CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 Faire "revenir" un cheval

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Feel

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 54
Localisation : Pompadour

MessageSujet: Faire "revenir" un cheval   Lun 6 Juin 2011 - 8:59

Je ne suis pas certain de poster au bon endroit. Si d'aventure je m'étais mal positionné, veuillez m'en excuser.

Le contexte :
Une grande jument (175 cm) de 6 ans pétrie de force, un peu longue, manquant parfois de concentration.
Elle est plutôt en retard de travail par rapport aux chevaux de son âge qui tournent en CSO. Elle n'a commencé à sauter de façon régulière qu'en janvier dernier. Aujourd'hui, elle est à même d'enchaîner un tour de Club 2 (75 cm) avec des lignes "justes" et un double oxer-vertical.
Au niveau de son dressage, elle est capable de dérouler une reprise Club 2 GP dont les deux difficultés principales sont les cessions à la jambe et les lignes courbes au galop. Elle sort de cette reprise avec une moyenne de 66%.
Au niveau du caractère, cette jument est assez appliquée même si de temps à autres elle fait preuve d'un manque évident de concentration. Elle est volontaire, peu regardante et surtout accepte les séances de travail d'une humeur toujours égale. Je ne l'ai jamais vue se mettre en colère ou renoncer à un exercice. Peut être parce que nous avons toujours le souci de ne pas lui demander des séances trop dures.

La difficulté rencontrée :
Aussi bien dans le travail sur le plat que sur les barres, notre jument à de très grandes difficultés à "revenir" dans les transitions descendantes. Elle a une fâcheuse tendance à venir s'appuyer très fort sur la main (voire de carrément vouloir la traverser) dès la demande de transition. Les transitions sont demandées pourtant de manière assez classique : jambes au contact et même agissante, dos en résistance, mains soutenues au dessus du garrot, doigts et jambes cédant immédiatement la transition obtenue. Pourtant rien n'y fait, la jument, dès qu'elle perçoit la demande de transition, se raidit dans toute sa ligne du dessus et vient se coller à la main. Les jarrets ne peuvent plus passer sous la masse et la transition finit par s'obtenir plus en force qu'en légèreté. En concours c'est assez frustrant car en dressage on perd des points "bêtement" et en CSO il est impossible de recomposer la jument à l'abord de certains obstacles. Aujourd'hui cela ne prête pas à conséquence car on ne saute que des petites barres, mais quand les cotes augmenteront... ce ne sera plus la même chanson.

Ma demande :
Quels exercices sont à préconiser pour apprendre à un cheval à se relâcher dans les transitions descendantes ?
La demande de transition est-elle correctement formulée ?

Je précise que je suis "encadré" par un instructeur et que je suis à le recherche d'avis autres car je reste persuadé que l'Equitation est avant tout une question de dialogue Wink et que de l'avis des autres, correctement synthétisés, jaillit souvent la progression Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bénédicte Desgroux

avatar

Messages : 290
Date d'inscription : 08/04/2010
Age : 55
Localisation : Buthiers (77)

MessageSujet: Re: Faire "revenir" un cheval   Lun 6 Juin 2011 - 14:21

Comment réagit-elle lors du travail à pied ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equitathome.fr
Feel

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 54
Localisation : Pompadour

MessageSujet: Re: Faire "revenir" un cheval   Lun 6 Juin 2011 - 14:30

Je sais que ce n'est pas très bien LOL mais nous ne la longeons pas. Les rares fois où nous l'avons fait ce fut une catastrophe, mademoiselle n'étant pas du tout à l'écoute du longeur et ayant tendance à prendre la longe plutôt comme un défouloir que comme une séance de travail. Ne voulant pas nous battre avec elle, on a préféré renoncer à ce genre de travail.

Par contre, nous aimons la faire travailler en liberté. Là elle est plus attentive et plus réceptive. Là aussi les transitions descendantes sont difficiles à obtenir et quand nous les obtenons, elles se font quasiment systématiquement en partant des épaules. La jument ne s'effondre pas vraiment... mais on voit clairement qu'elle "passe" sa transition en freinant de devant et non pas en transférant du poids sur l'arrière main.

Autre détail, dans le travail sur les barres en liberté, elle est tout à fait capable de se compacter et de se raccourcir quand la foulée le demande. Cependant, elle privilégiera toujours un abord sur des foulées croissantes que sur des foulées décroissantes. En gros, elle privilégie plutôt sa vitesse que sa force pour sauter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Faire "revenir" un cheval   Lun 6 Juin 2011 - 15:10

Feel a écrit:
dans les transitions descendantes. Elle a une fâcheuse tendance à venir s'appuyer très fort sur la main (voire de carrément vouloir la traverser) dès la demande de transition.

dès qu'elle perçoit la demande de transition, se raidit dans toute sa ligne du dessus et vient se coller à la main. Les jarrets ne peuvent plus passer sous la masse et la transition finit par s'obtenir plus en force qu'en légèreté.
D'après ta description, je vois une jument qui se braque contre le mors/la main.
Il n'y a pas besoin d'avoir une action forte ou un mors sévère pour obtenir ce résultat.

Comme en concours il n'est pas admis de monter sans mors, surtout en dressage, il va falloir que vous appreniez tous les 2 (cavalier et jument) à transitionner sans vous en servir.
Il existe plusieurs moyens qui sont combinables : voix (attention en dressage...je trouve vraiment dommage que cette aide y soit sanctionnée) et assiette sont les plus abordables.
Pour que la voix passe même en concours de dressage...on peut tricher en apprenant à la jument à s'arrêter lorsque son cavalier émet un bruit parfaitement anodin : une petite toux par exemple. Evidemment, en cas de rhume, ça peut devenir problématique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feel

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 54
Localisation : Pompadour

MessageSujet: Re: Faire "revenir" un cheval   Lun 6 Juin 2011 - 15:59

La voix permet effectivement de minimiser les contractions diverses. La jument est prévenue qu'il va se passer quelque chose et elle est plus perméable. Mais ma compagne s'est fait sanctionner (durement - 1 point à chaque fois) en Club 2 parce qu'elle avait utilisé cette aide naturelle alors que la personne qui gagne l'épreuve (G7, rompue aux concours) avait mis un Gogue à son cheval sans que cela émeuve le jury le moins du monde (mais cela est un autre débat Rolling Eyes )
Donc on utilise effectivement la voix dans le travail quotidien. Ca permet de progresser très lentement et c'est la raison pour laquelle je cherche d'autres pistes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Faire "revenir" un cheval   Lun 6 Juin 2011 - 17:42

Dans ce cas, il faut utiliser un autre moyen de la rendre perméable à la demande...

Mais parfois pour progresser, il faut savoir prendre son temps. Lorsqu'on a un pb, vouloir le résoudre vite est rarement une bonne idée.
Pourquoi avez vous besoin d'accélérer la résolution de ce problème ?

Peut-être y a-t-il une solution qui sera plus rapide, plus efficace, et tout autant respectueuse de la jument.
Ou peut-être pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Faire "revenir" un cheval   Lun 6 Juin 2011 - 19:32

Les rares fois où nous l'avons fait ce fut une catastrophe, mademoiselle n'étant pas du tout à l'écoute du longeur et ayant tendance à prendre la longe plutôt comme un défouloir que comme une séance de travail. Ne voulant pas nous battre avec elle, on a préféré renoncer à ce genre de travail.
Plutôt que de se battre,et renoncer, vous devriez, si vous en avez les compétences, lui apprendre à travailler à la longe. Cette éducation est de loin le meilleur moyen pour apprendre TOUT(ou presque tout) au cheval sans la gène que représente le cavalier.
Pour le reste, il est difficile, sans voir le cheval et le couple au travail, de donner des conseils, hors les consignes de base(remplacer les mains par le corps, agir avec ses cuisses...).
Une chose cependant que l'on rencontre souvent: l'action des jambes dans la transition.Il faut savoir ne pas casser le moteur(sur une voiture appuyer simultanément sur le frein et l'accélérateur..vous verrez le résultat!).Si votre cheval est dans une cadence satisfaisante, point n'est besoin de vous servir de vos jambes.Si vous avez peur qu'il se désengage dans la transition descendante, vous devez accorder plus d'importance à l'allure qui précède la transition...Jambes sans main, mains sans jambe ................................... geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feel

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 54
Localisation : Pompadour

MessageSujet: Re: Faire "revenir" un cheval   Mar 7 Juin 2011 - 6:32

Muriel Le Mestric a écrit:

Mais parfois pour progresser, il faut savoir prendre son temps. Lorsqu'on a un pb, vouloir le résoudre vite est rarement une bonne idée.
Pourquoi avez vous besoin d'accélérer la résolution de ce problème ?
Je me suis mal exprimé geek Je ne cherche pas absolument à accélérer la résolution du problème. Bien au contraire. Régate est une jument très tardive tant dans son physique que dans son mental. Aller vite avec elle n'est pas du tout envisageable. Je pense seulement à explorer plusieurs pistes différentes car en l'état mes connaissances équestres sont limitées pour franchir ce palier. Comme vous le dites Muriel, je recherche avant tout une solution respectueuse de la jument qui sera donc efficace et "rapide", la notion de rapidité en équitation restant sommes toutes très relative LOL

yveskatz a écrit:

Plutôt que de se battre,et renoncer, vous devriez, si vous en avez les compétences, lui apprendre à travailler à la longe. Cette éducation est de loin le meilleur moyen pour apprendre TOUT(ou presque tout) au cheval sans la gène que représente le cavalier.
Vous prêchez un convaincu Wink sur ma table de chevet trône le livre de M. Henriquet sur le travail à pied. Se battre il n'en est effectivement pas question LOL il ne me reste donc plus qu'à prendre mon courage à deux mains et m'y remettre LOL

yveskatz a écrit:
Pour le reste, il est difficile, sans voir le cheval et le couple au travail, de donner des conseils, hors les consignes de base(remplacer les mains par le corps, agir avec ses cuisses...).
La Corrèze est magnifique au printemps Wink si d'aventure un contributeur de ce forum venait se ressourcer en Anglo Arabie je serais ravi de l'emmener aux écuries Wink

yveskatz a écrit:

Une chose cependant que l'on rencontre souvent: l'action des jambes dans la transition.Il faut savoir ne pas casser le moteur(sur une voiture appuyer simultanément sur le frein et l'accélérateur..vous verrez le résultat!).Si votre cheval est dans une cadence satisfaisante, point n'est besoin de vous servir de vos jambes.Si vous avez peur qu'il se désengage dans la transition descendante, vous devez accorder plus d'importance à l'allure qui précède la transition...Jambes sans main, mains sans jambe ................................... geek
Ce fut précisément le fil conducteur de la séance de travail hier soir. C'était une reprise d'obstacle et durant toute la détente je me suis astreint à demander chaque transition descendante à la voix couplée à la seule résistance du haut du corps. Ce ne fut pas probant durant la détente même si je sentais une jument moins contractée. Durant les exercices sur les barres : enchaînement d'un parcours avec 2 lignes oxer-vertical :
  • la première : 5 foulées courtes
  • la seconde : 3 foulées longues en descendant

j'ai obtenu deux très bons enchaînements surtout dans la ligne "5 foulées" où la jument s'est calée sur une simple tension du haut de mon corps avec des jambes présentes. Le plus important fut qu'en sortie de ligne j'avais une jument toujours disponible qui n'a pas cherché à se mettre à plat et à peser à la main.

Je retiens donc de cet échange :
  • revenir aux fondamentaux "mains sans jambes..."
  • ressortir le caveçon et la longe
  • me hâter lentement
  • me servir plus souvent de la voix pour mettre en place un "code" rassurant pour la jument


Merci à tous, même si le post reste ouvert pour émettre d'autres avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virginie DEVAUX

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 07/03/2010
Age : 42
Localisation : Rambouillet

MessageSujet: Re: Faire "revenir" un cheval   Mar 7 Juin 2011 - 6:59

Question bête : à quand remonte la dernière visite du dentiste ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feel

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 54
Localisation : Pompadour

MessageSujet: Re: Faire "revenir" un cheval   Mar 7 Juin 2011 - 7:08

Il n'y a pas de question bête Cool Régate a vu le dentiste il y a 2 mois 1/2. RAS de ce côté là. Elle a aussi vu l'ostéo en janvier dernier et là non plus RAS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feel

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 54
Localisation : Pompadour

MessageSujet: Re: Faire "revenir" un cheval   Jeu 30 Juin 2011 - 8:32

Régate et moi étions en CSO ce dimanche et grâce aux différents avis donnés ici qui m'ont permis de recentrer le travail, j'ai pu faire un tour assez "propre" .

C'était une "petite" épreuve Club (90 cm) avec quelques difficultés de conduite tout de même. En particulier une ligne courbe très courte demandant de pouvoir composer la jument dès la réception d'un obstacle afin de tourner dans de bonnes conditions pour aborder l'obstacle suivant. A la reconnaissance j'ai tout de suite perçu que la difficulté du parcours pour moi serait sur cette ligne courbe. J'ai donc travaillé la détente en ce sens en faisant beaucoup de transitions (voix, haut du corps et en dissociant actions de mains et actions de jambes) avec une jument très ronde. Vu la canicule, j'ai privilégié le "plat" plutôt que les "sauts" lors de cette détente.

Sur le tour, j'ai juste cherché l'équilibre, la régularité dans le galop et l'abord droit et centré sur les obstacles. La jument est encore trop verte pour aller chercher un chrono Laughing l'objectif était donc : tour de travail. Régate a été très très réceptive et à chacune de mes demandes pour se rééquilibrer (et donc revenir dans mes aides) elle a été nickel.

Le résultat est un sans-faute et un classement qui sont venus comme une cerise sur un gâteau.

Le travail est à mettre à mon crédit et à celui de mon coach Rolling Eyes mais les indications et pistes de réflexion qui m'ont été données ici m'ont permis d'augmenter le niveau du travail. Soyez donc remerciés et je vous associe à ce beau parcours de dimanche dernier cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virginie DEVAUX

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 07/03/2010
Age : 42
Localisation : Rambouillet

MessageSujet: Re: Faire "revenir" un cheval   Jeu 30 Juin 2011 - 21:46

Félicitations !

Que cela soit le début de nombreux autres succès !
Cela fait du bien de voir que parfois, un beau parcours peut être récompensé... ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feel

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 54
Localisation : Pompadour

MessageSujet: Re: Faire "revenir" un cheval   Ven 1 Juil 2011 - 7:11

Virginie DEVAUX a écrit:
Félicitations !

Que cela soit le début de nombreux autres succès !
Cela fait du bien de voir que parfois, un beau parcours peut être récompensé... ! Wink

Oui, surtout en épreuves club Laughing où il faut bien le dire on voit vraiment de tout alors qu'on s'attendrait justement à ne voir que des tours de formation des cavaliers Wink
Lors de l'épreuve à laquelle j'ai participé j'ai vraiment vu du très bon !!! des cavaliers appliqués, des "coachs" pédagogues
Citation :
(réflexion entendue lors de la reco : "Je vais couper là pour gagner au moins 3 secondes" le coach -> "Ha oui ? et tes trois secondes tu les perdras là bas parce que tu ne pourras pas redonner un rythme suffisant à ton poney. Donc, tu contournes l'obstacle en gardant du galop et tu maintiens ton rythme. Si tu fais ça tu gagneras 3 secondes sur l'ensemble du parcours et pas juste sur une courbe")
. Mais j'ai aussi vu des abrutis décervelés pousser comme des malades en lâchant tout dans la dernière encouragés par un gugusse gesticulant et érucatnt que je ne peux même pas soupçonner d'être DE.
Citation :
Entendu aussi le même jour : "Mais bille dedans B... de M.... Allez, galope à fond. Mais tourne N... de D... Touuuuuuuurrrrrnneeeeeeee"
Et le plus affligeant ? C'est que ces cavaliers se retrouvent aux honneurs ce qui aurait tendance à les conforter dans leur manière de monter leurs parcours.

Un peu hors sujet et je m'en excuse... mais ça me fait quand même mal au ventre de voir que certains essayent de monter "proprement" et devront attendre de nombreuses années avant de pouvoir bénéficier du fruit de leurs efforts, pendant que des petits "kékés des plages" eux, sans vergogne deviennent des consommateurs de sensations fortes sans réellement apprendre ce qu'est l'Equitation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Faire "revenir" un cheval   Ven 1 Juil 2011 - 8:01

Feel a écrit:
[
Et le plus affligeant ? C'est que ces cavaliers se retrouvent aux honneurs ce qui aurait tendance à les conforter dans leur manière de monter leurs parcours.

Un peu hors sujet et je m'en excuse... mais ça me fait quand même mal au ventre de voir que certains essayent de monter "proprement" et devront attendre de nombreuses années avant de pouvoir bénéficier du fruit de leurs efforts, pendant que des petits "kékés des plages" eux, sans vergogne deviennent des consommateurs de sensations fortes sans réellement apprendre ce qu'est l'Equitation.


Vous avez tout à fait raison dans votre analyse..........à un détail près: dans de nombreuses années, vous serez encore là aux médailles éventuellement, alors que les "petits kékés des plages" auront abandonné l'équitation depuis longtemps.........................savoir se hâter lentement.....à se rappeler en toute circonstance................ geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Faire "revenir" un cheval   Dim 3 Juil 2011 - 10:20

Feel a écrit:

Un peu hors sujet et je m'en excuse... mais ça me fait quand même mal au ventre de voir que certains essayent de monter "proprement" et devront attendre de nombreuses années avant de pouvoir bénéficier du fruit de leurs efforts, pendant que des petits "kékés des plages" eux, sans vergogne deviennent des consommateurs de sensations fortes sans réellement apprendre ce qu'est l'Equitation.
Ceux de la première catégorie devraient s'essayer au hunter...

Et félicitation pour vos progrès à tous les 2. Continuez sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feel

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 54
Localisation : Pompadour

MessageSujet: Re: Faire "revenir" un cheval   Ven 8 Juil 2011 - 9:49

yveskatz a écrit:

Vous avez tout à fait raison dans votre analyse..........à un détail près: dans de nombreuses années, vous serez encore là aux médailles éventuellement, alors que les "petits kékés des plages" auront abandonné l'équitation depuis longtemps.........................savoir se hâter lentement.....à se rappeler en toute circonstance................ geek

Effectivement Yves, peut être serai-je encore là Smile si le temps qui passe m'évite les désagréments inhérents à l'âge LOL cependant, des kékés il y en aura toujours et l'évolution de la discipline équestre qui passe d'une pratique plus axée sur la recherche du beau et du bon, préalables nécessaires à l'efficacité, à une recherche du résultat immédiat me fait craindre une "perte en ligne" de toutes les traditions qui font que notre sport confine plus à un mode de vie qu'à autre chose.

Les réformes successives de l'enseignement on tendance à faire de nos enseignants de joyeux organisateurs de loisir. Et cela me fait un peur même s'il reste encore des "résistants" qui ont le goût de transmettre un vrai savoir équestre. Petite anecdote vécue dernièrement : ma fille de 15 ans, équitante toute fraîche (moins d'un an de pratique) suivait une reprise. A la fin de la dite reprise elle me demandait ce que j'en pensais. Je lui ai donc répondu que j'estimais que sa position devait être améliorée et qu'elle ne pourrait pas progresser tant qu'elle ne serait pas assise correctement et qu'elle n'aurait pas libéré tous ses groupes musculaires pour obtenir de la souplesse et de l'aisance en selle. Elle est donc allée voir sa monitrice (BPJEPS) pour lui demander de faire des exercices lui permettant d'améliorer sa position. La tête de la monitrice a valu son pesant de cacahuètes !!!! Elle a carrément répondu à ma fille que 1: elle ne savait pas quels exercices proposer et que 2: c'était une perte de temps puisque la souplesse on l'a ou on ne l'a pas !!! J'ai quand même été très surpris de cette réponse.

Muriel Le Mestric a écrit:

Ceux de la première catégorie devraient s'essayer au hunter...
Effectivement Wink mais la discipline a beaucoup de difficultés à s'implanter chez nous. Ceci dit je vous rejoins et je militerais grandement pour une réforme des examens fédéraux imposant des résultats en épreuves hunter pour être validés.


En espérant ne pas vous lasser, je vous relate les derniers progrès.
Cette semaine a été consacrée principalement aux soins, Régate ayant contracté une conjonctivite à cause des mouches. Le travail a donc été assez réduit en termes de charge, mais j'ai gagné en intensité. Séances plutôt courtes mais concentrée uniquement sur l'équilibre. Sur les conseils de mon coach, il est désormais interdit de laisser la moindre possibilité à la jument de trouver un point d'appui quelconque sur ma main. Désormais la moindre courbe, le moindre pli se demande sur une rêne d'ouverture et uniquement sur cet effet de rêne. La rêne extérieure au pli régule le mouvement des épaules, la jambe intérieure maintient le mouvement en avant et la jambe extérieure s'occupe des hanches. Je n'ai pas le droit de faire autre chose LOL la consigne étant d'arrêter de porter la jument à bout de bras et de jambes et de la "forcer" à assumer elle même son équilibre.
Au niveau des exercices : des cercles, des voltes, des serpentines le tout en changeant de main très régulièrement en occupant tout l'espace de la carrière. Beaucoup de mouvements devant s'exécuter en piste intérieure (la jument adore se servir des murs comme point d'appui) et en changeant de main très régulièrement (interdiction de faire plus d'une longueur à la même main).

Ce travail semble payer car hier soir j'ai enfin eu une jument qui restait délicate sur la main, cette délicatesse étant clairement obtenue par un engagement accru et un fléchissement des hanches. Toutes les transitions demandées se sont faites sans dureté, dans la souplesse et l'équilibre non rompu.

On avance doucement... mais on avance dans la bonne direction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virginie DEVAUX

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 07/03/2010
Age : 42
Localisation : Rambouillet

MessageSujet: Re: Faire "revenir" un cheval   Sam 9 Juil 2011 - 10:12

Feel a écrit:
Ce travail semble payer car hier soir j'ai enfin eu une jument qui restait délicate sur la main, cette délicatesse étant clairement obtenue par un engagement accru et un fléchissement des hanches. Toutes les transitions demandées se sont faites sans dureté, dans la souplesse et l'équilibre non rompu.
On avance doucement... mais on avance dans la bonne direction.

Bravo, cela fait vraiment plaisir à lire ! cheers
Continuez, continuez, continuez !!! What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Faire "revenir" un cheval   

Revenir en haut Aller en bas
 
Faire "revenir" un cheval
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment faire revenir les oiseaux de mon jardin ?
» Faire grossir son cheval ... solution rapide !!!
» Comment faire coucher et asseoir son cheval ??????
» Faut-il faire beaucoup de vaccins pour un cheval?
» Faire des injections à un cheval ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Équitation pratique :: Éducation élémentaire du cheval et du poney-
Sauter vers: