CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 L'Equitation de tradition Française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Equitation de tradition Française   Ven 23 Déc 2011 - 13:24

La chasse au renard virtuel, alors. Very Happy

Je pense que cette étape a son importance au même titre que les deux autres (et même plus: entre les deux autres) ... indépendamment de ce que l'on peut penser de la chasse et des chasseurs.

Un bon cheval d'extérieur = devenir d'abord un bon moyen de transport: passer partout avec un cavalier sur le dos, aller de l'avant, développer les allures et l'endurance, être à l'écoute et aux ordres de son cavalier.
Transporter un cavalier est la fonction première d'un cheval, il devrait avant toute chose devenir déjà bon à cet usage.

Un bon cheval de chasse: développer l'impulsion, la franchise, la réactivité, une générosité sans réserve et une confiance absolue dans son cavalier.

Quand on a tout cela ... on n'a "plus grand chose" à enseigner au cheval dans le manège geek , je veux dire hormis le travail d'école proprement dit?

Enfin, comme ça que je comprends cette citation. Smile


Revenir en haut Aller en bas
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: L'Equitation de tradition Française   Ven 23 Déc 2011 - 17:32

Ô zabot appeler fraxinus à la rescousse n'est pas forcément une bonne idée. Un cancre n'a que le mérite d'être bavard c'est bien connu. lol!

D'Aure , cavalier d'extérieur, était l' élève le plus renommé d'Abzac dernier représentant de l'Ecole de Versailles rendu célèbre par sa position , la délicatesse de ses aides la douceur dans l'emploi des moyen de domination du cheval. D'Aure préféra briller par sa capacité de dompter les chevaux et de pratiquer l'équitation de chasse de course ou de steeple. Il avait un talent indiscutable pour l'improvisation qui fut souvent à l'origine de ses brutalités tant sur des jeunes chevaux que sur des sujets d'élite. Il tirait orgueil de ne pas être un dresseur de chevaux:. « ..ma prétention , du reste , n'a jamais été d'être un dresseur de chevaux; j'ai celle, seulement, de savoir juger ceux qui sont plus ou moins bien mis... ». La conservation des chevaux n'était pas son souci principal, il disait souvent: « la mère des chevaux n'est pas morte ». le Baron de Vaux dit de lui: « Oui, le comte d'Aure a été un splendide improvisateur, bien fait pour stupéfier les spectateurs; mais pour de véritable connaisseurs, il n'obtint des résultats que par des effets de force, une brutalité sans égale qui terrifiait le cheval qu'il montait. » Bref , un personnage peu sympathique, et comme j'ai « mes têtes » en vraie tête de lard que je suis , je n'ai pas lu son livre. Na!
C'était la réponse d'un cancre bavard. pirat
Un cheval d'extérieur, un cheval de chasse puis un cheval d'école, mais c'est d'une logique implacable, mon cher Watson. Laughing

La Guérinière a écrit:
ce n'est pas seulement dans les bornes d'un manège qu'il faut accoutumer un cheval de guerre à tout ce que nous venons de dire, il faut souvent l'exercer en pleine campagne et dans les grands chemins. Pourrait-on, avec un peu de jugement, avancer qu'un cavalier capable de pratiquer les principes d'une bonne écoleet par lesquels il est en état de juger de la nature de son chevalet de lui donner un air, n'a pas plus de facilité encore pour rendre obéissant celui qu'on destine à la guerre, et pour étendre et donner de l'haleine à celui qu'il juge propre pour la chasse , puisque ce ne sont là que les premiers éléments de l'art de monter à cheval?
Dans le chapitre « des chevaux de chasse » il explique le galop à faux et le saut.
La Guérinière a écrit:
une autre qualité que doit avoir un cheval de chasse, c'est de savoir franchir les haies et les fossés, afin de ne pas demeurer en chemin lorsqu'on rencontre quelqu'un de ces obstacles
suit une progression de l'apprentissage du saut qu'il reprend à M. de la Broue (XVème siècle).
Donc un cheval de chasse serait assimilable à un cheval de CCE? Question Question Question

Pour en revenir à notre énigme: Commencer d'Aure..... et tenter de faire avancer le schmilblick rendeer
Comme le disait Zabot29 D'Aure: impulsion, franchise , régularité
Son successeur (pas direct) à la tête de Saumur, le général L'Hotte rédige l'Instruction à cheval du Règlement de 1876 pour la Cavalerie, dans la plus pure orthodoxie d'Auriste.
Alors après impulsion, franchise, régularité; calme, en avant, DROIT?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zabot29

avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 15/12/2011

MessageSujet: Re: L'Equitation de tradition Française   Ven 23 Déc 2011 - 19:12

bon, entre D'Aure le brutal et Baucher , imbu de lui-même , on n'est pas gâtés côté caractères .. pas étonnant qu'ils se soient fâchés ...
cependant, il est d'illustres personnages hautement insupportables qui peuvent nous apporter quelques bienfaits si on met de côté leurs défauts ...
Le général l'Hotte a semble t-il écrit un ouvrage comparant les 2 méthodes qui nous aurait bien aidé, mais ça non plus, c'est pas facile à trouver
Concernant d'Aure, quelques citations trouvées sur le site du cadre Noir sur lesquelles on aurait du mal à cracher :
« ... un cheval franc devant lui... droit devant lui... »
« Pensez au mouvement que vous voulez exécuter, et vous verrez que cela ira tout seul. »
« Travaillez et vous trouverez. »
« Toujours contrebalancer les effets de la main par l'action des jambes, varier les résistances (de la main) mais ne jamais abandonner son contact avec la bouche. »
« ... pour posséder un cheval, l'accord des mains et des jambes est indispensable. »
« Il en est du cheval comme d'un bateau, on le mène par les deux bouts. »
« Moins on en fait, mieux on fait. »

j'aime bien le "travaillez, et vous trouverez " ... ça nous aide beaucoup ...
par contre, il n'a pas du faire beaucoup de bateau pour le comparer à un cheval ...

l'Hotte dit aussi en substance: "d'Aure propose une équitation simple et facile à appliquer, mais un peu bornée ..."

n'y aurait-il pas une contradiction entre "toujours contrebalancer les effets de la main par l'action des jambes" et le "main sans jambe, jambe sans main" de Baucher ...un début de piste ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: L'Equitation de tradition Française   Ven 23 Déc 2011 - 19:54

Quand j'énonce "commencer d'Aure et finir Baucher", il ne faut pas prendre à la lettre les techniques de ces deux écuyers.................
Commencer D'Aure, c'est avoir un cheval en avant, franc quel que soit le terrain et travaillant en extension musculaire, pour venir se poser délicatement sur son mors................
Finir Baucher, c'est pratiquer tous les exercices de gymnastique, pour obtenir l'assouplissement de l'arrière-main, c'est avoir l'allègement du bout de devant et la décontraction de la mâchoire, c'est obtenir du cheval qu'il vienne en main.
D'Aure, c'est travailler un cheval dans son équilibre horizontal, Baucher c'est travailler un cheval dans un équilibre sur les hanches...............
Raccourci un peu simpliste, mais qui permet à tout un chacun de faire en fonction de ses capacités et de celles du cheval...........

Autre avis sur l'équitation française:
http://documentation.equestre.info/index.php?option=com_content&view=article&id=99:pour-une-nouvelle-equitation-a-la-francaise-&catid=12:dossiers&Itemid=109

Et prochainement,(après les fêtes!): L'équitation française, mon choix de coeur et de raison par Pierre Durand (ancien écuyer en chef du Cadre Noir)...................... geek

JOYEUX REVEILLON DE NOEL A TOUTES ET TOUS, CAVALIERS ET CHEVAUX!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zabot29

avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 15/12/2011

MessageSujet: Re: L'Equitation de tradition Française   Ven 23 Déc 2011 - 20:40

ah ! merci Yves de couper court à nos élucubrations cavalières ( sans quoi on aurait passé un mauvais réveillon...) et de préciser le sens de votre "précepte" ( bon, finalement, on n'en était pas si loin, tout est une question de vocabulaire .. Smile )
Et deux fois merci, car je me suis beaucoup amusée à rechercher dans les pages de ce fabuleux outil qu'est Internet de quoi pallier à mon ignorance crasse en matière d'équitation classique . J'ai appris plein de choses , et pour fêter ça je vous offre ( enfin, à ceux ou celles qui ne connaissaient pas encore) la lecture de la première rencontre entre d'Aure et Baucher relatée par Maxime Gaussen , (qui confirme quand même que d'Aure n'était pas très délicat avec ses chevaux...)

http://www.piaffer.org/Maxime_Gaussen_La_rencontre_de_d_Aure_et_Baucher/


bonnes fêtes de Noël à tous et toutes, et n'abusez pas du chocolat (quoique...) !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zabot29

avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 15/12/2011

MessageSujet: Re: L'Equitation de tradition Française   Ven 23 Déc 2011 - 21:28

Intéressant cet article sur la nouvelle équitation française (c'est la première fois que je vois comparé la locomotion du cheval et celle de la poule ...lol)
Du coup ça m'a permis aussi de découvrir ce site passionnant que je ne connaissais pas non plus (ah, je sens que je vais prendre du plaisir à le parcourir - 3 fois merci Yves..)
J'y ai découvert un petit écrit de Baucher absolument savoureux, pas trop long à lire, qui met en scène un échange entre Hippo-Theo, un cavalier et son cheval...
http://documentation.equestre.info/index.php?option=com_joodb&view=article&joobase=16&id=21%3Abaucher-francois-1796-1873-et-pellier&Itemid=121
bonne lecture ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: L'Equitation de tradition Française   Sam 24 Déc 2011 - 15:48

Merci à tous les deux pour ces lectures très intéressantes. J'étais complètement à « coté de la plaque » pour l'énigme; encore un de mes défauts: pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué. drunken


Suite à la lecture de l'article de Franchet d'Esperey, la clé de l'équitation de Tradition Française serait la mise en main et la descente des aides? Question Question Question

@zabot29
Oui, maîtresse , vous avez raison concernant les conseils de M'sieur Daure. Parole de cancre.
Mais suivriez- vous les conseils d'un casseur de chevaux contemporain? Je préfère ceux qui mettent en avant le respect du cheval, par chance ils existent. Remarque à prendre au second degré bien sûr. lol!
Joyeux Noël à tous ! santa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zabot29

avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 15/12/2011

MessageSujet: Re: L'Equitation de tradition Française   Sam 24 Déc 2011 - 20:22

entièrement d'accord Fraxinus, sûrement que si j'en rencontrait un , de casseur contemporain, j'aurais plutôt envie de lui casser la g....

joyeux noël avec plein de carottes pour nos gentils compagnons à 4 pattes !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Equitation de tradition Française   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Equitation de tradition Française
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Association Française pour une Equitation Sans Mors
» Polyomavirus et/ou mue française
» Revue Française des Cichlidophiles - Mensuel - n° 302 - Octobre 2010
» La faverolles française naine
» Heros efasciatus rivière Comté (Guyane française)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Sciences hippiques et équitation :: Techniques équestres-
Sauter vers: