CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 L'Equitation de tradition Française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: L'Equitation de tradition Française   Ven 9 Déc 2011 - 17:31

Je me rends compte que je suis peut-être hors sujet par rapport à la question d' yvezskatz pale . Dans ma hâte d'étaler ma culture; n'oublions pas, « la culture c'est comme la confiture , moins on en a, plus on l'étale! clown  » j'ai omis de répondre à ce que j'entendais par l'équitation classique d'aujourd'hui. Embarassed
L'équitation classique d'aujourd'hui est, pour moi, celle qu'on apprends dans les clubs, centres équestres, écoles d'équitation, bref l'équitation qui n'est pas « naturiste », « éthologique », « nouveaux maîtres » & co, donc l'équitation des manuels de la fédération française d'équitation des éditions lauvauzelle et Maloine: être cavalier galops 5,6,7, chez Lavauzelle et préparer ses examens programme officiel chez Maloine.
Il me semblerait intéressant de voir ce qui subsiste de l'héritage des « anciens » dans l'enseignement officiel d'aujourd'hui, ou comment éclairer l'enseignement d'aujourd'hui de la lumière des anciens. sunny

Travailler un cheval selon la méthode particulière d'un ancien est certes très intéressant mais je crois que d'autres bien plus compétents que moi ce sont chargés de ce genre d'étude. confused
Dans l'enseignement, justifier une progression par l'expérience pratique est indispensable mais il me paraît sensé de connaître également l'épistémologie (étude de l'histoire, des méthodes, des principes) de la « sciences » qui est enseignée pour justifier la progression suivie. Savoir d'où l'on vient pour savoir où l'on va. Smile
En France nous sommes sensés apprendre l'Équitation de Tradition Française, surtout maintenant qu'elle reconnue par l'Unesco. Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Equitation de tradition Française   Mar 13 Déc 2011 - 17:09

Opposer l'équitation classique aux "nouveaux maîtres", je ne suis pas sûre que l'on puisse le faire dans tous les cas...
Par exemple, si on prend Baucher, son chapitre consacré au travail à pied dans l'édition de 1874
(http://www.archive.org/stream/mthodedquita00bauc#page/44/mode/2up , page 45 & suivantes).
A la nature des exercices décrits, on jurerait que c'est du John Lyons ou E. de Corbigny. (hormis quelques termes délicieusement désuets, comme la soumission du cheval, ou la toute-puissance de l'homme, qui peuvent nous mettre la puce à l'oreille clown ).
Donc Lyons est classique. lol!

L'équitation telle que pratiquée dans les clubs, pour moi c'est de l'équitation de compétition, pas de l'équitation de tradition. Sentiment personnel, du moins. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
mawawa



Messages : 294
Date d'inscription : 26/11/2011

MessageSujet: Re: L'Equitation de tradition Française   Mar 13 Déc 2011 - 18:28

concernant la triste vie des chevaux en box [j'en ai connus sans herbes à faire brouter en main, sans paddock, sur de la paille mais sans un brin de foin, nourris au granulé (1 repas de granulés) et à l'avoine (2 repas d'avoine pure)], voici ce que j'ai pu humblement remarquer :

1/ dans ce club sans foin ni herbe, finalement très peu de coliques et de maladies. je ne sais ni ne comprends pas pourquoi alors que le transit devait morfler....

2/ les chevaux ne sont pas forcément tristes, ne nous en veulent pas de leur offrir cette vie puisqu'ils ne savent pas quelle autre vie ils pourraient avoir. en revanche, ils ont des frustrations (manque de km parcourus ds la fournée, ulcères car + de 2h sans manger plusieurs fois par jour, etc.).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mawawa



Messages : 294
Date d'inscription : 26/11/2011

MessageSujet: Re: L'Equitation de tradition Française   Mar 13 Déc 2011 - 18:32

concernant le manque de culture des cavaliers, je pense être concernée même si je fais des efforts. Il est difficile de ne comprendre que par les livres, sans le relai d'un enseignant. Alors j'essaie, mais je n'y arrive pas. Je table plutôt ds un registre moderne avec Karl d'Orgeix Pradier Robert, etc. dans les bouquins et les qlq vidéos que j'ai pû visionner. Au-delà de tout ça, un bon enseignant au milieu de la carrière, c'est indispensable (regarde loin, redresse toi, là il n'engage pas ses postérieurs, là il est bien, etc.), car tout le monde n'a pas forcémment beaucoup de feeling et sensations rendeer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mawawa



Messages : 294
Date d'inscription : 26/11/2011

MessageSujet: Re: L'Equitation de tradition Française   Mar 13 Déc 2011 - 18:35

Concernant enfin la vidéo de la leçon indispensable du cadre noir, oups Embarassed j'ai bien aimé!! en fait, j'ai aimé l'idée qu'il faut avoir en tête en permanence : être centré au dessus de son cheval et de ne pas gigoter en se croyant à mobilette quand le cheval tourne....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: L'Equitation de tradition Française   Mar 13 Déc 2011 - 18:52

Nathalie,
Les nouveaux maîtres(les vrais!) sont des "hommes de chevaux "respectables. A ce titre, leurs conseils ne sont que très classiques et découlent d'une perception fine du cheval.
L'équitation pratiquée dans les clubs, ce n'est bien souvent rien, sous couleurs d'animation......
L'équitation de tradition française, c'est une ensemble de méthodes que nous proposent tous les écuyers qui ont usé leurs bottes dans le sable , depuis la nuit des temps. C'est le respect de principes auxquels nous sommes attachés et qui tiennent entre autres, à notre caractère............ geek
Cette équitation devrait pouvoir se regarder dans les clubs, sur les terrains de concours, dans toutes les disciplines, en France et à l'international...........C'est un ensemble qui autorise une éducation du cheval pour la discipline à laquelle sa génétique,ses qualités et la volonté (et les compétences malheureusement pas toujours!) de son cavalier le prédisposent........... geek

Mawawa: j'ai deux chevaux. Il est vrai qu'ils sont ,comme tous, élevés dans des conditions qui sont plus ou moins loin du naturel de ce que devrait être leur vie; En cette saison où il y a du vent, de la pluie, de la boue et où l'herbe dans les paddocks se fait rare; il sont impatients de vite rentrer quand ils me voient arriver, après 1 heure au paddock et 1 nuit au boxe (qui leur apporte, toit, chaleur et nourriture qu'ils préfèrent manger dans ces conditions plutôt que dehors). C'est tout du moins ainsi que je traduit leur comportement et appels.
Pour ce qui est de la culture des cavaliers, c'est à l'enseignement de développer ce désir de s'instruire chez les élèves. mais ont-ils eux même cette volonté,ce désir, ce besoin?
La leçon indispensable du cadre Noir: une bonne leçon, mais des choses qui ne sont pas à l'avantage de l'équitation française, bien immatériel du monde:une muserolle un peu serrée(sinon pourquoi la peau de mouton sous le maxillaire inférieur?) et un écuyer qui longe avec un enrênement Pessoa. A leur décharge, je dirais que, ne connaissant pas l'histoire des chevaux, ma remarque est politiquement mal venue............... geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mawawa



Messages : 294
Date d'inscription : 26/11/2011

MessageSujet: Re: L'Equitation de tradition Française   Mer 14 Déc 2011 - 9:56

oui c'est vrai que les chevaux qui font box/paddock ou pré/box aiment rentrer manger au chaud et sec l'hiver et au frais et sans bébêtes l'été. je l'ai constaté.

mais je me suis aperçue que mon cheval, qui a vécu de longues années au box (avec paddock parfois), quand je l'ai mis au pré H24, s'y est très bien fait malgré son âge. il s'est même littéralement épanoui, découvert!! lui qui était gentil et calme est devenu gentil mais kéké!! parfois infernal!! mais heureux malgré la boue, la pluie, les insectes, la chaleur, etc. par contre plus de box du tout (dc il ne pense plus à rentrer quand il fait mauvais ou qu'il est harcelé par les taons) sf bobo.

j'avoue Embarassed , je l'ai pas fait attention au matériel (et je suis à 200 % d'accord avec vous concernant les muserolles serrées) en regardant la leçon indispensable du CN. je me suis concentrée sur les bon gestes à avoir pour le cavalier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Equitation de tradition Française   Mer 14 Déc 2011 - 10:04

yveskatz a écrit:
L'équitation de tradition française, c'est une ensemble de méthodes que nous proposent tous les écuyers qui ont usé leurs bottes dans le sable , depuis la nuit des temps. C'est le respect de principes auxquels nous sommes attachés et qui tiennent entre autres, à notre caractère............ geek
Où peut-on trouver des endroits où on l'enseigne?
Puisque ce n'est visiblement pas dans les clubs dont les cavaliers disposent à proximité de chez eux.

Citation :
Pour ce qui est de la culture des cavaliers, c'est à l'enseignement de développer ce désir de s'instruire chez les élèves. mais ont-ils eux même cette volonté,ce désir, ce besoin?
Comme dans tous les domaines, je suppose qu'on trouve parmi les équitants toutes sortes de gens. Des gens qui aiment passer une heure à cheval pour se distraire, comme de vrais mordus animés par la soif d'apprendre. Un bon enseignant devrait normalement pouvoir satisfaire les uns comme les autres?

Revenir en haut Aller en bas
mawawa



Messages : 294
Date d'inscription : 26/11/2011

MessageSujet: Re: L'Equitation de tradition Française   Mer 14 Déc 2011 - 10:12

Nathalie G. a écrit:
Comme dans tous les domaines, je suppose qu'on trouve parmi les équitants toutes sortes de gens. Des gens qui aiment passer une heure à cheval pour se distraire, comme de vrais mordus animés par la soif d'apprendre. Un bon enseignant devrait normalement pouvoir satisfaire les uns comme les autres?

j'ajoute aussi à mon humble avis que l'enseignant peut être celui qui donne soif d'apprendre à ses cavaliers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: L'Equitation de tradition Française   Mer 14 Déc 2011 - 17:27

NathalieG a écrit:
Opposer l'équitation classique aux "nouveaux maîtres", je ne suis pas sûre que l'on puisse le faire dans tous les cas...
Non, pas les opposer mais retrouver dans l'équitation de tradition française les principes des nouveaux maîtres prouverait comme le dit Pat Parelli , qu'il n'ont rien inventer car c'est tellement ancien qu'ils l'ont simplement remis au goût du jour. Voilà un sujet qui me plaît beaucoup.


Pourrions nous nous mettre d'accord sur les termes à utiliser.
Équitation de tradition Française pour les auteurs classiques sus cités (sans Steinbrecht) avec quelques Portugais et peut être Espagnols (mais je ne les connais pas) bref les romans ou latins si vous préférez!
Équitation classique pour tous les auteurs allemands et apparentés( les gothiques de goths ostrogoths et compagnie Smile ) y compris même ceux d'aujourd'hui qui sont des référence en matière sportive, je pense à Klimke ou encore à Pradier que je ne sais où classer, à moins que français il n'entre automatiquement dans la catégorie latine?
Équitation comportementaliste pour les « nouveaux maîtres » et apparentés
Équitation club pour ce qu'on apprend dans les manuels officiels de la fédération d'équitation.
Ceci est une simple suggestion. Qu'en pensez -vous?

La question d'yveskatz était loin d'être innocente! Il a « levé un lièvre » qui ne sera pas facile à attraper.
Mais avoir une « vue » d'ensemble claire de toutes ces forme d'équitations me paraît un préalable indispensable à toute discussion , si ce type de discussion vous intéresse bien sûr. confused

Dans la logique du forum: « ce qui ce conçoit bien s'énonce clairement ... » ce préalable me paraît justifié.
Les guerres d'écoles n'apportent pas grand chose à mon sens et tout n'est pas à jeter aux orties dans l'équitation qu'on apprend dans les « écoles d'équitation » de la FFE. Mais la logique éducative qui devrait présider au dressage d'un cheval justifie la connaissance des méthodes employées. Si l'empirisme donne de bon résultat avec un écuyer doué, ce n'est pas le cas avec les cavaliers ordinaires (dont je fais partie) qui ont tendance à changer de méthode et de « maître » à la première difficulté rencontrée.
Un cheval reste un cheval et toutes les équitations ont des points communs pour un but unique: redonner au cheval sont aisance naturelle sous la selle en parfaite coopération avec le cavalier, ceci n'est pas que latin, n'est ce pas Question


Cheval en écurie:
Mes chevaux ont a leur disposition un boxe chacun, pour manger leur ration tranquillement sans être embêtés par un autre et pour des soins si nécessaire, une stabulation libre ouverte paillée l'hiver, un paddock-carrière et un pré même en hiver. Le tout est ouvert en permanence même les boxes sauf pour ces derniers au moment de la distribution des rations. Devinez où ils sont actuellement, jours de vent et de pluie, dans la stabulation et le grand qui ne supporte pas d'être enfermé (il enfle des 4 membres s'il passe une nuit en boxe: c'est pour lui que j'ai instauré ce système) est dans un boxe ouvert. Le « gris » grand adepte du confort, a mis 3 ans à le persuader de rentrer de son plein gré dans la stabulation en cas d'intempérie.
Oui, ils aiment le confort et surtout être à l'abri des intempéries.
L'état mental et physique des chevaux en boxes et stalles dépend surtout du personnel (au sens large) de l'écurie; tant que mon instructeur était à la tête de l'écurie les chevaux étaient bien dans leur tête et leur corps. Lorsqu'il a dû partir, l'état des chevaux s'est dégradé (apparition de tics) avec son remplaçant. Le suivant qui avait plus « tact » à réussit à les remettre en état.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Equitation de tradition Française   Jeu 15 Déc 2011 - 9:36

fraxinus a écrit:
je pense à Klimke ou encore à Pradier que je ne sais où classer, à moins que français il n'entre automatiquement dans la catégorie latine?
Pradier, je le classe dans la catégorie vétérinaire. rendeer
Bon, boutade et provoc Laughing , n'empêche que comme vous, je ne sais à quelle école rattacher cette façon de travailler les chevaux le nez dans le sable. Neutral

Citation :
Non, pas les opposer mais retrouver dans l'équitation de tradition française les principes des nouveaux maîtres prouverait comme le dit Pat Parelli , qu'il n'ont rien inventer car c'est tellement ancien qu'ils l'ont simplement remis au goût du jour. Voilà un sujet qui me plaît beaucoup.
C'est un moyen assez efficace de distinguer les "vrais nouveaux maîtres" (pour reprendre le terme d'Yves Katz) de leurs disciples: les uns sont férus de références classiques, tandis que les autres ne jurent que par ... les nouveaux maîtres. Very Happy

L'équitation française est plutôt de racines latines, non?
C'est du moins ce que pensait Oliveira, semble-t-il.

Pour le reste, votre classification me va bien, je crois qu'on a la même. Smile

Citation :
La question d'yveskatz était loin d'être innocente!
L'innocence est l'apanage de la jeunesse? Razz

Citation :
Si l'empirisme donne de bon résultat avec un écuyer doué, ce n'est pas le cas avec les cavaliers ordinaires (dont je fais partie) qui ont tendance à changer de méthode et de « maître » à la première difficulté rencontrée.
Le consumérisme de méthodes est un autre problème de fond... (bien réel aussi)

Revenir en haut Aller en bas
mawawa



Messages : 294
Date d'inscription : 26/11/2011

MessageSujet: Re: L'Equitation de tradition Française   Jeu 15 Déc 2011 - 13:33

Nathalie G. a écrit:
fraxinus a écrit:
je pense à Klimke ou encore à Pradier que je ne sais où classer, à moins que français il n'entre automatiquement dans la catégorie latine?
Pradier, je le classe dans la catégorie vétérinaire. rendeer
Bon, boutade et provoc Laughing , n'empêche que comme vous, je ne sais à quelle école rattacher cette façon de travailler les chevaux le nez dans le sable. Neutral

oui la catégorie "vétérinaire" me plait bien Smile
ds certains bouquins d'ostéo le nez ds le sable est conseillé également.
et à une niveau moindre (extension d'encolure non paroxistique), la même chose est préconisée par l'auteur de dressage moderne un jeu de massacre (véto également) et par Ph Karl. et par d'orgeix aussi d'ailleurs. et j'en oublie sûrement beaucoup!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: L'Equitation de tradition Française   Mar 20 Déc 2011 - 17:15

Petite mise au point: je corrige une énorme faute que j'ai commise dans mon précédent post (la honte). «  Le suivant, qui avait plus de tact, a réussi à les remettre en état ». Il paraît qu'on a une « instit » parmi nous alors je vais essayer de faire attention (encore plus ) à mon orthographe. pale

En parlant des autres classiques que j'ai nommé "gothiques" par opposition à la tradition française qui est qualifiée par certains d'équitation « romane », je me demandais si mes gothiques ne correspondent pas aux baroques? Simple demande d'un cancre qui veut apprendre à parler « juste ». Question

Comme je tiens beaucoup à discuter de la tradition française, mais que je ne veux pas en parler toute seule (j'ai horreur du vide et être lue est un souci d'auteur ce qui ne sera jamais mon cas, je veux échanger!!!!) je vous proposerai volontiers quelques explications de texte d'auteur que l'on pourrait éclairer des connaissances actuelles. On pourrait commencer par La Guérinière que tout le monde connait au moins de nom? Mais si vous avez autre chose à proposer je vous suis volontiers. Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zabot29

avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 15/12/2011

MessageSujet: Re: L'Equitation de tradition Française   Mar 20 Déc 2011 - 22:51

il me semble que l'équitation dite "baroque" correspond plutôt à l'équitation française ancienne de l'école de Versailles du XVIIème et XVIIIème siècle, donc à l'équitation développée par la Guérinière et ses prédécesseurs .. J'ai trouvé là dessus un article intéressant proposé par JY Le Guillou - mais je ne peux pas encore poster le lien : je n'ai pas fait encore mes 7 jours de probation! (néanmoins, pour contourner le problème, on peut taper "équitation baroque" et on tombe sur un lien vers le site de JYle Guillou - si ça ne marche pas, redemandez le moi dans quelques jours ..

pour lui, cette équitation baroque est encore pratiquée aujourd'hui par les écoles portugaises et espagnoles..
maintenant, il y a peut-être d'autres éclairages possibles .. c'est un sujet intéressant mais pas toujours facile à définir , et je suis loin d'avoir la culture qui me permette de me poser en spécialiste

quant à l'orthographe, j'ai beau être "instit", je n'en suis pas pour autant exemplaire et je ne suis pas sûre de ne pas laisser échapper quelques coquilles de temps en temps ... donc pas d'affolement .. je serai indulgente !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: L'Equitation de tradition Française   Mer 21 Déc 2011 - 7:41

Isabelle a raison, pour l'orthographe (attention certaines coquilles d'inattention n'ont rien à voir et n'excusent pas les "têtes en l'air" qui ne se relisent pas et qui font collection de fautes qui rendent la lecture de leurs écrits difficile) et pour l'équitation baroque..............avec une petite précision: ce que certains pratiquent aujourd'hui se rapproche, mais ne sera jamais, de l'équitation des 17e et 18e siècle: les chevaux ne sont pas les mêmes, les harnachements ne sont pas rigoureusement identiques, mais surtout la mentalité de l'humain a évoluée et aborde l'équitation avec des préoccupations et des attentes différentes d'il y a 4/5 siècles............Et puis, ce que l'on sait de cette équitation n'étant que livresque et issu de dessins, ne peut qu'être approximatif................... geek ................. rendeer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zabot29

avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 15/12/2011

MessageSujet: Re: L'Equitation de tradition Française   Mer 21 Déc 2011 - 13:31

Yves est encore plus fort que moi pour l'utilisation des points de suspension ... king

L'équitation évolue, c'est certain , heureusement d'ailleurs ( si l'orthographe française est aujourd'hui si tordue, c'est parce qu'elle a été figée à un moment donné . Aujourd'hui encore , certains refusent la réforme de l'orthographe, pourtant bien timide. La langue est vivante, et elle évoluera avec ou sans nous . Je peux vous dire que l'enseignement de l'orthographe n'est pas une sinécure et mes élèves soupirent beaucoup à chaque nouvelle règle : "y a toujours des exceptions pour nous pourrir la vie"..)

Pardon pour cette digression , je reviens à l'équitation : ce qui me semble important, c'est de conserver les fondamentaux , les grands principes, non ? Que l'équitation change du fait de l'évolution des matériels , c'est logique . Elle change aussi parce que la société change . Elle s'est grandement diversifiée, s'est démocratisée ( autrefois, il fallait s'appeler "de Machin-Chose." pour avoir accès à ce noble animal .. aujourd'hui il fait le bonheur de milliers de jeunes et de moins jeunes..) .Ce que je déplore, c'est qu'on l'utilise à des fins de pur commerce, que certains changent de cheval ...(ou de moniteur ) comme de chaussette ,et achètent des chevaux comme des jouets qu'on pourra jeter ensuite quand il sera cassé... Mais après, si le cavalier et le cheval trouvent ensemble leur bonheur , qu'importe l'approche...

Pour ce qui est de l'équitation de tradition française, il faudrait définir ce qui doit rester vivant pour que les cavaliers qui veulent la pratiquer ne la trahissent pas , mais finalement n'est ce pas ce qui reste quand on croise les grands auteurs et qu'on en cherche les points communs : légèreté, respect , patience, écoute des sensations .. (c'est ce que j'ai aimé à la lecture d'Oliveira : peu de techniques précises décrites mais une recherche de la fusion , pas de mode d'emploi mais une invitation à chercher en soi la réponse ..enfin c'est ce que j'ai ressenti )
Allez, je lance le pavé dans la mare , peut-être vais-je me faire étriller par les puristes ...
Je vous laisse pour l'instant, je vais aller voir mes compagnons à 4 pattes qui ne me demandent qu'un gros câlin et beaucoup de pommes pour être heureux..et leur bonheur simple fait le mien..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: L'Equitation de tradition Française   Mer 21 Déc 2011 - 17:24

Merci à tous les deux pour vos précisions et votre indulgence pour les cancres;
Les baroques ne sont pas mes « gothiques » d'équitation allemande, hollandaise, (il paraît qu'il y a des différence entre les deux, si quelqu'un pouvait m'éclairer sur ce point, merci d'avance) bref les nordiques.
zabot29 a écrit:
Pour ce qui est de l'équitation de tradition française, il faudrait définir ce qui doit rester vivant pour que les cavaliers qui veulent la pratiquer ne la trahissent pas , mais finalement n'est ce pas ce qui reste quand on croise les grands auteurs et qu'on en cherche les points communs : légèreté, respect , patience, écoute des sensations .. (c'est ce que j'ai aimé à la lecture d'Oliveira : peu de techniques précises décrites mais une recherche de la fusion , pas de mode d'emploi mais une invitation à chercher en soi la réponse ..enfin c'est ce que j'ai ressenti )
Allez, je lance le pavé dans la mare , peut-être vais-je me faire étriller par les puristes …

Puriste? non, j'adore les ronds dans l'eau mais j'ai horreur des éclaboussures...c'est comme la neige , c'est froid et c'est mouillé brrr!
Mais jetez le gant je relèverai systématiquement le défi pour le plaisir de la discussion. Wink
Le respect, la patience, écoute des sensations je crois que ce sont de grands principes qui restent pour la plupart vides de sens et s'effacent bien vite devant la recherche du succès de la reconnaissance et du profit. Je pense au grands principe de la FEI et aux différents amendements mis en place pour sacrifier au dieu pognon. Suspect
Après avoir visionné plusieurs fois la leçon du Cadre Noir il m'en reste des sensations des impressions, des sentiments tenaces.
Belles images en particulier les portraits d'écuyer sur fond noir, oui je sais , je suis trop sensible au prestige de l'uniforme. La leçon en elle même: très bien. bounce

« ...des principes et processus fondamentaux de l’éducation du cheval qui résident dans l’absence d’effets de force et de contrainte, le respect du corps et de l’humeur du cheval. La fluidité des mouvements et la flexibilité des articulations assurent que le cheval participe volontairement aux exercices. »
Quid du pesoa? En gros plan , on ne pouvait vraiment pas le rater, (je n'ai pas vu la muserolle à moumoute pour des raisons de vue justement ). Alors le Cadre Noir c'est: « faites ce que je dis et ne regardez pas ce que je fais »? Qu'est-ce que c'est que ce binz? NDD(note du détracteur). Messieurs du grand Cadre si vous ne voulez pas vous faire « encadrer » par des profanes, donnez l'exemple avant de donner des leçons. Et je me contrefiche du politiquement correct , quand on a des prétentions à certains principes on les fait respecter en commençant par balayer devant sa porte. A ce niveau de compétence on peut se passer d'enrênement ou alors on se tait. tongue
Autre impression: le cadre magnifique du Cadre, les représentations publiques (sans piaffer effectivement) les écuyers, le CDI, les miroirs les professeurs silencieux et impitoyables, les manèges, la fausse débutante fausse timide, la leçon... vous voyez où je veux en venir? Non!
« Je ne lui ai pas cassé son cheval, c'est le meilleur compliment qu'il pouvait me faire » dit l'élève à la fin de sa leçon. Je traduis: il m'a prêté son jouet et je ne l' ai pas cassé que je suis fière de moi! Mais on s'en « tape le coquillard » NDD (re note du détracteur)
ET LES CHEVAUX?????
Un faire valoir du cavalier! Voilà l'impression que me laisse la leçon indispensable du CN. je suis horriblement déçue! Crying or Very sad Crying or Very sad

Steinbrecht, anti Baucher, est resté fidèle aux enseignement de La Guérinière. Il parlait des chevaux qu'il éduquait en les appelant ses « pupilles » et se considérait comme leur tuteur.
Steinbrecht a écrit:
Il faut que le jeune cheval apprenne d'abord par quelle sorte de langage l'entente se fera entre lui et son cavalier, et qu'il fasse connaissance avec les aides avant qu'on puisse exiger de lui l'obéissance. Sa docilité aux aides repose donc sur l'acquisition systématique d'une habitude; en apprenant à les respecter de mieux en mieux, au cours d'exercices à exigences croissantes, il se plie à leur contrainte et parvient ainsi peu à peu, dans le dressage mené correctement, à l'obéissance volontiers consentie. Les résistances deviendront ainsi l'exception. Il faut également considérer, en l'occurrence, que l'opposition que le cheval manifeste aux aides du cavalier a généralement son origine dans la sensibilité ou la crainte, lesquelles sont encore accrues par des aides brutales. C'est pourquoi les exigences , au début, ne doivent être que modérées, et il faut éviter toute cause susceptible d'amener des résistances, jusqu'à ce que la soumission du cheval à la volonté du cavalier soit devenue, pour ainsi dire automatique........Elles (les aides ) sont donc , pour ainsi dire, le langage au moyen duquel il (le cavalier) se fait comprendre de lui (le cheval).
Respect, patience, écoute du cheval, par une connaissance de la psychologie du cheval mise en place d'un langage commun pour l'amener à une obéissance consentie. Et pourtant ce n'est pas un écuyer de tradition française! Surprised
Que dire de l'effet d'ensemble de Baucher. « La domination des force instinctives du cheval et par là de son moral est ainsi réalisée. Le cheval suivant l'expression de Baucher est « lié des quatre pieds ». Convaincu de son impuissance, il est dompté, et l'effet d'ensemble s'apparente ainsi à celui des appareils de contention inventé dans le même but. » Decarpentry Baucher et son école.
Baucher est bien de tradition française? Rolling Eyes
Vous l'aurez compris Fraxvador est en pleine provocation ce soir. Twisted Evil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: L'Equitation de tradition Française   Mer 21 Déc 2011 - 19:05

Respect, patience, écoute du cheval, par une connaissance de la psychologie du cheval mise en place d'un langage commun pour l'amener à une obéissance consentie. Et pourtant ce n'est pas un écuyer de tradition française! a écrit Fraxinus.....Pourquoi? parce qu'il n'est pas français?

Baucher est bien de tradition française? dixit à nouveau Fraxinus. Pourquoi? parce qu'il est français?
Voilà toute l'ambiguité de la question.Et on ne pourra donner une réponse claire que lorsque l'on aura clairement défini l'équitation de tradition française. Si on estime que c'est ce que conseille La Guérinière, on peut estimer que Steinbrecht est de tradition française .Et que Baucher n'en est pas un disciple.
On peut penser que l'équitation de tradition française regroupe les apports de tous les grands écuyers français, d'hier à nos jours...Et à ce compte, LG et B en sont des fondateurs.....
Personnellement, une progression que j'aime bien, pour des cavaliers d'aujourd'hui, amateurs avant toute chose, amis respectueux de leurs chevaux: Commencer D'Aure et finir Baucher.
Afin que tout le monde participe, je vous invite à donner votre explication de la chose avant que de donner mon sentiment (si cela vous intéresse!).............. geek .............. rendeer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zabot29

avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 15/12/2011

MessageSujet: Re: L'Equitation de tradition Française   Mer 21 Déc 2011 - 22:02

Je ne connaissais pas le Vicomte d'Aure jusqu'à ce soir ( pardonnez mon inculture,..) . J'ai trouvé sur le net une citation du début de son "cours d'équitation" de 1853 :

"Considérations générales"

"Soumettre un cheval à l'obéissance, l'approprier à nos besoins, en conservant et développant les qualités qui lui sont propres, constitue l'art de l'équitation.
Le talent consiste à savoir employer l'action équestre en raison du degré de facultés du cheval, de sa nature et ses instincts, de telle sorte qu'il accepte sans résistance la domination de l'homme, et soit amené à l'obéissance la plus passive, tout en conservant une certaine liberté d'action, nécessaire à la manifestation de ses plus brillantes qualités.
Par conséquent, toute exigence qui tendrait à lui faire exécuter des mouvements forcés doit être proscrite par une équitation rationnelle, d'autant plus qu'elle aurait pour effet inévitable de l'abrutir de le ruiner.

Mis à part l'expression "l'obéissance la plus passive" que je n'aime pas trop, mais qu'il faut resituer je suppose dans son contexte, c'est un début intéressant , mais je n'ai pas lu la suite . Quels sont ses principes et pourquoi le proposer en premier lieu ? ça m'intrigue un peu et j'aimerais en savoir plus .. Si j'ai bien compris par ailleurs, il était plutôt fâché avec Baucher ...

Pour ce qui est de Steinbrecht, je crois me souvenir qu'Oliveira le cite à plusieurs reprises dans ses oeuvres ( je ne connais pas bien non plus Steinbrecht ... décidément, va falloir que je lise un peu plus )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: L'Equitation de tradition Française   Jeu 22 Déc 2011 - 18:50

yveskatz a écrit:
Voilà toute l'ambiguité de la question.Et on ne pourra donner une réponse claire que lorsque l'on aura clairement défini l'équitation de tradition française. Si on estime que c'est ce que conseille La Guérinière, on peut estimer que Steinbrecht est de tradition française .Et que Baucher n'en est pas un disciple.
On peut penser que l'équitation de tradition française regroupe les apports de tous les grands écuyers français, d'hier à nos jours...Et à ce compte, LG et B en sont des fondateurs.....
Personnellement, une progression que j'aime bien, pour des cavaliers d'aujourd'hui, amateurs avant toute chose, amis respectueux de leurs chevaux: Commencer D'Aure et finir Baucher.
Afin que tout le monde participe, je vous invite à donner votre explication de la chose avant que de donner mon sentiment (si cela vous intéresse!).............. ..............
évidemment que cela nous intéresse bounce
Si vous en doutiez voilà un instructeur, un vrai, avec des réponses qui vous laissent plus de questions après qu'avant de les avoir posées. La recherche de l'équitation est une longue quête initiatique qui vous laisse de plus en plus ignorant au fur et mesure de la progression. Je pense qu'au bout l'ignorance sera complète. bom
À prendre au X° degré bien sûr. Smile
Commencer D'Aure et finir Baucher. Waouh! J'en reste sans voix enfin presque.
Le cheval Géricault a suivi ce parcours, je plaisante. rendeer
Mais cette approche est vraiment très intéressante, moi qui me contentait de l'ordre chronologique.
D'Aure, l'aboutissement de l'école de Versailles? Baucher, la nouvelle méthode en opposition à l'époque. Méthode qui a été interprétée, épurée, revisitée pour aboutir à une synthèse avec l'école de Versailles. Ceci entraîne des aller retour dans le temps. Quelque chose du genre:
D'aure, La Guérinière, Oliveira, Baucher? Raccourci osé qui va certainement vous faire dresser les chevaux sur la tête, mais bon qui ne tente rien n'obtient aucune réponse. jocolor
Dans l'espoir de vous soutirer des indices... study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zabot29

avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 15/12/2011

MessageSujet: Re: L'Equitation de tradition Française   Jeu 22 Déc 2011 - 20:52

bon alors j'avance une hypothèse au hasard ..
ayant recherché quelques explications sur le net , il semble que d'Aure a plutôt développé une équitation d'extérieur, et "rejeté" les figures de manège ( citation trouvée : " Lorsqu'on charge, les appuyers et les contre-changements de main ne servent pas à grand-chose". )
l'idée d'Yves serait-elle la suivante ? : commençons par développer une attitude juste chez le cheval ( rectitude, équilibre, impulsion..) avant de s'attaquer à des figures techniques plus complexes qui nécessitent en pré-requis cette attitude .. bref, faut pas mettre la charrue avant les boeufs ...

si je me trompe, ai-je le droit de revenir en deuxième semaine ?
bon, au moins j'aurais essayé.. Laughing

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: L'Equitation de tradition Française   Jeu 22 Déc 2011 - 20:56

Isabelle est sur la bonne voie............... geek ................ rendeer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zabot29

avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 15/12/2011

MessageSujet: Re: L'Equitation de tradition Française   Jeu 22 Déc 2011 - 22:39

voilà une réponse agréable pour mon petit égo personnel, mais légèrement frustrante ... je vais creuser un peu mais je ne sais pas si je vais pouvoir aller beaucoup plus loin sans avoir accès aux écrits de ces messieurs . Fraxinus, à l'aide !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Equitation de tradition Française   Ven 23 Déc 2011 - 9:21

D'abord un bon cheval d'extérieur,
ensuite un bon cheval de chasse,
enfin, un bon cheval de manège...

Je ne sais plus quel auteur a dit cela, mais ce principe me semble éminemment classique, et résumer l'essentiel à mon sens. Smile
Revenir en haut Aller en bas
zabot29

avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 15/12/2011

MessageSujet: Re: L'Equitation de tradition Française   Ven 23 Déc 2011 - 12:58

on pourrait peut⁻être supprimer l'étape "bon cheval de chasse" , a t-elle encore lieu d'être aujourd'hui, et qu'est-ce qui la rendrait supérieure à la notion de "bon cheval d'extérieur" ? (pour chasser quoi ..ou qui ... d'ailleurs ... )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Equitation de tradition Française   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Equitation de tradition Française
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Association Française pour une Equitation Sans Mors
» Polyomavirus et/ou mue française
» Revue Française des Cichlidophiles - Mensuel - n° 302 - Octobre 2010
» La faverolles française naine
» Heros efasciatus rivière Comté (Guyane française)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Sciences hippiques et équitation :: Techniques équestres-
Sauter vers: