CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 Problème avec le stick

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Problème avec le stick   Ven 20 Juil 2012 - 14:16

quel club près de Metz ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
labretonne



Messages : 31
Date d'inscription : 19/04/2012
Age : 40
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Problème avec le stick   Ven 20 Juil 2012 - 14:41

c'est tout proche de Metz, 15 minutes m'a t'elle dit, elle doit revenir vers moi avec les détails pratiques -date exacte lieu etc A priori mi septembre, je vous dirais dès que j'en sais plus car je pense y participer.

ce stage serait interessant dans le cadre de ma peur pour gérer le problème de peur du stcik de mon andalou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Problème avec le stick   Ven 20 Juil 2012 - 16:02

je demande, parce que j'y connais un centre (tout près de Mets, au sud) dont l'enseignante a suivi la même formation que moi, notamment sur la peur...et que je recommande !
C'est Escapade Equestre à Pournoy la Grasse, pour ne pas faire de pub...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Problème avec le stick   Sam 21 Juil 2012 - 18:40

labretonne a écrit:
Je travaille depuis peu sur le respect de ma bulle en tant qu'état d'esprit calme et confiant pour la lui transmettre afin que son stress ne me déborde pas et que l'engrenage ne se mette pas en route: Il se tend, il me fait peur, je me tend, il a peur et se tend encore plus et accélère.
Le nœud du problème est bien l'engrenage que vous citez : « Il se tend, il me fait peur, je me tend, il a peur et se tend encore plus et accélère. »
Un travail sur votre peur fera donc certainement progresser votre relation. Wink
labretonne a écrit:
le mien était tendu comme un violon en carrière quand je l'ai eu il y a 2 ans, j'ai pris sur mon compte le fait que je n'appréciais pas les cours et que c'est moi qui le rendait tendu à ne pasapprécier les cours.
ceci me paraît une bonne analyse de la situation confirmée par le fait qu'il est bien en extérieur.
labretonne a écrit:
J'ai donc décidé de l'emmener en extérieur (ce que j'aime), au début il était sur l'oeil comme tout cheval n'ayant jamais fait de l'extérieur. Il m'a fait confiance assez vite, et j'ai découvert un cheval très à mon écoute, qui me fait confiance aveuglément, qui est serein et détendu en toute circonstance qui plus est cheval de tête. Avec un pas un trop et un galop en équilibre et détendu.
Son attitude en extérieur en particulier la confiance et son attitude détendue aux 3 allures n'en font pas un cas si extrême. Je dis cela pour vous rassurer et non pour minimiser les faits et sa peur du stick. pale

J'ai également connu un jeune entier de 2 ans tendu comme des cordes de violons prêtes à céder. Il était contracté en permanence, dur comme du béton. À son âge il n'était pas monté, nous travaillions en longe ou en liberté et faisions des longues promenades à pied au pas et au trot (je ne pouvais pas suivre au galop). Mais quelque soit le temps passer à le détendre il était toujours aussi contracté et à cran. Son état n'était pas dû à la maltraitance humaine ou plutôt à une maltraitance indirecte. Il était dans un écurie de propriétaire, coincé entre un vieil entier et une jument nymphomane qui attisait la rivalité entre les deux mâles. Mes demandes de changement de boxe restant lettres mortes, ce n'est que lorsque la propriétaire l'a changé d'écurie que les soins ont enfin été efficaces mais il a mis plus d'un an à récupérer et à perdre ses habitudes de « contraction crispation ». bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Problème avec le stick   Sam 21 Juil 2012 - 18:43

yveskatz a écrit:
Je plussoie Muriel,pour la première partie de son écrit....pour la seconde, il faut reconnaître que peu d'enseignants s'intéressent à Educaval.
Question de personne? question de contenu? J'avoue ne pas comprendre cette défection qui a fait suite à l'ouverture aux cavaliers , à la possibilité d'intervenir sous un pseudo.et à certaines catégories réservées...................

Il faudrait peut être proposer un « audit »: qu'est ce qui plait et surtout ne plait pas sur Educaval et, bien sûr pourquoi?
Forum pour enseignants qui ne le sont que grâce aux pratiquants. Quels sont les sujets dont les enseignants aimeraient discuter? Mais avant il serait bien que les enseignants expliquent ce qu'ils recherche dans un forum d'enseignants, ce qui les motiveraient à intervenir et ce qui les retient d'intervenir.
Bon , certains diront peut-être que c'est la longueur des posts de certaines bavardes (surtout lorsqu'elle se met en mode « imbuvable », je ne vise que moi affraid ) qui empêchent les autres d'intervenir. Ils n'ont pas tort et je promets de faire des efforts. Pour ma défense sachez que je ne cherche qu'à apprendre en confrontant mon peu de connaissance à celles des vrais pros. pale
Pour les pseudos: c'est plutôt une bonne idée car comme le disait Mawawa: « Je ne donne plus d'info sur mon compte sur Internet pour des raisons personnelles. » L'internet est comme une place de marché d'un jour de foire, grouillant de tout et de n'importe qui, ce qui peut entraîner la méfiance de certains. De toute façon nous avons la possibilité grâce aux rencontres organisées par Educaval de nous présenter en vrai, alors, oui aux pseudos. cheers
Bon, enfin, moi je dis ça , mais je ne dis rien , comme d'habitude. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
labretonne



Messages : 31
Date d'inscription : 19/04/2012
Age : 40
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Problème avec le stick   Lun 23 Juil 2012 - 10:17

Pour Muriel le Mestric,
je n'en sais pas plus pour le moment, je vous tiendrai au courant quand j'aurai plus d'informations!


Pour Fraxinus,
je vous doit une réponse, concernant le petit organe sous la langue qui lors de mastication produit une hormones calmante pour le cheval. Je n'ai pas eu le temps de me replonger dans "dérive du dressage modern" de P. Karl. Le reportage était sur Equidia watch le moi dernier, un sujet sur la méthode américaine de Join up et l'histoire de l'initiateur de la méthode.

Merci pour vos messages et votre soutient, je ne fais donc pas trop fausse route et me sent un peu moins "exotique" face aux autres cavaliers comme se décrit souvent Fraxinus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Problème avec le stick   Mar 24 Juil 2012 - 18:09

fraxinus a écrit:
[
Il faudrait peut être proposer un « audit »: qu'est ce qui plait et surtout ne plait pas sur Educaval et, bien sûr pourquoi?
Forum pour enseignants qui ne le sont que grâce aux pratiquants. Quels sont les sujets dont les enseignants aimeraient discuter? Mais avant il serait bien que les enseignants expliquent ce qu'ils recherche dans un forum d'enseignants, ce qui les motiveraient à intervenir et ce qui les retient d'intervenir.

Un tel questionnaire avait été adressé en son temps (quelques mois après les changements apportés) aux membres inscrits d'Educaval:pratiquement aucune réponse, sauf une pour dire que j'étais trop imbu de moi même (pour faire court)................ geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Problème avec le stick   Mar 24 Juil 2012 - 20:04

yveskatz a écrit:
pratiquement aucune réponse, sauf une pour dire que j'étais trop imbu de moi même (pour faire court)................

lol!
Quelqu'un a osé dire ça ? affraid


Dernière édition par Muriel Le Mestric le Mar 24 Juil 2012 - 21:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Problème avec le stick   Mar 24 Juil 2012 - 20:22

Merci pour le complément d'information sur le petit organe sous la langue.
J'ai assisté à un truc étrange en soignant le Grand. Il a un boulet « déformé » enflé qui ne le fait pas boiter. Le vétérinaire m'a certifié qu'il s'agissait d'une manifestation d'arthrose, il est donc traité en conséquence. Mais bien qu'il n'ait pas eu de fièvre, les ganglions de l'auge étaient enflés , le vétérinaire n'ayant pu expliquer cela je lui est administré un traitement homéopathique pour les infections. Or cette déformation qui se situait sur la face antérieure coté externe s'est déplacée face interne. J' ai proposé au Grand de bander son boulet, ce qu'il a refusé en remontant la bande de repos au dessus du boulet dès qu'elle a été posée. J'ai donc enlevé cette bande et attendu pour voir.
Le Gris qui lui faisait face mâchonnait tête basse en tirant fortement la langue et les yeux a demi fermés pendant que le Grand, qui avait avancé et plié son antérieur se léchait d'abord précautionneusement la face interne du boulet puis de façon de plus en plus franche en rythme avec les sorties de langue du Gris. Ce manège a duré bien 10mn. Quand le Grand a eu terminé son nettoyage j'ai pu constater = palper une petite plaie. Je lui proposé, fait sentir un bol d'argile qu'il a accepté et ai badigeonné le boulet plaie comprise à l'argile. J'en ai déduit que sa déformation du boulet était due a un abcès qui mettait du temps a mûrir et dont les causes m'échappent, que (grâce à vos informations sur ce petit organe sous la langue) le Gris l'avait incité à se détendre et à oser lécher un endroit douloureux et que son état de décontraction s'était transmis au Grand. Encore de l'exotisme me direz vous, mais c'est mon mode de fonctionnement habituel. Wink


labretonne a écrit:
il y a longtemps le livre de Bernard Chiris sur la peur (certains connaissent?).

Oui, un excellent bouquin , nous en avons parlé un peu dans le sujet: « peur, certes mais de quoi »
Reconnaître les émotions , différencier les nôtre de celles du cheval, influencer le cheval par nos émotions : tout un programme et une nécessité pour le cavalier. Rolling Eyes

yveskatz a écrit:
Un tel questionnaire avait été adressé en son temps (quelques mois après les changements apportés) aux membres inscrits d'Educaval:pratiquement aucune réponse, sauf une pour dire que j'étais trop imbu de moi même (pour faire court)....

Demander aux autres de s'exprimer librement et sincèrement sur un sujet serait plutôt preuve d'ouverture d'esprit et d'acceptation des critiques de toutes sortes. Pour vous avoir rencontré, j'affirme sans détour que vous n'êtes pas imbu de vous même ni austère d'ailleurs. Vous seriez plutôt direct et allez à l'essentiel sans vous embarrassez de fioritures et de salamalecs malgré votre coté « politiquement correct ». Bon , tout ça n'est qu'une première impression donc à prendre au degré que vous voudrez. pale
En tous cas c'est fort dommage qu'il n'y ait pas eu de réponse plus constructive.
« Qui ne dit mot consent », les enseignants seraient-ils timides ou pire: timorés? Houlàlà , frax, tu risques de te faire allumer sur ce coup là! affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
labretonne



Messages : 31
Date d'inscription : 19/04/2012
Age : 40
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Problème avec le stick   Mer 15 Aoû 2012 - 19:15

Pour Fraxinus,


L'organe dont je parlais, est l'Hyoïde!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
labretonne



Messages : 31
Date d'inscription : 19/04/2012
Age : 40
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Problème avec le stick   Mer 15 Aoû 2012 - 19:19

Pour rebondir sur l'une de vos phrases, je me demandais, comment differencier nos émtions de celles du cheval?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Estelle35

avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 24/07/2012
Localisation : Rennes

MessageSujet: Re: Problème avec le stick   Mer 15 Aoû 2012 - 21:30

"l'Hyoïde" est un os, pas un organe.... il ne produit donc pas d'hormones. Sous la langue, ce sont les glandes parotides et l'hypophyse qui produisent les différentes hormones et notamment les endorphines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Problème avec le stick   Jeu 16 Aoû 2012 - 11:58

labretonne a écrit:
Pour rebondir sur l'une de vos phrases, je me demandais, comment differencier nos émtions de celles du cheval?
Hummmm...je dirais que ce sont les mêmes. What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Problème avec le stick   Sam 18 Aoû 2012 - 14:07

L'hyoïde est bien un os parfois appelé os lingual est le seul os qui ne soit pas articulé avec d'autres os du squelette mais relié par des muscles et des ligaments. Il se trouve au-dessus du larynx dans la partie antérieure du cou, au-dessous de la base de la langue.
Les glandes salivaires, parotides chez le cheval se trouvent juste derrière la branche de la mandibule(mâchoire inférieure) et en cas d'inflammation sortent de leur logement et sont visibles et douloureuses.
L'hypophyse est une glande endocrine (secrète des hormones à l'intérieur du corps) qui se trouve à la base du cerveaux. Les hormones qu'elle sécrète régulent de nombreuses fonctions du corps en agissant sur d'autres glandes endocrines comme la thyroïde ou les ovaires ect.... Parmi ces hormones on trouve les endorphines (substances morphiniques endogènes) qui ressemblent aux opiacées par leur capacité analgésique et à procurer du bien être. L'hypophyse est elle même régulée par les neuro hormones sécrétées par l'hypothalamus situé au dessus d'elle.
Mais non je n'étale pas ma science j'essaie juste de donner des renseignements complémentaires à d'éventuels lecteurs et leur éviter recherches. D'ailleurs si j'énonce des bêtises n'hésitez pas à me corriger. Wink
Je n'ai pas trouvé de relation directe entre l'os hyoïde et les endorphines.
Mais il y aurait une corrélation entre le fait de tiquer et le taux d'endorphine dans le sang. Le tic à l'appui provoque une déglutition d'air, l'os hyoïde est sollicité dans la déglutition, il y aurait peut-être là un rapport entre cet os et la sécrétion d'endorphines?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Problème avec le stick   Sam 18 Aoû 2012 - 15:47

labretonne a écrit:
Pour rebondir sur l'une de vos phrases, je me demandais, comment differencier nos émtions de celles du cheval?

Muriel Le Mestric n'a pas tort, car si le cheval est le miroir de nos émotions, nous sommes aussi le miroir des siennes.
Différencier nos émotions de celles du cheval n'est pas facile; le mieux est de commencer à pied en liberté ou en longe et de se demander lorsqu'on se sent dans tel ou tel état d'esprit: pourquoi, qu'est ce qu'il a fait et qu'est ce que j'ai fait.

Un exemple simple , en liberté, un oiseau s'envole dans la haie, le cheval prend peur. Vous identifiez clairement sa peur, et ses causes. Il va extérioriser son stress pendant 5 mn, vous laissez faire , il ne risque pas de se blesser ni de vous blesser.
Mais que ressentez vous vraiment, depuis qu'il a bondit dans le galop: surprise, montée d'adrénaline, une certaine tension?
Au fur et à mesure qu'il galope, (vous êtes tout les deux en parfaite sécurité, il vous respecte et n'est pas fou), baisse de la tension, un peu d'énervement?
Puis le calme revient en vous vous songez qu'il est peut -être temps de le reprendre?
Et là vous demandez le pas et il obéit: soulagement, contentement, il est toujours avec vous?
Vous l'arrêtez, le caressez, vous sentez le calme s'épanouir?
Imaginons que vous puissiez répondre :oui à toutes les questions précédentes, dans ce cas tout ce que vous avez ressenti sont les émotions du cheval que vous reçues 5/5.


Mais si vous êtes passée directement de la surprise du départ au calme, vous avez vu, compris la frayeur du cheval et son énervement, vous les avez même senti mais cela n'a pas influencé vos propres émotions, vous êtes vraiment calme et sereine depuis son départ au galop, dans ce cas vous faites parfaitement la différence entre vos émotions et celles du cheval.

Votre calme n'empêchera pas le cheval de galoper mais diminuera sensiblement le temps de galop. Le calme et la sérénité dans l'esprit et donc dans l'attitude corporelle du cavalier se seront transmis au cheval. C'est vous qui lui faites partager vos émotions.

Je ne sais si mon exemple est parlant mais bon, je ne suis pas enseignante , je fais ce que je peux. Muriel le Mestric a suivi une formation sur la peur du cavalier et les moyens de l'apprivoiser , elle pourra corriger et en dire plus. pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Estelle35

avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 24/07/2012
Localisation : Rennes

MessageSujet: Re: Problème avec le stick   Dim 19 Aoû 2012 - 15:34

Je rejoints Muriel et Fraxinus sur les émotions.

Pour ce qui est de la partie anatomie-physiologie, tout est bon sauf un ptit truc. C'est là mon grand défaut, je tique sur les mots et leurs emplois. L'os hyoïde n'est pas "sollicité" pendant la déglutition, c'est lui qui la permet. En gros, c'est lui qui ferme les voies respiratoires et qui permet au bol alimentaire de descendre dans le pharynx, puis par contraction de ce dernier, dans le sphincter sup de l'oesophage (je sais, je chipote ;D )


On constate un taux élevé d'endorphines dans tous les tiques et c'est bien pour cela que ce sont des tiques. Le cheval se "shoot" avec ses propres hormones. Ces hormones hypophysaires sont normalement sujettes à une boucle rétrocontrôle négative. C'est ça qui m'embête un peu. La déglutition est un facteur de libération d'endorphines, c'est un marqueur clair d'une décontraction du cheval (ce qu'on recherche quand un cheval "déglutit son mors") mais comment un cheval peut réussir à dégénérer ses récepteurs hormonaux pour éviter un rétrocontrôle et continuer à libérer des endorphines ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Problème avec le stick   Dim 19 Aoû 2012 - 20:17

Fraxinus, votre exemple est très pertinent, je n'aurais pas trouvé mieux. Wink

Coté théorie de la peur du cheval et du cavalier, on considère l'atmosphère : elle exprime toutes les émotions. L'atmosphère est permanente, mais il est rare qu'on y prète attention constamment.
Toutefois, il nous est tous arrivé de percevoir cette atmosphère, quand on rentre dans une pièce avec des gens où personne ne dit rien, mais on sent (sans forcément savoir comment) si ce silence est pesant ou pas, s'il exprime une certaine colère, à moins que ça soit de la tristesse...

Les chevaux sont constamment connectés à cette atmosphère, aux moindres émotions des êtres qui l'entourent (congénères ou humains). Ils ne font généralement que subir cette atmosphère, sans pouvoir l'influer fortement (bien que certains chevaux y réagissent moins que d'autres, et parfois plus du tout : de vraies coquilles vides...hélas).

Les humains aussi subissent cette atmosphère. Mais ils ont une plus grande capacité à agir sur cette ambiance émotionnelle. Ca nécessite un savoir-être dans l'émotion : savoir rester serein dans la tempête, c'est pas des plus évidents !
Ce savoir-être émotionnel ne signifie pas qu'une telle personne n'a jamais peur (c'est vital, la peur ! Ca permet d'anticiper les dangers et donc les accidents...donc de se sauver la vie). Ni qu'elle sait cacher efficacement sa peur au cheval (c'est ridicule de croire cela : le cheval étant un détecteur d'émotion).

Soit le cavalier n'a tout simplement pas peur lorsque l'incident arrive (comme dans l'exemple, où il sait objectivement qu'il n'y a absolument aucun danger à galoper, même un peu vite).
Soit il ressent la peur sur le moment (surprise), mais il sait agir sur son atmosphère personnelle pour faire revenir une réelle et profonde sérénité en lui-même ; sans cacher sa peur, mais en la remplaçant par de la confiance et du calme...parce qu'après coup, il constate l'absence de danger réel.
Et ainsi le cavalier saura apaiser son cheval plus rapidement en cas de pépin (comme dans l'exemple donné).
Ca marche aussi entre humains... Rolling Eyes




Et concernant les tics en général, et à l'air en particulier. Je plussoie la remarque d'Estelle que tous les tics produisent des endorphines.
Peut-être le font-ils de façons différentes pour chaque :
- déglutition pour le tic à l'air (avec ou sans appui),
- une espèce de bercement pour le tic de l'ours (comme le font les autistes qui se balancent d'avant en arrière...encore que les poulinières ne bercent pas leurs poulains scratch ).
- pour le tic déambulatoire, on peut peut-être faire un parallèle avec les joggers qui produisent des endorphines en courant ?
- etc...(liste non exhaustive, à complèter)

Je ne sais pas. Je réfléchie en écrivant, j'espère que mon raisonnement n'est pas trop décousu...
***se relie***
***reformule et corrige***
***envoyer***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Problème avec le stick   Dim 26 Aoû 2012 - 16:10

Estelle 35 a écrit:
On constate un taux élevé d'endorphines dans tous les tiques et c'est bien pour cela que ce sont des tiques. Le cheval se "shoot" avec ses propres hormones. Ces hormones hypophysaires sont normalement sujettes à une boucle rétrocontrôle négative. C'est ça qui m'embête un peu. La déglutition est un facteur de libération d'endorphines, c'est un marqueur clair d'une décontraction du cheval (ce qu'on recherche quand un cheval "déglutit son mors") mais comment un cheval peut réussir à dégénérer ses récepteurs hormonaux pour éviter un rétrocontrôle et continuer à libérer des endorphines ?
Très bonne question Laughing
Les recherches scientifiques sur la complexité et la spécificité des mécanismes du plaisir, de la dépendance ou des addiction en sont aux balbutiements. Les neurosciences et la psychologie étudie en particulier le système des récompenses/renforcement. Ce système met en jeu la dopamine pour la motivation, les endorphines pour le plaisir et la plasticité synaptique, entre autres, pour « l'apprentissage » des comportements addictifs. Les mécanismes des rétrocontrôles négatifs mais aussi positifs (voir le cycle féminin) au niveau de l'hypothalamus sont encore mal connus.
Mais si quelqu'un peut nous éclairer.... Idea

Bien sûr , tous les tics provoquent une élévation du taux d'endorphine dans le sang c'est ce qui pousse le cheval à continuer à tiquer et qui le rend dépendant de son tic. J'ai connu un petit pur sang qui était en manque lors des randonnée d'une journée et préférait tiquer plutôt que manger pendant les pauses. Je pense qu'au départ le cheval tique pour pallier un manque de comportement indispensable: marcher pour le tic de l'ours, mâcher et déglutir pour le tic à l'air ect. Et le bien être qu'il ressent en se livrant à ce comportement palliatif par la production d'endorphines le rend ensuite dépendant de son tic.
Mais nous sommes en train de quitter le sujet d'origine , faut-il ouvrir un nouveau sujet si nous continuons cette discussion? Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Problème avec le stick   Ven 31 Aoû 2012 - 12:02

J'oubliais:
Estelle 35 a écrit:
Pour ce qui est de la partie anatomie-physiologie, tout est bon sauf un ptit truc. C'est là mon grand défaut, je tique sur les mots et leurs emplois. L'os hyoïde n'est pas "sollicité" pendant la déglutition, c'est lui qui la permet. En gros, c'est lui qui ferme les voies respiratoires et qui permet au bol alimentaire de descendre dans le pharynx, puis par contraction de ce dernier, dans le sphincter sup de l'oesophage (je sais, je chipote ;D )

Chipotez , pinaillez tout votre saoul, les explications de textes servent à clarifier les propos et à parfaire la compréhension. Je suis une adepte et ne suis pas la seule, alors allons -y gaiement! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Estelle35

avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 24/07/2012
Localisation : Rennes

MessageSujet: Re: Problème avec le stick   Ven 31 Aoû 2012 - 21:54

C'est clair qu'on dévie du sujet Wink

Ok pour le chipotage ! Jvais pouvoir continuer alors. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Problème avec le stick   

Revenir en haut Aller en bas
 
Problème avec le stick
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Problème avec l'architecte ?
» Problème avec ma Pékin
» Problème avec IMAGEHOTEL ???
» Bonjour , J'ai un petit problème avec mon trotteur
» Problème avec mes plantes.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Sciences hippiques et équitation :: Techniques équestres-
Sauter vers: