CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 Marcher droit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Marcher droit   Sam 21 Avr 2012 - 19:32

Nouveau problème, nouveau post, le sujet n'ayant pas encore été abordé sur le forum!
Séance hier sur les changements de pied au galop: impossible de les réaliser convenablement car mon cheval se traverse fort au galop. J'ai donc passé le reste de la séance à essayer de l'avoir droit en remettant régulièrement les épaules devant les hanches mais ça a été une séance difficile. Cheval excité, me sort le panel de tout ce qu'il sait faire pour éviter de marcher droit, les hanches passent d'un côté à l'autre, je me retrouve plusieurs fois en appuyé au galop sur une simple diagonale... A en perdre ma latéralisation et ne plus savoir de quel côté envoyer les épaules.
La parfaite rectitude est un travail de longue haleine, mais je suis preneuse de conseils et exercices pour parader ce nouveau problème pour nous. Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Marcher droit   Dim 22 Avr 2012 - 9:00

Il est important de savoir, avant toute chose, pourquoi le cheval se traverse (dissymétrie, postérieur paresseux, mauvaise utilisation des aides de la cavalière, surtout au niveau de la jambe extérieure..........).
Redresser un cheval qui se traverse, cela se corrige sur le cercle avant que le faire sur la ligne droite: remettre les épaules devant les hanches, oui ,si le cheval tombe sur une épaule ou sur l'autre (et encore! faut-il analyser pourquoi). Mais si ce sont les hanches qui échappent intéressez vous aux hanches!.................Et tant que vous n'avez pas un cheval dont vous contrôlez aisément les hanches, oubliez les changements de pied....................... geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Marcher droit   Dim 22 Avr 2012 - 13:01

Je crois qu'il s'agissait là d'un problème d'excitation, quand il est calme je n'ai pas ce souci.
Peut-être un problème d'assiette de ma part. Je reprend la mise en selle (qu'il ne faudrait jamais arrêter Evil or Very Mad ) depuis peu et n'étais pas hyper à l'aise (le cheval étant contracté, moi aussi, cercle vicieux). Ne parvenant pas à le laisser passer avec mon bassin, j'ai eu tendance à le rassembler au maximum: c'est là que je perdais le contrôle latéral.
Idem au pas où il trottinait en chassant les hanches dés que je rapprochais une jambe au lieu de marcher calmement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Marcher droit   Dim 22 Avr 2012 - 13:05

Le rassembler ou le contraindre: à vous lire, j'opterais plutôt pour la seconde hypothèse. Mais n'affirme rien, ne vous ayant jamais vu au travail........... geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Marcher droit   Dim 22 Avr 2012 - 14:42

Pas faux je voulais écrire ratatiner à la place Embarassed ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Marcher droit   Lun 23 Avr 2012 - 17:00

y a pas un célèbre écuyer qui a dit que le plus dur en équitation, "c'est marcher droit" ?
A moins que ça soit juste tiré d'un roman (Milady ?). study


Avant de bosser la rectitude au galop, je me pencherais sérieusement sur la qualité de la rectitude au pas, puis au trot...qui ont l'avantage d'être des allures symétriques !
Comment sont tes doublers dans la longueur ou tes diagonales, par exemple ? Rolling Eyes


Si ton cheval s'excite, c'est peut-être sa (nouvelle) façon de protester contre un exercice trop difficile pour lui, ou des demandes insuffisamment claires, ou des aides trop contraignantes de tous les cotés (alors il y a tjs un morceau qui s'échappe quelque part) ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Marcher droit   Lun 23 Avr 2012 - 19:10

Muriel Le Mestric a écrit:
y a pas un célèbre écuyer qui a dit que le plus dur en équitation, "c'est marcher droit" ?
A moins que ça soit juste tiré d'un roman (Milady ?). study


Avant de bosser la rectitude au galop, je me pencherais sérieusement sur la qualité de la rectitude au pas, puis au trot...qui ont l'avantage d'être des allures symétriques !
Comment sont tes doublers dans la longueur ou tes diagonales, par exemple ? Rolling Eyes


Si ton cheval s'excite, c'est peut-être sa (nouvelle) façon de protester contre un exercice trop difficile pour lui, ou des demandes insuffisamment claires, ou des aides trop contraignantes de tous les cotés (alors il y a tjs un morceau qui s'échappe quelque part) ? scratch

Milady, oui Wink
Bon je pense sincèrement que c'est le vent qui l'a excité, ainsi que l'exercice. Au pas il trottinait souvent, et pareil, d'un coup les hanches d'un côté, je remet droit, hop les hanches de l'autre... Au trot ça allait et au galop idem qu'au pas. D'habitude je n'ai pas ce problème qui me semble vraiment plus venir d'un manque de calme que d'une dissymétrie. Sauf quand il n'avance vraiment pas et est alors flottant, mais ce n'est pas la même chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Marcher droit   Ven 27 Avr 2012 - 14:45

Comme évoqué précédemment, il me semble qu'un inventaire diagnostic des causes éventuelles est à envisager avant toute chose. scratch

Si c'est l'excitation qui empêche de travailler, oublier l'objectif fixé au départ et adapter la leçon du jour à l'état d'esprit du moment me paraît préférable. Demander au cheval que ce qu'il sera capable de comprendre en fonction de sa capacité de concentration du moment , pour pouvoir terminer la leçon sur du positif, ne me paraît pas une perte de temps, au contraire. flower

En cas d'excitation due à des éléments extérieurs travailler le calme sur des exercices qu'il connait bien et qu'il effectue d'habitude très facilement. Le laisser prendre une attitude plus horizontale même si les allures sont plus vives que d'habitude, lui permet d'évacuer le trop plein d'adrénaline en le gardant sous contrôle. Trotter sur de grands cercles en descente d'encolure, nuque au niveau du garrot, en évitant les changements de cercle et les transitions rapprochés constitue une détente qui calme l'excitation. Tant qu'il accélère sur les lignes droites le calme n'est pas acquis. Mais lorsqu'il tient son cercle dans une cadence régulière et qu'il la conserve sur les lignes droites même si elle paraît plus rapide que d'ordinaire, il travaillera dans le bon sens. Un cheval en liberté lorsqu'il est calme a plutôt une attitude étendue, alors que lorsqu'il est excité il prend une attitude, un port de tête haut, donc il me semble qu'on peut par l'attitude qu'on demande au cheval influencer son mental. Wink
Laisser passer l'impulsion en acceptant une cadence plus rapide évite aussi aux hanches de dévier dans un sens ou un autre. Comme vous avez commencé à travailler tous les deux différemment depuis le changement d'écurie, vous pouvez être amener tous les deux à tomber dans vos anciens travers ce qui qui peut être aussi à l'origine de la perte du calme de votre cheval. Depuis qu'il a découvert comment se servir de son dos, il peut également vous signifier à sa façon ce qu'il accepte ou non autrement qu'en refusant le mouvement en avant. Un changement de travail peut également induire des courbatures ou autres contractures musculaires passagères. Tout cela comme d'habitude n'est que constatations et remarques de groom à prendre avec les réserves d'usage. jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Marcher droit   Dim 29 Avr 2012 - 17:16

Deux nouvelles séances compliquées sur des révisions d'acquis m'ont confirmé qu'il y avait un réel souci depuis une semaine.
La vidéo suivante illustre le panel de défenses par lesquels mon cheval exprime gênes et douleurs: sur la vidéo je tentais juste de faire un huit de chiffre au pas!
http://youtu.be/mrEZgcPcH4E

Ostéo et séance de shiatsu sont prévues, j'ai également mis ma selle en vente en urgence, Rouge a des gênes musculaires sur les arrêtes du garrot, des contractures musculaires des longs dorsaux droits et gauches sur toute la zone lombaires, et des contractures du muscle arrière de la fesse (semi tendineux) surtout à droite.
Une amie l'a passé en harmonisation énergétique tout à l'heure, en préalable à la séance de shiatsu.
Je vais continuer à le travailler gentiment à pied en attendant que tous ces soins soient fait. Je devais essayer une selle mercredi mais ça ne me semble pas judicieux de monter dessus, même pour une toute petite séance d'essai, alors qu'il a mal... Qu'en pensez-vous? Arrêter complètement le boulot ne me semble pas non plus une bonne idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Marcher droit   Dim 29 Avr 2012 - 17:36

Depuis que je suis revenue de Haute Savoie (4 mois de vacances pour lui), je rame un peu quand je monte Pitchoun...même quand je ne lui demande pas grand chose (balade au pas, rênes longues). A pied, ça allait mieux...alors je l'ai bcp bossé à pied, mais monté ça ne s'améliorait pas.
Il a vu l'ostéo jeudi dernier. Ce week-end, ce n'étais pas le même cheval ! Que du bonheur...même monté. Son trot est même redevenu confortable (il était devenu une machine à coudre).

L'ostéo m'a expliqué que tant qu'un cheval travaille, il entretien la souplesse de ses articulations. S'il y a des blocages, il développe des compensations et ça donne illusion. Dès qu'il s'arrête qq semaines, il rouille et ses compensations se transforment en raideurs qui ne passeront pas toutes seules en reprenant le travail, même progressivement.

Evidemment, Rouge n'a pas eu de vacances comme Pitchoun.
Mais il a changé de fonctionnement (il n'est plus rétif...)

Les séances que tu lui prévois sont surement une bonne idée. Et effectivement, il me semblerait judicieux de ne plus le monter tant que ses soins n'ont pas été faits. Une séance d'essai pour une nouvelle selle serait basée sur un essai erroné.
Bonne continuation à vous 2 ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Marcher droit   Dim 29 Avr 2012 - 18:15

Gêne et douleurs peut être... peur aussi peut-on se demander........mais surtout, pendant les plus de 2 minutes de la vidéo à aucun moment vous n'essayez de le garder à l'arrêt ou de lui laisser pour le moins les rênes longues... Donc la cocotte minute bout de plus en plus................ geek
Il faut savoir dans de telles conditions aussi mettre pied à terre et reprendre le cheval en longe.................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Marcher droit   Lun 30 Avr 2012 - 12:51

Nous venions de faire 10min de pas rênes longues, et à la fin de la vidéo je suis descendue j'ai attendu que ça se passe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Marcher droit   Lun 30 Avr 2012 - 16:40

Les contractures que vous décrivez sont celle d'un cheval qui se creuse sous le cavalier. Le garrot est contracté et douloureux parce qu'il ne peut pas remonter, on dirait que votre selle est trop en avant sur la vidéo. Les contractures du dos rendent votre poids difficilement acceptable. Celle des fesses peuvent mettre en évidence une sciatique et être dues s'il ne s'est pas coincé en se roulant ou en entrant dans son box à sa dissymétrie naturelle. Votre enseignant vous avait dit , il me semble que Rouge présentait les caractéristiques d'un travail en rênes allemandes, ces contractures appuient cette hypothèse. Depuis que vous avez changé d'écurie vous travaillez autrement, mais votre cheval est musclé dans un sens et à moins de le laissez se démuscler au pré pendant au moins trois mois, il est « normal » qu'il entre en défense si vous lui demander d'étirer des muscles qui ont été raccourcis par le travail précédent. Il a mal et il vous le dit. Pendant les 2mn de la vidéo , il m'a semblé qu'il vous demandait désespérément de lui lâcher la tête. Malheureusement ses défenses vous ont placée encore plus en avant que la normale, cela aggravait sa douleur, d'où l'incompréhension de part et d'autre. S'il a eu aujourd'hui une séance de shiatsu, laisser le pré impérativement pendant trois jours minimum. J'ai connu un cheval qui est resté « prostré » 4 jours avant de péter le feu le cinquième. Il n'était pas cassé pas sa séance, il se reposait enfin, car les contractures que vous décrivez sont épuisantes et le cheval, lorsque l'énergie re circule normalement, a besoin de temps pour se reposer et récupérer. Rien ne presse pour la selle, car il va falloir avant de pouvoir travailler normalement le démuscler. Donc longe, sans enrêment cela va de soit avec pour seul objectif le calme et la décontraction, sur des grands cercles et en lignes droites. Vous allez rechercher une attitude basse dans la mesure de ses moyens au début. Beaucoup de pas un peu de trot. Il va falloir oublier le galop et les transitions rapprochées. Pour qu'il descende et persévère dans l'étirement arrêter le travail sur une descente d'encolure. Étirer des muscles contractés demande beaucoup de temps, une progression très lente, des séances courtes même très courtes au début. Tout effort prolongé induit douleur à postériori. Donc pendant un mois vous allez vous ennuyer ferme dans un travail routinier, des séances affreusement semblables les une après les autres. Mais il faut absolument prendre le temps , lui laisser le temps, sans oublier de lui ménager des temps de repos pendant les séances. On ne peut pas garder une position d'étirement sans pouvoir revenir à la position naturelle des muscles. Laisser lui le temps de comprendre et surtout celui de pouvoir répondre à votre attente. Il aura des courbatures, donc donnera moins d'étirement au cours de certaines séances, c'est normal, il ne sera pas en train de régresser. Changer de main après chaque descente d'encolure, pour qu'il puisse étirer un coté puis l'autre. Récompenser au SUCRE pour réduire les courbatures, c'est l'un des effets positifs du sucre du vrai. Respecter ses allures naturelles. Si vous associez le mot « descend » à la descente d'encolure et le sucre, il comprendra très vite ce que vous lui demandez. Et surtout n'oublier pas que s'il ne reste pas en bas c'est tout simplement que cela lui « tire trop sur la couenne ». Au trot pourrez commencer à corriger cette dissymétrie que vous ne sentiez pas avant parce qu'il n'était pas en avant. Dans le sujet « galop à droite » vous trouverez les indications nécessaires. Comme un changement de selle est prévu, choisir une selle qui dégage le garrot et les épaules en restant en arrière: qu'on sangle une main en arrière du coude du cheval. Mais votre cheval devrait changer morphologiquement alors ne soyez pas trop pressée de choisir une nouvelle selle.
Florie D tout ce qui précède n'est que le point d'un groom. Ceci ne sert qu'à vous donner un autre point vue. N'y voyez que l'envie de vous aider, rien de plus. pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Marcher droit   Mar 1 Mai 2012 - 18:32

Aaaah je vous avait répondu par un looooong post qui a été tout effacé Sad
Bon je reprend: concernant les contractures elles sont a priori liés à la selle. D'où l'importance pour moi d'en retrouver une rapidement même si je ne le remonte pas de suite.
Au niveau de sa position sur le dos du cheval je ne peut pas la reculer plus, à cette place là elle se cale toute seule, c'est la forme de l'arcade qui est trop étroite devant...


Pour les contractures derrières je penche pour la dissymétrie naturelle, visible à l’œil nu les muscles ne sont pas aussi développés à droite qu'à gauche. Il a de plus depuis longtemps un blocage derrière sur lequel la kiné a travaillé plusieurs fois sans pour autant le résorber en entier: le psoas ne bascule pas comme il devrait, je pense que c'est pour ça qu'il peine à descendre et à s'étirer, plus que par une utilisation nocive des RA, que je n'ai jamais utilisé sur lui en deux ans. Deux ans au cours desquels il a eu de grandes pauses, un suivi ostéo, et un travail régulier vraiment pas violent, et avant cela a priori sa propriétaire ne l'a pas beaucoup bossé...
Contrairement à ce que disait Muriel il n'a jamais été rétif, juste particulièrement mou, sauf cette dernière semaine ou clairement il me dit qu'il a mal.
Dimanche il a juste eu droit a un rééquilibrage énergétique, donc comme vous le conseillez je le laisse tranquille au pré jusqu'à jeudi, où il verra l'ostéo, dont je vais suivre les conseils pour la rééducation, et plus tard dans le mois quand la personne pourra venir il aura une séance de shiatsu. Je lui prévois donc un mois cool pour bien se remettre de tout ça.
Pour le travail à la longe je ne sais pas si je vais faire ça tout le mois, avant d'avoir mal il bossait bien avec son dos dans une attitude assez juste, je trouve excessif, peut-être à tort, de vouloir le démuscler, ce n'est pas comme si ça faisait des années qu'il travaillait à l'envers...
Je vais attendre l'avis de l'ostéo, mais vais tâcher de réussir à l'orienter comme vous le préconisez à la longe, le temps déja qu'il comprenne ce que j'attends il y a du boulot, je n'ai jamais fait ça... Merci en tout cas de votre point de vue fort intéressant et de vous être intéressée à notre cas!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Marcher droit   Mer 2 Mai 2012 - 11:25

Pour le travail à la longe je ne sais pas si je vais faire ça tout le mois, avant d'avoir mal il bossait bien avec son dos dans une attitude assez juste, je trouve excessif, peut-être à tort, de vouloir le démuscler, ce n'est pas comme si ça faisait des années qu'il travaillait à l'envers...
Un travail à la longe, bien conduit, n'a jamais démusclé un cheval...bien au contraire!
par ailleurs, un cheval correctement musclé (entre autre par une juste progression à la longe) ne perd pas rapidement son orientation musculaire....Un cheval qui se démuscle rapidement est un cheval dont la masse musculaire n'est pas correctement travaillée et fait illusion................. geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Marcher droit   Mer 2 Mai 2012 - 15:05

Oui, yveskatz vous avez raison. Je suis à l'origine du mauvais emploi du terme démusclé.
Donc je corrige tout d'abord mon propos. Je parlais de démuscler de cheval à la longe, je voulais dire changer l'orientation musculaire de son dos. Imaginons un vrai cheval creux au dos concave dans le plan sagittal, toute sa musculature est orientée dans ce sens, ligne du dos raccourcie et ligne du dessous étirée. Donc avant de pouvoir engager un travail « normal », il me paraît sensé de se fixer l'objectif d' étirer son dos ce qui se fait par un travail dans une attitude plutôt horizontale avec peu d'engagement, ce qui permet d'obtenir une élongation progressive des muscles raccourcis et un raccourcissement tout aussi progressif des muscles trop en élongation. C'est ce que j'entendais par « démuscler » le cheval à la longe. Ensuite lorsque le cheval sera à l'aise dans cette attitude « horizontale » (qui n'est pas ce qu'on entend d'ordinaire par équilibre horizontal dans le travail classique où le cheval passe d'un équilibre sur les épaules à un équilibre horizontal puis un équilibre sur les hanches) on pourra envisager de le travailler de façon à muscler ses abdos et remonter son garrot en basculant le bassin, muscler son dos.
Dans la pratique j'ai remarqué que le cheval comprends très facilement la demande de descente d'encolure et la donne volontiers mais dans la mesure de ces capacités physiques du moment. La plupart du temps il descend la tête même très bas mais se désengage d'autant. En acceptant cette attitude j'ai également remarqué que cela permettait d'étirer la ligne du dessus mais sans raccourcir la ligne du dessous. D'autres chevaux m'ont montré l'inverse, c'est à dire qu'il avait un fort engagement mais ne pouvait pas descendre la tête. La difficulté a été, pour moi, d'accepter leur attitude et de trouver pour chacun d'eux, la cadence et la vitesse qui permettait cette élongation du dos et le « raccourcissement » du dessous sans provoquer de douleur.
Pour en revenir au terme « démuscler » = corriger un raccourcissement excessif du dos.

Florie D, non votre cheval n'est pas rétif, non il n'a pas été travaillé en rêne allemandes , je faisais simplement allusion à la remarque de votre enseignant. Au vu de la photo de Rouge sellé, et de l'arcade trop étroite devant, la selle peut effectivement être à l'origine de pincements du garrot, et donc d'une mauvaise transmission de l'impulsion des postérieurs vers le garrot qui ne pouvant se remonter, a pu à son tour provoquer l'extinction de l'impulsion, donc le rendre froid aux jambes. En changeant de mode de vie, l'impulsion est revenue et les douleurs également.
La selle peut donc provoquer toutes les contractures que vous décrivez et qui sont celles d'un cheval qui se creuse. Vous ne travaillez pas votre cheval à l'envers: son comportement, votre questionnement, vos recherches et les soins que vous lui prodiguez prouve bien que vous n'êtes ni inconsciente ni inconséquente. Une nouvelle selle vous donnera certainement à tous les deux des résultats positifs. Et reprendre les bases de la longe ne pourra pas lui faire de mal non plus.
Je suis désolée, j'ai pu vous paraître excessive dans mon propos précédent, je m'emballe facilement quand il est question de douleur et les défenses de Rouge m'ont certainement alarmées à tort. Pendant quelques années, j'ai été confinée dans ce type de rééducation de chevaux endoloris et pas forcément par des causes de harnachement. Ceci expliquera peut-être la véhémence de mes propos. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Marcher droit   Jeu 3 Mai 2012 - 19:08

Ne vous excusez pas, ce sont les risques du forum!! Mais j'avoue quer votre première hypothèse m'avait un peu déboussolée!
Des nouvelles tout de même (je sais que nous ne sommes plus du tout dans le sujet initial de la rectitude et je m'en excuse. Libre à vous, Yves de renommer ou déplacer ce topic si vous pensez qu'il n'a pas sa place) du petit loup, après passage de l'ostéo:
Il avait pas mal de blocages, 3e cervicale, 6 et 7e en bas de l'encolure, arrière du garrot, lombaires, sacrum, coxo fémorale à gauche. Rouge était inquiet et pas très volontaire pour les soins. Et surtout elle a remarqué des déséquilibres au niveau du foie et de la rate, et suspecte un ulcère gastrique. Elle m'a dit qu'il était extrêmement émotif (ce que je savais déja) et que de par sa physionomie compacte et musculeuse il avait facile à se faire mal dés qu'il se contractait. Elle m'a également dit qu'avec ce cheval là il vallait mieux que j'opte pour des méthodes naturelles autant que possible plutôt que les médicament vétérinaires à tout va.
Les traitements pour les ulcères coûtent super chers et je ne suis pas sûre à 100% qu'il en ait, et faire vérifie cela par un véto me coûterait encore beaucoup plus cher. Elle m'a conseillé de faire une analyse nutritionelle pour déterminer les compléments à lui donner (drainage hépatique ou autre) mais pareil, je n'ai pas les moyens ce mois-ci...
Donc bien embêtée, je suis prête à me mettre dans la m*rde pour le soigner, mais si je suis sûre que ça vaut le coup... Là comme symptômes il a juste baillé 3 ou 4 fois quand elle le manipulait mais il ne le fait pas particulièrement d'habitude et elle a trouvé qu'il sentait de la bouche. Mais il n'a pas eu de baisse d'état ni d'appétit, et n'a aucun autre symptômes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Marcher droit   Lun 7 Mai 2012 - 18:11

Petite digression sur les excuses. Laughing
En arrivant en retard en cours je dis à mon prof de philo: « je m'excuse pour mon retard », il me répondit du tac au tac: « C'est ça: « moi je m'excuse et vous je vous emmerde » n'est ce pas? » Nous eûmes droit à un cours sur la politesse et le respect. Donc , non je ne m'excuserai pas moi-même de mon manque de tact, j'ai préféré vous expliquer les raisons de ce manque de tact et vous laissez le choix d'excuser vous même mon attitude ou non!
En aucun cas je ne voudrai vous mettre mal à l'aise et risquer de provoquer de la culpabilité de part et d'autre. Vous avez la franchise de nous faire part à tous des problèmes que vous rencontrez avec votre cheval et je vous en suis très reconnaissante car cela permet à chacun de prendre conscience qu'avoir son propre cheval est une lourde responsabilité. Il faut être un bon cavalier, un bon soigneur, un bon enseignant. C'est difficile, cela ne s'improvise pas, demande un apprentissage qui se fait la plupart du temps en commentant des erreurs et en les corrigeant. Ceci demande une prise de conscience, un savoir certain, une capacité à s'observer soi même, à changer de ligne de conduite, à apprendre en permanence, à tester des méthodes en doutant, à rester à l'écoute du cheval et à le comprendre. C'est le travail d'une vie. Comme tout être vivant le cheval est un être complexe et chaque individu cheval est un cas particulier. J'ai commis beaucoup d'erreur et j'en commettrai encore beaucoup, hélas pour les chevaux qui passeront entre mes mains. Mais l'expérience acquise grâce aux précédents sert aux actuels qui me permettent d'affiner mon petit savoir pour les suivants , enfin j'ose l'espérer. Mes interventions n'ont absolument pas pour but de pointer vos éventuels manquements, en aucun cas, mais simplement de vous aider à affiner votre perception du cheval. Ce qui est déjà bien prétentieux de ma part.

Revenons à Rouge. Je vais essayer de vous exposer ma façon de « fonctionner »
Vos propos précédents permettent d'établir un bilan des problèmes physiques du cheval.


florie D a écrit:
C'est l'enseignant qui me fait cours qui est monté dessus la première fois, m'a dit qu'à priori le cheval avait dû être coincé avec des RA ou autre, qu'il savait comment il devait mettre sa tête, mais ne se servait pas du tout de son dos.
Pour les contractures derrières je penche pour la dissymétrie naturelle, visible à l’œil nu les muscles ne sont pas aussi développés à droite qu'à gauche. Il a de plus depuis longtemps un blocage derrière sur lequel la kiné a travaillé plusieurs fois sans pour autant le résorber en entier: le psoas ne bascule pas comme il devrait, je pense que c'est pour ça qu'il peine à descendre et à s'étirer,
Rouge a des gênes musculaires sur les arrêtes du garrot, des contractures musculaires des longs dorsaux droits et gauches sur toute la zone lombaires, et des contractures du muscle arrière de la fesse (semi tendineux) surtout à droite.
Il avait pas mal de blocages, 3e cervicale, 6 et 7e en bas de l'encolure, arrière du garrot, lombaires, sacrum, coxo fémorale à gauche. Rouge était inquiet et pas très volontaire pour les soins. Et surtout elle a remarqué des déséquilibres au niveau du foie et de la rate, et suspecte un ulcère gastrique. Elle m'a dit qu'il était extrêmement émotif (ce que je savais déja) et que de par sa physionomie compacte et musculeuse il avait facile à se faire mal dés qu'il se contractait. Elle m'a également dit qu'avec ce cheval là il vallait mieux que j'opte pour des méthodes naturelles autant que possible plutôt que les médicament vétérinaires à tout va.

L'enseignant, la kinésithérapeute, la praticienne shia-tsu, et l’ostéopathe ont tous ciblé le même problème chacun dans sa spécialité ce qui donne une bonne vision d'ensemble.

Le blocage de la 3eme vertèbre est à l'origine du commentaire de votre enseignant. Les chevaux monté en rênes allemandes casse l'encolure au niveau de la troisième vertèbre au lieu de céder dans la nuque. Je ne dis pas que Rouge à été monté en RA , nous sommes bien d'accord.
Le blocage de C7, C6 et des dernières dorsales du garrot D8, D9 D10,gêne les antérieurs, ce qui peut aller jusqu'à provoquer des boiteries de l'avant main, ce qui n'est pas le cas de votre cheval car vous avez vu le problème à temps. Ceci confirme les gênes musculaires du garrot. Ce cheval ne pouvait pas remonter son garrot sous le cavalier d'où ses défenses sous la selle. Le déséquilibre au niveau du foie et de la rate correspondent à un blocage peu important de D14. L’ostéopathe suspecte un ulcère gastrique parce qu'elle a remarqué un blocage faible également de D13. Donc il est certainement indispensable de changer de selle car ce sont les vertèbres concernée par la selle qui sont en cause.
Pour les lombaires et le sacrum tous vous ont confirmé ce que votre cheval vous disait depuis longtemps en refusant d'engager et en restant en sous impulsion. Pour résumé votre cheval a un sérieux problème de dos dont l'origine remonte peut-être au muscle psoa contracté. Cette contracture du psoa d'un seul coté peut être due à une chute ancienne, au cours de laquelle le postérieur a glissé au cours de l'engagement sous la masse du cheval en provoquant sa chute.

Maintenant qu'il est débloqué, il va falloir reconsidérer sa façon de travailler pour le libérer de ses anciennes compensations.
Pour supporter ses blocages le corps à « compenser », c'est à dire que le cheval a pris des habitudes pour éviter la douleur; il a mémorisé ses compensations. Même s'il n'a plus mal il va hésiter à se servir de son dos par crainte d'avoir mal. Donc le travail du cavalier consiste à lui faire redécouvrir la possibilité de se déplacer normalement sous son poids. La première étape sera de lui faire comprendre cela sans le poids du cavalier, en longe, et de reprendre le travail qui permet au jeune cheval au débourrage d'accepter le cavalier. Bref longe: descente d'encolure et apprentissage de la rectitude. C'est le travail de rééducation fonctionnelle. Il me paraît indispensable. Ensuite il faut effectuer exactement le même travail monté. Et avant de reprendre son entraînement au stade où il était, il n'est pas inutile de le monter sur des rênes longues pour lui apprendre à se déplacer sans contraintes de main; la cession de nuque vient en dernier dans le travail de rééducation tel que je le conçois. Ce travail correctement mené peut vous faire économiser des frais vétérinaires. Il doit être conduit au rythme du cheval pour ne surtout pas provoquer de fatigue qui risquerait d'entraîner de la douleur et donc re provoquer les blocages. On n'a toujours tendance à sous estimer la mémoire de la douleur.

Pour ce qui est de la mauvaise haleine du cheval, vérifier s'il n'a pas des tampons d'herbe dans la bouche pour se protéger d'éventuels surdents même petits.

Ce ne sont que des remarques de groom, j'espère simplement qu'elle peuvent vous être utiles. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Marcher droit   Lun 7 Mai 2012 - 21:48

Je vous excuse alors Razz
Selon vous tout viendrait des vertèbres? C'est bien possible. Demain reprise pour lui: nous allons travailler à la longe et essayer d'obtenir ces extensions d'encolure. Je lui mettrais bien le Pirelli pour être sûre de pas me planter mais bon il faut bien que j'apprenne un jour. Je vais retourner potasser ce que vous m'aviez expliqué. Et mercredi essais de selles, on ne va pas forcer je poserai sûrement mes fesses dessus si le sellier en a qui lui vont mais ce ne sera pas violent.
Ah oui qu'entendez vous par apprentissage de la rectitude? Notamment à la longe? Je comprend bien ces deux mots mais je ne pensais pas devoir y revenir sur mon cheval? Vous pouvez développer? Et en fait je veux bien que vous me détailliez un peu plus votre planning de rééducation: j'ai vraiment envie de bien faire les choses pour mon petit loup, et pour tous ceux qui viendront après Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Marcher droit   Mar 8 Mai 2012 - 7:26

En mettant un enrênement pour obtenir l'extension(ou pour toute autre raison), vous vous "plantez". Un enrênement a pour but de remédier à un problème que le cavalier ne peut pas régler autrement et qui risque de présenter un trouble grave pour le cheval. Par ailleurs l'enrênement met le cheval dans un attitude statique, contraire à tout mouvement. Il vaut mieux apprendre à longer correctement, l'extension vient facilement et est ensuite aisément reproductible à cheval......................... geek
Bien que vous interrogiez Fraxinus, je vais apporter ma réponse (ce qui ne veut pas dire qu'elle a tort, bien au contraire): la rectitude est beaucoup plus que le fait de vouloir/pouvoir marcher droit. La rectitude, c'est la disparition(ou plutôt l'atténuation) de la dissymétrie naturelle du cheval; la rectitude, c'est l'égale décontraction des masses musculaires latérales; c'est la capacité de prendre également un pli ou l'autre; la rectitude c'est l'égal engagement, l'égale poussée des deux postérieurs; la rectitude c'est la capacité pour le cheval de pouvoir s'incurver également aux deux mains que que soit le diamètre du cercle............La rectitude, c'est ce qui vient après le "CALME", le "EN AVANT"... c'est ce vers quoi il faut toujours revenir car il est difficile de "lutter" contre la nature............ geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Marcher droit   Mar 8 Mai 2012 - 10:30

Je suis d'accord avec vous au sujet des enrênements. Même si il faudra sans doute plusieurs séances pour qu'on y parvienne.
Pour la rectitude, ben oui en fait je l'avais appris Embarassed ! Une piqure de rappel qui fait le plus grand bien Smile !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Marcher droit   Mar 8 Mai 2012 - 17:01

yveskatz a écrit:
la rectitude est beaucoup plus que le fait de vouloir/pouvoir marcher droit. La rectitude, c'est la disparition(ou plutôt l'atténuation) de la dissymétrie naturelle du cheval; la rectitude, c'est l'égale décontraction des masses musculaires latérales; c'est la capacité de prendre également un pli ou l'autre; la rectitude c'est l'égal engagement, l'égale poussée des deux postérieurs; la rectitude c'est la capacité pour le cheval de pouvoir s'incurver également aux deux mains que que soit le diamètre du cercle............La rectitude, c'est ce qui vient après le "CALME", le "EN AVANT"... c'est ce vers quoi il faut toujours revenir car il est difficile de "lutter" contre la nature..........

Quel lyrisme!!!! cheers Un poète se cacherait-il derrière votre façade d'administrateur austère? Suspect
J'adore vous entendre parler comme ça, vous feriez fondre un iceberg! Laughing
Aucune ironie dans mes propos. No
Pour moi , la rectitude c'était juste tenter de rendre le cheval ambidextre. pale

Florie D a écrit:
Selon vous tout viendrait des vertèbres? C'est bien possible.
OUI!, je maintiens , je persiste et je signe tongue : le défaut de mouvement en avant, les défenses du cheval viennent de son problème physique. Le cheval est un tout: son mental et son corps sont indissociables. Rendre un cheval obéissant , c'est « assouplir » son mental en « assouplissant » son corps. Un cheval désobéissant est un cheval qui a mal ou qui a gardé le souvenir de la douleur en cas de maltraitance. Un cheval désobéissant est un cheval qui cherche à préserver son intégrité physique et mentale car elles sont inextricablement liées. Je ne cherche pas à mettre le cheval sur un piédestal ni à l'idolâtrer. Je suis pragmatique, égoïste et même égocentrique sous mes dehors exotiques Twisted Evil : la sécurité du cavalier dépend de l'obéissance du cheval. Je recherche cette obéissance pour préserver mon intégrité physique par un « dressage logique » et des soins adaptés.

Florie D a écrit:
Demain reprise pour lui: nous allons travailler à la longe et essayer d'obtenir ces extensions d'encolure. Je lui mettrais bien le Pirelli pour être sûre de pas me planter mais bon il faut bien que j'apprenne un jour. Je vais retourner potasser ce que vous m'aviez expliqué.

Pour les enrênements , je plussoie la remarque d'yveskatz et la vôtre.
J'ajouterai que dans la rééducation fonctionnelle il est très important de laisser le cheval disposer de son balancier naturel en toute liberté. C'est la tête et l'encolure qui lui permettent de gérer son équilibre et de se servir de son dos.
Florie D a écrit:
Ah oui qu'entendez vous par apprentissage de la rectitude? Notamment à la longe? Je comprend bien ces deux mots mais je ne pensais pas devoir y revenir sur mon cheval? Vous pouvez développer?
Dans le sujet: « réflexion sur un ouvrage » j'ai copié intégralement le chapitre qui traite de la rectitude dans l'ouvrage : La Longe: éducation et gymnastique de Yves Katz aux éditions PSR 25€(pub gratuite). Ce chapitre correspond exactement à ce que j'entends par « apprentissage de la rectitude ». Il me semble qu'il est nécessaire de reprendre les bases de la rectitude pour Rouge parce que l'ostéopathe a détecté un problème sur l'articulation coxo fémorale gauche ce qui peut être à l'origine des contractures du fessier droit, donc il ne se sert pas de la même façon de ses 2 postérieurs.


Florie D a écrit:
Et en fait je veux bien que vous me détailliez un peu plus votre planning de rééducation: j'ai vraiment envie de bien faire les choses pour mon petit loup, et pour tous ceux qui viendront après

Vous trouverez l'intégralité de mon planning, programme de rééducation dans le livre d'Yves Katz.
Ben oui , je l'avoue Surprised , si j'ai été emballée par ce bouquin, c'est parce que j'y ai retrouvé exactement le travail que j'effectuais en longe dans le cadre du débourrage et de la rééducation car c'est le même travail pour moi. Je précise que je ne touche aucun pot de vin pour faire la pub de ce bouquin Suspect . Je suis parfaitement consciente de faire un compliment à son auteur, mais ma vengeance sera implacable en cas de représailles de sa part. Laughing
Le décorticage du livre dans le sujet sus cité vous donnera un aperçu de son contenu.

Dans la pratique:
1erement: calme pour permettre la décontraction qui sera obtenue quand le cheval se déplacera dans un attitude étendue sur de grand cercles et en ligne droite au pas. Rester longtemps dans la même allure, donc au pas, pour que le cheval ait le temps de savourer cette décontraction, ceci correspond à une initiation au stretching de la colonne vertébrale en mouvement. Ne pas se focaliser sur l'engagement des postérieurs. Cet engagement et l'amplitude de l'allure viendront avec la décontraction et se développeront au fur et à mesure des séances. Le cheval va chercher, essayer, différentes attitudes, il va redécouvrir son corps en testant chaque articulation et muscle pour arriver à se rendre compte par lui-même qu'il peut s'en servir sans douleur. Cette phase est importante et plus ou moins longue selon la sensibilité de chaque cheval. Contrairement au jeune cheval au débourrage qui se sert librement de son corps et doit apprendre à garder une certaine attitude pour porter le cavalier, le cheval en rééducation doit d'abord redécouvrir toutes les possibilités que lui offre son corps remis en état par les soins et pour cela il lui faut le moins de contrainte possible, encore une raison pour bannir les enrênements. À chaque fois qu'il tentera de prendre une position de tête basse, associer le mot « descends » immédiatement suivi d'une récompense vocale, pour qu'il comprenne le sens du mot et donc votre demande. La mobilisation des hanches à chaque main lui permettra de tester la descente d'encolure et de l'accepter si elle ne cause pas de douleur. S'il prend le trot sur quelques foulées ou même le galop , le laisser faire et le ramener au pas. Envisager le travail au trot que lorsque la décontraction est acquise au pas. Changer de main régulièrement pour éviter la fatigue. Le cercle est important car il permet d'étirer un coté à la fois. Le but est évidemment d'étirer la colonne ce qui ouvre les espaces intervertébraux et redresse les apophyses épineuses dorsales. Comme se sont les muscles qui permettront cet étirement de la colonne, il faut garder à l'esprit qu'un muscle ne peut s'allonger que proportionnellement à sa capacité à se raccourcir, c'est pourquoi il ne tiendra pas une attitude tête basse très longtemps au début, surtout que Rouge avait de nombreuses contractures musculaires qui ont empêché ses muscles de fonctionner normalement. N'aborder les transitions d'allures et le galop que lorsque la décontraction en descente d'encolure au trot est obtenue. Il n'a pas besoin de trotter le nez dans le sable, le nez à hauteur des genoux suffit, mais il faut que l'angle tête encolure reste ouvert et qu'il « tire » sa nuque vers l'avant, l'engagement des postérieurs s'améliorera avec sa capacité à s'étirer. Le travail de la rectitude peut s'envisager dès que le cheval est décontracté, en restant sur des grands cercles de 20m à 16m de diamètre; cette taille de cercle me paraît indispensable au début toujours pour que le cheval comprenne que l'étirement modéré demandé ne cause pas de douleur. Au fur et à mesure de ses progrès le diamètre des cercles se rétrécira.
Ce travail me prend un mois en moyenne selon le cheval. Cela peut paraître long, mais il est important qu'il ait acquis une bonne orientation de sa ligne du dessus avant de le monter. Il a eu mal sous la selle, il faut donc absolument qu'il n'ait plus mal lorsqu'il sera remonté. L'appréhension seule peut provoquer des blocages vertébraux. Monté il cherchera à reprendre la position qu'il avait avant, par habitude. Donc il me paraît important de le monter après l'avoir longé en lui demandant exactement la même attitude qu'en longe, c'est à dire avec le moins de contact possible, sur des rênes longues qui permettent la descente d'encolure, avec des aides les plus silencieuses possibles qui n'agissent que pour le garder sur le cercle. Le cheval doit être monté en semi liberté au cours de ses premières séances avec très peu et même pas de main du tout pour le laisser trouver de lui même la position la plus confortable pour porter son cavalier c'est à dire celle qu'il aura appris en longe en descente d'encolure. Lorsqu'il commence à être remonté, les séances de longe sont plus nombreuses que les séances montées, elles seront espacées en fonction de sa décontraction en selle.

Comme je ne suis pas enseignante , je ne sais pas transmettre, donc certains points vous paraitront obscurs. Vos commentaires m'aideront à préciser ma pensée. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Marcher droit   Mar 8 Mai 2012 - 17:43

Non c'est très clair! Je m'en vais commander le bouquin du chef de ce pas Razz
J'ai suivi vos conseil et longé une vingtaine de minute au pas, entrecoupé d'un peu de trot mais très peu. Je lui ai demandé plusieurs fois de descendre sa tête en cédant à la pression de nuque, ce qu'il a fait très bien, en associant au mot descends.
J'ai eu la très agréable surprise de le voir mettre son nez dans le sable à plusieurs reprises au pas et même un peu au trot, et de tenir cette attitude quelque foulées. J'ai récompensé à la voix, en répétant le mot descends dés qu'il prenait cette attitude. Pas sûre qu'il ait encore compris mais au moins il le fait de lui même pour la première fois: merci l'osthéo!!!
Il était bien en forme et m'a fait quelque bonds de gaieté, pas assez j'espère pour se redéplacer quelque chose.

Je lui ai demandé à un moment de déplacer ses hanches à l'arrêt en cédant à la pression, il a tenté de me mordre, je l'ai réprimandé mais n'est pas insisté c'est peut-être trop tôt?

Demain j'ai rdv avec le sellier pour essayer des selles, c'est prématuré pour remonter dessus d'après votre progression donc je pense déja voir à l'oeil avec le monsieur si il y en a une ou deux qui conviennent et me plaisent, et n'essayer monté que au pas et au trot sans contact, juste quelque minutes pour voir comment je me sens dedans. Sachant qu'après je ne remonterai pas de suite, je vais suivre vos conseils. De toute façon je verrai vite je pense comment je me sens assise et en équilibre sans avoir à en faire des tonnes.
Si j'avais su j'aurais annulé le rdv mais ça me gène un peu de faire ça si tard, d'autant qu'il n'est pas hyper disponible. Embarassed

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Marcher droit   Mar 8 Mai 2012 - 18:07

Un poète se cacherait-il derrière votre façade d'administrateur austère? dixit Fraxinus... c'est bien la première fois que l'on m'associe à l'adjectif austère.. attention nous nous voyons dans 10 jours.................... Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Marcher droit   Mar 8 Mai 2012 - 18:23

Florie D a écrit:
Non c'est très clair! Je m'en vais commander le bouquin du chef de ce pas Razz
J'ai suivi vos conseil et longé une vingtaine de minute au pas, entrecoupé d'un peu de trot mais très peu. Je lui ai demandé plusieurs fois de descendre sa tête en cédant à la pression de nuque, ce qu'il a fait très bien, en associant au mot descends.
J'ai eu la très agréable surprise de le voir mettre son nez dans le sable à plusieurs reprises au pas et même un peu au trot, et de tenir cette attitude quelque foulées. J'ai récompensé à la voix, en répétant le mot descends dés qu'il prenait cette attitude. Pas sûre qu'il ait encore compris mais au moins il le fait de lui même pour la première fois: merci l'osthéo!!!

très bonne nouvelle en effet, il teste ses nouvelles possibilités et c'est très positif!

Il était bien en forme et m'a fait quelque bonds de gaieté, pas assez j'espère pour se redéplacer quelque chose.

Non , je pense plutôt qu'il fait l'inventaire des mouvements qui lui sont maintenant accessibles

Je lui ai demandé à un moment de déplacer ses hanches à l'arrêt en cédant à la pression, il a tenté de me mordre, je l'ai réprimandé mais n'est pas insisté c'est peut-être trop tôt?

En effet. Il vaut mieux demander un léger déplacement des hanches sur un petit cercle en avançant, ce que j'ai appelé la mobilisation des hanches. ceci lui fera également descendre la tête.
N'oubliez pas dans votre demande que son foie et sa rate sont peut-être engorgés. Un drainage hépatique homéopathique lui ferait du bien. (produit vétérinaire Boiron en vente en pharmacie, posologie sur l'emballage. En demandant de pousser les hanches vous avez peut-être mis la main sur le passage du "méridien foie" ou "rate" . Sa réaction confirmerait les affirmations de l’ostéopathe.

Demain j'ai rdv avec le sellier pour essayer des selles, c'est prématuré pour remonter dessus d'après votre progression donc je pense déja voir à l'oeil avec le monsieur si il y en a une ou deux qui conviennent et me plaisent, et n'essayer monté que au pas et au trot sans contact, juste quelque minutes pour voir comment je me sens dedans. Sachant qu'après je ne remonterai pas de suite, je vais suivre vos conseils. De toute façon je verrai vite je pense comment je me sens assise et en équilibre sans avoir à en faire des tonnes.
Si j'avais su j'aurais annulé le rdv mais ça me gène un peu de faire ça si tard, d'autant qu'il n'est pas hyper disponible. Embarassed
De toute façon il faut changer de selle et on peut pas toujours contrôler tous les facteurs extérieurs Wink


yveskatz a écrit:
Un poète se cacherait-il derrière votre façade d'administrateur austère? dixit Fraxinus... c'est bien la première fois que l'on m'associe à l'adjectif austère.. attention nous nous voyons dans 10 jours.................... Twisted Evil

Groumph!! je me vengerai après le 18 mai! Comment ça poule mouillée? Mad Non! courageuse mais pas téméraire lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marcher droit   

Revenir en haut Aller en bas
 
Marcher droit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» debourrage
» DROIT DE VENDRE
» Droit de réponse formulé par Mr Lecoint Président du DCF
» Cablerie de retroviseur droit cassé
» mur en paille pas droit que faire pour colmater ????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Équitation pratique :: Éducation élémentaire du cheval et du poney-
Sauter vers: