CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 compétition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Quatuor

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 20/09/2011
Age : 47
Localisation : Vendôme

MessageSujet: Re: compétition   Jeu 5 Avr 2012 - 6:27

De mon côté, j'adore la compétition ! Je trépigne à l'idée de retourner en concours.
Avant de reprendre l'équitation, je faisais de l'enduro (dela moto tout-terrain) et j'ai tout de suite participé à des courses régionales, puis nationales jusqu'à atteindre un niveau moyen/correct, et de faire partie des rares filles qui pratiquent en compétition.
En reprenant l'équitation, j'ai eu de suite envide de faire des concours.

Pour le FUN ! le plaisir avant tout ! les sensations de monter sur un parcours tout nouveau, l'envie de bien faire, de découvrir autre chose... tout simplement ! Entrer sur la piste avec la banane jusqu'aux oreilles et en sortir toute rouge, le souffle coupé avec la joie indicible et toute simple d'avoir fait un truc extraordinaire ! Pas pour briller, frimer, engraisser les clubs ou la fédé... Tout ça je m'en contrecarre.

Ma courte et modeste carrière en enduro m'a appris un truc pour garder le plaisir dans le sport, c'est avoir juste envie de se faire plaisir et ne pas courir après une quelconque récompense, reconnaissance ou autre. C'est le meilleur moyen de garder à l'esprit pour nous autres amateurs (au sens non professionnel) cette dimension de plaisir, qui va s'accompagner de la prise en compte du cheval, de la notion de respect. On forme un couple, on avance ensemble, c'est extrêmement gratifiant.

Mon cheval ne me permettra jamais d'évoluer à un niveau extraordinaire mais un parcours d'obstacles de type club 2 à 0,80 est une formalité pour lui et je pense qu'il peut m'emmener sur les plus petites épreuves amateur sans forcer. C'est mon objectif. C'est sûr, ça ne casse pas trois pattes à un canard, mais si un jour je peux enchaîner proprement un parcours en amateur 3 dans le plaisir partagé, j'aurais atteint mon but. C'est d'ailleurs mon cheval qui a décidé... A la base, je voulais me balader, mais il m'a fair comprendre qu'il préférait sauter des barres qu'affronter les vaches et moutons de mon quartier. Soit.

C'est pourquoi je repasse mes examens avec le projet d'avoir le G7 pour sortir en amateur, de façon autonome. Partir en concours avec la marmaille des clubs toute une journée, je ne suis pas fan. Et des "vieux" comme moi qui ne sont pas en amateur, il n'y en a pas des masses... Bref.

Il y a différentes façons d'envisager la compétition. Pour moi, c'est pouvoir monter sur de beaux parcours. J'ai la chance d'habiter pas trop loin de l' "usine à concours" Boulerie Jump au Mans et j'ai eu la chance de passer sur la piste rouge par exemple avec des obstacles massifs et regardants, les mêmes soubassements que les épreuves pro. C'est le genre d'expérience qu'on ne vit pas en restant dans son coin !

Alors oui, il y a beaucoup à dire et critiquer sur le système, mais aussi moyen de faire comme on veut... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://12beauregard.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: compétition   Jeu 5 Avr 2012 - 9:23

Merci pour cette réponse, comme c'est rafraîchissant de lire un point de vue comme le vôtre! Cool
D'un autre côté, à votre âge ou le mien, on n'intéresse plus aucun club Laughing , on sait à peu près ce qu'on veut (ou pas) dans la vie, et on peut se permettre de sortir en électron libre... pour faire ce dont on a vraiment envie. sunny

Est-il possible de sortir dans le milieu des compétitions officielles dans un tel état d'esprit?

En tous cas, bonne chance pour votre galop 7. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Quatuor

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 20/09/2011
Age : 47
Localisation : Vendôme

MessageSujet: Re: compétition   Jeu 5 Avr 2012 - 9:34

Nathalie G. a écrit:
Merci pour cette réponse, comme c'est rafraîchissant de lire un point de vue comme le vôtre! Cool
D'un autre côté, à votre âge ou le mien, on n'intéresse plus aucun club Laughing , on sait à peu près ce qu'on veut (ou pas) dans la vie, et on peut se permettre de sortir en électron libre... pour faire ce dont on a vraiment envie. sunny

Est-il possible de sortir dans le milieu des compétitions officielles dans un tel état d'esprit?

En tous cas, bonne chance pour votre galop 7. Smile

ouais ben ya du boulot !!
mémère a perdu de sa souplesse geek

Quant à intéresser les clubs, je ne sais pas. Si j'en trouvais un qui me convienne, je en serai pas regardante à faire appel à leurs services. Pour le moment, ce n'est pas le cas, donc je garde mes distances.

D'ailleurs ça me fait penser que je suis à la recherche d'un lieu pour aller suivre un stage préparatoire au G6.
Pas trop loin de la région centre. Si quelqu'un a des idées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://12beauregard.com
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: compétition   Ven 6 Avr 2012 - 9:30

Nathalie G. a écrit:
D'un autre côté, à votre âge ou le mien, on n'intéresse plus aucun club Laughing , on sait à peu près ce qu'on veut (ou pas) dans la vie, et on peut se permettre de sortir en électron libre... pour faire ce dont on a vraiment envie. sunny

Allons les jeunettes, pas de défaitisme ! Smile
J'ai commencé l'équitation à l'âge de 45 ans en m'inscrivant dans un club. J'ai aujourd'hui 51 ans pour encore quelques mois, mon G7, et je monte toujours dans le même club où je prépare doucement mon G8 avec l'accord et le soutien des enseignantes qui m'ont attribuées un cheval (le cheval étant loin d'être prêt, c'est un travail à faire sur lui comme sur moi). Mon seul regret, l'absence d'un cheval école qui me servirait de référence dans mon travail. Je pratique à faible dose la compétition avec "mon" cheval, un peu pour le plaisir et beaucoup pour voir où nous en sommes (l'importance d'un regard extérieur au club). Personne ne m'impose une épreuve ou un concours.
Mon club ne prends pas d'enfants en dessous de 11 ans et est fréquenté par une majorité d'ados ou de jeunes adultes et une proportion non négligeable de trentenaires et plus. Quand j'ai commencé, nous étions pas mal d'adultes dans mon cours. Certains ont arrêté, d'autres ont continué, chacun avance à son rythme.
Il me semble que l'adulte est un client intéressant pour pas mal de clubs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
Quatuor

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 20/09/2011
Age : 47
Localisation : Vendôme

MessageSujet: Re: compétition   Ven 6 Avr 2012 - 9:34

Bravo Olivier !
A quel rythme as tu pris des cours pour atteindre ce niveau en 6 ans ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://12beauregard.com
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: compétition   Ven 6 Avr 2012 - 10:52

Bien sûr que les adultes sont des élèves intéressants...Ils veulent approfondir les choses; ils questionnent; ils invitent l'enseignant à se poser des questions pour trouver des réponses;ils invitent à une remise en cause parfois;ils obligent à faire des efforts pédagogiques pour adapter leur enseignement, et la forme qu'ils utilisent à un "public" qui demande d'être clair, précis et juste... C'est peut être pour ces raisons que les poneys clubs se sont développés plus que les clubs d'adultes, car moins exigeants.............. geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: compétition   Ven 6 Avr 2012 - 12:03

Yves, ajoute que le public adulte est aussi souvent un public qui peut consacrer un certain budget à sa passion.

Quatuor, Selon les années, j'ai monté 1 à 2 heure(s) par semaine. Ajoute à ça que j'ai pris en tout une petite vingtaine de cours individuels (un peu au club et surtout hors du club) à des moments charnières. J'ai aussi fait beaucoup de stages au sein du club (10 à 15 jours/an les 3 premières années et une vingtaine de jours par an ensuite). Dès que j'ai su me tenir au trois allures, j'ai aussi occasionnellement fait de petites balades hors du club (1 heure à 1 journée). Et dès qu'on m'y a autorisé, j'ai fait systématiquement tous les entraînements de cross (4 à 6 sorties/an). Je trouve que l'équitation d'extérieure est aussi très formatrice... (et c'est tellement agréable de voir les chevaux du club tout content de se retrouver dans de grands espaces !)
Je n'étais pas particulièrement doué quand j'ai commencé (je ne le suis toujours pas), mais je pense que l'absence de peur (qui n'est pas l'inconscience) et beaucoup de lectures et de vidéos m'ont vraiment aidé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
Quatuor

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 20/09/2011
Age : 47
Localisation : Vendôme

MessageSujet: Re: compétition   Ven 6 Avr 2012 - 12:07

Vraiment, toutes mes félicitations !
cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://12beauregard.com
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: compétition   Ven 6 Avr 2012 - 14:52

Olivier a écrit:
Yves, ajoute que le public adulte est aussi souvent un public qui peut consacrer un certain budget à sa passion.


Je n'étais pas particulièrement doué quand j'ai commencé (je ne le suis toujours pas), mais je pense que l'absence de peur (qui n'est pas l'inconscience) et beaucoup de lectures et de vidéos m'ont vraiment aidé.

Qu'est ce que cela veut dire qu'être doué ou non en équitation......Ce qui importe, c'est de s'intéresser, se poser des questions, expérimenter en recherchant à ce que le cheval évolue dans le respect de son intégrité physique et morale..;; Son intégrité physique, c'est avoir un cheval qui se déplace décontracté, dans des allures qui correspondent à son modèle, qui soit dans le mouvement en avant, qui n'ait pas besoin d'être soutenu par son cavalier et qui ne présente pas de tares ,molles essentiellement(signes de mauvaise éducation). Son intégrité morale, on peut l'apprécier à son regard, à la qualité de son poil, à son attitude vis à vis de l'homme et de ses congénères....C'est avoir un cheval sécurisant et sécurisé, qui vous emmène dehors, sur du terrain varié, sur des barres comme si il y allait de lui même............ geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: compétition   Lun 9 Avr 2012 - 8:05

Yves, être doué pour l'équitation, à mon sens, c'est avoir déjà un bon équilibre physique, une bonne maîtrise de la gestion de son corps dans l'espace, une bonne souplesse. Et ça, il y a des gens qui l'ont plus naturellement que d'autres. Après, ça se travaille aussi, rien n'est figé, c'est pour ça que je pratique le yoga.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: compétition   Lun 9 Avr 2012 - 8:15

Olivier a écrit:
Yves, être doué pour l'équitation, à mon sens, c'est avoir déjà un bon équilibre physique, une bonne maîtrise de la gestion de son corps dans l'espace, une bonne souplesse. Et ça, il y a des gens qui l'ont plus naturellement que d'autres. Après, ça se travaille aussi, rien n'est figé, c'est pour ça que je pratique le yoga.

Donc, comme cela se travaille, chacun peut avoir un don pour la pratique équestre.. mais, en plus du corps, il faut aussi faire travailler son esprit(comprendre l'autre,apprécier ce qui est bien ou non.....................)................... geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: compétition   Lun 9 Avr 2012 - 15:52

Citation :
"Dieu a dit : il y aura des hommes grands, il y aura des hommes petits, il y aura des hommes beaux et il y aura des hommes moches, il y aura des hommes noirs et il y aura des hommes blancs... Et tous seront égaux ; mais ça sera pas facile tous les jours... Et il a ajouté : il y en aura même qui seront noirs, petits et moches et pour eux ce sera très dur !"
Wink

Sinon, pour l'esprit, entièrement d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: compétition   Mer 11 Avr 2012 - 16:56

Mais dieu est une femme et elle est noire, c'est peut-être pour cela que tout le monde n'en fait qu'à sa tête? Laughing

Quatuor, Olivier, votre vision de la compétition est saine et rafraichissante. Ce serait un état d'esprit à développer auprès de tous les participants. On oublie que l'équitation est avant tout une question d'éducation, du cheval évidemment mais du cavalier aussi. Cet oubli est un manquement grave dans l'équitation actuelle. La fédération n'a qu'un seul but: survivre. Actuellement elle ne justifie son existence que par sa « rentabilité ». C'est malheureusement un phénomène d'époque. On peut dépenser toute l'énergie qu'on voudra dans une activité, si on n'en tire pas un bénéfice sonnant et trébuchant cette activité sera méprisée. Pourtant nous sommes dans une société de loisir or par définition le loisir contrairement au travail ne rapporte rien; mais pour se permettre ce loisir, il faut payer et on en a fait une industrie. Tout cela vous paraît très confus, à vrai dire je n'y comprends rien moi-même tant je trouve cela contradictoire. Que les loisirs des uns permettent d'en faire vivre d'autres , c'est très bien. Mais il ne faut pas confondre vivre d'une activité et la rentabiliser.
La fédération française d'équitation aurait bien d'autres raisons pour justifier son existence que la rentabilité. Son fameux label pourrait être le garant d'un apprentissage de l'équitation de tradition française par exemple.


Avec la compétition sont arrivées dans les clubs et ailleurs des pratiques qui portent à controverse.
Si cette question mérite un sujet à part, je veux bien poster ailleurs! Rolling Eyes

Quelqu'un pourrait-il m'expliquer les termes rollkur Exclamation , hyperflexion, Exclamation bas et rond. Exclamation
Y a-t-il des différences de pratique, d'usage, de bienfaits ou méfaits? Ces pratiques peuvent-elles être nécessaires dans l'éducation ou le redressage d'un cheval, quand, dans quelles conditions et pourquoi? Question Question Question Question

Le livre du Pr Jean Marie Denoix et Jean Pierre Pailloux édition 1991 contient une photo p 170 que je vous mettrais bien en ligne, mais je ne sais le faire, qui présente un cheval monté (CSO aux J.O. de 1988), en rênes allemandes, encolure arrondie, chanfrein en retrait de la verticale, nez un peu plus bas que les ars. Avec la légende suivante: « Enroulement du dos. Sollicitation de la sangle abdominale avec décontraction de la ligne du dessus ». Cette photo sert d'illustration au paragraphe « c) analyse kinésithérapique du travail encolure basse ».
Dans un bouquin comme celui de Denoix cela peut prêter à confusion, je ne tiens pas à ouvrir de polémique de toute façon tout le monde est contre le rollkur,

À propos de questions, j'en d'autres qui n'ont pas trouvé de réponse dans le sujet « contact et tension » et dans « garrot sorti ». Si mes questions sont trop confuses, veuillez me le faire savoir , je tenterai de reformuler. confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: compétition   Jeu 12 Avr 2012 - 8:19

fraxinus a écrit:
On oublie que l'équitation est avant tout une question d'éducation, du cheval évidemment mais du cavalier aussi. Cet oubli est un manquement grave dans l'équitation actuelle.
Tout à fait d'accord avec vous.
Mais justement, l'"oubli" de cette notion d'éducation va de pair avec la démocratisation de l'équitation (dont nous sommes finalement aussi les heureuses bénéficiaires Wink n'étant pas nées avec une cuiller en argent dans la bouche): avant, l'équitation était réservée à une catégorie de personnes possédant, disons, un certain niveau d'éducation, et faisait également partie de l'éducation de cette élite. On a supprimé l'éducation en même temps que l'élitisme.
Cette éducation élitiste n'a pas été remplacée par une autre plus "populaire", donc les bonnes manières se sont perdues ... vis à vis du cheval par la même occasion.
Enfin, vision personnelle.

Citation :
Avec la compétition sont arrivées dans les clubs et ailleurs des pratiques qui portent à controverse.
Culture du résultat?
Les gens qui "réussissent" dans la vie veulent la même réussite à cheval; et ceux qui réussissent moins dans la vie, compenser par la réussite à cheval?
On paye pour avoir des loisirs, alors la moindre des choses, c'est qu'ils nous apportent ce sentiment de réussite qu'on espère tant?
Les procédés douteux permettent d'obtenir le résultat qu'on veut tout de suite, de nourrir les rêves d'une réussite certes médiocre, mais immédiate, offerte à nous sans frustration, sans attendre et sans effort... ce qui apparaît tellement plus séduisant qu'un plus beau résultat, qu'on obtiendra peut-être ou jamais, et si oui, longuement acquis par du travail et de la patience.
Pour ça que je n'aime pas cette culture du loisir, même si je suis bien consciente que j'en bénéficie aussi, sans elle je n'aurais sûrement ni le temps ni les moyens d'avoir ces chevaux qui font mon bonheur chaque jour.

Citation :
Le livre du Pr Jean Marie Denoix et Jean Pierre Pailloux édition 1991 contient une photo p 170 que je vous mettrais bien en ligne, mais je ne sais le faire, qui présente un cheval monté (CSO aux J.O. de 1988), en rênes allemandes, encolure arrondie, chanfrein en retrait de la verticale, nez un peu plus bas que les ars. Avec la légende suivante: « Enroulement du dos. Sollicitation de la sangle abdominale avec décontraction de la ligne du dessus ». Cette photo sert d'illustration au paragraphe « c) analyse kinésithérapique du travail encolure basse ».
silent
Denoix ou pas, aucune confusion de mon point de vue. Juste une bonne dose de discrédit. Laughing

Revenir en haut Aller en bas
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: compétition   Dim 23 Sep 2012 - 23:23

J'ai tout lu...et il fallait s'y atteler...sans m'étendre sur le sujet je trouve quand même sévère le portrait que d'aucuns(unes) dressent de la compétition...Sûr que tout n'est pas faux mais je suis quasiment certain qu'une grande partie des cavaliers(ières) la mène avec un certain respect du cheval et se soucient de leur intégrité...

Je suis peiné du désenchantement dont font preuve certains(aines) intervenants...J'aimerai sincèrement leur donner un peu de ma vision personnelle de la chose exprimée par 15 ans de compétitions (et pres de 50 ans de "travail" et "détente" a cheval) qui sans être réellement optimiste (trop de "frics" engrangé et pas assez d'enseignement diffusé pour ce qui est de l'orientation fédérale depuis une dizaine d'année...la MOTTE BEUVRON et ses marchands du temple) n'est quand même pas aussi noire si on veut bien considérer les mentalités des participants aux divers concours qu'ils soient amateurs ou professionnels et qui pour beaucoup trouvent là un lieu de rencontre et de convivialité ! ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: compétition   

Revenir en haut Aller en bas
 
compétition
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Agility pour le plaisir seulement ou pour la compétition
» Forum sur la compétition équestre
» Poulie d'accéssoires aluminium chez TRI Compétition
» A vendre kart de compétition
» 3ème édition édition de la compétition de surf pour chiens à Imperial Beach, en

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Enseignement et compétition :: Questions aux enseignants-
Sauter vers: