rectitude et nous dévions peut-être des effets de rênes?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: DES EFFETS DE RENES   Lun 25 Juin 2012 - 16:30

fraxinus a écrit:
Oui, je visualise! Smile

Voilà ce que je crois comprendre. Mais nous abordons là le travail de la rectitude et nous dévions peut-être des effets de rênes?

Comme quoi, la féminité n'empêche pas toujours de comprendre.....
Et vous ne déviez nullement du sujet. Les effets de rênes, pour assurer direction, travail sur la courbe, en ligne droite,n'ont pour finalité que de diminuer, autant que faire se peut, la dissymétrie du cheval et d'emprunter le chemin de la rectitude........................... geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: DES EFFETS DE RENES   Lun 25 Juin 2012 - 19:09

Interlude Arrow
yveskatz a écrit:
Comme quoi, la féminité n'empêche pas toujours de comprendre.....

Amis forumeurs, j'ai eu l' honneur de rencontrer notre illustre administrateur en personne et donc la très grande surprise de constater que ces répliques machistes lui sont aussi naturelles que de respirer. Hélas personne n'est parfait, voilà ce que ma féminité m'a permis de comprendre. clown

Reprise de notre programme. Wink
yveskatz a écrit:
Les effets de rênes, pour assurer direction, travail sur la courbe, en ligne droite,n'ont pour finalité que de diminuer, autant que faire se peut, la dissymétrie du cheval et d'emprunter le chemin de la rectitude......
Ce travail s'adresse à un cavalier qui n'a plus de problème d'équilibre en selle, qui sait sentir dans son assiette l'équilibre et donc la dissymétrie de son cheval. Dans le cas d'un cheval très « jeune » dans ce travail, il peut refuser le contact sur la rêne coté facile (intérieur par rapport à sa propre incurvation) et s'appuyer sur la rêne extérieure. Donc à ce stade du travail les effets de rênes ne sont pas d'un secours, puisque pour pouvoir s'en servir il faut que le cheval accepte le contact du mors.

Je pensais que les effets de rênes s'adressent plutôt au cavalier en situation apprentissage sur un cheval mis.
Béatrice a écrit:
Comment allez vous procéder avec vos nouveaux cavaliers pour leur apprendre à utiliser leurs rênes?

Quelle progression pédagogique allez vous mettre en place???
La question de Béatrice me paraît très intéressante et on pourrait alors se demander pourquoi on procédait autrefois à l'apprentissage des 5 effets de rênes? Il devait bien exister une bonne raison pour cela. Et pourquoi aujourd'hui cet apprentissage n'existe plus, alors que l'apprentissage l'isopraxie (peu courant) ne l'a apparemment pas remplacé?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: DES EFFETS DE RENES   Lun 25 Juin 2012 - 19:29

fraxinus a écrit:
Interlude Arrow
yveskatz a écrit:
Comme quoi, la féminité n'empêche pas toujours de comprendre.....

Amis forumeurs, j'ai eu l' honneur de rencontrer notre illustre administrateur en personne et donc la très grande surprise de constater que ces répliques machistes lui sont aussi naturelles que de respirer. Hélas personne n'est parfait, voilà ce que ma féminité m'a permis de comprendre. clown
AH...LA MAUVAISE FOI FÉMININE!

Reprise de notre programme. Wink
yveskatz a écrit:
Les effets de rênes, pour assurer direction, travail sur la courbe, en ligne droite,n'ont pour finalité que de diminuer, autant que faire se peut, la dissymétrie du cheval et d'emprunter le chemin de la rectitude......
Ce travail s'adresse à un cavalier qui n'a plus de problème d'équilibre en selle, qui sait sentir dans son assiette l'équilibre et donc la dissymétrie de son cheval.
IL EST BIEN ÉVIDENT QUE, DANS LE CADRE D'UNE EDUCATION BIEN CONDUITE, RIEN NE PEUT ÊTRE ENSEIGNÉ TANT QUE LE CAVALIER N'A PAS ACQUIS LA MAITRISE CORPORELLE
Dans le cas d'un cheval très « jeune » dans ce travail, il peut refuser le contact sur la rêne coté facile (intérieur par rapport à sa propre incurvation) et s'appuyer sur la rêne extérieure.
LE DÉCONTRACTER EN LIMITANT SON INCURVATION PERMET QU'IL S'ALLÈGE SUR LA RÊNE EXTÉRIEURE ET PRENNE LE CONTACT SUR LA RÊNE INTÉRIEURE
Donc à ce stade du travail les effets de rênes ne sont pas d'un secours, puisque pour pouvoir s'en servir il faut que le cheval accepte le contact du mors.
LES EFFETS DE RÊNES, POUR LA CONDUITE DU CHEVAL, AGISSANT SUR LES ÉPAULES, POINT NÉCESSAIRE QUE LE CONTACT SOIT AFFIRMÉ.

Je pensais que les effets de rênes s'adressent plutôt au cavalier en situation apprentissage sur un cheval mis.
Béatrice a écrit:
Comment allez vous procéder avec vos nouveaux cavaliers pour leur apprendre à utiliser leurs rênes?

Quelle progression pédagogique allez vous mettre en place???
La question de Béatrice me paraît très intéressante et on pourrait alors se demander pourquoi on procédait autrefois à l'apprentissage des 5 effets de rênes? Il devait bien exister une bonne raison pour cela. Et pourquoi aujourd'hui cet apprentissage n'existe plus, alors que l'apprentissage l'isopraxie (peu courant) ne l'a apparemment pas remplacé?
L'APPRENTISSAGE, DÉPASSÉ SEMBLE-T-IL ,DES EFFETS DE RÊNES SUIVAIT LA PROGRESSION APPLIQUÉE AUX ÉLÈVES: LES DEUX PREMIERS EFFETS , POUR UNE ÉQUITATION "BASIQUE", LES TROIS AUTRES POUR UNE ÉQUITATION SUPÉRIEURE, OÙ LE CHEVAL SE DEVAIT D'ÊTRE TENDU, EN UN SEUL MORCEAU, ET QUI S'APPLIQUAIENT COMPLÉMENTAIREMENT AVEC DES ACTIONS DE JAMBES ISOLÉES.
AUJOURD'HUI, ALORS QUE L'ON PROPOSE UNE ÉQUITATION PLUS BASIQUE(je reste politiquement correct!), SUR DES CHEVAUX NON PAS DRESSÉS MAIS BIEN SOUVENT BLASÉS, LA FINESSE DES MULTIPLES EFFETS DE RÊNES N'A PLUS AUCUN SENS........................ geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: DES EFFETS DE RENES   Lun 25 Juin 2012 - 19:43

.


Dernière édition par Florie D le Lun 25 Juin 2012 - 22:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
zabot29

avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 15/12/2011

MessageSujet: Re: DES EFFETS DE RENES   Lun 25 Juin 2012 - 20:12

Je suis avec intérêt ce post sur les effets de rênes. Perso, je n'ai jamais entendu parler dans mes cours que de la rêne d'ouverture et de la rêne d'appui . Connais pas les rênes d'opposition et leurs effets ( bouh la cancre!) . Depuis que je m'occupe de ma jument, j'aurais plutôt tendance à employer de plus en plus les effets de "corps" , les rênes répercutant le mouvement global du cavalier , les doigts plus ou moins légers permettant d'affiner la demande sur l'une ou l'autre rêne . Une question , peut-être naïve : le demi-arrêt ( mouvement si j'ai bien compris plutôt vers le haut et vers les oreilles du cheval, sur une seule ou sur les deux rênes, suivi d'une descente de main ) est-il considéré comme un effet de rêne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: DES EFFETS DE RENES   Mar 26 Juin 2012 - 9:02

fraxinus a écrit:

Dans ce cas il est évident qu'il y a une infinité d'effet de rênes à la disposition du cavalier sans que celui en soit forcément conscient.
Voilà, comme Monsieur Jourdain faisait de la prose sans le savoir : quel découverte merveilleuse !

Arrêtez de vous embêter avec tout ça : monter sans rêne !!!

C'est bien plus simple que de se faire des nœuds au cerveau avec cette classification et l'énumération des effets des uns et des autres... geek


Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: DES EFFETS DE RENES   Mar 26 Juin 2012 - 12:49

Muriel Le Mestric a écrit:
Voilà, comme Monsieur Jourdain faisait de la prose sans le savoir : quel découverte merveilleuse !

Arrêtez de vous embêter avec tout ça : monter sans rêne !!!

C'est bien plus simple que de se faire des nœuds au cerveau avec cette classification et l'énumération des effets des uns et des autres... geek
Very Happy

Il faudra bien qu'un jour vous vous décidiez à ouvrir un sujet sur votre façon de monter « Jardin d'Akita » car votre approche de l'équitation sans rênes nous serait très bénéfique. Aucune ironie dans mon propos. Laughing
Question: comment abordez vous la recherche de rectitude dans votre travail personnel sans rênes?


yveskatz a écrit:
AH...LA MAUVAISE FOI FÉMININE!
Enfin un homme qui reconnaît aux femmes l'une des principales qualités masculines. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: DES EFFETS DE RENES   Mar 26 Juin 2012 - 12:57

Zabot29 a écrit:
Je suis avec intérêt ce post sur les effets de rênes. Perso, je n'ai jamais entendu parler dans mes cours que de la rêne d'ouverture et de la rêne d'appui . Connais pas les rênes d'opposition et leurs effets ( bouh la cancre!) . Depuis que je m'occupe de ma jument, j'aurais plutôt tendance à employer de plus en plus les effets de "corps" , les rênes répercutant le mouvement global du cavalier , les doigts plus ou moins légers permettant d'affiner la demande sur l'une ou l'autre rêne . Une question , peut-être naïve : le demi-arrêt ( mouvement si j'ai bien compris plutôt vers le haut et vers les oreilles du cheval, sur une seule ou sur les deux rênes, suivi d'une descente de main ) est-il considéré comme un effet de rêne ?

Le demi-arrêt est un presque arrêt qui sert à rééquilibrer le cheval par report de poids sur les postérieurs et donc allègement de l'avant main. Comme l'arrêt il se demande essentiellement par le corps. il n'est pas répertorié dans les 5 effets de rênes

Les 5 effets de rênes sont les suivants:
Les deux premiers sont: la rêne d'ouverture et la rêne d'opposition qui permet de tourner plus court par le déplacement des hanches dans la direction opposée au tourner. Le poignet qui tient la rêne de direction n'effectue plus de rotation vers l'extérieur mais effectue un quart de cercle dans le plan vertical, en direction du genoux du cavalier, ce qui raccourcit la rêne d'une longueur égale à l'empilement des 4 doigts.

Ensuite viennent: la rêne d'appui qui fait tourner les épaules dans la direction opposée à la rêne agissante: déplacement des épaules vers la gauche pour la rêne d'appui droite.

La rêne contraire d'opposition en avant du garrot qui permet de tourner quasiment sur place car il a pour but de faire pivoter les épaules et les hanches en même temps. Par la rêne droite contraire d'opposition en avant du garrot les épaules sont poussées en arrière et à gauche et les hanches dévient vers la droite.

Enfin la rêne contraire d'opposition en arrière du garrot. La rêne droite est en direction de la hanche gauche, elle fait dévier les épaules et les hanches vers la gauche. Donc cet effet de rêne à droite doit permettre de conduire le cheval obliquement vers la gauche.

Tous ces effets de rêne sont accompagnés d'actions des jambes soit isolées, soit régulatrices soit ensemble, du poids du corps, des épaules du cavalier, de son regard, de l'effet de la rêne régulatrice et ne peuvent s'effectuer que sur un cheval tendu, décontracté, tonique, dans le mouvement en avant et bien dressé.
Tout ceci n'est qu'un résumé de ce que j'ai glané dans la littérature d'autres plus compétents rectifieront et complèteront. pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: DES EFFETS DE RENES   Mar 26 Juin 2012 - 18:53

fraxinus a écrit:
Muriel Le Mestric a écrit:
Voilà, comme Monsieur Jourdain faisait de la prose sans le savoir : quel découverte merveilleuse !

Arrêtez de vous embêter avec tout ça : monter sans rêne !!!

C'est bien plus simple que de se faire des nœuds au cerveau avec cette classification et l'énumération des effets des uns et des autres... geek
Very Happy

Il faudra bien qu'un jour vous vous décidiez à ouvrir un sujet sur votre façon de monter « Jardin d'Akita » car votre approche de l'équitation sans rênes nous serait très bénéfique. Aucune ironie dans mon propos. Laughing
Question: comment abordez vous la recherche de rectitude dans votre travail personnel sans rênes?
Je suis encore un peu "débutante" dans cette pratique, car ça fait environ un an que je l'ai découverte, et même pas 9 mois que je pratique plus ou moins régulièrement (et pas assez à mon goût).
Je ne me sens pas du tout à l'aise d'en parler en profondeur, surtout sur un forum.
Tout au plus, me sens je capable de transmettre in vivo aux personnes que je serais amenée à rencontrer et qui voudraient essayer. Car ça ne se décrit pas aisément...ça se vit.

Alors si d'aventure certains d'entre vous passent leurs vacances en Bretagne, je serai ravie de faire leur connaissance...et de partager les miennes.

Quant à la recherche de la rectitude...j'y travaille...mais si "marcher droit est ce qu'il y a de plus difficile" (cf "Milady") même avec des rênes, ça n'est certainement pas plus aisé sans !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: DES EFFETS DE RENES   Mar 26 Juin 2012 - 19:47

C'est bien !je peux mourir tranquille. Des réponses correctes seront données aux questions que se posent certains.
Zabot29, Fraxinus vous a apporté la réponse à votre question sur le demi arrêt. Je n'aurais pas mieux écrit........................ geek
Ce qui n'a rien à voir avec ce que bon nombre de cavaliers définissent du demi arrêt; et qui s'apparente plus au coup de sonnette pour alléger un cheval qui s'appuie(sic) qu'à un exercice de remise en équilibre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Goff

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 28/09/2011
Age : 53
Localisation : Châtenay sur Seine

MessageSujet: Re: DES EFFETS DE RENES   Mar 26 Juin 2012 - 20:20

yveskatz a écrit:
C'est bien !je peux mourir tranquille. Des réponses correctes seront données aux questions que se posent certains.
Zabot29, Fraxinus vous a apporté la réponse à votre question sur le demi arrêt. Je n'aurais pas mieux écrit........................ geek
Ce qui n'a rien à voir avec ce que bon nombre de cavaliers définissent du demi arrêt; et qui s'apparente plus au coup de sonnette pour alléger un cheval qui s'appuie(sic) qu'à un exercice de remise en équilibre.

" Mourir tranquille, mourir tranquille " euh pas si vite !
Le demi-arrêt, c'est bien sur la rêne extérieure ? Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: DES EFFETS DE RENES   Mer 27 Juin 2012 - 12:03

Le demi arrêt "classique est un arrêt qui s'interrompt avant que le cheval ne soit immobile. IL autorise un engagement des postérieurs et un rééquilibrage du cheval.
Il se demande comme u arrêt: grandissement du buste, durcissement des épaules et des cuisses, élévation des mains (puisque le haut du corps se grandit) puis fermeture fugace des doigts sur les rênes, sur les deux rênes.
Le demi arrêt n'a rien à voir avec ce dont parle Anne Le Goff; L'action qu'elle décrit consiste à appuyer une main devant le garrot, puis à prendre sur une rêne extérieure haute, pour arrêter un cheval qui cherche à embarquer............... geek
Cette confusion fait partie des choses déformées par la transmission verbale,comme l'appui sur les talons, le mollet au contact,..........J'aurai l'occasion d'ouvrir un post sur ce sujet.un jour.. bientôt...peut être.................... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: DES EFFETS DE RENES   Mer 27 Juin 2012 - 18:35

yveskatz a écrit:
durcissement des épaules et des cuisses,

affraid



Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: DES EFFETS DE RENES   Mer 27 Juin 2012 - 20:10

mais encore, Muriel?................ geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: DES EFFETS DE RENES   Mer 27 Juin 2012 - 20:31

Un durcissement du cavalier entraine un durcissement du cheval.

Un durcissement des jambes du cavalier provoque des tensions plus globales dans son corps, qui vont bloquer l'assiette, et donc durcir le cheval dans son dos. Un durcissement des épaules du cavalier entraine un durcissement des mains...qui ne doivent jamais être dures, non ? Sous peine de crisper la mâchoire du cheval et toute son avant-main.

Je pinaille peut-être à la Fraxinus, mais ce mot me semble particulièrement inadéquat : aucun durcissement en équitation, jamais. scratch
Je vous laisse en trouver un autre plus judicieux... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: DES EFFETS DE RENES   Jeu 28 Juin 2012 - 7:40

Lorsque je ferme les doigts sur les rênes, est ce que je ne durcis pas mes mains? Durcissement bref , éventuellement répété, que j'amortis grâce au du bras jeu des articulations.
mais, la main commençant à l'épaule c'est l'épaule que je vais d'abord durcir , après avoir grandi le haut du corps, ce qui autorise une pesée plus lourde dans la selle qui prévient le cheval de la transition descendante à venir.
De la même manière, durcir les cuisses, c'est contracter les muscles pour que les cuisses pèsent plus contre la selle, et demandent la transition.
Et un cheval qui passe une transition ne compacte-t-il pas son corps pour transitionnel correctement.
Ces actions de durcissement dont je parle sont des actions brèves, amortis par le jeu des autres articulations. En cela, les actions deviennent plus douces et n'ont aucune raison de durcir le cheval.Et leur brièveté n'entraine que l'action de muscles nécessaires au mouvement chez le cheval.
Dois je dire résister?ou tout autre mot plus gentil, mais certainement moins compréhensible par le cavalier?
Ce qui durcit un cheval, c'est le manque de liant , de souplesse et de décontraction du cavalier,ce sont des actions prolongés effectuées mal à propos. Se durcir dans une partie de son corps, en bloquant un bref instant l'articulation correspondante ne fait réagir le cheval que le temps nécessaire, sans provoquer de contraction généralisée; selon le niveau d'éducation du cheval.
Par ailleurs, il y a différents degrés dans le durcissement comme dans la légèreté des aides; Tout dépend du cheval, de son degré d'éducation et de sa facilité à répondre aux demandes du cavalier.

Cependant, si ce terme te choque, il me plairait de savoir comment tu expliques à tes élèves une demande de transition .................. geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: DES EFFETS DE RENES   Jeu 28 Juin 2012 - 15:22

yveskatz a écrit:
Lorsque je ferme les doigts sur les rênes, est ce que je ne durcis pas mes mains?


Cependant, si ce terme te choque, il me plairait de savoir comment tu expliques à tes élèves une demande de transition .................. geek
Ce terme me choque, oui.
Comment je leur explique ça ?
Ben facile : ils placent leur présence derrière et soufflent bruyamment. alien
Mais si cette explication parle un minimum à mes élèves...je doutent qu'elle vous convienne...puisqu'il n'y a pas forcément de rênes dans mes transitions. Razz

Je fais un effort pour rejoindre votre planète, Yves...

Ne pouvez vous simplement "agir" avec vos mains ?
Je me bats régulièrement quand je lis sur d'autres forum de chevaux quand je lis le verbe "tirer" : la main agit, cède ou résiste, mais jamais ne tire.
Rien que pour vos beaux yeux, Yves, je ferai une variante : une main agit, cède ou résiste, mais jamais ne se durcit.

Vous qui aimez les femmes, vous avez surement déjà regardé une femme danser ? peut-être même avez-vous dansé avec ?
Je préciserais peut-être même : danser d'une façon...sensuelle (non, je ne sous-entends nullement que vous fréquentez les cabarets érotiques).
Tout son corps ondule, est en action...mais avec souplesse et décontraction...aucun durcissement dans ces mouvements qui peuvent parfois être très amples et/ou énergiques. Tout est rond, tout est doux, tout est agréable à regarder, esthétique.
Et l'agrément est partagé par son...cavalier, si la danseuse en a un.

A coté de ça, vous pouvez regarder des punk(ettes) "danser" lors d'un concert : y a rien de doux, de rond, de souple et d'esthétique (par contre, ça peut être 'achement drôle à voir...si on n'est pas trop près Laughing ).



Alors Yves, ne demandez vous pas votre arrêt "sensuellement" ? comme une femme qui danse avec son cheval...



***j'ai bu quoi, moi, ce midi ? drunken ***

***retourne sur sa planète***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DES EFFETS DE RENES   

Revenir en haut Aller en bas
 
DES EFFETS DE RENES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le travail en longue renes
» Quels sont les effets du rivotril à long terme
» Mauvais effets des feuilles de catappa
» Recherche renes en cuir lisse !
» Une pilule contre les effets du décalage horaire?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Sciences hippiques et équitation :: Techniques équestres-
Sauter vers: