CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 origine mentale des maladies physiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: origine mentale des maladies physiques   Lun 5 Déc 2011 - 17:17

Notre société est fondamentalement basée sur le corps-machine : on opère pour réparer ou remplacer telle "pièce défectueuse" ; et comme ils s'y passent de nombreuses réactions chimiques naturelles, il nous semble naturel d'absorber moultes produits chimiques artificiels pour nous soigner.

Mais j'ai découvert depuis quelques semaines, une nouvelle façon d'aborder les pathologies. Quand je parle d'origine mentale (cf titre du sujet), il ne s'agit pas seulement d'effet placebo ou de l'effet du moral sur une guérison. Les pathologies seraient toutes provoquées par un trouble émotionnel, y compris les accidents.
Par exemple, lorsque je m'étais faite mal au pied il y a qq semaines (c'est là qu'on m'a parlé de ça), j'avais été troublée d'une remarque que je m'étais faite à moi-même : le pied est le contact avec la Terre (je sais, c'est bête comme réflexion, mais sur le moment, ça m'avait troublée d'être "séparée de la Terre"). Et ma patronne me file un bouquin de métamédecine humaine : selon cet ouvrage, effectivement, le pied nous lie à la Terre...donc à notre mère. Je ne vais pas déballer ma vie privée, mais j'aurais donc une séparation avec ma Maman, à ce moment.


Concernant les chevaux, j'ai déjà rencontré un cheval de club, qui avait une affreuse dermite estivale avec son propriétaire. Il le vend à un club il y a 3 ans car il en avait marre de sa maladie.
Nous avions pu constater que cet homme était très dur et exigeant avec lui (en le croisant en promenade, car il n'était en pension chez nous : de toute façon, nous n'aurions pas voulu de lui tellement il semblait désagréable)
Le club était en zone humide (une rivière longe les prés, et en hivers, leur surface est divisée par 2 car ils sont inondé d'1m par endroit !). C'est dire, si nous étions un peu dépité car un cheval gratteux à soigner, c'est galère (les personnes concernées confirmeront). Et bien l'été suivant : il a fait une toute petite gratte. Et l'été dernier : rien du tout !!! Pourtant, ça grouillait de bestioles piquantes... Shocked Il a fini l'été avec une belle et longue crinière. afro

Et son ancien propriétaire ? Il a acheté un autre cheval "pas malade" : c'était un de ses critères de sélection. Et bien, il a déclaré une dermite estivale bien carabinée. Et je pense que le cheval n'était pas malade à l'achat, mais que le travail avec cet personne l'a rendu malade.
En métamédecine, les maladies de peau en général concerne les problèmes relationnels. Ce cheval avait un grave trouble relationnel, issu de la relation avec son cavalier. Ce trouble relationnel disparait : la maladie aussi.

Une jument déclare un cancer...presque en même temps que sa cavalière.

Et si nous avons plusieurs animaux présentant des pathologies différentes, ils exprimeraient différentes facettes de nos troubles intérieurs, liés à nos émotions et notre mental.

Au début, ça me laissait franchement comme la fosse (sceptique). Mais je rencontre de plus en plus de cas qui pourraient confirmer tout celà. Du coup, je trouve que c'est d'autant plus troublant que je ne voulais pas y croire.
Houlàlà...je suis troublée. alien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: origine mentale des maladies physiques   Mar 6 Déc 2011 - 10:37

Intéressant.

Cette histoire de pieds par exemple, me semble très hautement symbolique, voire psychanalytique: je ne sais pas si le cheval est sensible à ces considérations (que personnellement, je trouve un peu "conceptuelles").
Ma foi, exactes ou pas, si ces conceptions peuvent nous aider dans notre représentation de la maladie et à réagir dans le bon sens, pourquoi pas.

Je ne suis vraiment pas adepte du chimique non plus, ni de la manière dont la médecine considère la maladie, mais je pense aussi qu'un mode de vie sain, pas coupé du contact avec la Vie,prévient bien des pathologies... ou du moins nous permet de vivre avec.

Revenir en haut Aller en bas
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: origine mentale des maladies physiques   Mar 6 Déc 2011 - 18:12

Il me semble que vous faites allusion à ce que j'appelle la somatisation: un mal être psychique qui, pour être supportable et empêcher l'individu de devenir fou, se transpose au physique.
Tout le monde connais les expressions « en avoir plein le dos » , « il me pompe l'air » « j'en ai des boutons » « ça me gonfle » ect qui sont les précurseurs d'un état physique. Les chevaux qui sont des hypersensibles sont d'autant plus réceptifs à leur environnement que leur corps et leur fonctions se sont simplifiées avec l'évolution ce qui les rend extrêmement manipulables dans le bon et le mauvais sens du terme. Rolling Eyes

Votre analyse du cas de la dermite est pertinente, mais elle s'explique aussi par des causes plus terre à terre. Un problème de peau, s'il est révélé par un environnement particulier, présence d'insectes, est surtout lié à un problème d'excrétion, d'évacuation des toxines qui peut provenir d'un dysfonctionnement des intestins (médecine chinoise) ou du foie médecine occidentale. Les arabes prétendent que le foie est le siège des émotions, alors que c'est le cœur chez nous, et que pour les chinois chaque émotion est lié à un organe particulier. Toujours est-il que si ce propriétaire a des chevaux successif et non apparentés , issus de lignées différentes, atteint de dermite; il peut déjà commencer par remettre en cause sa façon de les nourrir et plus généralement sa façon de les traiter.
La dermite est certainement la face visible de l'iceberg et le comportement du propriétaire n'est pas à négliger, loin de là. Mais son changement de comportement ne pourra certainement pas seul guérir son cheval. Si le cheval a guéri chez vous, vous l'avez sorti d'un environnement stressant et nourrit certainement différemment.

Car s'il est vrai que j'adhère entièrement à ce que vous dites: les chevaux sont le réceptacles de nos émotions et sont capables de développer des pathologies que notre « état » leur transmettent; j'ai appris, à me méfier des thérapeutes qui cherchent systématiquement à « psychanalyser » le propriétaire pour justifier leur incompétence à soigner le cheval.
J'en profite pour lancer un appel: je recherche un ostéopathe compétent en manipulations structurelles et énergétiques ou shiastu ou acuponcture et qui se déplace en plus car un trajet en van peut anéantir le bénéfice de manipulations correctes. Il est dispensé de me psychanalyser, il risque d'y avoir trop de travail. lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quatuor

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 20/09/2011
Age : 47
Localisation : Vendôme

MessageSujet: Re: origine mentale des maladies physiques   Mer 7 Déc 2011 - 10:16

Muriel Le Mestric a écrit:


Au début, ça me laissait franchement comme la fosse (sceptique).

sauf que la fosse est septique et pas sceptique !!!
Very Happy

j'ai pas pu m'en empêcher !

Je reviens pour commenter plus sérieusement Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://12beauregard.com
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: origine mentale des maladies physiques   Mer 7 Déc 2011 - 10:27

Et oui...et il est dommage que les gens ne prennent pas plus de soin à vérifier leur orthographe (quitte à se faire aider par un correcteur, présent sur tous les bons ordinateurs)................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quatuor

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 20/09/2011
Age : 47
Localisation : Vendôme

MessageSujet: Re: origine mentale des maladies physiques   Mer 7 Déc 2011 - 10:34

Cette approche de la santé n'a rien de métaphysique ou paranormale ou je ne sais quoi.

Il n'y a qu'à s'intéresser de plus près à la médecine chinoise traditionnelle.

Je ne suis pas spécialiste, mais en revanche complètement "convertie" à cette approche depuis que j'ai découvert le shiatsu.

Exemple perso : il y a deux ans, je souffre d'une hanche. Monter à cheval devient un supplice, m'installer en voiture etc. Je multiplie les séances chez le kiné-ostéo, qui me charrie en me parlant de future prothèse, que je suis une bonne candidate pour... Il me dit que j'aurais ce problème toute ma vie, que je vais devoir faire avec etc.
Gros coup au moral ! 40 ans à peine, déjà handicapée.
Et puis je vais en consultation shiatsu. La praticienne en question me connaît bien, c'est une amie, elle sait que j'ai des problèmes avec mes parents (mon père très âgé hospitalisé...). Et elle m'explique simplement qu'en médecine chinoise, les jambes et les hanches symbolisent père et mère, et que je suis peut-être "déséquilibrée". Et elle ajoute "parfois, il suffit de le savoir pour que ça aille mieux".
Les symptômes ont disparu en quelques jours. Je n'ai plus jamais eu mal.

Pour avoir réussi à débarrasser mes enfants de soucis (sinusites à répétition..) par l'homéopathie, là où l'allopathie était un échec, je suis de plus en plus convaincue par les médecines dites alternatives.

Quant à la puissance du cerveau, David Servan Schreiber avait une théorie là dessus... Mais il est décédé. Crying or Very sad

L'allopathie a à mon avis atteint ses limites. C'est une médecine "mécanique" qui répare d'un côté, en cassant de l'autre. Il n'y a aucune approche globale de l'individu, humain ou animal. Il y a de plus en plus de spécialistes qui ne regardent plus que l'organe ou l'articulation qui les intéresse...



Dernière édition par Quatuor le Mer 7 Déc 2011 - 10:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://12beauregard.com
Quatuor

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 20/09/2011
Age : 47
Localisation : Vendôme

MessageSujet: Re: origine mentale des maladies physiques   Mer 7 Déc 2011 - 10:35

yveskatz a écrit:
Et oui...et il est dommage que les gens ne prennent pas plus de soin à vérifier leur orthographe (quitte à se faire aider par un correcteur, présent sur tous les bons ordinateurs)................

Cette faute-là passe au travers de tous les correcteurs orthographiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://12beauregard.com
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: origine mentale des maladies physiques   Mer 7 Déc 2011 - 12:35

Je sais bien, mais il y en a d'autres qui pourraient être corrigées....Mais là n'est pas le sujet de ce post!..................... geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: origine mentale des maladies physiques   Mer 7 Déc 2011 - 15:34

Vous avez raison tous les 2 mais je vous trouve injustes, Muriel le Mestric faisait un jeu de mots, donc ça ne compte pas. Bien sûr, la moindre des politesses est d'écrire sans faute mais tout le monde n'a cette compétence. Malgré mes relectures avant de poster je laisse passer des fautes de grammaire, de syntaxe... inexcusables qui me sautent aux yeux quand par hasard je relis mes propres pots sur le forum. Encore un domaine dans lequel je n'excellerai jamais. Bienheureux ceux qui ne se contentent que de fautes de frappe. Pitié et indulgence pour les autres! pale

Quatuor:
Oui aux médecines alternatives. cheers
Je les pratique sur les chevaux après les avoir testées sur moi. J'ai découvert à mes dépends que, comme dans tous les domaines, les compétences varient selon les praticiens. Une mauvaise acuponctrice a aggravé mes souffrances au lieu de les soulager. Cette expérience a eu l'avantage de me faire découvrir les méridiens d'énergie sur mon propre corps bien mieux que par les planches anatomiques d'un ouvrage spécialisé. Une expérience négative peut avoir des avantages. tongue
Ces médecines sont à la mode et de nombreux praticiens s'installent sans compétences réelles, donc à nous de faire le tri, surtout lorsqu'il s'agit des chevaux. Trouver un bon ostéopathe est aussi difficile que de trouver un bon maréchal. Mais surtout, ne rejetons en vrac les apports de notre propre culture, un bon chirurgien peut aussi sauver des vies et la vaccination et les antibiotiques ont également leur utilité. Mais comme pour tout le reste il faut savoir s'en servir à bon escient, avec modération drunken et en toute connaissance de cause et d'effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quatuor

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 20/09/2011
Age : 47
Localisation : Vendôme

MessageSujet: Re: origine mentale des maladies physiques   Mer 7 Déc 2011 - 17:50

fraxinus a écrit:
Vous avez raison tous les 2 mais je vous trouve injustes, Muriel le Mestric faisait un jeu de mots, donc ça ne compte pas. Bien sûr, la moindre des politesses est d'écrire sans faute mais tout le monde n'a cette compétence. Malgré mes relectures avant de poster je laisse passer des fautes de grammaire, de syntaxe... inexcusables qui me sautent aux yeux quand par hasard je relis mes propres pots sur le forum. Encore un domaine dans lequel je n'excellerai jamais. Bienheureux ceux qui ne se contentent que de fautes de frappe. Pitié et indulgence pour les autres! pale

Quatuor:
Oui aux médecines alternatives. cheers
Je les pratique sur les chevaux après les avoir testées sur moi. J'ai découvert à mes dépends que, comme dans tous les domaines, les compétences varient selon les praticiens. Une mauvaise acuponctrice a aggravé mes souffrances au lieu de les soulager. Cette expérience a eu l'avantage de me faire découvrir les méridiens d'énergie sur mon propre corps bien mieux que par les planches anatomiques d'un ouvrage spécialisé. Une expérience négative peut avoir des avantages. tongue
Ces médecines sont à la mode et de nombreux praticiens s'installent sans compétences réelles, donc à nous de faire le tri, surtout lorsqu'il s'agit des chevaux. Trouver un bon ostéopathe est aussi difficile que de trouver un bon maréchal. Mais surtout, ne rejetons en vrac les apports de notre propre culture, un bon chirurgien peut aussi sauver des vies et la vaccination et les antibiotiques ont également leur utilité. Mais comme pour tout le reste il faut savoir s'en servir à bon escient, avec modération drunken et en toute connaissance de cause et d'effet.

Oui oui et encore oui cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://12beauregard.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: origine mentale des maladies physiques   Jeu 8 Déc 2011 - 9:58

Que ce soit pour nous ou pour nos animaux, on sollicite souvent l'avis (quand ce n'est pas la permission) du médecin ou du vétérinaire pour des choses qui sortent de leur domaine de compétence.

fraxinus a écrit:
Je les pratique sur les chevaux après les avoir testées sur moi.
Excellent! Very Happy Nous sommes au moins deux "tarées" à le faire. Laughing
(ou comment j'ai découvert le goût immonde de l'harpatophytum, ou l'unique effet que m'ont produit les fleurs de Bach: de savoureuses vapeurs de cognac dans le nez! Very Happy pas désagréables à mon goût je l'avoue lol! , mais ça m'a totalement dissuadée d'essayer le rescue sur une de mes juments)


Revenir en haut Aller en bas
Quatuor

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 20/09/2011
Age : 47
Localisation : Vendôme

MessageSujet: Re: origine mentale des maladies physiques   Jeu 8 Déc 2011 - 11:05

Ah moi j'aime bien le Rescue (mais j'aime bien aussi l'effet du Cognac drunken )
Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://12beauregard.com
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: origine mentale des maladies physiques   Jeu 8 Déc 2011 - 17:50

fraxinus a écrit:
Mais comme pour tout le reste il faut savoir s'en servir à bon escient, avec modération drunken et en toute connaissance de cause et d'effet.
Encore faut-il pouvoir se renseigner fiablement : on entend tellement tout et son contraire. Comment savoir où est le vrai du faux ? Pas forcément "au milieu".

Mes patrons sont farouchement anti-vaccins : même leurs enfants n'ont été vacciné contre rien du tout !
Evidemment, c'est idem pour les chevaux et eux-mêmes.
Ils disent qu'ils se sont renseignés...et on décidé en connaissance de cause.

Ils se soignent notamment avec les Fleurs de Bach, dont l'homme de la maison est un professionnel : des gens viennent le consulter pour ça...et un entretien de base dure 2 heures pour déterminer la ou lesquelles conviennent ! Peut-être que si ça ne vous a rien fait, c'est que les fleurs n'étaient pas adaptées à vos besoins. Le Rescue concerne, il me semble, les crises de stress : donc utilisées hors de ce contexte particulier, le produit n'aura aucun effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: origine mentale des maladies physiques   Ven 9 Déc 2011 - 9:06

Muriel Le Mestric a écrit:
Encore faut-il pouvoir se renseigner fiablement : on entend tellement tout et son contraire. Comment savoir où est le vrai du faux ? Pas forcément "au milieu".
Tout est vrai, ainsi que son contraire. Laughing
Il se colporte tellement de choses et d'autres sur internet, que les gens gobent, citent ou font suivre sans rien vérifier par eux-mêmes, puis d'autres, et ainsi de suite... en un clin d'oeil, une "info" se retrouve diffusée de partout et impossible à stopper, sans qu'il n'y ait forcément aucun fond de vérité en-dessous. C'est très difficile de vérifier et de situer exactement ce qu'on lit: quelle est la compétence de celui qui écrit, sur quoi se fonde-t-il, pourquoi diffuse-t-il cette info, dans quel intérêt...
N'importe qui peut publier de l'information, et sa circulation est incontrôlable: c'est à double-tranchant.

Citation :
Le Rescue concerne, il me semble, les crises de stress : donc utilisées hors de ce contexte particulier, le produit n'aura aucun effet.
C'est dans ce contexte que je l'ai testé sur moi.
A te lire, je me demande si c'est réellement le "produit" lui-même qui fait effet, ou bien ces deux heures d'entretien que tu évoques, où la personne exprime et évacue ses tensions, émotions, etc. Rien que ça, cela débloque déjà bien des problèmes, quand bien même les fleurs de Bach n'auraient pas plus d'effet que de l'eau minérale.
Rien ne dit qu'un cheval ne réagira pas de la même manière, si au lieu de le traiter comme à l'accoutumée, on le regarde, l'examine, prend soin d'écouter ses réactions...
Revenir en haut Aller en bas
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: origine mentale des maladies physiques   Ven 9 Déc 2011 - 17:23

en toute connaissance de cause et d'effet...
Muriel le Mestric a écrit:
Mes patrons sont farouchement anti-vaccins : même leurs enfants n'ont été vacciné contre rien du tout !
Evidemment, c'est idem pour les chevaux et eux-mêmes.
Ils disent qu'ils se sont renseignés...et on décidé en connaissance de cause.

Ils ont fait un choix en évaluant les avantages et les risques de la vaccination d'un point de vue médical. Mais dans le cas de vaccination, le point de vue légal est également à prendre en compte. Il me semble que la vaccination des enfants, dans le cadre de l'éducation nationale, est obligatoire et n'en est-il pas de même pour les chevaux d'un établissement ouvert au public? En refusant de vacciner leur chevaux il prennent le risque en cas de procédure (en cas d'accident, les assurances y ont souvent recours) de se retrouver à assumer seuls les frais matériels. Mais c'est un choix que chacun est en droit de faire dans une démocratie, s'il veut et peut en assumer toutes les conséquences. Wink

Muriel le Mestric a écrit:
Ils se soignent notamment avec les Fleurs de Bach, dont l'homme de la maison est un professionnel :

Voilà un domaine dans lequel vous pouvez vous « former ».Profitez-en pour vous forger une opinion personnelle sur le sujet.

Les fleurs de Bach change un état d'âme négatif en positif; ce qui nécessite une parfaite connaissance du patient. Comme NathalieG je pense que l'écoute attentive du « malade » est une aide en soi pour l'amélioration de son état. Mais les fleurs de Bach peuvent être efficaces et utiles et parfois à double tranchant.
Elles agissent discrètement au bout d'un temps plus ou moins loin selon les chevaux.
Si vous administrez mélèze à un cheval qui manque de confiance en lui, le résultat peut parfois dépasser les espérances. Rolling Eyes
Si le cheval est dans un milieu botanique assez riche il peut indiquer lui-même qu'elles sont les « fleurs » qui lui conviennent. Chêne, saule, hêtre, pin, charme, tremble,centaurée, chicorée...ect pour les plus courantes. Les chevaux se soignant par les plantes, écorce de saule comme anti inflammatoire, ils leur arrivent de préférer les feuilles ou mieux les bourgeons nettement moins riches en acide salicylique et c'est ce qui m'a amené à penser que le Dr Bach avait peut être eu une juste intuition.
Suite à l'insistance d'un cheval à manger des feuilles de chêne je lui ai administré « chêne », ce qui a eu l'effet recherché, entre autres d'arrêter de manger des feuilles de chêne. rabbit
Par contre si un cheval est stressé parce qu'il a un blocage de C1 les « fleurs de Bach » n'auront que peu ou pas d'effet ou encore un effet qui s'arrêtera dès qu'on cesse l'administration de la « fleur » tant que le blocage sera présent.
Personnellement j'y réagis, (mais mon problème est surtout de trouver un « truc » auquel je sois capable de ne pas réagir tongue ) mon entourage s'en est rendu compte avant moi, car pour s'en rendre compte soi même, il faut un minimum de recul par rapport à sa propre situation. Smile
Ceci dit concernant « rescue » je préfère « arnica » en homéopathie. Mais tout est une question de sensibilité personnelle et de « foi ». jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: origine mentale des maladies physiques   Jeu 15 Déc 2011 - 17:12

Nathalie, certains vaccins sont obligatoires lorsque les chevaux sont en contact avec d'autres, lors de compétitions, de rassemblements de randonneurs, de saillies, etc...
Ca n'est pas le cas de ceux-ci.
Après, si un accident de clôture les met en contact avec un autre cheval et qu'une maladie se déclare, je ne sais pas...je ne vois pas ce que les assurances prendraient ou pas en charge. De toutes façon, le boulot des assurances, c'est de se faire du fric : alors elles cherchent le moindre prétexte se décharger de leurs obligations.

Je connais un autre établissement qui a choisi de ne pas vacciner leurs 200 équidés...par pure rentabilité vétérinaire (quitte à perdre qq poneys du tétanos dans des conditions horribles). J'en avais parlé il y a qq temps sur le forum...


En tout cas, je ne pensais pas que ce sujet apporterait autant de réponses ! Merci à vous...mais je vous en prie, continuez !


Pour la consultation concernant les fleurs de bach, il me semble que c'est en vente libre en pharmacie : dans ce cas, soit on connait bien, soit on prend un produit qui n'est peut-être pas le mieux adapté. Ou on n'en connait pas le "fonctionnement" ?

Fraxinus a bien précisé que la fleur de Bach renforce le coté positif d'un "défaut", d'un état d'âme. Par exemple, qq'un qui a peur verra la fleur renforcer son courage. Mais c'est à la personne de chercher l'origine de sa peur et de travailler dessus : la fleur aide, mais ne fait pas tout.
C'est un travail de la Conscience chez l'humain. Chez l'animal, il se fait dans l'Inconscient.
Ca n'est pas un traitement symptomatique comme en médecine allopatique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: origine mentale des maladies physiques   Ven 16 Déc 2011 - 17:57

@ Muriel Le Mestric
Les vaccins , c'était moi! Une cavalière mordue par un cheval menaçait de porter plainte si celui-ci n'était pas vacciné contre la rage. Comme il l'était, elle a du trouver un autre exutoire à sa colère. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: origine mentale des maladies physiques   Dim 18 Déc 2011 - 16:35

Muriel le Mestric a écrit:
Mais c'est à la personne de chercher l'origine de sa peur et de travailler dessus : la fleur aide, mais ne fait pas tout.
C'est un travail de la Conscience chez l'humain. Chez l'animal, il se fait dans l'Inconscient.
Ca n'est pas un traitement symptomatique comme en médecine allopatique.


Les fleurs de Bach aident à « soigner » des émotions: peurs, incertitudes, manque d'intérêt pour le présent, solitude, hypersensibilité aux autres, découragement ou désespoir, sensibilité à ce que vivent les autres; ceci est juste un essai de classification des diverses émotions.
Une aide extérieure est donc nécessaire à l'humain pour arriver à cerner ses émotions et les faire passer du niveau inconscient à la conscience. C'est donc au cavalier de prendre conscience des états émotifs de son cheval et de les analyser pour trouver le remède approprié. D'où la complexité d'utilisation de tel remèdes. (5 remèdes concernant les différentes manifestations de peurs). flower

Mais ce sujet: de l'origine mentale des maladies peut amener d'autres réflexions sur le processus de guérison.

En cas de traumatisme, maladie, accident, effort, le cerveau envoie des signaux de préservation pour mettre les partie lésées à l'abri de mouvement s qui risqueraient d'aggraver le mal, position antalgique, locomotion antalgique. Par exemple le cheval boite pour préserver le membre lésé et compense sur d'autres membres. Mais il arrive que, malgré la guérison du membre boiteux, le cheval conserve les compensations antalgiques qu'il avait mise en place, il garde la mémoire de la douleur. Encore une origine mentale.
Si le cheval est connu pour avoir une bonne mémoire, il s'agit ici de la « mémoire du corps » ou de la « mémoire inconsciente » .
Exemple: un cheval de 5ans avait une fistule dentaire à gauche, il a fallu que l'abcès perce pour que le propriétaire s'en rende compte et le fasse opérer. Après plusieurs séances d'ostéopathie pour libérer le corps de toutes les compensations mise en place au cours des années, ce cheval reprenait au travail systématiquement son ancienne locomotion. Il avait conservé la mémoire de la douleur. Ce qui m'a posé de gros problèmes de rééducation quand je m'en suis occupée lorsqu'il avait 7 ans et que j'ignorais tout de ce phénomène à ce moment là. Comment conduire la rééducation d'un cheval qui garde la mémoire de la douleur? Question

Ce problème de mémoire de la douleur se pose dans des cas moins complexes.
Une trotteuse refusait toute indication de main au galop en extérieur pour rétrograder ou tourner. Pas de soucis me direz vous il reste la voix, l'assiette, les ennasures. Mais son propriétaire utilisait un mors et ses mains. Après moult cogitations j'en avais déduit qu'elle devait prendre le galop en course et se faire punir dans la bouche, donc qu'elle avait gardé la mémoire de la douleur et faisait tout pour la contrer. Il s'agissait de la reprogrammer. Il faut dire qu'elle se comportait très bien en longe et en carrière, galop calme et cadencé et arrêt du galop. Son propriétaire la montait uniquement en extérieur. Donc pour arriver à lui faire comprendre que le mors ne servait qu'à indiquer ce que l'assiette et la voix lui intimait, le jour où elle a accepté la plus petite indication du mors en plus des autres pour s'arrêter dehors, je suis descendue immédiatement, et je l'ai dessellée. Nous sommes rentrées à pied, moi portant la selle. rendeer

Cette histoire de mémoire de la douleur est une entrave importante à la décontraction. mais nécessite-elle une connaissance de l'origine de la douleur pour conduire une rééducation du cheval?
L'homéopathie en très haute dilution est parfois nécessaire, mais son utilisation peut s'avérer risquée. Comment conduire le travail dans ces conditions? Cette jument m'avait fait comprendre qu'il fallait changer les méthodes de travail (longe, carrière avec mon instructeur) ce qui avait grandement aider à préparer l'extérieur. Mais dans le cas d'un cheval qui a déjà connu le « travail normal » comment procéder? Le but de la déprogrammation est de faire comprendre que les mouvements demandés peuvent s'effectuer sans douleur, or l'appréhension de la douleur suffit à provoquer des contractions et donc de la douleur. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: origine mentale des maladies physiques   

Revenir en haut Aller en bas
 
origine mentale des maladies physiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les maladies que vos chevaux ont eues
» LES MALADIES et LES SOINS
» LES MALADIES DU CHON
» maladies plantes vertes
» origine tourterelle par rapport a la bague

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Sciences hippiques et équitation :: Connaissance du cheval-
Sauter vers: