CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 Allongements

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Allongements   Mar 15 Mar 2011 - 11:41

Puisqu'il faut bien une première question...

Je rencontre des difficultés à obtenir des allongements (aux 3 allures, mais particulièrement au trot) d'une jument que je monte régulièrement en club. Toute demande d'allongement se traduit plus par une tendance à précipiter le mouvement qu'à l'étendre (quitte à "tomber" dans le galop depuis le trot). Cette jument (que j'apprécie beaucoup malgré ses "faiblesses") va bientôt quitter le club, mais avant cela je vais passer mon G7 et faire un concours de dressage avec elle. Parmi ses qualités, outre sa gentillesse et sa bonne volonté, je citerais sa grande facilité dans le travail au contre-galop aux deux mains (à condition de ne pas la laisser se mettre sur les épaules).

Ma question est la suivante :
- Sachant qu'il est trop tard pour faire travailler à cette jument les allongements, comment obtenir le maximum de ce qu'elle peut donner ? Comment l'aider au mieux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Allongements   Mar 15 Mar 2011 - 11:49

Deux manières de voir la chose:
1/je ne veux pas être trop pénalisé dans ma notation: je vais donc ralentir un peu l'allure avant que d'arriver à l'allongement, afin que le jury puisse voir une différence dans l'amplitude de la foulée.
2/je demanderais un allongement modéré, en veillant bien à accompagner (juste les premières foulées) par une demande des jambes en accord avec le lever des postérieurs, en libérant* un peu l'avant- main et en me faisant oublier sur le dos de mon cheval.
*Il est important de savoir qu' un allongement de l'allure est une augmentation de l'amplitude de la foulée.
Cette augmentation va résulter d'un raccourcissement plus important des abdominaux, action qui sera facilitée par un allongement des muscles antagonistes que sont ceux du dos (simplification volontaire)et cet allongement est possible si on laisse l'encolure s'étendre quelque peu et la nuque s'avancer.......................... geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Allongements   Mar 15 Mar 2011 - 22:11

J'ajoute à l'excellente réponse d'Yves qu'avant l'allongement, il parait judicieux de ralentir l'allure, mais tout en demandant un surcroit d'impulsion, afin que la libération de cette énergie aboutisse à l'allongement désiré.

Les enseignants que j'ai pu avoir à mes débuts étaient partisans du "tire-pousse" pour rechercher cet accroissement d'impulsion avant l'allongement...
Et puis un jour, on m'a dit de préparer l'allongement par une épaule en avant, voire une épaule en dedans : l'impulsion requise pour cet exercice facilite le ralentissement préalable de l'allure...tout en "faisant bouillir la marmite" : pour allonger, il suffit de laisser la vapeur sortir par la main en permettant au nez d'avancer un peu (comme l'a expliqué Yves).

Hélas, le plus dur n'est pas alors d'obtenir un bel allongement...mais de le conserver tout au long de la diagonale ou de la longueur...
Le cavalier se doit de conserver une attitude tonique afin d'encourager le cheval à faire de même dans son allure. Et surtout de ne pas crisper son cheval par des coups de talons (facile à éviter) ou une assiette désagréable (plus compliqué à éviter avec un cheval inconfortable ou pour un cavalier un peu raide).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bénédicte Desgroux

avatar

Messages : 290
Date d'inscription : 08/04/2010
Age : 55
Localisation : Buthiers (77)

MessageSujet: Re: Allongements   Mer 16 Mar 2011 - 12:10

Tout est dit
Même si elle est faible, la netteté de la transition est importante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equitathome.fr
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: Allongements   Mer 16 Mar 2011 - 12:38

Merci pour vos réponses.
Je note que vous parlez d'un accompagnement de l'assiette, donc d'une assiette souple mais plutôt "passive", si je vous comprends bien.
Souvent, on entend parler d'une assiette "active" dans le cadre de l'allongement ("Pousse avec ton bassin !"). Pourtant, pour ce que j'ai pu en constater, avec un cheval qui ne se donne pas, essayer de "pousser" avec l'assiette n'arrange rien, au contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Allongements   Mer 16 Mar 2011 - 12:40

Ayant précisé ce que j'ai indiqué, la question de fond pourrait être la suivante:
comment se fait-il que des enseignants, sensés être techniquement compétents, et ayant décidé d'engager un cheval en compétition de dressage, n'aient pas cherché à comprendre l'origine du problème et n'aient pas mis en œuvre une gymnastique pour améliorer le cheval..................
Car, à compter du moment où on décide de participer à des compétitions, si l'important est de participer, l'essentiel n'est-il pas de présenter un travail correct, en fonction du potentiel du cheval.....et même un cheval aux moyens limités, même un cheval d'instruction, doit être capable de présenter des variations dans les allures, fussent-elles modestes....................... geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Allongements   Mer 16 Mar 2011 - 12:47

Pour répondre à la dernière question d'Olivier, l'assiette doit être active pour demander l'allongement (amplification de l'avancée du bassin en tant qu'action impulsive) puis devenir passive(descente des aides...accompagner de par sa souplesse et son liant le cheval) pour ne pas gêner le cheval dans son augmentation d'amplitude..........qui peut être limitée selon le cheval.......................
Et effectivement, pousser un cheval qui ne répond pas à la première sollicitation ne fera que le gêner, donc l'empêcher de répondre correctement à la demande de son cavalier................
Il est important de se rappeler l'ordre chronologique: préparer, demander,laisser faire.....Donc si la préparation n'est pas bonne, la demande ne sera pas suivie de résultat et insister ne fera que contracter le cheval qui ne comprend pas ce qu'on lui demande.................................................... geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Messages : 473
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: Allongements   Mer 16 Mar 2011 - 15:05

Merci pour ces précisions, Yves.

Pour rebondir sur tes réflexions quant au travail de la jument et sa présence en concours... Dans mon club, comme dans beaucoup d'autres, les enseignants n'ont que très peu de temps à consacrer à l'éducation des chevaux. Un allongement modeste n'est pas une priorité. D'autant que, malgré son trot "rétréci", cette jument a des qualités qui la rendent tout-à-fait capable de dérouler une très honnête reprise de Club 1 ou de G7. N'oublions pas qu'en club, ce ne sont pas les allures qui sont censées être jugées (même si dans les faits, c'est très souvent le cas en concours).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-equitation.fr
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Allongements   Mer 16 Mar 2011 - 15:21

les enseignants n'ont que très peu de temps à consacrer à l'éducation des chevaux[i]Il est vrai que le temps n'est pas extensible..mais il existe dans tous les clubs des cavaliers qui se démarquent du niveau de la moyenne....aux enseignants de savoir mettre en place pour ces gens, à priori intéressés, surtout si on sait leur expliquer le challenge!! des cours d'éducation du cheval avec toutes les options que cela comporte (travail à pied, à la longe ou en main, développement des connaissances zootechniques: mécanique, psychologie,modèle,....................................).
C'est là un moyen irremplaçable pour fidéliser une certaine catégorie de cavaliers........................... geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muriel Le Mestric

avatar

Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 37
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Allongements   Mer 16 Mar 2011 - 20:22

Effectivement. Mais j'ai aussi connu un club où tous les G7 ne montaient que des 3 ou 4 ans.
Résultat : ils perdaient leur technique (parce qu'il est compliqué de demander une tête-au-mur avec des jeunots de cet âge).

En revanche, le dernier club où j'étais salariée avait un cours réservé aux confirmés, intitulé "jeunes chevaux" : chacun restait libre d'y monter ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Allongements   

Revenir en haut Aller en bas
 
Allongements
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Enseignement et compétition :: Questions aux enseignants-
Sauter vers: