CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 Peur ! certes mais de quoi?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Peur ! certes mais de quoi?   Lun 23 Avr 2012 - 18:42

Le topo que vous avez pondu est pour le moins indigeste... No
J'ai du m'accrocher et relire certaines de vos définitions plusieurs fois. Mais une chose est essentielle dans notre conversation : les émotions sont éminemment subjectives, et leur définition également...
Vous avez une culture "psy" que je n'ai pas. Vos définitions m'apparaissent peut-être trop théoriques (sans doute la raison pour laquelle j'ai du mal à les saisir ?). scratch


Je ne vous connais pas. Ce ne sont pas nos échanges par écran interposé qui sont les plus évocateurs, n'est-ce pas ?
Alors je vais vous parlez de moi, comme ça, aucun risque de vous froisser ! sunny
Je disais :
Citation :
J'aurais dit : les croyances dans les certitudes, le conservatisme, le manque de curiosité et surtout de confiance en soi (on fait ce qu'on nous dit, ce que font les champions ou l'enseignant qu'on connait...on pense ne pas réussir sans rollkür ou avec un cheval "normal", etc...).
Depuis quelques temps, je traverse une période où mes croyances s'effondre, mes certitudes sont grandement ébranlées, je suis en pleine révolution (professionnelle, familiale, avec les chevaux et avec moi-même).
Le conservatisme (peur, refus du changement) est une réaction courante face à toute évolution importante et brutale. L'autre réaction possible est la curiosité face à la nouveauté. Je suis personnellement partagée entre ces 2 sentiments.
Parce que je suis confrontée régulièrement à ces 2 réactions, j'ai tendance à les voir chez des gens. Alors que quelqu'un d'autre ne verrait pas forcément ces choses là chez ces mêmes personnes.
Et si j'avais du répondre à cette question il y a 2 ans (ou même le mois dernier), j'aurais surement donné une réponse différente, car je n'étais pas encore en pleine mutation...ou dans une phase différente de cette mutation, impliquant des émotions différentes...que j'aurais transposé en défauts chez les rollküreurs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Peur ! certes mais de quoi?   Ven 27 Avr 2012 - 14:55

Muriel le Mestric a écrit:
Depuis quelques temps, je traverse une période où mes croyances s'effondre, mes certitudes sont grandement ébranlées, je suis en pleine révolution (professionnelle, familiale, avec les chevaux et avec moi-même).
Le conservatisme (peur, refus du changement) est une réaction courante face à toute évolution importante et brutale. L'autre réaction possible est la curiosité face à la nouveauté. Je suis personnellement partagée entre ces 2 sentiments.
Ces deux réactions sont propres à tout être vivant et parfaitement saines et compréhensibles. Elles ne sont ni défauts ni qualités car elles permettent toutes les deux de préserver l'individu qu'il soit cheval ou humain. Les deux ne peuvent être qualifiée de défauts que lorsqu'elles mettent l'individu ou son entourage en danger.

Muriel le Mestric a écrit:
Parce que je suis confrontée régulièrement à ces 2 réactions, j'ai tendance à les voir chez des gens. Alors que quelqu'un d'autre ne verrait pas forcément ces choses là chez ces mêmes personnes.
Et si j'avais du répondre à cette question il y a 2 ans (ou même le mois dernier), j'aurais surement donné une réponse différente, car je n'étais pas encore en pleine mutation...ou dans une phase différente de cette mutation, impliquant des émotions différentes...que j'aurais transposé en défauts chez les rollküreurs !
Donc vous avez tendance, actuellement, à attribuer aux autres ce que vous ressentez ou pensez! Mais comme vous êtes consciente de ce phénomène, c'est que vous êtes en train de le corriger. sunny
Tout comme se laisser submerger par les émotions des autres n'est d'aucune utilité (empathie sensorielle non contrôlée), projeter sur l'autre ses propres comportements, raisonnements ou réactions peut être nuisible dans la relation à l'autre, particulièrement dans les métiers d'enseignant et de soignant où cela peut conduire à bloquer le processus d'apprentissage ou de guérison. No
C'est flagrant chez le cavalier qui pratique alors l'anthropomorphisme. Le rollküreur aura tendance à penser que procéder ainsi lui fait (peut-être, je n'en sais rien) mal au bras, mais quand ses bras seront suffisamment musclés, il n'aura plus mal; donc quand son cheval sera suffisamment musclé dans le sens qu'il lui impose, il n'aura plus mal non plus. Cela ne lui plaît pas forcément mais s'il considère que c'est un passage obligé pour lui, il considérera qu'il en sera de même pour son cheval. Il faudrait donc au lieu de se « projeter » sur son cheval, qu'il apprenne à comprendre ce que son cheval ressent dans une telle position. Tout ceci n'est que supposition car il nous faudrait entendre des rollküreurs pour comprendre leur motivation. Rolling Eyes
Prendre l'autre en considération comme un être à part entière, différent bien que semblable est difficile mais indispensable pour établir une communication saine. flower
Les émotions sont subjectives dites vous. C'est vrai, elle dépendent du sujet qui les exprime, avec plus au moins de réactivité et d'intensité et ce qui les déclenche varie d'un individu à l'autre. Leur définition par contre ne l'est pas. Le langage est subjectif. Il dépend de la personne qui parle, des mots qu'elle emploie et surtout du sens ou signifié qu'elle accorde à ces mots. C'est pourquoi on a inventé les définitions. Les définitions permettent aux interlocuteurs d'échanger en toute sérénité, à condition d'être d'accord sur ces fameuses définitions. scratch
Par contre , je conçois parfaitement que mon topo puisse paraître indigeste. Pour moi la peur et les émotions font partie du domaine de la psychologie. Je tentais simplement de clarifier mon propos et de m'assurer que nous parlions bien de la même chose. Le langage est subjectif. Tentative ratée apparemment. D'où la difficulté de communiquer.
Dans le domaine de la communication, vous avez l'avantage de tenir compte de votre interlocuteur pour faire passer votre message. C'est pourquoi j'aime nos échange et les entretiens. Je m'explique:
Muriel le Mestric a écrit:
Le topo que vous avez pondu est pour le moins indigeste...
Ouf! C'est le topo qui est indigeste, ce n'est pas moi. Laughing
Muriel le Mestric a écrit:
Vous avez une culture "psy" que je n'ai pas. Vos définitions m'apparaissent peut-être trop théoriques
J' « ai » effectivement une culture psy car je ne « suis » pas psychologue. Merci de le reconnaître.
De nos échange je retiens que vous avez une pratique de la psychologie ce qui est essentiel dans votre métier. cheers
Muriel le Mestric a écrit:
Je ne vous connais pas. Ce ne sont pas nos échanges par écran interposé qui sont les plus évocateurs, n'est-ce pas ?
En effet, même si nos échanges en disent long sur nos personnalités rien ne vaut le ressenti en présence l'une de l'autre. Wink
Muriel le Mestric a écrit:
Alors je vais vous parlez de moi, comme ça, aucun risque de vous froisser !
Merci de tenir compte de ma susceptibilité. Vous faites preuve d'une grande sensibilité ce qui nous évite de laisser nos émotions nous submerger.
Ce sont ces propos qui me font affirmer que vous avez une pratique certaine de la psychologie. Que vaut la théorie face à la pratique? Pas grand chose! Mad
Votre message est passé. sunny Je pense l'avoir compris, vous confirmerez ou non!
N'oubliez pas que vous vous adressez à un cancre qui ne comprend vite que si on lui explique longuement. pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Peur ! certes mais de quoi?   Dim 29 Avr 2012 - 16:55

fraxinus a écrit:

Votre message est passé. sunny Je pense l'avoir compris, vous confirmerez ou non!
N'oubliez pas que vous vous adressez à un cancre qui ne comprend vite que si on lui explique longuement. pale
Quel message au fait ? scratch

(oui, moi aussi j'ai mon coté cancre, le genre "je comprends vite quand on m'explique longtemps". J'ai svt entendu ça depuis que je suis petite)
geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zabot29

avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 15/12/2011

MessageSujet: Re: Peur ! certes mais de quoi?   Mer 4 Juil 2012 - 10:44

pour alimenter le sujet, il y a en ce moment sur équidia un documentaire sur la peur :
http://www.equidiawatch.fr/#/video/1419353
pas inintéressant , mais les solutions apportées ne sont peut-être pas toujours satisfaisantes ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mawawa



Messages : 294
Date d'inscription : 26/11/2011

MessageSujet: Re: Peur ! certes mais de quoi?   Jeu 5 Juil 2012 - 18:11

zabot29 a écrit:
pour alimenter le sujet, il y a en ce moment sur équidia un documentaire sur la peur :
http://www.equidiawatch.fr/#/video/1419353
pas inintéressant , mais les solutions apportées ne sont peut-être pas toujours satisfaisantes ..

en fait pas trop de solutions en effet mais on se sent moins seul tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Peur ! certes mais de quoi?   Jeu 5 Juil 2012 - 18:51

C'est top de voir de grands cavaliers admettre ouvertement leurs peurs.

Personne ne s'est réellement penché sur le pb de la peur des cavaliers (ou des soigneurs, puisqu'on aborde aussi le sujet de la peur à pied)...sauf Christine Agassis. Et elle fait ça efficacement, en plus.
Je rappelle son lien ?
http://www.jardins-akita.fr/

Elle n'en parle pas énormément sur son site, pourtant dans sa formation aux professionnels, c'est un volet important (et pour cause, cette vidéo montre à quel point les moniteurs et même les formateurs sont démunis et se débrouillent plus ou moins bien...avec leurs propres peurs : surtout pas d'accident...ils sont garants de la sécurité des élèves).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
derrien



Messages : 199
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 48
Localisation : finistere sud

MessageSujet: Re: Peur ! certes mais de quoi?   Jeu 11 Avr 2013 - 20:58

fraxinus a écrit:
affraid Peur! affraid

Voilà une émotion communes aux chevaux et aux cavaliers à laquelle les enseignants ont dû être souvent confrontés. C'est même l'une des raisons d'abandon de l'équitation. pale
Juliette avait tenté de lancer la discussion sur ce sujet, et d'autres remarques sur différents posts me poussent à croire que je ne serais peut-être pas la seule à m'y intéresser. Rolling Eyes
Peur, tous les cavaliers la connaissent quel que soit leur niveau; je me demande si les raisons de la peur varient et surtout de quoi avons nous peur au delà de celle de se faire mal. Question
Enseignants avez vous pu identifier ces raisons Question et comment procédez vous lorsqu'un de vos élèves à peur? Question

la fierté, la masse, ce qu'un cheval impose, l'état de confiance du cheval, son caractère, son esprit joueur, sa force physique, son sang ce qui veut dire sa sensibilité, sont autant de raisons de savoir le mettre en confiance et savoir l'approcher sans offensive.

la peur se travaille et fait partie de tout être vivant. c'est sa survie alors que sa confiance est son bien être et sa disposition. il faut du temps avant que le lien soit solide, le laisser tranquille au pré le laissera au vert et un cheval limité ne fait pas que galoper. il absorbe le climat et passe par des baisses d'énergie et des coups de fatigue. il fait ce qu'on nomme des sentes et repasse par des moments de forme entre son pré et son abri.

là où il y a des prédateurs il sera davantage en veil et en bande ils comptent les uns sur les autres et établissent une hiérarchie et un système de garde entre l'étalon, les jeunes et les juments.

la peur est un état de la jeunesse humaine qui n'est pas à entretenir, elle est naturelle, prononcée ou pas. comment se concentrer sur un travail dans la peur mais en même temps sans crainte?
comment développer sa confiance si ce n'est dans une ambiance, un climat, une réussite, un échec?

la crainte de mauvaises récoltes ne dépend pas exclusivement de la semence et des traitements et des amendements, mais du climat, du travail et de la qualité de la terre, n'est ce pas? des périodes et des saisons, du matériel et de son entretien, non? (quand on pense que la plupart préfèrent les produits chimiques et le lisier ou le fumier de poules, et ne veulent pas du goemon et du fumier de cheval pour leurs cultures... je me dis qu'il ne faut pas trop se faire d'illusions entre le bio et le non bio et ne connaît pas ce sujet)

à cheval, la bonne position, due au liant et l'aisance générale des cadences lentes dans les allures basses ou un équilibre génial au galop, ou le délié de l'allure, favoriseront la stabilité et la confiance du cheval et du cavalier, sur le cercle ou en ligne, tout comme le contact exceptionnel qu'ont les grandes pointures de l'équitation si tu observes et apprend autant des chevaux que des cavaliers qui montent sans pression particulière et sans opposition particulière à part la gestion d'un réflexe de tirette qui n'est pas à classifier dans les bons réflexes.

au calme, repos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Peur ! certes mais de quoi?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Peur ! certes mais de quoi?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» croisement oui mais avec quoi?
» Scottish certes mais croisé quoi ?
» Larve.......... mais de quoi????
» Discus bleu, mais qui quoi comment?
» Rempotage lithops, oui! Mais dans quoi???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Enseignement et compétition :: Questions aux enseignants-
Sauter vers: