CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 Ces chevaux qui "refusent" le mouvement en avant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Ces chevaux qui "refusent" le mouvement en avant   Jeu 24 Nov 2011 - 13:59

Bonjour. Je ne crois pas que le sujet ait déja été abordé sur le forum, dans le cas contraire merci de m'excuser.
Je voudrais parler de ces chevaux, souvent dits "rétifs", qui se soustraient au travail par des défenses allant de la non réponse aux jambes au cabré.
J'ai vécu cette expérience avec mon premier cheval et avec ma monture actuelle. Le premier, dans ses mauvais jours, répondait aux actions de jambes par un blocage total du mouvement en avant, et me jetais par terre si j'insistais trop. Mon cheval actuel n'a pas de défenses aussi violentes, mais j'ai beaucoup de mal à trouver l'"accélérateur". Il y a des séances où je ne parviens à obtenir que trois allures molles, et mes essais pour le rendre plus énergiques sont inefficaces.
Dans les deux cas, les chevaux étaient à jour niveau véto/ostéo/dentiste. Dans le cas de mon cheval actuel, il a eu des blocages à plusieurs niveaux du dos mais est suivi régulièrement par une kiné compétente.
Il vit en box avec sorties régulières en paddock individuels, en attendant de pouvoir lui procurer un mode de vie plus en adéquation avec sa nature de cheval, et travaille trois à quatre fois par semaine, 30minutes à 1h, avec alternance de travail sur le plat, sur des petites barres, et d'extérieur.
Je pense qu'il s'ennuie au travail. Il se bloque plusieurs fois avant de rentrer dans la carrière (idem lorsque je veux le sortir en liberté dans le manège, je pense qu'il n'aime pas ça). J'essaye de faire des séances courtes et variées, avec de nombreuses pauses, je n'hésite pas à alterner travail sur le plat, cavalettis, tour sur la piste de galop ou en extérieur lors d'une même séance, cela ne suffit pas toujours, malgré tout cela il reste souvent très nonchalant (amusante constatation, c'est un adjectif dont on me qualifie souvent, il n'y a sans doute pas de hasard...). Les leçons de jambes n'ont pas beaucoup d'effets, si j'en abuse il stresse, très émotif malgré son calme apparent, et mon travail n'en ressort rien de bon. Je me refuse à le "porter", je ne conçois pas une équitation "les jambes dedans", je recherche un cheval qui se porte en avant de lui même, je ne veux pas le blaser aux aides et n'ait de toute façon pas la force physique pour le monter de la sorte.
Mon patron ne peux plus travailler, je monte donc seule. Il m'a un peu parlé de l'énergie du mental pour impulser le cheval, ayant lui même eu d'excellents résultats avec des chevaux dits "rétifs" comme cela, mais cela reste très abstrait pour moi.
Chaque cheval étant différent, chaque couple ayant ses spécificités et son histoire j'imagine bien sûr qu'il n'existe pas qu'une solution à ce problème, mais je serais bien en mal d'aider un cavalier rencontrant les mêmes problèmes que moi avec son cheval, et pour essayer d'avancer, vos expériences et avis sur la question m'intéressent particulièrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Ces chevaux qui "refusent" le mouvement en avant   Ven 25 Nov 2011 - 15:32

Je rencontre le même problème avec ma jument de 5ans, que j'ai depuis ses 2,5 ans..Manque d mouvement en avant dans les premiers temps car difficultés à supporter le poids du cavalier. beaucoup de travail de musculation à la longe, beaucoup de travail de transitions rapprochées sous la selle pour qu'elle s'assouplisse dans son arrière- main. Les jambes juste pour demander une transition montante, avec répétition fréquente de la leçon de jambes. Utilisation du stick , sans jambes, pour la remettre dans le mouvement en avant dès qu'elle s'éteint..............Et varier comme vous le faites les exercices et les lieux d'évolution.
et soyons réaliste: il existe des chevaux qui manquent de dynamisme, comme certains humains. Il faut savoir l'accepter et éduquer son cheval en conséquence. L'équitation amour but de redonner au cheval sous la selle le naturel de ses allures en liberté, pas nécessairement d'en faire un champion..................... geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Ces chevaux qui "refusent" le mouvement en avant   Ven 25 Nov 2011 - 19:45

Citation :
L'équitation amour but
:mignon lapsus Smile Je suisd'accord avec vous: le but n'est de toute façon pas d'en faire un champion. Il a eu un fort bloquage au niveau de l'arrière main que la kiné règle petit à petit, et qui je pense n'y est pas pour rien. J'y vais cependant molo pour ne pas trop tirer sur la corde. A l'obstacle il est souvent sur le frein ou alors il s'appuie fort pour fuir: c'est là je pense plus un manque de confiance en lui et en moi. On y travaille sur des petites barres, et j'essaye de me faire aider au maximum.
Je n'ai pas essayé le stick sans mettre de jambes: je pensais que celui-ci, utiliser pour impulser, devait venir au renfort de la jambe lorsque le cheval n'y répond pas...
Une petite remarque aussi: j'ai trouvé une impressionnante différence les fois où je l'ai monté en licol éthologique, il répondait alors finement à mes jambes. Il faut dire que lors de ses séances, je le montais rênes totalement lâches, sans lui demander de mise sur la main...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Ces chevaux qui "refusent" le mouvement en avant   Ven 25 Nov 2011 - 21:36

c'e'st au cheval de venir sur la main par une gymnastique appropriée; pas à vous de le mettre sur la main. cela peut expliquer le fait qu'il s'appuie (résistance ) et qu'il ne réponde pas aux jambes, la main mal employée ayant une grande capacité à créer des résistances chez le cheval pouvant aller jusqu'à une contraction généralisée qui empêche le mouvement en avant.................. geek
et il est vrai que l'équitation doit comprendre un grande part d'amour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quatuor

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 20/09/2011
Age : 47
Localisation : Vendôme

MessageSujet: Re: Ces chevaux qui "refusent" le mouvement en avant   Sam 26 Nov 2011 - 7:28

Je retrouve des symptômes similaires à ceux de mon petit PS dans ce que tu décris Florie.
Toutefois, en 3 ans, la situation a évolué. Sans décrire par le menu, j'en suis arrivée à la conclusion que mon cheval peinait parfois physiquement.
Douleurs par moments (dents, dos, arrière main) ou simplement effort au travail pour lequel il n'était pas préparé. Je suppose qu'il est délicat et qu'il ne supporte pas ce qu'un autre loulou encaisserait sans broncher. Il 's'écoute' en quelque sorte. Je suis personnellement dans ce cas, c'est à dire que je sais m'économiser ou ne pas dépasser telle ou telle limite physique et prendre soin de moi. Ce certains prennent pour de la chochoterie Very Happy
Du coup, les progrès sont lents, très lents. Mais il est devenu réactif sans forcément chauffer ou rétiver. Les séances de longe et de travail à pied sont salutaires, parce qu'il assimile les indications sans avoir à porter le cavalier et aborde plus facilement l'étape montée, mais ce que je dis est une généralité ! Le travail dit éthologique, que j'ai pratiqué pendant quelques mois, a également été très profitable sur le mouvement en avant. Il apprend au cheval à se porter en avant avec réactivité, à se prendre en charge, à conserver une allure sans être "porté" par les jambes ou le stick...
Peut-être que c'est le cas de votre cheval actuel ? Peut-être faut il accepter que l'évolution soit très progressive, en fonction de son évolution physique ?
Bien sûr, ce ne sont que quelques réflexions d'une très modeste cavalière.. Juste pour dire qu'il ne faut pas désespérer ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://12beauregard.com
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Ces chevaux qui "refusent" le mouvement en avant   Sam 26 Nov 2011 - 9:13

Car c'est en avançant lentement que l'on progresse rapidement en équitation.....et ailleurs......................... geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemo-envy

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 19/11/2011
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Ces chevaux qui "refusent" le mouvement en avant   Sam 26 Nov 2011 - 9:20

yveskatz a écrit:
Car c'est en avançant lentement que l'on progresse rapidement en équitation.....et ailleurs......................... geek
Je ne le dirais jamais assez! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.wix.com/nemoenvy/nemo-golden-dream
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ces chevaux qui "refusent" le mouvement en avant   Lun 28 Nov 2011 - 10:47

Même souci avec deux chevaux que j'ai eus: une jument de tempérament paresseux(...).

La jument paresseuse, on n'a pas changé sa nature peu dynamique, par contre on a pu en faire une jument bien dressée et agréable, en s'efforçant d'être le plus juste possible avec elle: avoir des ambitions modestes, corriger fermement toute "mauvaise volonté", et toujours récompenser ses efforts.



Dernière édition par Nathalie G. le Mer 26 Déc 2012 - 11:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Ces chevaux qui "refusent" le mouvement en avant   Lun 28 Nov 2011 - 22:26

Nathalie, plus je m'intéresse aux chevaux pour ce qu'ils sont, plus je ne peux que constater une chose : il n'existe pas de cheval de mauvaise volonté.
Ils sont tous de bonne volonté, mais parfois...ils ne savent plus comment se faire comprendre de nous, de ce qui les gène, les préoccupent, ne leur convient pas (qui peut venir de nous-même...ou pas, s'ils ont un passé lourdement chargé). Et puis ils l'ont pas tous la même tolérance...
Dans ce monde, ce n'est pas la bonne volonté qui manque, ni d'un coté, ni de l'autre (cheval et cavalier), c'est la compréhension mutuelle qui pose svt pb.

Florie D a écrit:
je ne conçois pas une équitation "les jambes dedans", je recherche un cheval qui se porte en avant de lui même, je ne veux pas le blaser aux aides et n'ait de toute façon pas la force physique pour le monter de la sorte.
Tien donc ? Rolling Eyes
Wink




Pour les chevaux rétifs ou simplement froids à la jambe, je vous donne la recette de Jean-Yves Le Guillou : ne plus du tout utiliser les jambes pendant 2 mois, en les remplaçant par 2 stick qui agissent à leur place.
Quand il dit "plus du tout", c'est difficile à s'y tenir : ni pour avancer, ni pour déplacer latéralement, ni pour incurver...
Quand au bout de 2 mois, le cheval sentira à nouveau les jambes, il s'y sera ressensibilisé et répondra au souffle de la botte.

Comme le constate Florie, la rétivité peut être aussi atténuée par un changement de matériel (embouchure, ou selle car bien des rétivités viennent d'une douleur provoquée par le matériel...ou le cavalier, que ce soit ses mains, sa position ou son attitude).
Nous en revenons à l'incompréhension mutuelle : les chevaux n'ont pas de réelle mauvaise volonté.

Autre idée : aller dans le sens du cheval, mais dans l'extrème inverse. Donc ralentir les allures au maximum (sans tirer sur les rênes, car celà provoquera douleur, crispation...et possiblement une aggravation de la rétivité), voire le faire reculer sur plusieurs dizaines de mètres s'il manifeste sa rétivité par cette allure rétrogarde.
En plus, le pas compté et le reculer musclent et assouplissent le cheval en douceur (si c'est fait sans crispation, idéalement avec une encolure pas trop haute...donc sans tirer sur les rênes).
Il sera ensuite ravi de pouvoir se porter en avant dans une cadence plus naturelle !!!



Le plus dur avec un tel cheval est certainement de ne pas céder à l'énervement. Car il n'amène jamais rien de bon :
- aggravation de l'incompréhension mutuelle
- crispations qui empêchent tout progrès
- violences et peurs réciproques

Si l'énervement monte, soit on réussit à se maîtriser (sincèrement : si je me dis "JE SUIS CALME, BORD** DE MER**", je ne suis pas calme) : observez les battements de votre coeur, cherchez des signes de crispation dans votre corps, etc..
Et si vous n'êtes pas calme et n'arrivez pas à vous calmer, le plus dur reste à faire : accepter votre énervement...et passer à autre chose, quitte à ne pas travailler ce cheval ni aucun autre (car il serait injuste pour eux de subir notre énervement alors qu'ils n'y sont strictement pour rien). Personnellement, passer un bon coup de balai, ça me défoule et à la fin, j'ai oublié ma colère (à moins que je l'ai ruminée en balayant, c'est à éviter aussi !).

Et encore un ajout : ce n'est pas le cheval qui est la cause de notre colère, mais nous-même !
Nous avons une attente, un objectif...nous voulons un résultat, ce qui lui met une certaine pression (même minime). Chez certains chevaux sensibles, cette légère pression peut être source de résistance. Et ne pas obtenir le résultat voulu provoque en nous une frustration.
Cette même situation pourrait ne pas provoquer le moindre agacement chez une autre personne : ce n'est pas la situation qui provoque l'énervement, mais l'idée que nous nous en faisons.
A méditer ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ces chevaux qui "refusent" le mouvement en avant   Mar 29 Nov 2011 - 9:57

Paroles de sage. Smile

Au sujet de la "mauvaise volonté", nous sommes d'accord, d'où les guillemets.
Concernant ma jument, je voulais dire par là, la tendance à se laisser aller à son penchant naturel, laxiste et peu courageux à l'effort.... On a juste composé et travaillé pour que ce défaut ne devienne pas un travers Wink , c'est à cela que je pensais en parlant de "mauvaise volonté" (j'ai mal choisi ce terme, donc).
Les chevaux ont leur personnalité, leurs qualités et leurs défauts ... il convient de respecter les uns comme les autres.

Muriel Le Mestric a écrit:
Pour les chevaux rétifs ou simplement froids à la jambe, je vous donne la recette de Jean-Yves Le Guillou : ne plus du tout utiliser les jambes pendant 2 mois, en les remplaçant par 2 stick qui agissent à leur place.
Quand il dit "plus du tout", c'est difficile à s'y tenir : ni pour avancer, ni pour déplacer latéralement, ni pour incurver...
Quand au bout de 2 mois, le cheval sentira à nouveau les jambes, il s'y sera ressensibilisé et répondra au souffle de la botte.
Pourquoi pas, à essayer. Smile Mais ce faisant, ne risque-t-on pas de blaser au stick, en plus des jambes? à force d'utiliser le stick pour tout...

Citation :
Autre idée : aller dans le sens du cheval, mais dans l'extrème inverse. Donc ralentir les allures au maximum (sans tirer sur les rênes, car celà provoquera douleur, crispation...et possiblement une aggravation de la rétivité), voire le faire reculer sur plusieurs dizaines de mètres s'il manifeste sa rétivité par cette allure rétrogarde.
Alors ça, je compte bien essayer de manière plus approfondie, en extérieur!
Pour l'instant, à peine essayé entre autres méthodes, cela m'avait effectivement semblé aggraver l'acculement, le cheval n'ayant pas plus envie de reculer que d'avancer!
Ce qui marche bien aussi pour remettre en mouvement un cheval "bloqué" sur place, c'est de solliciter les hanches en agissant sur une rêne... impossible pour le cheval de rester immobile! Smile Mais je ne sais pas si ça peut marcher avec un cheval qui se retient.
Revenir en haut Aller en bas
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Ces chevaux qui "refusent" le mouvement en avant   Mar 29 Nov 2011 - 11:55

Merci Muriel pour ces conseils. L'dées des deux sticks ne semble pas mauvaise, mais difficile à mettre en application: difficile de chasser le réflexe d'utiliser les jambes.
Nathalie tu parles de travail à pied, que je pratique aussi souvent: j'ai les mêmes difficultés qu'en selle Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ces chevaux qui "refusent" le mouvement en avant   Mar 29 Nov 2011 - 12:36

Florie D a écrit:
Nathalie tu parles de travail à pied, que je pratique aussi souvent: j'ai les mêmes difficultés qu'en selle Embarassed
A quel niveau? Pour quoi faire?

Pour la mise en avant, je trouve au contraire le principe simplissime à pied: maintenir le cheval en avant de la badine et derrière la main. De même que la main marque la limite à ne pas dépasser devant, la badine marque la limite à respecter derrière: si le cheval traîne, la main qui tient la badine agit immédiatement, et le cheval se porte en avant. Même principe en longe. (je ne sais pas si c'est très académique Embarassed aux spécialistes de corriger si nécessaire)
Le stick ou la chambrière matérialisent clairement la "limite" devant laquelle le cheval doit se tenir, c'est beaucoup plus visuel qu'en selle (pour notre ami comme pour nous).

Au niveau exercices à pied, je trouve excellents ceux d'E. de Corbigny (en particulier son tome 2), qui ont le mérite d'être progressifs, très formateurs, et de mettre gentiment le cheval en mouvement. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Nemo-envy

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 19/11/2011
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Ces chevaux qui "refusent" le mouvement en avant   Mar 29 Nov 2011 - 19:52

Nathalie G. a écrit:


Pour la mise en avant, je trouve au contraire le principe simplissime à pied: maintenir le cheval en avant de la badine et derrière la main. De même que la main marque la limite à ne pas dépasser devant, la badine marque la limite à respecter derrière: si le cheval traîne, la main qui tient la badine agit immédiatement, et le cheval se porte en avant. Même principe en longe. (je ne sais pas si c'est très académique Embarassed aux spécialistes de corriger si nécessaire)
Le stick ou la chambrière matérialisent clairement la "limite" devant laquelle le cheval doit se tenir, c'est beaucoup plus visuel qu'en selle (pour notre ami comme pour nous).

Dans ce principe, tu maintiendra ton cheval dans l'impulsion grâce à la chambi agissant constamment. Mais le cheval ne pendra jamais ses responsabilités. Avec la méthode parelli, on laisse le cheval faire l'erreur. Pour lui faire assimiler qu'il a fait l'erreur, qu'il la reconnaisse et qu'il n'est plus envie de la faire. Du coup le cheval prend ses responsabilités, ne prendra plus initiative. Et ta demande est de trotter activement sur un cercle de 3 mètres de rayon. Il le fera. Moi qui avait de gros problème de motivation en longe. J'ai suivis ce principe avec mon cheval. Ma main tenant la longe agit avant celle qui tiens la chambi pour l'impulsion.


Sinon pour Florie D, quand tu longe. Tu fais tout le temps des cercles? Ou tu travaille aussi en ligne droite?
Voilà une vidéo montrant l'échauffement en longe d'un cheval de dressage. Vraiment ça donne de bonne idée pour varier le travail en longe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.wix.com/nemoenvy/nemo-golden-dream
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ces chevaux qui "refusent" le mouvement en avant   Mer 30 Nov 2011 - 8:13

Nemo-envy a écrit:
Dans ce principe, tu maintiendra ton cheval dans l'impulsion grâce à la chambi agissant constamment.
Non justement, la chambrière est au repos en permanence, sauf à l'instant où elle demande quelque chose. Si le cheval ralentit de sa propre initiative, il se fait "rattraper" par la chambrière, qui lui fait comprendre son erreur.
Sinon, tout le reste du temps, le cheval évolue en "descente de chambrière". geek

Citation :
Moi qui avait de gros problème de motivation en longe. J'ai suivis ce principe avec mon cheval. Ma main tenant la longe agit avant celle qui tiens la chambi pour l'impulsion.
Idem, et avant la main, la voix. Wink (dédaignée à tort en PNH, à mon avis)

Merci pour la vidéo, très joli travail, et très agréable à regarder. Cool
Revenir en haut Aller en bas
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Ces chevaux qui "refusent" le mouvement en avant   Mer 30 Nov 2011 - 8:24

La voix est effectivement importante dans le travail à pied, tant à la longe qu'à l'épaule...Elle vient en premier pour demander quelque chose..mais son premier rôle est d'attirer l'attention du cheval. Ainsi , avant que de lui demander un exercice, commencez par capter son attention en l'appelant par son nom.Il ne sera ainsi pas surpris par votre demande et y répondra avec décontraction................ geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemo-envy

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 19/11/2011
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Ces chevaux qui "refusent" le mouvement en avant   Mer 30 Nov 2011 - 10:12

Nathalie G. a écrit:

Non justement, la chambrière est au repos en permanence, sauf à l'instant où elle demande quelque chose. Si le cheval ralentit de sa propre initiative, il se fait "rattraper" par la chambrière, qui lui fait comprendre son erreur.
Sinon, tout le reste du temps, le cheval évolue en "descente de chambrière". geek

Idem, et avant la main, la voix. Wink (dédaignée à tort en PNH, à mon avis)

Merci pour la vidéo, très joli travail, et très agréable à regarder. Cool

Ah d'accord, je n'avais pas compris comme ça. Dans ce que tu disais je croyais que le cheval était encadré par la longe et par la chambrière levée derrière ses fesses les suivant constamment! Je trouve que c'est vraiment excellent de longer un cheval de cette façon. Oui je trouve que c'est vraiment dommage de l'utiliser. Sur ce point je ne les écoute pas et j'utilise beaucoup la voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.wix.com/nemoenvy/nemo-golden-dream
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Ces chevaux qui "refusent" le mouvement en avant   Mer 30 Nov 2011 - 18:45

Merci pour la vidéo, superbe mélange de genre sunny

@ Florie D
Votre dernière remarque m'incite à penser que (plus encore que des problèmes de harnachement) le problème de votre cheval est physique. S'il m'aime ni la carrière , ni le manège même en liberté c'est que le fait de bouger est une contrainte physique .
Vous énoncez la cause dans votre présentation.

Florie D a écrit:
Dans le cas de mon cheval actuel, il a eu des blocages à plusieurs niveaux du dos mais est suivi régulièrement par une kiné compétente.

Des blocages à plusieurs niveaux sont souvent la marque d'accidents anciens qui ont été compensés par d'autres lésions. Le déblocage d'une lésion récente fera apparaître une autre lésion plus ancienne. Comme c'est un jeune cheval , vous pourrez espérer le remettre sur pied mais cela prendra du temps. Lombaires et sacrum sont à l'origine des difficultés d'engagements des postérieurs.
Le fait que le cheval réponde mieux aux jambes rênes longues et qu'il tire sur l'obstacle indiquerait aussi une lésion au niveau du garrot.
Ne vous découragez pas en lisant ces lignes. affraid
Il est suivi par une kiné compétente. Travaillez avec elle. Elle pourra vous indiquer les exercices à faire pour la rééducation physique de votre cheval.
Plus qu'un autre il a besoin d'une progression lente et méthodique.
Il me semble que le mouvement en avant est prioritaire (car il est dans la nature intrinsèque du cheval) qu'importe l'attitude qu'il prendra pour avancer , laisser le décider de ce qu'il peut faire et comment il peut le faire. Il apportera des indications précisant la nature de ses blocages c'est pourquoi le travailler en présence de votre kinésithérapeute peut s'avérer très utile.
Si une attitude vers le bas est conseillée pour le travail du dos , ne pas exiger l'engagement des postérieurs peut être conseillé. Je m'explique: l'attitude vers le bas permet au cheval d'étirer sa ligne du dessus en écartant ses apophyses épineuses même sans engagement. L'engagement provoque la contraction des abdominaux et la montée du garrot ce qu'il ne semble pas pouvoir faire actuellement. (attitude au saut )
Pour résumer et comme on vous l'a déjà conseillé, décomposez les difficultés. Travaillez l'arrière sans vous occuper de l'avant et n'exigez que l'avant soit en bas sans vous occuper de l'arrière que et ceci uniquement pour étirer le dessus, stretching, après ou avant le travail. À voir avec la kinésithérapeute. (c'est ma traduction de jambes sans main, main sans jambes et tant pis si l'autre n'est pas le bon)

La carrière et le manège l'ennuie parce qu'il « souffre » soit physiquement soit psychiquement de ne pouvoir répondre à vos demandes.
L'extérieur, monté rênes, longues peut être plus gratifiant et mettra en évidence les lésions à traiter prioritairement ou la lésion principale que les autres cachent. À voir avec la kinésithérapeute.

Comme le faisait si bien remarquer Muriel Le Mestric
Muriel Le Mestric a écrit:
Dans ce monde, ce n'est pas la bonne volonté qui manque, ni d'un coté, ni de l'autre (cheval et cavalier), c'est la compréhension mutuelle qui pose svt pb.
La compréhension des problèmes de dos de votre cheval et de leur incidence vous aidera à établir un programme de travail adapté que vous pourrez suivre tous les deux « dans la joie et la bonne humeur » d'être ensemble et aura l'avantage de développer votre complicité.
Mais n'oubliez pas ce ne sont que les conseils d'un groom, donc à prendre avec les réserves d'usage. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Ces chevaux qui "refusent" le mouvement en avant   Lun 5 Déc 2011 - 13:25

Nemo Envy, cette vidéo est impressionnante, je ne savais pas qu'on pouvait faire tout ça juste en longe !

La semaine dernière, j'ai eu 2 anecdotes concernant la rétivité dans mon écurie.

Je ne sais plus si je vous en avais parlé, nous avons dans nos murs une jument de Mérens qui était totalement rétive il y a 2 ou 3 ans (et dangereuse car elle tapait fort en visant bien à pied, et elle se roulait par terre quand elle était montée).
Aujourd'hui, elle se porte en avant en mode très "cool" (voire endormie), mais peut se bloquer complètement d'un seul coup.
Je devais la ramener du pré, à 2,5km de route, avec les autres chevaux (5 en tout) : j'opte pour 2 allers/retour, en montant sur un cheval lorsque je suis avec eux.
Je commence par elle, car je sais que ça risque d'être dur dur. Je monte son copain et la prend en longe, en espérant qu'elle le suivra volontier pour rentrer à la maison.
Evidemment, ce ne fut pas le cas : elle s'est bloqué un nombre incalculable de fois. J'avais pas envie de mettre pied à terre (pour la débloquer et remonter ensuite...où elle ne manquerait pas de se rebloquer aussitôt). Sa propriétaire m'avait expliqué qu'elle avait tendance à venir contre le stick : elle la touchait donc vers l'avant-main pour la faire avancer. J'ai essayé, et ça a fonctionné.
J'ai aussi pu remarquer qu'elle se bloquait en se mettant derrière son copain équin : lorsqu'elle reste à coté, elle se bloque moins.
J'ai pu constater également qu'elle se bloquait dès que je mettais un peu de tension dans la longe (même un tout petit peu), ou si j'agitais un peu trop mon stick pour la stimuler (toujours au niveau de l'avant main), alors qu'elle avançait un minimum.
J'ai donc pu un peu mieux comprendre ce qui la bloque.
Bref, j'ai mis 1h15 à ramener ces 2 loustics à l'écurie ; il me faudra 25 minutes pour les 3 suivants !
Et pas une seule fois je me suis énervée avec elle, pas même un brin d'agacement : je savais qu'elle le ferais, et je savais que je ne DEVAIS PAS m'énerver d'un poil. Car lorsqu'on s'agace, elle se braque, et si on s'énerve contre elle, elle se barre dans l'autre sens qu'on aurait voulu Je me suis découverte des trésors de patience. Et je l'en remercie.

Je raconterai la 2nd anecdote plus tard, je dois y aller.
C'est fou ce que le temps passe vite sur ce forum ! geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Ces chevaux qui "refusent" le mouvement en avant   Lun 5 Déc 2011 - 16:40

La 2nd anecdote concerne le copain de cette jument : un Franche-montagne de 16 ans.

Depuis quelques semaines, il donne des signes de rétivité pour prendre le trot ou le galop lorsqu'il est monté avec les élèves (et moi). Dès la formulation de notre demande de transition, il se bloque, il ralentit ou s'arrête net, il fouaille de la queue, il peut même reculer ou ruer (très doucement) si on insiste. Si on réussi à le faire trotter (en utilisant l'instinct grégaire pour rejoindre sa jument fétiche), il ne pose aucun problème et se déplace aisément : aucune gène apparente dans l'allure. On peut ensuite lui demander des transitions pas/trot où il rechigne moins. Je précise que la transition se fait alors à partir du pas de travail (ordinaire).
Nous avons découvert qu'il pouvait prendre le trot très volontier à partir du pas compté, après avoir trotté avec la jument. Mais il rétive à nouveau si nous essayons de transitionner ainsi sans l'avoir trotter avant avec elle.
Sa propriétaire est surprise, car il n'a jamais eu de telles réactions. Elle le montre jeudi à un ostéopathe (je vous tiendrai informé du résultat si ça vous dit). Mais son problème semble plus mental que physique. Il serait un cheval très "chochotte". Nous avons émis l'hypothèse que sa musculature s'était modifiée avec la méthode de travail de Jean-Yves Le Guillou, que nous pratiquons régulièrement depuis septembre. Il se sentirait très géné pour prendre le trot avec un cavalier sur son dos, comme un ado qui perd ses points de repère avec ses modifications corporelles.
D'ailleurs, après avoir trotté, il semble moins appréhender la transition à partir du "pas de travail". Et il l'accomplie alors très volontier à partir du pas compté (spécialité de cette méthode).
J'ai envoyé un e-mail à Jean-Yves : il m'a répondu qu'il n'avait encore jamais eu de changement de comportement dans ce sens avec son travail. En revanche, en septembre, nous avions tous été témoins que la jument rétive était devenue très allante et motivée, et ce sur 2 ou 3 jours seulement. Elle garde cette motivation lors de certaines de ces séances, ça dépend de l'élève.
Nous attendons la visite de l'ostéo pour voir de quoi il ressort.

C'est compliqué de comprendre ces grosses bêtes ! scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Ces chevaux qui "refusent" le mouvement en avant   Lun 5 Déc 2011 - 18:20

Un problème de comportement peut provenir d'un « blocage de la première vertèbre cervicale » dixit Dr Giniaux mais souvent le cheval devient plus craintif. Donc le compte rendu de la visite de l'ostéopathe sera très intéressant. Merci d'avance de nous en faire part.
Mais ce cheval-ci se comporte correctement près de sa jument favorite, il se peut qu'il soit tout simplement « amoureux » et ne supporte la séparation de sa belle.
J'ai connu une jument qui faisait des pieds des mains pour être près de son favori en reprise quel que soit le niveau de son cavalier. Elle n'acceptait de travailler que derrière lui. Parce que devant elle avait d'autres projets! Ah! L'amour! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Ces chevaux qui "refusent" le mouvement en avant   Jeu 22 Déc 2011 - 21:22

fraxinus a écrit:


@ Florie D
Votre dernière remarque m'incite à penser que (plus encore que des problèmes de harnachement) le problème de votre cheval est physique. S'il m'aime ni la carrière , ni le manège même en liberté c'est que le fait de bouger est une contrainte physique .
Vous énoncez la cause dans votre présentation.

Florie D a écrit:
Dans le cas de mon cheval actuel, il a eu des blocages à plusieurs niveaux du dos mais est suivi régulièrement par une kiné compétente.

Des blocages à plusieurs niveaux sont souvent la marque d'accidents anciens qui ont été compensés par d'autres lésions. Le déblocage d'une lésion récente fera apparaître une autre lésion plus ancienne. Comme c'est un jeune cheval , vous pourrez espérer le remettre sur pied mais cela prendra du temps. Lombaires et sacrum sont à l'origine des difficultés d'engagements des postérieurs.
Le fait que le cheval réponde mieux aux jambes rênes longues et qu'il tire sur l'obstacle indiquerait aussi une lésion au niveau du garrot.
Ne vous découragez pas en lisant ces lignes. affraid
Il est suivi par une kiné compétente. Travaillez avec elle. Elle pourra vous indiquer les exercices à faire pour la rééducation physique de votre cheval.
Plus qu'un autre il a besoin d'une progression lente et méthodique.
Il me semble que le mouvement en avant est prioritaire (car il est dans la nature intrinsèque du cheval) qu'importe l'attitude qu'il prendra pour avancer , laisser le décider de ce qu'il peut faire et comment il peut le faire. Il apportera des indications précisant la nature de ses blocages c'est pourquoi le travailler en présence de votre kinésithérapeute peut s'avérer très utile.
Si une attitude vers le bas est conseillée pour le travail du dos , ne pas exiger l'engagement des postérieurs peut être conseillé. Je m'explique: l'attitude vers le bas permet au cheval d'étirer sa ligne du dessus en écartant ses apophyses épineuses même sans engagement. L'engagement provoque la contraction des abdominaux et la montée du garrot ce qu'il ne semble pas pouvoir faire actuellement. (attitude au saut )
Pour résumer et comme on vous l'a déjà conseillé, décomposez les difficultés. Travaillez l'arrière sans vous occuper de l'avant et n'exigez que l'avant soit en bas sans vous occuper de l'arrière que et ceci uniquement pour étirer le dessus, stretching, après ou avant le travail. À voir avec la kinésithérapeute. (c'est ma traduction de jambes sans main, main sans jambes et tant pis si l'autre n'est pas le bon)

La carrière et le manège l'ennuie parce qu'il « souffre » soit physiquement soit psychiquement de ne pouvoir répondre à vos demandes.
L'extérieur, monté rênes, longues peut être plus gratifiant et mettra en évidence les lésions à traiter prioritairement ou la lésion principale que les autres cachent. À voir avec la kinésithérapeute.

Comme le faisait si bien remarquer Muriel Le Mestric
Muriel Le Mestric a écrit:
Dans ce monde, ce n'est pas la bonne volonté qui manque, ni d'un coté, ni de l'autre (cheval et cavalier), c'est la compréhension mutuelle qui pose svt pb.
La compréhension des problèmes de dos de votre cheval et de leur incidence vous aidera à établir un programme de travail adapté que vous pourrez suivre tous les deux « dans la joie et la bonne humeur » d'être ensemble et aura l'avantage de développer votre complicité.
Mais n'oubliez pas ce ne sont que les conseils d'un groom, donc à prendre avec les réserves d'usage. Neutral

Je pense que vous avez raison, Fraxinus. J'ai fait voir ce mois-ci le cheval à plusieurs personnes et les avis concordent. Mon patron m'ayant dit, l'an dernier, de privilégier l'attitude à l'engagement sur ce cheval, je me suis enfermée dans cette directive. Sur le plat un cheval qui ne travaille pas juste, se laisse porter, manque d'entrain, sur les barres une foulée trop souvent entre deux qui nous a valu de perdre confiance à l'un comme à l'autre.
Je vais donc reprendre les bases montées en suivant vos conseils: mouvement en avant quitte à l'avoir un peu ouvert, lui réapprendre à conserver l'allure sans que j'ai à intervenir à chaque foulée, en alternance avec des périodes "dans l'attitude" mais sans exiger l'engagement..
Il serait effectivement intéressant que la kiné le voit en travail la prochaine fois, je vais tâcher de lui en parler.

En parallèle je commence à le travailler à pied "façon étho". Un bilan avec une amie membre de ce forum mais trop peu présente m'a montré que j'utilisais trop la voix et que j'étais dans l'hyperstimulation dont il n'avait plus cure. Je m'applique donc pour l'instant a capter son attention, mobiliser l'avant et l'arrière main séparément (du mal encore avec les épaules, il a tendance à s'acculer), et l'avoir beaucoup plus en avant avec un minimum de stimulations. Pas facile, j'ai beau me concentrer et monter en énergie comme je peux, je suis encore trop souvent obligée de lui "rentrer dedans" physiquement (j'entend par là lancer le bout de la longe dans sa direction, je fais un break de la chambrière que j'avais tendance à trop utiliser aussi) pour un minimum de résultat.
J'ai pratiqué les mêmes exercices avec d'autres chevaux du club et n'ai aucun souci pour la mise en avant, même pour les plus mous d'entre eux, tous se plient au jeu et ont même l'air de s'amuser. Pas Rouge. Il m'écoute, il veux bien faire, mais ça ne l'amuse pas.
Dépit... Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Ces chevaux qui "refusent" le mouvement en avant   Jeu 22 Déc 2011 - 22:27

Nemo-envy a écrit:

Dans ce principe, tu maintiendra ton cheval dans l'impulsion grâce à la chambi agissant constamment. Mais le cheval ne pendra jamais ses responsabilités. Avec la méthode parelli, on laisse le cheval faire l'erreur. Pour lui faire assimiler qu'il a fait l'erreur, qu'il la reconnaisse et qu'il n'est plus envie de la faire. Du coup le cheval prend ses responsabilités, ne prendra plus initiative. Et ta demande est de trotter activement sur un cercle de 3 mètres de rayon. Il le fera. Moi qui avait de gros problème de motivation en longe. J'ai suivis ce principe avec mon cheval. Ma main tenant la longe agit avant celle qui tiens la chambi pour l'impulsion.

Sinon pour Florie D, quand tu longe. Tu fais tout le temps des cercles? Ou tu travaille aussi en ligne droite?
Voilà une vidéo montrant l'échauffement en longe d'un cheval de dressage. Vraiment ça donne de bonne idée pour varier le travail en longe.

Impressionnante la vidéo! Non quand je longe j'essaie de varier mon tracé... Par contre je suis sans doute trop floue dans mes codes: maintenant que j'essaye de moins utiliser la voix, je m'aperçois que je ne me suis pas donné les moyens d'entamer un travail plus complexe: même demande pour repasser au pas ou arrêter, même demande pour au trot et au galop... Normal que mon cheval se lasse...
Quels codes utilisez vous pour ces différentes transitions?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
Mon Quidam

avatar

Messages : 403
Date d'inscription : 08/03/2011
Age : 49
Localisation : pas de calais

MessageSujet: Re: Ces chevaux qui "refusent" le mouvement en avant   Ven 23 Déc 2011 - 8:26

Florie D a écrit:

Quels codes utilisez vous pour ces différentes transitions?

Les codes reposent sur les sept jeux de Parelli et la "zonologie", c'est à dire le fait de communiquer des ordres différents au cheval en visant telle ou telle partie de son corps.

Exemples sur la vidéo : 0'35 : jeu de la conduite.
0'57 : utilisation de la zone 1 pour demander un arrêt
1'20 jeu des pas de cotés.
2.07 jeu des pas de coté en cercle (superposition de 2 jeux)
2.40 pas de coté par aspiration en cercle.

Et je n'ai pas tout relevé. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Ces chevaux qui "refusent" le mouvement en avant   Ven 23 Déc 2011 - 8:47

des éléments de réponse dans mon ouvrage sur la longe. Il faut savoir que la gestuelle corporelle, l'utilisation du regard sont des aides importantes pour nouer le dialogue avec son cheval, à la longe comme sous la selle. Et qu'il est important d'être précis et rigoureux lors de toute demande.............. geek ................ rendeer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ces chevaux qui "refusent" le mouvement en avant   Ven 23 Déc 2011 - 9:13

Florie D a écrit:
J'ai pratiqué les mêmes exercices avec d'autres chevaux du club et n'ai aucun souci pour la mise en avant, même pour les plus mous d'entre eux, tous se plient au jeu et ont même l'air de s'amuser. Pas Rouge. Il m'écoute, il veux bien faire, mais ça ne l'amuse pas.
Dépit... Crying or Very sad
D'une part, tous les chevaux n'ont pas le même tempérament, certains n'ont aucun humour, et restent d'une application et d'un sérieux germaniques quoi qu'on leur demande (ma pouliche est comme ça).

Et d'autre part, il convient de se méfier de ce que l'étho appelle des "jeux" ... qui n'en sont souvent que pour nous. Bouger telle ou telle papatte dans telle direction, ou faire des cercles autour de son humain, il faudra qu'on m'explique en quoi c'est un jeu pour un cheval. clown
Même quand le cheval prend un authentique plaisir à bien faire, est-ce qu'il "joue" pour autant? Question
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ces chevaux qui "refusent" le mouvement en avant   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ces chevaux qui "refusent" le mouvement en avant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» 6 chevaux à sauver de l'abattoir avant ce soir !
» Chevaux à placer sauvetage avant boucherie
» Cheval à donner avant départ pour la boucherie!
» Sauvetage de 4 chevaux en Belgique.
» Les choses à savoir avant de vouloir aquérir un cheval

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Équitation pratique :: Éducation élémentaire du cheval et du poney-
Sauter vers: