CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT. ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT (BOILEAU)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionDossiersLiens

Partagez | 
 

 Dressage sans mors

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant
AuteurMessage
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Dressage sans mors   Ven 4 Jan 2013 - 16:51

Mon Quidam a écrit:
Oui mais ce qui est gênant tout de même, c'est quand ces mauvaises pratiques se rencontre chez des professionnels, CE notamment, qui ont pour charge de donner aux cavaliers leurs premières notions de soins aux chevaux

M'enfin dans un CE... êtes vous sûre qu'on vient y apprendre les premières notions de soins à donner aux chevaux? Laughing
(c'est de l'humour!!!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DiegoMulot



Messages : 297
Date d'inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Dressage sans mors   Ven 4 Jan 2013 - 18:42

Pour Daffos....du sans mors....à l'obstacle....en selle classique et à la mode germanique.
Tout sauf du bisounours non ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Dressage sans mors   Ven 4 Jan 2013 - 21:08

superbe !!!! il faudrait débuter le saut de cette façon, ça éviterait bien des misères aux chevaux

Ceci dit comme Daffos et Fraxinus.je préfère regarder le bon exemple que le mauvais








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Dressage sans mors   Ven 4 Jan 2013 - 22:48

Diego, je connais le "bosal" (enrênement d'Argentine) je m'en suis servi quelques semaines dans ma première vie équestre...

Par contre faut le placer divinement bien pour qu'il y ait un effet, il n'y a pas trop de marge de manoeuvre et il bouge beaucoup de bas en haut car pas moyen de le fixer ...trop bas c'est sur l'arête du nez très sensible et ça fait très mal a la moindre faute de main...trop haut il ne sert a rien...

De toute manière il ne sert pas a grand chose dès l'instant ou il faut faire une volte serrée...ou si vous voulez remonter "la base de l'encolure", rien a faire c'est seulement la tête qui monte...ou si vous voulez "placer" le cheval, pas pratique a moins de "tirer" car l'attache est dessous et non par coté...

Donnez cet "engin"a un cavalier "moyen", dites lui de faire un parcours d'obstacle a l'extérieur et comptez les points...
Par contre, avec un cavalier "confirmé" (et celui de la vidéo n'est certes pas un débutant) et un cheval "mis", c'est valable et même amusant...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
zabot29

avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 15/12/2011

MessageSujet: Re: Dressage sans mors   Sam 5 Jan 2013 - 11:32

personne ne conteste que ce cheval et ce cavalier ont tous les 2 de l'expérience , et sans doute une longue complicité ..
et évidemment que si on met un cavalier inexpérimenté sur un cheval auquel on met un bosal pour la première fois , il va y avoir de l'animation dans la carrière !
entre les deux : si je mets un cavalier moyen sur un cheval bien mis et connaissant le bosal , il devrait s'en sortir , ou bien faut qu'il repasse ses galops ...mais si je mets un bon cavalier sur un cheval auquel on met un bosal pour la première fois ... ça risque peut-être de rigoler dans les tribunes ...
moralité, il faut commencer par éduquer le cheval au sans mors , ensuite on peut envisager d'éduquer le cavalier...c'est peut-être pour cela qu'on trouve si peu de centres équestres proposant une approche de l'équitation sans mors, car avant de faire monter les cavaliers débutants sur des montures sans embouchure , il faut avoir éduqué les poneys à répondre correctement en simple licol avec l'aide de l'assiette . Ce n'est pas forcément long et compliqué, mais ça demande quand même un peu de bonne volonté et de patience, car on ne pourra pas choisir la manière rapide et forte !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Dressage sans mors   Sam 5 Jan 2013 - 15:24

Zabot29 a écrit:
il faut avoir éduqué les poneys à répondre correctement en simple licol avec l'aide de l'assiette .
Et c'est là que que l'isopraxie est indispensable.
À la ferme équestre, élevage d'Islandais, où j'ai travaillé(début des années 90), les poneys chevaux étaient débourrés en licol et chaînette à l'allemande, puis monté en licol en ballade et enfin mis au mors pour la vente. Les gamins les montaient en reprises jeux en licol exclusivement, pour ne pas les agresser dans le feu de l'action et donc apprenaient à les diriger « à l'assiette » le plus naturellement du monde.
Le bosal est un cas particulier les deux rênes s'attachent sous la barbe laissent peu de possibilité d'action. Mais le licol d'écurie avec ses anneaux latéraux permet d'initier le jeune cheval à la remontée du garrot. Au cours de leur débourrage les Islandais pratiquaient la mobilisation des hanches comme dans les DVD d'Yves Katz. Donc monté en licol il était facile de leur demander la descente d'encolure et donc le redressement des apophyses épineuses sans le moindre appui sur la main. Plus tard la flexion de nuque s'obtenait tout aussi facilement en licol. En commençant encolure basse et en travaillant d'abord l'engagement de l'arrière main, c'est à dire l'encolure à la hauteur qui permet cet engagement (selon la définition Katzienne) la cravate s'affine et le cheval est en mesure de donner progressivement une flexion de nuque de plus en plus marquée jusqu'au placé.
La seule chose qu'il n'est pas possible d'obtenir en licol c'est la cession de mâchoire à la demande du cavalier. Mais lorsque le cheval se contracte l'exercice devient difficile, il résiste, donc demande à revenir au stade précédent qui permet la décontraction.
Je rejoins l'opinion de Muriel Le Mestric, le mors n'est nécessaire que pour la cession de mâchoire. Cette cession de mâchoire à la demande du cavalier permet d'obtenir la décontraction soumission du cheval, c'est donc un moyen puissant d'obliger le cheval à obéir dans l'attitude choisie par le cavalier.
Mais, si le cavalier a la main suffisamment sensible: intelligente, le mors lui permet de sentir, la mobilisation de mâchoire que le cheval exécute de lui même, car un cheval avale sa salive régulièrement donc déglutit régulièrement au cours du travail, ce qu'il ne fait plus lorsqu'il se contracte, lorsque l'exercice devient difficile. Le mors donne des informations plus immédiates sur l'état de décontraction du cheval contrairement aux ennasures.
En licol en pratiquant selon les recommandations « D'Orgeixiennes » de Daffos, il est possible d'obtenir le relevé de la base de l'encolure, grâce aux mains qui agissent vers les épaules du cavaliers et en refusant l'appui, mais comme la cession de mâchoire (à la demande du cavalier) n'est plus possible, le cheval à la possibilité de renoncer au report de poids sur l'arrière main et donc de se creuser.
Je fais confiance à Daffos pour corriger cette dernière affirmation. Wink
Daffos, je ne cherche pas à vous faire hurler, je cogite sur votre méthode dans laquelle la cession de mâchoire (à la demande du cavalier) me semble avoir son importance. pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Dressage sans mors   Sam 5 Jan 2013 - 19:43

[quote="fraxinus"]
Zabot29 a écrit:

En licol en pratiquant selon les recommandations « D'Orgeixiennes » de Daffos, il est possible d'obtenir le relevé de la base de l'encolure, grâce aux mains qui agissent vers les épaules du cavaliers et en refusant l'appui, mais comme la cession de mâchoire (à la demande du cavalier) n'est plus possible, le cheval à la possibilité de renoncer au report de poids sur l'arrière main et donc de se creuser.
Je fais confiance à Daffos pour corriger cette dernière affirmation. Wink
Daffos, je ne cherche pas à vous faire hurler, je cogite sur votre méthode dans laquelle la cession de mâchoire (à la demande du cavalier) me semble avoir son importance. pale
J'arrive Fraxinus (ne pourrait on pas avoir un prénom, n'importe lequel ?)...

C'est ce qui me gêne perso, ne pas pouvoir avoir une cession de nuque et partant de là, une mobilité de machoire...
Parce que je considère que cet état de fait amène automatiquement une décontraction de toute la ligne du dessus et donc une totale liberté musculaire, excusez du peu !!!
...Je tiens cela de J.d'Orgeix (en personne)...de Ph.Karl (par les DVD) et de mes premiers instructeurs (instructeurs période 1960 à 80...ce qui donne leur lettres de noblesse)...
...C'est ma tasse de thé et ne voudrais pour rien au monde en changer...

Obligé de quitter le forum mais je reviendrais pour parler de ce sujet que je considère comme primordial, si vous le permettez...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Dressage sans mors   Sam 5 Jan 2013 - 20:22

daffos a écrit:

C'est ce qui me gêne perso, ne pas pouvoir avoir une cession de nuque et partant de là, une mobilité de machoire...


Obligé de quitter le forum mais je reviendrais pour parler de ce sujet que je considère comme primordial, si vous le permettez...

Juste une petite précision avant votre retour, car je sens que nous allons encore quitter le sujet "sans mors" mais pour comparer les 2 équitations il faut bien parler du mors. pale

Est-ce qu'on recherche d'abord la flexion de nuque et ensuite la,cession de mâchoire? Ou l'inverse?
Est-il possible qu'un cheval donne une cession de mâchoire sans fléchir la nuque sans donner le ramener complet ou le placer?

Voilà je vous cède la place et autres aussi bien sûr lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DiegoMulot



Messages : 297
Date d'inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Dressage sans mors   Sam 5 Jan 2013 - 20:40

Le bosal effectivement, n'est pas un outil de débutant, cheval ou cavalier !

Je voulais juste dire que monter sans mors n'est pas du bisounours, que ces instruments sont assez durs selon l'épaisseur du cuir et qu'ils permettent toutefois de faire d'aussi bonnes choses en dressage qu'avec un mors.

Quant on voit comme certains sont obligés d'enrenner les chevaux pour avoir de petits résultats....moi je preferre voir ça et dites moi franchement si un cheval bien mis en dressage classique vous donnerait tout autant et en terrain varié ?
La vidéo commence en cordelette puis en bosal.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle



Messages : 266
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Dressage sans mors   Sam 5 Jan 2013 - 21:38

bien mis en dressage classique : oui, puisque bien mis

en terrain varié : oui s'il est habitué à quitter son bac à sable pour un champ

pourquoi certains sont-ils obligés d'enrêner et obtiennent malgré tout de petits résultats ? parce que leur cheval les dépasse, ou qu'ils utilisent l'enrênement sans en être capables, ou qu'ils veulent gagner du temps, ou simplement pour suivre la mode

cette vidéo très plaisante présente un cavalier à l'aise sur son cheval. Il y a eu un travail en amont
un cavalier classique en obtiendrait autant sans enrêner s'il s'en donne les moyens


depuis quelques messages nous sommes tous "verts". Ce serait bien que les "rouges" donnent leur avis d'enseignants en exercice



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryan

avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 16/03/2011
Age : 48
Localisation : Côte d'Or

MessageSujet: Re: Dressage sans mors   Sam 5 Jan 2013 - 22:51

Beau résultat pour une équitation d'extérieur mais moi ce qui m'intéresse si on étudie ce travail c'est tout ce qui a permis d'en arriver là.

Pas de comparaison possible avec une équitation de dressage classique correcte. Puisque nous allons partir du principe que nous comparons des bonnes équitation.
Car l'attitude de ce cheval ne correspond pas à l'équilibre et au rassembler du dressage classique. Les flexions latérales d'encolure par exemple sont demandées sans basculement de la tête en dressage.

Un cheval de dressage bien mis et calme (sorti de son bac à sable régulièrement comme il a été dit, mais comme nous parlons de bonne équitation oui, bien sur, il sort de son bac à sable régulièrement Laughing ) donnera tout cela car c'est un niveau de rassembler moindre.
Les objectifs sont très différents. En dressage classique on assoit beaucoup les chevaux sur les hanches. On recherche un équilibre "sur la bille", et une puissance verticalisée. Et un cheval bien mis doit pour cela savoir aussi gérer des attitudes plus étendues, sous peine de développer des contractions, des enfermements, etc... En classique on recherche aussi la discrétion des aides et le brio du cheval.
Dans l'équitation de la vidéo, on recherche un cheval tout aussi mobile mais des allures rasantes et un équilibre horizontal (c'est le sens fondamental de cette équitation de travail à l'origine : économie du geste, limitation de la fatigue du cheval et du cavalier).


Toujours dans l'idée qu'on compare de bonnes pratiques de part et d'autre, les équitations qui en résultent sont très différentes et l'athlète cheval qui en découlera n'aura pas du tout les mêmes aptitudes.
Il sera plus facile cependant, pour un cheval rassembler d'aller en une séance dans des allures moins rassemblées (= le début de son apprentissage et les étirements de fin de travail) que pour un cheval peu rassemblé (et qu'on n'a jamais cherché à rassembler) d'aller dans des allures rassemblées car c'est une gymnastique opposée.
Comme d'envoyer un cheval pro de l'endurance sur des obstacles par exemple.
Attention, pas de malentendus, je ne dis pas qu'un cheval d'endurance ne peut pas sauter, ni qu'un cheval de reining ne peut pas se mettre dans un équilibre plus sur les hanches. je dis simplement que la spécificité de la préparation physique à l'endurance, comme celle à l'équitation western mettent en oeuvre des compétences inverses à celles du saut où du dressage.
Et que pour un cheval préparé dans n'importe quelle discipline, il est plus aisé de s'étendre horizontalement musculairement que de se compacter et s'élever verticalement.

L'équitation western exploite la capacité innée d'un déplacement véloce et endurant, l'équitation de dressage classique exploite les figures naturelles de parades, de jeux, de combats.

Chacun d'entre nous recherche des sensations différentes par le choix de sa discipline, ce qui est important c'est la qualité du travail que nous proposons à nos chevaux, qu'il soit respectueux, progressif, soucieux de ne pas briser l'esprit et le physique de l'animal.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalicornededarshan.over-blog.com/
Estelle35

avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 24/07/2012
Localisation : Rennes

MessageSujet: Re: Dressage sans mors   Dim 6 Jan 2013 - 11:52

[quote=ni qu'un cheval de reining ne peut pas se mettre dans un équilibre plus sur les hanches. je dis simplement que la spécificité de la préparation physique à l'endurance, comme celle à l'équitation western mettent en oeuvre des compétences inverses à celles du saut où du dressage.

[/quote]

Je ne suis pas d'accord. On ne peut pas faire plus sur les hanches qu'un cheval de reining. Pines Dun It, étalon que je connais très bien a été mis au piaffer (et un vrai, avec rythme, élévation du geste, antérieur à la vertical, hanche abaissée) au cours d'une séance de 20 minutes.

On ne peut pas mettre l'endurance et l'équitation western dans la même sac. La musculature, la locomotion et le but sont à l'opposé. L'EW se rapproche sûrement plus de l'équitation de dressage que de l'endurance. En western comme en dressage on cherche un cheval équilibré physiquement et mentalement.

Certes, le dressage d'aujourd'hui montre principalement des allures très (trop?) expressives avec un geste toujours plus impressionnant, mais la définition de base du dressage n'est elle pas de retrouver des allures naturelles ?
(Vous m'excuserez mais pour moi Totilas et tout le tintouin ont des allures tout sauf naturelles.)
En EW se sont les allures lentes et rasantes, le calme et la décontraction qui permettront de gagner des points donc de ce points de vue, oui dressage (moderne) et EW sont à l'opposé.
En revanche la discrétion des aides, la bonne locomotion du cheval, le bon fonctionnement du cavalier, la recherche d'un cheval souple, mis "dans le bon sens" sont autant de points communs au dressage et à l'EW qui sont absents de l'endurance.
Les gérants de mon ancien club ont regardé des épreuves de reining et ont eux mêmes admis que si leurs chevaux étaient aussi équilibrés sur les hanches, ils sauteraient mieux.

Je lis ce sujets avec passion Smile je rejoints globalement fraxinus et Muriel.
Pour répondre à fraxinus, pour moi c'est la cession de mâchoire qui doit être recherchée avec la cession de nuque puisque que c'est la décontraction de la ligne du dessus qui permettra le placer (je parle de l'attitude générale du cheval) et donc celle de la nuque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mawawa



Messages : 294
Date d'inscription : 26/11/2011

MessageSujet: Re: Dressage sans mors   Dim 6 Jan 2013 - 16:01

Maryan a écrit:
DiegoMulot, Mon Quidam, il y a bien longtemps que je sais de quoi est capable la nature humaine, notamment la considération portée aux animaux, son prochain inclus ! je pourrais t'en balancer des noms de "pros" dont j'ai vu les pratiques monstrueuses. Mais il ne leur arrivera jamais rien et au pire, leur statut de pro aura vite fait de me faire taire.
Par contre, dans les conversations privées, je ne me gêne jamais pour leur faire de la pub. Au moins, qu'ils assument leur actes ces barbares. En tant que client, le bouche à oreille fonctionne aussi bien pour le meilleur et pour le pire.

des noms! des noms! des noms! Wink

je comprends que vous ne le fassiez pas sur un forum. mais c'est toujours interressant de savoir lesquels des gens que l'on admire sont finalement des mauvais Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mawawa



Messages : 294
Date d'inscription : 26/11/2011

MessageSujet: Re: Dressage sans mors   Dim 6 Jan 2013 - 16:06

fraxinus a écrit:
On ne peut exiger d'un propriétaire qu'il garde son cheval à vie.

soit.

mais alors on ne peut pas être certain que le cheval que l'on ne garde pas ne finira pas à l'abattoir. puisque, ne mettons pas d'oeillères, très nombreux sont ceux qui finissent ainsi....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Dressage sans mors   Dim 6 Jan 2013 - 16:26

DiegoMulot, le sans mors n'a rien à voir avec le « bisounoursisme » j'en suis convaincue, certaines ennasures sont bien plus coercitives qu'un mors simple et nécessitent de ce fait une bonne éducation de la main du cavalier. Ce n'est pas parce ce qu'elles n'agissent pas dans la bouche du cheval, qu'elles ne font pas « mal » ailleurs: nuque, tour de nez: partie molle et os plus fin, donc fragile et sensible. La seule ennasure qui ne fait pas « mal » serait à mon sens , le licol plat d'écurie. Mais ennasures ou mors ne dispense pas le cavalier d'acquérir un équilibre suffisant et une bonne main ni le cheval d'être éduqué. Je pense même, mais c'est un avis strictement personnel, que le cheval peut mieux se rebeller, de façon plus flagrante contre un mors que contre une ennasure qui lui cloue le bec et lui prend la tête, toute la tête.

Maryan, Neph35, il me semble que vous comparez l'incomparable, le cheval de grand prix dressage et le « westerner » niveau international.
La finalité du rassembler n'est pas la même, bien que les deux soit rassemblés, les critères de jugement diffèrent au top niveau.
Ceci dit, si on conçoit le rassembler comme étant la flexion, basculement du bassin et des articulations des hanches du grasset et du jarret, tout cheval de haut niveau est rassemblé, ce n'est que l'expression de ce rassembler et sa finalité qui varie selon les discipline: le piaffer chez le dresseur, la battue des postérieurs chez le cheval d'obstacle, le spin chez le westerner,(dans le travail du bétail western ou corrida le cheval est en équilibre sur les hanches) le sprint final chez le cheval de course (la flexion des articulations à lieu à chaque foulée), même chez le trotteur de course on recherche le rassembler (Pradier mécanique équestre et équitation) (chez le cheval d'endurance la flexion de ces articulations permet l'amplitude de la foulée) rassembler qui servira au mieux la discipline choisie. Chaque discipline nécessite le rassembler, mais chaque discipline l'utilise à des fins différentes.
Mais bon, comme je ne sortirais jamais en grand prix, Laughing je pense également que les bases de l'éducation dressage du cheval sont les mêmes qu'elle que soient les disciplines et si chaque cheval peut être mis dans un bon équilibre horizontal se serait pas mal ne serait ce que pour lui permettre de porter son cavalier dans les meilleures conditions et le plus longtemps possible, en terme de longévité.
Neph35 a écrit:
Pour répondre à fraxinus, pour moi c'est la cession de mâchoire qui doit être recherchée avec la cession de nuque puisque que c'est la décontraction de la ligne du dessus qui permettra le placer (je parle de l'attitude générale du cheval) et donc celle de la nuque.
Oui je vous suis bien, mais la flexion de nuque peut être obtenue sans mors et la cession de mâchoire à la demande du cavalier nécessite un apprentissage de la part du cheval: « la légèreté de la bouche dressée à la déglutition du mors. La décontraction générale provoque chez le cheval la déglutition du mors, mais cette déglutition provoquée par le cavalier va amener chez le cheval une décontraction générale. Dans un cas, elle est une résultante; dans l'autre un moyen. » Sautel Pradier Biomécanique du cheval, ostéopathie et rééducation équestre.
Donc sans mors on se prive d'un moyen, mais ce moyen est-il indispensable?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mawawa



Messages : 294
Date d'inscription : 26/11/2011

MessageSujet: Re: Dressage sans mors   Dim 6 Jan 2013 - 16:33

pimprenelle a écrit:
pourquoi certains sont-ils obligés d'enrêner et obtiennent malgré tout de petits résultats ? parce que leur cheval les dépasse, ou qu'ils utilisent l'enrênement sans en être capables, ou qu'ils veulent gagner du temps, ou simplement pour suivre la mode

j'avoue, les rênes allemandes (pas tendues!!) sont parfois une sorte de ceinture de sécurité pour monter mon "sur l'oeil" dehors.... ça donne du frein dans le sens où le cheval ne peut pas sortir fort de la main. un cheval peut embarquer le nez ds le poitrail mais c'est moins facile que le nez au vent.

alors oui, l'on peut dire que je suis dépassée par "sur l'oeil".... je nous sens en danger si je partais avec ce cheval sans mors en extérieur.

ce qui est primordial est de ne pas se faire mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mawawa



Messages : 294
Date d'inscription : 26/11/2011

MessageSujet: Re: Dressage sans mors   Dim 6 Jan 2013 - 16:38

fraxinus a écrit:
DiegoMulot, le sans mors n'a rien à voir avec le « bisounoursisme » j'en suis convaincue, certaines ennasures sont bien plus coercitives qu'un mors simple et nécessitent de ce fait une bonne éducation de la main du cavalier. Ce n'est pas parce ce qu'elles n'agissent pas dans la bouche du cheval, qu'elles ne font pas « mal » ailleurs: nuque, tour de nez: partie molle et os plus fin, donc fragile et sensible. La seule ennasure qui ne fait pas « mal » serait à mon sens , le licol plat d'écurie. Mais ennasures ou mors ne dispense pas le cavalier d'acquérir un équilibre suffisant et une bonne main ni le cheval d'être éduqué. Je pense même, mais c'est un avis strictement personnel, que le cheval peut mieux se rebeller, de façon plus flagrante contre un mors que contre une ennasure qui lui cloue le bec et lui prend la tête, toute la tête.

je plussoie!!
d'autant plus que la muserolle est lâche, très lâche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxinus



Messages : 1079
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Dressage sans mors   Dim 6 Jan 2013 - 16:52

Mawawa a écrit:
mais alors on ne peut pas être certain que le cheval que l'on ne garde pas ne finira pas à l'abattoir. puisque, ne mettons pas d'oeillères, très nombreux sont ceux qui finissent ainsi....
Personne ne sait de quoi demain sera fait. Si un accident grave devait me priver de mon autonomie, je serai bien contente de pouvoir placer mes chevaux entre de bonnes mains.
Rien n'empêche un cavalier qui ne garde pas son cheval de passer un contrat avec celui qui le reprend, contrat qui lui assure un droit de suivi du cheval. J'ai connu une cavalière de CSO qui procédait ainsi et ses chevaux ont coulé des jours heureux de retraités précoces sans passer par la case abattoir. J'ai moi-même récupéré un cheval promis à l'abattoir alors qu'il avait 9 ans, il prendra 23 ans en avril prochain.
Sans se mettre des œillères, il existe en ce bas monde, beaucoup de braves gens responsables qui assument leur compagnons équins même lorsqu'ils sont devenus « inutilisables ».
Par contre je déplore la démarche de certains propriétaires qui n'hésitent pas à vendre un vieux cheval, trop vieux pour être monté, à un marchand de chevaux qui lui le revendra, sans aucun doute, pour de la viande.
Mais je déplore également le fait que certains propriétaire gardent systématiquement un cheval avec lequel ils ne s'entendent pas car ils privent ainsi le cheval d'avoir, avec un autre cavalier, une relation harmonieuse. Le « divorce » ne devrait pas être tabou!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Dressage sans mors   Dim 6 Jan 2013 - 17:48

Il y en a beaucoup ici qui ne parlent que de "sans mors"...Je ne connais pas cette monte (sauf quelques semaines en "bosal" qui ne m'a pas convaincu...
Puis je avoir des vidéos de vos parcours sur obstacle, ou travail sur le plat en "basse école"...je ne demande qu'a m'instruire, mais autrement que virtuellement !


Dernière édition par daffos le Dim 6 Jan 2013 - 23:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Dressage sans mors   Dim 6 Jan 2013 - 17:53

fraxinus a écrit:

Mais je déplore également le fait que certains propriétaire gardent systématiquement un cheval avec lequel ils ne s'entendent pas car ils privent ainsi le cheval d'avoir, avec un autre cavalier, une relation harmonieuse. Le « divorce » ne devrait pas être tabou!
Et c'est pourtant le cas...revendre un cheval paraît criminel pour certains(aines)...c'est pourtant agir intelligemment quand l'entente ne s'établit pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
DiegoMulot



Messages : 297
Date d'inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Dressage sans mors   Dim 6 Jan 2013 - 18:21

daffos a écrit:
Il y en a beaucoup ici qui ne parlent que de "sans mors"...Je ne connais pas cette monte (sauf quelques semaines en "bosal" qui ne m'a pas convaincu...
Puis avoir des vidéos de vos parcours sur obstacle, ou travail sur le plat en "basse école"...je ne demande qu'a m'instruire, mais autrement que virtuellement !

Daffos, vous avez monté en bosal à quelle occasion svp ? obstacle ? dressage ? ou simplement en balade avec un bon pépère ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Dressage sans mors   Dim 6 Jan 2013 - 23:10

En randonnée de plusieurs jours et difficile pour se déplacer....forêts..taillis a passer a la machete...dénivelés important (desente de cheval tellement ça grimpe et accrocher a la queue des chevaux pour nous hisser jusqu'en haut ect...mais le tout pratiquement au pas, un peu de trot et très rare les galops...
Sur un trotteur tres peu dressé et tres disposé a embarquer au trot (ce qui est extraimement désagréable a subir)...Par contre, un passe partout, sans peur et sans reproche...
Pas idéal je crois pour juger de l'équitation "sans mors" je vous l'accorde !

Le lien (ci dessous) pour cette période équestre:
http://www.equi-midi.fr/article-s-113135800.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
DiegoMulot



Messages : 297
Date d'inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Dressage sans mors   Dim 6 Jan 2013 - 23:18

daffos a écrit:
En randonnée de plusieurs jours et difficile pour se déplacer....forêts..taillis a passer a la machete...dénivelés important (desente de cheval tellement ça grimpe et accrocher a la queue des chevaux pour nous hisser jusqu'en haut ect...mais le tout pratiquement au pas, un peu de trot et très rare les galops...
Sur un trotteur tres peu dressé et tres disposé a embarquer au trot (ce qui est extraimement désagréable a subir)...Par contre, un passe partout, sans peur et sans reproche...
Pas idéal je crois pour juger de l'équitation "sans mors" je vous l'accorde !

http://www.equi-midi.fr/article-s-113135800.html

Voilà c'est bien ce que je craignais...un pauvre cheval pas du tout éduqué (ni vraiment fabriqué pour) au bosal....et un outil très très particulier qu'on met entre les mains d'un cavalier non averti (à la monte western) et voilà comment on provoque des accidents (ou gros risque en tout cas ! Twisted Evil ).
Ce genre de comportement est tout à fait regrettable et en tout cas ça n'a rien à voir avec l'équitation western et à la monte sans mors !
Après on critique les westerners tout ça parcequ'on a eu une mauvaise approche d'une pseudo monte américaine avec des soit disant pro qui ne sont que des gens pas sérieux du tout !!!!

Daffos je suis vraiment navrée de votre mauvaise expérience....je vous assure que l'EW c'est tout sauf ça ! Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
daffos

avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Dressage sans mors   Lun 7 Jan 2013 - 10:00

Je ne comprend pas le ton de votre réponse DIEGO me concernant...
J'écris que je ne me suis servi du bosal que quelque fois et dans des circonstances difficiles et que je ne l'ai plus jamais touché car ne convenant pas a ma façon de monter et manquant totalement de précisions...et n'essayant nullement a monter western et ne me prenant pas pour un "pro" de la monte western...
Alors quel genre de procès me faite vous !!!

Quand "au pauvre cheval", c'était un cheval extrêmement brillant pour les sorties en exterieur difficile, qui se sortait tres facilement de toute les situations proposées par ce genre d'exercice...
Et quand au cavalier "non averti" je vous rappelle que j'ai travaillé plusieurs mois avec E.de Corbigny pour le tournage, montage et création d'un DVD avec l'occasion interessante de tâter du QH chez elle à Mirepoix (Ariège)

Et en ce qui concerne la manipulation du "bosal" (je ne sais si vous l'avez utilisé) mais nul besoin de leçons particulières pour se servir de cet instrument quand on mérite le terme de "cavalier" c'est a dire quand on sait de servir de ses mains et de son équilibre a cheval... et pas besoin d'une éducation haut de gamme du cheval pour qu'il le supporte...

Et de plus, je me permet de vous signaler que le "bosal" n'a rien a voir avec la monte "western"...j'ai filmé (étant commandité) les championnats de France (western) à Toulouse il y a quelques années (j'ai la cassette a votre disposition) et je n'ai vu aucun "bosal"...

Enfin, en ce qui concerne votre vidéo, je ne doute pas de la qualité du travail de la cavalière correspondant a cette discipline (elle a des cadeaux plein les bras...) mais quand a moi, je ne vois qu'un cheval complètement sur les épaules ...les posterieurs loin derrière...l'air abattu (en tout cas certainement pas brillant) les oreilles couchées...des rênes en guirlande totalement abandonnées...
En conclusion, un cheval et sa cavalière qui donne l'air de s'em....copieusement !

Et surtout n'associez pas, comme vous le faites, l'équitation "western" avec l'équitation "sans mors"...avec ce qu'on met dans la bouche des chevaux western et sans parler des éperons utilisés par leur cavaliers !!!

Quand aux changements de pieds, ce n'est nullement une affaire de discipline mais uniquement de dressage (quelque chose d'appris), commun a toutes les disciplines...

Et pour finir, l'équilibre et la légèreté dans le mouvement d'un cheval sur le plat, cela en toute circonstance et tel que je le conçois (sans pour cela stigmatiser qui ou quoi que ce soit d'autre) c'est ce que je vous propose par la vidéo ci dessous et qui n'est que le fait d'une jeune stagiaire:

c'est a dire un cheval "brillant"..."énergique" dans sa mouvance..engagé et donc équilibré sous lui par l'abaissement des hanches et l'élévation de l'avant main...léger par un infime contact sur des rênes fluides et des mains fixes...les oreilles dressées et attentives... en un mot, l'équilibre qu'on retrouve chez le cheval au galop, lâché en liberté et heureux... Je dois pouvoir vous montrer une centaine de vidéos de ce calibre)



Diego, désolé mais entre les deux vidéos question équilibre et légèreté j'ai fait mon choix... et surtout désolé d'être aussi direct mais c'est vrai que le ton de vos propos sur votre réponse me concernant m'est resté en travers de la gorge..

Et je n'ai pas l'intention d'amorcer une polémique...l'équitation Western (dans ce qu'on me propose ici) est ce qu'elle est...je la respecte mais je ne m'y retrouve absolument pas, mes critères étant tout autres !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equi-midi.fr
yveskatz

avatar

Messages : 2185
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 70
Localisation : seine et marne

MessageSujet: Re: Dressage sans mors   Lun 7 Jan 2013 - 11:09

Henri, je ne pense pas que vous ayez correctement apprécié le ton employé par DiegoMulot. Il n'était nullement agressif, mais était un constat du manque d'éducation du cheval à vous confié pour cette randonnée (manque d'éducation question technique du cheval, sans émettre un avis sur son caractère,par vous même reconnu!).
Je rentre juste d'une petite absence; je vais prendre le temps de lire toutes vos interventions avant que d'y mêler mon grain de sel.................. geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dressage sans mors   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dressage sans mors
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 12 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant
 Sujets similaires
-
» dressage classique avec filet/bride sans mors
» besoin de conseil pour l'utilisation du sans mors
» Atteindre le haut niveau sans selle et sans mors
» monte sans mors, besoin d'un nouveau filet/licol
» Sans mors !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EDUCAVAL :: Sciences hippiques et équitation :: Techniques équestres-
Sauter vers: