CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 éducation de la main

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: éducation de la main   Mer 28 Sep 2011 - 19:04

Éducation de main.


yveskatz a écrit:
mais malheureusement la main intelligente ne fait plus partie de la panoplie du plus grand nombre......................

Amis enseignants, quels exercices préconisez-vous pour rendre la main intelligente?
Postulat de départ: cavalier ayant acquis suffisamment d'équilibre à cheval pour ne plus s'accrocher aux rênes.

Une cavalière autiste et cancre. lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: éducation de la main   Mer 28 Sep 2011 - 20:40

A quoi sert-il que je crée des dossiers si c'est pour qu'ils ne soient pas lus.............
Chère Fraxinus, dans la rubrique "dossiers" vous trouverez un sujet sur les mains...nous pourrons en reparler quand vous en aurez fini avec la longe.....ou parallèlement........................ geek


Dernière édition par yveskatz le Jeu 29 Sep 2011 - 15:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: éducation de la main   Jeu 29 Sep 2011 - 12:41

affraid
Cassée, Dark Frax ! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: éducation de la main   Ven 30 Sep 2011 - 11:52

Amis forumeurs prenez notes!

Ça c'est de l'enseignement! Rolling Eyes

L'un me renvoie à mes devoirs écrits et l'autre se « fiche » de ma fiole.
Moi qui posais la question en toute innocence de cancre.... Bouh ouin! Sad
Quant à vous deux vous ne perdez rien pour attendre! Twisted Evil

Mais point super positif ça se décoince enfin. Il faut bien rire un peu même si les sujets sont très sérieux. Merci Muriel! sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: éducation de la main   Ven 30 Sep 2011 - 18:42

Comment ça ça décoince? ..........Sur Educaval, la modestie est d emise....On a tous, toujours et à tous les niveaux à apprendre des autres.............On ne monte jamais sur ses grands chevaux...Et ce la le sera tant que Educaval vivra avec moi comme administrateur, créateur du forum et "entraîneur" du dit forum.................

POUR INFO, DU FAIT D'UN CHANGEMENT DE FAI, JE RISQUE D'ÊTRE PRIVÉ DE CONNEXION INTERNET PENDANT QUELQUES JOURS/ SEMAINES; VEUILLEZ D'AVANCE M'EXCUSER DU SILENCE QUI RISQUE DE SE PRODUIRE DE MA PART........................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: éducation de la main   Sam 1 Oct 2011 - 13:28

Monsieur,
Votre intervention me laisse dubitative.
Pour lever toute ambigüité sur mon « post » d'hier, je me permets, en toute modestie ce petit rectificatif.
La concision n'est vraiment pas mon fort, nous en avons l'exemple sous les yeux, donc je vous prie d'avance d'excuser la longueur de cette missive.
Jamais je ne me permettrais de monter sur mes grands chevaux, pour la simple raison que je n'ai qu'un seul grand cheval et qu'il n'est maintenant plus montable. Ceci est une tentative d'humour !
Tout comme ma réponse à Muriel le Mestric!
En effet , votre première réponse à ma question sur la « main », m'a fait sourire en me disant: « tu l'as bien cherché, Frax, ça t'apprendras à vouloir imiter un maître de la concision claire ».
Je me suis promise de revenir sur le sujet après avoir « décortiqué » votre dossier, et surtout après en avoir terminé avec votre livre. Car, autre limite à ma méthodologie: j'ai beaucoup de mal à faire 2 choses en même temps. « Mais alors pourquoi avoir lancé le sujet? » me direz-vous avec raison. Hélas! Je n'ai d'autre explication à vous présenter que la vivacité de mon caractère, ce qui ne constitue en aucune façon une excuse, j'en suis bien consciente.
Je reviendrai donc sur le sujet de la main, surtout à une époque où monter sans mors fait couler tant d'encre, et j'espère , à ce moment là, vous convaincre du bien fondé de mon interpellation, d'où mon: « vous ne perdez rien pour attendre » qui a pu vous paraître irrespectueux. Une maladresse de ma part, pardonnez moi.

Ma réponse à l'interjection de Muriel le Mestric était une autre tentative d'humour (emploi de termes familiers et ponctuation de « smileys » que visiblement je ne maîtrise pas) ratée. Je vous prie instamment de n'y voir rien d'autre. Vous connaissez le respect et l'admiration que je porte à votre profession et qui ne sont pas prêt de disparaître, croyez moi, je vous en prie.
Si votre intervention, la première, m'a fait sourire, la sienne m'a vraiment fait rire. Je l'ai prise pour l'acceptation des multiples personnalités de Fraxinus et donc une tentative de rapprochement, contrairement au respect qui tient à distance, donc un premier pas vers la confiance.
Confiance qui me paraît indispensable entre enseignant et élève et réciproquement.
Je m'explique.
La relation bonne ou mauvaise qui lie le couple cheval - cavalier étant par nature tellement intime qu'il me paraît nécessaire voire indispensable de se fonder sur la confiance pour ouvrir cette relation à la tierce personne qu'est l'enseignant - conseiller. Le cavalier est souvent conscient que ses problèmes de couple n'ont jamais qu'une seule origine, lui même. Si les lacunes d'ignorance et de technique peuvent facilement être comblées à priori, les émotions sous-jacentes: peur, colère, honte, culpabilité, empêchent souvent les conseils d'être appliqués ou pire encore d'être simplement recherchés. D'où la complexité du travail d'enseignant et la nécessité d'une relation de confiance entre cavalier et enseignant. Si je me suis permise cette longue digression sur la confiance c'est que contrairement au respect qui ne me pose pas de problème la confiance est pour moi bien plus difficile à accorder et la source de ce que vous de ce que vous qualifiez de manque de modestie. Et pour cela je vous prie d'accepter mes respectueuses excuses.
Dans mon « post » j'ai utilisé les termes: « ça se décoince » familiers et inappropriés, je vous l'accorde, au lieu de : « l'ambiance se détend, ce qui est plaisant ». J'ajoutais: «  il faut bien rire un peu même si les sujets sont sérieux ». Rire de ma remarque sur l'enseignement qui n'était pas sérieuse contrairement aux sujets du forum en général et non à celui-ci qui n'a pas bien démarré par ma faute. Quant à rire, c'était de moi même comme d'habitude: une bonne moqueuse commence par se moquer d'elle même, c'est évident, même si elle ne peut s'empêcher parfois de taquiner gentillement les autres.
En espérant trouver une écoute indulgente, je vous prie de d'accepter, Monsieur l' administrateur, créateur du forum et "entraîneur" du dit forum... l'expression de mon profond respect.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: éducation de la main   Sam 1 Oct 2011 - 13:53

Je pense que j'ai apprécié votre intervention à sa juste valeur, en y comprenant le ton rieur que vous y avez mis et qui doit être présent quand on communique...les gens ne montent-ils pas pour leur plaisir? les enseignants ne transmettent-ils pas pour la même raison? Et le plaisir doit transparaître dans les échanges.
Il est v rai cependant que certains termes ont été mal choisis (Alzheimer?) en parlant de " monter sur ses grands chevaux.".......En fait ce que je voulais exprimer c'est que sur Educaval, personne (je précise bien PERSONNE!) n'est plus haut que les autres..Chacun essaie de faire du mieux qu'il peut avec ses connaissances et ses compétences et mérite le respect, à compter du moment où il agit de même avec chevaux et gens.......................... geek
Il faut savoir être rigoureux, sérieux, réfléchi, mais le tout dans une ambiance décontractée..............La vie est suffisamment triste pour que le cheval et l'équitation soient notre "rayon de soleil"

Je pense qu'il ne faut s'excuser qu'exceptionnellement, les actions et les dires, les écrits, sous le 1er jet étant souvent l'expression du moi profond de tout un chacun.........
Par ailleurs, de grâce, pas de ce ton que je trouve condescendant(remarque en toute gentillesse, n'y trouvez rien de péjoratif ou négatif).Comme écrit, nous sommes tous à égalité face aux chevaux, face à nos connaissances ........Ne me placez pas sur un piédestal où je n'ai pas lieu d'être..................... geek


Dernière édition par yveskatz le Sam 1 Oct 2011 - 17:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: éducation de la main   Sam 1 Oct 2011 - 17:39

merci! sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: éducation de la main   Mar 4 Oct 2011 - 20:21

fraxinus a écrit:


Ma réponse à l'interjection de Muriel le Mestric était une autre tentative d'humour (emploi de termes familiers et ponctuation de « smileys » que visiblement je ne maîtrise pas) ratée. Je vous prie instamment de n'y voir rien d'autre. Vous connaissez le respect et l'admiration que je porte à votre profession et qui ne sont pas prêt de disparaître, croyez moi, je vous en prie.
Si votre intervention, la première, m'a fait sourire, la sienne m'a vraiment fait rire. Je l'ai prise pour l'acceptation des multiples personnalités de Fraxinus et donc une tentative de rapprochement, contrairement au respect qui tient à distance, donc un premier pas vers la confiance.

Ravie de vous avoir poilé, Fraxinus. Votre réponse m'a bien amusée également ! Wink


en revanche, je vous présente mes plus plates excuses !
Car j'avais longtemps cru que vous étiez une femme. Mais cette phrase semble prouver que j'ai du mal comprendre :

fraxinus a écrit:
Je me suis promise de revenir sur le sujet après avoir « décortiqué » votre dossier, et surtout après en avoir terminé avec votre livre. Car, autre limite à ma méthodologie: j'ai beaucoup de mal à faire 2 choses en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: éducation de la main   Sam 8 Oct 2011 - 19:32

Muriel
Plutôt que de vous posez l'éternelle question du sexe des anges ou plutôt de l'ange (moi évidemment) vous feriez mieux de répondre à ma question! Vous le faites pour Anne Legoff et vous me négligez. OUI je vous fait une scène! En vrai fille!
Quoique, si vous ne faites pas la différence entre un homme et une femme vous avez raison de continuer à jouer aux puzzles (réflexions sur un ouvrage) tongue
Quant à mon inconstance (réflexions sur un ouvrage), Monsieur, (un peu de condescendance pour pimenter la suite): No
Inconstance! Inconstance! Est c' que j'ai une « g.... » d'inconstance! (pour parodier Arletti et son atmosphère dans les enfants du paradis. On en revient aux anges, vous avez vu)
Je vous avais prévenu tous les deux, nous allons en venir aux mains! lol!


Trêves de plaisanterie
Avec ou sans mors il me paraît primordial d'éduquer les mains. J'ai une petite toute neuve avec laquelle je ne voudrais commettre aucun impair. Alors, selon la formule consacrée, aidez moi!

Après avoir lu: « principes et définitions » les mains n'agissent qu'en complément et après l'action du poids du corps, elles commencent aux épaules qui doivent être décontractées

L'utilisation des mains.

1. Éducation de la main
La tenue des rênes

« On travaillera aussi la tenue des rênes dans une seule main, en passant régulièrement les rênes d'une main dans l'autre. »
Pourriez vous précisez la tenue des rênes dans une main? L'une passe toujours entre le pouce et l'index; par exemple: la rêne gauche entre le pouce et l'index gauche, la rêne droite? Entre le majeur et l'annulaire?

2. Réglage de l'allure.

Avant de demander la transition: pas de contact, tension au poids de la rêne?
« On amène le mors au contact de la commissure, on ferme les doigts sur les rênes de façon discontinue » alternativement? Comme dans le ralentissement dans l'allure en cadence avec le poser de l'antérieur correspondant?
« dès que le passage à l'allure inférieur est compris par le cheval (il faut savoir être à l'écoute des postérieurs )le cavalier cède.
Donc on doit sentir le ralentissement dans l'assiette pour céder dans les mains? Désolée, je viens de me rendre compte que je vous répète mais en PNL je suis une visuelle (qu'elle ironie) qui s'efforce de devenir une kinesthésique, je n'ai jamais été une auditive.

3.La direction
« On commence par des rênes longues que l'on ajuste.......et qui se rallongent dès que la main devient silencieuse ». On laisse les rênes se rallonger d'elles même ou on doit les rallonger comme dans l'exercice de maniement des rênes?

Je n'ai pas trouvé l'article sur les effets de rênes!

Voici maintenant mes questions.

Sentir la bouche du cheval
J'ai eu de gros problèmes avec PSAR à l'obstacle car je n'arrivais pas à sentir sa demande d'extension d'encolure dans le saut, après l'avoir retenu, je l'ai laissé dans le vide et bien que me instructeur se soit acharné à essayer de me faire comprendre ce qu'il fallait, je n'ai pas réussi à sentir la demande du cheval.

Suivre la bouche du cheval.
Quand j'ai débuté on m'a dit de suivre la bouche du cheval avec les mains en particulier au pas et de respecter l'alternance droite , gauche de la tête. Je n'en ai plus entendu parler depuis? Et ma question, plusieurs fois reposée est restée sans réponse. Pourtant en longe mon bras décontracté suit le balancement de la tête.
La décontraction des épaules et leur indépendance du bassin suffit-elle?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: éducation de la main   Dim 9 Oct 2011 - 20:32

fraxinus a écrit:
Muriel
Plutôt que de vous posez l'éternelle question du sexe des anges ou plutôt de l'ange (moi évidemment) vous feriez mieux de répondre à ma question! Vous le faites pour Anne Legoff et vous me négligez. OUI je vous fait une scène! En vrai fille!


Les hommes aussi savent faire des scènes de jalousie, hein ! Mad Razz

Quant à l'usage des mains, de toute façon, moi, je monte en liberté... Rolling Eyes et re Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: éducation de la main   Lun 10 Oct 2011 - 13:06


Muriel Le Mestric a écrit:
Quant à l'usage des mains, de toute façon, moi, je monte en liberté... Rolling Eyes et re Razz

Et si vous nous faisiez part de votre expérience?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: éducation de la main   Mar 11 Oct 2011 - 19:00

Du coup, je m'éloigne un peu du sujet initial...les mains.
D'un autre coté, notre si cher administrateur semble avoir quelque peu clôt ce sujet à sa façon... Twisted Evil


Donc pour monter en liberté, déjà, il faut apprendre à ce concentrer, ce qui n'est pas si évident : mine de rien, on ne nous a jamais appris vraiment à se concentrer...
Pour entrer en relation avec le corps du cheval, on se doit d'entrer avant tout en relation avec le notre : c'est surtout là que réside la difficulté, car nous sommes souvent connectés à notre mental, mais moins à notre corps.
Puisqu'en liberté, nous n'avons pas d'autres aides que notre corps, notre maîtrise du cheval passe impérativement par notre maîtrise de soi-même. En partant du postulat qu'un tel cheval soit maîtrisable ! Et sur le dos d'un cheval en liberté, la sécurité du cavalier en devient une question de vie ou de mort...

Donc avant d'être une technique, c'est surtout un acte méditatif ou philosophique, une façon d'être au monde utilisable dans toute activité, et dans toutes professions. J'apprends celà dans un établissement au Haute Savoie : bon nombre de cavaliers l'utilisent dans leur métier et en tirent une amélioration notable...il y a beaucoup d'instituteurs et de professeurs, et de personnel médical et infirmier.
Elle peut donc être utilisée à cheval avec un mors et dans n'importe quelle activité équestre, puisque ce n'est pas une technique, mais une façon d'être au monde qui va transcender l'efficacité de nos actes.

Fraxinus, il me semble que je vous avais déjà envoyé le lien par MP.
http://www.jardins-akita.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: éducation de la main   Sam 15 Oct 2011 - 19:35

Honte sur moi, je n'ai pas répondu aux interrogations de Fraxinus.....mon excuse:la suppression deInternet le temps de changer d eFAI, puis l'oubli (manque de mémoire du à mon âge avancé ou désir de me mettre à la portée de mes interlocutrices( je sais???Humour bête. mais on ne se refait pas..... mais on peut s'améliorer je m'y attache!.............. cheers )
1/ La tenue des rênes dans une main: elle est décrite dans tous les manuels sérieux , mais l'important pour l'éducation de la main, c'est dans un premier temps de les passer d'une main dans l'autre avec aisance et facilité.
2/ Les allures: action discontinue des deux mains ensemble. ce qui différencie cette action de la demande de ralentissement. c'est pourtant bien expliqué dans le dossier! Twisted Evil
3/ direction: dès que les doigts et les épaules (car les épaules interviennent dans la direction!) cessent d'agir, la main s'abaisse pour que cesse le contact sur la commissure, s'avancent pour que le cheval n'ait plus que le poids de la rêne comme sentiment, puis on rallonge les rênes si plus de demande.
4/ les effets de rênes: article non encore écrit.On y viendra une fois que j'aurai écrit mon article pour Cheval Savoir!
5/ suivre la bouche de son cheval: c'est une réalité, une nécessité pour avoir une relation avec la bouche de son cheval qui soit constante (je préfère le terme de relation à celui de contact; il prête moins à confusion!).
Suivre la bouche de son cheval ne doit pas résulter de mouvements des bras, car bien souvent il arrive un moment où on perd la cadence des mouvements de tête et alors bravo les coups de sonnette!
Suivre la bouche de son cheval, c'est avoir les bras naturellement positionnés(voir l'article sur les mains!): bras tombant naturellement, coudes sur les hanches, avant bras ployés plus ou moins posés sur le ventre... et c'est le mouvement des hanches, provoqué par les ondulations du dos, lesquelles résultent du jeu des postérieurs et se prolongent jusqu'à la bouche du cheval,qui invitera/ qui autorisera la main à suivre la bouche du cheval..........C'est le principe de la main fixe, fixe par rapport au cavalier, lequel est en parfaits accord avec les mouvements de son cheval! C'est aussi ce que l'on appelle la discrétion des aides!!
En longe, le problème est différent car le cavalier n'est pas sur le cheval. De ce fait, les articulations du bras jouent pour que la main suive la tête en se fiant au mouvement qu'indique le regard, mais aussi le sentiment que le cavalier ressent en voyant le cheval se déplacer............. geek



Ne jamais hésiter à me rappeler à l'ordre si je ne réponds pas aux questions que l'on me pose!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: éducation de la main   Sam 15 Oct 2011 - 20:07

"Le gris "vous donnera de ses nouvelles après m'avoir testée demain. Vos explications sont très claires pour ma raison et j'espère bien arriver à décoincer mes sentiments. Non je ne fais pas allusion à "raison et sentiments" de Jane Austen , mais plutôt à "Allures et sentiment" de Pierre Chambry, livre auquel je reviens souvent. D'ailleurs , j'ai découvert chez PSR un livre qui parait intéressant au premier abord :" Mécanique équestre" d'un vétérinaire: André. La table des matières est prometteuse. Est ce que quelqu'un le connait? study

Quant à moi je vous promets de ne pas manquer de vous rappeler vos éventuels oublis. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: éducation de la main   Sam 15 Oct 2011 - 20:25

Mécanique équestre se doit d'être le livre de chevet de tous ceux qui s'intéressent au cheval monté..plus que certain manuel sur la longe!
Pour la petite histoire, c'est votre serviteur qui a fourni à PSR un exemplaire afin qu'il puisse le ré éditer................... geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: éducation de la main   Dim 16 Oct 2011 - 18:39

Auteur toujours, bienfaiteur de la littérature équestre... What else? Twisted Evil

Nous avons testé le pas car c'est au pas que que j'ai le plus de problèmes. Des sensations, ce n'est pas ce qui manque, j'en suis submergée.( je ne saurais même pas dire ce qui vient de la bouche du cheval ou d'ailleurs tant c'est confus) Mais à quoi correspondent-elles? Mystère et boules de gomme! Surtout que" le gris" est plutôt du genre a envoyé des messages: « Qu'est tu f...? T'es toujours avec moi? Non, par c'que si t'es pas là... y a pas de raison que j'y sois! »
Enfin , vous voyez ce que je veux dire, nous avons un dialogue permanent et il n'aime pas que je coupe le son pour me concentrer sur ma petite personne. Je vous entends d'ici: « qu'est que c'est que ce truc? Pas étonnant que vous soyez cancre! »

Donc je vais me replonger dans un livre et pas n'importe lequel, si j'ai bien compris. Ça tombe vraiment très bien je pourrais vous harceler de questions! jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: éducation de la main   Mar 18 Oct 2011 - 16:54

lol!

J'ai le même gris chez moi !
Cet été, je travaillais sur l'orientation de mon bassin et de mes cuisses.
Je ne demandais rien d'autre à Pitchoun de marcher au pas...mais quand je tournais mes cuisses sur leur plat, il se mettait au pas espagnol et si je basculais mon bassin dans un sens ou dans un autre pour chercher à me centrer sur le périnée, Môssieur s'arrêtait ou prenait le trot !
geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: éducation de la main   Mar 18 Oct 2011 - 16:59

Ravie de vous revoir, je vous ai préparé un petit décorticage à la Fraxinus

Drôle de sujet « de l'éducation de la main »
Il ferait mieux de s'intituler « oublis »....?Non. « étourderies »....? Non plus. « de la complexité des échanges humains ».......? C'est mieux mais pas encore correct. « de la difficulté de compréhension du langage écrit ».............? Et puis zut j'abandonne sinon j'y passerai la nuit. Tout ça pour dire que moi aussi j'ai oublié de vous répondre Muriel et que ...je n'ai aucune excuse valable à vous présenter à moins... que vous n'acceptiez la pleine lune?.. Non! C'est bien ce que je pensais... Je sèche lamentablement. Pour quelqu'un qui a la langue ou plutôt la plume si déliée , c'est plutôt surprenant. Vous m'en trouvez contrite et penaude. pale
Mais vos facéties et l'impétuosité de votre jeunesse me manque.
Vous avez autre chose à faire de plus intéressant , tant pis pour moi je vous explique quand même pourquoi je vous ai « titillé » sur le contenu de votre stage.
Donc , oui vous m'avez envoyé par mp le lien du jardin d'Akita (que j'orthographie correctement cette fois) et j'ai regardé lu et décortiqué à mon habitude et sincèrement je pense que permettre à des élèves cavaliers de tout âge d'apprendre à monter à cheval dans ces condition est tout simplement fabuleux. Leur liant , équilibre et leur conduite est parfaite. Monter sans les mains.... le rêve.
Pas de peur , pas de crispation chevaux et cavaliers déliés et décontractés que demander de plus. J'envie tout ceux qui apprennent et apprendront à monter de cette façon. Heureux les cavaliers qui bénéficieront de votre enseignement, le royaume des centaures leur est ouvert. sunny
C'est pourquoi je ne comprends pas vos réticences à nous faire partager votre expérience. Ceci dit vous avez certainement de bonnes raisons; Mais pourquoi sur ce forum nous privé de l'expérience d'une enseignante hors normes? …. d'accord , d'accord j'arrête!
Permettez moi simplement de commenter votre post, trop court à mon goût (mais j'ai dit que j'arrêtais, c'est dur)

« Donc pour monter en liberté, déjà, il faut apprendre à ce concentrer, ce qui n'est pas si évident : mine de rien, on ne nous a jamais appris vraiment à se concentrer... »
Se concentrer: se rassembler en un point . Faire un effort intense d'attention, de réflexion. Méditer, penser, réfléchir. Il s'agit de la tête dans ce cas? No
centre: point de convergence de rayonnement de diverses forces.
Comme j'ai toujours des problèmes de compréhension (en plus d'une dyslexie attardée et d'autres tares physiques) je vous fais part de l'ensemble de mon raisonnement. En lisant une première fois votre message j'ai cru qu'il s'agissait de « monter avec, au mental ». mais à la relecture je pense plutôt qu'il s'agit de se rassembler l'ensemble de nos forces vives dans notre centre , celui dont parle Sally Swift , celui qu'on utilise dans tous les arts martiaux et plus prosaïquement celui qui me sert à bouger des « round ballers » de 500kg.

« Pour entrer en relation avec le corps du cheval, on se doit d'entrer avant tout en relation avec le notre : c'est surtout là que réside la difficulté, car nous sommes souvent connectés à notre mental, mais moins à notre corps. »
Donc pas question d'utiliser le mental : toutes mes excuses pour le post « sans mors » j'avais mal lu. Suspect

« Puisqu'en liberté, nous n'avons pas d'autres aides que notre corps, notre maîtrise du cheval passe impérativement par notre maîtrise de soi-même. En partant du postulat qu'un tel cheval soit maîtrisable ! »
Il l'est apparemment puisque ces gamins le font parfaitement.
« Et sur le dos d'un cheval en liberté, la sécurité du cavalier en devient une question de vie ou de mort... »
Donc il s'agit de se mettre en position d'insécurité pour nous obliger à lâcher notre mental et à laisser le corps gérer le « danger ».

« Donc avant d'être une technique, c'est surtout un acte méditatif ou philosophique, une façon d'être au monde utilisable dans toute activité, et dans toutes professions. J'apprends celà dans un établissement au Haute Savoie : bon nombre de cavaliers l'utilisent dans leur métier et en tirent une amélioration notable...il y a beaucoup d'instituteurs et de professeurs, et de personnel médical et infirmier. »
Que des professions qui sont en rapport physique direct avec des humains.. intéressante coïncidence n'est ce pas?

« Elle peut donc être utilisée à cheval avec un mors et dans n'importe quelle activité équestre, puisque ce n'est pas une technique, mais une façon d'être au monde qui va transcender l'efficacité de nos actes. »
Très belle conclusion.

J'espère que vous ne me tiendrez pas compte de ce décorticage, mais encore une fois, c'est ma façon d'accéder à la compréhension des écrits des autres. Vous avez pu le constater vous même, j'ai tendance à attribuer aux mots des autres un signifiant qui m'est personnel , d'où la nécessité pour moi d'analyser chaque mot pour être bien sûre de parfaitement entendre ce qui est dit. J'avance à tâtons ce qui peut horripiler mes interlocuteurs lecteurs. Evil or Very Mad
Maintenant : question Question
Sur le site du Jardin Akita l'enseignante explique une approche de cet état d'esprit. Pourrions nous, puisque nous avons la chance de compter parmi nous quelqu'un qui a vécu cette expérience , à savoir: Vous, continuer cette discussion à partir de ces écrits ? Question Question Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: éducation de la main   Mer 19 Oct 2011 - 21:51

fraxinus a écrit:
Ravie de vous revoir, je vous ai préparé un petit décorticage à la Fraxinus
Oulà, je vais me retrouver cuisinée à la même sauce que notre cher admin' ?
Heureusement que ce n'est pas un bouquin que j'ai écrit... study ça devrait être plus rapide (quoi que ?)

fraxinus a écrit:
Drôle de sujet « de l'éducation de la main »
Il ferait mieux de s'intituler « oublis »....?Non. « étourderies »....? Non plus. « de la complexité des échanges humains ».......? C'est mieux mais pas encore correct. « de la difficulté de compréhension du langage écrit ».............? Et puis zut j'abandonne sinon j'y passerai la nuit.
Toujours cette fâcheuse habitude de tourner autour du pot...heureusement qu'elle n'y passe pas sa nuit (quoi que ?)

fraxinus a écrit:
Tout ça pour dire que moi aussi j'ai oublié de vous répondre Muriel et que ...je n'ai aucune excuse valable à vous présenter à moins... que vous n'acceptiez la pleine lune?.. Non! C'est bien ce que je pensais... Je sèche lamentablement. Pour quelqu'un qui a la langue ou plutôt la plume si déliée , c'est plutôt surprenant. Vous m'en trouvez contrite et penaude. pale
Aurait-on trouvé un moyen de la faire taire ?
Hummm, vu la suite du message et sa longueur, il semblerait que non... Evil or Very Mad
D'un autre coté, si c'était juste de me pondre 10 lignes pour trouver une excuse foireuse au retard dans de réponse, autant faire court, hein !
Ce genre de justification n'a aucune importance, puisque je vous excuse de toute façon.

fraxinus a écrit:
Mais vos facéties et l'impétuosité de votre jeunesse me manque.
Ca change des facéties d'Yves ?
Lui aussi est sacrément impétueux...
la jeunesse est plus un état d'esprit qu'une question d'âge ! santa

fraxinus a écrit:
Donc , oui vous m'avez envoyé par mp le lien du jardin d'Akita (que j'orthographie correctement cette fois) et j'ai regardé lu et décortiqué à mon habitude et sincèrement je pense que permettre à des élèves cavaliers de tout âge d'apprendre à monter à cheval dans ces condition est tout simplement fabuleux.

C'est pourquoi je ne comprends pas vos réticences à nous faire partager votre expérience. Ceci dit vous avez certainement de bonnes raisons; Mais pourquoi sur ce forum nous privé de l'expérience d'une enseignante hors normes? …. d'accord , d'accord j'arrête!
Tout simplement que je découvre cette façon d'être, depuis 5 mois maintenant. Au tout début, j'étais incapable d'expliquer ce que je vivais, tellement "ça se vit". Maintenant, je commence à intégrer certaines notions. Je suis loin de les maîtriser, et bien d'autres notions m'échappent encore complètement : je suis redevenue débutante !
Et vous conviendrez qu'un enseignant se doit de connaître parfaitement son sujet...ce qui n'est pas encore mon cas dans ce domaine. C'est pourquoi, j'ai d'abord franchement rechigné à parler de ça ; et c'est pourquoi je commence à m'y mettre, mais au compte goutte pour l'instant.
Et non, je ne me fais pas prier pour le plaisir de me sentir importante et pour qu'on me pommade le dos en me traitant d'enseignante "hors norme" (non mais, ne me mettez pas sur le piédesdale d'Yves : il est monoplace, et je ne voudrais pas l'en déloger car j'ai déjà expliqué sur une autre conversation que les cavalières se devaient de laisser l'illusion aux cavaliers, et surtout à Yves, de se croire supérieurs à elles. Respectons cet engagement... Twisted Evil )



fraxinus a écrit:
« Donc pour monter en liberté, déjà, il faut apprendre à ce concentrer, ce qui n'est pas si évident : mine de rien, on ne nous a jamais appris vraiment à se concentrer... »
Se concentrer: se rassembler en un point . Faire un effort intense d'attention, de réflexion. Méditer, penser, réfléchir. Il s'agit de la tête dans ce cas? No
centre: point de convergence de rayonnement de diverses forces.
Perdu !!!
Si on se concentre sur un seul point, on tend à oublier le reste. Or, on doit rester conscient de tout : chaque partie de notre corps (des oreilles, jusqu'aux orteils), mais aussi de tout ce qui nous entoure.

Et si on devait se concentrer sur un point, un peu plus que les autres, ce serait la partie du corps qui assure notre stabilité, qui abaisse notre centre de gravité au plus bas (pour renforcer notre stabilité), le point de convergence entre chaque mouvement du cheval et ceux du cavalier : le périnée. Mais toujours en gardant à l'esprit que notre nuque est relâchée, que nos mains sont habitées (même si elles ne tiennent pas de rênes), que notre regard est à la fois panoramique et focal, etc...

Sally Swift a écrit de très belles choses (j'ai bcp utilisé ses images dans mes séances). Mais justement, son recentrage pourrait tendre à faire oublier le reste, et son point central est trop haut (au niveau du nombril, si mes souvenirs sont exacts : on ne m'avait que prété son livre...que j'ai du rendre à son propriétaire (je ne l'ai donc plus sous la main depuis belle lurette, à mon grand regret).

Encore que, en relisant, "centre de rayonnement de diverses forces" est peut-être pas mal...?

fraxinus a écrit:
« Pour entrer en relation avec le corps du cheval, on se doit d'entrer avant tout en relation avec le notre : c'est surtout là que réside la difficulté, car nous sommes souvent connectés à notre mental, mais moins à notre corps. »
Donc pas question d'utiliser le mental : toutes mes excuses pour le post « sans mors » j'avais mal lu. Suspect
Oui, j'ai détaillé ce point particulier du mental dans ce post particulier.

fraxinus a écrit:
« Puisqu'en liberté, nous n'avons pas d'autres aides que notre corps, notre maîtrise du cheval passe impérativement par notre maîtrise de soi-même. En partant du postulat qu'un tel cheval soit maîtrisable ! »
Il l'est apparemment puisque ces gamins le font parfaitement.
« Et sur le dos d'un cheval en liberté, la sécurité du cavalier en devient une question de vie ou de mort... »
Donc il s'agit de se mettre en position d'insécurité pour nous obliger à lâcher notre mental et à laisser le corps gérer le « danger ».
Ho, quel beau sujet de conversation que voilà !

Ne trouvez vous pas un petit paradox dans ces 2 commentaires de votre part ?
D'un coté une maîtrise parfaite par de simples gamines, et de l'autre une mise en danger volontaire... Question

D'ailleurs j'irai plus loin par rapport à la première réflexion : un cheval est-il jamais maîtrisable ?
même avec le mors qu'on veut, les ficelles qu'on y ajoute, voire la lobotomisation involontaire quand elle n'est pas carrément prescrite sur ordonnance (j'ai appris que de plus en plus de chevaux étaient sous prosac !).
Les meilleurs cavaliers que le monde équestre ait portés étaient certainement des personnes parfaitement impliquées dans leur relation équine, jusque dans tous les pores de leur peau : ils étaient connectés à leur corps et ces Maîtres étaient avant tout maîtres d'eux-mêmes.
(hum, je me lance dans de grandes théories philo-équestre ! scratch )

fraxinus a écrit:
« Elle peut donc être utilisée à cheval avec un mors et dans n'importe quelle activité équestre, puisque ce n'est pas une technique, mais une façon d'être au monde qui va transcender l'efficacité de nos actes. »
Très belle conclusion.
Merci

fraxinus a écrit:
J'espère que vous ne me tiendrez pas compte de ce décorticage, mais encore une fois, c'est ma façon d'accéder à la compréhension des écrits des autres. Vous avez pu le constater vous même, j'ai tendance à attribuer aux mots des autres un signifiant qui m'est personnel , d'où la nécessité pour moi d'analyser chaque mot pour être bien sûre de parfaitement entendre ce qui est dit. J'avance à tâtons ce qui peut horripiler mes interlocuteurs lecteurs. Evil or Very Mad
Vous avez parfaitement raison de chercher si ce que vous avez compris est ce que je voulais faire comprendre, car bcp de malentendu sont provoqués par un mal exprimé...dont on a rarement conscience (on parle souvent de malentendu...rarement de malexprimé).

fraxinus a écrit:
Maintenant : question Question
Sur le site du Jardin Akita l'enseignante explique une approche de cet état d'esprit. Pourrions nous, puisque nous avons la chance de compter parmi nous quelqu'un qui a vécu cette expérience , à savoir: Vous, continuer cette discussion à partir de ces écrits ? Question Question Question
Pour être certaine d'éviter tout malinterprété dans ses écrits, le mieux serait qu'elle vienne elle-même vous en parler. Mais je lui ai parlé de notre forum depuis plusieurs semaines déjà : elle juge le web bien trop chronophage (ce en quoi, je trouve qu'elle a parfaitement raison !), insidieux et...je ne trouve de mot qui convienne (que n'importe qui raconte n'importe quoi sur autrui, sans moyen de controle ou de rectification de l'autrui concerné). Elle ne fréquente aucun forum, aucun blog, refuse d'être sur FB ou Twitter...
Elle préfère consacrer son temps aux personnes qui font la démarche de la contacter, de venir. C'est une personne très conviviale et chaleureuse : un écran est bien trop froid et abstrait pour elle.
En tout cas, elle m'a dit que chacun des mots écrits sur son site a été minutieusement choisi, afin que justement ses explications soient les plus claires possibles, et limitent le risque de malcompris. Mais un site web n'est pas un manuel, il n'est qu'une invitation à vouloir en savoir plus. Il dit juste ce qu'il faut pour piquer notre curiosité, susciter l'éveil d'un intérêt ou le renforcer...pour franchir le pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: éducation de la main   Jeu 20 Oct 2011 - 19:00

Muriel Le Mestric a écrit:
Puisqu'en liberté, nous n'avons pas d'autres aides que notre corps, notre maîtrise du cheval passe impérativement par notre maîtrise de soi-même. En partant du postulat qu'un tel cheval soit maîtrisable !
fraxinus a écrit:
Il l'est apparemment puisque ces gamins le font parfaitement.
Le cheval dont il s'agit est bien une métaphore de soi-même, non?
Muriel Le Mestric a écrit:
Et sur le dos d'un cheval en liberté, la sécurité du cavalier en devient une question de vie ou de mort...
fraxinus a écrit:
Donc il s'agit de se mettre en position d'insécurité pour nous obliger à lâcher notre mental et à laisser le corps gérer le « danger ».
Si la sécurité du cavalier devient une question de vie ou de mort, le terme de danger ne me paraît pas inaproprié.
Muriel Le Mestric a écrit:
Ho, quel beau sujet de conversation que voilà !

Ne trouvez vous pas un petit paradox dans ces 2 commentaires de votre part ?
D'un coté une maîtrise parfaite par de simples gamines, et de l'autre une mise en danger volontaire...
D'où mon incompréhension de votre commentaire. Désolée cancre un jour , cancre toujours!
Muriel Le Mestric a écrit:
D'ailleurs j'irai plus loin par rapport à la première réflexion : un cheval est-il jamais maîtrisable ?

De quel cheval parlez vous : l'animal ou la métaphore de soi-même? Je ne comprends plus rien! Au secours! affraid

Muriel Le Mestric a écrit:
Les meilleurs cavaliers que le monde équestre ait portés étaient certainement des personnes parfaitement impliquées dans leur relation équine, jusque dans tous les pores de leur peau : ils étaient connectés à leur corps et ces Maîtres étaient avant tout maîtres d'eux-mêmes.
(hum, je me lance dans de grandes théories philo-équestre ! )
Au contraire, ne vous retenez pas, si un enseignement n'est pas sous tendu d'une philosophie, il n'est plus qu'une suite de recettes insipides. C'est ce qui fait la différence entre un maître et un technicien. Mais non, je ne vous mets pas sur un piédestal, même un maître d'école se doit d'avoir une philosophie de son enseignement sinon comment le justifierait-il? J'entends philosophie au sens d'étude des principes fondamentaux d'activité, d'une pratique; réflexion sur leur sens, leur légitimité. jocolor
[

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florie D

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: éducation de la main   Ven 21 Oct 2011 - 15:03

Des chevaux sous prozac? scratch POur améliorer leur moral? santa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonie-equestre.fr/
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: éducation de la main   Ven 21 Oct 2011 - 17:30

Où pour soigner leur dépression chronique....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: éducation de la main   Ven 21 Oct 2011 - 17:35

Ne riez pas, car des chevaux sous traitement médicamenteux pour être "utilisables" par leur propriétaire sont plus nombreux que l'on pourrait le penser!................... geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: éducation de la main   Ven 21 Oct 2011 - 18:30

C'est consternant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: éducation de la main   

Revenir en haut Aller en bas
 
éducation de la main
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» rééducation, je prends les choses en main !
» club d'éducation canine
» éducation, à quel age?
» La petite histoire de vos chiens ''de seconde main''
» conduire un scooter avec une agénésie de la main gauche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Enseignement et compétition :: Questions aux enseignants-
Sauter vers: