CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 Garrot sorti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mawawa



Messages : 294
Date d'inscription : 26/11/2011

MessageSujet: Garrot sorti   Dim 26 Fév 2012 - 14:46

Bonjour Very Happy

Sujet qui m'intrigue depuis longtemps. Evoqué ds le sujet sur la conformation des chevaux.

Qu'est ce que celà signifie "garrot sorti"? est-ce qu'il est forcémment signe d'un cheval bien travaillé? est-ce qu'un cheval dt le garrot n'est pas sorti est forcémment mal travaillé?

Merci Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Garrot sorti   Dim 26 Fév 2012 - 17:28

En fait, "le garrot sorti" correspond à la fin de la croissance du cheval. A ce moment, les apophyses épineuses des vertèbres(et dans le cas qui nous concernent les huit premières vertèbres dorsales)ont atteint leur développement maximum.
Selon la conformation chevaux, le garrot va être bien marqué, long ou noyé. Chez le cheval de selle , on recherche un garrot sorti, long, dans la mesure où les apophyses sont les bras de levier sur lesquels s'attachent les muscles qui vont mouvoir l'encolure et les membres antérieurs et les muscles qui participent à la "tension du dos); alors que chez le cheval de trait, le garrot est généralement court et noyé dans les masses musculaires.
Cette expression n' a rien à voir avec la gymnastique que l'on donne au cheval. Ce que l'on recherche en équitation (comprise en temps qu'éducation sous la selle) c'est la remontée du garrot, remontée qui correspond à un redressements des apophyses épineuse des premières dorsales, naturellement orientées vers l'arrière et qui, sous l'action extensive des muscles de la ligne du dessus se redressent vers l'avant, alors que les dernières dorsales et et les lombaires ont des apophyses naturellement obliques vers l'avant et qui se redressent vers l'arrière).
La remontée du garrot est aussi l'expression d'un travail des muscles de soutien de la cage thoracique qui se développent grâce à une gymnastique de déplacements latéraux des épaules.................................. geek
Le travail juste d'un cheval doit s'apprécier essentiellement au vu du fonctionnement du dos, tonique et étendu( l'expression "dos tendu" correspond à cette attitude et non pas à un dos raide); on doit voir le cheval "rouler des fesses" (non ce n'est pas une remarque misogyne!)et on doit voir les muscles fonctionner sous la peau..................avec des allures amples décontractées et souples(souplesse permise par un juste fonctionnement des articulations inférieures des membres. On a alors un cheval marcheur de dos qui se déplace avec son dos (gage de durée dans le temps), par opposition au cheval marcheur aux jambes qui se déplace avec ses membres et dont les articulations peuvent se fatiguer plus vite que prévu...........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mawawa



Messages : 294
Date d'inscription : 26/11/2011

MessageSujet: Re: Garrot sorti   Dim 26 Fév 2012 - 18:22

Merci Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Garrot sorti   Ven 9 Mar 2012 - 19:01

Questions de cancre pour ceux qui ont du mal à voir et qui découvrent les expressions « marcheur de dos , marcheur aux jambes ».
Peut on déduire de tout cela que les sensations sous la selle ne pas les même?
Un marcheur de dos : on sent la poussée alternative des postérieurs qu'on ne sent pas chez le marcheur aux jambes?
Un marcheur aux jambes peut paraître plus confortable parce que son dos ne fonctionne pas?
Un marcheur aux jambes peut-il engager ?
Un cheval dit creux correspond-il à un marcheur aux jambes?
Les articulations qui se fatiguent plus vite que prévu les tares des membres peuvent -elles être l'expression de cette usure des marcheurs aux jambes? Si ses articulations fatiguent plus vite le travail est donc mal conduit et le marcheur aux jambes est un cheval maltraité?

Pour en revenir au garrot: un cheval rééduqué alors que sa croissance est terminée peut paraître grandir?
Qu'est ce qu'une encolure emboutie et qu'elles sont les conséquences?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Garrot sorti   Sam 10 Mar 2012 - 11:51

fraxinus a écrit:
Questions de cancre pour ceux qui ont du mal à voir et qui découvrent les expressions « marcheur de dos , marcheur aux jambes ».
Peut on déduire de tout cela que les sensations sous la selle ne pas les même?
exact
Un marcheur de dos : on sent la poussée alternative des postérieurs qu'on ne sent pas chez le marcheur aux jambes?
Je le pense, mais comme j'ai la prétention d'avoir toujours cherché à ce que mes chevaux se servent de leur dos, je ne puis affirmer ce que l'on ressent chez les marcheurs aux jambes
Un marcheur aux jambes peut paraître plus confortable parce que son dos ne fonctionne pas?
Cela semble une évidence (voir la remarque ci dessus)
Un marcheur aux jambes peut-il engager ?
L'engagement correspondant au passage du membre en avant de la verticale abaissée de la hanche pendant la phase de soutien, oui bien sûr... est c e qu'il engage suffisamment, non certainement
Un cheval dit creux correspond-il à un marcheur aux jambes?
On pourrait le penser
Les articulations qui se fatiguent plus vite que prévu les tares des membres peuvent -elles être l'expression de cette usure des marcheurs aux jambes? Si ses articulations fatiguent plus vite le travail est donc mal conduit et le marcheur aux jambes est un cheval maltraité?
Vraisemblablement pour la première question...Quant à la maltraitance, tout dépend de la définition que l'on s'en fait.. L'ignorance peut y conduire , mais je pense le terme un peu fort (certains esprits chagrins peuvent pousser l'argumentaire assez loin et en conclure qu'un cheval monté est maltraité!)

Pour en revenir au garrot: un cheval rééduqué alors que sa croissance est terminée peut paraître grandir?
Cela semble une évidence; le relèvement des apophyses, la montée du thorax, suffisent à faire prendre quelques cms au cheval.... Donc si vous avez un poney qui flirte avec les limites de taille, ne lui travaillez pas le dos!
Qu'est ce qu'une encolure emboutie et qu'elles sont les conséquences?
Une encolure emboutie est une encolure que le cheval ne laisse pas s'étendre; il y a donc une contraction musculaire qui empêche un fonctionnement optimum et des allures correctes. Quelle que soit l'attitude du bout de devant, basse ou relevée, l'encolure doit s'étendre et la nuque s'avancer. relever l'encolure c'est remonter la nuque, donner une autre orientation à l'encolure (plus vers la verticale)mais en lui conservant sa "longueur"
.............................. geek
Mais tout ceci n'est qu'un avis personnel et ce que je recherche pour mes chevaux(ce quine veut pas dire que j'y arrive nécessairement!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: Garrot sorti   Sam 10 Mar 2012 - 17:00

Merci pour ces questions et ces réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Garrot sorti   Sam 10 Mar 2012 - 18:08

Quand les questions trouvent des réponses c'est fabuleux! Merci!



yveskatz a écrit:
L'engagement correspond au passage du membre en avant de la verticale abaissée de la hanche.
L'encolure doit s'étendre et la nuque s'avancer.
Un cheval droit est un cheval qui pousse également dans ses deux postérieurs.

Voici trois définitions qui représentent « la marque de fabrique » Yves Katz. Dans votre livre j'avais trouvé la première et la dernière, mais il me semble qu'il manque: « l'encolure doit s'étendre et la nuque s'avancer. »
Cette dernière phrase m'a permis de comprendre ce qui me gênait dans certaines descentes d'encolure. Wink

Ces petites phrases concises sont faciles à retenir et à garder à l'esprit au cours du travail du cheval et donc très utiles. Mais non je ne fayote pas: je constate, et passer un peu de pommade de temps en temps sur une « vieille carcasse » ne peux pas faire de mal à l'estime de soi. lol!

Garrot et marcheur aux jambes.... pas de hors sujet , le cheval est un tout du bout du nez au bout de la queue.
Marcheur aux jambes encore une expression d'inspiration saxonne , je suppose.
J'insiste car il me semble important de savoir repérer si notre cheval est un marcheur aux jambes pour pouvoir rectifier le travail.
Donc un marcheur aux jambes peut être creux ou « raccourci » ou avoir le garrot enfoncé.

Le cheval creux se repère facilement à l'arrêt, nu. Monté il est inconfortable, car il ne porte pas. Il n'engage pas: postérieurs à la traîne. Le rachis et les abdominaux sont en extension permanente. La tête porte au vent et la bouche est dure. S'il avance il a tendance à embarquer, le cavalier fait mal au dos et il fuit. Il donne l'impression d'être fait en deux bouts distincts reliés par un dos comme un pont suspendu, je les appelle les « Tancarville ». Le garrot est sorti mais pas remonté. Il a souvent des problème ostéopathiques de la douzième à la 16ème vertèbre sous la selle, à l'origine d'autres. Ce sont souvent des chevaux auxquels on n'a pas appris à porter le cavalier. Le débourrage et le travail de base ont été écourté.
Pour les rééduquer, laisser se démuscler, puis reprendre le travail en longe niveau débourrage, pour étirer dos, remonter le garrot et remuscler les abdos pour apprendre à porter.

Le cheval raccourci ne s'étend pas, il est contracté de partout et l'encolure est alors certainement emboutie. Il n'engage pas assez. Il est comprimé ou compressé? Les allures sont étriquées. Les membres souffrent car amortissent tout. Il a des lésions osthéopatiques au niveau des lombaires, de l'articulation lombosacrale. Il donne l'impression de se retenir en permanence et l'illusion d'être confortable car le dos ne participe pas au mouvement. Il a souvent été travailler trop tôt en « faux rassembler ». Il se creuse dans les exercices qui demande un report de poids sur les postérieurs, les abdominaux sont en extension, ventre rond.
Pour rééduquer: laisser se démuscler, c'est vraiment du temps gagné. Puis en longe décontracter avant de pouvoir étirer sous la selle par des allures amples et des exercices de saut. Travail de base.

Enfin, le cheval au garrot enfoncé, je ne sais si c'est un marcheur aux jambes mais comme le garrot est constitué des premières dorsales et que ce cheval a des problèmes osthéopatiques au niveau de ses premières dorsales et que les membres antérieurs sont en souffrance, je le classe donc dans cette catégorie de marcheur aux jambes. Ce cheval a souvent une bonne impulsion naturelle et a refusé de se laisser « emboutir ». Il marche sur des œufs en sortant du boxe. Il saute comme un avion quelque soit l'obstacle, ne refuse jamais car c'est bien plus douloureux de s'arrêter et à donc tendance à charger. Il préfère tourner en paquebot plutôt que de s'incurver. Il est souvent voire toujours monté en rêne allemandes ou en gogue. C'est la raison pour laquelle je trouve aberrant cette nouvelle réglementation qui autorise le dressage en gogue.
Rééducation: virer les enrênements et travail en incurvation après la rééducation de base.

Oui, ma remarque sur la maltraitance était peut être excessive, on est tous amenés à faire des erreurs par ignorance (moi la première, c'est d'ailleurs ma grande peur). Un cheval au cours du travail peut momentannément "marcheur aux jambes" , c'est alors un indice de contraction dû à une erreur du cavalier? Ya-t-il d'autres cas de marcheurs aux jambes?

Mais ces « marcheurs aux jambes » sont des chevaux en souffrance que cette appellation risque de minimiser.
Enfin comme d'habitude ce ne sont que des remarques de groom à prendre avec les réserves habituelles. pale

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Garrot sorti   Sam 10 Mar 2012 - 20:40

Moi vieille carcasse!.. merci! j'espère vous rencontrer un jour pour de vrai. Nous aurons alors l'occasion de régler quelques comptes.................... geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mawawa



Messages : 294
Date d'inscription : 26/11/2011

MessageSujet: Re: Garrot sorti   Dim 11 Mar 2012 - 12:32

vieille carcasse et petit groom, vos échanges sont passionnants.

sur la maltraitance, je dirais qu'un cheval qui n'est pas monté ou attelé est majoritairement un cheval mort ou un cheval qui n'est pas né. ils sont là pour ça la plupart du temps. à nous de les monter ou les atteler de façon respectueuse.

fraxinus, la peur, la peur de mal faire par ignorance. je me sens moins seule....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Garrot sorti   Dim 11 Mar 2012 - 18:15

@yveskatz
Houlala! Il tient des comptes. affraid
Je n'ai rien dit, rien du tout! Je vous remets vite fait sur votre piédestal avec un petit coup de « polish » pour faire briller.... voilà! Là....C'est mieux, je ne vous « vois » plus du tout comme …....précédemment . Laughing

@mawawa
Merci à vous d'avoir introduit le sujet.
La peur de mal faire.... nous n'avons pas assez développé le sujet dans « les peurs » . j'ai aussi quelques remarques à faire. Que voulez-vous, il faut bien que j'assume ma réputation de bavarde! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Garrot sorti   Lun 12 Mar 2012 - 19:10

***ouvre une diversion***

mawawa a écrit:
je dirais qu'un cheval qui n'est pas monté ou attelé est majoritairement un cheval mort ou un cheval qui n'est pas né. ils sont là pour ça la plupart du temps.
Il y en a plus que vous ne croyez qui ne sont ni montés, ni attelés !

J'en relèverais...5 catégories, (hormis les non existants par décès ou "non naissance").

1 - les convalescents, suite à blessure ou maladie, facile à comprendre, mais aussi suite à récupération suite à des mauvais traitements par un propriétaire qui le laisse "se remettre tranquillement" au pré.
2 - les producteurs particuliers : ces produisent des poulains (poulinières)...ou de la viande.
3 - les "pas du bon âge" : poulains et retraités.
4 - les chevaux abandonnés au fond d'un pré...ou dont le propriétaire n'a pas le temps de travailler, à moins qu'il soit carrément parti trop loin pour le faire soi-même et a confié ses chevaux à une pension-pré sans travail (ce fut le cas des miens durant plusieurs mois en 2011, durant ma formation en Equipédagogie).
5 - les propriétaires qui ne montent pas (et n'attellent pas), soit qu'ils estiment justement qu'un cheval est un animal de compagnie, et qu'il n'a pas besoin de nous porter ou de nous transporter pour nous faire plaisir ; soit qu'ils trouvent plus de plaisir dans une forme de travail exclusivement à pied (souvent adeptes des "chuchoteurs"). On peut aussi ajouter les personnes qui ne peuvent pas monter à cheval ou atteler pour raison de santé, ou parce que leur poney n'est pas assez porteur (et qu'ils n'attellent pas par manque de connaissance en attelage et/ou par manque de calèche !).

***ferme la diversion de sujet***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Garrot sorti   Lun 9 Avr 2012 - 15:47

Quelques remarques complémentaires du groom de service à propos des « marcheurs aux jambes ».
Le cheval creux, la « baignoire ou le tancarville » se rencontre surtout en « tourisme équestre » chez ceux qui ne veulent pas perdre de temps à « travailler » un cheval.

Le « raccourci » est souvent un cheval de « dressage ». Il est également très inconfortable au trot « allongé » car il se creuse.

Quand au garrot enfoncé, c'est parmi les chevaux d'obstacle que je les ai trouvé. Sur les parcours les enrênements sont interdits, j'espère que c'est toujours le cas, donc ils arrivent à se rééduquer partiellement sur les barres en concours. Mais malheureusement avec le temps le garrot s'enfonce. Un cheval retraité à 12 ans, au garrot nettement plus bas que la croupe, a mis 3 ans avec sa nouvelle cavalière pour retrouver une ligne du dessus acceptable.

Ceci pour dire que nous avons les moyens de casser les chevaux dans toutes les disciplines et des raisons d'avoir peur de mal conduire le travail. affraid

yveskatz a écrit:
Ce que l'on recherche en équitation (comprise en temps qu'éducation sous la selle) c'est la remontée du garrot, remontée qui correspond à un redressements des apophyses épineuse des premières dorsales, naturellement orientées vers l'arrière et qui, sous l'action extensive des muscles de la ligne du dessus se redressent vers l'avant, alors que les dernières dorsales et et les lombaires ont des apophyses naturellement obliques vers l'avant et qui se redressent vers l'arrière).
La remontée du garrot est aussi l'expression d'un travail des muscles de soutien de la cage thoracique qui se développent grâce à une gymnastique de déplacements latéraux des épaules....

Remontée du garrot// relèvement de la base de l'encolure // relèvement d'encolure
Les questions sur un sujet en amènent d'autres que je poste ici;

Le redressement des apophyses épineuses des vertèbres commence très tôt, mobilisation des hanches en main et travail en descente d'encolure en longe pour faire comprendre au cheval quelle attitude la plus appropriée pour porter son cavalier. Ce travail a également pour conséquence en fléchissant la colonne cervicale d'étirer et de rendre convexe cette colonne cervicale, si l'angle tête encolure est ouvert, et donc de remonter la base de l'encolure de C5 à C7 et d'étirer et réduire la concavité naturelle de C1 à C4. Ceci à pour conséquence de développer musculairement la base de l'encolure et d'affiner le haut: la cravate. Donc remontée du garrot et relèvement de la base de l'encolure sont intimement lié. La descente d'encolure pour étirer et redresser les apophyses vertébrales des dorsales aux lombaires incluses doit s'accompagner de l'engagement des postérieurs.
Ceci demande un travail d'assouplissement certain et relativement long selon la conformation de chaque cheval. Peut-on privilégier la descente d'encolure en veillant par la suite à développer l'engagement? Je suppose que oui pour garder le jeune cheval calme.
Mais pour les chevaux d'âge à rééduquer j'ai eu tendance, pour les creux tête en l'air, à garder la tête à la hauteur qui permettait l'engagement et à demander à partir de l'engagement une position de tête de plus en plus basse avec des résultats corrects; mais, à vrai dire, ils ne me laissaient pas le choix. Pour les garrots enfoncés, par contre, j'ai privilégié la position basse de la tête. Les raccourcis de dressage ont été les plus compliqués.

Questions:
Il me semble que le relèvement de l'encolure et relèvement de la base de l'encolure n' est pas la même chose?
Le relèvement de l'encolure peut-il s'envisager sans le travail préalable de la descente d'encolure? Et donc sans le risque d'enfoncer le garrot ou de creuser le cheval? Au lieu d'étirer la colonne par l'avant est-il possible de l'étirer par l'arrière dans le travail de base? Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Garrot sorti   Mer 11 Avr 2012 - 17:36

fraxinus a écrit:

Questions:
Il me semble que le relèvement de l'encolure et relèvement de la base de l'encolure n' est pas la même chose?
Le relèvement de l'encolure peut-il s'envisager sans le travail préalable de la descente d'encolure? Et donc sans le risque d'enfoncer le garrot ou de creuser le cheval? Au lieu d'étirer la colonne par l'avant est-il possible de l'étirer par l'arrière dans le travail de base? Question

Le fait que peu de personnes répondent à vos questions tient, pour ce que je crois, à ce que vous vous dispersez facilement et posez des questions tout azimut... Vous êtes certainement une personne que je qualifierais de "bouillonnante" (ce sans aucune connotation négative!).
effectivement ,les deux termes que vous citez correspondent à des choses différentes et à des stades différents dans l'éducation d'un cheval.
Ce que l'on (ce que JE) recherche d'abord, comme indiqué dans un ouvrage de référence déjà cité(un peu de pub ne fait jamais de mal!), c'est l'étirement de la ligne du dessus pour que le cheval puisse se "libérer " du poids du cavalier. Cette extension , bien conduite, s'accompagne nécessairement d'une remontée de la base de l'encolure, du garrot par redressement des apophyses épineuses des premières dorsales et par remontée de la cage thoracique entre les épaules.
Le relèvement de l'encolure correspond à une remontée de la nuque au bout d'une encolure toujours étendue (ce qui fait la différence avec une attitude faussement relevée où l'encolure est raccourcie). Ce relèvement s'obtient par une gymnastique de l'arrière main qui invite cette arrière main à s'abaisser par basculement progressif du bassin.Ce qui n'a rien à voir avec les demi parades utilisées par bon nombre pour relever le bout de devant. Relever sans étendre et tendre le dos, la ligne du dessus provoque bien souvent, comme vous le pensez, un creusement du dos.......
L'étirement de la colonne est le travail des deux extrémités....C'est ce que j'écris dans mon ouvrage sur la longe: on mobilise les postérieurs et pour y arriver aisément, le cheval s'étend devant... et s'étendant devant, il allège ses postérieurs qui peuvent plus fonctionner.
Contrairement à certains (doués que l'on nomme écuyers ou d'autres qui se disent écuyers,) mon petit niveau équestre m'amène à considérer le cheval comme un tout et non pas comme plusieurs morceaux que l'on assemble progressivement (voir Baucher)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Garrot sorti   Jeu 12 Avr 2012 - 9:42

Ces questions sont trop techniques pour mon modeste niveau, cependant je constate aussi ces derniers temps, après une séance de longe bien réussie, que j'ai la sensation de m'assoir quelques cm plus haut quand je me mets en selle. Smile

Nous travaillons avec mon hongre en particulier les élargissements du cercle (surtout à la main de son côté convexe), et les cessions de hanches sur le cercle (surtout à la main de son côté concave). On voit bien que la sollicitation des abdos du cheval est assez intense, et ô merveille, en plus, en sollicitant ses hanches, le cheval vient automatiquement en extension d'encolure. sunny
Donc après quelques minutes de ce travail, les premiers instants en selle, c'est... whaaaaa.... Cool


Revenir en haut Aller en bas
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Garrot sorti   Sam 14 Avr 2012 - 17:49

yveskatz a écrit:
Le fait que peu de personnes répondent à vos questions tient, pour ce que je crois, à ce que vous vous dispersez facilement et posez des questions tout azimut... Vous êtes certainement une personne que je qualifierais de "bouillonnante" (ce sans aucune connotation négative!).

« Bouillonnante », bouillonnante qu'est ce qu'il veut dire par là? Oups! Encore une question. Embarassed
Voyons voir... bouillonnante comme dans bains bouillonnants? Plutôt agréable le bain bouillonnant. Rolling Eyes
Bouillonnant comme bouillir, mais l'eau qui bout s'évapore. « frax, tu n'es qu'une évaporée » Exclamation
C'est pas faux, mais c'est ce qui fait mon charme Laughing . Il faudra que je fasse la liste des qualificatifs qu' « on » m'a attribués depuis que je discute sur le forum. On ne sait jamais cela pourrait être instructif. cyclops

Allez va pour bouillonnante! Mais pour ma défense, je ne pense pas me disperser. Toutes mes questions ces derniers temps ont un point commun, un fil conducteur. Elles traitent toutes de l'action des mains, par l'intermédiaire du mors, sur le rachis du cheval.
yveskatz a écrit:
effectivement ,les deux termes que vous citez correspondent à des choses différentes et à des stades différents dans l'éducation d'un cheval. Ce que l'on (ce que JE) recherche d'abord, comme indiqué dans un ouvrage de référence déjà cité(un peu de pub ne fait jamais de mal!), c'est l'étirement de la ligne du dessus pour que le cheval puisse se "libérer " du poids du cavalier. Cette extension , bien conduite, s'accompagne nécessairement d'une remontée de la base de l'encolure, du garrot par redressement des apophyses épineuses des premières dorsales et par remontée de la cage thoracique entre les épaules.
Le relèvement de l'encolure correspond à une remontée de la nuque au bout d'une encolure toujours étendue (ce qui fait la différence avec une attitude faussement relevée où l'encolure est raccourcie). Ce relèvement s'obtient par une gymnastique de l'arrière main qui invite cette arrière main à s'abaisser par basculement progressif du bassin. Ce qui n'a rien à voir avec les demi parades utilisées par bon nombre pour relever le bout de devant. Relever sans étendre et tendre le dos, la ligne du dessus provoque bien souvent, comme vous le pensez, un creusement du dos.......
L'étirement de la colonne est le travail des deux extrémités....C'est ce que j'écris dans mon ouvrage sur la longe: on mobilise les postérieurs et pour y arriver aisément, le cheval s'étend devant... et s'étendant devant, il allège ses postérieurs qui peuvent plus fonctionner.
Contrairement à certains (doués que l'on nomme écuyers ou d'autres qui se disent écuyers,) mon petit niveau équestre m'amène à considérer le cheval comme un tout et non pas comme plusieurs morceaux que l'on assemble progressivement (voir Baucher)
Comme d'habitude, c'est un plaisir de lire quelqu'un qui possède son sujet. Ce qui est loin d'être mon cas, précision inutile. « Considérer le cheval comme un tout » c'est un concept qui me plaît beaucoup et qui doit convenir, à mon humble avis de groom, à plus d'un cheval. Quant à votre « petit niveau équestre », vos termes honorent votre modestie, mais la mise à disposition de votre savoir aux bien plus petits que vous suffisent amplement à la prouver.
Votre ouverture d'esprit est à l'origine de mes questions tout « azimut ». Ces questions existent depuis longtemps, il me suffisait de trouver un endroit, des personnes à qui les poser et d'oser les poser. (Si j'ai choisi ce forum, c'est parce que si les cavaliers savent monter les enseignants savent transmettre) C'est fait, les vannes s'ouvrent, le flot de questions se déverse: un peu trop librement. Mais mon travail essentiellement manuel me laisse le temps de cogiter à leur formulation qui n'est pas aussi claire que je le voudrai. Et ce que je crois comprendre à la lecture d'un auteur est remis en cause à la lecture du suivant. Quant à la lecture d'autres forums à la recherche de réponses , j'y ai renoncé car je m'embrouillais encore plus. scratch

@ Nathalie G, merci pour vos remarques qui confirme ce que je ressens. Désolée pour le côté technique pale . J'ai abordé l'équitation par les soins et la rééducation, mon premier « dressage » par mon premier patron qui récupérait des chevaux plus ou moins « immontables » chez un marchand des environs, chevaux pas chers. Son vétérinaire et les bouquins: Denoix, Giniaux, Racinet et d'autres, ont complété et développé cette première approche. J'ai donc appris d'abord qu'un cheval doit apprendre à être monté et qu'un cavalier qui monte mal casse son cheval.
Quant aux questions, on se rend compte en progressant qu'on ne sait pas grand chose finalement. Comme en plus je doute facilement de moi, j'ai besoin de la confirmation ou infirmation de ce que je crois comprendre pour éviter de mal faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Garrot sorti   Lun 16 Avr 2012 - 20:00

***mode suiveuse silencieuse du poste "off"***


puisque vous parlez de lectures...je me permet d'intervenir pour apporter un peu d'eau au schmilblick !

J'ai feuilleté "vers une équitation totale" de Racinet...durant une trop courte soirée. Je n'ai donc pas pu tout lire et surtout saisir le peu que j'avais lu.
Mais je me souviens d'un passage, image à l'appui, où l'auteur parlait du relèvement maximal de l'encolure, incluant le relèvement du garrot avec...
Comme je n'ai pas tous les tenants et les aboutissants de cet exercice, je vous laisse cogiter entre vous, quitte à vous renvoyer dans les pages de Racinet s'il le faut.


***mode suiveuse silencieuse du poste "on"***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
noibeu



Messages : 9
Date d'inscription : 12/04/2014
Age : 69
Localisation : sud

MessageSujet: Re: Garrot sorti   Dim 11 Mai 2014 - 16:28

Muriel Le Mestric a écrit:
***mode suiveuse silencieuse du poste "off"***


puisque vous parlez de lectures...je me permet d'intervenir pour apporter un peu d'eau au schmilblick !

J'ai feuilleté "vers une équitation totale" de Racinet...durant une trop courte soirée. Je n'ai donc pas pu tout lire et surtout saisir le peu que j'avais lu.
Mais je me souviens d'un passage, image à l'appui, où l'auteur parlait du relèvement maximal de l'encolure, incluant le relèvement du garrot avec...
Comme je n'ai pas tous les tenants et les aboutissants de cet exercice, je vous laisse cogiter entre vous, quitte à vous renvoyer dans les pages de Racinet s'il le faut.


***mode suiveuse silencieuse du poste "on"***
Bonsoir
Effectivement, le relèvement maximal de l'encolure relève le garrot (par synergie musculaire) en gardant ses apophyses toujours inclinées vers l'arrière ce qui permet à l'arrière main de se rapprocher (toujours par synergie musculaire) en étirant de ce fait la région dorsale par l'arrière comme dans le piaffer bien compris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Garrot sorti   

Revenir en haut Aller en bas
 
Garrot sorti
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 31 cm au garrot
» première sorti dans la neige pour bébé liza
» hauteur au garrot...
» Bébé sorti de L'oeuf, les tourterelles continuent à couver?
» pipi caca dedans meme apres etre sorti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Sciences hippiques et équitation :: Connaissance du cheval-
Sauter vers: